Livres
392 619
Comms
1 377 375
Membres
284 722

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Fleur et sens



Description ajoutée par Yasmoon 2017-01-24T15:48:26+01:00

Résumé

Inclus Fleur et sens, où l'on suit la vie épanouie de Misaki et Youichi, qui vivent à présent ensemble.

Adolescent, le professeur Motoharu Tsujimura était amoureux de son ami d'enfance, Akira Hasumi. Bien qu'il soit le fils cadet du célèbre et richissime directeur de l'hôpital Tsujimura, il était bien décidé à suivre le cursus agricole à l'université, pour être dans la même classe que son ami. Même si ce dernier avait tendance à le fuir depuis que Motoharu s'était confessé à lui.

Mais un soir, Akira lui propose de rentrer ensemble après les cours, comme ils le faisaient autrefois. Sur le chemin, ils s'arrêtent à la fête d'un temple où Akira tire le rare "mauvais présage", suite à quoi il embrasse Motoharu.

Pour ce dernier, Akira lui a clairement retourné ses sentiments. Mais leur amour pourra t-il survivre à leur époque et au destin qui les attends ?!

Afficher en entier

Classement en biblio - 145 lecteurs

Or
37 lecteurs
PAL
7 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par elana55 2014-02-01T16:05:23+01:00

"Au milieu... Au milieu de la cité des fleurs, je t'ai rencontré, bonheur impérissable..."

Afficher en entier

Commentaire le plus apprécié

Diamant

Tellement de sentiments avec 'Seule la fleur sait' ... Je ne pensais pas trouver meilleur manga yaoi, surtout venant de Takarai. Mais là, mon top a été complètement bouleversé par l'arrivé de ce petit bijou au poids inestimable.

Parce que oui, c'est vraiment ça. Cette mangaka a déjà l'immense privilège d'arriver à émouvoir et à toucher, voire même à faire pleurer avec ses histoires tout bonnement magnifiques, mais là je crois bien que c'est le summum ... Surtout lorsqu'on a lu avant les trois tomes de 'Seule la fleur sait' et qu'on a adoré suivre l'histoire de Misaki et Arikawa et qu'on ne demandait qu'une chose à la fin : une suite !

Il n'y a vraiment pas de quoi être déçu avec ce spin-off ! Même si vous n'êtes pas encore persuadé pour l'acheter, je ne dirai que ça : "Erreur, madame Mim !" Eh oui. Même si ce ne sont pas au début Misaki et Arikawa que nous suivons, on s'attache très facilement à ces deux nouveaux personnages : Motoharu et Akira. Ils ont tous les deux le même charme et cette manière de nous envoûter à laquelle on ne dit pas non ! Et sacrée claque à la fin de cette histoire ! J'ai bien failli défaillir, tant leur histoire est émouvante ...

Mais comme après on retrouve les personnages de 'Seule la fleur sait', on arrive quand même a remonter la pente. Le ton est cette fois-ci un peu plus léger que dans les autres tomes, mais vraiment légèrement. Je n'en dirai pas plus, mais attendez-vous à des dernières pages pleines de azkvfnykfgnxknbsmsnbqi ... Préparez-vous à devenir une masse informe qui pétillera de cœurs et de petites fleurs - et ce n'est pas une métaphore, c'est véridique ! xD -

À lire, tout simplement !

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par Sokingu 2017-08-29T19:28:39+02:00
Diamant

Super bien ! En même temps cette mangaka est géniale ! :D

Bon beh que dire, encore de supers beaux dessins, cette fois c'est découpé en deux histoires, la première était vraiment belle, j'ai versé une petite larme à la fin, c'était émouvant XD

La deuxième est sur notre petit couple de Seule La Fleur Sait, ça fait plaisir de les retrouver, l'histoire est trop mignonne.

Comme je l'ai dit pour Seule La Fleur Sait, c'est clairement un truc que je relirai dans quelques temps. :)

Afficher en entier
Commentaire ajouté par lilylelfe 2017-04-28T23:26:14+02:00
Diamant

Fleur et Sens est un one shot qui suit et précède « Seule la fleur le sait » (dont vous pourrez trouver ma chronique dans la section manga). C’est un magnifique opus en deux parties.

Le résumé correspond à la première partie, qui raconte l’histoire émouvante et déchirante de deux jeunes hommes, Motoharu et Akira. Deux amis d’enfance qui s’aiment depuis toujours mais n’ont jamais osé se le dire. Jusqu’au jour où Motoharu se révèle, et avoue ses sentiments à son camarade, qui le rejette en lui affirmant avec tristesse et dépit qu’il ne le considère que comme un ami.

Pour tout dire, tout sépare ces deux jeunes hommes qui n’auraient jamais dû se rencontrer. Akira enfant est passionné par les magnifiques fleurs du grand jardin de Motoharu et ne peut s’empêcher de se tenir aux grilles pour les contempler. Il provient d’une famille relativement pauvre, alors que Motoharu est le fils du propriétaire d’une grande clinique. Pourtant, quand Motoharu aperçoit Akira devant chez lui, il lui propose d’entrer dans le parc avec lui pour observer les fleurs de plus près. Intimidé, Akira, féru de botanique malgré son jeune âge, finit par accepter. Depuis ce jour, les deux garçons ne se sont plus quittés, trouvant mille manières de se voir en cachette.

Akira est aussi timide et réservé que Motoharu est enthousiaste et extraverti. Quand Motoharu enfant embrasse son ami sur la joue, celui-ci rougit, mais pourtant, des années plus tard, quand il lui révèle son amour pour lui, Akira le rejette tout à fait et les deux amis se séparent pour ne plus se parler ni se voir… jusqu’à ce que Motoharu, bien décidé à ne pas renoncer, s’inscrit en section botanique à l’université. C’est donc là qu’il va retrouver Akira, et tenter de renouer avec lui. Quelle est la raison véritable du rejet de son ami ?

Cette histoire est tragique, mais terriblement touchante. Sincèrement, elle m’a mis les larmes aux yeux. Nos deux amis sont voués à être séparés par la fatalité d’un poids des traditions contre lequel ils ne peuvent pas se battre. Akira, par respect pour sa famille, doit faire face à un mariage arrangé depuis des années. Les deux amis accepteront-ils ce lourd destin, auquel ils aimeraient échapper ? « Enfuyons-nous ensemble. » « Ne t’en va pas. » « Toutes ces phrases surfaites de films ratés, que nous n’avons pas eu le courage de prononcer. Sans doute étions-nous trop adultes pour ne pas les souffler… et pas assez pour les réaliser et en prendre les responsabilités. » Je crois qu’à lire ces mots, mon cœur a bien failli s’arrêter, et qu’à voir se dérouler les pages de ce manga, mes yeux se sont remplis de larmes. L’histoire est très courte, mais tellement intense et belle qu’elle est à vous en couper le souffle. Et à vous laisser une boule dans la gorge.

Pourquoi dis-je que cette histoire précède « Seule la fleur sait » ? Je vous laisse le découvrir par vous-même, mais un indice : les noms des personnages pourraient vous rappeler quelque chose… En tous les cas, cette histoire est à ne pas manquer, une page de poésie magnifique qui ne pourra pas vous laisser indifférents. Et la scène érotique est aussi belle qu’intense, pas très détaillée, mais merveilleuse, simplement.

La seconde partie de ce manga est une petite suite toute douce et toute lumineuse de « Seule la fleur sait ». On y retrouve Misaki et Arikawa vivant ensemble dans la grande maison de Misaki. Ils ont tous les deux une vie active, chacun d’eux travaillant dans sa branche. Leur vie est un long fleuve tranquille, remplie de tendresse et d’amour.

Mais Arikawa a décidé de présenter Misaki à sa famille… Imaginez notre cher Misaki, si timide et discret, face à l’exubérante famille de son amoureux. A devoir révéler la vérité sur son lien avec lui, sachant que, jusqu’à présent, ils n’ont fait qu’affirmer qu’ils étaient colocataires… Non, la situation ne peut que le faire mourir d’embarras, et il fait promettre à Arikawa de ne pas révéler la nature de leur lien.

Cette partie est remplie d’humour et de légèreté. La rencontre entre Misaki et la famille d’Arikawa est riche en rebondissements, et oui, on verra Misaki déguisé en très jolie fille ! ;-) Ça vaut le coup d’œil ! Mais comme rien n’est jamais téléphoné ou inutile, avec Rihito Takarai, même cette scène cocasse déclenchera chez les deux amis un dialogue émouvant…

Enfin, la chute de cette petite histoire est extrêmement touchante. Je ne vous en révèlerai évidemment rien, je vous invite à filer la découvrir. Mais je peux vous le dire, s’il n’est pas toujours évident de rajouter une petite suite à une histoire merveilleuse aussi bien finie que « Seule la fleur sait », le défi a été ici relevé haut la main.

Un détail m’a amusée, un petit couac de traduction. Je lis souvent les mangas en anglais (même si celui-ci est un vrai bijou en français), et les traducteurs y gardent les titres qui qualifient les personnes. Pour simplifier, nous avons « san » pour les personnes plus âgées, et « kun » pour les plus jeunes. Le japonais est très codifié, et je comprends qu’on ne les utilise pas dans les versions françaises, mais ici il y a eu un tout petit passage que les lecteurs français n’ont vraiment pas dû comprendre : il s’agit d’un moment où les deux personnages, qui se nomment, il faut le savoir, par leur nom de famille (le prénom d’Arikawa est en vérité Yôichi, et celui de Misaki, Shôta), tentent de réfléchir à comment ils en viendraient à s’appeler l’un l’autre s’ils étaient mariés. Misaki a du mal à imaginer appeler Arikawa par son prénom, ce à quoi Arikawa lui répond « si tu as du mal à m’appeler par mon prénom, tu peux essayer de me trouver un surnom, tu sais ? Ou bien me vouvoyer ou m’appeler « monsieur » ». Suite à quoi il rajoute : « monsieur Misaki, je vous ai toujours aimé. » Et là, on a une petite mention expliquant qu’Arikawa est né en Février alors que Misaki est né en Avril. Ce qui ne veut rien dire dans ce contexte évidemment… Alors qu’en japonais, il est évidemment fait mention de « Misaki kun », qui serait différencié de « Misaki san » si Arikawa, l’aîné des deux, venait à porter le nom de son ami après un mariage… Bref, ce n’est qu’un détail, mais sur le coup ça m’a marquée. ;-)

Une chose que j’aime énormément dans les mangas de Rihito Takarai, c’est la beauté de ses dessins (dont je ne me lasse pas, ils sont juste magiques !) et sa façon bien à elle de mettre en scène les passages érotiques. C’est souvent très osé, mais à la fois très doux. Ici tout comme dans « Seule la fleur sait », les deux scènes érotiques (une par partie) sont de jolis bijoux remplis de tendresse, très esthétiques. Cependant, ces mangas restent déconseillés pour un public non averti, même si cette série est classée en 14+. A mon avis ce n’est pas gênant et ça peut être tout à fait adapté pour des adolescents, mais il est bon malgré tout d’être au courant que ces passages sont assez… intenses.

Pour finir sur une petite touche de douceur, je dirais que Misaki et Arikawa, pour moi, c’est une grande histoire d’amour, poétique, savoureuse, légère, qui fait du bien au cœur et ne peut pas vous laisser indifférents. Si vous n’avez pas lu « Seule la fleur sait », je vous invite à commencer par là, et si c’est déjà fait, n’hésitez vraiment pas à découvrir cet opus bonus… Je puis vous assurer que vous ne le regretterez pas… au contraire !

Aurélie, pour le blog d'Amabooksaddict http://amabooksaddict.blogspot.fr/2017/09/chronique-fleur-et-sens-rihito-takarai.html

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Minijy 2017-04-24T19:40:02+02:00
Bronze

Comme tout les livres de Rihito Takarai, c'est une très belle lecture, j'aime toujours autant les dessins. Ils sont d'une telles douceurs et collent parfaitement à l'ambiance du livre, une jolie histoire d'amitié et d'amour. Je ne savais pas que ce one-shot était un préquel à Seul la fleur sait. C'était une agréable surprise pour les dernières pages.

Je recommande vivement ce manga ainsi que toutes les autres œuvres de cet auteur.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Codan 2016-12-01T16:59:29+01:00
Diamant

Mon coup de coeur, il y a de ça plusieurs années. Tout en beauté, en finesse, en douceur... Beaucoup, beaucoup de sentiments et tout ça avec le dessin subtil de cette auteur que j'adore. Je le conseille vivement.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par galou-1833 2016-09-28T11:22:46+02:00
Bronze

De très belles histoires que ce soit pour la première et la deuxième qui est la suite du manga. Seule la fleur sait. Une fin drôlement triste pour la première histoire.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Rowan 2016-02-26T09:59:04+01:00
Diamant

Un ascenseur émotionnel. J'ai pleuré à la fin de la première histoire (mais vraiment) et j'avais envie de crier de joie à la deuxième. Je crois vraiment qu'il faut d'abord avoir lu "Seule la fleur sait" pour comprendre toutes les implications de "Fleur et sens". C'est bouleversant de se dire que

Spoiler(cliquez pour révéler)
si Motoharu et Akira n'avaient pas sacrifié leur amour, Misaki ne serait jamais né et l'histoire d'amour terriblement belle de Misaki et Arikawa n'aurait jamais eu lieu
. Comme quoi, ce qu'on vit dans le présent dépend totalement du passé. Les mangas de Rihito Takarai sont des torrents d'émotions et je vais aller de ce pas acheter les premiers tomes d'un autre de ses yaois que j'adore, "Ten Count".

Afficher en entier
Commentaire ajouté par mellyrn 2014-12-05T22:16:39+01:00
Diamant

Tellement de sentiments avec 'Seule la fleur sait' ... Je ne pensais pas trouver meilleur manga yaoi, surtout venant de Takarai. Mais là, mon top a été complètement bouleversé par l'arrivé de ce petit bijou au poids inestimable.

Parce que oui, c'est vraiment ça. Cette mangaka a déjà l'immense privilège d'arriver à émouvoir et à toucher, voire même à faire pleurer avec ses histoires tout bonnement magnifiques, mais là je crois bien que c'est le summum ... Surtout lorsqu'on a lu avant les trois tomes de 'Seule la fleur sait' et qu'on a adoré suivre l'histoire de Misaki et Arikawa et qu'on ne demandait qu'une chose à la fin : une suite !

Il n'y a vraiment pas de quoi être déçu avec ce spin-off ! Même si vous n'êtes pas encore persuadé pour l'acheter, je ne dirai que ça : "Erreur, madame Mim !" Eh oui. Même si ce ne sont pas au début Misaki et Arikawa que nous suivons, on s'attache très facilement à ces deux nouveaux personnages : Motoharu et Akira. Ils ont tous les deux le même charme et cette manière de nous envoûter à laquelle on ne dit pas non ! Et sacrée claque à la fin de cette histoire ! J'ai bien failli défaillir, tant leur histoire est émouvante ...

Mais comme après on retrouve les personnages de 'Seule la fleur sait', on arrive quand même a remonter la pente. Le ton est cette fois-ci un peu plus léger que dans les autres tomes, mais vraiment légèrement. Je n'en dirai pas plus, mais attendez-vous à des dernières pages pleines de azkvfnykfgnxknbsmsnbqi ... Préparez-vous à devenir une masse informe qui pétillera de cœurs et de petites fleurs - et ce n'est pas une métaphore, c'est véridique ! xD -

À lire, tout simplement !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Aikawa 2014-10-29T00:00:25+01:00
Lu aussi

J'ai bien aimé l'histoire, mais euh la fin c'est un peu triste je trouve :(

Spoiler(cliquez pour révéler)
Mais bon, sinon Misaki serait pas né s'ils s'étaient mis ensemble :o

D'ailleurs j'ai mis longtemps à comprendre les dernières pages, j'avais pas capté que c'était deeeees années plus tard ^^

Par contre j'ai bien aimé qu'il y est une petite "suite" de Seule la fleur sait et Hana no migoro ni :)

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Aikawa 2014-10-28T22:47:34+01:00
Lu aussi

Petite suite bien sympathique de "Seule la fleur sait" où on voit un peu la sœur de Arikawa ^^

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Spritesse 2014-10-22T18:48:23+02:00
Or

Un spin off magnifique ! Plein de poésie, des personnages sublimes et une histoire à tomber par terre.

Afficher en entier

Date de sortie

Fleur et sens

  • France : 2013-07-25 (Français)

Activité récente

iphir l'ajoute dans sa biblio or
2017-10-08T21:46:35+02:00
Ocprime l'ajoute dans sa biblio or
2017-06-18T21:23:11+02:00
Kioki l'ajoute dans sa biblio or
2017-05-23T19:01:57+02:00
Kisako le place en liste or
2017-02-19T13:53:03+01:00

Distinctions de ce livre

Les chiffres

Lecteurs 145
Commentaires 16
Extraits 3
Evaluations 26
Note globale 8.5 / 10

Évaluations

Titres alternatifs

  • Hana no Migoro ni - Japonais