Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Flolergo : Mes envies

retour à l'index de la bibliothèque
Duel en enfer : Sherlock Holmes contre Jack l'éventreur Duel en enfer : Sherlock Holmes contre Jack l'éventreur
Bob Garcia   
Voila un roman qui met en scène le super détective de Sir Arthur Conan Doyle et le serial killer le plus connu et inconnu de l'histoire !

Un affrontement historique pour les amateurs de ce personnage. Et je trouve qu'il faut être couillu pour reprendre sherlock Holmes et le faire vivre avec un tel passif . Alors Bob Garcia, suicidaire ou un acte de génie ?

Il faut tout d'abord prévenir les futurs lecteurs, ce livre est un petit pavé de 672 pages (en version poche ) et que si vous connaissez un petit peu l'histoire de Jack l'éventreur, vous aurez toujours le même nombre de victimes, le même mode opératoire et que ce personnage (qui est fictif je tiens à le rappeler car il a été tant remis en scène ) ne devient pas un autre monstre que celui qu'il a été en 1888.

Tout commence Par un besoin d'argent ! Oui, on vous a déjà prévenu que les billets dirigeaient le monde. Le Docteur Watson se retrouve dans l'obligation de vendre un de ses nombreux carnets qu'il tenait à l'époque où Sherlock Holmes était encore de ce monde ! Oui vous avez bien entendu ! Le grand détective est mort, Watson est vieux .. Le public se désespère de ne plus lire dans le journal les aventures du duo. Le directeur éditorial qui achète le fameux carnet se précipite dans la lecture de celui-ci afin de permettre la survie de son journal. Au fil des pages nous nous enfonçons profondément dans les ruelles de Whitechapel.

J'aime qu'un roman historique me transporte dans une époque et que je m'y sente pleinement à ma place . Bob Garcia a réussi le tour de force de me faire vivre en Londonienne du XIX e siècle. Le polar historique est, à mon humble avis, un exercice très difficile ! Car il faut être impeccable sur l'intrigue, sur les décors et sur les faits historiques. Dans ce roman, on rencontre des personnages qui ont vraiment existé mêlé à des personnages fictifs qui paraissent tout a fait réel (j'ai du chercher sur internet afin de savoir les vrais des faux !) .

De plus j'aime que l'auteur prenne son temps afin de me permettre de visualiser et sentir (oui l'odeur est importante à cette époque !) les rues, les gens, comprendre les réactions ..Je ne suis pas fan de Zola pour rien !

J'ai lu une ou deux critiques où les lecteurs ont estimé qu'il y avait trop de pages pour rien ! Je pense que ces personnes aiment l'action, l'intrigue plus que l’immersion, la curiosité de l'époque. Personnellement, j'ai aimé que par moment l'intrigue s'efface légèrement pour laisser la place à la découverte de la création des tunnels du métro, la gestion des déchets de l'hôpital, l'affreuse condition de travail dans les morgues ....

Pour finir, il faut aussi que je vous parle de la touche d'humour tout le long du roman. Je me suis vue sourire à plusieurs reprises lors de différent dialogue.
- Nous avons affaire à un habile simulateur, mademoiselle.
- Mais sur quelles preuves l'avez vous inculpé ? insista la jeune femme.
- Il a signé des aveux complets.
- Mais comment est-ce possible s'il ne comprend pas un mot d'anglais ? - C'est un simulateur, vous dis-je ! insista Lestrade. Il s'est trahi lui-même. Lors de l'interrogatoire qui a précédé son inculpation, il a prononcé très distinctement et à plusieurs reprises les mots : "Pitié, tapez plus !"
On sent que l'auteur a pris plaisir et nous le fait partager !
C'est le premier roman de l'auteur que je lis mais je dois vous avouer que je vais me procurer ces deux autres romans "Le testament de Sherlock Holmes" et "Le vrai journal de Jack L'Eventreur " et puis un autre me fait de l’œil "Les spectres de Chicago"
http://lesciblesdunelectriceavisee.blogspot.com/2016/08/duel-en-enfer-bob-garcia.html

par stoufnie
Journal d'un optimiste accidentel Journal d'un optimiste accidentel
Mika   
Mika c'est mon idole, le livre et juste super!!!❤
La Ménopause des fées - L'intégrale La Ménopause des fées - L'intégrale
Gudule   
C'est drôle, souvent trash, et caricatural. On sourit très souvent. Les personnages sont bien (dé)tournés.

Gudule avait une plume très agréable et fluide... Par contre elle se perd dans une histoire sans queue ni tête. Dommage.

Mais quand même un bon (long) moment de lecture à l'humour décalé.

Juste eu un peu de mal à le finir du fait de l'absence de fil conducteur de l'histoire. Comme si l'auteur avançait au hasard au fur et à mesure de son écriture sans vraiment savoir où elle voulait en venir.

par mika1204
Hannibal Lecter, Tome 4 : Les Origines du mal Hannibal Lecter, Tome 4 : Les Origines du mal
Thomas Harris   
J'ai adoré ce livre! Tout comme j'ai adoré le film! Il est cannibale, mais on peut pas s'empécher s'être de son côté, avec tout ce qu'il a vécu! Et l'acteur du film...j'adore!

par Pandora24
Aurora Teagarden, Tome 7 : Last Scene Alive Aurora Teagarden, Tome 7 : Last Scene Alive
Charlaine Harris   
In her seventh cozy outing, librarian Aurora "Roe" Teagarden is back to form after the downbeat A Fool and His Honey (1999). Roe and her once-significant other, true-crime writer Robin Crusoe, team up to untangle the results of their first foray into detection, Real Murders (1990), in which they caught the killer who'd been terrorizing the sleepy town of Lawrenceton, Ga. Now Robin has capitalized on the experience to write a bestselling novel, which is being made into a TV movie. Of course, it will be shot in Lawrenceton, and the whole town is delighted and eager to be involved, except for Roe. Oh, she's glad to see Robin again after his years in Hollywood, but she's not pleased that the star of the film is Emmy winner Celia Shaw, her successor in Robin's affection, now also cast off. When Roe's unfriendly stepson, Barrett, turns up with a part in the film, she hardens her heart until the second morning of the shoot, when Barrett knocks on Celia's trailer door (after having spent the night there) to find Celia dead, her bloody Emmy beside her. Now Roe feels sorry for Barrett. The first investigator on the scene is another old flame, Detective Arthur Smith. Then Roe herself is threatened first by a venomous letter, later by a Robin Crusoe fan who tries to kill her. Harris's style is well suited to the material, frothy and fast-paced with a wealth of witty descriptions: "Her voice was as crisp as if it'd been in the vegetable drawer overnight." Take a well-earned rest, Roe, don't lose Robin and return soon.


par Liriel83
Léviathan, Tome 1 : Léviathan Léviathan, Tome 1 : Léviathan
Scott Westerfeld    Keith Thompson   
Tout d'abord, laissez-moi vous présenter Alek, fils de Feu l'archiduc d'Autriche, fuyant son pays en compagnie du Comte Volger, son précepteur, et de maître Klopp, son professeur d'escrime (et du maniement des machines.)
De l'autre côté, en Grande-Bretagne, retrouvons Deryn qui, se faisant passer pour un garçon de plus de 16 ans alors qu'elle est une fille de tout juste 15 ans, s'embarque dans l'Air Service et, par une petite mésaventure lors de son examen de postulant, se retrouve à bord du Lévithan, une grosse machine mi-animale/mi-machine. Le tout dans une atmosphère du début de la première guerre mondiale...
Scott Westerfeld nous dresse là un joli tableau... à la hauteur de nos espérances ! Ils nous embarque dans une aventure farfelue mais incroyablement prenante avec des personnages très attachants. De suspense, il n'y en a pas tellement et il n'y en pas besoin car l'auteur nous fait vivre l'aventure en même temps que ses personnages. Il revisite le début de la première guerre mondiale dans un monde passé aux éléments futuristes : nous y découvrons de drôles de bestioles transformées en machine ou, au choix, des machines qui sont mi-animale, mi-artificielle !
Heureusement que la postface est là pour nous éclairer quant aux éléments historiques de l'imaginaire de notre cher auteur !
Un livre à la hauteur de l'art de son écrivain !
PS : Je tiens à préciser que le texte est parsemé de dessins très agréables qui nous donnent une idée des machines et qui agrémentent le récit

par Freelfe
Le Temps des secrets Le Temps des secrets
Marcel Pagnol   
Une belle trilogie avec une belle fin pour ce récit de souvenir d'enfance. C'était une trilogie assez émouvante à lire bien qu'au départ je ne voulais pas du tout la lire par peur de m'ennuyer et de ne pas aimer. Malgré mes a priorie j'ai plutôt apprécié (surtout qu'après j'a vu les films :D)

par Linou
Il était une fois Il était une fois
Benjamin Lacombe   
Un album magnifique et envoûtant ! Grâce à la mise en scène en volume animant chacun des huit contes (pop-up), ce livre inclassable défie l’imagination.
Page après page, Benjamin Lacombe donne vie à nos personnages de contes préférés : c'est beau et poétique... Un superbe objet qui émerveillera les plus jeunes comme les plus grands !
Et j'ai dansé pieds nus dans ma tête Et j'ai dansé pieds nus dans ma tête
Olivia Zeitline   
Premier livre de développement personnel, je voulais me lancer dans ce genre que je ne connais pas et malheureusement ça ne colle pas. C'était peut-être pas le bon livre pour ça mais pour moi la lecture à été laborieuse malgré le peu de page, pas forcément intéressant non plus malheureusement.

J'ai pas été touché par le sujet ni ce qui en découlaient.

par sorello
Tolkien, le maître des anneaux Tolkien, le maître des anneaux
Lin Carter   
Peu d'ouvrages ont eu autant d'impact que Le Seigneur des Anneaux de John Ronald Reuel Tolkien, paru en 1956, dont la notoriété fut pourtant longue à établir avant qu'il ne devienne le livre-culte de générations entières. Actuellement, la superbe adaptation cinématographique de Peter Jackson fait (re)découvrir à un nouveau public ce chef-d'œuvre fondateur de la fantasy, dont l'inspiration et les références peuvent cependant paraître obscures à plus d'un lecteur ou spectateur.
Pour éclairer cette œuvre colossale, Tolkien, le Maître des Anneaux de Lin Carter, publié à l'origine en 1969, reste l'étude la plus complète et la plus passionnante sur l'œuvre, les influences, les théories relatives au Merveilleux et sur la méthode de travail de JRR Tolkien. Lui-même auteur de plusieurs romans de fantasy, Lin Carter nous entraîne aux sources de son inspiration à travers la mythologie sumérienne ou grecque, le roman médiéval, l'épopée nordique de l'Edda ou la légende de Siegfried, resituant de façon passionnante Le Seigneur des Anneaux dans la grande tradition du Merveilleux romanesque.



par x-Key