Livres
504 737
Membres
512 050

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Extrait ajouté par BMT33 2019-10-06T19:01:23+02:00

Dans la chambre 217 du Service des Traumatismes Crâniens de la région des Grands Lacs, quelque chose vient de se réveiller. Quelque chose de Maléfique.

Brady Hartsfield, auteur du massacre à la Mercedes où huit personnes ont été tuées et bien plus gravement blessées, a passé cinq années dans un état végétatif à la Clinique des Lésions Cérébrales Traumatiques.

Selon ses docteurs, il est très peu probable qu’il récupère complètement. Mais, derrière la bave et le regard vide, Brady est réveillé, et en possession de nouveaux pouvoirs mortels lui permettant de faire d’immenses dégâts sans avoir à quitter sa chambre.

Policier à la retraite, le détective Bill Hodges, héros improbable de Mr. Mercedes et Finders Keepers, gère maintenant une agence de détective privé avec sa partenaire Holly Gibney, auteure du coup à la tête d’Hartsfield qui le mena directement au quartier des lésions cérébrales.

Brady s’en souvient également. Quand Bill et Holly sont appelés pour enquêter sur un meurtre-suicide lié au « Massacre à la Mercedes », ils se retrouvent plongés dans leur enquête la plus dangereuse. Une qui ne mettra pas seulement leurs vies en danger, mais aussi celles des amis de Hodges: Jerome Robinson et sa sœur adolescente, Barbara. Parce que Brady Hartsfield est de retour.

Et il ne prépare pas de se venger uniquement de Bill Hodges et ses amis, mais aussi de la ville entière...

Afficher en entier
Extrait ajouté par Kmille6116 2019-08-15T19:48:12+02:00

Ils restent silencieux un petit moment, à regarder le chrysanthème flamboyer de toutes ses couleurs au pied de la stèle.

« Jerome ?

– Oui, Holly ?

– Ça te dirait d’aller au cinéma avec moi ?

– Oui, dit-il, puis il se corrige. Ouaip.

– On laissera un siège vide entre nous. Juste pour poser notre pop-corn.

– OK.

– Parce que je déteste le poser par terre, où il y a sûrement des cafards, et peut-être même des rats.

– Moi aussi je déteste ça. Qu’est-ce que tu veux aller voir ?

– Quelque chose qui nous fera rire rire rire.

– Ça me va. »

Il lui sourit. Holly lui rend son sourire. Ils quittent Fairlawn et rejoignent le monde extérieur ensemble.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Fiametta 2019-03-03T16:38:30+01:00

"....

- vous ressemblez de plus en plus à un vieux couple, vous deux " dit Izzy.

Holly répond d'un ton pragmatique :

"La vie de couple gâcherait notre entente professionnelle."

Afficher en entier
Extrait ajouté par Fiametta 2019-03-03T16:33:56+01:00

Tout ce dont vous êtes capable, c'est de rester assis là. Et de salir votre lit dès que vous en avez l'occasion.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Fiametta 2019-03-03T16:31:16+01:00

"On dit pas de mal des morts, ducon. Surtout quand tu sais pas si le type qu'écoute saura tenir sa langue ou pas."

Afficher en entier
Extrait ajouté par Fiametta 2019-03-03T16:30:02+01:00

-... A chaque fois que je suis venu le voir, il bougeait pas de son fauteuil. Aussi inconsistant qu'un bol de porridge.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Fiametta 2019-03-03T16:27:34+01:00

Vous avez déjà entendu parler de l'étude de Tuskegee sur la syphillis ? Le gouvernement américain a utilisé quatre cents hommes noirs comme rats de laboratoire. Ca à duré quarante ans...

Afficher en entier
Extrait ajouté par TommyRollrbox 2018-09-19T05:12:57+02:00

1

Un carreau se brise dans la poche de pantalon de Bill Hodges. Un bris de verre suivi d’un chœur de garçons claironnant : « Et c’est un HOME RUN1 ! »

Hodges grimace et bondit de son siège. Le Dr Stamos est membre d’une cabale très prisée de quatre médecins et, ce lundi matin, la salle d’attente est pleine. Tout le monde se tourne vers Hodges. Il se sent rougir.

« Désolé, dit-il à la salle. C’est un texto.

– Et un texto très bruyant », fait remarquer une vieille dame aux cheveux blancs clairsemés avec des bajoues de beagle.

Afficher en entier
Extrait ajouté par SherCam 2018-08-04T17:19:23+02:00

"Maintenant il comprend pourquoi le cancer du pancréas est appelé cancer furtif, et pourquoi il est quasiment toujours mortel. Il s'embusque, rassemblant ses troupes et envoyant des émissaires secrets aux poumons, aux ganglions lymphatiques, aux os, au cerveau. Puis il lance la guerre éclair, sans comprendre, dans sa rapacité stupide, qu'il ne récoltera que sa propre mort dans la victoire."

Afficher en entier
Extrait ajouté par Palmyre 2018-05-17T11:46:09+02:00

Elle se tient devant le 7-Eleven le plus proche de leur bureau, un paquet de Winston à la main, gratouillant l'étui en cellophane de l'autre. Elle n'a pas fumé depuis presque cinq mois, un nouveau record, et elle n'a pas envie de recommencer maintenant, mais ce qu'elle a découvert sur l'ordinateur de Bill vient de déchirer une vie qu'elle a passé les cinq dernières années à raccomoder.

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode