Livres
415 043
Membres
327 184

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode


Ajouter un commentaire


Liste des commentaires

Commentaire ajouté par Lea-Luttringer 2018-02-19T19:41:06+01:00
Argent

Une couverture sublime pour un livre à l'originalité folle dont les personnages et leurs relations m'ont fait aussi bien rire que pleurer.

J'ai vraiment beaucoup aimé ce livre et j'ai hâte d'en avoir la suite.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par EadlynMelina 2018-01-26T07:13:23+01:00
Envies

Va-t-il un jour sortir en français?

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Jaylie 2018-01-10T15:17:48+01:00
Argent

J'ai été agréablement surprise par ce bouquin qui s'est révélé très sympa à lire :) L'auteure exploite les univers parallèles de façon assez détaillée, ce qui m'a beaucoup plu car c'était la première fois que je lisais un livre sur ce thème. Changer le décor de l'histoire permet à ce dernier de ne pas s'essouffler. Les rebondissements de la fin m'ont franchement prises de court, ce qui est toujours bon à prendre. Je suis assez difficile en ce qui concerne les histoires d'amour et j'ai trouvé celles de cette histoire moyennes, mais peu importe. Suivre Marguerite est un vrai plaisir et je ne manquerai pas de lire le tome 2 !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par elyza 2017-11-23T16:48:58+01:00

Depuis le mois de janvier, j'achète tous les mois un livre en anglais mais c'est bien beau d'en acheter il faut également les lire ! Je m'étais fixé comme objectif de lire 5 livres en anglais sur l'année 2017 et il m'en restait un à lire pour remplir mon petit challenge personnel. Je n'avais pas une idée précise du style de livre que je recherchais mais c'est finalement Manon qui a décidé à ma place en me proposant une lecture commune de A thousand pieces of you, le premier tome d'une trilogie signée Claudia Gray qui a rejoint ma PAL à la rentrée. Je n'avais encore jamais fait de LC pour un livre en anglais mais finalement c'est très motivant car là où je mets un mois, un mois et demi toute seule par manque de motivation, là, en quinze jours c'était plié !

Les parents de Marguerite sont de célèbres physiciens à qui l'on doit l'invention du Firebird, un petit appareil permettant de voyager dans des univers parallèles. Marguerite, loin des préoccupations scientifiques de ses parents est plutôt une artiste douée de ses mains. Sa vie va être bouleversée par le meurtre de son père causé par son assistant Paul. Bouleversée et avide de vengeance, Marguerite, équipée d'un Firebird va traquer Paul d'un univers à un autre dans l'espoir de venger son père.

J'ai eu peur qu'un roman traitant d'univers parallèles soit relativement compliqué à comprendre en le lisant en anglais d'autant que Marguerite, en voyageant, prend le contrôle du corps d'une autre Marguerite qui vit une vie différente de la sienne. En fait, tout a coulé de source car l'auteure est suffisamment claire dans ses explications pour ne pas se sentir perdu. J'ai ainsi pu découvrir une Marguerite dans un Londres futuriste, une princesse Marguerite, fille du tsar Alexandre V vivant à Saint-Pétersbourg et j'attendais à chaque fois avec impatience, l'apparition d'un nouvel univers. Il y en a 5 ou 6 de mémoire dans ce premier tome et même si ils ne sont pas tous autant développés les uns que les autres, ça reste un des points forts du récit.

Le personnage de Marguerite a été très intéressant à découvrir parce que ses multiples voyages la font évoluer. J'ai découvert une jeune femme en proie au chagrin et au doute, sachant mettre sa peine de côté, accueillir à bras le corps une détermination à toute épreuve qui la pousse à avancer et à agir. Ce que j'ai trouvé particulièrement intéressant à voir, c'est qu'elle doit endosser son propre rôle dans ses différentes vies et comprendre rapidement les codes des univers dans lesquels elle évolue pour se fondre dans la masse. Dans sa quête de compréhension et de revanche, elle n'est pas toute seule puisqu'il y a Theo, le second assistant de ses parents qui la suit comme son ombre. Mes sentiments sont assez ambivalents le concernant et je dois vous avouer que j'ai globalement eu du mal à m'adapter à ce personnage.

Même si j'ai passé un bon moment de lecture en compagnie de ce récit de science-fiction dépaysant, mon intérêt a parfois oscillé au fil de ma progression car certains passages tournent un peu en rond. Il y a des complots, des traîtres, un grand méchant et si certaines révélations ont été de belles surprises d'autres en revanche ont été plus prévisibles.

Je ne sais pas encore si je me dirigerai vers la suite de cette histoire (qui si l'on en croit la couverture aura pour toile de fond Paris et le moulin rouge ainsi que la ville de San Francisco) pour la simple et bonne raison que plus le temps passe, plus je deviens difficile avec mes lectures mais c'était tout de même un roman sympathique et bien ficelé!

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Mono9000 2017-09-20T00:21:21+02:00
Or

Tout d’abord, un immense merci à ma copinaute, Manon, pour ce super cadeau. Elle a fait preuve de patience avec moi !! J’ai enfin lu ce premier tome et j’ai adoré. J’avais quelques craintes mais j’ai très vite été rassurée.

Les parents de Marguerite ont fait une découverte incroyable : ils ont mis au point un système qui permet de voyager entre les multiples dimensions. Tout se passe bien jusqu’au jour où le père de Marguerite est assassiné. N’ayant qu’une seule idée en tête, se venger, la jeune femme se lance à la poursuite de Paul, accusé du meurtre, à travers les différents univers. Un voyage dangereux qui pourrait bien tout changer.

Si j’ai traîné à lire ce roman, c’est parce que son sujet sur le « multiverse » est aussi fascinant qu’il est périlleux. Je me rappelle d’une lecture qui traitait du même thème et qui m’avait complètement perdue (coucou Multiversum). Ce n’est pas franchement agréable quand on a cette sensation de ne rien comprendre. Je n’ai jamais été très à l’aise avec les matières scientifiques mais quand même…

Avec Firebird, je n’ai pas eu cette impression. Certaines notions ont nécessité que je relise des passages mais autrement j’ai trouvé que Claudia Gray avait construit un univers très fort et surtout très clair. Pas besoin de concevoir quelque chose de trop complexe, ça fonctionne très bien tel quel. De plus, les explications données sont simples et précises. On apprend en même temps que Marguerite, seule artiste dans une famille de scientifiques. On est dans la même position qu’elle et ses proches se révèlent de très bons pédagogues. La compréhension n’en est que plus facile.

D’un autre côté, la conséquence est que certains éléments paraissent fragiles et peu crédibles, je pense à cet objet qui permet les voyages entre les dimensions. L’idée est astucieuse mais ça parait assez léger. Ça ne m’a dérangée outre mesure cependant. L’histoire a du sens et tient la route, ça me convient parfaitement.

On voyage dans plusieurs univers parallèles, chacun ayant une spécificité. J’ai adoré cette partie-là, ce moment où on explore les différences entre la dimension d’origine et celles qui l’environnent. L’auteure laisse libre-cours à son imagination et le résultat est épatant. Chaque monde exploré a un rôle à jouer. J’ai tout particulièrement apprécié le passage en Russie. Bien qu’il vienne ralentir l’intrigue, il se révèle important pour les personnages et ce qu’on y apprend. Se déplacer entre les dimensions est complexe et chaque étape du voyage permet de mieux comprendre de quoi il retourne et ce que cela implique.

C’est une sacrée héroïne que nous propose Claudia Gray, héroïne qui n’a pas peur de se lancer dans une aventure qui la dépasse. Marguerite se lance à corps perdu dans sa mission. Elle fait preuve d’un grand courage et d’une capacité d’adaptation qui lui seront très utiles. Je ne suis pas certaine que j’aurais accepté si aisément de me lancer dans un tel voyage. J’ai trop regardé Sliders…et les voyages entre dimensions, ça ne me rassure pas beaucoup depuis. Je lui reprocherai toutefois un petit côté très indécis, surtout concernant ses sentiments. Elle se focalise beaucoup dessus et en oublie parfois le reste. Elle a un petit côté égoïste qui m’a fait grincer des dents par moment.

Quand on voyage, rien de plus agréable qu’un peu de compagnie. Rien à redire ici, Marguerite est bien accompagnée. Theo a ce genre de personnalité qu’on aime immédiatement. Il est bourré de charmes et a un petit côté aguicheur très sympa. Mais, je lui ai préféré Paul, personnage plus atypique, plus renfermé et discret. Et c’est ce qui m’a charmé. J’ai aimé le découvrir au fil des pages. Il a une personnalité complexe qui cache tellement de belles choses.

C’était également très intéressant d’observer l’impact des dimensions sur chacun des personnages. Ils sont identiques et différents à la fois. Ça sonne paradoxal mais si vous lisez le roman, vous comprendrez ;)

J’ai trouvé l’écriture très agréable, en plus du fait que ce soit facile à comprendre. Certains aspects m’ont fait sourire. A force de lire des romans YA, on finit par repérer aisément certains schémas. Ce fut le cas ici où j’ai pu deviner des éléments de l’intrigue. Tout n’est pas aussi simple toutefois à déchiffrer, l’auteure a plusieurs cordes à son arc et réserve des surprises, et pas des moindres. J’ai aimé aussi sa capacité à exposer des éléments en amont pour les utiliser ensuite. Le récit n’en est que plus vivant.

Je ne pensais pas accrocher autant à ce livre. Je me suis vite retrouvée embarquée et j’ai passé tout mon temps à lire. Plus je découvrais les univers parallèles et plus je voulais en savoir davantage. De même pour les personnages, auxquels je me suis vite attachée. Ces voyages entre les dimensions nous amènent à voir la même chose mais sous des aspects bien différents. Je suis totalement emballée par l’idée.

Même si la conclusion est plutôt calme, je me plongerai dans la suite dès que possible. Il reste des mystères à résoudre et j’aimerais, pourquoi pas, revisiter certaines dimensions.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par astridg 2017-08-27T13:38:01+02:00
Argent

Super livre, très original ! :)

Au début j'étais super emballée, notamment quand Marguerite parle de sa famille de scientifiques, avec les étudiants, etc... C'est une ambiance que j'apprécie énormément !

Pourtant, il y a ensuite eu un passage à vide pendant une bonne partie du livre : l'intrigue n'avance pas beaucoup et l'histoire est très axée sur les sentiments de Marguerite -ce qui en soi n'est pas inintéressant, mais j'avais tout-de-même envie d'en apprendre plus sur le principal mystère du livre !

Mais heureusement, l'action et le suspense reviennent en force dans la deuxième partie du livre. C'est alors un régal, car de nombreuses révélations sont faites, plus surprenantes les unes que les autres !

Un petit bonus pour la magnifique couverture de ce livre ! ;)

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Bellarke 2017-06-16T21:15:53+02:00
Or

Je suis coupable.

J'ai achetée ce livre pour sa couverture. Et je ne le regrette pas ! Ce livre nous emporte dans des dimensions parallèle. J'ai vraiment eu l'impression de lire deux livres. L'histoire principale et l'histoire en Russie.

Je me suis pas mal moquer du personnage principale qui ne sait pas ou elle en est et qui franchement est égotiste. Mais bon elle n'est pas insupportable. Après il y avait pas mal de chose prévisible dans ce livre Spoiler(cliquez pour révéler)Paul n'est pas coupable on le devine tout de suite. Théo est coupable on le devine. Bon même si je doit avoué je ne m'attendais pas a ce qu'il soit d'une autre dimensions. Le père est vivant on le devine. Bref je n'est presque pas été surprise

J'ai beaucoup apprécier le moment ou ils sont en Russie même si je dois avouer que Marguerite mérite deux gifles. Spoiler(cliquez pour révéler)Elle n'est pas dans son corps et elle se permet de coucher avec Paul.

Non mais Non. Et puis franchement le "je ne peux pas trahir l'autre Paul avec toi Paul" euuuuuuuuuuuuuu. Comment te dire que tu ne soûle depuis le début du livre avec tes sentiments pour Paul comme quoi c'est lui qui fait battre ton cœur juste pour le recaler pour une autre version de lui qui finalement fait partit de lui???? MEUF DÉCIDE TOI.

J'espère vraiment que dans les autre livre on aura l'occasion de voir des mondes différends et peut être de retourner en Russie pour voir ceux qui est arriver à marguerite.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par ptitflora92 2017-05-12T13:20:42+02:00
Diamant

Un coup de cœur pour cette univers que je trouve extrêmement bien construit on a pas le temps d'être perdu tout les explications scientifiques sont donné dans des termes clair pour qu'on comprenne parfaitement comment fonctionne le voyage inter-dimensionnel et c'est tout de même moins casse tête que les voyages dans le temps, maintenant il y a quand même la question des choix que l'on fait une fois dans le corps de "son autre soi" aurait on fait les mêmes choses, partage t'on réellement la même personnalité, les mêmes sentiments/émotions? avec la théorie de Paul sur le destin que je trouve crédible je dirai que oui, peut être pas à 100% mais oui Spoiler(cliquez pour révéler)ce qui n'excuse pas la scène de sexe qui n'aurait pas du avoir lieu et qui tombe comme un cheveux sur la soupe dans l'intrigue. En tout cas j'ai beaucoup aimé et j'ai très envie de lire la suite.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Rid-kaat 2017-04-30T14:22:36+02:00
Lu aussi

J'ai beaucoup de choses à dire sur ce livre. A la couverture et au pitch de base, ça semblait vraiment bien. Mais... les défauts ont pris le pas sur les qualités du roman.

On entre dans un monde de science-fiction extrêmement intéressant, avec des voyages dans des univers parallèles dirigés par des règles assez strictes et très bien amenées. Donc, on ne peut aller que dans des univers où une version de nous existe, et seule l'énergie est transférée entre les univers. Ainsi, on se retrouve dans le corps d'un autre "nous" et on prend sa place le temps du voyage inter-dimensionnel. J'ai vraiment adoré ce côté de l'histoire. Tout le worldbuilding, la "science" fictive derrière, et les univers que Marguerite, Paul et Theo visitent. C'est un énorme point positif. Malheureusement entaché par tout le reste.

Dans les personnages, j'ai beaucoup aimé les parents de Marguerite, deux génies de la science ayant théorisé le voyage inter-dimensionnel. Et Paul, étudiant surdoué, un peu maladroit, bourru mais sympathique. Mais Theo et Marguerite ? Aïe. Theo n'est là que pour draguer, se droguer et ce genre de trucs sympas. Il est là pour les besoins du triangle amoureux, on ne va pas se mentir, même si on sait dès le début que ça ne collera pas.

Mais Marguerite ! Oh, elle, elle obtient la palme du personnage le plus détestable. Explication : son père vient de mourir et elle ne pense qu'à flirter avec Theo et/ou Paul. Ensuite, elle se comporte tout le long du livre en égoïste inconsciente au possible. Sans compter qu'elle qualifie à plusieurs reprises Paul de fou et de paranoïaque (ce qui est extrêmement insultant pour les gens qui SONT paranoïaques. Pour de vrai.)

Il y a un ÉNORME problème de consentement. (Je ne mets pas ces informations en spoiler parce que j'estime que c'est important de savoir dans quoi on s'engage en lisant ce livre, mais si vous voulez vraiment ne pas savoir, passez ce paragraphe). Quand on est dans le corps de quelqu'un d'autre, surtout une princesse qui est promise à je ne sais quel grand mariage, on ne décide pas à sa place d'embrasser, de coucher avec qui que ce soit. C'est du viol. Et je ne rentre pas dans les détails pour ne pas spoiler, mais c'est du triple viol, en fait. Trois personnes violées en un seul acte sexuel, c'est-il pas formidable ? Honnêtement, ça m'a mise extrêmement mal à l'aise. Marguerite se cherche des excuses 'Oui mais elle aurait fait ça aussi, n'est-ce pas ?' et se remet à peine en question. Ce qui l'inquiète, au pire, c'est d'avoir volé des moments de vie à l'autre Marguerite. Pas d'avoir totalement agi sans son consentement. Ni celui des deux Paul. C'est du viol, je suis désolée, et à aucun moment ce problème-là n'est évoqué. C'est tellement problématique, comme façon de prendre les choses, que ça m'a personnellement beaucoup dérangée. Et gâcher une grande partie du plaisir de lecture. Honnêtement, pour tout ce gros problème de consentement, je déconseille tout le roman. Vraiment.

Autrement, un autre problème moins éthique et plus purement lié à l'intrigue : tout est facile. Marguerite s'adapte très vite aux différents univers, personne ne réagit aux quelques gaffes qu'elle fait, et elle en fait si peu ! Elle atterrit dans un univers où elle est de la noblesse et elle ne fait aucune entorse aux protocoles compliqués ? Elle ne se trompe pas de ton, de mots dans ses lettres ? Personne ne remarque ses changements de comportement brutaux, le fait qu'elle ne sache plus danser, qu'elle ne connaisse plus ses endroits préférés ? Quand même, pour moi, il y a un problème de réalisme là aussi.

Outre tous ces énooormes défauts, j'aime beaucoup l'univers, et l'intrigue en elle-même (si on oublie le triangle amoureux, comme j'aime bien la première version de Paul, je trouve la romance sympa). Sauf que Marguerite est insupportable, inconsciente de son comportement, égoïste au possible. Elle fait du mal aux gens qui l'entourent. Elle se remet très peu en question par rapport à ses actions. Bref, elle m'a gâché ma lecture, par son point de vue et surtout par ses actes. Ce livre promettait beaucoup, mais il est finalement plus problématique qu'intéressant. Problématique, vraiment. Ne le lisez pas si vous avez peur d'être mal à l'aise face à des problèmes de consentement, parce que de ce côté-là, il est très, très mauvais.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par sous-le-signe-de-la-lune 2017-04-26T20:48:21+02:00
Lu aussi

Avec sa magnifique couverture et son résumé prometteur, j’attendais beaucoup de A THOUSAND PIECES OF YOU (surtout que j’adore les histoires de voyage inter-dimensionnel), mais je suis plutôt mitigée.

Les parents de Marguerite sont des scientifiques avec une grande notoriété grâce à leurs théories et expériences sur les univers parallèles ou multivers. Ils ont d’ailleurs créé Firebird, une sorte de collier capable de transporter la conscience du voyageur dans son corps présent dans une autre dimension. Le voyageur prend alors le contrôle de son autre "moi" mais a besoin d’activer fréquemment le Firebird pour lui permettre de se rappeler qui il est vraiment. Mais à ce stade les essais n'ont pas été pratiqués et tout reste de la théorie.

Mais tout change le jour où son père est tué par un de ses assistants, Paul, qui disparaît à travers le multivers après avoir détruit toutes les données. Marguerite, en plein deuil et se sentant trahie, décide de partir avec Theo, un autre assistant de ses parents, à la recherche de Paul pour se venger: soit le tuer.

L’univers créé est bien le plus gros point positif du livre, c’est riche, bien développé surtout pour un premier tome. On a toute une vision sur la technologie, la place qu’elle peut prendre dans une vie (ou une dimension) mais surtout son impact. J’ai adoré suivre cette course au progrès mais le problème c’est que avant d’être un livre de science-fiction, c’est avant tout une romance avec un carré amoureux. Dès le début Marguerite ne pense qu’à Paul et Théo et ô combien ils sont adorables, sexy et j’en passe. Et bien vite on se rend compte que la plupart des retournements de situation sont là pour servir la romance. Et aussi mignonne soit-elle, il y a des points négatifs : le consentement (le blog anglophone HEY ASHER a d’ailleurs fait un très beau post là-dessus). Mais tout d’abord il faut savoir que Marguerite a une particularité : elle n’a aucun problème pour se souvenir de qui elle est et une fois qu’elle se retrouve dans une autre Marguerite, elle prend complètement le contrôle, son autre se retrouve comme piégée à l’intérieur d’elle-même. Alors quand elle décide de coucher avec un autre personnage, dans une autre dimension, c’est sans le consentement de son autre moi qui elle subit les choix de Marguerite. Sans oublier quand un autre personnage la force à l’embrasser.

Pour continuer dans le négatif j’ai eu beaucoup de mal avec une des descriptions de Paul. Théo dit qu’il est borderline et paranoïaque, une des raisons pour lesquelles il aurait tué Henri, le père de Marguerite. Cette dernière se dit que Paul a dû commencer à devenir fou et que c’était tout à fait logique. Et c’est juste problématique de se dire que juste parce que Paul aurait un trouble de la personnalité il serait forcément un méchant et un tueur.

Quant aux personnages en eux-mêmes, je les ai trouvés touchants mais ça s’arrêtait là. Ils évoluaient certes beaucoup, ça n’empêche que rien n’a fait que je m’attache à eux ou qu’ils me bouleversent.

En conclusion : un livre avec du potentiel mais problématique pour plusieurs aspects. Je ne pense pas lire la suite.

Afficher en entier