Livres
523 478
Membres
541 137

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Bibliothèque de Fo0stine : Mes envies

Les Héritiers de Chicago, Tome 2 : Vivre et Laisser mordre Les Héritiers de Chicago, Tome 2 : Vivre et Laisser mordre
Chloe Neill   
Le livre est disponible depuis le 5 décembre en anglais, aucune traduction française n’a été faite. Aussi je placerai des extraits traduits pour toutes les personnes souhaitant connaître le déroulement de l’histoire.

Comme toujours le livre est écrit avec talent et on retrouve le personnage d’Elisa et de Connor qui vont affronter ensemble leurs ennemis. Dans l’histoire il y a aussi un moment clé [spoiler]lorsqu’Elisa transforme une personne chère aux yeux de Connor en vampire et que celui-ci réagit très mystérieusement face à la nouvelle[/spoiler] C’est simplement un roman époustouflant à lire.

par julie0
The Nevernight Chronicle, tome 1 : Nevernight The Nevernight Chronicle, tome 1 : Nevernight
Jay Kristoff   
«Never fear. Never flinch. And never, ever forget.»

Nevernight n'a pas été écrit pour les âmes sensibles. Et heureusement pour ma petite personne, je n'en suis pas une. Il aurait vraiment été regrettable de passer à côté d'une telle perle.

Je peux être vulgaire? Jay Kristoff ne se prive pas alors je crois que ce commentaire peut être vulgaire. Histoire d'être un minimum à sa hauteur?

OK.

Alors.

ARRH!

Je n'y arrive pas. Je ne trouve pas un gros mot qui soit à la hauteur de Nevernight. ^^

Vous avez remarqué que je ne sais pas quoi dire, n'est-ce pas?

Nevernight est une tuerie.

Littéralement.

Et bien-sûr, moi âme insensible, j'ai adoré!!!!

Résumé de Nevernight en une longue phrase mais une phrase quand-même:
Mia veut venger sa famille et pour cela rien de mieux que d'intégrer le Poudlard des assassins (The Red Church), où les cours donnés sont différents de ceux que Harry Potter suivait mais tout aussi fascinants, si vous aimez prendre des bains de sang. ;)

Alors? Vous êtes tentés?

Oui, donc, Nevernight est sanglant. Et pas que! Jay Kristoff n'a eu peur de rien en écrivant ce roman.

Et on l'en remercie de tout notre cœur parce que c'est SPLENDIDE.

D'ailleurs, en parlant de Jay Kirstoff et de Nevernight, cette plume!! OMFG.

Bien que j'ai eu besoin d'une cinquantaine de pages pour m'y adapter, je ne peux nier que cet auteur a une plume de dingue et qui mérite vraiment d'être lue.

Alors pour vous expliquer un peu, Jay Kristoff est un professionnel de la description parfaite. C'est-à-dire qu'il va vous donner absolument (ab-so-lu-ment) tous (tous!) les éléments dont vous avez besoin pour visualiser une scène, un personnage, ou autre avec des mots triés sur le volet sans que le tout soit lourd et d'un ennui insupportable.

Sa plume a parfois un côté poétique, ce qui est assez délirant dans un roman où trancher des gorges est un passe-temps. C'est intense, aucun problème pour ressentir les émotions des personnages ou l'atmosphère du moment. Pff! Je ne sais même pas quoi vous dire qui puisse vous faire comprendre mon amour pour sa plume.

...

Maintenant que j'y pense.

À la page 16 de ma copie (signée par l'auteur, j'en fais ma nouvelle fierté♥) j'ai écrit (détendez-vous, je l'ai écrit sur un post-it que j'ai ensuite collé à la page) «Ces mots s'immiscent en vous comme un froid glacial que vous accueillez à bras ouverts.» Oui 1. je me sentais d'humeur à écrire une phrase soit-disant super profonde, et 2. je n'étais qu'à la page 16 et j'aimais déjà Nevernight. Si ça ce n'est pas un coup de cœur! ♥

De manière générale, Nevernight est un roman bien complet.

→ Le scénario est addictif, cohérent, et imprévisible. L'auteur ne nous donne pas une seconde pour nous ennuyer, les rebondissements et retournements de situations sont bien présents et j'en passe. Autant dire que ça vaut carrément la découverte.

→ Le world building est intéressant et ne laisse la place à aucune question sans réponse. J'ai beaucoup aimé ce que j'en ai découvert. Et c'est peut-être bête mais j'adore le fait qu'il y ait trois soleils et que le temps passe autrement - j'admets que je pourrais pas l'expliquer mais si vous avez lu Nevernight vous comprenez sûrement où je veux en venir. Et si vous ne vous êtes toujours pas lancé et donc que vous ne voyez pas où je veux en venir, eh bien vous n'avez qu'à aller lire Nevernight. ;)

The Red Church est un endroit qui m'a fascinée. Honnêtement, je ne suis pas sûre que j'y mettrai les pieds, pas pour tout l'or du monde, mais si jamais vous avez le goût du danger (et le mot est faible), TRC pourrait être votre prochaine destination de vacances!

Avant de me lancer dans les personnages, je veux parler romance. Si vous êtes un romantique ou si au moins vous cherchez une romance, Nevernight n'est pas fait pour vous. Je veux dire, concernant Mia et Tric, il y a bien des sentiments entre eux mais ils n'y pensent pratiquement pas et n'en parlent pas du tout entre eux. Ce n'est une romance à proprement parler. En gros, ils couchent ensemble, rien de plus. Du sexe, donc.

Cela dit, je suis bien heureuse qu'il n'y ait pas de romance à proprement parler et que nos personnages s'en tiennent au sexe. Hello, ce sont des assassins; ils tranchent des gorges comme vous vous feriez une partie de bonne paye (qui joue encore à la bonne paye?). Alors honnêtement, la romance ferait tâche dans le décor. Alors que le sexe, ça leur donne un côté humain mais pas assez pour qu'on se dise qu'ils ont un putain de cœur qui bat dans leur poitrine. Vous voyez où je veux en venir?

Maintenant, passons aux personnages que j'ai tout bonnement adoré! Autant les méchants que les... est-ce qu'on vraiment parler de gentils? Non parce que c'est pas que je tienne absolument à vous le rappeler mais ILS TRANCHENT DES GORGES. Ils sont dans une "école" où on apprend à tuer, à séduire pour tuer, à empoisonner, etc. Donc. Disons qu'il y a les méchants et ceux qui sont gentils à la manière Nevernight, OK?

Bref, tout ça pour dire que je les ai trouvé géniaux. Qu'ils fassent partie des personnages principaux ou secondaires.

Je me dois, en premier lieu, de parler de Mister Kindly. Parce que ce chat-qui-n'en-est-pas-un est l'amour de ma vie. Je vous jure s'il était humain, je lui demanderai de m'épouser. Si, à ce point!

OMFG il ferait un humain super sexy dans le genre sombre et mystérieux... Je suis prise de regrets, là.

Mister Kindly (le-chat-qui-n'en-est-pas-un) est génial, vous l'avez compris. Et SURTOUT il a une répartie que j'adooooooooooooooooore! meow

Mia. Mia. Mia.
J'ai adoré Mia. Quelle surprise! Elle n'est pas véritablement méchante. Mais en vue des circonstances qui l'ont amenées jusque-là on ne pas non plus prétendre que c'est un ange.

Cela dit, je l'ai trouvé badass, intelligente, et un brin attachante. Chacune de ses réactions, de ses actions, de ses pensées, etc. était en accord avec l'image que je me faisais d'elle avant de me lancer dans Nevernight. C'est une adolescente (16 ans) qui n'a pas froid aux yeux et qui ne recule devant aucun obstacle.

Ah, Tric. Lui aussi il est génial et une part de moi aurait aimé le voir encore plus. [spoiler]Malheureusement on n'en aura pas l'occasion puisqu'il est MORT. *pleure toutes les larmes de son corps.*En tout cas, c'est un personnage que j'ai beaucoup aimé découvrir et qui a su me plaire dès sa première apparition.[/spoiler]

Concrètement, chaque personnage m'a laissé une impression différente mais chacun est mortel. Tiens, tiens. #pasfaitexprès

[spoiler]Cependant, il y a un personnage plus que les autres que j'aurais aimé découvrir d'avantage parce qu'il m'a marqué lors de ses apparitions; c'est Lord Cassius/The Black Prince/Lord of Blades. OMG. Je ne sais pas pourquoi mais du peu qu'on peut voir de lui dans Nevernight, je suis sa fan numéro 1. Et sa mort m'a donné les larmes aux yeux![/spoiler]

Bref, je crois que vous avez compris mon avis sur les personnages.

Arrivée moins d'une cinquantaine de pages de la fin, mon cœur a morflé. Jay Kristoff nous offre une fin explosive avec de nouveaux rebondissements, des révélations, etc. Et même si les centaines de pages précédentes semblaient nous y préparer, je doute qu'on puisse être prêt pour un tel final!

C'est donc une excellente conclusion avec un arrière goût de torture; j'avais envie de tuer des personnages fictifs et en même temps j'étais tentée d'aller me rouler en boule dans mon lit sous ma couverture et attendre jusqu'à ce que je m'en sois totalement remise. Ce qui prendra du temps.

En conclusion, Nevernight est un gros coup de cœur. Ou un bon coup de poignard. À voir. Je ne sais pas ce que ça fait de moi mais j'ai adoré. ;)

Bien-sûr, inutile de préciser que si vous êtes sensible à la violence, au sexe, ou quoi que ce soit dans le genre, je ne vous conseille pas de lire ce roman. En revanche si aucun de cela ne vous dérange, foncez!

Une dernière précision, si vous n'êtes pas un habitué des lectures VO (dans le cas présent l'anglais), inutile de commencer l'expérience par Nevernight. Ou du moins, je ne vous le conseille pas. Il faut avoir un très bon vocabulaire autrement, on se perd dans les descriptions, etc. Après bien-sûr, ce n'est qu'un conseil.

Maintenant, je n'ai qu'à attendre Septembre prochain pour Godsgrave. Juste assez de temps pour m'y préparer!

«When all is blood, blood is all.»

https://theblacksunshineblog.wordpress.com/2017/05/03/nevernight-jay-kristoff/

par Sheo
Le Gang des Prodiges, Tome 3 : Supernova Le Gang des Prodiges, Tome 3 : Supernova
Marissa Meyer   
Waouh. C'est donc la fin d'une série !
Ce que j'aime le plus dans cette série, le thème récurrent, est cette question, cette différence entre le bien et le mal. Qu'est-ce qui est considéré comme bien ? En voulant faire le bien, ne font-ils pas du mal ? Je trouve que Marissa Meyer a très bien géré sa réflexion sur le sujet, et a poussé le lecteur à lui-même réfléchir sur le sujet.
Comme les tomes précédents, on n'a pas l'impression de lire un livre de 550 pages. L'histoire est captivante et on ne peut s'empêcher de la continuer.
Même s'il est vrai que j'aurais aimé y trouver certaines choses :[spoiler]jusqu'après la capture d'Adrian, je n'avais pas ressenti que son histoire avec Nova était aussi forte que l'auteure le suggérait. Je trouve que lorsque Nova était en prison, ou lorsqu'Adrian se faisait torturer en se faisant littéralement découper ses tatouages, chacun aurait dû avoir une réaction plus impressionnante, importante.[/spoiler]
Cependant, ce livre était plein d'action et de retournements de situation ! [spoiler]Qui aurait cru que Phobia était en réalité une création d'Adrian ![/spoiler]
Et le tout dernier chapitre ! Je trouve que c'est une preuve de son talent [spoiler]qu'on arrive à comprendre seul, sans que le nom soit donné, que ce chapitre est écrit du point de vue de Magpie. Au bout d'une page, je l'ai ressenti, grâce à la personnalité de Magpie, que je caractériserais de très ironique et un peu négative. De plus, savoir que Magpie est en réalité Evie, la soeur de Nova, me fait me demander si Marissa Meyer va commencer une autre série sur elle, car cela m'intéresse de connaître la suite.[/spoiler]
Cassidy Blake, Tome 3 : Bridge of Souls Cassidy Blake, Tome 3 : Bridge of Souls
Victoria Schwab   
Pour ceux qui ne sont pas familiers de la langue de Shakespeare ou pour les plus jeunes d’entre nous, voilà la traduction du résumé :

Là où il y a des fantômes, Cassidy Blake arrive...
Ou bien est-ce le contraire ?

Cass pense que son instinct de chasseuse de fantômes se dissipe. Après tout, elle et son meilleur ami fantôme, Jacob, ont survécu à deux villes hantées alors qu’ils voyageaient avec les parents de Cass pour leur émission TV.

Mais rien ne pouvait préparer Cass à la Nouvelle Orléans, qui a tous les mérites en matière de fantômes. Dans la ville des fantômes et des tombes, de la musique grinçante et toutes autres formes de magie, Cass pourrait se perdre dans toutes les légendes urbaines colorées aussi bien qu’épouvantables. Et la plus grande surprise que la ville réserva à Cass, chose qu’elle ne pensait jamais voir : un serviteur de la Mort en personne.

Cass fait face au plus dangereux challenge jusqu’alors pour le dernier livre de cette série.
Mercy Thompson, Tome 12 : L'Empreinte de la fumée Mercy Thompson, Tome 12 : L'Empreinte de la fumée
Patricia Briggs   
(lu en VO) Comme toujours je trouve l'auteure formidable car sa série ne s'essouffle pas et les personnages évoluent d'un tome à l'autre. Ici, il faut vraiment avoir lu ou relu le précédent pour comprendre : à la suite de sa confrontation avec les sorcières, Adam a des problèmes qu'il tente de cacher à Mercy. Cet éloignement met leur couple à l'épreuve, elle ne sait pas trop comment l'aider, elle (et nous !) doit attendre les 3/4 du livre pour comprendre de quoi il s'agit.
Autres situations difficiles : une créature surnaturelle qui se transforme et s'infiltre dans la personne qu'elle mord, un groupe de loups-garous intrus sur le territoire de la meute… Tout cela va se relier et se résoudre à la fin, avec comme d'habitude une touche d'humour.
J'ai déjà hâte d'avoir le suivant ...

par IsaR
Journal Journal
Anne Frank   
C'est un livre boulversant et poignardant. Certains passages sont horriblement tristes. Mais il retranscrit bien l'ambiance et la situation de l'époque. Ce n'est pas le genre de livre qu'on lit pour se distraire mais pour apprendre, s'instruire. Je dois avouer qu'à la fin de l'histoire j'ai bien pleuré.

par myra44
Elle s'appelait Sarah Elle s'appelait Sarah
Tatiana De Rosnay   
J'ai reçu ce livre hier soir, et je l'ai dévoré dans la foulée... Il sonne terriblement juste, sans trop en faire, juste la vérité...
J'ai pleuré.
J'ai vu qu'il avait été adapté au cinéma, il faut que je le vois.


par ashaelle
Battle Royale Battle Royale
Kōshun Takami   
Je te trouve un peu dur quand même Battle Royale est un roman qui je crois à été écrit pour captiver le lecteur si l'auteur c'était attardé sur les sentiment des 42 élèves, si tous avaient été décris traumatisé et que chaque page racontaient la peur qu'il ressentaient à chaque secondes le roman aurai certes été plus réaliste mais bien moins attrayant il aurai d'ailleurs perdu tout son intêret!
Je crois qu'il faut lire ce livre en s'imissant dans "l'arène" et en vivant le suspense et l'angoisse que nos héros se fasse piéger et tuer par un de leurs camarades à chaque instant.
Ce n'est effectivement pas un roman que l'on li pour son écriture poétique et douce mais en même temps ça ferai quand même bizarre que l'auteur décrive un jeu barbare d'une autre manière que celle qu'il a employé dans B.R.
Ce n'est que mon avis et personnellement je n'ai pas été capable de me décrocher de Battle Royale tellement l'angoisse des héros m'emplissait.
Moi, je le conseil à tout les amateur d'histoire sanglante et de suspense.

par Edenz
Anomaly, Tome 1 : Shades of Treason Anomaly, Tome 1 : Shades of Treason
Sandy Williams   
Bonjour,

Est-ce que quelqu'un sait si une sortie en France est prévue?
Merci et bon dimanche.

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode