Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de floflo3107 : Mes envies

retour à l'index de la bibliothèque
Boss, Tome 4 : La Patronne aguerrie Boss, Tome 4 : La Patronne aguerrie
Victoria Quinn   
Très bonne histoire cette série mais dans ce tome énormément de répétitions s'en était lassant

par cricou
Beautiful Funeral Beautiful Funeral
Jamie McGuire   
AVIS IMPORTANT !!! (spoilers en quelque sorte)

Fans des séries Frères Maddox ET de Beautiful Disaster:
Ne soyez ABSOLUMENT PAS PRESSÉS de lire A Beautiful Funeral.
Une fois de plus, l'auteur gâche une bonne série en l'exploitant à outrance (d'ailleurs, à mesure que vous lirez les Frères Maddox, vous aurez l'impression de lire un peu du réchauffé... Personnellement, seule l'histoire de Thomas vaut une mention spéciale). Le dernier roman de l'auteur détruit TOUTES les histoires d'amour que vous aurez tant aimées, tous leurs Happy Endings.
Mon conseil: abstenez-vous de lire A Beautiful Funeral, faites comme s'il n'avait jamais été écrit.
Et ce n'est malheureusement pas la première fois que Mme McGuire nous fait le coup. Ceux qui auront lu en VO la série PROVIDENCE puis malheureusement la Novella Sins of the Innocent, me comprendront.
J'estime que tout auteur, aussi reconnu soit-il, se doit de RESPECTER ses lecteurs, ses personnages et leurs happy endings.
Le contraire serait prouver que tout n'est qu'une histoire de marketing et de sous.
Inutile de préciser que depuis A Beautiful Funeral, j'ai fait une croix sur cet auteur, qui était pourant l'un de mes préférés.
Me faire deux fois le coup, après lui avoir été "livresquement" fidèle et dévouée à travers plus de 10 livres, et tout autant de trames et de personnages, pour tout fiche en l'air À DEUX REPRISES, c'est bon.
The Boy Next Door The Boy Next Door
Penelope Ward   
Je me sens en totale dépression livresque, trois des grosses sorties attendu depuis des mois m'ont totalement laissé insensible. J'étais tellement excité après Room Hate que ça ne m’est pas venu à l'idée que je serais déçue du récit. Il y a quelques points qui ont fait que ce récit, n'était pas très convaincant, des scènes pas toujours connectées et des dialogues dérangeants. Pour tout vous dire, c'est l'impression dominante qui avait animé ma lecture de Step Brother, le fond de l'histoire est plaisant, mais sans jamais vraiment décoller.

Pour ceux qui n'auraient pas lu Step Brother, il faut savoir que Chelsea est connectée à l'histoire puisqu'il s'agissait de la petite amie de Elec et bien évidemment si ce tome compagnon existe, c'est qu'ils ne vivent pas d'amour et d'eau fraîche. A vrai dire, leur rupture a été assez brutale et la jeune femme se remet difficilement de la perte de cette relation. Le changement semble être la clé d'un nouveau départ, alors un déménagement c'est la solution rêvée, si seulement son mystérieux voisin ne la rendait pas dingue avec ses deux chiens bruyants. On dit souvent que le premier contact est déterminant et on peut dire que ces deux-là vont partir sur une relation explosive.

On est tous passé par une rupture difficile et ce tome aborde un angle intéressant de l'amour. On se questionne notamment sur les degrés d'amour que peuvent éprouver les personnes et bien que cette histoire ait parfois raisonné comme un boomrang sur ma vie personnelle, j'ai apprécié cette manière d'évoquer les sentiments amoureux et on réalise qu'il n'y a pas de recette miracle pour se remettre d'une rupture. Seul le temps guérit les blessures et la tristesse de Chelsea va progressivement se transformer en autre chose au contact de Damien. La jeune femme va passer par une palette d'émotions, oubliant ses tracas à force d'être poussé à bout par son voisin, mais c'est bel et bien le trouble qui va définitivement l'aider à passer à autre chose, il faut dire qu'une relation amicale va rapidement naître entre eux et elle va réapprendre à aimer d'une manière totalement différente. La limite entre l'amitié et l'amour est fragile et Chelsea et Damien vont en faire l'expérience.

Mon gros problème à la lecture de cette histoire, c'est que le sujet est fort et j'ai l'impression d'être resté de marbre, le récit manque parfois de naturel et ça enlève une part de crédibilité. Damien est un personnage haut en couleur et son caractère est le parfait reflet du bad-boy, mais en creusant un peu son histoire va s'avérer surprenante. Beaucoup de mystère demeure et on comprend difficilement ses réactions, il est parfois très contradictoire dans ses actions et il est évident qu'on n'a pas toutes les cartes en mains, mais ce côté passif ça ne m'a pas séduite. Il y a un contraste entre son caractère désinvolte et sa manière de se comporter avec Chelsea.

On retrouve l'humour de Penelope Ward et c'est l'une des choses que je préfère dans ses romans, ce sentiment de liberté et cette part de légèreté, alors qu'on aborde plusieurs thèmes difficiles. La romance se construit d'une belle manière et l'amour/amitié qui naît montre une connexion d'abord physique, puis sentimentale. Je ne nie pas que le couple ait de beaux moments ensemble, mais ça n'aura pas suffi à faire éclater un millier de papillons dans mon cœur. Peut-être est-ce les prémices d'une panne, ou est-ce lié à la traduction, toujours est-il que je suis passé complètement à côté de cette histoire. J'ai tendance à monter mes exigences quand j'apprécie une auteure et c'est peut-être ce qui n'a contribué à rendre cette lecture agréable, mais pas inoubliable.

Ma chronique : https://wp.me/p4u7Dl-3Wu

par Luxnbooks
Extreme Risk, Tome 3 : Embrasé Extreme Risk, Tome 3 : Embrasé
Tracy Wolff   
J'attendais avec impatience ce livre et je dois dire que j'ai été un peu déçue.... Tout va trop vite dans ce tome de 185 pages... Des évènements se produisent et on n'a pas d'explications poussées... Voià pourquoi je l'ai mis seuelment en argent car il méritait d'être plus approfondi

par zora29
Bad for me, Tome 1 Bad for me, Tome 1
Anita Rigins   
(Mon avis sur les deux tomes)

Pas mal, j’ai apprécié ma lecture mais sans plus.

Ce qui fait l’originalité de cette histoire ce sont les multiples rebondissements, la diversié des personnages et les liens qui les unissent. Pour cela, bravo à l’auteure qui a su capter mon intérêt, mais principalement avec le premier tome.

Au delà de cela, il n’y a rien de particulièrement marquant. J’ai l’impression d’avoir lu 100 fois des romans avec le même genre de personnages principaux... Et pitié, STOP avec les « elle est la lumière qui éclaire ma noirceur... » !

par AlieB
Affaire de cœur, Tome 1 : Six de cœur Affaire de cœur, Tome 1 : Six de cœur
L.H. Cosway   
on est hypnotisé par l’écriture de l’auteure qui est fluide et légère. J’avais déjà aimé son livre écrit avec Penny Reid et après ce tome 1 des Affaires de coeur, je reste sur une bonne impression.
Mais en plus l’intrigue du roman est assez particulière. Pour moi. Bon j’avoue que le résumé me laissait d’abord perplexe. Je ne savais pas trop quoi en penser. Mais j’avais deviné que le « monde » ou le « thème » de ce livre serait différent de ce que je lis habituellement. Ici, on se retrouve avec un héros qui est magicien ou plutôt illusionniste. On rencontrera alors des passages vraiment intéressants, captivants et passionnants sur son métier. Et justement, j’en appréhendais un peu avant de les découvrir parce que….je ne sais pas pourquoi. (Faut que j’arrête d’être sceptique). Alors que j’adore les tours de magies ou tout ce qui tourne autour.
Enfin bref, j’ai eu une très grande surprise d’aimer lire ces scènes. De plus avec l’écriture de l’auteure, j’avais l’impression de voir un film. D’ailleurs, ça me faisait souvent penser au film des Insaisissables que j’adore !

Aussi, pendant une bonne partie du livre, la romance n’était pas au centre de l’histoire mais elle restait quand même présente. Et tant mieux, je trouvais la dose parfaite ou je l’aurais trouvée étouffante.

Les personnages sont attachants, j’ai adoré l’héroine Mathilda qui est vraiment adorable. Je me suis retrouvée un peu dans son personnage qui est mal dans sa peau et qui possède donc un manque de confiance en soi. Elle est drôle, sensible, curieuse, gaffeuse, maladroite…On ne peut que l’aimer.
Quant au héros, Jay, lui….quel séduisant individu a-t-on là. Si un jour, je rencontre une personne dans la vraie vie comme lui, c’est-à-dire qu’il arrive à cerner les gens au bout de quelques observations, je pense que je m’enfuirai. (Non pas que je sois facile à cerner, enfin pas que je sache…). Oui donc ce mec a cette facilité de lire à travers les gens. Et il possède d’une intelligence assez maligne, d’où son métier. Mais il est aussi très attentionné, ce qui va très bien avec son caractère. Et puis Jay est…*soupir*
La construction de la relation entre ces deux personnages principaux s’est faite progressivement et sûrement. D’ailleurs, on va aussi en voir une autre avec les secondaires.

(Avis plus complet: https://thesquirrelreadsdotfr.wordpress.com/2018/08/10/affaires-de-coeur-tome-1-six-de-coeur-de-l-h-cosway/)

par stecoeur
La nature du désir, Tome 1 : Les cartes en mains La nature du désir, Tome 1 : Les cartes en mains
Joey W. Hill   
https://bymelimelobook.wordpress.com/2018/07/06/la-nature-du-desir-tome-1-les-cartes-en-mains-de-joey-w-hill/

Ce livre est une ménage avec des scènes D/S, M/F et M/M

Lauren une jeune femme médecin qui devient une dominatrice une fois sa blouse rangée ! Elle était prête pour passer un long weekend sur une île privée avec son amie Luisette afin d’oublier sa rupture mais son amie la laisse et Lauren va donc devoir passer un long weekend seule sur son île paradisiaque à essayer de se reconstruire !

Lauren est une femme qui s’acharne au travail la semaine, et qui le vendredi soir se transforme en Domme (Dominatrice) et côtoie les clubs fétichistes d’Altlanta.

Lauren a réalisé à l’Université qu’elle n’était pas une jeune femme comme les autres et cache cette facette de sa personnalité de peur que ses amis la jugent et fassent d’elle une caricature, comme beaucoup de gens se font d’une dominatrice, une femme en cuissardes et habillé en cuir avec un fouet et surtout un complexe de Dieu !

Lauren est une jeune femme blessée par son ancien amant qui ne partageait pas les sentiments de la jeune femme. Lui voulait juste être dominé et sans rien d’autre à côté ! Elle se demande si un jour un homme acceptera de partager sa vie et ses pratiques sexuelles !

Josh est quant à lui un homme renfermé qui vit reclus depuis 2 ans sur cette île magnifique et qui s’occupe des résidences des artistes ou écrivains quand ils ne sont pas là ! Un homme séduisant qui va faire fondre Lauren, elle va reconnaître en lui un soumis mais un soumis qui n’est pas prêt à se soumettre comme ça et qui cache aussi des secrets qui l’on rendu distant avec un comportement étrange !

On fait aussi la connaissance de Marcus, un ami homosexuel de Josh, qui n’est autre qu’un dominant et qui va tout faire pour mettre en confiance Josh et Lauren dans le jeu que lui-même va instaurer !

Après une rencontre haute en couleurs, nos trois héros vont se retrouver autour d’un dîner et tout va s’accélérer après que Marcus ait proposé un jeu ! Qui tirera la plus grosse carte pourra demander n’importe quoi aux deux autres et ils devront obéir sans rien dire !

Un jeu de domination qui va tout changer et va emmener nos héros dans un quête de désirs et d’obéissance !

Lauren ne veut pas d’un soumis prêt à tout pour elle, qui travaille pour avoir des récompenses mais un homme qui obéit parce qu’il sait que la récompense n’est pas juste le plaisir mais elle-même !

Une histoire complexe où deux êtres ont souffert mais veulent réapprendre à faire confiance, à aimer, à se donner corps et âmes à l’être qui se trouve dans leurs bras !

Une histoire surprenante, Lauren m’a énormément intriguée dans sa façon de penser, de réagir !

Josh m’a touchée, un homme avec une carrure d’homme virile qui se révèle être en faite un homme doux et soumis à l’attention de Lauren !

La plume de l’auteure est prenante même si j’ai trouvé quelques passages longs mais l’auteure nous dévoile tous les codes de la domination : tous les doutes qu’on peut avoir ou même l’emprise qu’ont les dominants sur les soumis ou les soumis sur les dominants !

Une histoire sensuellement érotique qui risque de ne pas plaire à tout le monde mais qui a réussi à m’envouter. Même si ce n’est pas un coup de cœur impossible de le lâcher ce livre, l’histoire de Josh et Lauren m’a énormément intriguée ! Et je voulais savoir ce que cachait Josh au plus profond de lui !

J’ai adoré tout les personnages mais Marcus m’intrigue énormément et j’espère que l’auteure va lui consacré un tome !
The Ivy Years, Tome 5 : L’Heure de gloire The Ivy Years, Tome 5 : L’Heure de gloire
Sarina Bowen   
https://kingdomofwordsblog.wordpress.com/2018/09/28/saga-n21-the-ivy-years-sarina-bowen-tome-5-the-fifteenth-minutes-lecture-v-o/
Pour ce cinquième et dernier tome de la saga « The Ivy Years » nous retrouvons Lianne, une jeune actrice qui a décidé de reprendre ses études et DJ, le frère de l’un des joueurs de l’équipe de hockey de Harkness.

Lianne est donc en première année à Harkness après avoir décidé de reprendre ses études et d’aller à l’université. Mais pour la jeune femme qui a toujours eu des cours par correspondance, l’adaptation n’est pas aussi simple que cela, d’autant plus que les autres élèves ne l’accueillent pas à bras ouverts. Elle qui voudrait être une simple étudiante parmi les autres, se rend compte que ce n’est pas aussi simple qu’elle ne le voudrait. Car se rapprocher de quelqu’un est toujours un risque. La dernière fois qu’elle a embrassé un garçon, il a vendu l’histoire aux tabloïds. Cela n’inspire donc pas vraiment la confiance… Mais elle ne peut résister au charme de Daniel « DJ » Trevi, le garçon sexy qui s’occupe de la musique lors des matches de hockey. Quelque chose hante ses yeux et Lianne veut en savoir plus sur lui.

DJ est un génie quand il s’agit de jouer avec les émotions de la foule en quelques secondes avec un air de musique. Il peut faire passer de l’espoir à la colère puis à la joie en un tour de disque, plus de six milles personnes. Dommage que son expérience au collège ne semble pas devoir durer plus longtemps que les chansons qu’il diffuse. Il ne peut pas se rapprocher de Lianne mais il ne peut pas lui dire pourquoi. Quant au fait qu’elle semble intéresser par lui? C’est trop beau pour être vrai…

J’ai beaucoup aimé ce dernier tome. Une fois de plus les personnages sont très attachants. Lianne m’a énormément surprise par son caractère. Elle était très loin de ce que j’imaginais et j’ai adoré cela. DJ, quant à lui, est un garçon adorable qui est dans une situation extrêmement compliquée qui pourrait bien le faire renvoyer de l’université et qui l’oblige à se tenir loin de Lianne. Seulement le contact passe vraiment bien entre eux et ils ne peuvent ignorer leur alchimie. DJ se retrouve donc à essayer de préserver cette relation privilégiée avec Lianne tout en la protégeant de ses problèmes ce qui n’est pas forcément évident…

L’histoire aussi est vraiment intéressante et Sarina BOWEN a encore su choisir un sujet peu abordé, notamment dans la romance. Une nouvelle fois c’est un thème sensible et difficile mais elle a réussi à le maîtriser à la perfection. Cela ne verse ni trop dans le drama ni dans la facilité, comme on peut parfois le voir dans certains romans et j’apprécié énormément. Cela donne une impression de réalisme à l’histoire et permet d’ouvrir les yeux sur certaines choses que l’on ne connaît pas ou que l’on évite souvent. C’est pour cela que je trouve que « The Ivy Years » est une saga extrêmement intéressante que je recommande tant pour les sujets abordés que pour les personnages que je trouve toujours très intéressants. C’est une saga qui va probablement marqué mon année de lecture. Mon tome préféré est probablement le troisième car c’est celui qui m’a le plus touchée mais les quatre autres, valent eux aussi le détour.

En résumé si vous voulez une saga qui mêle romance et thèmes d’actualité sur fond de hockey et d’université américaine « The Ivy Years » est faite pour vous! Et si vous voulez vous lancer dans la lecture en V.O, elle est vraiment accessible car le niveau en anglais n’est pas compliqué (mis à part peut-être quelques termes sportifs mais cela ne gêne pas la compréhension de l’histoire).
More than life, tome 2 : More than Beautiful More than life, tome 2 : More than Beautiful
Lily Hana   
http://www.lmedml.fr/2017/11/22/more-than-beautiful-lily-hana/

Je m’étais décidée à lire ce second tome, parce que j’avais adoré le personnage de Coach dans [More than life], alors que j’étais restée assez hermétique à l’histoire de Callie et Josh… Hélas je ressors extrêmement déçue de l’histoire d’Ava et Coach, presque en colère et agacée car ce sont les seuls sentiments qui ont émergés en moi pendant cette lecture.

Ici par rapport au résumé et à l’histoire personnelle des deux héros, je m’attendais à une explosion d’émotions, à être émue par leur vécu et la façon dont ils allaient essayer d’aller de l’avant… Hélas, ce roman m’a mise hors de moi… Vous allez dire que j’y vais fort, que je suis très certainement trop dure avec l’histoire d’Ava et Coach, mais c’est mon ressenti, je vais vous expliquer pourquoi ce roman ne m’a pas plu. Sachez que je ne souhaite pas vous dissuader de le lire, car il a été un coup de cœur pour certaines lectrices. Ce ne fut juste pas le cas pour moi !

Tout d’abord, j’ai été sensible au résumé, et j’attendais beaucoup de ce roman, car je n’avais pas été super emballée par le premier tome, mais Coach était mon petit crush et je voulais absolument connaître son histoire. Il avait été tellement à l’écoute et attentionné envers Callie que ce héros ne pouvait que me plaire, n’est-ce pas ? Et bien, ici je l’ai tout simplement trouvé imbuvable, égoïste et méprisable. Et mon sentiment ne s’est absolument pas arrangé au fil des pages. Vous allez me dire qu’il a des circonstances atténuantes, il a perdu la femme de sa vie, il n’arrive pas à passer à autre chose… mais cela ne cautionne vraiment pas son comportement envers Ava qui elle va vraiment de l’avant. J’en ai donc énormément voulu à Coach, son attitude est impardonnable, incompréhensible. Sa façon de gérer son deuil lui est propre… mais son engagement envers Ava était tout aussi important. Je peux vous dire que ce personnage que j’avais tant aimé est vite redescendu de son piédestal. Heureusement, Ava relève le niveau. C’est une héroïne qui a vraiment compris le sens de la vie et de la mort… Elle aussi a vécu le deuil, la perte de son amour et du père de sa fille, mais elle veut s’en sortir, rendre hommage à la mémoire de son défunt mari en continuant à se battre pour s’en sortir. Ava est pleine d’espoir lorsqu’elle rencontre Coach, il se passe quelque chose entre eux, elle veut cette vie avec lui… Mais peut-elle se satisfaire d’être le second choix ? De passer derrière un fantôme ? Léa est partout, dans les pensées de Coach, dans sa façon de vivre et d’envisager l’avenir… Ce qui est en quelque sorte « normal », on ne cesse pas d’aimer les gens que l’on a perdu, je suis entièrement d’accord avec cela, mais cela n’explique en rien les choix et l’attitude révoltante du héros… On retrouve aussi Callie et Josh, et d’autres personnages secondaires qui ont mis mes nerfs à rude épreuve…

Parlons maintenant du récit en lui-même. De la longueur, des points de vue et de l’intrigue. Car c’est là que le bas blesse… On a un récit très court, moins de 300 pages. Et il se passe un nombre incalculable de rebondissements… Il y a aussi beaucoup d’incohérences qui entraînent un gros manque de crédibilité. L’intrigue se met en place, on avance dans l’histoire tumultueuse de nos héros, et puis les rebondissements tombent, les uns après les autres, sans doute dans le but de faire réagir le lecteur et de mettre des difficultés dans la vie de nos héros… mais ils devaient déjà se débattre avec des sentiments difficiles à gérer et voilà que tout s’emballe et c’est le drame… Là j’avoue que j’ai totalement décroché, mais je voulais accompagner nos personnages jusqu’au bout, et hélas à part de l’agacement et de l’énervement je n’ai strictement rien ressenti pour nos personnages, alors un peu de compassion pour Ava, mais j’avais tellement envie de lui crier de se barrer que j’en suis arrivé à être énervée aussi après elle… On se retrouve donc avec une succession de rebondissements qui sont là pour « enrichir » l’histoire et rendre l’histoire « profonde » sauf que tout devient surréaliste. Je n’ai pas compris les personnages, je n’ai pas compris que certaines situations puissent être crédibles… Non vraiment, j’ai lu ce roman dans un épais brouillard, totalement désordonné. Aucune émotion n’a éclairci ma vision des choses. Ce roman c’était trop de drama, trop de rebondissements au détriment de l’approfondissement des émotions, des personnages insondables, changeants et agaçants, du sexe qui ne trouve pas de signification à part le fait de « simplifier » les problèmes de nos héros et à mes yeux un gros manque de crédibilité dans l’intrigue et les sentiments.

La plume de Lily Hana n’est pas mauvaise, elle est même très fluide, agréable et addictive. Pour preuve, j’ai lu le roman en moins de 3h malgré mon désintérêt total pour ce que je lisais. Non ici pour ma part c’est le contenu qui ne m’a pas convaincue. Les personnages me sont apparus comme antipathiques, l’érotisme ne m’a même pas fait frissonner car j’ai trouvé qu’il simplifiait trop certaines situations qui nécessitaient du dialogue et de la compréhension, et non quelques orgasmes… Après la traversée du désert de nos héros, le tout se termine bien trop facilement… En bref, moi qui aime les romances qui traitent de thèmes poignants comme le deuil et la reconstruction personnelle, j’ai été très déçue par l’histoire d’Ava et Coach. On ne peut pas s’aventurer sur certains chemins en survolant les émotions à coup de « rebondissements spectaculaires », (enfin des rebondissements qui m’ont rendu hystérique^^), cela n’a pas fonctionné avec moi.

En bref, j’ai conscience d’avoir été un peu dure avec ce roman, mais à mon sens on peut écrire sur tout mais il y a une façon de le faire… Et ici cela ne m’a pas émue, cela m’a juste révoltée. Ce ressenti est personnel, si j’ai choisi de vous en parler c’est parce que je suis honnête et que l’on ne peut pas être sensible au style de tous les auteurs. Ayant vu des retours très positifs sur ce roman, je vous invite à découvrir l’histoire d’Ava et Coach. Je serais ravie d’échanger avec vous suite à votre lecture.
Tell Me You Love Me Tell Me You Love Me
Iris Hellen   
Phoebe accepte la proposition de sa meilleure amie, Alithia, de venir passer trois mois chez elle. Elle s'attendait à tous, mais pas à rencontrer Jason, un masculin local sarcastique, pétri de préjugés et irritant au possible. Ne dit-on pas que de la haine à l'amour, il n'y a qu'un pas à franchir ?

Phoebe et Alithia sont amies depuis des années alors que rien ne présage qu'elles puissent être amies, tellement elles étaient différentes si Alithia était du genre à être populaire et allant vers les autres, Phoebe était du genre timide et effacé et n'ayant aucun ami. Pourtant, aujourd'hui, leur amitié a survécu mal grès les aléas de la vie. Je me suis attachée facilement à notre héroïne, qui est une femme douce, gentille, loyale qui a su au fil des années ce forgé un caractère bien trempé et ce n'est pas Jason, qui dira le contraire.

Jason, lui dès le début ne se montre pas sous son meilleur, j'ai même cru avoir affaire à un ours mal léché, et ce n'est pas Phoebe qui dira le contraire, car j'ai cru qu'elle allait être du genre à se laisser marché sur les pieds et bien non, et ça j'ai trouvé géniale de la voir tenir tête dès le début à notre héros. Puis au fils des pages, j'ai découvert, bien loin de l'image qu'il envoie au début, il n'a pu que me séduire et fait changer d'avis sur son compte.

Concernant les personnages secondaires, j'ai beaucoup aimé les voir apporter leur aide et donner leur avis à nos deux héros qui part moments en ont bien besoin, je dois bien l'avouer.

Iris nous offre une superbe, merveilleuse, poignante, captivante et émouvante histoire qui m'a happé, et séduite dès le début, j'avoue ne pas avoir vu les heures défilées tellement j'ai été subjugué et conquise par l'histoire de Jason et Phoebe dont je n'avais qu'une envie et en même temps de ne pas la finir trop vite, c'est de connaître le dénouement. Ne passez pas à côté de cette histoire qui vous fera chavirer comme elle m'a fait chavirer, j'en suis certaine.