Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Fionasreading : Mes envies

retour à l'index de la bibliothèque
Animal Tatoo - Les Bêtes suprêmes, Tome 1 : Gardiens immortels Animal Tatoo - Les Bêtes suprêmes, Tome 1 : Gardiens immortels
Eliot Schrefer   
La saison 2 est enfin sortie! Pour les fans de la série, c'est un bonheur! Nous retrouvons nos quatre héros pour de nouvelle aventure. Ils vont devoir affronter une nouvelle menace dont un de leurs anciens ennemis est à l'origine. L'arbre éternel est en danger. Leurs liens avec leurs animaux faiblissent. L'Erdas est de nouveau en danger.

J'étais fan de cette série mais cette saison 2 me plaît encore plus que la précédente. A peine, entamons-nous les premières pages que nous sommes directement plongés dans l'action. Les personnages ont évolué ainsi que leur caractère et leurs relations. Nous sommes toujours fortement attachés à eux ainsi que leurs animaux. De nouveaux personnages apparaissent et nous attendons de savoir quel sera leurs places dans la nouvelle histoire. Les combats ont toujours l'air aussi réaliste. Ils se dérouleraient sous nos yeux et on ressent le danger ressenti par les personnages. Les nouveaux lieux sont à couper le souffle, tout simplement incroyable et magnifique. Les descriptions nous font toujours autant voyagées.

Un tome 1 très prometteur! On attend le tome suivant avec impatience.

par Skyl
Animal Tatoo, Tome 3 : Prisonniers Animal Tatoo, Tome 3 : Prisonniers
Garth Nix    Sean Williams   
Ce troisième tome est superbe! Les personnes deviennent de plus en plus réfléchis et leur lien avec leur animal totem se renforcent. [spoiler]La fin m'a particulièrement bouleversée. Je l'ai trouvée magnifique. Lishay, ayant perdu son tigre blanc, "récupère" le tigre noir de son défunt frère.[/spoiler]

par Cake-Chan
Animal Tatoo, Tome 4 : La cité de glace Animal Tatoo, Tome 4 : La cité de glace
Shannon Hale   
J’ai trouvé ce tome assez ennuyeux… Pourtant on ne peut pas dire qu’il ne se passe aucune péripétie ! Simple effet passager ou bien lassitude de la série ?... Les combats étaient trop présents à mon goût. En revanche, la fin m’a surprise et relance le mystère, le tome suivant risque d’être plein de suspicion et d’interrogations !

Retrouvez toutes mes critiques sur mon blog :
http://livres-et-lumiere.blogspot.fr

par Lumina33
Animas: tome 1 le mal des âmes Animas: tome 1 le mal des âmes
Angélique Godefroy   
Et si nos âmes avaient bel et bien l’opportunité de vivre plusieurs vies mais que celles-ci ne se réduisaient non pas à un seul monde, mais trois mondes. Trois mondes qu’elles devraient parcourir dans un ordre prédéfini par des lois ancestrales. Des lois garantissant une évolution, et donc un équilibre indispensable à l’ensemble de ces mondes que l’on nomme Animas.
Et si quelque chose venait à rompre cet équilibre. Une chose terriblement sombre, gangréneuse, sans nom, sans âme qui à l’insu de tous empoisonnerait les âmes d’un mal indicible et irréversible annonçant une vague de noirceur et de chaos comme jamais Animas n’aurait connu.
Et si le seul moyen pour arrêter ce mal était de briser la première des lois d’Animas…

C’est dans ce contexte que la vie de Marielle Alyno, une simple employée de librairie va basculer, entraînant tel un effet papillon, la destinée de nombreuses vies où chacune aura une part déterminante dans les évènements qui enlaceront définitivement Animas dans la lumière ou… dans les ténèbres.

par mantrisse
Animas, Tome 2 : Le vrai roi Animas, Tome 2 : Le vrai roi
C. R. Grey   
Retrouvez d'autres chroniques sur mon blog : https://lesfantasydamanda.wordpress.com/
------------------------------------------------------------

--- Un deuxième volet à la hauteur du premier… ---

…mais pas de coup de coeur ? En vérité, c’est un peu plus compliqué que ça. Pour moi, Le vrai roi est aussi bon que L’héritier, mais c’est ce dernier qui m’a permis de découvrir l’univers fantastique d’Animas. En d’autres termes, le plaisir de la découverte m’a semblé inégalable, raison pour laquelle je n’ai pas classé ce tome 2 en coup de coeur.

Toutefois, cela ne m’a pas empêchée de le dévorer en un week-end, tant il est addictif ! Alors, surtout, ne vous fiez pas au synopsis bateau ; cette saga vaut vraiment le détour.

--- Un tome de transition ? Pas pour Animas ! ---

Ce que bon nombre de lecteurs redoutent avec les volumes intermédiaires, et à plus forte raison lorsqu’il s’agit d’une trilogie, c’est qu’ils se révèlent inutiles, sans intérêt. Eh bien, je vous rassure tout de suite : C. R. Grey, forte de son scénario, vous réserve encore des surprises, et pas des moindres.

Dans Le vrai roi, de nouveaux complots apparaissent, les enjeux gagnent en ampleur, la révolte gronde. En effet, les Dominae, et en particulier Viviana, n’ont pas l’intention d’abandonner leur désir de conquête…

--- Un talent qui se confirme ---

Dans le premier numéro, l’auteure a déjà prouvé qu’elle était capable de choix audacieux, mais néanmoins réussis, et elle réitère cet exploit ici. Comment ? En bouleversant son intrigue pour mieux piéger son lecteur !

Ainsi, C. R. Grey dissémine des indices tout au long de son histoire, indices que j’ai bien entendu repérés… sans pour autant les comprendre aussitôt. Et même si je suis finalement parvenue à démêler le vrai du faux, je peux vous assurer que j’ai été – une fois de plus ! – étonnée, emportée, subjuguée.

--- Des héros de plus en plus attachants ---

C’est avec un plaisir non dissimulé que j’ai retrouvé la petite bande rencontrée dans L’héritier : Bailey, mais aussi Tremelo, Tori, Phie, Hal et leurs compagnons à poil, à plumes ou à écailles. Mais alors qu’ils n’étaient, pour la plupart, que de simples écoliers, les voilà définitivement entraînés dans une révolution qui les touche directement. Malgré leur jeune âge et des craintes bien fondées, ils n’hésiteront pas face au danger.

J’ai également découvert Gwen sous un autre jour. Sans le soutien de l’Ancien, elle n’a d’autre choix que de prendre ses propres décisions, d’emprunter son propre chemin. Et son destin, je peux déjà vous le dire, est loin d’être commun…

--- Un final explosif ---

La force de C. R. Grey réside, selon moi, en sa capacité à porter son intrigue jusqu’à son terme. La tension augmente d’un cran à chaque chapitre, les desseins des antagonistes se dévoilent peu à peu et on n’attend qu’une chose : découvrir qui l’emportera.

Mais ce n’était qu’une bataille de plus. Moi, ce qui m’importe à présent, c’est de savoir qui gagnera la guerre. Bref, vous l’aurez compris, je compte bien me jeter sur le tome 3 dès sa sortie !
Animas, Tome 1 : L'Héritier Animas, Tome 1 : L'Héritier
C. R. Grey   
La vie sans amis, sans famille, sans qui que ce soit pour partager un moment génial, n'est pas facile. C'est pour cela que les hommes préfèrent prendre un animal de compagnie, qu'ils vivent seuls ou en famille. Ce dernier est souvent considérer comme le petit bébé, le chouchou, le petit trésor des uns et des autres. Et quand un lien fort se créé entre le proprio et l’animal, ce dernier prend souvent la défense de leurs maîtres adoré. Pourtant, certains êtres humain ne s'occupent pas d'eux correctement. Néanmoins, dans le monde de la littérature, les hommes et les bêtes cohabitent plus que parfaitement entre eux. Certains, sont même possédés par une bête et ont jusqu'à leurs caractéristiques animales. On les nomme les métamorphes. Les plus connu d'entre eux ne sont autre que les fameux loups garous, la plus grande légende urbaine. Mais il y en d'autre du genre. Comme les puma, les tigres, les chats, les rats, les corbeaux, etc. Et c'est parce que j'aime ces mecs sexy et macho que je me suis procurée cette petite pépite. Il faut dire qu'elle à tout pour plaire avec sa couverture magnifique. Mais quel ne fut mon étonnement quand je découvrit qu'en réalité ce n'étaient point des métamorphe mais des humains vivants en parfaite harmonie avec les animaux. Et qui plus est un enfant abandonné, qui n'a aucun animal à appelé et qui se sent seul au monde. Et pourtant … Sa vie est sur le point de changer.

Laissez moi vous conter l'histoire de Bailey Walker. Bailey Walker est un jeune garçon de douze ans, qui voit son rêve se réaliser lorsqu’il intègre la prestigieuse Académie Montclair. Il est loin, cependant, de ressembler aux autres élèves. Bailey est en effet le seul à ne pas avoir d’Animas, ce lien spécial qui unit un homme et un animal. Tout en cachant son secret, il essaie tant bien que mal de faire ses preuves à Montclair …

Pauvre enfant !!! Vous savez à qui il me fait penser ??? Au pauvre petit Harry Potter. Vous savez, celui qui a survécu face au sortilège de la mort envoyer par Celui-Dont-On-Ne-Doit-Pas-Prononcer-Le-Nom en personne. Non pas que je n'aime pas l'histoire. Bien au contraire. J'ai les huit livres et les huit DVD. Ici on est tous des fana de ces beaux yeux verts mdr. Bref pour en revenir au roman, je vais vous parler un peu des personnages de cette histoire.

Bailey Walker est un jeune homme qui fut adopter par un animas lièvre et un animas Cheval, lorsqu'il n'était alors qu'un nourrisson. Il a été abandonné non loin des sinistres bois de l'Ombre. C'est un enfant intelligent, doux, agréable, mais capable de faire de conneries plus grosses que lui comme tout les autres mômes de son age. La seul différence aux autres jeunes, c'est qu'il n'a pas n’animas. C'est a dire un animal qui lui est lié. La dessus il est fort malheureux. Mais on sent dés le début qu'il est promis à un avenir totalement différent des autres enfants. Pourtant, au fils des pages et de l'histoire, on va aller de découvertes en découvertes, et se rendre compte qu'il est très particulier.

Hal Quindley est un animas Chauve-souris. Il faisait parti de la même école que Bailey. Malheureusement pour lui, à la différence du reste de sa famille qui sont des animas Chat, il est allé vivre avec son oncle. Mais fait enchanteur, il se retrouve à aller dans le même pensionnat que Bailey, et deviennent très vite des amis. Contrairement à son ami, il est tranquille et ne cherche pas à se faire remarquer. Mais c'est aussi un enfant intelligent et sur qui Bailey pourra compter.

Viviana Melore est une jolie femme avec malheureusement sur ses jolies lèvres une expression un peu trop cruelle. Cruelle dans son cœur, elle cherche depuis des années à faire en sorte que les animas obéissent au doigt et à l’œil des humain. C'est pour cela qu'elle a créer le partit Dominance qui veulent utiliser le lien homme/animal pour se servir des animas à des fins maléfiques, et donc contrôler l'animal sans ressentir sa souffrance. Car Viviana pense que le lien est en fait une faiblesse pour l'homme. Mais cette méchanceté gratuite est du au fait qu'elle fut vendue e tant qu'esclave après que le Chacal ait tué son père et qui n'était autre que le roi Melore.

Tremelo est l'un des professeur de Bailey. Ce dernier espère qu'il pourra l'aider à appeler son animas et devenir comme tout un chacun. Mais c'est un homme totalement détruit qu'il va trouver sur son chemin. Néanmoins, le professeur va prendre pitié du jeune homme et l'aider dans sa quête, sans se douter qu'en réalité, lui aussi va se mettre à changer. Car les révélations que le jeune Bailey va découvrir, va non seulement changer sa vie à tout jamais, mais aussi changer la sienne.

Sophia Roque ou Phi pour les intimes est une Animas Faucon. Quand tous découvre qu'elle débarque des Terres arides, c'est le choc assuré. La cause, aucun êtres vivants dans ces contrées n'ose venir vivre en ville. C'est une jeune fille téméraire, audacieuse, astucieuse et intelligente qui veut tout savoir, et tout réussir.

Mais je ne vais pas vous parler des autres personnages qui peuplent le récit, car en fait, même s »il y a d'autres, ce sont ceux là qu'il faut retenir. Et pour cause, vous le comprendrez dans la suite de la chronique que nous allons aborder, via le point roman. Avec notamment la plume de l'auteur, la romance et autres relations entre les personnages et bien entendu l'intrigue de l'histoire.

Tout d'abord parlons de l'écriture de C.R. Grey. La plume de cet auteur qui m'étais alors encore inconnu jusqu'à ce jour, est très aventurière, légère, intense, rythmée et émotionnelle. La légèreté du style se fait ressentir par la manière dont la lecture se fait avec fluidité. Les pages défilent rapidement, et à aucun moments on a envie de déposer son bouquin, tant l'histoire est prenante. Rythmée par les nombres actions, rebondissements, quiproquos, complots, retournements de situations, révélations en tout genre, l'histoire nous laisse aucun moment de répit pour nous permettre de reprendre notre souffle. L'intensité se fait ressentir à chaque coin de pages, et on ne cesse de se demander ce qui va se passer dans les prochaine seconde tant c'est addictif. Et puis les émotions sont aux stade où tout est tranquille pour faire un énorme bond. On rie, on pleur, on s’inquiète, on recherche, on a peur, on espère, on désespère. Bref l'aventure est à chaque pages, chaque action, chaque mot écrit. Par ailleurs on sens la magie dans l'air, voir même on y sens qu'il y a de l'amour, des questions et du tragique à travers le récit. Les personnages quand à eux ressemble à s'y méprendre à une histoire que l'on a déjà lu, mais qui sont attachant. Les descriptions quand à elles sont juste du Waouh. Elles sont belles, simples, mais magnifiques. Quand à l'univers mis en place, il est fort riche, bien travaillé, complexe sans l’être et très recherché. L'auteur n'a pas été avare des petits détails dans ce premier tome qui reste quand même une phase de découverte.

Ensuite, coté relations entre les personnages, vous avez compris, il n'y a pas de romance, mais de l'amitié, ou des relation élèves professeurs. Néanmoins, je vais vous parler de la relation avec une saga mondialement connu. Oui il me rappelle un peu A la croisée des monde lorsque Bailey va à le recherche des siens, ou plus simplement encore par ses aventures. Mais en réalité, Animas ressemble bien plus à Harry Potter. Pour commencer Bailey est orphelin, tout comme Harry. Il a une destiné différente de celles des autres et est différents des autres comme Harry. Et puis sans compter que le petit groupe d'amis était formé de deux garçons et une fille, tout comme dans ce bouquin. Il y a la bande des petits crétins autour du frère de Hal, comme avec la bande à Drago. Sans compter que Harry aimait se fourrer dans des situations plus que douteuses, ou encore le Poudlard express, et là encore on y découvre des similitudes avec les actions de Bailey ou encore le rigimobile. Mais là encore d'autres ressemblances viennent s'y ajuster. L'école est réputée et est située à coté d'une foret interdite. Le sport des animas où Bailey y excelle. Les mômes qui sortent la nuit pour enquêter, et qui sont comme par miracle intercepter par un bon prof qui les amène dans sa petite cabane ou plutôt comme l'est décrit dans le livre « petite remise de pierre nichée au milieu des arbres » et qui cache comme par enchantement des secrets au point d'aller dans une taverne pour y faire je ne sais quoi avec je ne sais qui. Bref, du Harry Potter tout craché. Mais chose la plus étonnante, c'est le nom de famille des héros d'Animas. Walker pour Bailey, Quindley pour Hal qui ressemble à s'y m'éprendre à Potter et Weasley, soit aux noms de famille d'Harry et de Ron dan la célèbre saga. Mais malgré toute cette symétrie, l'histoire est géniale.

Enfin l'intrigue du livre est tournée vers Bailey qui va tout faire pour appeler à lui un animal et ainsi devenir un être comme les autres. Pourtant, jamais il n'allait s'imaginer qu'il était déjà comme les autres ou presque. Mais que contrairement aux autres, non seulement son animas est en danger, mais qu'il va devoir servir de guide au véritable roi qui fait parti de son entourage sans le savoir. En fait, l'auteur a su mêler deux intrigues autour d'un fils conducteur et nous amener là où il avait envie. J'ai même penser que c'était notre jeune orphelin qui était le véritable roi. Et pourtant !!! Et pourtant !!! Rien, ni personnes n'auraient put me faire changer d'avis. Il faut dire que l'auteur à sut embrouiller les pistes. Néanmoins de ce coté, je trouve que l'intrigue est très bien travaillé, et très bien menée.

En conclusion, je n'ai pas été déçue pour un sous par ce roman. Même si c'est sa couverture qui m'a donner envie de le lire, et en pensant que c'était un livre sur les métamorphes, pas une seule fois je ne m'y suis ennuyer. Le lien entre l'homme et l'animal ressemble à s'y m'éprendre A la croisée des monde – Les royaumes du Nord. Mais en réalité il tient plus de la saga Harry Potter. Mais l'univers reste unique en lui-même et ce n'est pas du copié collé, ou plagiat de ces deux sagas. L'action n'y manque pas, les personnages attachants, la plume est magique. Animas est une véritable pépite, un premier tome introductif très agréable à lire livresque que je vous conseil vivement de lire tant l'histoire est belle, bien amenée et bien écrite. Et surtout il est fait pour tous les amoureux de magie, d'animaux, et d'aventures. Foncez le chercher moi j'attends impatiemment le deuxième tome qui ne tarde plus à sortir et dont j'ai hâte de lire le suite. Sur ce, bonne lecture à tous et à bientôt pour une nouvelle chronique.

Plus de chroniques sur mon site http://le-petit-univers-litteraire-de-miss-vampiress44.e-monsite.com/
Animas, Tome 3 : Le Chant de l'épée Animas, Tome 3 : Le Chant de l'épée
C. R. Grey   
After her defeat at the Progress Fair, Viviana is determined to return, and this time, she's building an army. With the Dominae strengthening, Tremelo, Bailey and the rest of their friends work feverishly to develop a device that could overpower Dominance once and for all. But when Tremelo is kidnapped, Bailey must take the lead in the fight to protect the bond.

As they prepare for battle, Bailey uncovers a legend: a sword with the power to defeat Viviana is hidden somewhere in the kingdom. On an epic journey across Aldermere in search of the sword, the friends unravel startling secrets about the bond, Bailey's past, and each other.

In this thrilling conclusion to the Animas trilogy, Bailey and his friends must risk everything to save the bond they treasure and restore the rightful king to the throne of Aldermere.

par Aur31
Before After, Saison 2 Before After, Saison 2
Anna Todd   
Très déçue également. Le tome 1 est pourtant très bien mais le tome 2 nous fait penser à quelque chose de fait à la va-vite. Les moments les plus importants sont supprimés. J'aurais tant aimé connaître les pensées d'Hardin quand il se réveille sans Tessa cette fameuse première nuit chez Ken. J'aurais aimé savoir ce qu'il ressentait quand il lui a crié "je t'aime" devant la fraternité et aussi je pense que la scène la plus importante est celle du parie. Je ne comprends pas qu'ils aient pu supprimer ce passage
Les lecteurs avaient besoin d'avoir le ressenti d'Hardin à ce moment là quand il montre le drap. Au lieu de ça on lit Zed un an après où est l'intérêt ! !!

par laeti2183
Nothing more, Saison 1 : Landon Nothing more, Saison 1 : Landon
Anna Todd   
Un premier tome ennuyeux comme la pluie. Une histoire qui n'en est pas vraiment une, des personnages passifs et une intrigue inexistante.
Pas de suite pour moi.

Spring Girls Spring Girls
Anna Todd   
Très grosse déception avec la lecture de ce livre. Avant de me lancer j’avais eu vent de quelques critiques négatives à son encontre mais voulais à tout prix me faire ma propre opinion. Voilà c’est fait. Et on ne peut pas dire qu’elle soit élogieuse.

En l’absence de leur père, actuellement en mission en Irak, les quatre filles de l’officier Spring passent Noël avec leur mère. Un Noël un peu triste de par l’absence de leur père mais aussi à cause de difficultés financières qui viennent entacher la fête.
Alors que Jo, la sœur cadette se lie d’amitié avec le nouveau voisin, l’ainée des filles Spring, Meg, attend impatiemment le retour de son petit ami et espère qu’il la demande en mariage. Mais le retour de son ancien amoureux va venir perturber la jeune fille et ses ambitions. Amy, le plus jeune des sœurs, se plaint de l’absence de cadeaux quand, Beth, la benjamine, fait tout son possible pour aider leur mère dans les tâches du quotidien.
Les quatre sœurs sauront-elles faire face à cette période un peu compliquée ? Comment vont-elles réagir aux difficultés qu’elles ont devoir affronter, que ce soit des difficultés financières, des amours contrariées ou des amitiés trahies ?

Qui n’a jamais entendu parler du livre Les Quatre filles du Dr March. Même sans avoir lu l’original (honte à moi), j’étais curieuse de découvrir cette version modernisée de ce célèbre roman. Malgré plusieurs critiques peu avenantes, je voulais me faire ma propre opinion. Après tout, je n’avais pas de point de comparaison, d’attente ou d’appréhension par rapport à ce livre, juste la curiosité de découvrir l’histoire sous un nouveau jour. Grand mal m’en a pris. Non seulement, je n’ai pas aimé ce roman mais en plus il m’a coupé toute envie de lire la version originale ou de me jeter sur le prochain livre de l’auteure.
Plusieurs raisons à cela. Premièrement, une histoire plate, sans relief avec beaucoup trop de descriptions. L’auteure se perd dans des longueurs de texte qui nous font décrocher. Par exemple, l’une des sœurs Spring pose une question à une autre et il faut attendre trois voire quatre pages avant d’avoir la réponse. Entre temps, l’auteure divague sur des éléments sans rapport direct et franchement, on a le temps d’oublier l’objet de la question quand enfin arrive la réponse. En tout cas ce fut mon cas. Obligée de remonter en arrière pour me souvenir. Donc niveau fluidité et accroche du lecteur c’est pas top et même un gros flop.
Ensuite, bien que l’histoire soit censée se dérouler à notre époque, impossible pour moi de m’y identifier. Malgré les nombreux rappels autour de la modernité (internet, films cultes, chanteurs célèbres…), je gardais en tête la période originale de l’histoire. J’imaginais chaque personnage comme dans Louisa May Alcott les avait conçu. Un décalage qui a aussi largement contribué à pénibiliser ma lecture.
En plus de ce décalage, j’ai trouvé que le scénario manquait d’équilibre. Certains aspects de l’histoire font l’objet de plusieurs chapitres et se perdent dans des longueurs inutiles alors que d’autres sont survolés ou simplement mis de côté. Je n’ai pas toujours réussi à bien comprendre la chronologie souhaitée par l’auteure.
Et pour finir, trop de questions sans réponse, une fin presque bâclée ou en tout cas pas suffisamment approfondie.
Niveau personnage, pas grand-chose à en dire si ce n’est qu’Anna Todd a conservé les principaux traits de caractère de chacune des sœurs. En revanche, le fait qu’elles appellent leur mère par son prénom m’a dérangé. Aucune des quatre sœurs ne m’a plus enthousiasmée ou conquise qu’une autre. J’avoue que parfois leurs attitudes m’a révolté.
Comme je l’ai dit en préambule, je n’ai pas lu l’histoire originale et ne peut donc certifier si cette dernière est aussi fade que sa version moderne ou non. Mais j’ose espérer que face au succès qu’elle a rencontré depuis sa sortie, elle soit de bien meilleure qualité. Malheureusement, je ne pense pas trouver l’envie de le découvrir par moi-même tellement je suis dégoutée par cette version modernisée.
Déjà déçue par les derniers livres écrits par Anna Todd (Landon et Before), je crois que je vais arrêter là les frais avec cette auteure. Mes dernières lectures ne m’ont procuré aucun plaisir, juste la sensation d’avoir perdu mon temps.