Livres
487 250
Membres
478 074

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Fog



Description ajoutée par MARQUISE66 2011-07-14T15:54:58+02:00

Résumé

« James Herbert ne se contente pas de nous interpeller, il nous attrape par le col et nous hurle en pleine face. »

Stephen King

Cela commença par un tremblement de terre. Dans la confusion, au milieu des cris des victimes, personne ne prêta vraiment attention à ce brouillard jaunâtre qui s’échappait de la terre éventrée et que le vent eut tôt fait d’emporter vers la campagne anglaise. Puis des massacres inexplicables, déments, furent signalés sur le passage de la nappe de brouillard. Elle se mit à croître, progressant inexorablement vers les zones les plus peuplées d’Angleterre…

Alors qu’il revient d’une mission d’inspection clandestine d’un site militaire, John Holman est victime d’un tremblement de terre dans un village de la plaine de Salisbury. Avec sa voiture, il tombe dans une grande faille dont il essaie de s’extraire, tout en venant en aide à une fillette.

Un étrange brouillard jaunâtre monte des profondeurs mais, dans la panique, personne n’y prend garde.

Peu après son sauvetage, Holman est pris de folie et des évènements mystérieux secouent la région.

Un chef-d’œuvre de la terreur vendu à plus d’un million d’exemplaires !

Afficher en entier

Classement en biblio - 116 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par wizbiz06 2012-05-29T14:14:15+02:00

Pas de réponse. Approcher le bord du gouffre était sans doute trop dangereux. Ou bien comptait-on tant de blessés là-haut ? — Tu vas monter sur mon dos, petite, murmura-t-il à la fillette en lui relevant le menton pour voir son visage. Passe les bras autour de mon cou. Nous allons grimper jusqu’en haut. — Je veux... je veux mon frère, gémit-elle, moins effrayée mais sur la défensive encore. — Je sais, mon petit bonhomme, je sais. Mais ta maman et ton papa t’attendent sûrement là-haut. L’enfant fondit en larmes, la tête enfouie contre l’épaule de son sauveteur. Voyant que la nappe de brouillard lui arrivait au menton, il fit passer la fillette sur son dos et lui attacha les poignets sous sa gorge avec sa ceinture. Puis il glissa les petites jambes autour de sa taille et commença son escalade

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par JennDidi 2020-02-23T22:02:39+01:00
Bronze

Avec Fog, James Herbert nous fait entrer dans une histoire sombre dès le premier chapitre. Pas de temps mort, pas de halte, les massacres s’enchaînent. Les descriptions sont particulièrement bien fournies, c’est glaçant. Cependant je déplore une fin un peu répétitive. On va dans le brouillard, on tente un truc, ça ne marche pas, on revient, on réessaie… Si la grande majorité du livre est absolument captivante, la fin m’a un peu déplut. J’aurais aimé qu’elle soit encore plus dure, encore plus meurtrière, mais j’en demande peut-être un peu trop.

Fog est tout de même un bon roman qu’il ne faut pas hésiter à découvrir.

http://smallthings.fr/lespetitslivres/2019/08/13/fog-le-roman-horrifique-de-james-herbert-paru-en-1975-ressort-chez-bragelonne/

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Gryfondor 2019-11-12T19:11:02+01:00
Lu aussi

Il s’agit là d’une histoire simple, bien écrite mais qui ne fait pas partie des plus réussies à mon goût. En effet, ce roman, certes original, ne procure guère de grande passion malgré un bon suspense, et se lit sans plaisir particulier.

Au début de l’œuvre, James Herbert nous offre une énumération de scènes plutôt horribles mais qui ne suscite que très peu de frissons ou d’angoisse. De même que pour les évènements se déroulant dans la capitale britannique, l’auteur nous présente des passages dans l’ensemble réussis mais qui mis bout à bout sont perçus comme des pages de remplissage ou bien encore des catalogue de scènes sans grand intérêt.

Est-ce pour cette raison que ce sentiment de peur tant attendu n’arrive jamais, ne nous touche pas ?

Suite à un séisme, s’échappe d’une faille un brouillard jaunâtre ayant la singulière particularité, dès lors qu’il atteint une zone populeuse, de rendre ses habitants hagards ou agressifs, voire meurtriers.

Comment le gouvernement britannique va-t-il éradiquer ce fléau décimant sur son passage un nombre incalculable de sujets de Sa Majesté ?

Vite lu... et à oublier aussi vite.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par John88 2019-11-02T14:49:49+01:00
Or

Âmes sensibles s'abstenir. L'auteur est très explicite et il faut aimer ce genre de litérature pour en comprendre la complexitée. Il ne s'agit pas seulement d'un étallement de scène horribles empillées les unes sur les autres, car il y a une excellente histoire qui donne un sens à l'oeuvre.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par annick69 2019-10-28T10:58:43+01:00
Or

Excellent roman fantastique de saison. Allez on retourne dans le brouillard comme le titre du livre l'indique, mais ici c'est une toute autre histoire qui se joue. Ça démarre assez fort avec une fissure de la terre au milieu d'un petit village d'Angleterre.

- "Une odeur de gaz? C'était peu vraisemblable, puisque le gaz est généralement incolore, au contraire de cette substance qui ressemblait à… à un brouillard, au fameux fog anglais précisément. Et qui avait du corps, et un ton jaunâtre, une odeur ténue mais indiscutable."

Quelques-uns en réchapperont, ou pas, mais de cette crevasse va sortir un brouillard jaunâtre. Des massacres inexplicables se produisent en suivant, la folie gagne les villages, le brouillard avance.

- "Il rasait les murs par crainte de heurter quelqu'un, et en même temps ne désirait rien tant que rencontrer l'un de ses semblables, un être de chair et de sang. Un étrange vagissement lui parvint, dont il s'aperçut qu'il était humain…"

Je vous ai sûrement déjà dit que j'aimais beaucoup les romans de chez Bragelonne, en général je ne suis jamais déçue et c'est le cas ici. Je lis beaucoup d'auteurs en autoéditions mais il y a quelques maisons d'édition qui sont excellentes et celle-ci en fait partie. Ce livre m'a été offert par mon fils, au feeling, (dans des rayons précis, je précise…) je l'en remercie encore.

Et les couvertures, que ce soit en Broché ou en Poche, sont toujours très appropriées et claquantes.

Je n'avais encore jamais lu cet auteur mais j'en avais entendu parler, en bien. Et j'avoue que j'ai trouvé ce récit excellent, aussi bien dans l'écriture, la fluidité des événements, les rebondissements. Un grand clin d'œil à notre environnement ne fait jamais de mal, ainsi que quelques vérités bien placées.

- "On mentait au public en somme; le gouvernement estimait que c'était pour son bien, et que la panique générale ne ferait qu'augmenter le danger. La vérité serait dite - en partie du moins - une fois la menace passée."

Alors pour les amateurs de fantastique et terreur n'hésitez pas, je me suis régalée.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par albran 2019-09-16T08:45:01+02:00
Lu aussi

Globalement déçu de cette lecture.

Le synopsis m'intéressait beaucoup. L'histoire met du temps à démarrer. Mais quand elle démarre, on dirait un mauvais film hollywoodien: le héros qui surmonte sa peur pour sauver tout le monde, ce même héros qui sait tout faire ou presque, les explosions, Spoiler(cliquez pour révéler)le happy end ...

Les personnages sont sans grand intérêt. J'ai même déjà oublié leur noms.

Le style d'écriture reste malgré tout satisfaisant.

Bref, un roman qui se lit sans se prendre la tête.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Skritt 2015-09-19T18:50:15+02:00
Lu aussi

Un roman catastrophe de James Herbert qui ne nous change pas trop du style habituel de l'écrivain. L'histoire se déroule à Londres dans les années 70. Je dois avouer que j'ai été un peu déçu par le roman car la trame utilisée ressemble étrangement à celle utilisée dans Les Rats du même auteur. Nous avons droit à des scènes d'horreur très bien décrites, à une petite scène d'amour comme d'habitude, et à une histoire très bien menée et qui arrive à nous tenir en haleine jusqu'à la fin. Je n'aurais pas lu la trilogie des Rats, j'aurai été emporté par ce roman, mais…

C'est un bon roman mêlant horreur et fantastique dans le monde d'aujourd'hui que je conseille de lire si vous n'avez jamais lu James Herbert, les autres feront ce qu'ils veulent mais ne me reprocherons pas de les avoir prévenus.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Taranys 2013-07-13T21:15:49+02:00
Or

Pas de temps mort dans cette histoire où tout commence dès les premières lignes. La terreur, les scènes gores, l'action, tout s'enchaîne à un rythme assez soutenu. Il faut s'accrocher.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par soggoth 2013-06-22T20:07:50+02:00
Lu aussi

Non, Fog de James Herbert n'est pas la novellisation du film de John Carpenter homonyme.

Ici une brume tueuse quitte, après y avoir fait des ravages, la lande anglaise et se dirige vers Londres.

Résultat d'expériences militaires elle transforme les hommes en forcenés, capables d'accomplir les pires atrocités.

N'est-elle pas dotée d'intelligence, d'ailleurs ?

Heureusement un homme est immunisé qui va se mettre en travers de son chemin...

Un récit qui fleure bon les romans fantastiques des années 70 et 80. Herbert en était un des meilleurs représentants. On s'attache à ses personnages. On rentre dans la vie des futures victimes avant de les voir écharpées de la pire des façons. Et Herbert ne manquent pas d'imagination le bougre, pour torturer ses semblables (superbe passage où toute une ville se jette à la mer comme des lemmings (oui, je sais Richard Matheson l'avait déjà écrit bien avant, mais Matheson a TOUT inventé !).

Un roman qui se lit bien. Qui anticipe les récits de zombies publiés ces dernières années.

Mais tout cela était peut-être un peu trop convenu pour que j'y entre complètement dedans.

A lire par soir brumeux.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Leija 2013-05-27T21:25:15+02:00
Diamant

Je trouve qu'il manque dans ce bouquin, cette atmosphère oppressante que l'on éprouve lorsqu'on marche en plein brouillard.

Je me souviens de la nouvelle de Stephen King sur le même sujet : Bien que l'ouvrage soit moins épais, il était beaucoup plus prenant que celui-ci.

L'histoire est trop axée "mesures gouvernementales". à la longue, on en oublie sa fonction principale : Nous effrayer.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Laurentderudder 2013-04-24T08:00:15+02:00
Lu aussi

Fog, les revenants comme ont en fait plus. Petite histoire toute simple, mais tellement excitant à lire

Afficher en entier

Date de sortie

Fog

  • France : 2019-07-03 - Poche (Français)

Activité récente

Myss-1 l'ajoute dans sa biblio or
2019-04-11T19:08:08+02:00

Évaluations

Les chiffres

Lecteurs 116
Commentaires 17
Extraits 10
Evaluations 26
Note globale 7.35 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode