Livres
475 749
Membres
453 794

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Extrait ajouté par Matirudo 2015-02-12T17:02:40+01:00

Parfois je me demande vraiment si je ne préfère pas la compagnie des morts à celle des vivants.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Mhonnie 2015-01-17T21:24:28+01:00

J'aimerais pouvoir détourner mon regard, me protéger de ce que je suis en train de voir, et en même temps je fixe Anna, les yeux rivés à la robe blanche qui tombe sur ses épaules. À cette robe dans laquelle elle s'apprête à mourir et qui ne ressemble pourtant aucunement à la robe gorgé de sang qui a fait sa légende.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Anaelmde 2015-11-06T22:52:02+01:00

— Espèce d’ordure, tu as bouffé mon chat !

Afficher en entier
Extrait ajouté par Matirudo 2015-02-12T17:05:07+01:00

J'ai l'impression que mes muscles sont en train de s'atrophier à l'intérieur de moi. Déjà que je n'en ai pas beaucoup à la base, c'est plutôt inquiétant.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Anaelmde 2015-10-17T22:41:09+02:00

Un de ses traits caractéristiques, c’était son amour des légendes, des histoires susceptibles d’ajouter une pincée de merveilleux au monde. La mythologie grecque par exemple. Vous comprendrez mieux d’où je tiens mon prénom… Thésée, comme le héros vainqueur du Minotaure. Déjà, ce n’est pas simple à porter, mais mes parents ne se sont pas arrêtés là. Puisque ma mère est une amoureuse invétérée de l’œuvre de Shakespeare, il a bien fallu qu’ils trouvent un compromis. Secouez bien, et vous obtiendrez le pire prénom composé de la terre : Thésée Cassio. Oui, Cassio, comme le type qui se fait pigeonner dans Othello. Merci du cadeau. Thésée Cassio Lowood. Inutile de vous dire que les gens m’appellent Cas, tout court. Au fond, j’ai de la chance dans mon malheur : mon père était aussi fondu de mythologie nordique. En gros, je suis passé à deux doigts de m’appeler « Thor », ce qui m’aurait juste privé de toute existence sociale.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Anaelmde 2015-10-21T03:23:01+02:00

C’est tellement vrai, les gens préfèrent enterrer ce qui leur fait trop peur.

Afficher en entier
Extrait ajouté par jess18 2014-12-20T18:32:21+01:00

Je n'ai prêté aucune attention au trajet, happé par mes fantômes et la pensée d'une jeune fille en particulier qui m'attend quelque part, j'en suis certain maintenant.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Elsa7 2016-09-09T17:36:35+02:00

- Mais tu vas sortir d'ici, oui ? hurle Anna derrière mon épaule.

Je me retourne. Ma déesse de la Mort flotte au-dessus du dossier, entourée par une nuée de cheveux ondoyants. Elle serre les dents. Mon cœur s'emballe. Je voudrais saisir mon athamé, mais je me force à respirer lentement, calmement. Si Anna ne m'a pas tué jusqu'ici, j'ai des chances que ça n'arrive pas aujourd'hui. Sinon elle n'aurait pas perdu de temps a essayé de me faire peur avec son petit spectacle d'épouvante.

- Et si je ne veux pas ?

Je crâne pour me venger, lui adressant un sourire délibérément agaçant.

- Tu es venu pour me tuer. Mais tu ne peux pas, pauvre imbécile ! gronde-t-elle, ignorant ma boutade.

- Et qu'est-ce qui t'énerve le plus entre les deux, dis-moi ?

Une onde noire passe sous sa peau, assombrissant ses yeux.

Elle réprime ses pulsions de meurtres à chaque seconde. Elle est répugnante, effrayante.

Afficher en entier

Anna a livré tous ses efforts, mais le démon l'emporte. Ses Yeux, sa bouche s'ouvrent dans un cri assourdissant. Ses doigts acérés griffent l'air, le corps possédé se contorsionne comme une bête fauve.

Afficher en entier

Anna repose sa proie sur le sol. Le visage et les mains de Mike sont couverts de coupures. Il recule d'un pas. Anna retrousse ses lèvres, à mi-chemin entre le sourire et la grimace. Ma voix m'échappe et me surprend moi même. Je lui demande d'arrêter, ou alors je crie, je ne sais pas. D'un seul geste Anna lui transperce la poitrine de ses deux poings serrés, déchirant la chair et les muscles. Puis elle écarte les bras, comme si elle ouvrait une fenêtre à la volée, et voilà Mike Andover coupé en deux, qui tome sur le sol, agité de convulsions.

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode