Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de flabala88 : Mes envies

retour à l'index de la bibliothèque
La Trilogie des Joyaux Noirs, Tome 1 : Fille du Sang La Trilogie des Joyaux Noirs, Tome 1 : Fille du Sang
Anne Bishop   
FASCINANT !

Un excellent début pour cette trilogie qui nous plonge dès la première page dans un univers tout à fait envoutant.
Nous découvrons un monde matriarcal où les intrigues et les trahisons foisonnent, où la magie a toute sa place et où le pouvoir trouve sa source dans les joyaux, allant du plus clair au plus foncé.
Une fantasy riche mais pas évidente d'un premier abord, l'atmosphère qui se dégage de ce livre est tantôt sombre, tantôt lumineuse, de nombreux personnages agrémentent ce récit, tous plus étranges et plus fascinant les uns des autres.
J'ai hautement apprécié cette lecture, totalement adhéré à l'histoire et me jette sans attendre dans la suite de cette trilogie.

par ccmars
Seuls au monde Seuls au monde
Caroline MONGAS   
Daniel Saint-Ferrant est riche, doué et beau . Il le sait, il en use ...et en abuse. Enfin c'est surtout ce que pense Déborah Evreux, son assistante dévouée depuis six ans. Niveau travail, ils sont parfaitement synchrones... mais uniquement au travail ! Sinon ils sont les opposés total : elle n'a pas de vie sociale, il en a pour dix. Elle collection les dossiers et lui les conquêtes et les voitures ! Lorsqu'ils sont dans la même pièces, les réflexions, plutôt désobligeantes, fusent ! Alors imaginez les, tout les deux, seuls survivants d'un crash d'avion ...sur une île déserte... C'est juste l'enfer sur Terre ! Mais souvent l'adversité fait ressortir le meilleur, ou le pire, chez les gens ! Font ils réussir à allier leurs forces ou juste à s'écharper ? La promiscuité et l'isolement vont ils faire émerger ce qu'ils ont au plus profond d'eux ?

Je ne vais pas vous cacher plus longtemps mon ressenti sur ce roman... Je l'ai dévoré !!! De la première à la dernière page, Caroline Mongas nous tient au creux de main ! Une plume directe, vive, très drôle et super addictive ! Elle ne va pas ménager ses deux protagonistes, pour notre plus grand plaisir. Dès le départ, la tension "explosive" entre Daniel et Déborah promet de belles choses, leurs chamaillerie sont acerbes et très drôles ! Même si le thème du boss sexy et de l'assistante banale n'est pas une nouveauté, il est bien revisité ici. L'auteur va les pousser au bout de leurs forces et de leurs ressources, faire ressortir des choses qu'ils ont enfouis au plus profond d'eux car leur survie en dépend... car je vous préviens le crash n'est qu'une étape, Caroline Mongas leurs réserve, ainsi qu'à nous, de sacrés surprises ! Nous sommes accrochés à notre lecture, avide d'en savoir plus, le cœur palpitant ... Que du bonheur ! Notre attention n'est rivée que sur eux, c'est une chose rare, sur la dynamique de leur couple, sur leur aventure et on ne s'ennuie pas une seule seconde. Les clins d’œil de l'auteur, sur des émissions contemporaines (et non on échappera pas à la référence à Kho Lanta lol) ancre vraiment son récit dans la vraie vie... ça pourrait presque nous arriver (rhoooo déjà que j'ai peur en avion :o )

Déborah est un bourreau de travail, elle ne vit que pour et par lui ( Daniel dit d'elle qu'elle est un cyborg lol). Jeune femme solitaire, sa seule distraction est les disputes avec son patron ... d'ailleurs elle y met beaucoup cœur lol Mais au fil de notre lecture nous découvrons l'autre Déborah, la romantique, la sensible et c'est joli de la voir changer et se lâcher...

Daniel est l'homme qu'on adore ... claquer ! Il représente tout ce qu'on aime et qu'on déteste. Riche de naissante, doué, beau et arrogant ... n'en jetons plus, la coupe est pleine ! Et comme Déborah, il va finir par montrer son vrai visage, par enlever sa carapace et c'est ça qui est bon, de découvrir l'homme sous le costume (et je ne parle pas que de ses tablettes de chocolat !!)

Seuls au monde est un huis clos original, mouvementé, passionné et drôle ! On passe un très bon moment et je vous le conseille vivement ^^

par BeaMars
Famille parfaite Famille parfaite
Lisa Gardner   
C'est un roman que j'ai eu pour Noël. J'avais un peu peur de me plonger dedans, ayant été légèrement déçue par la fin du dernier Lisa Gardner que j'ai lu. Mais j'ai quand même décidé de me plonger dedans. Et cela a été une surprise étonnante.

L'histoire est celle de Ashlyn, Libby et Justin Dende, une famille qui peut paraitre parfaite. Ils sont riches, vivent dans une immense maison luxueuse et vraiment magnifique. Lui s'épanouie dans l'entreprise de BTP que son père lui a légué et elle fabrique des bijoux pendant que leur fille suit sa scolarité normale. Enfin, c'est ce que les apparences montrent. Parce que, quand toute la famille disparait subitement et que la police se met à enquêter, on se rend vite compte que rien n'est parfait, que Justin est allé voir ailleurs, que Libby est dépendante d'antalgiques et que Ashlyn, leur fille cache aussi un lourd secret.
S'engage alors une course contre la montre pour retrouver cette famille disparu. Une course qui sera rythmé de nombreuses péripéties, jusqu'à un final aussi éblouissant qu'inattendu.

Le roman est écrit à deux points de vue. D'un côté, le point de vue interne de Libby, la mère de famille, ce qui nous permet de savoir ce qui leur arrive en temps réel, on se rend alors compte des maltraitances qu'ils subissent. On apprend aussi à mieux connaitre les malfaiteurs, même si rien ne nous laisse entrevoir la moins possibilité d'explication de cet enlèvement. De l'autre côté, on a un point de vue externe sur l'enquête. Ce qui nous permet de suivre les fédéraux mais aussi une détective privée, Tessa Léoni, qui fait preuve de beaucoup de flair sur cette enquête puisque c'est elle, avec un shérif, qui parviendront à trouver la solution finale.

Le roman est très rythmé, les deux points de vues permettent de ne jamais s'ennuyer, on a toujours envie de voir ce qu'il se passe de chaque côté, vérifier que la famille va bien, qu'elle n'est pas trop maltraiter, voir comment avance les enquêteurs et s'ils arrivent à les localiser. D'ailleurs, c'est très frustrant de ne pas pouvoir entrer dans le roman pour leur dire où sont retenus les trois personnages.

Lisa Gardner mène ce thriller d'une main de maitre, posant tous les éléments nécessaires pour nous donner envie de continuer à lire, de découvrir tout ce qu'il a pu se passer. Et ensuite, elle donne un rythme hallucinant à son roman, et il devient alors impossible de lâcher le livre durant les deux cent dernières pages. Je voulais à tout prix savoir ce qu'il allait se passer et j'aurais très bien pu passer une nuit blanche pour le savoir.

Je me suis beaucoup attachée à certains personnages - qui sont vraiment nombreux-. D'une part à la détective, Tessa, qui a un passé lourd (elle a perdu son mari et sa fille a été enlevé ce qui leur a laissé des séquelles) et dont les scènes dans sa vie privée, avec sa petite fille, m'ont beaucoup plu et touchées. Il y a aussi le shérif, Wyatt que j'ai bien aimé découvrir, très humain, gentil et foncièrement bon.
Et puis comment ne pas s'attacher à Ashlyn et Libby Denbe, toutes les deux victimes d'un enlèvement sans qu'elles puissent comprendre pourquoi. J'ai eu du mal avec Justin, qui n'a pas été un époux modèle, et comme en plus, je le voyais à travers les yeux de Libby, qui le déteste, ce n'était pas simple. Pourtant même sur la fin j'ai commencé à l'apprécier.

Quand j'ai découvert le fin mot de l'histoire - dans les toutes dernières pages - j'ai été choquée. Je ne m'attendais pas du tout à cette fin là et pourtant, je pensais avoir tout envisagé. J'ai donc été prise par surprise mais j'ai quand même bien aimé la fin (même si j'aurais bien voulu tuer un personnage). L'auteure a su me surprendre de façon magistrale.

