Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Folledhistoires : Liste d'Or

retour à l'index de la bibliothèque
Les Larmes rouges, Tome 3 : Quintessence Les Larmes rouges, Tome 3 : Quintessence
Georgia Caldera   
C'est avec un immense regret et, en même temps, une joie immense, que j'ai refermé le dernier tome des Larmes Rouges. Un immense regret car j'ai adoré cet univers et lui dire adieu n'est pas aisé, et une grande joie tant j'ai été émerveillée et enchantée par cette histoire.

Georgia Caldera a une plume absolument exquise, elle manie les mots et les sentiments avec un grand brio.
Ses personnages sont extrêmement bien développés, avec une personnalité particulièrement bien approfondie.

Le dernier tome est plein d'action, de rebondissements, et surtout, de révélations sur le Roi Sombre, et elle parvient même à nous faire éprouver presque un peu de pitié pour lui. Et pourtant, ce n'était pas gagné. J'ai particulièrement apprécié de découvrir l'origine de ses vampires.
Cornélia a beaucoup évolué, elle devient une femme sûre d'elle, qui s'affirme enfin. Henri, lui, est fidèle à lui même, tantôt mélancolique, tantôt possessif et colérique, on ne peut que s'attacher à leur couple et leur si belle histoire d'amour.

J'ai toutefois un reproche à faire, c'est que l'auteur ne s'attarde pas plus sur les personnages secondaires, qui auraient pourtant mérité qu'on en sache davantage sur leur histoire.
Mais outre ceci, c'est un roman fort en émotions, qui renouvelle le genre vampirique en retournant aux sources de cette légende trop en vogue les dix dernières années.

Cette saga se conclue en apothéose, avec pour seul regret, celui de laisser Cornélia et Henry faire leur vie sans nous.
J'ai eu un énorme coup de coeur pour ce roman qui s'inscrit pour moi dans la lignée de ceux d'Anne Rice.

par Arwinya
Les Larmes rouges, Tome 2 : Déliquescence Les Larmes rouges, Tome 2 : Déliquescence
Georgia Caldera   
Attention ce billet contient des spoilers sur le roman, vous êtes donc prévenus.

Mon avis ne rendra certainement pas honneur à la talentueuse Georgia et à sa plume absolument incroyable que peu de mots ne peuvent lui rendre justice, je vais donc tenter d'exprimer mon ressentie malgré tout. Avant tout sachez que Les Larmes Rouges est un pur chef-d’œuvre ! Je vous conseille à toutes de vous ruer dans les magasins et librairies pour vous le procurer.

[spoiler] Ce livre m'a accompagnée lors d'une période assez difficile de ma vie et grâce à ce récit, j'ai été happé loin de mes blessures pour moins y penser tellement j'étais en immersion dans la vie de Cornélia et Henri.

Nous retrouvons donc notre hybride et son petit ami de vampire après le passage sanglant du Duc au château. Suite a tout ceci, Henri décide d'aller à Redding House ce qui n'enchante pas vraiment Cornélia étant donné que lors de son précédent voyage la-bas, elle n'en garde pas un bon souvenir.

L'auteure nous plonge tout de suite dans l'histoire, nous entraînant dans ce monde sombre et sanglant, où la plume déverse du sang et ne se censure pas en matière d'obscurité. Georgia ne nous ménage pas, tout comme ses personnages, allant parfois jusqu'à nous faire entrer dans des passages absolument poignants et bouleversants. Je crois que tout le passé d'Henri vu à travers les rêves de Cornélia est le plus saisissant surtout celui où il se fait torturé par Avoriel. En parlant de lui, le roi sombre est une ombre qui plane en permanence et sa noirceur est mise en avant au côté d'un Henri déjà fort mais qui malheureusement ne peut pas le contrer. Nous apprenons également que le châtelain avait une femme et un enfant... Nous le découvrons jeune vampire, ainsi que dans des étapes de son existence qui nous permettent de mieux le comprendre et le connaître.

Georgia a un don incroyable parce qu'a travers la noirceur d'Henri ainsi que toute sa palette de défauts, entre la jalousie, la possessivité, son coté renfermé et stoïque, taciturne, ses crises de colère, je ne vois en lui qu'un vampire pourtant bon et tellement amoureux qu'il est capable de tout, même du pire. Je n'arrive pas à lui tenir rigueur de quoi que se soit, de l'accusé ou de penser du mal de lui. Je crois qu'il m'a hypnotisée, envoûtée et a utilisé ses pouvoirs sur moi. A chaque fois, je le comprends, et je vois surtout son amour pour Cornélia, qui a bien de la chance d'avoir un « homme » comme lui à ses côtés...

En parlant de Cornélia, elle va commencer son apprentissage une fois à Redding House, mais avant d'y arriver, elle va faire ses au revoir à son père qui ne se font pas dans la douceur. Le ton est donné, entre le père et sa fille : rien ne va plus en ce début de roman... Ensuite, nous découvrons qu'elle entre en contact avec un vampire retenu prisonnier et en piteux état. Si au début, tout comme elle, nous pensons à Maxime son ancien amant, Georgia nous surprend en introduisant de la sorte ce fameux Treizième. Jamais je n'aurai pensé à lui ! Quel superbe tour de la part de l'auteure ! Quant je vous le dis qu'elle a du talent … Cornélia va donc se taire et ne pas prévenir Henri de son «  échange » avec ce vampire qui semble avoir beaucoup de pouvoir également et un lien particulier avec elle. Pourquoi est-il parvenu a entrer en contact avec elle précisément et pas quelqu'un d'autre ? Son comportement fait penser à l'ancien amant de Cornélia...

L’hôtesse nous présente aussi de nouveaux personnages mais également des anciens que nous prenons plaisir à suivre. Certains attirent plus l'attention notamment Lucia, pour qui j'ai eu un petit coup de cœur, Bertille dont le rôle effacé au début va surprendre par la suite et tant d'autres encore dont un professeur de clavecin que j'ai eu envie d'étriper ! Une Emma qui va pas faire long feu... Ah revenons à ce maudit professeur … J'ai trouvé Henri extrêmement gentil avec lui ! Je voulais du sang, du cœur arraché, des membres brisés... Hola, je m'emballe désolée. Mais j'avoue avoir adoré Henri lors de ce passage, devenir un homme possessif qui va détruit celui qui a osé touché celle qu'il aime !

Sinon, je crois que j'ai secoué le livre plus d'une fois à défaut de pouvoir le faire personnellement à Cornélia. Cette demoiselle, qui s'affirme de plus en plus et joue de son «  emprise » sur Henri pour lui faire céder certaine chose, notamment au moment de la petite fille, est une véritable tête de mule additionné à une girouette. Elle provoque des catastrophes et tiens pour responsable Henri alors qu'il n'agit seulement que dans son intérêt et pour elle. Elle récolte ce qu'elle a semé et son souffre douleur n'est autre que le vampire qui l'aime. Alors certes Henri aurait peut-être pu se montrer moins violent à certain moment comme lorsqu'il lui fait boire son sang. C'est fort et poignant, voir un peu osé mais au final il fait ça pour elle et la sauver ! Quelle tête de pioche ! Elle n'hésite pas à utiliser ses nouveaux pouvoirs sur d'autres vampires pour obtenir ce qu'elle veut, elle fait des reproches à son compagnon de lui cacher des choses, alors qu'elle en fait autant. Elle se met dans des situations dangereuses et commet quelques bêtises …

Leur relation s'intensifie et évolue, tanguant entre l'amour et la haine. Un maigre fil que l'auteure telle une somnambule traverse et maîtrise à la perfection sans tomber. Georgia allie même les deux en même temps, arrivant à mélanger le bonheur et l'horreur à la fois. Une fois encore, elle me surprend lors de leur moment d'intimité. J'avais dans mon billet pour le tome 1, glissé une demande de plus de baiser et de rapprochement et je ne m’attendais pas à tout ceci. La aussi, le ton est donné pour le second tome. Entre le couple les choses montent d'un sacré cran et ça dès les premières pages. Cornélia et Henri passent à l'étape supérieure et s'unissent intimement mais attention ne vous attendez pas comme dans les autres romans qu'on lit à quelque chose de fantastique avec un vampire. Non, une fois encore Georgia crée son propre univers. Cornélia est plongée entre extase et horreur adsorbant des passages sanglants voir plus lors de leur union. De quoi également nous retourner parce qu'on ne s'attend pas à ça.

J'ai noté une plume plus réservée et timide contrairement aux descriptions bien imaginées lors des passages sombres. Je ne sais pas si je vais me remettre de celle d'Henri se faisant torturer, j'en ai eu les larmes aux yeux et mal au cœur... Bref, là en revanche, la plume reste suggérée, à la surface. Est-ce volontaire de la part de l'auteure, une certaine timidité à écrire et approfondir ces scènes ou justement un contraste entre l’extase et la noirceur de son récit ? Mettre plus en avant l'obscurité que la «  lumière ». En tout cas Georgia est surprenante et va là où personne ne l'attend, créant des effets de surprises hallucinants.

Pas une seule fois nous trouvons le temps long au court de ce délicieux pavé tant le rythme est soutenu voir essoufflant vers la fin et lors des passages où l'on en apprend toujours plus et on en veut toujours plus, comme Cornélia, c'est une vraie drogue !

J'ai vraiment hâte de découvrir la suite, surtout vue la dernière phrase du livre. La petite coquine nous abandonne sur … Vous verrez ! J'ai eu beau retourner le livre, non je n'avais pas la suite, mais c'est pour mieux nous attirer pour le prochain tome qui sera épique j'en suis sur ! Beaucoup de questions trottent dans ma tête, j'ai du mal à percer à jour le Treizième, je n'arrive pas à savoir s'il est vraiment «  bon  et gentil » où si c'est une taupe, un espion et un piège envoyé par Avoriel. Cornélia doit également faire face au deuil et celui-ci arrive dans des circonstances déchirantes. Je n'imaginais pas retrouver son père dans une situation pareille. Georgia tu es une déesse ! [/spoiler]

Quoi dire de plus mise à part que je suis envoûtée par autant de talent ! Et en plus d'être une auteure talentueuse, Georgia est une femme adorable qui prend de son temps pour échanger avec ses lectrices. Elle est pour moi, une source d'inspiration et un exemple, un modèle pour la petite apprenti auteure que je suis ! C'est mon auteure française favoris que je recommande à tout le monde ! Sa plume est travaillée, fluide et imagée, détaillée sans être lourde et suffocante. Au contraire, les mots glissent et s'avalent nous donnant envie d'en apprendre plus sur l'univers de ces vampires et sur Cornélia. Elle prend des chemins où on ne l'attend pas, loin de ce qu'on imagine et c'est encore bien mieux ! Elle n'a pas peur d'oser et d'entrer dans des sujets sensibles, violents, sombres ou même choquants, Georgia y va pour notre plus grand plaisir. Félicitation à cette auteure incroyable ! Merci de m'avoir fait voyager dans son univers et bonne continuation pour la suite. J'ai hâte de découvrir la suite et le dernier tome Les larmes rouges, mais également de lire ses prochaines histoires, qui seront, j'en suis sur, toutes aussi magiques et magnifiques !



par Vidia
Les Larmes rouges, Tome 1 : Réminiscences Les Larmes rouges, Tome 1 : Réminiscences
Georgia Caldera   
Je ne peux que confirmer ce qui a été dit avant. Ce livres est vraiment passionnant et accrocheur, on a envie de le lire d'une seule traite. Les personnages ne sont pas ou blanc ou noir, mais tout en complexité et sentiments contradictoires (comme nous en fait). Georgia fait vraiment preuve d'un grand talent d'écrivain et de conteuse. J'attends la suite!
Sur la route de ses rêves Sur la route de ses rêves
Marie-Laure Bigand   
Une belle découverte. Beaucoup d'émotions avec cette découverte d'une grand-mère dont Gabrielle ignorait l'existence et avec cette rencontre entre la jeune femme et Cyril.
Une intrigue qui est au final assez simple mais qui n'en ait pas moins prenante. On s'attache aux personnages dont on découvre peu a peu les histoires, en même temps que eux mêmes apprennent a ce connaitre.
J'ai beaucoup aimé le parallèle entre la vie de Gabrielle et celle de sa grand-mère qui forme une très belle histoire.
Chroniques des dieux, tome 2 : L'Ombre du Chevalier Chroniques des dieux, tome 2 : L'Ombre du Chevalier
James Clemens   
Ayant adoré le premier tome, j'attendais celui-ci avec impatience...
Je n'ai pas été déçue, au contraire !

L'intrigue prend corps dès les premières lignes, mais laisse le doute jusqu'à la fin. Tout le début du livre consiste en une vraie mise sous tension du lecteur, on sait que la menace est là, l'affrontement imminent, les forces se rassemblent... J'ai eu du mal à lâcher ce livre.
Les personnages sont toujours aussi attachants, on en apprend plus sur certains, ce qui permet au récit de prendre de l'ampleur.

Coté écriture, les quelques détails qui m'avaient dérangés dans le premier tome ont été effacés, ne reste qu'une écriture fluide et de qualité. Un régal.

par Funambule
Chroniques des dieux, tome 1 : L'ombre de l'assassin Chroniques des dieux, tome 1 : L'ombre de l'assassin
James Clemens   
Bon livre de fantasy, un scénario original : point de roi ici, mais des dieux !
Les personnages sont intéressants mais pas assez approfondis dans ce premier tome, on ne connait pas leurs motivations, ce qui ne les rends pas vraiment attachants.
Pas de temps mort, pas de longueurs mais un manque de descriptions qui m'a donné le sentiment d'être tenue à distance du roman...
J'ai malgré tout beaucoup apprécié les idées apportées par l'auteur et pris du plaisir à lire cet ouvrage mais je reste vraiment sur ma faim !!!!
J'attends le tome 2 qui devrait répondre à mes attentes !
(petite note au traducteur haut de la page 308 : expression "deux jumeaux" = pléonasme !!! qu'il me contacte s'il trouve une paire de 3 ou 4 jumeaux parce que là ca frise la découverte scientifique !!!)

par Lilwen
Nuits d'enfer au paradis Nuits d'enfer au paradis
Stephenie Meyer    Meg Cabot    Lauren Myracle    Kim Harrison    Michele Jaffe   
J'adore
Comment ne pas aimer un livre ou meg cabot et stéphanie meyer sont présentes. J'ai adoré toutes les nouvelles du livre avec un coup de coeur pour celle de stéphanie qui aurait mérité d'être approfondit. Idéal pour les personnes qui n'ont pas la patience de lire des tome entier et légèrement frustrant pour les autres Quoi qu'il en soit je ne regrette absolument pas mon achat

par thavany
À la croisée des mondes, Intégrale À la croisée des mondes, Intégrale
Philip Pullman   
J'ai lue ce livre il y a un moment mais j'en garde un très bon souvenir. C'est une trilogie magnifique et agréable à lire.
On découvre plusieurs univers différents et l'histoire est génial.
Nés à minuit, Tome 3 : Illusions Nés à minuit, Tome 3 : Illusions
C.C. Hunter   
J'ai autant accrocher que pour les premiers tomes ! L'histoire est toujours aussi captivante et il reste du suspense autour de Kylie.
Nés à minuit, Tome 5 : Crépuscule Nés à minuit, Tome 5 : Crépuscule
C.C. Hunter   
Le dernier tome de la série est aussi bien que les autres !
On s'attache facilement aux personnages et les cinq tomes se lisent assez rapidement. Des rebondissements, du suspense, juste génial !