Livres
494 722
Membres
493 126

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode


Ajouter un commentaire


Liste des commentaires

Commentaire ajouté par Jordan 2011-04-05T20:42:30+02:00
Diamant

"Je veux rendre mon avis spécial par rapport aux autres, tout en restant dans la simplicité, comme ce roman."

Avant tout, j'aimerai vous dire que j'écris cet avis après avoir du respirer à fond pendant un quart d'heure. Mes mains tremblaient trop forts, mes yeux étaient trop embués de larmes, mon coeur battait trop vite pour que je puisse écrire une phrase cohérente, et que mes idées s'éclaircissent un peu. Savez-vous pourquoi tous ces sentiments cent fois plus intenses que tous ceux que j'ai jamais ressenti se bousculent alors que je viens de finir Forbidden ? Tout simplement parce que roman, cette perle, est un des plus merveilleux livres que j'ai jamais lu. Un coup de coeur énorme, mais pas un de l'année, un de mon existence.

--------> Avis ENTIER : http://wandering-world.skyrock.com/2990343479-Coup-De-Coeur-Forbidden.html

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Althea 2013-10-18T10:22:51+02:00
Or

http://altheainwonderland.blogspot.fr/2013/10/forbidden.html

J'ai longtemps hésité à lire ce roman, pour diverses raisons mais principalement car j'étais vraiment pas sûre à cause du thème. Puis finalement je me suis laissée convaincre de lire Forbidden, principalement car on m'a garanti que c'était loin d'être glauque et que j'avais énormément apprécié le style d'écriture de Tabitha Suzuma en lisant Hurt. Et j'ai bien fait. J'ai bien fait. J'ai bien fait parce que Maya et Lochan ne sont pas frère et sœur. Pas vraiment. La génétique peut bien dire ce qu'elle veut mais ces deux-là sont plus des partenaires, des parents, que des frère et sœur. Ils n'ont pas pu avoir une relation fraternelle classique, pour la simple et bonne raison que leurs parents ne leur ont pas laissé le droit d'être des enfants "normaux". Très rapidement ils ont échoué dans leurs rôles de parents et ont laissé à leurs deux aînés la lourde tâche de les remplacer auprès des trois cadets : Kit, Tiffin, et Willa. Et la force du récit de Tabitha Suzuma fait qu'en tant que lecteur on ne les perçoit jamais comme frère et sœur non plus. Du coup même en tant que personne extérieure, le fait que cette relation soit terriblement pernicieuse et mal sur bien des niveaux est bien vite balayé.

Le tout est surtout extrêmement bien servi par la plume de l'auteur. Celle-ci se surpasse dans la description des émotions parfois contradictoires de l'ensemble de ses personnages. Et si on n'est pas forcément toujours en accord avec leurs mots, leurs pensées, et leurs gestes, il n'existe pas un seul moment du roman où on se détache d'eux à cause de ces divergences. On est totalement attachés à ces personnages, pour le meilleur et surtout pour le pire ! La romance est quant à elle emmené de manière très subtile et naturelle, même si cela semble bizarre d'utiliser ces mots précis vu la situation de nos héros. Je donne également un majeur point positif à Tabitha Suzuma pour les descriptions tellement justes au sujet de l'inaptitude sociale de Lochan et de ses crises de panique. C'est tellement bien écrit qu'on ressent à travers les mots toute l'oppression et l'impuissance de plein fouet. C'était presque trop. Presque trop comme toute la complexité de leurs sentiments contre lesquels ils se battent parfois eux-même. Presque trop comme les responsabilité bien trop grandes laissées par leur incapable de mère, sévère concurrente au titre de pire mère de l'année. Presque trop comme l'égarement et le désespoir de Kit, Tiffin, et Willa, ces trois gosses qui sont élevés par un frère et une sœur à peine plus âgés qu'eux et franchement pas équipés pour le job malgré qu'ils fassent de leur mieux.

La fin a elle seule est un vrai résumé de tous les sentiments qui nous habitent en lisant ce roman. De la peur, de la tendresse, de la peine, et beaucoup de colère. De la colère un peu contre tous. Contre cette mère incapable. Contre Lochan. Contre Maya. Contre le système. Contre la haine et les préjugés. On arrive à un point où on se retrouve fébrile devant son livre, à supplier mentalement certains personnages de ne pas tout gâcher. Encore. Parce que y'a déjà eu bien trop de gâchis, de peine, et d'injustice pour qu'on puisse en accepter encore une couche.

Forbidden est un vrai bouquin qui, au delà de son thème, parle de préjugés et d'injustice. On atteint un vrai point de non retour à la fin de ce roman, et Tabitha Suzuma nous emmène vraiment au bout de nos émotions pour nous laisser un peu vidés. Personnellement je n'ai pas rangé ce livre dans mes coups de cœur car j'ai réussi à garder une certaine distance avec beaucoup de choses en le lisant, j'ai pas eu ce déclic qui m'aurait fait basculer à 300%, mais malgré cela même après que j'eus terminé ma lecture je pensais encore à l'histoire de Maya et Lochan. Et alors même que j'écris cette chronique et que je suis forcée de revivre ce voyage, les sentiments sont encore hyper forts. Et ça, c'est donné à bien moins de romans qu'on pourrait le croire !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par DML12 2014-07-13T15:52:40+02:00
Diamant

Forbidden m'a détruite. Forbidden m'a explosée en un milliers de morceaux que j'essaie de retrouver. Ce livre est tellement beau, horriblement beau.

Forbidden c'est l'histoire de Lochan et Maya qui ensemble, ont du élever leurs trois frères et soeurs, leur mère alcoolique en étant incapable. Leurs responsabilités, la constante pression sur leurs épaules les a rapprochés au delà de leur lien de parenté. Lochan et Maya sont devenus de plus en plus proche. Tellement proche qu'ils sont tombés amoureux l'un de l'autre.

Comment mettre des mots sur ce livre? L'histoire de Forbidden est magnifique. Tabitha Suzuma par tous les aspects de son roman a su me bouleverser, me toucher au delà des mots.

Tout d'abord, évidemment, les personnages. Tous sans exception sont incroyables et exceptionnels. Voici une petite description de la famille Whitely : Willa d'abord, 5ans, la plus jeune donc mais aussi la plus pétillante. Puis, Tiffin 7ans. Et enfin Kit, 13 ans, l'ado enfermé dans l'amertume, la haine et qui dérive de plus en plus. Le père et la mère depuis longtemps hors de cette famille qu'ils ont abandonnés. Leur père pour refaire sa vie avec une nouvelle femme. Leur mère, préférant être chez son petit copain et sortir que s'occuper d'eux. Autant vous dire que leur situation n'est pas à envier au contraire.

Et puis, Lochan, 18 ans et Maya, 16. Maya est une jeune fille tellement exceptionnelle. J'aimerais lui ressembler. Elle est belle, forte, courageuse, et se plie en quatre pour ceux qu'elle aime et lutte tous les jours pour continuer.

Et Lochan, tellement touchant. Depuis que leur père est partit et que leur mère sombre et les abandonne peu à peu elle aussi, Lochan et Maya ont du faire face à des responsabilités qui ne sont pas de leur âge et qui ne leur ont jamais permit d'être normaux.. Toutes leurs jeunesses a été sacrifiées. Lochan est tout aussi fort que sa soeur, mais en même temps, tellement fragile. Ils se comprennent l'un l'autre parfaitement, et se soutiennent. Au fil du temps, ils sont devenus plus proche que des frères et soeurs devraient l'être. Trop proche.

Les personnages de Tabitha Suzuma sont forts, beaux, et paraissent RÉEL.

Dans Forbidden, il n'est pas question de ressentir des émotions. Non. L'auteure grâce à ces personnages, et ces mots nous les balance en pleine tête, tels des uppercuts qui trouvent toujours leurs cibles. Les pages de Forbidden suinte littéralement de toutes la souffrance, les regrets, les angoisses, mais aussi les joies et l'amour. Spoiler(cliquez pour révéler)Comment ne pas être émue face au mal-être de Lochan, son incapacité de communiquer? Qui ne s'est jamais sentie une fois dans sa vie complètement seule ? Forbidden est émouvant parce qu'il fait aussi appel aux pires sentiments que l'on peut éprouver.

Les phrases de Tabitha Suzuma sont magnifiques, les mots vont directement au coeur, et avant de réaliser, la dernière page était tournée et des larmes baignaient mes joues.

Il faut bien le dire, Forbidden est un livre dérangeant et invite à se poser des questions. Tabitha Suzuma en choisissant l'amour entre un frère et soeur ne choisit même pas un amour illicite mais un amour non admis, inacceptable aux yeux du monde. L'inceste est un sujet tabou, dont on ne parle jamais - au grand jamais. Et je suis la première à trouver ça contre nature, presque "dégoûtant". Et pourtant, et pourtant, l'amour de Maya et Lochan est tellement pur, tellement parfait, magnifique qu'il est impossible de lui associer des adjectifs tels que "dégoûtant" ou "malsain". Tabitha Suzuma pose un véritable problème de conscience.

Comment rejeter un amour si beau?

"How can something so wrong can feel so right ?"

Juste un dernier mot pour la fin, n'espérez pas une seule seconde que vos sentiments seront épargnés car cet espoir était vain à partir du moment où vous avez ouvert ce livre.

Spoiler(cliquez pour révéler)En tournant les pages avidement, je pensais "Non. Non. non !". J'avais envie de hurler, jeter le livre le plus loin possible. Car c'est tellement.. tellement horrible ? (Existe-t-il un mot pour décrire l'indescriptible horreur? ). Même dans les derniers moments, leur amour reste beau. Le sacrifice de Lochan est aussi beau que le combat que va mener Maya chaque jour pour survivre sans lui. Je voudrais détester ce livre pour cette fin, je voudrais le haïr mais je sais que cette fin est envisageable - et pire correspond, et ça me tue. Maya et Lochan méritaient une fin heureuse. Pas ce retour sur terre alors que tout allait mieux. Pas cette dégradation de leur amour par des mots. J'aurais préféré tout mais pas ça.

Je m'arrête là, car il est inutile d'en dire plus. Je sais que je n'arriverais jamais à capturer parfaitement mes émotions ou mes pensées sur ce livre car moi-même je ne sais pas où j'en suis. Tout ce que je sais c'est que Forbidden me hantera longtemps le soir avant de dormir, ou à n'importe quel moment de la journée. Je peux dire sans me tromper que Forbidden est d'une terrible beauté. Je voudrais que, dans un monde parfait, tout le monde lise ce livre au moins une fois. Et tout ce que je peux espérer c'est que je vous en donne envie par ces mots.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Chrysoprase 2012-07-11T19:20:44+02:00
Diamant

Je l'ai fini et je n'ai pas de mots pour vous décrire ce que je peux ressentir. Je voudrais seulement vous dire à quel point ce livre est beaucoup plus qu'un simple diamant.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Darkning 2015-06-02T17:44:11+02:00
Or

MON DIEU. Déjà je vais faire une petite dédicace spéciale à la personne qui m'a gentiment spoilée la fin et m'a fait perdre toute envie de le finir. Merci bien à toi créature venue des enfers !

Heureusement j'ai réussi à finir ce livre et WAHOU, j'en suis encore toute chamboulée. Je l'ai fini durant la nuit et il m'a fallue une demi heure pour me remettre de cette fin affreuse. Cruelle auteure, j'en ai pleuré.

Ce roman est un véritable coup de poing dans la figure qui fait mal mais qui fait aussi réfléchir. A mes yeux du moins. L'histoire est aussi cruelle que belle, l'histoire d'amour entre Maya et Lochan, frère et soeur - je spoile personne c'est dans le résumé :) - est dérangeante mais obsédante.

Et j'ai adoré la façon dont se déroule les choses : elles vont à leur rythme sans se presser. Par contre cette fin... puis-je par pitié la réécrire ?

L'écriture est un vrai régal ! C'est poétique et poignant, et ça percute fort pour faire passer les émotions des moments forts. Vraiment, ce livre est une petite perle.

Je l'aurai simplement plus apprécié si on ne m'avait pas spoilée la fin... Alors j'aurai pu le livre d'une traite sans repousser la conclusion à ce point.

Un excellent roman qui devrait vraiment être publié en france ♥

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Qrvt 2016-03-06T21:58:50+01:00
Diamant

Ce livre est destructeur.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Bloesem 2017-10-09T18:16:41+02:00
Diamant

On se surprend à soutenir leur amour tout au long du livre même si c'est un amour assez atypique à la fois beau et Spoiler(cliquez pour révéler)tragique.

Au fil des pages, à nos yeux, ils passent de simples frères et soeurs à amoureux passionnés et on a plus qu'un seul rêve en tête : que leur histoire se termine bien.

Les personnages sont vraiment attachants et sont très différents. Lochan est un grand timide tandis que Maya est assez joviale et pleine de vie mais deux choses les reunissent : leur amour pour leurs trois frères et soeurs : Kit, Tiffin et Willa et l'amour qu'ils ressentent l'un pour l'autre.

Ce livre fait réellement réfléchir et ouvre les yeux sur un amour illégal de nos jours qui peut être pourtant si beau !

La fin du livre est pour moi un véritable déchirement, mais je n'en ressors en aucun cas frustrée.

Spoiler(cliquez pour révéler)L'un meurt pour que l'autre puisse avoir la chance de vivre. Et je trouve cela particulièrement beau et puissant comme fin même si ce n'est pas le happy end que l'on désire presque tous au fond de nous...

Je conseille forbidden à 100% car il traite d'un sujet tabou avec une grande sensibilité et une grande justesse. Puis également, par ses très belles phrases parsemées dans le recit.

"Tu as toujours été ma meilleure amie, mon âme soeur, et maintenant je suis tombé amoureux de toi. Pourquoi est-ce un si grand crime ?" - Lochan à Maya

Une lecture bouleversante dont je ne sors pas indemne et qui me marquera sans aucun doute à vie.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par songe-et-illusion 2015-08-20T19:55:42+02:00
Argent

Comme beaucoup de lecteurs avant moi, je ne savais pas vraiment à quoi m’attendre en lisant ce livre. Je ne savais pas vraiment comment j'allais réagir face à l'histoire, quelle serait ma position par rapport au thème.

Je l’avais acheté l’été dernier mais après (courte) réflexion, son thème me mettait mal à l’aise. De fait, depuis plus d’un an, le livre prenait gentiment poussière dans ma bibliothèque. Mais il y a deux jours, je l’ai sorti et me suis dit « pourquoi pas ? Il a reçu tellement d’avis positifs, il doit être vraiment bon. »

J’ai trouvé le début long. Je ne me sentais pas du tout à l’aise avec le personnage de Lochan, cet être renfermé et asphyxié par sa phobie sociale me rendait terriblement inconfortable. Mais ne vous méprenez pas. Cela est lié au fait que l’auteure, Tabitha Suzuma, a ce don très peu répandu mais tellement recherché, de savoir mettre le doigt sur les bons mots et les plus belles tournures de telle sorte à ce que chacune des émotions qu’elle transcrit nous submergent et nous coupe le souffle. D'une telle manière, que l'on a l'impression de vivre ces émotions nous-même. C'est à couper le souffle. Rien que pour son écriture, ce roman est un trésor.

Le personnage de Maya, plus joviale et vivant m’a tout de suite plu. Les enfants m’ont énormément touché, notamment Kit, le petit rebelle de la famille pour qui j’avais un faible et qui a su me faire rire à quelques reprises car en lui, je me revoyais de temps à autre, lorsque j’étais plus jeune.

Au fur et à mesure que l’histoire avançait et que Lochan et Maya commençaient à se rapprocher je ne cessais de me dire « bon, j’arrête. Finalement je ne sais pas si je suis capable de le lire, il me gêne beaucoup trop ». J’étais tiraillée entre deux « moi » et deux états d’esprit : d’un côté la personne totalement ouverte d’esprit que je pensais être et surtout, que je voulais être et d'un autre côté, cette sorte répulsion pour ce que j’étais en train de lire. J’avais envie de ne pas être gênée par l’histoire, d’accepter l’amour de Maya et Lochan, pourtant je ne pouvais pas m'en empêcher.

Peu à peu, au fil des chapitres, j’ai commencé à me prendre à l’histoire, à comprendre davantage la psychologie des personnages. J’arrivais à mieux comprendre Lochan qui m’inquiétait beaucoup au début. Puis, je ne dirais pas que je l’ai profondément apprécié, mais sa douceur et sa fragilité ont su me toucher et j'ai développer une forme de sympathie pour ce personnage.

Ce livre m’a fait passer par mille et unes émotions. La colère était l’une d’elles. J’en voulais à cette abominable femme qui délaissait ses enfants, qui mentait et qui était l’antithèse parfaite de ce qu’est une vraie mère. À mon plus grand étonnement, j’en ai voulu à la société qui séparait ces deux personnes qui s’aimaient si profondément et qui, finalement ne faisaient de mal à personne. Comment le bonheur de deux personnes peut-il être défendu ? Pourquoi ne pouvons nous pas nous préoccuper de nous-même et laisser deux personnes s’aimer comme elles l’entendent ? Comment des lois peuvent-elles s’élever contre l’amour ? Ce livre a éveillé en moi de nombreux questionnement. Il m’a fait me remettre en question, ainsi que mes croyances, ma vision des choses. Oui, il m’a profondément dérangée. Oui, il m’a terriblement gênée. Mais je ne regrette en rien cette lecture.

La fin m’a bouleversée, tout comme l’oeuvre en elle-même. Spoiler(cliquez pour révéler)Je ne pouvais quitter des yeux les derniers mots « It’s nearly summer ! ». Cette note d’espoir exprimée par Tiffin après tout ce qu’il venait de se passer, m’a émue au plus profond de mon être. J'ai été heureuse que l'auteure termine sur de telles paroles.

Pour être honnête, à cet instant même, j’ai encore du mal à définir mon point de vu sur le sujet. La lecture de Forbidden, bien que cela soit purement fictif, m’a véritablement ouvert les yeux par rapport aux idées préconçues que je pouvais avoir, cette répulsion "naturelle" car inculquée par la société s’est quelque peu dissoute. Je ne suis pas encore totalement à l’aise avec le sujet, l’inceste, mais grâce à cette merveilleuse auteure, j’y pose un regard changé.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Lylie34 2013-07-29T19:13:52+02:00
Diamant

Beaucoup de chose à dire...Laissez moi vous dire que je ne ressens aucune culpabilité sur le fait que j'aurais aimé que Lockan at Maya trouve un échappatoire.

L'inceste un sujet Tabou et sensible...mais dans un tel contexte, peut on vraiment les accuser d'inceste...car dans leur monde, ce n'est que le vrai et unique amour.

Oui on souvent je me suis dit, ces deux gosses, se sont perdus dans leur rôle de frère et de sœur parents, ils ont grandis trop tôt. Affronter la vie de cette façon ne peut que créer un lien que personne d'autre ne peux comprendre.

Laisser moi vous dire que j'"aurais aimé plus d'une fois que Lockan ou Maya, est le courage de claquer leur...d'alcoolique de mère.

Je m'attendais a cette fin tragique, même d'une façon plus tragique encore. je ne spolierai pas.

Ce que l'on ressens tout au long de cette lecture, ce n'est que douleur, frustration, haine, tristesse, solitude. A aucun moment dans ce roman je me suis sentie mal à l'aise, quand même un frère et une sœur...je ne sais pas, le style de l'auteure est merveilleux, chargé d'émotion et d'électricité. J'ai souffert jusqu'au bout avec eux, et je souffre encore.

Bouleversant..je ne sais pas si en France le livre sera édité, sont ils prêt a lever le voile sur ce sujet?

Pour moi ce roman vaut un 10/5.(less)

Afficher en entier
Commentaire ajouté par pwachevski 2014-09-13T22:09:11+02:00
Argent

Tout le monde ou presque ne parle uniquement de la romance taboue, car incestueuse, que l'on trouve dans ce livre. Du coup j'ai été assez étonné par ce que j'ai lu, car je ne pense PAS DU TOUT que ce soit le sujet principal de ce livre. Pour moi, c'est en premier lieu l'histoire dramatique d'une famille déchirée par les problèmes, ensuite arrive l'inceste, qui vient donner du relief à ce drame (durant la seconde moitié du livre seulement!). La romance découle directement du drame Spoiler(cliquez pour révéler): c'est uniquement parce que Lochan et Maya sont placé dans une situation de parents et non de frère et sœur qu'ils tombent amoureux. Donc, pour moi, la romance ne peut pas être considéré comme le genre principal de ce livre...

Mais bon, bien que ce ne soit pas vraiment ce à quoi je m'attendais, j'ai quand même pris plaisir à lire ce livre. C'est presque objectivement une très bonne histoire, porté par des personnages extrêmement bien construit. Ils ont tous une personnalité propre et ils semblent tellement réels. Leur réactions sont incroyablement cohérentes. Spoiler(cliquez pour révéler)Suite au divorce des parents, on sent parfaitement que chacun réagit à sa façon. La mère peine à joindre les deux bouts et noie son chagrin dans l'alcool et les relations douteuses. Lochan prend à bras-le-corps la situation et a tel point qu'il en oublie un peu de vivre. Maya est plus dans la douceur et l'apaisement mais malgré tout prête à tout pour les siens. Kit réagit violemment, et semble en colère contre le monde entier, mais on sent qu'il a un bon fond. Les deux plus jeunes sont très touchants car ils réagissent avec la candeur de l'enfance. Ce ne sont que des comportements qui semblent tout à fait plausibles. Et on ressent encore plus ce réalisme dans des situations concrètes. Du genre, l'accident de Willa et la confrontation avec l'assistante sociale, où on sent parfaitement que malgré leurs difficultés, la pire des choses serait d'être séparé.

Par la cohérence de ses personnages et des différentes tranches de vie proposées, l'auteur arrive vraiment à faire passer pas mal d'émotions. Plus que ça même, on se sent impliqué dans cette histoire, un peu comme si on était nous même un membre de cette famille.

La partie romance est elle aussi très bien. Vu le thème, ça aurait très facilement pu tomber dans le graveleux, vu l'age des personnages, ça aurait facilement pu tomber dans l'amourette niaise à laquelle on ne crois pas vraiment. Et finalement pas du tout. Bien au contraire, on nous propose une histoire incroyablement juste et mature. ça semble totalement crédible, et même logique. Aucuns comportements ne semblent forcés, tout ce fait naturellement. Les interrogations, inquiétudes et, bien sur, sentiments des personnages semblent vraiment sincères. J'ai aimé le style de l'auteur, qui avec des termes pourtant très simples arrive à mettre des mots sur des sentiments si complexes et délicats à traiter.

Bref, les deux aspects de l'intrigue se déroulent avec une normalité assez bluffante. On se dit finalement que cet amour, qu'on aurait été les premiers à condamner, semble dans ces circonstances totalement banal. C'est à la fois une histoire impossible à supporter et incroyablement belle à sa manière.

Ce n'est en aucun cas un texte cherchant à défendre la légalisation de l'inceste, on reste parfaitement neutre à ce sujet. Mais il est impossible de lire ce livre sans s'interroger à ce sujet. Sans se poser des questions qu'on ne se serait probablement jamais posé avant de le lire. Et rien que pour ça, je pense qu'il mérite d'être lu. Pour enfin entendre parler de ce sujet, et d'en entendre parler d'une façon quasi inédite, en se mettant à la place des gens qui le vivent.

Coté négatif :

- je n'ai pas beaucoup aimé les intrigues au lycée, aussi bien dans les salles de classe, qu'entre les élèves. C'est des problématiques vraiment adolescentes, et j'ai passé l'age de m'y reconnaitre.

- la narration est souvent maladroite : on a deux narrateurs, mais c'est pas pour autant qu'on a deux héros. Lochan est vraiment beaucoup plus mis en avant que Maya. Il n'y a que dans quelques scènes bien précises où l'on a une impression de double point de vu, le reste du temps cette double narration est pas indispensable

- les dialogues parfois trop vulgaires à mon gout. J'aime pas du tout cette tendance à utiliser un vocabulaire très familier sous prétexte que les personnages sont jeunes ! Je trouve que ça tombe trop facilement dans le cliché.

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode