Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de florasse : Mes envies

retour à l'index de la bibliothèque
L'infini + un L'infini + un
Amy Harmon   
voici ma chronique. ENC reçu grâce à http://www.lecteurs.com/

Étonnent, bouleversant, captivant, tels sont les adjectifs que j'emploierais si je devais décrire ce roman en seulement trois mots!
J'avais adoré Nos faces cachées, mais je crois que je suis tombée amoureuse de Bonnie et Infini Clyde.
L'infini+un est à mes yeux le titre parfait pour cette pépite qui m'a beaucoup surprise de par son mélange culturel. J'entends par là que le roman se compose d'une multitude de facettes, chacune étant un morceau de la vie de nos héros. Bonnie est une star de la chanson à qui tout semble réussir et pourtant elle souhaite mourir. Clyde souhaite une nouvelle chance avec la vie. Deux souhaits contraires qui vont attirés les contraires et les mener vers un voyage où chacun va découvrir ce qu'il veut et qui il est.
J'ai dévoré ce roman en à peine deux heures, chaque page se tournant seule car on retrouve ici l'écriture fluide et légère d'Amy Harmon, qui malgré cette légèreté arrive à faire passer de véritables émotions qui vous saisissent.
Je me suis beaucoup attachée à Bonnie, qui, bien qu'elle soit célèbre, à la main sur le cour et ne fait pas étalage de son argent. Elle a une véritable profondeur et une véritable souffrance qui m'ont bouleversées. Concernant Clyde, j'ai adoré son mélange de douleur face au passé et son envie d'avancer (surtout lorsqu'il est en présence de notre héroine).
Le fond de l'histoire est ce qu'il y a de plus original dans le roman. En effet le parallèle avec l'histoire de Bonnie et Clyde en 1930-1934 est saisissant, et permet dans le même temps de dénoncer le monde moderne et notamment les abus de la presse et de l'être humain. J'ai été sidérée par les idioties que la presse a inventé pendant la période ou Bonnie et Clyde étaient ensemble.

Enfin, je dois avouer que la présence de maths m'a surprise .Moi qui ai horreur de cela, j'ai été totalement fascinée. A travers cela, on comprends que tout est une question de perception et que quelque part, il y a une infinité de choix qui nous attend.

L'infini + un est un livre à lire d'urgence pour faire le plein d'émotions et être enfin profondément touché par l'existence humaine à travers un roman

Prémonitions : Intégrale Prémonitions : Intégrale
L.J. Smith   
On ne voit pas passer les 600 pages, car on s'attache très rapidement aux personnages et c'est avec un réel plaisir que j'ai suivi leur histoire. J'ai beaucoup aimé le personnage de gabriel et son côté sombre, complexe et attachant malgré tout. De même pour l'héroïne qui est entière et vrai. Pareil pour les personnages secondaires même si parfois j'aurais aimé avoir plus de détails quand a leur dons respectifs.
Encore une fois le style L.J. SMITH a fait mouche, même si pour une fois on sort du schéma vampire (ce qui 'est pas plus mal) je ne regrette pas ma lecture et c'est encore une très belle découverte.

par noeline
Trilogie des Trylles, Tome 1 : Échangée Trilogie des Trylles, Tome 1 : Échangée
Amanda Hocking   
Ce premier tome met en place ce nouvel univers sans qu'on ressente de longueurs pour autant. Wendy est un personnage très attachant, la mythologie est assez prenante et Finn tout simplement délicieux :)

par So86
In the After, Tome 1 In the After, Tome 1
Demitria Lunetta   
Je tiens à dire que j'adore la couverture que je trouve tout simplement superbe!
L'histoire en elle-même est très immersive. À l'arrêt du livre, j'ai dû me faire violence pour ne pas imaginer des monstres partout!!
L'histoire et les personnages sont très bien travaillés. Beaucoup de suspens et ça, j'adore!
[spoiler]La première partie est véritablement mon coup de cœur, dommage qu'on ne soit pas resté dans l'Après![/spoiler]

par dedei77
La Série Ty et Zane, Tome 1 : Traque à New York La Série Ty et Zane, Tome 1 : Traque à New York
Madeleine Urban    Abigail Roux   
Ce premier tome d'une série écrite par deux auteures est un vrai plaisir qui est en grande partie réussit grâce au duo explosif de héros créé par Abigail Roux et Madeleine Urban.

Le choix des personnages est un pur cliché avec l’ex-militaire et l’agent du FBI qui travaille dans le même service depuis des années, mais c’est un couple qui fonctionne toujours surtout si vous y ajoutez de l’humour et des répliques savoureuses, de l’action et des scènes sulfureuses entre deux hommes sexy. Ty Grady et Zane Garett sont aux antipodes l’un de l’autre tant par leur caractère que leur façon de travailler, ce sont deux personnages très différents et le charme de l’histoire réside beaucoup dans cet antagonisme qui va de déclencher à peine leur première rencontre car aucun des deux n’est vraiment enthousiastes par ce partenariat forcé.

L’ex-militaire Ty est le vrai mauvais garçon un peu aigri car il a quitté l'armée suite à des erreurs de son équipe, il en a gardé une amertume qui rejaillit sur son caractère le rendant franchement invivable et antipathique au possible comme en plus il est réfractaire à toute autorité, il agit comme un électron libre au grand dam de ses supérieurs. Le bon flic ou plutôt agent c’est Zane qui semble parfait mais qui n'est pas aussi lisse qu'il le parait. Il a perdu sa femme cinq années auparavant et pour surmonter son chagrin a plongé dans la drogue et l'alcool, il a réussit à remonter la pente et est revenu au top niveau et il n'a pas besoin d'un partenaire exécrable qui risque de mettre en danger sa position.

Cependant lorsque leur enquête prend un tour plus dangereux et qu'ils sont à leur tour visé par le tueur en série qu'ils recherchent, ils vont se serrer les coudes et travailler côté à côte. C'est lors d'une planque dans une chambre d'hôtel que tout va basculer et que les deux hommes vont se rendre compte derrière l'animosité se cachait une attraction sexuelle inattendue et peu à peu des sentiments plus profonds vont apparaître sous la surface.

Je reconnais qu'une très grande part de cette histoire ce sont les deux personnages principaux qui sont très réussis et la tension sexuelle qui règne entre eux. L'alchimie entre Ty et Garett est explosive, les dialogues plein d'humour (un peu lourds et simplistes parfois il est vrai), le ton est vif et leurs parties de jambes en l'air sont torrides donc cela ajoute du piment et de l'intérêt. Quant à l’intrigue, elle est peu complexe et remplie d'invraisemblances mais le méchant est retors et vicieux, vous avez de l'action avec des courses poursuites qui vont à cent à l'heure et des personnages secondaires qui relèvent la faiblesse de l'intrigue.

C'est une lecture très agréable avec des héros sympathiques et très sexy donc ce tome est une mise en bouche à consommer sans aucun remord. Un excellent point positif d'autre part c'est l'effort qui a été fait par l'éditeur pour nous offrir une belle traduction et un texte propre sans ses imperfections que nous avons trop souvent l'habitude de rencontrer.

par samba
Les Anges Noirs : Héléna Les Anges Noirs : Héléna
Clothilde Neau   
Cette lecture m’a énormément déçu… Le résumé vendant clairement plus de rêve que le livre.

Je vais commencer par l’héroïne, Héléna, qui est une petite fille capricieuse, bornée, une madame je sais tout, meilleur que tout le monde et tellement supérieure…..… C’est le personnage qui m’a le plus rebuté depuis que je lis activement (avec déjà +1100 livres au compteur c’est peu dire). Les autres personnages sont beaucoup plus sympathiques, et heureusement, sinon je crois que j’aurais abandonné ma lecture dès les premières pages. Malgré tout, aucun des personnages n’est attachant, ou nous apparait même comme désirable, les loups garous sont quand même décrit comme des mâles dans toute leur splendeur mais on n’arrive pas, en tant que lecteur, à ressentir leur intensité…
L’écriture est quant à elle, assez immature (je m’excuse pour l’auteur) et lassante. De plus, je ne compte même plus le nombre de répétition que contient ce livre. En exemple concret, je pourrais donner les informations sur la nature ou sur l’origine d’Héléna : [spoiler](fille toute puissante, hybride vampire/loup garou, enfant abandonné…)[/spoiler] Le père Maussard (mentor et protecteur) en parle une première fois à Héléna, qui le répète à Philippe (loup-garou et allié), puis le re-répéte succinctement aux amis de Philippe, qui lui-même va terminer ces explications (3×) OUFF. Philippe va ensuite le dire à son père et ce dernier va l’annoncer au conseil vampire/loup garou (× 5). Et là, sortez vos mouchoirs, Héléna puis Philippe vont voir le père Maussard pour plus d’informations, mais attention chacun y va de son côté……… bah ouai ça serait pas marrant sinon !!!!! Pour ce qui lise mon avis, vous avez trouvez cet exemple chiant, ouai moi aussi j’ai eu du mal à l’écrire (^^), imaginez un instant ce que vous ressentez quand vous avez ce genre de chose tout au long du livre……
L’histoire et l’univers n’arrivent pas à rattraper ce carnage, c’est bien dommage.

Je ne vais pas insister plus que ça, c’est pour moi un livre à éviter… Je laisse à chacun le loisir de se faire un avis.
Eleanor & Park Eleanor & Park
Rainbow Rowell   
http://wandering-world.skyrock.com/3219430089-ELEANOR-&-PARK.html

ELEANOR & PARK est une lecture passionnante et hyper touchante. C’est un roman qui nous met à fleur de peau et nous fait traverser tout un tas d’émotions. On passe de la nostalgie à la joie, de la mélancolie à la tristesse, du plaisir à la colère en quelques pages seulement. Eleanor et Park m’ont, eux, complètement ébloui. Ils font partie de ces héros que vous ne voulez pas quitter. Genre, du tout. En refermant le livre, j’ai soudainement réalisé qu’ils allaient me manquer, et ça m’a fait mal. Malgré tout, ELEANOR & PARK n’est pas la claque que j’attendais. Si l’intrigue est ultra émouvante et que l’écriture de l’auteure est juste saisissante, j’ai mis pas mal de temps à rentrer pleinement dans le récit. De plus, si, une fois vraiment conquis par l’histoire, j’ai adoré l’évolution des protagonistes et voir jusqu’où Rainbow Rowell allait les emmener, je dois bien reconnaître que la toute fin du roman m’a carrément pris au dépourvu… Dans le mauvais sens du terme. La conclusion est tellement frustrante qu’elle me dégoûte presque de ma lecture. J’ai eu envie de balancer mon livre et de hurler à l’auteure que sa décision était illogique au possible. Je garde donc un goût un peu amer concernant la fin de ce récit. Néanmoins, rien que pour la romance entre Park et Eleanor, qui est tellement époustouflante et remarquable, il faut absolument que vous alliez vous procurer ce roman.
Comme dit précédemment, j’ai eu beaucoup de mal à me plonger dans l’intrigue. La narration à la troisième personne pour les deux personnages ne m’a pas vraiment aidé, d’ailleurs. Je n’ai pas vraiment saisi pourquoi Rainbow Rowell avait opté pour ce genre de point de vue. Je pense que si le roman avait été écrit à la première personne, j’aurais pu encore plus m’attacher au héros ou bien, du moins, m’identifier à eux plus rapidement. Au fil des premiers chapitres, on découvre Eleanor et Park, leurs personnalités, leurs modes de vie, leurs entourages familiaux, leurs façons d’appréhender l’existence. Si, au départ, je ne me suis pas trop senti concerné par ce qu’ils éprouvaient ou expérimentaient, j’ai tout de même eu le déclic assez rapidement. Et là… BOUM. Eleanor et Park sont loin, très loin, d’être des héros normaux. Ils sont décalés, étranges, spéciaux, dans leur bulle… Et irrésistibles. Sincèrement. C’est le genre de protagonistes que j’aimerais rencontrer à chacune de mes lectures. Ils sont tellement, tellement, tellement adorables et touchants, c’est juste prodigieux. Il y a quelque chose chez eux d’irrémédiablement humain et captivant, d’irrémédiablement fragile et imparfait, d’irrémédiablement émouvant et renversant. Une fois qu’on s’attache à eux, on n’a plus aucune envie de les quitter.
Si Park et Eleanor nous paraissent aussi profonds et réels, c’est grâce à la plume de l’auteure. Sincèrement, je crois que je peux compter sur les doigts d’une seule main les écrivains qui prennent le temps d’aussi bien retranscrire leurs héros. Le cadre familial est juste décrit à la perfection. Je n’ai pas peiné une seule seconde à me représenter les personnages et leurs habitudes, leurs attentes, leurs relations avec leurs parents, leurs frères ou leurs sœurs, leurs désirs, leurs souvenirs. J’aime TELLEMENT quand tout est fluide à ce point et que ça paraît aussi naturel. Rien que pour cela, ELEANOR & PARK est fabuleux. On sent bien que l’auteure a voulu leur conférer un côté hyper réaliste, hyper clair, hyper précis. C’est juste top. Sincèrement.
Cependant, je me dois de reconnaître une chose : si j’ai adoré ELEANOR & PARK, j’ai eu un énorme souci avec leur romance (seulement au départ, merci seigneur de la lecture). Alors oui, Eleanor et Park sont des exclus. Oui, ils sont bizarres et spéciaux et étranges et mis de côté et victimes de moqueries. D’accord, c’est affreux. Mais est-ce une bonne raison pour s’attacher aussi rapidement à la seule personne qui semble leur correspondre ? Je veux dire, évidemment que c’est une bonne raison. C’est même une excellente raison mais, là, c’est trop. Trop vite. Trop d’un coup. Trop, trop, beaucoup trop. Je n’ai pas cru une seule seconde à leur amour instantané. Genre, aucun sentiment n’était présent à un moment et hop, celui d’après l’autre personne représente le monde entier. Non. Sérieusement, non. J’ai trouvé que les choses étaient bien trop précipitées, bien trop simples, bien trop irréalisables. C’est dommage car sans ce bémol, tout aurait été parfait.
Je m’explique : une fois ce défaut oublié et leur relation complètement mise en place, Eleanor et Park, qui étaient déjà magnifiques, deviennent inoubliables. Leur histoire d’amour m’a pulvérisé, m’a enchanté, m’a fait frissonner, m’a coupé le souffle, m’a donné envie de pleuré, m’a déchiré et m’a anéanti. J’ai été désintégré par la passion qui unit ces deux héros, c’est aussi simple que ça. L’histoire d’Eleanor, que nous découvrons au fil des pages et qui m’a ému aux larmes, ne fait que rendre son attachement pour Park encore plus légitime et poignant. Park, lui, est tellement amoureux et dingue d’Eleanor que même les plus belles histoires d’amour feraient mieux de se cacher tant elles manquent d’intensité à côté de celle qui voit le jour entre nos deux héros. Rainbow Rowell écrit des passages qui ont carrément fait naître des papillons aux creux de mon estomac. C’est puissant. C’est épatant. C’est incroyable. Ouaw. Juste ouaw ♥
Je m’étais pensé sauvé jusqu’à la fin et, malheureusement, je me suis trompé. Si, à partir du moment où je suis enfin rentré dans l’histoire et où j’ai oublié mon problème concernant la rapidité avec laquelle se met en place les sentiments entre Eleanor et Park, tout était juste parfait et sensationnel, j’ai vite déchanté en découvrant les ultimes pages du roman. Et quand je dis les ultimes, c’est quelque chose comme les vingt dernières pages. En effet, plus je me rapprochais de la fin du roman, plus tout devenait épatant et formidable. J’ai été anéanti, consumé, pris aux tripes et complètement dévasté. Tout était sincèrement maîtrisé à la perfection. Les émotions devenaient encore plus brutes, plus intenses, plus fortes. Sauf que l’auteure a alors décidé d’emprunter la pire des voies possibles. Alors que nous avons droit à des révélations fracassantes, Rainbow Rowell en profite pour nous délivrer une conclusion HYPER ouverte et totalement incompréhensible. Cette fin est ultra frustrante et ultra rageante. Je ne comprends pas. Je ne comprends absolument pas. Qu’est-ce qui a pu passer par la tête de l’auteure pour nous écrire ça, en vrai ? Je suis tellement en colère et tellement déçu par cette fin que j’en hurlerais, là, tout de suite. Je suis tellement désolé pour Park, tellement désolé pour Eleanor. C’est juste horrible. Après, je me dis que si je ressens cela, c’est parce que je me suis réellement attaché aux héros. Mais ça ne me console qu’en partie. Ils ne méritaient pas une telle conclusion. Nos nerfs, nos émotions, et nous, non plus.
En résumé, ELEANOR & PARK est une lecture bouleversante, éprouvante et extrêmement touchante. Nous faisons la rencontre de deux protagonistes hors du commun et tellement, tellement adorables. Si j’ai eu du mal avec eux au départ, tout s’est rapidement arrangé. Même chose concernant leur relation qui m’a semblé beaucoup trop précipitée et trop peu approfondie au début. Une fois ce problème réglé, nous vibrons avec les personnages. Leur histoire nous bouleverse, nous coupe le souffle et nous pulvérise le cœur. Néanmoins, la conclusion – beaucoup trop ouverte à mon goût – me paraît complètement à côté de la plaque et ne correspond absolument pas au récit. Je reste sur ma faim et je déteste ça. ELEANOR & PARK est un roman irrésistible et inoubliable, que je vous recommande même malgré l’horrible fin qu’il possède. Ne pas rencontrer Eleanor et Park serait extrêmement regrettable, je vous le promets. Ils sont tellement parfaits et adorables, c’est fou… Tout comme leur histoire, en fait. Laissez-vous tenter, vous ne serez pas déçus.

par Jordan
Delirium, Tome 1 Delirium, Tome 1
Lauren Oliver   
Wahou, Wahou et re-Wahou!
Que dire? Un livre magique? Magnifique?
Au début il faut s'accrocher car il y a plein de choses à comprendre: la Procédure, leur mode de vie (au moindre écart de conduite: coups de matraque), la famille de Lena...
Les personnages sont attachants mais je regrette un peu que Grace ne soit pas plus présente... Alex est encore un de ces garcon trop beau et trop parfait =)
Pendant qu'on lis le livre on ne se rends pas compte à quel point on aime et quand on le pose on se dit "Mince, je l'ai déjà fini !!"
Vivement le tome 2 car cette fin nous laisse un peu sur notre faim =)

par Rachel
Académie Bonfire, tome 1 : Initiation Académie Bonfire, tome 1 : Initiation
Imogen Rose   
Pas mal.

L'histoire en elle-même est plutôt sympa.
Je recherchais un bouquin sans prise de tête et ce roman a parfaitement rempli son rôle, puisque je n'ai pas vu ma soirée passée.
L'académy bonfire n'est pas sans rappeler la saga vampire academy mais, heureusement, en mieux. Il y a de l'action, des retournements de situations, non c'est agréable.

Il n'y a que deux points qui m'ont dérangé dans cette histoire :

La violence.
Je ne dirai pas que j'ai été choqué mais lire des scènes de carnage où la violence est gratuite et où les membres volent dans tous les sens, il y a de quoi perturbé n'importe qui. Je ne m'attendais pas à lire ce genre de scène dans un roman pour adolescent.
En plus, l'auteure est assez vague sur les détails alors je n'ai pas compris pourquoi certains paranormaux mourraient et d'autres non, malgré un corps disloqué.

L'autre point qui m'a perturbé - LE gros point, je devrais dire - c'est le relationnel entre les personnages.
Ce roman, c'est comme suivre, un soap opéra ou une télé réalité. Bien que l'intrigue soit intéressante ; la façon dont tout le monde sort avec tout le monde ; que tout le monde couche avec tout le monde m'a rebuté. Il serait plus simple de se demander, qui, n'a pas couché avec qui.
Et Jagger et Cordélia, les deux personnages principaux, se sont malheureusement pas en reste puisque Jagger cumule 4 aventures différentes dans ce premier tome et Cordélia n'a aucun scrupule à sortir avec Jagger et Quinn en même temps.
Encore, si celle-ci ne se laissait pas dicter par ses hormones et regretterait son comportement, cela passerait mais non, elle assume. Coucher avec l'un, pour ensuite aller dîner en amoureux avec le suivant, elle n'y voit pas le mal. C'est tout à fait normal, pas de quoi culpabiliser. J'ai du mal, j'avoue. C'est sans doute, la romantique en moi qui parle.

Néanmoins, je suis impatiente de lire le tome 2.

par Avalon
Treize Raisons Treize Raisons
Jay Asher   
malgré une couverture atroce, ce livre est un petit bijou...
Une histoire de suicide pas comme les autres, sans morale à la fin, sans point de vue sur la question.
Une seule chose résulte : quand quelqu'un se suicide, on a tous eu un rôle à jouer, même celui qui l'a fait. On a le droit de lui en vouloir, de s'en vouloir aussi, mais c'est juste comme ça... De toute façon, il est trop tard...
Bref, ce livre, écrit par un homme à la sensibilité frappante, c'est une belle histoire d'amour, une histoire de vie aussi... ça fout des frissons et ça fait pleurer mais on prend sa revanche sur les salauds qui ont ponctué nos études. Hannah n'a presque rien vécu d'extraordinaire ; elle a juste vécu. Et malgré le fait qu'elle ait abandonné, elle a vécu. Avec courage et ténacité.

par flo0wer