Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Fo0stine : Mes envies

retour à l'index de la bibliothèque
Drame en trois actes Drame en trois actes
Agatha Christie   
Un suspens à la Hercule Poirot bien qu'il ne mène pas l'enquête dès le début. Un livre prenant.
Le Masque de la Mort Le Masque de la Mort
David Gemmell   
David Gemmell est surtout connu pour ses écrits d'imaginaire.

Ce Masque de la mort est un thriller inédit que sa veuve a retrouvé après sa mort et accepté de faire éditer.

Je connais peu l'auteur dans ses écrits de fantasy et fantastiques (je n'ai lu que Jon Shannow) mais j'avais eu un coup de cœur avec le roman noir sorti l'année dernière : Chevalier Blanc, Cygne Noir , édité chez Bragelonne en avril 2018 et dont vous pouvez retrouver la chronique sur mon blog .

Le Masque de la mort situe son action à Londres à la fin des années 80, période où la capitale est en pleine ébullition avec les tensions raciales dans une société en pleine mutation. C'est dans ce contexte qu'un assassin tue sauvagement des femmes et accentue les tensions en présence en imposant un climat encore plus anxiogène.

Un jeune journaliste, Jérémy Miller, va se retrouver en première ligne dans cette affaire en faisant "équipe" avec une voyante qui va aider la police dans l'enquête.

David Gemmell apporte une fois de plus un soin particulier à ses personnages qui provoquent de l'empathie- même quand ils sont antipathiques- et donne à son roman une structure narrative rythmée grâce à des chapitres de longueur modérée et bien structurés. La narration est assez originale car on passe de la narration à la première personne lorsqu'il s'agit de Jérémy à celle à la troisième personne dès qu'il s'agit d'un autre personnage.

Aussi bien une enquête sur un serial killer, le Masque de la Mort est aussi un roman initiatique pour le personnage principal, qui va, avec cette enquête, expérimenter différentes situations qui vont l'aider à mûrir et l'aider à enfin passer à l'âge adulte.

Par les personnes qu'il va rencontrer via cette affaire, Dawn ( l'optimisme incarné), Ethel (la clairvoyance) et Mr Sutcliffe (la réflexion et la canalisation), ... Jeremy va vivre une palette d'émotions très large qui joueront les montagnes russes...

J'ai beaucoup aimé le personnage de Mr Sutcliffe, qui mériterait un roman à lui seul, intrigant personnage à la vie énigmatique et bien remplie.

Un très bon thriller original, captivant jusqu'à la dernière page que je vous conseille.
Voyage fatal Voyage fatal
Kathy Reichs   
Je ne crois pas vraiment que c'était mon style de livre. L'auteur donne trop détaille que s'en a viens ennuyant et je n'ai pas beaucoup accrocher au personnage principale, Tempe.Puis, parfois il y avait tellement de nom et de date que c'était mélangeant. Le suspense est bon mais les réponses à la fin ne sont pas vraiment satisfaisantes.
Le Comte de Monte-Cristo Le Comte de Monte-Cristo
Alexandre Dumas   
c'est un superbe classique que j'ais pris un immense plaisir à lire. C'est un roman pleins de passions, d'injustices, de questions ... bref la recette qui ne vous fais pas décrocher.


par myra44
Illuminae, Tome 3 : Dossier Obsidio Illuminae, Tome 3 : Dossier Obsidio
Amie Kaufman    Jay Kristoff   
Lire la revue complète sur: https://latentationdulivreenanglais.com/obsidio-amie-kaufman-jay-kristoff/

Ma notation: 4/5

J’attendais Obsidio avec beaucoup d’impatience et d’appréhension. Eh ouais. Comment voulez-vous que je dise au revoir à ces personnages qui m’ont fait vivre tant d’aventures et de tragédies? Et surtout… Comment puis-je avoir confiance en des auteurs qui m’ont causé des ulcères à répétition? NO WAY. Néanmoins, il fallait que je sache ce qu’il advenait de nos héros. Certes, cet opus n’est pas le plus percutant de la trilogie, mais le récit est toujours aussi qualitatif. Je ne sais même pas qui du livre ou de moi a fini l’autre en premier!

Même si ce troisième tome n’est pas aussi excellent que les deux premiers, l’histoire reste dynamique, haletante et bien construite! Forcément, on se dirige vers la fin de notre épopée spatiale, du coup, on n’a plus affaire aux grandes révélations qui nous scotchaient au plafond et aux créatures qui nous faisaient tant frissonner. Non, on revient davantage au but premier de la série: survivre pour dévoiler la vérité. Mais ne vous méprenez pas, Obsidio a son lot de mort soudaine, de catastrophe humaine, de joie et de peine.

Mon sérieux détachement vient de mon manque de connexion avec Asha et Rhys. Je n’ai rien ressenti pour ces personnages, je dirais même qu’ils m’ont gonflée! Surtout Asha… La raison « hasardeuse » justifiant leur rupture de base était peu convaincante, tout comme la méfiance d’Asha qui se base sur des raisonnements contradictoires. Genre, elle aurait quitté Rhys à cause de sa mauvaise influence, mais à présent, elle ne le croit plus parce qu’il n’est plus le gentil garçon d’autrefois? NO SENSE.

En revanche, les réflexions apportées par ces héros sont éclairantes, notamment celles de Rhys qui nuancent le comportement des soldats de BeiTech. Au début, j’avais du mal à saisir son attachement pour ses collègues, et c’est justement pour ça que son immersion a été intéressante. Elle montre que des officiers n’ont pas le choix et que d’autres, violents avec les humains, peuvent compatir pour un animal affamé.

Heureusement qu’il y avait Kady et Ezra, c’est mon couple chouchou! Ils ne se laissent pas facilement abattre et se taquinent sans arrêt. Même Hanna et Nik, je les aime beaucoup! C’est juste dommage qu’ils ne servent pas à grand chose durant une bonne partie du récit. Hmmm. Quant à Ella, elle est géniale! J’adore ce petit groupe, il y a de l’humour, de la complicité, du soutien et de la camaraderie.

Oyez, oyez! AIDAN est de retour pour nous jouer un mauvais tour! Cette machine à la fois touchante, impartiale, monstrueuse et émouvante reste mon personnage préféré. J’ai adoré son évolution et le fait qu’il reste une intelligence artificielle, beaucoup trop d’auteurs tendent à humaniser leurs machines. Mais ce n’est pas le cas ici. Pourtant, AIDAN ne cesse de voir sa conscience grandir, il a même réussi à m’émouvoir, c’est pour dire! Je ressens un attachement spécial pour lui… Limite, un spin-off avec lui serait juste MAGIQUE.

Niveau typographie, on garde les mêmes formes de document et d’illustration, dont quelques unes qui nous donnent, non pas du fil à retordre, mais une nuque à tordre! Quelle comique, je sais! Y a que moi qui me plantais dans le sens des phrases lors des spirales? Je crois que mon moment préféré était celui de la bande dessinée, c’était drôle et trop bien fait. J’aurais voulu qu’il y ait plusieurs scènes de ce genre. Par ailleurs, l’identité de l’analyste va vous surprendre, hehe.

Entre tension, doute, désespoir et espoir, Obsidio nous livre une fin parfaite pour une série parfaite. C’est un honneur et un plaisir d’avoir pu lire une science-fiction aussi épatante et entraînante. Maintenant, j’attends la prochaine collaboration avec impatience!
Melena Sanders, Tome 1 : Hantée par les ténèbres Melena Sanders, Tome 1 : Hantée par les ténèbres
Susan Illene   
MxM Bookmark est surtout connue pour ses homoromances, cette tendance qui a même depuis quelque temps séduit Milady avec sa collection Slash ou encore quelques nouvelles chez HQN. Il s'agit d'une niche, attirant avant tout les lecteurs de manga Yaoi ou les curieux. Ne faisant partie ni de l'un ni de l'autre, je me suis intéressée à MxM Bookmark seulement lorsqu'ils ont signé les versions papier de Temps de Lune de Céline Mancellon. Dois-je préciser qu'il s'agit d'une auteure ouch-ouch ?

Melena Sanders est ainsi la deuxième saga d'urban fantasy de cette petite maison d'édition. J'adore la couv. Oui, elle est dans la lignée de ce qu'il se fait dans le genre. Oui, il y a une mise en avant des boobs et une attitude très Lara Croft mais ce personnage féminin est badass sans être dans le surfait justement. Melena est une ancienne de l'armée, elle a ce qu'il faut de savoir pour se défendre mais ceci l'a marquée profondément. Chaque acte qu'elle encaisse ou qu'elle donne est réfléchi. On sent que Susan Illene transmet de sa propre expérience, on ne tue pas sans émotions, on ne perd pas quelqu'un sans larmes... J'ai beaucoup aimé ce personnage, très réel et attachant. Une héroïne parfaitement bien dosée pour un univers surnaturel.

Elle rencontre beaucoup de personnages, peut-être un peu trop. Si vous avez un bagage conséquent en urban fantasy et que néphilims, vampires, loups-garous, pixies, fées, sorcières, chamans... sont des termes que vous avez l'habitude de voir dans vos histoires, alors aucun problème. Sinon, il vaudrait mieux commencer par d'autres livres du genre. En effet, Susan Illene nous donne peu d'informations, ce sera au fur et à mesure que certains détails apparaîtront, mais vraiment en surface. Le livre est très prenant, le rythme est quasi parfait mis à part quelques dialogues improbables... Genre les fameux WTF, t'es en pleine baston et tu prends le temps d'expliquer la genèse de bidule machin ?! Je n’ai noté que 2 passages, donc je n'en ferais pas un drame, mais elle n'a pas intérêt à recommencer !

Je vous vois venir. Il y a un bon background, une bonne intrigue, des personnages sympas... mais est-ce qu'il y a de l'amour dans tout ça ? L'amitié et la famille ne vous suffisent pas, les drames et les bastons non plus ? Pour ce premier tome, il y a du potentiel amoureux, on sait que la suite répondra à vos exigences. J'en suis sûr. Les personnages mâles sont en place, elle n'a que l'embarras du choix même si pour moi, c'est du tout vu. J'ai eu l'impression de revoir Kate et Curran, c'est dire mon enthousiasme pour continuer avec le tome 2. Même si, le parallèle est dangereux avec moi pour l'auteur à long terme ;)

Une bonne trad, c'était fluide et agréable à suivre. Un tome qui finit sans cliffhanger pourtant, on veut savoir un peu plus sur ces Sensibles car c'est bien ça, en fin de compte, le petit truc en plus. C'est donc avec regret que j'ai lâché ce joli premier tome, tant je m'étais attachée à Melena et ses "nouveaux amis".

par LLyza
Guide pour nécromancien en herbe, Tome 1 : Comment sauver la peau d'un mort-vivant Guide pour nécromancien en herbe, Tome 1 : Comment sauver la peau d'un mort-vivant
Hailey Edwards   
Un premier tome vraiment d'introduction mais qui donne envie de lire la suite.

Grier est une nécromancienne de 21 ans. Elle travaille comme guide touristique dans une société qui fait vend des tours des endroits hantés de Savannah.
Elle est bien placé pour savoir que ça existe vu que sa propre maison l'est.

Au premier abord on pourrait croire que Grier est une jeune femme comme les autres, mais en fait pas du tout. Emprisonnée à 16 ans pour un crime dont elle n'a plus de souvenirs, elle vient en fait à peine d'être libérée (elle même ne sait pas pourquoi). La prison dans laquelle elle était est une prison spéciale pour son peuple et elle a passé 5 ans à être droguée pour ne pas pouvoir utiliser ses pouvoirs. C'est l'abus de cette drogue qui lui a fait oublier le principal.

Du coup mentalement pour elle tout ce qui c'est passé depuis ses 16 ans (et même avant) est flou et elle n'en garde que de vagues impressions. Évidemment elle a vraiment du mal à s'en remettre, elle est visiblement traumatisé et ça se ressent dans ses cauchemars quotidiens qui sont finalement ses seuls souvenirs de cette période.

Dans le brouillon qu'est devenu sa vie, les seules personnes sur qui elle peut compte sont ses amis depuis toujours Boaz et Amelia. Mais eux ont évolué, ils sont devenus adultes, ils ont fait des études, et ne sont plus vraiment les amis dont elle se souvient. Elle se sent donc totalement à la traine.

Il faut savoir que Grier fait en fait parti de la Haute société nécromantienne, très codifiée, aristocratique, remplie d'intrigues politiques et de jeux de pouvoirs, contrairement à ses amis qui eux sont dans la basse société, mis à l’écart. Du coup quand elle commence à être au centre de l'attention et à recevoir des invitations dans la Haute, elle ne sait pas du tout comment réagir et ses amis ne peuvent pas l'aider. Surtout qu'au même moment elle semble aussi être prise à parti car quelqu'un l'attaque sans qu'elle ne sache pourquoi ... Mais que se passe-t-il vraiment au cœur de la Haute pour qu'elle ai été brusquement libéré (sans raison, du moins elle n'en a pas été informé) et qu'on ai besoin d'elle?

En fait ce tome était assez lent dans l'ensemble. Il était la pour placer l'intrigue et nous raconter l'élément déclencheur de tout ce qui sera surement exploité dans la suite. Du coup c'est vrai qu'on passe un long moment à se demander ce qu'il se passe vraiment et dans quelle galère Grier a été embarquée.

Un point qui m'a semblé bizarre était le fait qu'au final dans la première partie de ce tome j'avais plus l'impression de commencer le début d'un spin off d'une autre série qu'un premier tome. Il y a des éléments qui ne sont pas vraiment expliqués et dont on doit deviner alors que ça semble évident pour les personnages. Je vous rassure, rien qui n'est incompréhensible, on fini toujours par comprendre, mais ça déstabilise toujours un peu sur le coup.

Je crois que c'est renforcé par le fait que Grier elle même ne sait pas du tout si elle était coupable de son crime ou pas. Ça donne l'impression qu'on était déjà censé le savoir et que ça ne méritait pas d'explications. Et en plus à aucun moment elle ne se pose vraiment de question sur ce qui c'est passé. J'imagine elle ne veut pas vraiment savoir, qu'elle veut tourner la page. Mais ça m'a frustré parce que c'est limite ce qui était au centre de mon questionnement durant tout le tome.

L'intrigue principale met du temps à arriver mais c'est vrai qu'une fois qu'elle commence vraiment, dans la seconde partie du tome, on n'a plus le temps de s'ennuyer. J'ai commencer à vraiment apprécier ce tome à se moment la, surtout que ça a coïncidait avec le moment ou j'ai aussi commencé à vraiment comprendre les sous entendu du monde et à avoir l’impression de me les approprier.

Tout ce qui se passe dans ce tome est très intriguant et malgré mon début difficile j'ai finalement bien apprécié le final. Je lirais la suite avec plaisir parce que j'avais vraiment l'impression que l'intrigue ne faisait que commencer dans ce tome et j'ai vraiment envie de savoir ce qui va arriver à Grier et à ses amis après.


15.5/20

https://delivreenlivres.blogspot.com/2018/11/beginners-guide-to-necromancy-book-1.html

par lianne80
La Couronne des 7 Royaumes - Intégrale 1 La Couronne des 7 Royaumes - Intégrale 1
David B. Coe   
J'ai mis beaucoup de temps à commencer ce livre, parce que [spoiler]l mort de Brienne[/spoiler], quand même bien annoncée à l'avance, me donnait l'impression de déjà tout savoir de la suite. Le cote un peu détestable de Tavis ne m'a pas permis de m'attacher réellement tout de suite à lui, et ces éléments m'ont fait mettre le bouquin de côté pendant plusieurs mois. J' y suis revenue par curiosité et désoeuvrement, je l'avoue, mais je ne l'ai vraiment pas regretté! Une fois ce premier événement marquant passé, l'intrigue devient bien plus mystérieuse, et la multitude de personnages, qui n'est pas sans rappeler le trône de fer d'ailleurs, même si c'est un autre style, permet à l'esprit du lecteur de cavaler dans tous les sens, et cela m'a plu. Les épreuves traversées par Tavis, si elles n'ont pas déclenchées chez moi un amour fou pour lui, me l'ont rendu sympathique. J'aime bien le côté de son caractère qui le rend presque hermétique à la considération pour les autres, alors qu'il montre en même temps une grande perspicacité, le contraste le rend aussi jouissif qu'insupportable! J'ai aussi beaucoup aime le personnage de Grinsa, bien sur, mais aussi de la duchesse (girl power!). Le fait que le personnage de Brienne, même si son arc narratif est court, aie été travaillé et que sa personnalité ne soit pas complètement nunuche.
Bref, fin mot de l'histoire : la couronne des sept royaumes, même si le suspens et le noeud de l'intrigue mettent du temps à s'installer, est un excellent livre, et j'ai passé des heures très agréables en se compagnie!

par loulou282
Les Archives de Roshar, Tome 1 : La Voie des rois (I) Les Archives de Roshar, Tome 1 : La Voie des rois (I)
Brandon Sanderson   
A la lecture du chapitre d'introduction, ma première réaction fut : "Uh, un remake de star-wars version fantasy?"
Force et simili sabres lasers, dans quoi suis-je tombé?

Cependant, au fil de la lecture, on découvre un monde très bien construit et dans lequel on a envie de se plonger.
J'ai trouvé quelques aspects originaux, notamment l'équivalent de la "magie" et sa place dans le monde :
elle est parfaitement intégrée et crée par exemple les matières premières.
Le livre est très prenant et les perspectives intéressantes, les deux parties du premier tome ont été dévorées!

Un petit point "négatif" mineur (car il en faut bien un), on sent que ce premier tome sert à la mise en place du décor :
il y a quelques creux dans l'histoire, et plusieurs personnages ne faisant pas partie de l'action ont des chapitres entiers
centrés sur eux, sans qu'on les revoie par la suite.

J'ai beaucoup d'attente pour la suite et je la guette avec impatience!

par Ecyth
L'Assassin Royal - Deuxième époque, tome 1 L'Assassin Royal - Deuxième époque, tome 1
Robin Hobb   
Waouh ! Lorsque j'ai lu les « Aventuriers de la Mer », j'avais fait un petit rapprochement entre deux personnages de Robin Hobb, mais, à ce point jamais !

[spoiler] Qu'Ambre sculpte le bois m'avait fait tiquer, mais son teint hâlé a coupé court à toutes mes suppositions. La question du "Pourquoi le second n'avait pas profité du malaise d'Ambre pour s'en débarrasser" m'avait laissé dubitative. À présent, je sais pourquoi et j'ai vite fait le rapprochement entre le nouveau visage de Parangon et Fitz dès le début du tome. Ce nez cassé ne pouvait provenir que de son portrait et ces faits m'ont convaincu sur les véritables sentiments du fou - des déductions confirmées bien plus loin, à la fin de ce tome-ci. Dans le premier opus de l'Assassin Royal, Astérie avait effectivement remis en question le véritable sexe du fou. Lorsque Jinna a évoqué le fait que l'amour de Fitz lui reviendrait, je suis resté mitigé. Je me doute qu'elle parle de Molly, mais je dois bien avouer que je souhaite qu'il s'agisse du fou. Qu'il soit femme travestie en homme, ou homme travesti en femme n'a pas vraiment d'importance. Le fait est qu'à présent j'entretiens quelques espoirs vis-à-vis d'eux deux et bien qu'il ne se soit rien passé dans ce sens, je veux quand même y croire. [/spoiler]

Quoi qu'il en soit, j'ai été très heureuse d'avoir des nouvelles de Terrilville et de nos héros de là-bas; j'adhère totalement à cette continuité. Ce sont peut être deux titres différents, mais, je ne les vois pas l'un sans l'autre. Je trouve aussi que ce second opus est bien meilleur que le premier.


par Lain_se