Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de flora34 : Je suis en train de lire

retour à l'index de la bibliothèque
Les Chroniques de Narnia, Intégrale : Le Monde de Narnia Les Chroniques de Narnia, Intégrale : Le Monde de Narnia
C. S. Lewis   
Un gros livre, possédant une police assez petite mais qui se laisse facilement dévorer de la première à la dernière page ! Plongez au coeur d'un monde trépident d'aventure, de fantastique et de suraturel !

Un seul mot à dire... NARNIA !

par monique
Magisterium, Tome 1 : L’Épreuve de fer Magisterium, Tome 1 : L’Épreuve de fer
Holly Black    Cassandra Clare   
J'ai longtemps hésité avant d'attaquer ce livre mais - franchement - je n'aurais pas du ! Magisterium est une vrai bouffée d'air frais, gorgée d'une ambiance magique, doté de personnage attachant, et d'un suspense étonnant (bien que celui-ci pointe son nez plutôt vers la fin, l'attente vaut le coup !)...

Sans doute ai-je démarré ma lecture avec un peu trop de clichés, puisque qu'en voyant la couverture (qui fait très jeunesse entre nous), et en apprenant que le héros avait 12ans, je me suis attendu à une lecture un peu trop légère et à des réactions immatures des personnages...
Eh bien non , pas vraiment !

L'intrigue m'a beaucoup surprise : très bien construite, elle ne manque pas de nous époustouflé !
Et les personnages, bien que jeunes, sont loin d'être immature et vivent des aventures assez incroyables ! Et leurs jeunesses apporte à l'histoire une sorte de "bouffée d'air frais" !

Cassandra Clare (auteur de la genialissime saga mortal instruments, ne l'oublions pas) et Holly Black (une autre auteur young adult célèbre ) nous ont décris un univers haut en couleurs, de mages, de pouvoir, de guerre, mais en y insufflant quelques touches d'originalités (qui aurait pensé qu'au magisterium , les élèves allait manger du lichen ?)

L'ambiance du livre m'a également fait un peu pensé à Harry Potter (simple observation par rapport au film, je ne les ai jamais lu) : sans doute ceux qui ont aimé cette saga apprécieront le Magisterium ?

Becky07

par Becky07
Le Trône de fer - L'intégrale, tome 4 Le Trône de fer - L'intégrale, tome 4
George R. R. Martin   
Tout juste terminé, donc première réaction a chaud: ce livre est très bon, malgré une légère baisse de régime. En effet je trouve que ce tome est moins riche en intrigues et rebondissements que les autres, surtout par rapport au troisième tome. Cela est du je pense qu'une bonne moitié du bouquin sert plus de conclusion au précédent tome qu'il ne fait avancer réellement l'histoire. Il faut donc patienter une bonne moitié du livre sans de réels rebondissements.

Par contre, une fois l'intrigue lancée, on prend un grand plaisir à suivre les aventures des personnages qu'on aime ou qu'on déteste. Du coup, quand l'histoire se termine sur une série de cliffhangers, on se dit que l'attente de la prochaine intégrale sera très longue, voire trop longue, et que je vais peut-être céder à la vénalité des éditeurs et acheter trois livres au lieu d'un seul pour A Dance With Dragons



par hohis
La Couleur du mensonge, Tome 1 La Couleur du mensonge, Tome 1
Erin Beaty   
La couleur du mensonge… sa magnifique couverture, son résumé un peu trop détaillé, mais particulièrement intrigant… Voilà un titre qu’il me tardait de recevoir, et une histoire que je me languissais de dévorer ! Je n’ai pas attendu : je me suis jetée dessus sans tarder et je l’ai terminé très rapidement. Ce premier tome s’est révélé être un page-turner bourré de surprises.

Sage vit à la charge de son oncle et sa tante. Pour une fille telle qu’elle, le seul choix dont elle dispose est celui du mariage. Pourtant, Sage ne l’envisage pas un instant. Son caractère impétueux et son don aigu pour analyser les autres font d’elle une personne difficile à contenter. Un jour, son oncle lui annonce qu’il a réussi à lui obtenir une entrevue avec la marieuse la plus cotée du pays. Même si elle n’en a pas la moindre envie, Sage se plie à sa décision et rencontre donc Maitresse Rodelle. Mais on ne se débarrasse pas aussi facilement de sa langue bien pendue, et Sage n’est pas une fille qui se plie aux règles élémentaires. Plutôt que de lui trouver un mari, Maitresse Rodelle la prend comme apprentie. Les voilà bientôt à sillonner les routes afin d’accompagner de jeunes célibataires vers la capitale où elles seront mariées aux plus beaux partis du royaume. Escortées par une troupe militaire aux intentions douteuses, Sage va se lancer dans une aventure des plus inattendues.

Ce qui m’a d’abord séduit dans La couleur du mensonge, c’est son cadre bien particulier. Un univers aux allures médiévales, tout en se retrouvant dans la peau d’une apprentie entremetteuse… ça me plaisait énormément ! Il m’est très vite apparu que ce titre ressemblait à certains ouvrages de fiction historique, tout en apportant un vent bienvenu de nouveauté et d’une certaine modernité.

On le remarque surtout à travers Sage, une héroïne qui ne s'en laisse pas compter, opiniâtre avec un caractère de feu. Fine observatrice, elle m’a impressionnée plus d’une façon. Elle m’a fait penser à un petit animal sauvage qui mord parfois la main qu'on lui tend.

On suit également Ash et Queen, deux hommes chargés d’escorter les jeunes filles jusqu’à la capitale. Il y avait quelque chose chez Ash qui me dérangeait, sans que je parvienne à mettre le doigt dessus. En revanche, j’ai eu un faible pour Queen (quand vous aurez lu le livre, vous comprendrez l’ironie de la situation).

Là où Sage s’avère trop prompte à passer aux conclusions, Queen, lui, se montre trop pressé dans chacun de ses actes. Les histoires de Queen et de Sage sont différentes en tout point, mais leur route finit par s'entrecroiser par la force des choses. Et ça donne quelque chose… d’intéressant, je dirais !  

La prise en main du roman n’a pas été sans quelques difficultés, en ce qui me concerne. Le début, avec sa légère surcharge de plans stratégiques, m'a paru un peu difficile à intégrer. Mais après une centaine de pages, toutes les pièces du puzzle se mettent en place et j'ai pris énormément de plaisir à découvrir cette histoire.

L'univers créé par Erin Beaty est fourni, la psychologie des personnages bien amenée et sans artifices. L'auteur nous les présente tels qu'ils sont et nous offre des dialogues particulièrement percutants.

Au niveau du style et du contexte, j’ai beaucoup pensé à The Curse qui est une saga que j'affectionne énormément. Ça bouge dans tous les sens, on n’a pas le temps de s’ennuyer. Erin Beaty joue avec nos nerfs, les personnages rusent, mentent et se cachent de lourds secrets. La manipulation atteint un tel niveau qu'au bout du compte, on ne sait plus très bien qui manipule qui. 

Quand on parvient au point de rupture où les masques s'abaissent, c'est la confusion qui règne. J'ai commencé à revenir en arrière pour relire certains passages et faire la lumière sur des dialogues un peu nébuleux. Une chose est certaine : les personnages cachent sacrément bien leur jeu. Et c’est sans doute ce que j’ai le plus aimé dans ce premier opus !

En résumé, stratégies militaires et paranoïa sont de mise. La couleur du mensonge est un roman qui s’apprivoise, où la vérité se mérite. Ne croyez pas tout ce que vous lisez, vous risqueriez de tomber dans le panneau, comme moi ! Ici, tout le monde cherche à en apprendre sur tout le monde. Les personnages rivalisent de ruses pour découvrir ce que cachent leurs interlocuteurs. Prêts pour une aventure où les mensonges sont au cœur de toutes les préoccupations ?


Ma chronique : https://april-the-seven.weebly.com/fantasy---merveilleux/la-couleur-du-mensonge-erin-beaty
Harry Potter, Tome 3 : Harry Potter et le Prisonnier d'Azkaban (Illustré) Harry Potter, Tome 3 : Harry Potter et le Prisonnier d'Azkaban (Illustré)
Joanne Kathleen Rowling    Jim Kay   
Encore un merveilleux tome illustré. Les planches sont magnifiques et accompagnent parfaitement cette sublime histoire de JK Rowling. Un must-have pour tous les fans inconditionnels de Harry Potter.
Pour ce qui est du tome 3, j'avais pour souvenir que ce n'était pas mon préféré du tout (malgré un coup de cœur quand même pour chacun des 7 tomes d'HP) et durant cette relecture mon avis à vraiment changé. J'aime ce tome car on découvre de nouveaux personnages (Rémus et Sirius) qui deviennent des gens super importants pour la suite. On se plonge beaucoup plus dans le passé d'Harry et cette fin ! Il y a énormément d'action et de rebondissements. Génialissime !
Dommage que le tome 4 n'est pas été illustré et j'espère vraiment qu'il le sera pour le rajouter dans ma collection. Du coup je pars commencer la relecture du tome 4 en version "normale". J'ai hâte. Vive Harry Potter et JK Rowling !

par hanna86