J'ai littéralement dévoré ce roman. J'ai lu les quelques cinq cent pages en une journée. J'ai été totalement prise par l'histoire et je voulais vraiment savoir ce qu'il allait se passer. C'est mon second Lisa Gardner et je pense que j'apprécie l'écriture de cette auteure et que je vais découvrir d'autres romans d'elle. Je le recommande à tous ceux qui aiment ce genre d'histoire, il est vraiment génial.

par MelieGrey
Les Gardiennes de l'Ombre Tome 1 La magie du cristal Les Gardiennes de l'Ombre Tome 1 La magie du cristal
Sandrine Isac   
Je suis la 1ère à commenter ? Alors je conseille ce roman à tous XD

Que dire de ce roman ? J’ai tellement à raconter, je dois malgré tout faire court et sans spoiler. Dès le début, on est dans l’histoire ; le contexte et l’ambiance sont lancés sans préavis. Pas de prologue, pas de présentation ; il s’est passé ci, l’héroïne en est là. Pourquoi ? Comment ? Que va-t-il se passer ? Et paf… le chien. On est plongé dans le bain, tout en découvrant l’univers et des personnages fascinants. Tamarra est amnésique, et le lecteur commence le livre un peu comme elle ; il se retrouve au milieu de quelque chose qu’il ne comprend pas, et qu’il doit découvrir au fur et à mesure. La jeune femme a perdu un mois de sa vie ; elle sait qu’elle a dû assister à un assassinat, et elle est enceinte alors qu’elle ignore ce qui s’est passé. On comprend alors sa détresse, son angoisse ; elle imagine alors le pire sur sa grossesse.

Tamarra n’est pas, pour moi, l’héroïne de ce roman. L’autrice nous présente beaucoup de personnages, chacun avec son importance pour l’histoire. J’apprécie Killa et son groupe, sans doute parce que le passé de quelques une est raconté, et que je me suis sentie proche d’elles en les connaissant davantage. Et puis, « cri de guerre : Les Femmes au pouvoir ». Il y a quelque chose de touchant chez Killa, dans son histoire, sa personnalité, et je l’aime beaucoup. William est aussi un personnage que j’ai appris à apprécier ; pas spécialement au début, mais au fur et à mesure. Je crois que je vais beaucoup le suivre dans la suite.

Ce que j’ai le plus apprécié, c’est d’éviter la romance à l’eau de rose avec Don. L’idée de débuter le roman ainsi est une excellente idée pour ne pas tomber dans une trame basique, et sans saveur.

La fin m’a bluffé ; les révélations sont sublimes. Même si, à un moment, pour plaisanter, je me suis dis : « si ça se trouve, c’est lui son père », bah, j’ai rigolé en lisant cette fin.

Un livre que je recommande :)

par Lehonora
Lucy in my sky - Tome 1 Lucy in my sky - Tome 1
Callie J. Deroy   
Je remercie Lilian et la maison d'édition l'ivre-book pour l'envoi de ce service presse dans le cadre de notre partenariat.

Lucy revient dans la ville de sa famille après cinq années passées loin de ses parents adoptifs. Son ex, un gentil motard comme tout - pensez juste un beau gosse sans vraiment beaucoup de cervelle - elle l'a quitté tout simplement. Son retour fait beaucoup parler, il est vrai qu'en ayant eu 5 gosses et étant morte d'une overdose, cela le fait moyen. Les gens de cette petite ville d'environ 5000 habitants sont tellement bien pensants que le moindre ragot devient une vérité. Alors la revoir dans la maison de ses parents, juste le temps qu'elle puisse emménager dans son propre appartement, cela le fait moyen. Elle n'est pas morte ! Le poste qui lui ouvre les bras - façon de parler - elle le prend de suite : secrétaire de l'infâme de ce connard d'abruti - oui, oui des qualificatifs ils n'en manquent pas - de Cameron Blake. Un homme qui est plus froid qu'une pierre tombale, plus sec qu'un bout de pain rassis, mais très très mystérieux.

Je ne vais pas tout raconter non plus et rien qu'avec cela, nous pouvons largement imaginer qu'il va y avoir des frictions de tous les côtés. L'histoire est pourtant simple, Lucy a besoin d'argent pour subvenir à ses besoins sans être obligé de passer par la case parents. Elle va à l'entretien d'embauche, d'ailleurs c'est la seule qui se présente. Elle n'a aucune compétence, mais ce n'est pas grave puisque de toute façon c'est elle ou personne. La réputation de Cameron est si imprégnée dans les esprits que cette place est tout sauf désirable. Lucy s'en fiche, elle qui a vécu avec des préjugés à cause de son look - il faut dire qu'une secrétaire de direction en bottes cloutées, cela ne court pas les rues - et cela ne lui fait pas peur.

Lucy me fait penser à Abby dans NCIS que j'adore. Elle a un look totalement décalée mais connaît son travail. Lucy elle apprend sur le terrain, mais elle a des compétences tout de même. Sa manière de regarder, de chercher à comprendre pourquoi son patron est ainsi, énerve justement ce dernier. Elle n'a pas de haine envers lui, qui n'a jamais fait de faute ? D'accord, celle de Cameron semble être importante à ses yeux et ceux de la ville entière - d'ailleurs je trouve ce point un peu gros, presque 5000 personnes qui pensent la même chose, il y a forcément quelque chose là-dessous qui va nous tomber dessus dans la suite - mais la jeune femme de 27 ans accorde le droit à une seconde chance, comme elle a eu. Son passé est dévoilé petit à petit, pour lui comme pour elle. Pour lui c'est amusement à profusion et plus si affinités, pour elle c'est enfance malheureuse et adoption. Un résumé court en fait de ce qui les a construit tels qu'ils sont. J'adore Lucy, elle a tellement de facettes que cela donne le tournis.

Les personnages sont construits et ont avancés à leur rythme avant le début du récit, mais aussi pendant. J'ai retrouvé avec plaisir la plume de Callie, tout comme l'humour dans certaines scènes qui font que l'ambiance est moins lourde. Le fait de mettre un secret encore plus profondément ancré en Cameron, où seul son frère est au courant donne plus de tension jusqu'à ce que Miss secrétaire découvre le pot aux roses. Entre les deux c'est un combat acharné, la survie de l'entreprise dépend de tellement d'éléments que c'est dur de voir les employés casser du sucre sur le dos de leur patron. Il s'agit tout de même de leur boulot, si l'entreprise ferme, ils vont devenir quoi ? Quelques points de détails qui m'ont juste fait tiquer mais comme il y a une suite, je me dis qu'il y a forcément une raison à tout cela.

J'ai adoré les parents de Lucy, ils sont ce qu'ils doivent être : des parents qui ont peur pour leur fille, ont besoin de la savoir protégée et aimée. Des parents aimants en somme. Le frère de Cameron me fait bien rire avec sa façon de faire avancer les choses, tout comme sa femme qui a les mots pour apaiser les souffrances en surface. Ce mal si profond que ressent Cameron le tue à petits feux, nous pouvons bien le ressentir. Les pensées, les gestes, les attitudes, tout est là pour montrer ce qu'ils ressentent tous. J'oublie volontairement des passages car il faut savoir garder des surprises pour la lecture.

En bref une romance mouvementé, avec beaucoup d'émotions qui vaut qu'on s'attarde dessus. Vivement la suite !

http://chroniqueslivresques.eklablog.com/lucy-in-my-sky-tome-1-callie-j-deroy-a127314776
Beautiful, Tome 1 : Beautiful Disaster Beautiful, Tome 1 : Beautiful Disaster
Jamie McGuire   
http://altheainwonderland.blogspot.fr/2013/04/beautiful-disaster.html

J'ai commencé cette lecture sans être complètement convaincue par le résumé, et pour tout dire je ne pense pas que le résumé rende justice à l'histoire. Tout ce que je sais c'est qu'il m'a fallu à peine quelques chapitres pour être complètement accro à cette histoire, à lire sans pouvoir m'arrêter avant d'être arrivée à la fin des péripéties de Travis et Abby. Pour moi ça a été typiquement le genre de livre qu'à peine terminé j'ai déjà envie de relire. Je le conseille vraiment à tous ceux qui ont un niveau en anglais leur permettant de lire des livres dans la langue de Shakespeare.

par Althea
Réminiscence, tome  1 : Retour sur l'Olympe Réminiscence, tome 1 : Retour sur l'Olympe
Emilie Million   
Très plaisante incursion dans la mythologie grecque. L'auteure a su revisiter de manière très originale le mythe de Psyché et d'Eros dans un roman - un peu court quand même - mêlant réincarnation, amour et solitude, des personnages vraiment très attachants: un dieu de l'Amour limite homme des cavernes, une Héra douce et compréhensive, un Apollon séducteur, un dieu de l'enfer éperdument amoureux... et au milieu de tout ça, une jeune fille humaine enlevée par le premier car elle serait la réincarnation de Psyché, dément me direz-vous mais comment résister à Cupidon en chair et en os?^^

par letty85
Le destin d'une déesse, Tome 1 : Le Manoir des Immortels Le destin d'une déesse, Tome 1 : Le Manoir des Immortels
Aimée Carter   
http://wandering-world.skyrock.com/3091115787-The-Goddess-Test-Tome-1-The-Goddess-Test.html

Une lecture rafraîchissante. Une petite bulle d'oxygène. Un roman vraiment divertissant et prenant. Voilà ce que je retiendrai de The Goddess Test ! J'ai beaucoup aimé cet ouvrage ! Et pour une fois qu'un livre qui traite de la mythologie grecque me plaît ( en dehors de Starcrossed ), je dois bien avouer que je suis enchanté ! Surtout qu'après ma déception avec Abandon de Meg Cabot, j'avais très peur d'aborder le mythe de Perséphone ! Mais mes craintes ont vite été oubliées grâce à Aimée Carter et sa plume véritablement légère et passionnante.
Nous rencontrons ici Katherine Winters, surnommée Kate, personnage déchiré et mature, auquel on s'attache et s'identifie sans aucun mal. La mère de Kate est mourante, et sa maladie étant sur le point de l'emporter, elle va demander à sa fille de la conduire dans la ville d'Eden, lieu où elle pourra se reposer jusqu'à ce que vienne son dernier jour. Débute alors pour Kate une vie difficile et angoissante : elle ne possède ni ami ni connaissance à laquelle se raccrocher. C'est une toute nouvelle existence qui s'ouvre à elle, et elle promet d'être triste à souhait. Sauf que rien ne va se passer comme prévu.
Kate va très rapidement faire la rencontre de protagonistes tout aussi étranges que vifs et pétillants. Ava, James, Dylan et... Henry. Ce qui est bien avec ce livre, c'est que les rebondissements débutent à la première page et continuent jusqu'à la fin de l'intrigue, sans jamais connaître de baisse de régime. Le récit est réellement haletant et saisissant grâce à cet atout. Mais, ce qui va rendre l'histoire vraiment fascinante, c'est justement la façon dont Kate va rencontrer Henry.
En effet, la première fois qu'elle va lui parler aura lieu... Après l'atroce suicide d'Ava. Étrange, n'est-ce pas ? Mais le pire est à venir ! Henry serait en fait Hadès, le dieu des Enfers. Et il serait capable de sauver l'amie de Kate, ensanglantée et morte sous ses yeux. Il va lui redonner la vie, et, en échange, Kate va devoir vivre avec lui dans le Manoir des Immortels durant l'automne. Sauf qu'elle va également demander à Henry de lui accorder plus de temps pour profiter de sa mère. Ainsi, ce n'est pas une saison que Kate va devoir passer avec Henry, mais deux. Six mois coupée du monde. De la vie réelle. Des vivants.
Car le Manoir va se révéler un lieu à mi-chemin entre le monde des personnes en vie et celles décédées. Un lieu que Kate va devoir apprendre à connaître et auquel s'adapter. Et où elle va être confrontée à sept tests durant son séjour. C'est ce qu'elle doit faire en échange de quelques mois de plus avec sa mère. Ça... Et croire au fait qu'elle vit au Manoir entourée de Dieux grecs. Et là, ouaw ! J'ai littéralement été aspiré par l'histoire qu'Aimée Carter nous offre. Elle reprend et réinvente les mythes et légendes avec brio ! Comme vous le savez, j'étais un peu réticent... Hé bien l'auteure est parvenue à énormément me séduire de part sa plume et la manière dont elle a réécrit la mythologie ! C'était fabuleux de découvrir, en même temps que Kate, les secrets des Dieux et leurs histoires. A contrario, même si je ne suis pas un professionnel des récits ayant lieu pendant cette période, je suis sûr que madame Carter n'a pas utilisé les vraies bases des mythes pour son histoire. Ainsi, ne vous attendez pas à découvrir les faits véridiques de chaque légende. On plonge vraiment dans un univers purement inventé, qui m'a complètement subjugué.
Niveau romance, Kate et Henry ont le don pour nous toucher et nous émouvoir. La naissance de leur histoire est maîtrisée à la perfection. Leurs sentiments ne sont ni précipités ni brusqués. Le fait qu'ils soit tous deux des personnages humains au possible et profonds, qu'ils possèdent leurs propres failles et leurs défauts, rend la création de leur amour vraiment indescriptible. Tout est délicat, doux, et, étonnement, inattendu. Car leur relation ne va pas facilement voir le jour. C'est d'ailleurs une chose que j'ai beaucoup aimé dans The Goddess Test. Cette fois, les héros ne succombent pas l'un à l'autre en un claquement de doigt. Aimée Carter a su nous servir une belle romance possédant une intense impression de réalité.
Bizarrement, malgré les excellents points du livre ( la relation entre Kate et sa mère, celle avec Henry, la superbe mise en place des tests et la description de la vie de notre héroïne au Manoir ), il m'a manqué ce petit quelque chose qui fait qu'on adore un ouvrage. Voilà pourquoi je l'ai trouvé plaisant mais pas extraordinaire. Un poil trop prévisible ? Car même si les rebondissements se succèdent, j'en avais flairé certains de loin. Puis il y a tout de même quelques longueurs. Mais, attention, rien qui ne nous donne pas envie de continuer à lire ce beau petit livre.
En résumé, The Goddess se révèle entre un roman agréable et fluide qui, malgré quelques petits bémols de-ci de-là, se lit rapidement et nous permet de faire la connaissance de protagonistes attrayants et attachants. On voit à quel point Kate est dévouée à sa famille, ses décisions et ses choix à chaque étape du livre, ce qui m'a énormément plu. C'est un personnage réellement passionnant, qui ne peut que nous prendre aux tripes. L'histoire mise en place, saupoudrée d'une intéressante mythologie et d'une atmosphère ensorcelante, est véritablement excitante ! Une fois ancrés dans ce récit, difficile pour nous d'en sortir ! La fin du livre m'a beaucoup plu, et j'ai hâte de connaître la suite des aventures de Kate ! Au final, The Goddess Test est une lecture bien sympathique que je vous conseille de découvrir.

par Jordan
Les Velázquez, tome 1 : Une envie de tequila Les Velázquez, tome 1 : Une envie de tequila
Aspi Deth   
Que dire... c'est la première fois que je vois une héroïne aussi antipathique. Marie fume comme un pompier, se prend pour une bimbo et j'en passe...
L'histoire est courte 50 page sur ma liseuse, j'ai en ma possession la suite que j'ai commencé en essayant de donner une vraie chance a l'histoire vu que 50 pages c'est vraiment cour pour juger et tout ce que je peut vous dire: c'est encore pire...


par meliaa
Hagen T1 : Amours perdus Hagen T1 : Amours perdus
Jadhe Hamilton   
Ce livre est un immense coup de cœur. Je connaissais pas cette auteur Jadhe Hamilton. Dès qu'on commence la lecture on a qu'une envie c'est de tourner les pages pour connaître la suite de l'histoire. Et quelle histoire. Entre passion, trahison, retour dans le passé et légendes sur les anges on passe par toutes les émotions, en même temps que notre héroïne Tara/Diane. J'aie adorée Tara. On s'identifie facilement à elle. On se prends facilement dans cette histoire à tel point qu'on ressent toute les émotions comme si c'était nous l'héroïne. J'adore les livres qui arrivent à me transporter ailleurs et "Hagen" en fait partie. Il y a également plusieurs hommes qui gravissent autour de Tara et chacun a son charme. Personnellement je les adore tous, même si j'aie une petite préférence pour Thèce ;-) j'aie qu'une hâte lire le tome 2 pour connaître la suite de cette merveilleuse aventure. En espérant que l'attente du tome 2 ne soit pas trop longue