Livres
564 771
Membres
617 463

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Bibliothèque de flavie_grd : Mes envies

My Rules My Rules
Anita Rigins   
TJ et Rose...
Voici deux personnages que je ne serais pas prête d'oublier.
L'histoire est incrouablement touchante, vraie qui traite de diverses sujets de société. On sent l'âme de l'auteure dans ses écrits, et My Rules n'échappe pas à la règle !
Retrouver la Meute était un vrai plaisir ! Ils m'avaient manqué ❤. Et j'ai adoré découvrir l'histoire de Rose, une femme douce mais forte brisée par des évènements affreux de son passé et Tayron, un homme drôle, plein de cœur, rongé par ses démons. Ensemble, ils apprenent à se lâcher et à être eux.
Lisez ce livre, vous passerez par pleins d'émotions. On s'énerve, on ris, on aime, on pleure... Découvrez l'histoire de My Rules !
Mille baisers pour un garçon Mille baisers pour un garçon
Tillie Cole   
Magnifique.
Bouleversant, j'ai une seule chose à dire, sortez une boite de mouchoirs.

par Adèle
Nos âmes tourmentées Nos âmes tourmentées
Morgane Moncomble   
Les thèmes que Morgane Moncomble aborde sont très durs et forts et il y en a deux en particulier qui m'ont extrêmement touchée, bouleversée. Je l’admire vraiment et la remercie pour avoir évoqué cela dans son roman, car j’imagine que cela n’a pas dû être facile. Surtout que, pour ma part, c’est la première romance que je lis qui aborde ceci, donc juste pour cela, lisez-le !

Malgré ses 476 pages, je l'ai dévoré en même pas une journée, il m'était impossible de le lâcher. J'ai pleuré toutes les larmes de mon corps, donc conseil, ayez une (des) boîte(s) de mouchoirs à portée de main... C'est une romance qui ne ressemble à aucune que j'ai pu lire, en partie grâce aux thèmes mais aussi avec l'ambiance de l'histoire, les personnages, la plume de Morgane Moncomble et les messages qu'elle fait passer, qu'ils soient féministes ou non.

Les personnages, parlons-en quoi… Je veux tous les épouser… TOUS (sauf quelques un…) Déjà la force et le courage d'Azalée. Elle a enduré des choses extrêmement difficiles, mais elle est restée forte. J’ai tout bonnement adoré la voir se dévoiler à Eden. Parlons-en de cet homme. Tellement parfait, lui non plus la vie ne l’a pas épargné mais il apprend à vivre avec et se bat pour ceux qu’il aime.

La relation entre ces deux personnages est tellement magnifique, elle est douce, belle et m'a fait ressentir tellement d'émotions, ils prennent soin de l'autre avec un amour et une tendresse qui m'a coupé le souffle.

Pour finir, un roman fort, dur mais que j'ai adoré (et encore le mot est faible) et qui m'a valu un torrent de larme et un gros coup de cœur. Je vous recommande à 200% ce roman, et si vous n'avez pas encore lu de romances de Morgane Moncomble : QU'ATTENDEZ-VOUS ?!

MA CHRONIQUE COMPLETE : https://leslivres2lea.wordpress.com/2019/10/06/nos-ames-tourmentees-morgane-moncomble/
L'Anti-lune de miel L'Anti-lune de miel
Christina Lauren   
Woah ! Ce livre était génial !!! C’est de loin un des meilleurs de ces auteurs ! J’ai rigolé, été émue, surprise bref c’était incroyable !
The boy next room, Intégrale The boy next room, Intégrale
Emma M. Green   
https://sweetyhoneyaddictions.blogspot.com/2019/06/the-boy-next-room-emma-green.html

Encore une fois, je sèche. Je ne sais pas quoi dire de ce roman... pas parce que je l’ai détesté mais au contraire parce que j’ai complètement été absorbée par l’histoire et son évolution.

Plus besoin de faire leur pub, Em & Ma Green sont un duo d’autrices tout simplement extras. A travers leurs mots, on vit l’histoire, on s’échappe, on voyage, on souffre, on rit. Elles ont cette capacité à me déconnecter de tout et me plonger totalement dans leur petit monde peuplé de récits intéressants, de personnages touchants et d’aventures extraordinaires.

Avec The Boy Next Room, j’ai vécu tout ça. Comme Céleste, j’ai quitté Paris pour l’Australie. J’ai beaucoup rêvé dans cette réserve. On entre au cœur d’une famille un peu folle, avec un nombre impressionnant de personnalités toutes plus variées et vivantes les unes que les autres. Seulement, il y a une récurrence chez les Farrow : ils aiment trop les secrets et ça va très souvent les desservir, les faire souffrir.

Céleste, qui ne trouvait déjà pas sa place avant, prise dans un tourbillon de souffrance, se retrouve dans cette famille dysfonctionnelle encore plus perdue qu’avant. Et pourtant, c’est grâce aux hommes Farrow qu’elle va se trouver elle. Elle va apprendre ce que qu’est une famille unie, apprendre à faire confiance, à s’ouvrir. Elle va vivre ses premiers émois, ses premières batailles,... Elle, qui était tombée bien bas à Paris, va se relever peu à peu, grandir et enfin trouver sa place.

Plus de 600 pages de péripéties, de secrets, de lutte, de pleurs, de cris, de rires, de baisers cachés, de câlins, de soutien,... d’amour. Celui d’un nouveau père, d’une fratrie, d’une sœur, d’une mère, d’une nouvelle amie, de son meilleur ami, de son crush dans la chambre d’à côté et de Céleste pour elle-même. Parce qu’elle va finir par s’aimer, se pardonner et avancer. Elle va faire de même avec River et l’aider comme elle peut pour qu’il trouve aussi sa place et le pardon dont il a tant besoin.

Je n’ai vraiment pas vu les pages tourner, Em & Ma sont juste d’excellentes autrices et je ne regrette jamais aucune de leurs histoires.
Love & lies on campus - Intégrale Love & lies on campus - Intégrale
Emma M. Green   
Un roman à découvrir de toute urgence pour passer un super moment. Les auteures Emma Green nous font découvrir un beau roman qui saura plaire à beaucoup de monde !
Tillie est solaire, adorable et très attachante, on voit une réelle évolution de sa personnalité ce qui est très plaisant. C’est un personnage que j’ai adoré découvrir.
Arlo est protecteur, chaleureux et sa relation avec les sœurs Sinclair m’a beaucoup touché tout comme son histoire. J’avoue que parfois, je voulais lui mettre des claques mais bon, c’est signe que je l’aime beaucoup. J'ai également beaucoup aimé sa relation avec son frère et Virginia !
La romance est super rapide au début dû à l’intrigue et j'avoue que ça ne m'a pas vraiment plu qu'elle soit si soudaine parce qu'Arlo a toujours considéré Tillie comme une enfant puis paf, c'est l'amour fou. Après ça, elle prend son temps, elle est belle et met du baume au cœur.
Colleen est un personnage détestable, j’ai eu beaucoup de mal à l’apprécier pendant la presque totalité du roman. Mais en apprenant à la connaître, on découvre une jeune femme fragile, combative et sensible.
Les personnages secondaires apportent du rythme au récit, j’ai adoré Jojo et Martha qui sont de vrais petits rayons de soleil.
Entre rebondissements, amour, amitié, secrets, drames… ce roman nous tient en haleine jusqu’au bout. J’ai adoré les sujets abordés qui sont traités avec beaucoup de finesse.
La plume est prenante, fluide et addictive. C’est un bonheur de la lire car elle n'est pas prise de tête.
Les chapitres sont entraînants et bourrés de péripéties, on ne peut pas s’ennuyer malgré les 600 pages du roman. Malgré tout, j'ai quand même trouvé des petites longueurs à certains chapitres.
En bref, allez vite découvrir cette belle histoire dont la couverture est juste sublime !
La nuit où les étoiles se sont éteintes La nuit où les étoiles se sont éteintes
Nine Gorman    Marie Alhinho   
Je me suis presque précipitée sur ce livre avec énormément d’attentes. Au final, j’ai mis presque deux mois pour le terminer, avec un arrière-goût en bouche. Je précise, comme toujours, que mon avis est purement subjectif et ne regarde que moi. Je reconnais qu’en voyant l’unanimité que faisait ce roman, je ne m’attendais pas à être aussi déçue. Attention : les gros spoils seront mis entre crochets, mais quelques petits risquent d’être glissés çà et là.

L’histoire conte la vie de Finn, adolescent détruit qui noie sa peine dans les combats clandestins, la drogue et l’alcool, et s’enferme pour ne pas subir les violences du monde. Tout était là pour me plaire : un personnage torturé avec un passé travaillé, une idée d’intrigue, une romance en second plan, bref, la base était là.

Puis, dès les premières pages, tout est parti en vrilles, dans le too much, le trop, le pathos pour le plaisir d’en mettre, jusqu’à rendre les personnages incohérents. À commencer par Finn, qui est le cliché type du bad boy tiré sans vrai retravaille d’après moi : brun, accro à la drogue, tatoué, impulsif, mystérieux, et bagarreur. À tel point que faire une chute de 5 mètres après s’être fait passer à tabac ne l’empêche pas de se relever pour fracasser son adversaire. Il est dépendant de la drogue au point d’en prendre tous les jours, mais son addiction varie selon les chapitres, la façon dont les auteures veulent en parler, comme si ce n’était rien. Sur les 350 premières pages, c’est pour tout dire un sale type qui n’a aucun principe, avant de se comporter comme un collégien amoureux les 100 dernières pages. La transition psychologique est bâclée, il vit des choses terribles et parfois, elles sont mentionnées toutes les cent pages, comme si les auteures elles-mêmes oubliaient que c’était là.

[spoiler] Exemple : La mère de Finn décède, au début c’est très tragique, puis on l’oublie presque, avant que ça revienne sans trop savoir pourquoi, alors que sa mère était sa raison de vivre et d’exister, mais le deuil se fait souvent dans le silence, puisqu’il se passe des chapitres entiers sans qu’on la mentionne. J’ai trouvé ça décousu et mal amené, à titre personnel. [/spoiler]

Pour les autres personnages, j’avoue avoir été un peu freinée par la façon dont la seule vraie représentation féminine est mise en avant, comme une quasi-obsédée sexuelle à la limite de l’harceleuse, qui pense que suivre et s’acharner sur les gens « qu’elle aime », c’est normal. Je ne m’y suis pas attachée, voire j’ai grimacé de gêne à chacune de ses allusions sexuelles, parce qu’elles étaient redondantes et systématiques. Nate, lui, se veut plus travaillé, mais reste un petit condensé de clichés (qui ne sont pas mauvais bien sûr, à partir du moment où ils sont bien exploités, selon moi), qui réussit à « sautiller de manière complètement déjantée, sans la moindre gêne. », mais qui ne supporte pas dans de voir une photo de lui. Je n’ai pas compris quels messages voulaient faire passer les auteures à travers ce personnage, à parler de manque de confiance en soi à travers un adolescent que j’ai trouvé trop… plat, peut-être. Mais je n’ai juste pas réussi à le comprendre. Jaeger et Kurt sont plus attachants, même si Finn adore rabaisser la religion catholique sous prétexte que Jaeger est croyant. Seul Cliff m’a sincèrement plu, parce qu’il est profondément gentil, cohérent ; il est « simple », mais tellement plus attachant !

Passons à l’intrigue, qui pour moi n’a pas fonctionné du tout. 70% du roman ne sont que des flash-backs qui sont là pour nous mettre au point sur le passé de Finn, mais j’ai trouvé ces changements temporels pas toujours pertinents, et qu’au final, le fil de l’intrigue (un road trip entre amis) s’est complètement enchevêtré avec des montagnes d’introspection et de psychologie redondante. Après, c’était mon ressenti, mais je n’ai pas compris l’intérêt du procédé ; faire dans l’ordre chronologique avec quelques ellipses aurait pour moi été plus cohérent et le fil rouge aurait été plus clair : la reconstruction d’un personnage brisé à travers des sous-intrigues et péripéties. C’est plus ou moins le cas, sauf qu’avec les changements chronologiques tous les 3 pages, j’ai décroché de l’intrigue même.

Je n’ai pas compris les triggers, qui étaient mis pour une baston de lycée, mais retirées pour des attouchements (« coups de reins, le contact de son sexe à travers nos vêtements ») une masturbation, etc. Lors d’un début de rapport, une fille demande d’arrêter, ce à quoi Finn répond, après avoir insisté : « Sale petite garce. ». Même si c’est dans son personnage, j’ai trouvé ça de trop.

Concernant la forme, je n’ai pas adhéré à la plume des auteures, qui narrait le personnage de Finn tantôt méga grossier, voire injurieux, alors que juste après, il sort une phrase très bien construite avec un vocabulaire très riche, qui dénaturalise l’impact de la phrase précédente. Les mots ne sont pas hiérarchisés, mal dosés, alors que certaines phrases ont une belle poésie, et ce qui en découlent est bien fait, mais parfois, les auteures en rajoutent, et font d’une phrase percutante un paragraphe parfois lourd. Les chapitres sont découpés aléatoirement, au point que des fois je ne comprenais pas pourquoi il y avait une coupure pour rejoindre la même scène au chapitre d’après.

Enfin, la fin, que je mets entre crochets parce qu’il s’agit d’un énorme spoil :
[spoiler] Nate fait une tentative de suicide, sauf que ça n’a fait que desservir l’histoire. Il n’y aucune morale à en tirer, aucune utilité à l’intrigue, puisque le chapitre d’après c’est l’épilogue et que, 4 ans plus tard, évidemment tout va mieux. Je n’ai pas compris l’intérêt, et ça n’a fait que renforcer l’idée que les auteures cherchaient, à travers les scènes dures de ce livre, à écrire des scènes dramatiques pour faire passer de l’émotion, sans morale ou réflexion derrière celles-ci. [/spoiler]

En bref, une lecture trop agrémentée de dramas pour moi, de sauts temporels, de personnages incohérents ou excessifs, parfois limite immoraux. Je n’ai pas su adhérer à l’intrigue, ni à la plume et encore moins aux idées, que j’ai trouvées noyées et sans qu’elles n’apportent de vraies réflexions, alors qu’elles étaient très bonnes à la base. Après c’est bien évidemment mon ressenti, et il est purement personnel.

par Garance-8
All This Time All This Time
Rachael Lippincott    Mikki Daughtry   
Kyle est amoureux de Kimberley et ensemble, ils forment un couple depuis des années. Mais à l’aube du début de leur vie d’adulte, la jeune femme souhaite continuer son chemin, seule, au moins pour un moment, et prendre son envol pour l’université de Berkeley. Une nouvelle que Kyle apprend le soir du bal. La dispute continue dans la voiture, mais sous la pluie torrentielle, un autre véhicule vient percuter celle du jeune homme. Le lendemain, Kyle se réveille et apprend que Kimberley est morte. Elle qui souhaitait vivre sans lui n’est maintenant plus là et c’est à Kyle d’apprendre à vivre sans elle.

En commençant ma lecture, je n’avais aucune attente, puisque, comme expliquée dans mon « PS » en fin de chronique, la quatrième de couverture physique du roman ne contient pas de résumé. Je n’ai eu aucun mal à accrocher, mais le soufflet est vite retombé. Le livre peut être séparé en trois parties.

On débute avec le décès de Kim et le deuil de Kyle. J’ai trouvé que cela était rapide, vraiment trop. Lui qui considérer Kimberly comme la femme de sa vie passe rapidement à autre chose après sa rencontre avec Marley. Chaque personne vit un deuil de manière différente et certains se relèvent après quelques mois alors pour d’autres, il faut des années, et peut-être que mon expérience personnelle joue un rôle, mais j’ai toujours du mal avec ses personnages qui au bout d’un ou deux mois sont déjà retombés amoureux à la folie. Même s’il y a une explication logique qui apparaît à la fin, j’ai failli abandonner ma lecture à ce moment-là. Surtout que la deuxième partie tourne principalement autour du couple Marley-Kyle et traîne en longueur.

J’en suis venue à lire en diagonale au bout d’un moment jusqu’à ce qu’un an après le décès de Kim, Marley disparaisse subitement et Kyle se retrouve de nouveau à l’hôpital. Il va devoir retrouver Marley et la reconquérir. Même si j’ai apprécié cette dernière partie, j’aurais aimé que ce soit plus long. Ce livre est, à mon sens, déséquilibré.

Quant aux personnages, j’ai apprécié Marley, son évolution. Au contact de Kyle, elle redécouvre la vie et les petites joies qu’elle peut apporter. Cette conteuse née aime les histoires qui débutent par « Il était une fois », le symbolisme des fleurs et sa sœur jumelle Laura.

J’ai eu un peu plus de mal avec Kyle, même si j’apprécie aussi son évolution sur la fin, notamment par rapport à son amitié avec Sam. J’ai apprécié avoir l’histoire de son point de vue. C’est assez rare d’avoir une romance d’un point de vue uniquement masculin.

All This Time n’en reste pas moins une jolie romance qui m’a fait un peu sourire, mais qui malheureusement restera, pour ma part, que ça. Une jolie histoire sans feu d’artifice, sans rien d’exceptionnel.



PS : Petit coup de gueule personnel.

J’ai acheté ce roman en librairie. Ayant eu un coup de cœur pour Five Feet Apart, j’ai acheté sans hésiter ce livre et cela même s’il n’y avait pas de résumé. Parce que oui, en ligne, on a le droit à un résumé de l’histoire, mais pas sur la quatrième de couverture physique qui ne contient en réalité qu’une phrase d’accroche « Peut-on trouver l’amour quand on a tout perdu ? ». Déjà, ce manquement n’est pas en faveur du livre. Il ne faut pas oublier que beaucoup de lecteurs et lectrices choisissent en fonction du résumé et de la couverture. Ce deuxième point, je vais aussi en parler. Alors, oui, la couverture est très jolie, mais j’ai eu l’impression de voir une copie de celle d’origine de roman Five Feet Apart. Même ton, même univers, même couleur. Alors que les deux histoires n’ont strictement rien à voir, si ce n’est qu’il y a de la romance dans un univers Young adult. En fait, le manque de résumé, la couverture en plus du bandeau indiquant qu’il s’agit du nouveau roman des auteures de Five Feet Apart me donne l’impression que le marketing s’est totalement appuyé sur le succès du premier roman sans chercher à attirer un nouveau public et à donner une chance à ce roman de manière indépendante. Ce roman m’a paru comme dépouillé de son identité propre et je regrette ce choix de la maison d’édition.
Où que tu sois, Tome 2 : Je t'attendrai Où que tu sois, Tome 2 : Je t'attendrai
Danielle Guisiano   
J'ai trouvé ce deuxième tome un peu long et moins attrayant que le premier.
Peut-être parce que les prises de décisions et les sentiments font sans arrêts le yoyo, un coup oui, un coup non, surtout concernant Zoé.
Au final cela devient presque agaçant et tu as juste envie de lui crier "prend ta décision une bonne fois pour toute et assume les conséquences".
Ce fût quand même une belle lecture et une belle histoire d'amour et de reconstruction de soi pour cette duologie.

par V-A07
Où que tu sois, Tome 1 : Je t'entendrai Où que tu sois, Tome 1 : Je t'entendrai
Danielle Guisiano   
https://fantasybooksaddict.blogspot.com/2019/02/ou-que-tu-sois-tome-1-danielle-guisiano.html

J'avais déjà eu l'occasion de découvrir la plume de Danielle Guisiano avec Ombre vive publié chez Rebelle éditions. J'ai donc été ravie de la retrouver ! J'ai tout de suite été conquise par l'intrigue qu'elle nous propose à travers laquelle elle nous fait découvrir ses deux personnages principaux : Zoé et Angel. Celle-ci assiste à un accident de moto et décide de rester au chevet de la victime dans le coma, qu'elle surnomme Angel, faute d'identité.

J'ai apprécié l'alternance des points de vue car même si Angel est prisonnier de sa propre chair, son cerveau est toujours en état de marche. Il nous permet de découvrir son passé, ses pensées et même si au début, il a du mal à supporter la présence de Zoé, elle va rapidement lui devenir indispensable !
Au début, je dois reconnaître que celle-ci m'a semblé un peu gamine. J'avais beaucoup de mal à m'accrocher à elle et du coup, je comprenais Angel lorsqu'il la trouvait agaçante. Pourtant, au fur et à mesure que les pages défilaient, j'ai fini par m'accrocher à son personnage car on en vient à comprendre pourquoi elle se sent responsable d'Angel. De plus, elle n'a pas eu une vie facile jusqu'ici et ce n'est pas prêt de s'arranger pour elle... Cela la rend d'autant plus attachante !

Par ailleurs, ce roman de 250 pages est vraiment touchant, car même s'il est court, il ne fait pas l'impasse sur les sentiments qui s'en dégagent !
Finalement, pour moi, le seul bémol, c'est la seconde partie car après la sortie de coma d'Angel, tout se déroule très rapidement. En effet, les mois suivants ne sont développés que sur quelques pages et c'est vraiment dommage car sans m'en rendre compte, je me suis peu à peu détachée des personnages. J'étais contente de voir ce qui se passait pour eux mais sans plus...

Pour conclure, même si j'ai eu l'impression que ma lecture se déroulait en 2 temps, j'ai passé un bon moment, surtout avec la première partie que j'ai trouvé plus aboutie et terriblement touchante ! J'ai hâte que la suite sorte car la fin m'a laissé sur ma faim, si je puis dire lol.

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode