Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Fly22 : Je suis en train de lire

retour à l'index de la bibliothèque
Les Magiciens, Tome 1 Les Magiciens, Tome 1
Lev Grossman   
J'ai eu vraiment beaucoup de mal à plonger dans l'histoire, surtout que je sortais des Narnia, alors c'était dur. Malgré cela, j'ai persévéré et je suis finalement arrivée au bout.
Le tout tout début est pas mal, mais je trouve que l'on tombe trop rapidement dans la lassitude et le fait que la magie, même si c'est "trop cool", c'est comme toutes les matières à l'école pour Quentin, qui est très vite blasé.
Heureusement, dans le premier livre il y a quand même pas mal de plus ou moins gros événements qui réarme l'engrenage général du récit qui sauve ce côté plutôt pessimiste. Les cinq ans d'études passent finalement rapidement quand on s'attend à quelque chose du genre Harry Potter, et l'on arrive donc au livre deux :
Le début de la vie après l'école.
C'est la partie qui a faillit me perdre : je l'ai trouvée vraiment très lente au début, pourtant court (40 pages si je ne m'abuse) mais j'ai eu beaucoup de mal à m'accrocher pour continuer sur cette petite portion et je trouvais cela dommage. Mais avec un peu de recul, je trouve que cette vision du monde que nous offre l'auteur est en fait une parfaite description de ce que nous pouvons ressentir au sortir de l'adolescence si jamais on a pas une idée précise de ce que l'on veut faire et/ou quand on se rend compte que l'on s'est peut-être trompé de voie : j'ai l'impression que Lev Grossman essayait de nous montrer dans quel pétrin on peut se fourrer si on ne se prend pas assez en main et/ou que nous n'avons personne d'assez fort pour nous relevé, moldus, pardon humains, comme magiciens. Donc pour moi ce deuxième livre est deux choses : d'une part une partie bien lente pour les deux premiers chapitres qui semble reprendre un peu de vigueur grâce au bouton ; d'autre part un beau moyen de dire aux jeunes et moins jeunes : réveillez-vous ! vous pouvez encore éviter de finir comme ça, et si c'est déjà le cas, vous pouvez encore vous rattraper.

En ce qui concerne le troisième livre : il s'agit là de la "véritable" aventure. Un petit avant-goût sur le chapitre précédent nous le fait comprendre. Une partie des petits événements qui se sont passés à Brakebills prennent un sens, [spoiler]nos jeunes magiciens découvrent enfin le monde tant désiré de Fillory, on a l'impression de lire un chapitre supplémentaire des chroniques de Narnia (et je pense que c'est volontaire, du moins en partie) ; il y a une guerre, deux camps, du merveilleux, une quête et.. Tout qui vire au vinaigre. Comme d'habitude, mais la fin de la bataille finale n'est pas tout à fait un happy end, et ça j'ai adoré ! [/spoiler] Cette partie a ravivé mon esprit et mon envie de lire la suite et comme bien souvent ça finit trop vite à mon goût.
On vient alors au quatrième et dernier livre. Nouveau passage un peu au ralenti, avec des explications quant aux questionnements du début du tome, des retrouvailles plus ou moins attendues selon la vivacité de chacun, une nouvelle mini-quête, une vie trop lente, un Quentin blasé et.... une fin qui dit : tout espoir n'est pas perdu mon cher Quentin ! Et donc qui sous entend un beau "To be continued" (Et également une envie de savoir ce qui est arrivé aux autres pendant tout ce temps).

En bref : un livre plutôt bien, malgré des passages très lents, qui nous entraine dans notre monde vu sous un angle différent de celui de simple humains, et dans autre plutôt narnien (peut-être en moins bien vu de maintenant mais attendons de lire le tome 2). Après, faut-il ne pas être trop impatient et ne pas s'arrêter au moindre passage lent :)
Affaire à suivre, mais avec un poil d'appréhension ;)
Autour de la Lune Autour de la Lune
Jules Verne   
Si vous appréciez la description détaillée de la lune alors foncer ce livre est pour vous. On a droit à tout : les noms de chaque parcelle de la lune, leur taille en milles, leurs distance en lieux, en mètre et kilomètre, la situation en degré de la longitude et de la latitude... Bref, c'est du Jules Verne qui veut nous faire découvrir dans les moindres recoin le satellite de la terre.

par NJ75
Le post-impressionnisme : de Van Gogh à Gauguin Le post-impressionnisme : de Van Gogh à Gauguin
John Rewald   
Le post-impressionnisme est l'un des ouvrages majeurs de John Rewald.
Consacré à la brève période qui court de l'arrivée de van Gogh à Paris en 1886 au premier séjour de Gauguin à Tahiti en 1891-1893, il retrace avec chaleur et précision le milieu qui vit naître l'art moderne. L'impressionnisme comme courant artistique s'est alors disloqué, laissant la place à une multiplicité de trajectoires individuelles, qui ne cessent cependant de s'entrecroiser. Dominée par les figures de van Gogh, de Gauguin et par celle, plus clandestine, de Cézanne, l'histoire du post-impressionnisme est aussi celle d'un fourmillement kaléidoscopique de groupes : néo-impressionnistes avec Seurat et Signac, symbolistes avec Moreau et Redon, école de Pont-Aven, Nabis...
C'est cette effervescence sans équivalent que restitue ce livre.
L'Amie prodigieuse, Tome 2 : Le Nouveau Nom L'Amie prodigieuse, Tome 2 : Le Nouveau Nom
Elena Ferrante   
J'ai été très heureuse d'apprendre la sortie de ce roman en livre de poche. Enfin j'allais pouvoir me le procurer et dévorer les histoires émouvantes de Lila et Elena, protagonistes que j'avais adoré dans le tome 1, l'amie prodigieuse.

J'ai beaucoup aimé. Plus qu'aimer, il m'a permis de me questionner sur un grand nombre de chose. Sur la connaissance, les études, la culture. Dans ce nouveau roman, j'ai appris à connaître d'avantage Elena. J'ai trouvé que ce nouvel ouvrage permettait de découvrir en profondeur cette protagoniste, qui, dans le tome précédent laissait toute sa place à Lila. Je me suis attachée à elle, je l'ai comprise, parfois avec agacement, parfois avec le sourire aux lèvres. J'ai aimé sa franchise, sa gentillesse touchante et sa jalousie envers son amie Lila, qui lui prend l'homme qu'elle aime et bien d'autres choses. Est-ce cruel ? Je ne sais pas. L'auteure a réussi à traiter cette trahison sans tomber dans le pathétique ou le dramatique, et c'est très rafraichissant. La réaction d'Elena face à l'amour de Nino pour Lila est réaliste, intrigante et sa résignation, qui est certes douloureuse l'a rend encore plus attachante. Je vous parle de ce passage car c'est un des passages qui m'a le plus plu. Cela reflète de la toute puissance de Lila et de son charme unique. Mais c'est cette Lila joyeuse et épanouie qui m'a beaucoup touchée. Parlons maintenant de Lila, jeune et douée mais si pleine de haine et de rancoeur. Je me suis souvent identifiée à elle, même si cette identification était parfois douloureuse. J'ai été profondément touchée par le mal presque diabolique qui flotte autour de ce personnage. Meurtri, agacé, énervé aussi. J'avais envie de la secouer, de lui dire de fuir, elle si douée, si prodigieuse. Or, on assiste à une lente destruction de Lila, qui d'une façon ou d'une autre ne peut que vous trouer le coeur. J'ai compris son explosion intérieure et ses sautes d'humeur incessantes en remarquant la solitude à laquelle elle était vouée. J'ai associé cette solitude à ma propre solitude qui me prend à la gorge parfois. Les gens sont des inconnus, ne comprennent pas, jugent et critiquent. En plus de Lila et Elena, j'ai appris, au travers de ces pages, à comprendre le fonctionnement d'un quartier comme celui de nos deux protagonistes et j'ai été dépitée d'admettre qu'une communauté réduite, insensible aux changements extérieurs, lessivée et pressée comme un citron, amenait à fin certaine des gens souhaitant s'instruire et s'élever (comme Elena). Je me suis alors questionnée sur les banlieues actuelles, les regroupements d'ethnies, les classes sociales. C'est un sujet des plus intéréssant, qui je pense est la base d'une tonne de problème. J'ai applaudi à la réussite d'Elena mais j'ai été agacé par la mesure qu'elle s'appliquait à mettre dans ces propos. Cette mesure qui, au contraire, est totalement bannie chez Lila, qui alors éveille la passion, le feu, l'envie et le désir. Les allusions historiques, politiques et littéraires m'ont beaucoup plus, car plus qu'un roman qui raconte une histoire, Le nouveau nom permet d'apprendre des détails sur la vie en Italie à cette époque et permet de se questionner. C'est important.

Bref, ce livre est à la hauteur de mes espérances et je vous le conseille si vous avez apprécié le premier tome.

par VirguleX
Concevoir et réaliser une exposition : les métiers, les méthodes Concevoir et réaliser une exposition : les métiers, les méthodes
Carole Benaiteau    Marion Benaiteau    Olivia Berthon    Anne Lemonnier   
Un excellent livre pour découvrir les métiers qui permettent de monter une exposition !
Chaque métier et ses missions sont décrits avec précision et, à la fin, un entretien avec un professionnel donne un côté vivant au propos. Les annexes présentant des documents essentiels, comme les lettres de prêt d’œuvres, sont très utiles.
Un livre très bien fait, bien écrit et agréable à lire !


par Artemisya