Livres
472 781
Membres
445 777

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Fortune de France, tome 3 : Paris, ma bonne ville



Description ajoutée par RMarMat 2016-02-07T10:55:01+01:00

Résumé

Alliant magistralement vérité historique et entrain romanesque, Rober Merle poursuit ici la fresque inoubliable d'un demi-siècle de notre histoire, qui se prolongera dans "Le prince que voilà".

Afficher en entier

Classement en biblio - 146 lecteurs

Extrait

- Quoi Monsieur ! cria-t-elle, m'ôtant ses lèvres et se reculant, vous portez tout votre poil !

- Mais oui, dis-je béant.

- Du haut en bas ?

- Du haut en bas.

- Ciel ! s'écria la baronne. Corinne, as-tu ouï ? M.de Siorac porte tout son poil ! Havre de grâce, peut-on être à ce point provincial !

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Or

Les événements s'enchaînent sans temps mort. Le point culminant est ici le massacre de la Saint-Barthélémy, aboutissement d'une semaine au climat oppressant, tous les ingrédients étant réunis pour que les choses dérapent. Pierre et Miroul sauveront leur peau et rentreront entiers à Mespech.

Petit rappel cependant : cette histoire reste un roman et tout comme l'a fait Alexandre Dumas avant lui, Robert Merle utilise l'Histoire pour servir la progression de son récit.

Afficher en entier
Argent

J'ai trouvé ce tome plus vivant (paradoxalement) que les précédents. La nuit de la Saint Barthélémy menace le héros comme une épée de Damocles, et même si on connait les faits, on appréhende l'issue. On découvre un Paris inconnu, confus et populaire ainsi qu'une cour royale frivole et intrigante.

Afficher en entier
Diamant

Je deviens un inconditionnel de la saga Fortune de France. J’aime ses personnages impétueux dans leurs propos, intrépides dans leurs actions, volages en amour mais tellement attachants, attendrissants par leur franchise, leur bonne foi et leur fidélité en amitié.

Sous la plume de Robert Merle, l’histoire de France devient passionnante et plus compréhensive., Cette lecture est un vrai régale de littérature grâce au mélange de l’ancien français et de l’occitan que manie avec brio l’auteur. Ce plaisir est du également à la confrontation entre personnages de fiction et réel ; comme par exemple dans ce volume avec Michel de Montaigne et Pierre de l’Estoile.

Fresque brillante et truculente, nous retrouvons dans ce troisième tome Pierre de Siorac héros plein de panache, à Montpellier où il obtiens ses diplômes de médecine. Condamné suite à un duel où il tue le conte de Frontenac, ennemi juré des siens, il doit se réfugier à Paris afin de quérir la grâce du Roi.

Pierre de Siorac découvre une ville agitée, sale, puante mais aussi la vie de cour et ses intrigues… Il assiste au mariage de Marguerite de Valois et Henri de Navarre. Mais rien ne s’arrange et les tensions sont à leurs combles dans la capitale entre les princes catholiques et les chefs protestants... Prémisse de la funeste nuit de la saint Barthélemy où riches et misérables catholique s’enflamment dans un immense massacre de protestants.

J’ai vraiment ressenti de manière intense les événements de ce 24 août 1572, la sauvagerie et toute la meurtrissure de cette nuit. J’ai vécu comme si j’y étais les hésitations de Catherine de Médicis et de son fils le roi Charles IX. J’ai découvert le cynisme du duc de Lorraine, Guise et de sa « sainte ligue » qui complotent contre le roi, contre les protestants avec l’argent du roi d’Espagne tandis que l’amiral de Coligny, chef de fil des huguenots, vieux et malade veux encore croire en une cohabitation entre les deux religions bien que tous les signaux alertent son camps du contraire…

Heureusement Pierre de Siorac et ses amis traversent sans trop d’accros, avec courage et panache ses embûches et ses horreurs me promettant ainsi un quatrième tome (Le prince que voilà) que j’attends avec impatience.

Afficher en entier
Or

Même si ce tome est encore plus épais que ceux qui l’ont précédé, je ne me suis pas ennuyée, bien au contraire : il est dans la même lignée que les deux premiers livres, et donc tout aussi bien et instructif, si ce n’est plus.

En effet, en plus de nous décrire le Paris du siècle des guerres de religion, la fin de ce tome met (enfin ?) en scène la si célèbre Saint Barthélémy, peinte sans en cacher la moindre de ses horreurs, si bien que, même si une ou deux scènes ont su me rebuter, j’ai apprécié d’en avoir un éclairage assez complet.

Enfin, je n’ai toujours rien à redire sur le style de l’auteur, même si (et peut-être était-ce déjà le cas avant, sans que je ne m’en rende compte ?) j’ai trouvé certaines phrases un peu longues… et donc, j’en perdais parfois le sens, ce qui était un peu embêtant.^^

Afficher en entier
Or

Tome 3 de « Fortune de France ». Pierre de Siorac est promu docteur en médecine et rentre derechef à Mespech afin d’y retrouver sa famille. Avant de partir, il rencontre le maître d’armes Giocomi. Hélas, il tue lors d’une embuche, en loyal duel le compte de Frontenac, ennemi juré des siens. Incontinent, il doit donc partir pour Paris afin d’y demander la grâce du roi. Il connaît alors tous les déboires de la vie parisienne et de la cour jusqu’à obtenir sa grâce juste avant la Saint-Barthélemy à laquelle il échappe non sans grand mal.

Encore un exemple sublime de la plume de Robert Merle. C’est vraiment du génie de faire passer des bouts d’histoire de France par la vie quotidienne et les amours agitées de ce petit médecin. La description de la Saint-Barthélemy glace le sang par se détail macabres, montrant à plein l’horreur de l’âme humaine. Quelle folie que la religion !

Afficher en entier
Bronze

Un bon troisième tome, moins de passages paillards que dans les autres (mais encore un peu trop à mon gout), on passe un bon moment.

On sent la tension montante dans la ville de Paris, à la veille de la Saint-Barthélémie, puis les horreur de celles-ci.

On est vraiment plongé dans l'ambiance de l'époque, ou la plus grande misère côtoie la richesse extrême, où le paraitre est plus important que l'être, et où une différence d'inclinaison religieuse vous ôte toute humanité.

Afficher en entier
Or

Ce troisième opus de cette famille protestante pendant le massacre de la saint Barthélemy. Une belle tension reproduite dans ce roman. Ecriture particulière car écrit avec des mots de l'époque. J'ai eu du mal sur certain mots qui ne sont pas dans le lexique. Cela reste une belle aventure comme Robert Merle sait nous les transmettre.

Afficher en entier
Diamant

Quelle histoire et quel suspense quant à l'issue de la fuite de Paris de Pierre de Soriac. Les descriptions de l'époque et l'écriture piquée de"vieux mots français" sont captivantes.

Afficher en entier
Or

Le tout jeune Pierre de Soriac, arrivant de Montpellier, découvre Paris. Ce Paris haut en couleur, du petit peuple à la noblesse. Il échappera de justesse au massacre de la Saint-Barthélémy.

Afficher en entier

Date de sortie

Fortune de France, tome 3 : Paris, ma bonne ville

  • France : 1980-12-01 - Poche (Français)

Activité récente

Katy06 l'ajoute dans sa biblio or
2019-09-22T13:40:28+02:00
fred57 l'ajoute dans sa biblio or
2017-11-08T21:43:18+01:00

Évaluations

Les chiffres

Lecteurs 146
Commentaires 9
Extraits 11
Evaluations 22
Note globale 8.14 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode