Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Commentaires de livres faits par Florance

Extraits de livres par Florance

Commentaires de livres appréciés par Florance

Extraits de livres appréciés par Florance

Les plus récents d'abord | Les mieux notés d'abord
— [...] Je le jure dur le Styx, tant que je ne serais pas redevenu un dieu, je ne toucherai ni a un arc ni à un instrument de musique !
Avez vous apprécié cet extrait ? 0
En quelques secondes, j'ai remplacé la corde. J'ai pris plaisir à accomplir ces gestes si simples et familiers. Je me suis mis à régler la tonalité, mais j'ai arrêté en m'apercevant que Valentina sanglotait.
— Comme c'était beau ! s'est exclamée Chiara en essuyant une larme sur sa joue. Comme s'appelle cette chanson ?
— Ça s'appelle s'accorder, ai-je répondu, un peu surpris.
Avez vous apprécié cet extrait ? 0
Heimdall a dirigé ses iris blancs vers moi. Pour une fois, il ne souriait pas.
— [...] parfois, il vaut mieux ne pas regarder aussi loin qu'on le pourrait, ni écouter tout ce qu'on est capable d'entendre.
Avez vous apprécié cet extrait ? +1
date : 20-07
Je l'ai souvent dit, Watson, quand l'impossible a été éliminé, ce qui reste, aussi improbable que cela soit, est pourtant la vérité. Mais qu'arrive-t-il quand vous ne pouvez pas éliminer l'impossible ?
Avez vous apprécié cet extrait ? 0
La rivière souterraine

Les rames plongèrent dans l'eau et le bateau avança sans bruit, en laissant de petites rides dans son sillage. À son bord, il y avait un homme habillé de noir, une pèlerine à capuche sur les épaules.
Une lanterne était accrochée à une perche à l'avant du bateau. Sa lumière avançait à mesure que l'homme ramait, éclairant l'obscurité devant lui et laissant dans l'ombre ce qui se trouvait derrière. Il était cerné de pierre. Jaune et rose à la lumière de la lanterne, des rochers sortaient de l'eau de chaque côté et se refermaient comme un toit au-dessus de sa tête. Des fissures semblaient dessiner des motifs, des formes dans la pierre, comme si on y avait gravé le contour de divers animaux. En prenant le temps de s'arrêter pour les observer, on aurait pu y voir n'importe quelle créature, bienveillante ou maléfique, au gré de son imagination.
Mais l'homme ne s'arrêta pas pour examiner les alentours. Il pagayait avec énergie, sans bruit, une rame dans chaque main. On n'entendait que le «plouf» régulier que faisaient les rames en plongeant. Cette rivière souterraine coulait lentement ; sa surface était lisse comme celle d'un lac. Le bateau avançait dans la lumière qui le devançait perpétuellement, laissant son sillage de rides disparaître dans l'obscurité qui le suivait perpétuellement.
Enfin, le rameur s'approcha d'un endroit où la rivière s'élargissait. Il vit une portion de rocher plat sur une berge. Un bateau était posé là, hors de l'eau, sur la pierre nue. Derrière, une haute crevasse s'ouvrait dans la paroi, assez grande pour laisser passer quelqu'un.
Il rama dans cette direction. L'avant de sa barque heurta la pierre et la lanterne tremblota. L'homme ramena ses pagaies, se leva et vacilla un instant dans son bateau instable, puis débarqua et le tira derrière lui sur le rocher. Il décrocha la lanterne de sa perche et alla observer l'autre embarcation. Elle était plus longue et plus étroite que celle à bord de laquelle il était arrivé, et une longue pagaie unique gisait à l'intérieur. La coque était totalement sèche. Quelques écailles noires s'accrochaient au bois, mais le reste de la peinture qui avait dû le couvrir autrefois avait disparu, laissant apparaître des planches délavées et fissurées. Manifestement, ce bateau n'avait pas servi depuis des années. Il y avait peu de chances qu'il flotte encore.

Source: amazon
Avez vous apprécié cet extrait ? 0
Humains écrit par Matt Haig
date : 22-05-2016
- Tu as renoncé à l'Univers en échange d'une vie sur le canapé ?
- Je ne me suis pas rendu compte, sur le moment.
Avez vous apprécié cet extrait ? 0
Humains écrit par Matt Haig
date : 22-05-2016
- Que se passe-t-il ? demanda-t-elle.
- Rien, dit Gulliver.
- Et les fruits, qu'est-ce qu'ils font là ?
Une trace de sommeil s'attardait dans sa voix basse.
- J'expliquais à Gulliver d'où je venais. À quel point c'était loin.
- Tu viens d'un pamplemousse ?
- Non. Le pamplemousse, c'est le soleil. Votre Soleil. Notre Soleil. Moi, je vivais sur l'orange. Qui devrait se trouver en Nouvelle-Zélande. Quant à la Terre, elle est désormais dans le ventre de Newton.
Avez vous apprécié cet extrait ? 0
Obélix : Oui, nous irons chasser quelques changliers !
Alambix : Quelques quoi ?
Astérix : Des sangliers.
Alambix : Ah, des changliers !
Avez vous apprécié cet extrait ? 0
date : 12-04-2015
- Il m'a dit de vous demander où était passer votre double.
- Mon double ?
- Votre double, répétai-je sans sourciller. Pas votre frère.
- Je vois. [...] Mon double se trouve chez ta grand-mère, Adrien.
[...] Le double de monsieur Ficher ? Chez nous ? Qu'est-ce que ça pouvais bien vouloir dire ?
Avez vous apprécié cet extrait ? 0
Tom chuchote a sa soeur:
-Ca m'a plu d'etre un chien! Tout m'a plu! Et toi?
-J'ai adore ca! repond la petite fille avec un grand sourire.
-Jouer avec toi et Barry a ete un des moments les plus heureux de ma vie! On a pu lui apprendre des tas de choses!
Spoiler(cliquez pour révéler)
-Oui! Et on l'a aide a sauver un homme!
Avez vous apprécié cet extrait ? 0
Tout se bousculait à nouveau dans ma tête.
Tout cela ne pouvait avoirn été qu'un rêve...
Oui,c'était ça. Je m'étais évanoui en tombant de mon velo.
N'ayant plus la force de lutter, je me laissai emporter par le sommeil.

La fermeture Éclair de mon sac à dos s'entrouvrit soudain. Le haut d'un petit crâne chauve apparut.
-Quelqu'un peut me dire où on est? chuchota Reghi.
Avez vous apprécié cet extrait ? 0