Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Finegeof : Mes envies

retour à l'index de la bibliothèque
Chère Mamie Chère Mamie
Virginie Grimaldi   
Pourquoi il faut absolument acheter et lire ce livre ?

Tout d'abord parce qu'il ne coûte que cinq euros. Ensuite parce que tous les bénéfices sont reversés à l'association Cékedubonheur donc en prime vous faites une bonne action. Enfin, c'est un écrit de Virginie Grimaldi et ça, ça n'a pas de prix. Vous êtes forcément assurés de passer un agréable moment de lecture.

C'est un petit livre que j'ai dévoré et qui m'a fait passer un bon moment pendant mon voyage en train. C'est un livre de poche donc vous pouvez l'emmener partout avec vous. Le format est plutôt sympathique puisque vous avez une anecdote sous forme de lettre adressée à la mamie de Virginie Grimaldi avec, sur la page d'à coté, une photo qui illustre ladite anecdote en question. Un format très original donc !

Ne passez pas à côté de ce concentré de bonne humeur et ce savoureux cocktail de fous-rires !
Une vie pleine : Une histoire d'amour avec un homme et une ferme Une vie pleine : Une histoire d'amour avec un homme et une ferme
Kristin Kimball   
franchement c'est un peu long et ennuyeux! au début l'histoire démarre bien, mais ensuite tout tourne autour des achats de grain, de vache ou de cochon pour la ferme, autour du froid qui règne dans l'étable, et des champs qu'il faut défricher..
Il ne se passe rien, et les personnages sont très peu décrits, on nessait rien de leur psychologie, on ne s'y attache pas... On a l'impression d'un catalogue de ferme! Néanmoins, le sujet est intéressant et nouveau!
Le retour aux alizés Le retour aux alizés
Martine Delomme   
Juliette Leroux, expatriée au Canada depuis trois ans, revient aux Alizés, le domaine viticole familial, pour assister aux obsèques de son ex-mari. Isabelle, sa fille, gère de main de maître le vignoble qu’elle lui avait confié avant son départ. Mais celle-ci l’accueille avec des sentiments mitigés alors que Juliette trouve plus de réconfort chez son ami d’enfance, Nicolas Frémont, maire de la commune de Saint-Louis et entrepreneur associé de son ex-mari. Il lui confie que la société connaît une situation financière catastrophique, le défunt ayant engagé des fonds importants pour l’acquisition d’un terrain. Mais à quelles fins ? C’est en triant ses papiers que Juliette fait alors une découverte extraordinaire qui la pousse à retarder son retour à Montréal, où l’attend l’homme qu’elle aime. Le terrain recèle en réalité un trésor : des sources thermales de l’époque romaine. Nicolas et Juliette décident de reprendre à leur compte le projet de création d’un centre de thermalisme, projet qui pourrait bien relancer l’économie d’une région frappée par la crise. Très rapidement, l’entreprise suscite l’opposition farouche de certains locaux qui défendent la promotion de leur vignoble. Dès lors, la vie de Juliette et de ses proches risque d’être bouleversée…

Ancré dans les paysages somptueux de l’estuaire girondin, au cœur du Blayais, "Le Retour aux Alizés" est le roman d’une génération de femmes qui ont cru gagner leur liberté mais doivent composer, à l’âge de la maturité, avec les tourments du cœur et les impératifs du devoir.

Le Saut de l'ange Le Saut de l'ange
Lisa Gardner   
Et nous voilà reparties en trio pour une nouvelle LC, un nouveau roman de Lisa Gardner. Encore une fois une valeur sure dans la catégorie thriller psychologique.
En premier lieu, l'auteure frappe fort, très fort dans les première pages. Elle nous plonge avec brio dans un contexte angoissant.
Nikki victime d'un accident de voiture assure que sa fille Vero a disparu lors de l'accident dont elle a éte victime. Son mari assure qu'ils n'ont pas d'enfant.
Très rapidement la relation entre le mari et notre protagoniste principale suscite de nombreuses questions.
Qu'en est-il de cette relation qu'entretient le couple ? Nikki victime de plusieurs chute ayant provoqués de nombreuses commotions cérébrales semble très perturbée vivant dans un monde parallèle dans lequel existe Vero. est-elle victime de violences conjugales ?
Nous voilà embarqués dans une intrigue racontée à deux voix, le style parfait de note auteure. Donc nous partageons les événements, les émotions, les peurs de Nikki qui au fur et à mesure nous dévoile un e part de vérité et de l'autre l'enquête menée par Wyatt et Tessa, personnages récurrents de notre auteure déjà rencontrés dans Famille Parfaite. Nous y croisons même DD Waren.
le talent de Lisa Gardner est incontestable, c'est voile après voile que les pans de l'intrigue tombent en lambeaux pour nous laisser d'abord entrevoir un soupçon de lumière.
J'avoue avoir eu de nombreux doutes sur le lien Nikki/ Vero, mais l'auteure ouvre une porte et en referme une autre, rendant cette aventure particulièrement addictive.
En effet, j'ai eu beaucoup de mal à lâcher l'affaire et si je n'avais pas travaillé le lendemain matin je crois bien que j'en serais venue à bout en une nuit.
les chapitres avec les évènements racontés par Nikki sont complexes, déroutants et stressants, cependant ils vous tiennent en haleine et suscitent beaucoup d'émotions et d'empathie envers le personnage central du roman, même si parfois elle nous semble complètement démente.
Une fois encore, une femme au passé trouble et douloureux est l'héroïne de notre auteure. Les femmes pour Lisa Gardner tiennent toujours une place privilégiées dans ses romans avec nos enquêtrices et leurs propres vécus personnels.
Ici donc nous retrouvons Tessa et l'auteure nous renvoi à son histoire perso, le meurtre de son mari des années auparavant, c'est pourquoi, il vaut mieux lire les tomes dans l'ordre même si cela ne nuit pas à la compréhension de cette affaire qui peut toutefois se lire indépendamment.
je me suis posé mille questions tout bout de l'aventure, dont celle-ci : Qui sont vraiment Nicole et son mari ?
Pourquoi passent-ils leur temps à changer de ville ?
Que s'est-il passé lors de l'accident ? Nikki en est-elle vraiment responsable ?
Un plongeon très déconcertant dans un sombre univers que Nikki s'est efforcée pendant si longtemps d'occulter et des rebondissements qui laissent le lecteur abasourdi ce qui lui permet d'être indulgent certaines longueurs et approches assez alambiquées.
Le final est moyennement une surprise, et le tout assez plaisant à lire.
Le lecteur appréciera les rebondissements et les thèmes associés sur la violence conjugale, la maltraitance d'enfants, l'histoire d'amour et d'espoir.
Pour moi un agréable moment de lecture malgré quelques chapitres complexes.

par Missnefer
Même les méchants rêvent d'amour Même les méchants rêvent d'amour
Anne-Gaëlle Huon   
Aborder le sujet de la vieillesse et de la mémoire qui s'envole pourrait paraître lourd aux premiers abords, mais c'est loin d'être le cas avec une auteure de talent telle qu'Anne-Gaëlle Huon!

La plume de cette auteure m'a profondément touchée et je suis totalement tombée sous le charme. Il y a à la fois une très grande profondeur au sein de ce récit, mais également de jolis moments de légèreté et de joie. L'auteure a su doser cela avec justesse. En fait, elle a su trouver la formule parfaite pour écrire un roman feelgood comme je les aime!

Il est intéressant de pouvoir lire les passages du carnet de Jeannine. Cela nous permet de bien nous situer à l'époque de la Seconde Guerre mondiale et ainsi saisir le contexte de vie des femmes de l'époque. De plus, cela nous permet de comprendre le parcours de vie de cette mamie.

J'ai également trouvé intéressant de lire les petites listes de Jeannine qu'elle s'est écrites pour ne pas oublier les petits moments essentiels de la vie. Encore un élément qui est venu me toucher et m'a fait apprécier encore plus mon moment de lecture.

Je ne connaissais pas la plume d'Anne-Gaëlle Huon et après la lecture de ce roman, j'ai l'impression que nous n'avons pas fini de voir son nom sur les tablettes de notre libraire. Ce roman est un vrai petit bijou et je ne peux faire autrement que de vous le conseiller!

http://alapagedesuzie.blogspot.com

par alapage
Ma nouvelle vie commencera lorsque je l'aurai décidé (non, mais !) Ma nouvelle vie commencera lorsque je l'aurai décidé (non, mais !)
Marie Parker   
Nous suivons les aventures de Léonie, une mère célibataire qui doit réapprendre à vivre. Aidée par ses amies Claire et Béatrice, elle cherche à se prouver qu'elle peut vivre sans homme après l'échec de son mariage avec Grégoire.

Pour être honnête, j'ai adoré ce roman. C'est un véritable coup de coeur pour plusieurs raisons. La première est l'histoire. En effet, l'histoire sonne vraie, elle est réconfortante, elle nous montre les différentes phases par lesquelles Léonie passe. Tout est dosé, il n'y a rien qui sonne faux, rien qui est superflu, juste une histoire qui pourrait nous arriver à tous et qui nous met du baume au coeur.

J'ai aimé Léonie par sa force puis sa faiblesse, j'ai aimé sa détermination et l'amour inconditionnel qu'elle a pour son fils. J'ai aimé sa répartie, sa façon de voir la vie, sa volonté d'être la meilleure mère et j'ai encore plus aimé Raphael, son fils, parce qu'il lui rend si bien. C'est un adolescent adorable, qui connait des hauts comme des bas, qui est attachant et qui est attaché à sa mère.

J'ai apprécié le fait que Grégoire soit un connard mais pas trop, au final, il peut (parfois) faire des efforts et il a (peut être) un coeur. J'ai aimé que ce personnage soit nuancé, il est écrit pour qu'on ne l'aime pas mais on ne le déteste pas non plus. Il y a ce juste milieu parfait pour ce personnage.

J'ai apprécié Eric, le prof de Raphael qui succombe peu à peu sous le charme de Léonie. J'ai apprécié le fait qu'il soit "l'homme idéal" sans répondre à tous les clichés et stéréotypes de l'homme parfait. Et qu'est-ce que ça fait du bien !

J'ai adoré les voisins, ils sont ce petit quelque chose qui ne change pas l'histoire mais qui lui apporte une vraie valeur ajoutée. Ils sont là, mignons, présents et de bons conseils. Ils veillent sur Léonie et ils ont une vraie place dans cette histoire. Un peu comme Claire et Béatrice qui, malgré leur place de personnage secondaire, sont bien présentes et apportent cette touche d'humour si délicate à l'histoire.

Vous l'avez compris, j'ai adoré l'histoire, j'ai aimé ses personnages, j'ai encore plus apprécié les relations qu'ils entretiennent. Pour moi, c'est un véritable coup de coeur et une vraie découverte estivale !

https://loudesbois.fr/2019/07/ma-nouvelle-vie-commencera-quand-je-laurai-decide-non-mais-de-marie-parker/
Une nouvelle famille / La maison près du lac Une nouvelle famille / La maison près du lac
Jackie Braun    Patricia Thayer   
Deux histoires différentes mais qui se laissent lire. C'est mignon.
Quand nos souvenirs viendront danser Quand nos souvenirs viendront danser
Virginie Grimaldi   
Chaque année depuis que j’ai découvert sa plume, la sortie du prochain roman de Virginie Grimaldi figure parmi celles que j’attends le plus. Elle fait partie de cette petite sélection d’auteurs que je chéris par-dessus tout et dont je sais que chaque livre sera une révélation, un moment de bonheur, un coup de cœur. Et bien sûr ce dernier opus n’échappe pas à la règle.
Entre passé et présent, Virginie Grimaldi nous embarque Impasse des Colibris et nous livre avec délicatesse et justesse la vie de ses habitants depuis leurs rencontres jusqu’à aujourd’hui. Sous sa plume, le quartier prend vie. On découvre l’euphorie des débuts, la joie de partager avec ses nouveaux voisins, les difficultés de chacun, les rapprochements, les conflits, les retrouvailles… bref tout ce qui fait la vie d’un petit quartier. En lisant ce texte, je me suis imaginée dans le quartier où j’ai moi-même grandi, me rappelant mes propres souvenirs d’enfant puis d’adolescente et enfin d’adulte dans ce lieu de vie.
Très rapidement dans l’histoire, on comprend que la belle amitié du début à laisser place avec les années à une certaine animosité entre voisins. On cherche à en comprendre les raisons, on imagine tous les scénarios possibles, on échafaude des théories… Et puis vient le moment où l’on découvre la vérité. A partir de ce moment-là, l’histoire prend un nouveau tournant. Simple et basique au départ, elle devient émouvante et bouleversante. Elle remue nos émotions les plus profondes et nous fait voir le quartier et ses résidents sus un nouvel angle. Dès lors, les émotions se multiplient et nous assaillent de toutes parts pour ne plus nous lâcher jusqu’au point final. Et quand je parle d’émotions, j’entends surtout des larmes. Car oui, même si j’ai beaucoup ri à la lecture de cette histoire et des péripéties des Octogéniaux, j’ai surtout beaucoup (mais alors beaucoup) pleuré. Pleurer de chagrin mais aussi de joie. Mes sentiments se sont emmêlés, enchevêtrés et mes larmes ont fini par se mélanger à mes éclats de rire.
Des émotions en pagaille donc pour ce nouveau roman mais aussi et surtout des personnages authentiques et attachants : les Octogéniaux....
Lisez la suite de mon avis sur mon blog :
https://misscroqbook.wixsite.com/misscroqbook/single-post/Quand-nos-souvenirs-viendront-danser---Virginie-GRIMALDI
Le Pacte du silence Le Pacte du silence
Martine Delomme   
Dans ce livre, il y a du bon et du moins bon : j’avoue que parfois je me suis un peu ennuyée car il n’y a pas beaucoup d’action que la narration est parfois trop présente du fait que l’on est dans la tête du personnages principal Elizabeth donc on a souvent ses pensées, ses réflexions (surtout en début de livre).
En revanche, j’ai adoré découvrir la manufacture de la porcelaine et notamment la visite guidée, j’ai aimé l’héroïne et l’histoire en général, j’avoue que ne n’ai pas vu venir le dénouement ! Quelle histoire ! Pour un roman « de terroir » même si je ne suis pas fan habituellement ici ce coté là m’a beaucoup plus, l’histoire de cette famille qui défend son entreprise et essaye de trouver des compromis, ainsi que les histoires, secrets et mensonges sur la famille qui « veut garder une bonne image ». Tout cela m'a vraiment plus car cela faisait un peu de suspense !
En général : C’était vraiment une très bonne lecture, je le conseille aux personnes qui aiment des histoires de familles, notamment les histoires d’entreprise familiale (le coté manufacture de porcelaine est d'ailleurs assez présent et intéressant).
Après les ténèbres Après les ténèbres
Martine Delomme   
L'avis d'Esméralda :

Lorsque le passé rencontre le futur, le silence qu’il engendre n’est jamais de bon augure. Lorsqu’il chamboule cette quiétude, Marion était loin de se douter que le chaos surgirait de ces portes closes et lourdes de secrets.


Marion est l’image même de la jeune femme pimpante, dynamique, intelligente, sérieuse, travailleuse, acharnée et têtue. Issue d’une famille modeste d’un petit village du Roussillon, Apt. Elle a passé son enfance dans les vergers et l’entreprise de confiserie créée par ses parents. Dernière d’une fratrie de trois, elle est l’enfant choyée, admirée. Loin d’être la petit princesse, elle rayonne par son fort caractère et par sa gentillesse et son empathie. Marion adore vivre et apprendre. Dans les pas de sa grande sœur, Béatrice, elle part à Bordeaux où elle se dirige vers des études de droits et d’histoire de l’art. Passion qu’elle partage avec sa sœur et notamment, lorsque bénévolement, elle aide l’association « seconde chance » à retrouver ou enquêter sur des biens culturels introuvables depuis la fin de la seconde guerre mondiale.
Toujours soucieuse d’acquérir les qualités dans le domaine du droit, elle déniche un remplacement pendant quatre mois à l’office notariale de Maître Goldberg, dans la paisible petite ville de Goult, où vit également les grands parents maternels. De retour sur ses terres natales, ces quatre mois vont changer à tout jamais sa vie.


Formée par la vieille mégère acariâtre, représentée en la personne de Corinne Dubois, qui doit prochainement subir une intervention, Marion prend rapidement ses marques au sein de l’office. Toujours disponible, bosseuse et méticuleuse, Fabien Goldberg, la quarantaine, ne tarde pas à la féliciter de son professionnalisme. Elle égaye avec cette touche de fraîcheur et d’innocence, les bureaux bien trop ternes. Fabien a tout du célibataire endurci, notaire soucieux de la perfection et maire attaché à sa ville, le travail est prioritaire au détriment de relations sentimentales ou autres. Issu d’une famille juive mais pas trop pratiquante, il fait office de vilain petit canard. Son père et son demi-frère ont repris l’affaire familiale. De renommé internationale, leur galerie d’arts à Avignon est un de cet héritage familiale qui perdure. Fabien est un de cet homme qu’on remarque par sa prestance et non par sa beauté physique. Impressionnant, il dégage lors de ses oratoires un charisme qui ne tardera pas à charmer Marion. Insidieusement, une relation timide se met en place. C’est lors d’une invitation au mas des Goldberg, que leurs vies vont être bouleversées. Fabien invite Marion à découvrir la collection personnelle de Simon, son père. Eblouie par tous ces tableaux et autres, elle en sera davantage lorsqu’elle se retrouve en face de ce Soleil couchant à Collioure, tableau de Matisse introuvable depuis 1945.


Après les ténèbres est un de ces romans qui se place dans la perpétuation du souvenir. Au travers de l’art, Delomme nous plonge dans un univers méconnu, où les biens culturels ont été détruits sans aucune raison valable ou vendus au marché noir. On redécouvre la seconde guerre mondiale sous cet aspect là. L’atmosphère s’alourdit au fil des pages, au fil de découvertes. Delomme explore ce côté sombre par la présence de la grand mère maternelle atteinte d’Alzheimer et qui ressasse inlassablement le souvenir de sa première fille décédée lors du terrible drame d’Oradour-sur-Glanes. Marion et Béatrice remontent les années, enquêtant davantage sur cette famille ou le doute et les secrets planent. Et les ténèbres s’ouvrent de nouveau, semant le chaos sur sa route.


Je découvre pour la toute première fois, le talent et la plume de Marine Delomme. J’apprécie son récit et sa manière de l’accoster. Si l’aspect thriller prédomine tout au long des chapitres, la romance prend une place essentielle. Comme si l’auteure voulait en quelque sorte affronter le beau contre le laid. Delomme nous mène part le bout du nez jusqu’au point final. Un final déstabilisant, touchant, émouvant et horrible. C’est une effusion d’émotions.


Peut être qu’après les ténèbres, la lumière peut les percer ? En mon sens, le personnage à l’origine de ces troubles, ne m’apparaît pas comme étant cruel ou déloyal. Je le considère comme une personnage qui a été dans l’optique de réparer les erreurs et de panser les maux. Mon ressenti final n’est peut être pas celui que l’auteure aurait voulu, mais bien après la fin de ma lecture, je n’ai pu penser que l’espoir et l’humilité étaient préférable à l’anéantissement.


Ce roman est une très belle découverte. Un roman que je recommande fortement pour les nombreux points évoqués au dessus. Un thriller qui vous plonge au cœur d’une intrigue magnifiquement ficelée. Conquise à 200%.
  • aller en page :
  • 1
  • 2
  • 3