Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Fo0stine : Mes envies

retour à l'index de la bibliothèque
Age of Legends, Tome 1 : Sea of Shadows Age of Legends, Tome 1 : Sea of Shadows
Kelley Armstrong   
Ce livre est franchement sympa et très addictif! J'ai adoré les personnages et la fin nous laisse totalement sur notre faim (je n'aurais jamais du lire ce livre alors qu'il venait de sortir). La fin est également très surprenante, je ne l'ai absolument pas vue venir, ce qui permet de bien garder le suspense! On est dans un univers fantasy qui garde toute sa cohérence, même si le début démarre un peu vite et que l'on ne comprend pas tout tout de suite, on se rattrape assez vite.
(C'est vrai que quand on a connu l'auteur grâce à la bit-lit, comme moi, le changement est assez surprenant, mais ce livre est juste génial pour ceux qui aiment les aventures dans un univers fantastique un peu moyenâgeux!)
Le livre est très bien construit avec une intrigue très prometteuse et j'espère que le tome 2 sera aussi bien! Un livre à lire !! ^o^/
Kara Gillian, Tome 7 : Vengeance of the Demon Kara Gillian, Tome 7 : Vengeance of the Demon
Diana Rowland   
Bonjour,
Alors voila le topo pour le tome 7 de Kara gillian.
J'ai contacter milady et ils m'ont gentillement répondu que sa sortie n'étais pas prévu et qu'il fallait que je les re contacte dans quelque mois.
Donc n'espérez pas trop pouvoir vous le procuré en 2017 en français car ils restent encore trop vague sur le sujet.
Voila voila un peu en colère car j'estime que quand tu commence quelque chose tu le fini.

par Eva-8
Danny Valentine, Tome 5 : To Hell and Back Danny Valentine, Tome 5 : To Hell and Back
Lilith Saintcrow   
Non mais fallait-il que j'aime cette série pour lire le dernier tome en anglais... Toutefois j'aurais volontiers donné quelques baffes à Danny pour qu'elle fasse enfin confiance à son Déchu, une bonne fois pour toutes!!! Quand même, cela demeure une excellent lecture. Une série comme je les aime et je vous la recommande vivement! Je vous laisse car je m'en vais essayer les autres romans ce cette auteur!

par Pampelune
Honor Among Thieves Honor Among Thieves
Rachel Caine    Ann Aguirre   
«Even the kindest of creatures has predators.»

Soyons clairs; moi aussi je veux visiter des planètes aliènes. C'est tellement cool ! Bon, si un jour une telle chose doit advenir, je doute que je sois encore vivante pour le voir mais ça serait tellement génial ! Même si je dois vendre tout ce que je possède pour aller visiter une foutue planète, je n'hésiterais pas. Enfin... quand on pense à ce qui arrive en général dans les films quand ils vont sur une autre planète... ... Je m’emballe, c'est ça ? ... Ouais, désolée.

WOW. Ce bouquin m'a détruite de l'intérieur. (Ça sonnait mieux dans ma tête, je l'admets.) C'était tellement beau, tellement... humain. Honnêtement, je suis bluffée. Rachel Caine et Ann Aguirre peuvent être fières de leur bouquin.

Je ne sais sincèrement pas par où commencer. Je voudrais dire tellement de choses et en même temps j'ai juste envie de me rouler en boule dans un coin et d'attendre la fin du monde. Je serais tentée de juste écrire "JE SUIS EN PAIX" et vous laissez découvrir pourquoi par vous-même. Mais je suis gentille, je vais vous dire pourquoi ce livre fait gonfler mon cœur d'amour. (Je n'aime pas avoir l'air si niaise mais je ne peux pas lutter.)

Dans un futur pas si lointain que ça, la race humaine a fait la rencontre d'une race d'aliens connus sous le nom de Léviathans. Les humains et les Léviathans (je vous parlerais d'eux plus bas) entretiennent depuis une relation diplomatique assez sympa. Effectivement, les Léviathans fournissent à la Terre leurs connaissances en biotechnologie et en échange chaque année un groupe d'humains divisé en duos est envoyé dans l'espace pour une année avec le Léviathan qui leur assigné pour ce qu'ils appellent le Tour. Durant le Tour les Léviathans apprennent aux humains comment se servir de leurs connaissances, ils leur font découvrir d'autres planètes et endroits dans l'univers...

Zara (notre personnage principal) est une criminelle qui va commettre une erreur qui va faire changer toute sa vie en une fraction de secondes. Alors qu'elle tente d'échapper au grand danger qui la suit comme la peste depuis sa fatale erreur, Zara est recrutée pour être une Honor (je ne le traduirai pas, ça perdrait tout son charme), autrement dit elle fait partie du groupe d'humains sélectionnés pour le Tour. Zara embarque dans le processus sans plus d'une seconde d'hésitation sans s'imaginer l'aventure qui l'attend.

Et je m'arrête-là, au risque de vous spoiler. En tout cas, l'histoire m'a énormément plu. C'est clairement un coup de cœur (aussi violent soit-il). Alors pourquoi ne pas lui avoir donné la note maximale, me demanderez-vous. Eh bien, tout simplement parce qu'aussi addictive ait été ma lecture, Honor Among Thieves comporte tout-de-même quelques longueurs, malheureusement. Après, ça ne l'empêche clairement pas d'avoir des scènes qui m'ont coupées le souffle pour un tas de raisons différentes. Laissez-moi juste vous dire une chose : Ce roman vous fera passer par toutes les nuances émotionnelles possibles. Il vous fera découvrir la couleur des sentiments comme jamais. (Avouez que ce que je viens de dire est super mignon. ^^)

On ne se sent pas forcément plus seul dans l'espace, finalement. Avec un vaisseau spatial si vivant, ce n'est clairement pas possible. Je ne sais pas du tout comment l'expliquer mais c'est comme si vous marchiez dans la rue avec quelqu'un et que cette personne vous tenait la main. Vous savez que vous n'êtes pas seul.

Et si vous avez bugué sur "un vaisseau spatial si vivant" en fronçant les sourcils et en cherchant un sens à cette phrase, pas de panique mes amis ! Je m'explique. Vous vous souvenez quand je vous ai dit que j'allais vous parler des Léviathans "plus bas" ? Eh bien, le moment est venu. Je vous présente la race aliène la plus fascinante de toute ma vie... pour l'instant, du moins. Les Léviathans sont des créatures tout bonnement géniales. De manière très grossière, se sont des espèces d'énormes vaisseaux spatiaux avec en plus des facultés intellectuelles, et des organes vitaux. Par exemple, ils ont des vaisseaux sanguins (sans mauvais jeu de mots)... ^^ Ainsi, les Honors montent à bord des Léviathans. L'idée est assez dérangeante au départ mais on s'y fait très rapidement. :p Ce qui est cependant très remarquable, c'est que les Léviathans sont très sensibles aux humains qui les habitent. Ils recherchent leur contact, ils partagent avec certains de leurs passagers des liens presque palpables. J'ai adoré (via l'exemple de Nadim) la façon dont ils font sentir leur présence dans leur propre corps (c'est vraiment bizarre à dire) aux personnes qui les habitent. C'est très... humain. Je ne peux vraiment pas expliquer ça clairement mais je vous conseille vivement d'aller découvrir par vous-même. Rien que d'y penser, j'ai des papillons dans l'estomac ! ♥

En tout cas, j'ai vraiment hâte d'en découvrir d'avantage sur ces aliens qui ne sont pas des bonhommes vert et de partir d'avantage à l'exploration de l'univers dans le prochain tome. Hopefully.

La plume m'a énormément plu. Pour le simple fait que les auteures n'ont eu aucun mal, bien loin de là, à faire passer les émotions des personnages et l'atmosphère de l'histoire via leurs mots. Ce qui est très important puisque les Léviathans interagissent principalement par les mots et ils ont une présence physique particulière qu'il fallait à tout prix bien traiter au risque de briser tout l'effet... (Je ne sais absolument pas comment je vais m'en sortir avec cette review, je n'ai aucune idée de comment m'expliquer. #frustration) Ce que je veux dire, c'est que les auteurs ont fait un tel travail de maître que j'ai la sensation d'avoir vécu l'histoire. J'ai la sensation que je reviens juste d'un coin perdu quelque part dans l'espace et je ne veux qu'une chose, c'est y retourner. Je veux aller me perdre au milieu des étoiles et les écouter chanter.

Les personnages sont géniaux, ce qui ne doit sûrement pas vous surprendre. Ils sont attachants, ils ont une réelle présence, ils sont même touchants. Bref, ils sont humains et il n'est pas difficile de s'identifier à eux même quand il s'agit d'aliens. Personnages principaux comme secondaires, je les ai adoré.

Ah, Nadim. Je l'aime, lui. J'admets qu'en commençant ma lecture j'étais un peu septique. J'avais peur que les auteures ne parviennent pas à le rendre véritablement vivant. Nadim est un Léviathan, ce qui lui retire donc immédiatement la caractéristique d'humain puisqu'il ne l'est tout bêtement pas. Du moins d'un point de vue scientifique. Car Nadim, mes chers amis, est plus humain que certains humains, vous me suivez ? Il est doux, chaleureux, gentil, bienveillant, aimant et j'en passe. J'ai même réussi à le trouver sexy à certains moments, ne me demandez pas comment ni pourquoi. ^^ Bref, je suis totalement tombée amoureuse de lui. Nadim est clairement mon gros coup de cœur de HAT. Je n'ai qu'une envie c'est de le retrouver le plus vite possible.

J'ai adoré Zara dès le début. C'est un personnage qui a plein de facettes et qu'on découvre tout au long du roman. Elle vaut clairement le détour. Elle a tout un tas de qualités et même ses défauts m'ont plu. De plus, je suis certaine que c'est un personnage qui a encore beaucoup à nous livrer dans le prochain tome. Il me semble presque que les auteures pourraient développer son personnage à l'infini et toujours nous surprendre.

Je n'ai pas grand-chose à dire sur Bea (Beatriz) hormis le fait qu'elle mérite des câlins et des bisous. Pleins de câlins et de bisous. Elle est super attachante, j'ai adoré son sens de l'humour et sa douceur. Une perle rare.

Les relations entre les personnages, ça ne vous étonnera plus, m'ont plu. Elles ont très bien été développées et il n'y a rien de plus à en dire. De manière générale, le trio Nadim/Bea/Zara est excellent, ils forment une équipe formidable qui vous donnera envie d'en faire partie et en même temps de rester simple spectateur pour ne pas ruiner leur dynamique. Je suis fan.

À présent, l'amitié entre Bea et Zara est une bonne raison pour se lancer dans cette lecture. Le courant qui passe entre ces deux personnages m'a donné envie de leur faire un gros câlin. Elles sont véritablement soudées. Les auteures n'ont eu aucun mal à faire passer les émotions entre elles, à rendre leur amitié réelle et si addictive que c'est ma nouvelle bromance préférée ! (Est-ce qu'il y a un terme féminin pour bromance ?)

Maintenant passons à la relation entre Nadim et Zara qui est assez floue. Je ne sais pas trop quel est véritablement leur lien et c'est sûrement l'un des aspects qui me plait le plus. J'ai l'impression que c'est le mélange parfait entre un travail d'équipe, une amitié sincère, et des sentiments amoureux naissants. Exquis ! Une fois encore, je suis impatiente que le second tome ramène ses fesses pour que je puisse voir comment les auteures ont décidé de développer leur relation. D'ailleurs, dans les remerciements que j'ai lu, pour une raison qui m'échappe ^^, l'une des auteures écrit "an unconventional OTP" donc c'est selon moi une annonce intéressante...

C'est vrai que c'est très inconventionnel comme relation. Un alien et une humaine on se dit déjà que ce n'est pas banal mais un alien qui ressemble plus ou moins à un vaisseau spatial et une humaine qui vit dans le dit vaisseau, c'est carrément pas conventionnel. ^^ Mais honnêtement, j'adore. Ça rend la chose originale, croustillante, et super intrigante parce qu'à présent je me pose plein de questions ! Par exemple, je me questionne donc sur la sexualité de notre chère Zara...Visiblement dans le futur on peut être Léviathan-sexuelle ou Léviasexuelle et l'idée me plait !

Plus sérieusement, de manière générale, je suis vraiment curieuse de voir comment cette relation peut être développée et comment elle peut être gérée par les personnages. Je meurs d'impatience de le découvrir !

J'ai adoré la fin, ce qui n'est sûrement pas une surprise. Elle lance Honor Among Thieves sur un nouveau chemin et relance l'histoire sur un tout autre level. Honnêtement, j'ai l'impression que 2019 et le second tome n'arriveront jamais assez vite. La fin promet une suite en territoire inconnu et une nouvelle aventure. J'en rêve déjà.

"To all those reaching for the stars. Someday, the stars will reach back."
- Ann Aguirre & Rachel Caine

En conclusion, qu'est-ce que j'ai adoré ce livre ! Il a réussi à m'atteindre d'un tas de façons que je ne peux même pas décrire. C'était tout bonnement surréel. Au final, c'était comme entendre les étoiles chanter. Magique et surréel.

«Here we sing to the stars. Deep in the dreaming, we have come and gone for many evers. Until the joining. Until journey’s end. Sing back to us when you come, so that we may know the silence is never eternal. Our sun, your stars, their gods, they have sailed in other skins, far beyond the dark and into the hollow, where all light sleeps.»

https://theblacksunshineblog.wordpress.com/2018/03/13/honor-among-thieves-rachel-caine-ann-aguirre/

par Sheo
Countdown Countdown
Michelle Rowen   
Plus que 3 secondes à vivre.

Une fois que compte à rebours est lancé, on ne peut plus l’arrêter.

2 pions sont jetés dans un jeu de téléréalité violent et clan- destin.

Kira Jordan a survécu au meurtre de sa famille et pendant des mois dans les rues d’une ville ravagée par une épidémie grâce à un discernement durement gagné et de faibles capacités psychiques. Elle imagine pouvoir survivre à tout. Jusqu’à ce qu’elle se réveille dans une pièce vide, enchaînée au tristement célèbre Rogan Ellis.
1 raison pour laquelle Kira ne fera jamais au grand jamais confiance à Rogan même si leurs vies en dépendent.
Leurs moindres mouvements sont contrôlés et télévisés en exclusivité pour un public malintentionné. Et alors que, contre toute attente, les dons psy de Kira se développent et que les secrets de Rogan se montrent de plus en plus mortels, la seule chance de survie de Kira est de prendre le risque de lui accorder la même confiance qu’elle a en ses instincts. Et même si cela veut dire se jeter droit dans le seul piège dont elle ne pourra s’échapper.

GAME 0VER.

par MissNaais
Flame in the Mist, Tome 1 Flame in the Mist, Tome 1
Renee Ahdieh   
«In this forest, there is no place to hide.»

J'ai un crush sur Okami. Je pense qu'il est important que je vous le dise immédiatement.

Il est aussi important que je vous l'annonce : J'ai ADORÉ ce livre! Sincèrement, je ne sais pas pourquoi je ne l'ai pas lu plus tôt... ah si, je sais. Je ne suis pas superficielle (vraiment?) mais est-ce que je suis la seule qui n'aime pas la couverture?

Honnêtement, je ne m'attendais pas à aimer Flame in the Mist autant que j'ai aimé The Wrath and the Dawn (voir plus). Et pour ceux qui, comme moi, ont entendu dire que c'est une réécriture de Mulan, sachez que ce roman est une histoire à part entière et non pas une simple réécriture, je dirais. Bien que du coup j'arrête pas de penser à Mulan (comme en témoignera cette review), le seul véritable point commun entre Mulan et Flame in the Mist c'est le fait que l'héroïne se tire en douce et s'habille en mec dans un but précis.

Je n'aurais pas dû oublier que c'est Renée Ahdieh. Cette auteure a le don de me faire sentir à mon aise. Dans chacun de ses romans, je me sens comme à la maison. Et j'adore cette sensation, bien-sûr.

◊ Renée Ahdieh m'avait déjà donné un aperçu de sa superbe plume via sa première duologie. Flame in the Mist n'a fait que me confirmer mon avis sur la merveilleuse façon que cette femme a d'écrire. C'est une plume entraînante avec des tournures de phrases poétiques. Le récit est tout bonnement passionnant. Je fais à présent pleinement confiance au talent de cette auteure, je dois bien admettre qu'elle assure!

◊ Alors que Mariko est en chemin pour aller rencontre son fiancé, son convoi est attaqué par le Black Clan (un groupe de voleurs et de tueurs franchement sympas) et Mariko est l'unique survivante de cette attaque. Elle va donc décider de se déguiser en homme pour infiltrer les rangs du Black Clan et tenter de découvrir qui a essayé de la tuer, pourquoi, et bien-sûr pour se venger sinon ce n'est pas drôle. Cependant, Mariko va prendre ses marques au sein du groupe où elle va enfin être reconnue pour ses compétences et non pas être jugée incapable de si ou de ça juste parce qu'elle est née avec le "mauvais" truc entre les jambes. (J'adore écrire des résumés nuls.)

L'histoire est addictive. Je l'ai dévoré comme un pancake aux pépites de chocolat. (Précis, n'est-ce pas?) Renée Ahdieh a écrit le parfait mélange avec au rendez-vous une intrigue trépidante, des secrets, des révélations, romance (bien-sûr) et j'en passe. L'auteure ne nous laisse pas le temps de nous ennuyer et c'est avec grand plaisir que j'ai suivi cette aventure.

◊ Bon, je suppose que ce n'est pas une grande surprise si je vous dit que j'ai adoré le world building. Si? L'univers dans lequel se déroule l'histoire s'inspire de la culture japonaise (si je ne dis pas de conneries) et même si ce n'est pas ce que je préfère habituellement, j'ai beaucoup apprécié ce que j'ai découvert. C'était rafraichissant et les décors décrits m'ont énormément plu! On ne peut pas faire mieux, question dépaysement. (Que voulez-vous, quand on lit, on voyage.)

Ah et je ne vais pas me priver de faire un petit point spécial sur le Black Clan. Comme je l'ai dit plus haut, c'est un groupe de gars dont la principale activité est le vol. Et je ne m'attendais sincèrement pas à les aimer. MAIS, en découvrant le groupe via Mariko, on se rend compte que les choses sont bien plus complexes que ce le reste du monde prétend et du coup, dans un autre monde, dans une autre vie, dans un autre univers, j'espère que je fais partie du Black Clan. ^^

Oh, et le campement des ces hors-la-loi se trouve dans une sombre forêt avec des arbres mangeurs d'hommes. J'adore. ♥

◊ Les personnages sont géniaux. Clairement à la hauteur du reste du roman. Ils sont complets avec un brin de complexité et bien-sûr ils sont attachants. Que puis-je demander de plus? J'ai adoré découvrir les nouveaux personnages de Renée Ahdieh, qu'ils soient principaux ou secondaires.

J'ai beaucoup aimé Mariko. Ce n'est pas le genre d'héroïne qui prend des décisions idiotes ou qui perd de vue son objectif à la vue du premier beau mec. Elle est intelligente, elle est pleine de ressource, et elle a une véritable force d'esprit. (Merci Renée A. de ne pas avoir donné vie à une héroïne qui me donne envie de lui enfoncer la tête dans un mur.)

Okami est le genre de personnage qui m'attire immédiatement et sans le moindre effort. S'il était réel et que je le croisais dans la rue, je m’évanouirai. J'adore la personnalité et le caractère de Okami. Il est assez mystérieux et complexe et au final, je n'étais jamais sûre de la façon dont il allait se comporter d'une scène à une autre et j'ai beaucoup aimé ça. Il est aussi bien doux et protecteur que fort et menaçant. Le mélange parfait, je suis aux anges.

Ren est un personnage secondaire. Mais je suis tombée amoureuse de lui. Même si j'ai un crush sur Okami, je le laisse à Mariko et je prends Ren. #renismine

◊ Avec des relations amoureuses comme celle-ci, je pourrais très vite reprendre goût à la romance. J'ai adoré la relation de Mariko et Okami. La dynamique entre les deux m'a énormément plu, il y a une véritable alchimie entre eux - chaque scène entre eux est faite d'étincelles. (Oh et parfois l'étincelle en question s’enflamme. ♥)

Je les ship grave! Pas d'insta-love, une romance qui se développe doucement mais (très) sûrement... Je ne peux qu'approuver. De plus, j'aime sincèrement l'idée que Okami se soit senti attiré par Mariko avant-même de savoir qu'elle est une fille. Ça rend le tout tellement plus magique et crédible. J'aurais sincèrement été déçue s'il avait commencé à avoir des sentiments pour elle uniquement après découvert ce qui se cachait sous son kosode (c'est entre autre très ressemblant au kimono mais c'est plus court. Eh ouais, j'ai appris mes leçons. ;)). ^^

◊ Il y a autre chose que j'ai beaucoup aimé par rapport à Flame in the Mist. (Quelque chose que j'appréciais déjà dans l'esprit de Mulan.) Via le personnage de Mariko (principalement) Renée Ahdieh fait passer un message très important selon moi. Ce message étant qu'être une femme ne signifie pas qu'on est moins capable de faire ce qu'un homme est jugé d'office capable de faire. (Wow, ça c'est de la phrase. Je ne suis même pas sûre que ça soit clair. ^^)

◊ En conclusion, Flame in the Mist est un roman que je conseille vivement puisque c'est un coup de cœur. J'ai adoré ma lecture de la première à la dernière ligne et il me tarde de pouvoir découvrir la suite. (Faites que le temps passe vite, merci.)

◊ (Petite parenthèse.) Ce n'est pas quelque chose que j'ai l'habitude de montrer, d’ordinaire je garde cette partie de ma lecture pour moi. Sauf pour My Lady Jane (remember?) mais bon. J'aime commenter quelques citations et je n'ai pas pu m'en empêcher.

«Never doubt. Never fear. Never overthink.» ← omg, Jay Kristoff sort de ce corps!

«Be as swift as the wind. As silent as the forest. As fierce as the fire. As unshakable as the mountain. And you can do anything...» ← Oui bah, avant de pouvoir faire n'importe quoi, tu dois quand-même être "as swift as the wind et tout le blabla". Autrement dit, il va falloir que tu te casse le cul ma petite.

«I believe the stars align so souls can find one another. Whether they are meant to be souls in love or souls in life remains to be seen.» ← *sifflement admirateur*

«To me, you are magic.» ← Je fonds comme la cire d'une bougie sous la flamme.

«If I am marching to my death, then I will march to it as a girl. Without fear.» ← On dirait moi au début de mes règles, jusqu'à ce que la douleur me mène à me rouler en boule dans mon lit en priant que le monde s'écroule sur ma tête.

«The stars could fall - the moon could crash from the heavens - and Mariko could not care.» ←↑oui c'est ce que je disais.

«"Are you ever angry you were born a woman?"
"I've never been angry to have been born a woman. There have been times I've been angry at how the world treats us."» ← J’approuve.

(Et maintenant j'arrive plus à me sortir la chance "Comme un homme" de la tête. arrhh! Oh, je sens que je vais finir ma soirée en écoutant des chansons Disney moi. ^^)

«Control is an illusion. Expectations will not rule my days. Not anymore.»

https://theblacksunshineblog.wordpress.com/2017/07/05/flame-in-the-mist-renee-ahdieh/

par Sheo
Monsters of Verity, tome 1 : This Savage Song Monsters of Verity, tome 1 : This Savage Song
Victoria Schwab   
«I live in a world where shadows have teeth.»

YES!! Enfin, enfin!!! Un livre sans romance. Autant vous prévenir tout de suite. Ces derniers temps j'ai un GROS problème de romance. Je les trouve insipides ou au moins je trouve toujours quelque chose qui me déplait.

Eh bien avec This Savage Song le problème est vite réglé: pas de romance donc pas de Louan qui joue la rabat-joie.

Ou presque.

Bref, je tenais à commencer par ça. Et maintenant je vais vous expliquer pourquoi selon moi This Savage Song mérite largement son 9/10 mais pourquoi je ne lui ai pas donné la note maximale. (Parce que j'ai envie. De vous le dire, pas de lui donner la note maximale.)

∇ This Savage Song est un roman de Victoria Schwab ou l'auteure de la trilogie Shade of Magic, donc c'est déjà un excellent point dans la mesure où cette trilogie est une tuerie!

∇ "Sin City PLUS Romeo and Juliet MINUS romance PLUS monsters."

Kate est humaine, August est un monstre. Ils vivent à Verity, un territoire divisé en deux - le nord est dirigé par Callum Harker le père de Kate et le sud est dirigé par Henry Flynn le père adoptif d'August. Concrètement, les deux adolescents ne devraient pas avoir la moindre chance de se connaître dans la mesure où ils sont "ennemis" et pourtant ils vont se lier d'une amitié interdite.

Donc clairement, c'est bel et bien Roméo & Juliette sauf qu'au lieu de vivre un amour impossible et déprimant, Kate et August vont vivre une amitié pour le moins inattendue et interdite dans un monde où les monstres naissent de véritables actes de violence (des actes criminels quoi) (littéralement, sérieux) et où les humains ne sortent plus à la nuit tombée dans l'espoir de ne jamais avoir à faire face à l'un d'eux.

Une lecture d'enfer, quoi.

∇ Premier point que j'ai adoré: les personnages. Sérieusement, je crois que je vais tomber amoureuse de chaque personnage que cette auteure décidera de créer.

Δ Kate est géniale. Au début on dirait juste une adolescente rebelle qui se prend pour la princesse de la délinquance. Mais en vérité il y a une part d'elle qui essaie d'être la fille de son père (qui n'est pourtant pas franchement un modèle à suivre), et elle se retrouve à être mi-monstre mi-humain (au sens figuré du terme, techniquement elle est totalement humaine). En tout cas, je l'ai trouvé badass, déterminée, et loin d'être stupide.

Δ August est un monstre qui a un véritable désire d'être humain. D'autant plus qu'il appartient à l'espèce - les Sunai qui justement ressemblent à peu de choses près aux humains.

Je l'ai trouvé vraiment intéressant à découvrir et au final c'est un personnage que j'ai adoré. Tout bêtement.

Δ Kate et August cherchent tous les deux le bon équilibre entre leur côté humain et leur côté monstre. Cela fait d'eux des personnages imparfaits donc réalistes, et attachants d'une manière qui leur est propre.

∇ This Savage Song est donc un roman qui met en avant l'amitié entre deux personnages et autant dire que j'ai adoré le duo que propose Victoria Schwab. C'est aussi plutôt rafraîchissant de découvrir un roman où il n'y a pas de sentiment amoureux entre les protagonistes. Ça change un peu de ce qu'on a l'habitude de voir et qui ne nous surprend plus.

∇ Il y a donc DES MONSTRES dans ce bouquin. J'adooooooooooooooore les monstres et ayant adorer ceux de This Savage Song, je me dois d'en parler.

Il y a trois espèces de monstres, ce qui n'est ni trop ni trop peu. Ça nous permet de bien retenir qui fait quoi et de ne pas finir avec une tonne d'informations qu'on ne saurait plus placer.

Δ Les Corsai ou si les ombres avaient des dents. Ils se nourrissent de chair et d'os. Et naissent d'actes violents.

Δ Les Malchai ou ceux qui ressemblent plutôt à des cadavres. Ils se nourrissent de sang mais ne sont pas des vampires. Ouais. Les Malchai naissent de meurtres. Sympa, n'est-ce pas?

Δ Les Sunai sont plus rares puisqu'ils naissent d'horribles moments (les massacres par exemple), et ils ressemblent à des humains. Ils se nourrissent des âmes des pêcheurs (meurtriers, etc) et ont besoin de la musique pour ça - August se sert d'un violon. La musique qu'ils font est lié à ce qu'ils ont entendu lors de leur naissance. Ou un truc comme ça.

Bref, tout ça pour dire que je les adore. Ils sont un peu inquiétants (quand-même) mais je suis fan. Et puis j'aime beaucoup l'idée de comment ils viennent au monde. Je trouve que ça dégage une certaine classe. ;)

∇ L'univers qu'a créé Victoria Schwab est tout simplement fascinant et assez complet. Il a un vrai petit côté sombre, dystopique, mais croyez-le ou non, je me sentais comme chez moi! Ou au moins depuis notre pauvre petit monde en sécurité depuis ma terrasse au soleil, je m'y sentais comme chez moi. ^^

∇ Je n'ai rien de spécial à dire sur la plume de Victoria Schwab. Je l'aime beaucoup, c'est tout. Elle est fluide et entraînante. Et puis, il est toujours très simple de visualiser les scènes dont elle parle. C'est ce qui s'appelle écrire avec un talent naturel. En plus, elle sait mettre en place l'atmosphère de l'histoire à la perfection.

∇ Alors pourquoi ne pas avoir donné 10/10 à cette lecture si tout semble m'avoir plu? Eh bien, même s'il est vrai que tout m'a plu. Il y a tout-de-même un léger détail que je trouve sincèrement dommage. Ce détail n'a pas gâché ma lecture mais quand-même. L'intrigue. Δ L'intrigue. L'intrigue. L'intrigue. Ce n'était pas vraiment une intrigue de dingue et ce n'est pas comme si le tout était bourré d'action. Ça ne me dérange pas. Mais parfois j'avais l'impression qu'il n'y avait simplement pas d'intrigue. Au final, je ne suis toujours pas sûre qu'il y en ait véritablement une. Enfin si, mais... AHR!!!! Je n'arrive pas à expliquer mon de vue. Mais si vous avez lu ce roman, vous comprenez peut-être où je veux en venir. Disons que c'était une intrigue assez simple dans le fond et pas spécialement toujours mise en avant. VOILÀ.

∇ En conclusion, Victoria Schwab a signé un autre diamant brute dont j'ai hâte de découvrir la suite. J'ai trouvé cette lecture fascinante et addictive, ce qui me pousse officiellement à me dire qu'il faut VRAIMENT que je lise Vicious cette auteure.

This Savage Song est le roman qui vous prouvera qu'être un monstre ne fait pas forcément de vous une personne monstrueuse et qu'un être humain peut renfermer un monstre. (OK, j'avais écrit mieux sur mon brouillon mais je l'ai supprimé par erreur et du coup, c'est tout ce que vous aurez. ^^)

«Corsai, Corsai,
tooth and claw,
Shadow and bone
will eat you raw.
Malchai, Malchai,
sharp and sly,
Smile and bite
and drink you dry.
Sunai, Sunai,
eyes like coal,
Sing you a song
and steal your soul.
Monsters, monsters,
big and small,
They're gonna come
and eat you all.»

https://theblacksunshineblog.wordpress.com/2017/05/17/this-savage-song-victoria-schwab/

par Sheo
Aurora Teagarden, Tome 7 : Last Scene Alive Aurora Teagarden, Tome 7 : Last Scene Alive
Charlaine Harris   
In her seventh cozy outing, librarian Aurora "Roe" Teagarden is back to form after the downbeat A Fool and His Honey (1999). Roe and her once-significant other, true-crime writer Robin Crusoe, team up to untangle the results of their first foray into detection, Real Murders (1990), in which they caught the killer who'd been terrorizing the sleepy town of Lawrenceton, Ga. Now Robin has capitalized on the experience to write a bestselling novel, which is being made into a TV movie. Of course, it will be shot in Lawrenceton, and the whole town is delighted and eager to be involved, except for Roe. Oh, she's glad to see Robin again after his years in Hollywood, but she's not pleased that the star of the film is Emmy winner Celia Shaw, her successor in Robin's affection, now also cast off. When Roe's unfriendly stepson, Barrett, turns up with a part in the film, she hardens her heart until the second morning of the shoot, when Barrett knocks on Celia's trailer door (after having spent the night there) to find Celia dead, her bloody Emmy beside her. Now Roe feels sorry for Barrett. The first investigator on the scene is another old flame, Detective Arthur Smith. Then Roe herself is threatened first by a venomous letter, later by a Robin Crusoe fan who tries to kill her. Harris's style is well suited to the material, frothy and fast-paced with a wealth of witty descriptions: "Her voice was as crisp as if it'd been in the vegetable drawer overnight." Take a well-earned rest, Roe, don't lose Robin and return soon.


par Liriel83
The Night Rebel, Tome 1: Shades of Wicked The Night Rebel, Tome 1: Shades of Wicked
Jeaniene Frost   
J'ai contacter Bragelonne sur leur page Facebook et ils m'ont dit en message priver que pour le moment, ils n'avait aucune intention de traduire cette suite. Mot pour mot c'était "Aucune suite n'est prévue à la traduction pour nous malheureusement, nous ne manquerons pas de faire une annonce si nous avions de bonnes nouvelles".
Ce n'est pas bon signe du tout et je partage ça ici au cas où d'autres fans se posent la même question que moi. J'espère que c'est simplement du au fait que le livre soit sorti récemment qu'ils n'ait même pas commencer à prévoir sa traduction... mais je suis méfiante. Cela a suffit pour me motiver à tenter la lecture en VO.
Darklight, Tome 1 : Death and the Girl Next Door Darklight, Tome 1 : Death and the Girl Next Door
Darynda Jones   
Darynda Jones se lance dans une série un peu différente de Charley Davidson, même si le thème de la mort est maintenu, et j'adore! Les personnages sont attachants, l'intrigue est très prenante. À lire absolument!