Livres
432 560
Membres
354 592

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Flame in the Mist, Tome 2 : Smoke in the Sun



Description ajoutée par Callmeluh 2017-08-15T23:34:43+02:00

Résumé

The highly anticipated sequel to Flame in the Mist--an addictive, sumptuous finale that will leave readers breathless from the bestselling author of The Wrath and the Dawn

After Okami is captured in the Jukai forest, Mariko has no choice--to rescue him, she must return to Inako and face the dangers that have been waiting for her in the Heian Castle. She tricks her brother, Kenshin, and betrothed, Raiden, into thinking she was being held by the Black Clan against her will, playing the part of the dutiful bride-to-be to infiltrate the emperor's ranks and uncover the truth behind the betrayal that almost left her dead.

With the wedding plans already underway, Mariko pretends to be consumed with her upcoming nuptials, all the while using her royal standing to peel back the layers of lies and deception surrounding the imperial court. But each secret she unfurls gives way to the next, ensnaring Mariko and Okami in a political scheme that threatens their honor, their love and very the safety of the empire.

Afficher en entier

Classement en biblio - 12 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par mimi066 2018-07-09T14:45:28+02:00

“She would not turn her back on what defined her, even if others perceived it as a weakness."

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par Callmeluh 2018-09-17T20:51:27+02:00
Or

Ma note: 3.75/5

Chronique disponible sur mon blog: https://callmeeluh.wordpress.com/2018/09/17/flame-in-the-mist-tome-2-smoke-in-the-sun-de-renee-ahdieh/

“Don’t stop yourself from feeling. That is what it means to truly live.”

Flame in the Mist avait été l’une de mes lectures préférées de 2017, et Smoke in the Sun était donc l’un des livres que j’attendais avec le plus d’impatience cette année. Pourtant à sa sortie, j’ai mis du temps à me décider à le lire: dernier tome de la série, j’avais peur d’être déçue, et surtout je ne voulais pas dire au revoir à ces personnages que j’avais appris à aimer dans le premier tome. J’aimerai vous dire que tout s’est bien passé et que j’ai aussi aimé cette suite, mais malheureusement ce n’est pas le cas.

Quelques temps ont passé depuis les événements se passant à la fin de Flame in the Mist. Mariko est arrivée au palais de la capitale, et s’apprête à marier le frère du nouveau souverain et doit dire adieu à un future avec Ōkami, mais doit également convaincre la cour entière —son frère inclus— qu’elle était retenue par le Black Clan contre son gré. Ōkami quant à lui est prisonnier, et attends son exécution et doit subir les séances de torture de l’empereur. Pendant ce temps Tsuneoki organise la rébellion contre la couronne qui ne cesse de grandir avec toujours plus de gens en colère. Sans oublier tout ce qu’il se passe dans l’ombre de la court impériale.

Ma première pensée en me lançant dans Smoke in the Sun: mon dieu, il y avait autant de personnages dans le premier tome ? J’ai mis pas mal de temps à me rappeler qui est qui ainsi que le rôle de chaque personnage, et j’avoue avoir eu un peu de mal au niveau des événements du premier tome (que j’aurai vraiment dû relire d’ailleurs).

Une fois ce petit problème de mémoire passé, j’ai dû faire face à un autre soucis: le rythme du livre. Je m’attendais à ce qu’il suive un peu le même exemple que le premier et qu’il soit lent dans un premier temps pour accélérer au fil de la lecture, mais je ne m’attendais pas à ce que ce soit aussi lent. Alors certes, je n’avais aucune envie d’abandonner ma lecture puisque je voulait vraiment savoir comment tout allait se finir, mais pour être honnête il y avait certains moments où je continuais de lire uniquement par curiosité pour la fin, et pas parce que j’étais réellement investie dans ma lecture.

Je pense que ce que j’ai le plus aimé dans ce tome était la relation entre Mariko et Ōkami. Elle m’avait déjà beaucoup plu dans Flame in the Mist, mais ce n’était rien comparé à ici: durant chacune de leurs interactions on sent tout l’amour et le respect qu’ils ont l’un pour l’autre.

“Ours is a love stronger than fear and deeper than the sea.”

Ce sont cet amour ainsi que ce respect mutuel qui vont leur permettre de surmonter les épreuves qui les attendent dans ce livre.

J’ai particulièrement aimé le personnage de Mariko dans ce tome, qui nous prouve qu’on a pas besoin d’être fort physiquement pour être badass et pour être considéré comme un personnage ‘fort’. Son intelligence et son mental d’acier vont d’ailleurs lui permettre de se sortir de bien des situations difficiles. #girlsforthewin

D’ailleurs en parlant de personnage féminin, j’ai eu un peu de mal avec Yumi par moments. Dans un sens je comprends ce qu’elle ressent ainsi que son envie de liberté et de faire autre chose de sa vie, mais en même temps j’avais l’impression qu’elle ne se rendait pas compte de l’importance de la position dans laquelle elle était. Du coup elle a pris quelques décisions que j’ai trouvé assez immatures et irréfléchies alors qu’elle est tout l’inverse. Malgré tout j’aime toujours énormément son personnage, et les valeurs qu’elle défend.

“We should create a world for women like us. It would be a thing to see.”

Mis à part le rythme assez lent du roman, j’ai beaucoup aimé comment il était découpé entre les différents points de vue, on nous donne une vision des choses sous plusieurs angles, ce qui nous permet de mieux comprendre les différents situations dans lesquelles nos personnages se retrouvent.

J’ai néanmoins été déçue par la fin du livre (et donc la fin de la duologie): après un développement lent mais constant, je m’attendais à quelque chose d’explosif, un peu comme ça avait été le cas à la fin du premier tome, sauf que j’ai été vraiment déçue… J’ai trouvé la fin beaucoup trop rapide et, je l’avoue, un peu bâclée..

C’est une jolie fin, je ne dis pas le contraire, mais pas une fin digne de la duologie. L’histoire se finit bien, trop bien même. Tout le monde finit par avoir ce qu’il veut, et tout va bien dans le meilleur des mondes… Mouais, je suis pas convaincue.

Je ne dirai pas jusqu’à dire que je regrette d’avoir lu Smoke in the Sun, puisque ce n’est pas le cas, mais je ressors néanmoins assez déçue de ma lecture (même si ça aurait pu être pire). Le premier tome reste mon préféré, ça c’est sûr.

Je vous conseille quand même de lire cette duologie, qui vaut le détour, et puis Renée Ahdieh a une plume vraiment magnifique.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Jennifer_tartiflette 2018-08-25T18:24:38+02:00
Bronze

Lire la revue complète sur: https://latentationdulivreenanglais.com/smoke-in-the-sun-renee-ahdieh/

Ma notation: 3/5

Dans la série des déceptions consécutives, j’appelle la numéro cinq! Je suis si blasée par les livres que je lis dernièrement que je peine à trouver la motivation d’en écrire les chroniques… J’aime bien en rédiger de temps à autre afin d’alterner mes impressions mais là, ça commence à faire lourd, surtout lorsqu’il s’agit d’une suite que j’attendais impatiemment! M’enfin, vous me connaissez, l’abandon ne fait pas parti de mon vocabulaire donc me voilà, plusieurs semaines après, à vous faire part des raisons pour lesquelles cet opus a détruit l’intérêt que j’avais pour la duologie…

Par où commencer? Avec son intrigue tirée par les cheveux et ses incohérences scénaristiques, j’ai l’impression que Renée Ahdieh a écrit Smoke in the Sun à la va-vite, qu’elle ne savait même pas où elle allait avec cette histoire. D’abord, il y a ce déséquilibre entre les longues descriptions de scènes du quotidien (je n’ai toujours pas saisi l’intérêt de faire ami-ami avec la bourgeoise marginalisée si cela n’allait jamais servir) et les détails peu nombreux consacrés aux actions! L’auteure aime bien nous parler des vêtements et du maquillage de Mariko, par contre, mettre l’accent sur le développement des intrigues politiques et sur l’importance des actions, ce n’est visiblement pas son truc. On n’a clairement pas le même sens des priorités…

Le pire, c’est bien l’intrigue générale. Quelle arnaque! Quand tu vois que la pseudo méchante organise tout un plan pour arriver à ses fins grâce à ses pouvoirs alors qu’il y avait une manière bien plus simple de l’accomplir, tu en viens à te poser la question de la pertinence du personnage. AUCUNE CRÉDIBILITÉ. Si elle veut des cours la Kanako, je peux lui en donner! En fait, mis à part Roku, tous les méchants ne sont pas foncièrement méchants. HAHAHA, tout ce bruit pour rien!

Même Roku ne m’a pas paru aussi ouf que l’auteure voulait bien me le faire croire: il est soi-disant intelligent mais il laisse tomber ses devoirs juste pour torturer un mec qu’il ne connaît pas? A quel moment un empereur à l’esprit aiguisé laisse son empire couler pour des puérilités pareilles? Puis, je sais pas, quand tu vois que tes soldats sont bons à rien, bah, à un moment donné, tu prends les choses en main. Mais non, lui, il attend. Ça aurait été bien aussi qu’il utilise son talent à décrypter les gens pour, euh, vous savez, servir ses plans… Pas de quoi mouiller le pantalon de peur, donc.

Grosse déception aussi au niveau des protagonistes. D’un côté, on a Mariko qui est reléguée au rôle de princesse et à qui on ne laisse que très rarement l’occasion de démontrer son intelligence et son savoir-faire. D’ailleurs, à chaque fois qu’elle tente un stratagème, c’est un échec cuisant. On est bien loin des valeurs féministes que le premier tome prônait: celles où la femme est capable de faire preuve d’indépendance et d’innovation! Néanmoins, j’étais toujours admirative de sa force, elle ne recule devant rien pour faire appliquer la justice.

Cependant, c’est Ōkami qui a été le plus frustrant pour moi. Il n’a plus aucune ambition et se laisse abattre au moindre coup bas, c’était insupportable. Faire le mec brisé qui préfère pourrir en taule plutôt que d’aider ses amis à sauver l’Empire ça va deux minutes, après, ça donne envie de coller des paires de baffes. Pour tout vous dire, il m’a tellement agacée que j’en suis venue à shipper Mariko et Raiden. Voilà où cela m’a menée quand même! En d’autres termes, l’étincelle que je ressentais pour lui et Mariko s’est complètement volatilisée.

Le Black Clan m’a cruellement manquée. On ne le voit plus beaucoup, on a juste les points de vue ponctuels de certains de ces membres et c’est tout. Aucune action collective dont le lecteur est témoin, presque aucune valeur d’amitié transmise, quasiment plus aucune sagesse… Où sont mes bromances? L’organisation n’est plus que l’ombre d’elle même. Elle ne sert à rien! Pour une bande de « criminels » censée être badass, le résultat est incontestablement médiocre.

Le côté fantasy ne rattrape malheureusement rien du tout. Avec la forêt magique et les créatures que Renée Ahdieh nous avait présenté dans le premier opus, je pensais vraiment que ces aspects gagneraient en signification! Devinez quoi? Ils ne sont pas du tout mis en valeur. Si ce livre avait un goût, amer serait probablement sa saveur.

Les multiples points de vue n’étaient pas toujours pertinents: celui de Kenshin nous prouve à quel point il est naze et combien son esprit est étroit, et celui de Kanako nous dévoile tous ses plans, donc il y a zéro surprise. La voix de Mariko aurait amplement suffi.

La fin est beaucoup trop simple, ce n’est pas réaliste du tout.

Vous l’aurez compris. C’était décevant. C’était ennuyeux. Pas sûr que je relise un jour un roman de cette auteure.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par zoubaayed 2018-07-21T15:42:01+02:00
Diamant

Meme si ce tome est un peu en dessous du premier il reste quand même un bijou. Ce tome se concentre moins sur les relations entre les personnages et plus sur l’intrigue. Même si cette dernière était bien ficelée et cohérente je pense que cette suite aurait été mieux si elle était plus longue et plus approfondie. Cependant, je dois avouer que pour la première fois j’ai été tenue en haleine par une suite. Je n’ai pas pu lacher ce livre avant de connaître la fin. J’ai vraiment aimé voir l’évolution de Raiden mais malheureusement je pense que les autres personnages auraient pu être plus développés. Surtout le frère de Mariko et les amis d’Okami. Bref, c’était une fin digne de ce nom et à la hauteur.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par mimi066 2018-07-09T14:27:52+02:00
Bronze

"It was a night for magic. A night swirling with mystery, an unknowable energy pulsing in its depths."

Je n'ai pas été autant emballée par cette suite que par le 1er tome. C'était dans l'ensemble agréable à lire mais je n'ai pas retrouvé ce qui m'avait rendu addict dans ce livre ci.

Changement d'ambiance, Mariko et Okami sont à la cour. Intrigues et manigances sont aux rendez vous, ainsi que sadisme et ambiance sombre. Néanmoins à mon gout ce n'était pas assez approfondi. Je dois dire que l'auteur me perdait à certain moment, je n'arrive pas à me défaire de cette impression de bâclage.....

Mariko est un personnage agréable à suivre. Elle est forte et intelligente. Néanmoins je ne trouve pas qu'elle ait beaucoup évolué depuis la fin du tome précédent. Je dois même avouer que j'ai fini par me désintéresser d'elle.

Mariko est tout de même un bon moyen pour prôner le féminisme. Elle est intelligente et pleine de ressource.

Raiden m'a beaucoup plu. Le suivre douter et grandir apporte une note sympa à l'histoire. Mais, je trouve que ce n'était pas progressif et que ça arrive trop abruptement. Néanmoins, je dois dire que c'est le personnage qui m'a le plus captivé dans ce livre.

Okami m'a malheureusement laissé indifférente. Je l'avais bien apprécié dans le tome 1 mais là il a perdu tout son charme à mes yeux....

Pour résumer, une suite était nécessaire pour répondre aux questions sans réponses mais ce 2 nd tome contient trop de longueur et n'avait pas besoin d'autant de pages à mes yeux....

Je dois dire que je suis mitigé par cette suite.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Ln_n 2018-06-22T11:23:44+02:00
Bronze

Honnêtement, je suis un déçue.

J'avais adoré le premier tome mais ce sequel m'a laissé sur ma faim.

J'ai trouvé l'intrigue assez plate, pas assez fouillée. Pareil pour les personnages: je n'ai rien ressenti de spécial...

Tout va extrêmement vite et m'a donnée une impression de "bâclé". Je ne préfère pas rentrer plus dans le sujet pour ne pas spoiler.

Même la fin est selon moi bâclée...

J'espère qu'il y aura une suite sous forme de novella afin qu'on ait plus de détails sur certains éléments restés "flou".

Afficher en entier
Commentaire ajouté par nina-nani 2018-06-13T06:14:42+02:00
Or

Rénée ahdieh is a QUEEN !!!

Je suis depuis un bon bout de temps terriblement fan de R.A. J'ai lu sa première duologie qui m'a conquise et qui reste marquée au fond de mon petit cœur, et j'ai dévoré le premier tome de " Flame in the Mist " que j'ai adoré. J'ai donc du attendre/agoniser jusqu'à la sortie du tome 2, que je me suis procuré en clics sans hésitations. Et que dire....à part que ma souffrance a valu la peine ?

“Everything in life began with an idea.”

Le ton de ce second tome s'approfondi pour devenir plus complexe et sombre. Les intrigues de la cour sont mises en avant et les dangers qui entourent les personnages se multiplient. Mais malgré cela, l'auteur arrive à prendre le temps de développer chaque personnage, des principaux aux secondaires, et de lui donner sa part d'humanisme, de telle sorte que l'on obtient au final des personnages réaliste, attachants, humains et émouvants.

Et additionné à un développement fabuleux des personnages, R.A nous offre une intrigue ou les " femmes " ont leur importance. Ce livre est très porté sur le féminisme, car non seulement il regorge de femmes fortes, déterminées, intelligente et indépendantes, mais il prend place dans un univers qui les poussent à se rebeller contre leur conditions. C'était merveilleux de voir à quel point les personnages ,malgré la place inférieur qu'on leur octroyait, arrivaient à se relever et à imposer leur avis.

“My fear — even when it is feigned — has more weight when it is matched alongside anger.”

* Mariko : je l'admire pour sa force, sa détermination,son courage, sa noblesse, ses principes, sa débrouillardise et son développement psychologique. Elle est prête à tout pour sauver ceux qu'elle aime et pour vivre comme elle le sens. Ce n'est pas le genre de minettes transies d'amour qui sacrifient leur vie pour le sauver...c'est plutôt le genre de femme qui sauve en ayant une plus grande vision de la vie ! Tandis que le " black clan " se bat à coup d'épée, Mariko se bat à l'aide de son intelligence. Une vraie manipulatrice qui m'en a mis plein les yeux. Et je suppose que c'est inutile de dire à quel point je l'adore !

* Okami : JE.L'AIME.D'AMOUR.

j'ai toujours eu le bégun pour lui, depuis le premier tome. Il me fascine, et dans ce tome j'ai fait plus que l'adorer. Il est tellement ....rhhaaaa. Je n'arrive pas à trouver les mots juste pour décrire mes sentiments envers lui ! Ses peurs, ses hésitations l'on rendu plus humain et réaliste. Dans ce tome, on assiste à sa déchéance mais aussi à sa renaissance. Il renaît littéralement de ses cendres. Okami apprend à s'accepter...et se comprendre. Il est tellement attachant ! J'ai adoré mieux le comprendre et suivre son évolution ! Petit problème : JE SUIS EN MANQUE....IL ME FAUT PLUS !!!!

Bref, j'ai adore ce second tome ! Et maintenant je ne sais plus trop ou me mettre...parce que je ne vais pas m'en remettre de sitôt ! Ils me manquent déjà tous !!!!

Afficher en entier

Date de sortie

Flame in the Mist, Tome 2 : Smoke in the Sun

  • USA : 2018-06-05 (English)

Activité récente

Les chiffres

Lecteurs 12
Commentaires 6
Extraits 2
Evaluations 7
Note globale 8 / 10

Évaluations

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode