[Challenge] Le Challenge multilingue (2018-2019)

Forum dédié à des Challenges strictement littéraires, espace de défis personnels et collectifs autour des livres (ce n'est pas un espace de jeux)
book-princess
Messages : 1369
Inscription : 2011-09-18T13:18:50+02:00

Re: [Challenge] Le Challenge multilingue (2018-2019)

Messagepar book-princess » 2019-06-09T14:56:07+02:00

Hello !

Nouvelle lecture pour moi, je suis vraiment à fond dans les VO en ce moment. J'ai lu Ready player one de Ernest Cline.

Mon avis :
Lu en anglais sous le titre "Ready player one".
Un roman extrêmement addictif !! Honnêtement, cela faisait longtemps que je ne m'étais pas à ce point concentrée sur un seul livre. J'y pensais au travail, en mangeant, en dormant même, avec un seul désir : je. veux. savoir. la. suite.
Je pense que le fait que mon cerveau soit un genre d'hyperactif compulsif (en témoigne mon insomnie chronique) est la principale raison pour laquelle je me suis sentie aussi immergée dans le bouquin, comme si j'avais plongé en personne dans l'Oasis et que je voyais et sentais tout les sons, les couleurs, les informations. Vraiment, je trouve que l'auteur a crée un monde incroyable que j'ai adorer m'imaginer.
Bon, par contre, j'avoue : étant née en 1997, une grande partie des références des années 80 me sont passées complètement au-dessus, ce qui est dommage parce que bon, le livre repose quand même beaucoup là-dessus. Mais bon, c'est un problème qui vient de mon côté, et ça n'empêche pas l'histoire d'être géniale.
Comme j'ai vu et apprécié le film avant de lire le livre, j'avais peur d'être un peu déçue, de ne pas avoir la surprise d'une première découverte de l'oasis ; mais, et j'en suis reconnaissante à Spielberg, le film est complètement différent, notamment les différentes épreuves pour obtenir les Clés. Rétrospectivement, je trouve qu'il a eu autant d'imagination de son côté, et qu'il a crée quelque chose de super (et très geek).
Mais on est ici pour parler du livre. Pour ce qui est des personnages, je trouve que Wade est un bon pp, drôle et sarcastique comme je les aime, et puis il n'est pas tout puissant, au contraire, il a ses défauts et il avance dans la vie comme il peut, ce qui fait qu'il est hyper attachant. Le reste des High Five aussi, même si j'ai eu un petit coup de cœur pour Aech (pour le coup, je regrette que le film m’ait "spoilé" son identité, ça gâche la surprise) et pour Daito qui est chou.
Pour résumer, j'étais vraiment à fond dedans, comme on dit, et je pense que je relirai Ready player one au moins une fois, en prenant mon temps cette fois, pour mieux savourer l'histoire. Et puis, ne serait-ce que pour mieux comprendre certaines références (ça fait deux ans que Blade runner est au sommet de ma watch list, c'est une bonne motivation pour enfin m'y mettre !).


Mon recap

TOTAL : 5/6

Miney
Messages : 1538
Inscription : 2013-10-25T20:28:01+02:00

Re: [Challenge] Le Challenge multilingue (2018-2019)

Messagepar Miney » 2019-06-25T20:09:33+02:00

Close Enough to Touch, Colleen Oakley

Mon avis :
Une femme rencontre un homme. Ils se plaisent. Rien de plus simple comme synopsis... Sauf quand l'une souffre d'une allergie au contact humain si violente que le moindre effleurement peut la tuer, et que l'autre peine à apprivoiser son fils autiste adoptif. Et là, ça devient un peu plus original.
Les personnages principaux attirent vite la sympathie et leur développement, s'il n'est pas très poussé, est cohérent. La plupart des personnages secondaires sont surtout esquissés, mais ne donnent pas non plus l'impression d'être complètement vides.
Concernant Jubilee, je trouve que dans ce genre de roman contemporain, l'héroïne solitaire et addicte à la lecture commence à être un peu cliché, mais d'un côté ça doit permettre au lectorat visé de s'identifier plus facilement (et au final, ça ne m'a pas tant dérangée donc je dois en faire partie).
J'ai vraiment, VRAIMENT apprécié le fait que la romance ne soit pas mièvre. On n'est pas noyé dans des descriptions pleines de guimauve du physique du personnage masculin (qui n'est ici pas un fantasme sur pattes pour une fois), les amoureux ne tombent pas en pâmoison devant le moindre geste ou la moindre parole de l'autre durant des pages (coucou autre auteure de romance qui s'appelle Colleen...). Si l'un et l'autre se trouvent attractif, on n'en fait pas des caisses. Et ça marche plutôt bien, même si mon cœur n'a pas battu la chamade.
J'ai aimé que la fin soit ouverte et nuancée, mais je l'ai trouvée un peu abrupte.
L'écriture du roman est plutôt fluide et je l'ai lu en anglais presque aussi vite que je l'aurais lu en français.
Je ne pense pas qu'elle me restera longtemps en tête, mais cette petite romance feel good s'est révélée rafraîchissante et addictive.

Niveau d'anglais : Facile
L'écriture est fluide, le cadre contemporain, il y a peu de vocabulaire particulier.

Récapitulatif : 4/6
  1. A Court of Mist and Fury, Sarah J. Maas (niveau Intermédiaire)
  2. Archer's voice, Mia Sheridan (niveau Facile)
  3. Jenna Fox Chronicles, Book 1 : The Adoration of Jenna Fox, Mary E. Pearson (niveau Facile)
  4. Close Enough to Touch, Colleen Oakley (niveau Facile)

book-princess
Messages : 1369
Inscription : 2011-09-18T13:18:50+02:00

Re: [Challenge] Le Challenge multilingue (2018-2019)

Messagepar book-princess » 2019-07-05T19:56:08+02:00

Hello !

Aujourd'hui, je valide le challenge ! J'ai lu The trials of Apollo, book 2 : The dark prophecy de Rick Riordan.

Mon avis :
Lu en anglais sous le titre "The trials of Apollo, book 2 : The dark prophecy".
Comme toujours quand j'écris un avis sur un livre de Rick Riordan, j'ai l'impression de perdre toute objectivité. Oui, je suis une fan inconditionnelle de l'univers qu'il a crée ; donc je le dis haut et fort : j'ai adoré !
Comme son prédécesseur, ce tome 2 est incroyable. C'est encore une fois un plaisir de suivre les aventures d'Apollo, je trouve que sa narration donne vraiment un cachet à l'histoire. Contrairement aux héros des autres sagas, qui découvrent un monde nouveau, étant un dieu déchu c'est surtout d'être humain qui le surprend. Et puis, j'adore son arrogance et sa fierté piquée, c'est toujours aussi drôle.
Bien sûr, la raison pour laquelle j'ai presque préféré ce tome, c'est la présence de deux de mes personnages préférés, j'ai nommé Léo et Calypso ! J'avais hâte de les retrouver, je les aime beaucoup et j'espère qu'on continuera à suivre leurs péripéties dans la suite.
Pour ce qui est du scénario, j'aime le fait que tout ne soit dévoilé que petit à petit. On rencontre le deuxième empereur, on en apprend plus sur le passé d'Apollo et de Meg, on s'occupe d'un nouvel Oracle au passage, bref, on monte tout doucement en puissance pour un grand final qu'on ne distingue pas encore vraiment. Mais, comme toujours avec cet auteur de génie, on sera tous soufflés !
Bref, je m'arrête là, sinon je suis partie pour écrire un roman à la gloire de RR et de ses livres, pour au final arriver à la même conclusion : c'est un super bouquin et une excellente lecture.


Comme je compte encore lire en anglais, je me lance maintenant dans un régime Classique.

Mon recap

TOTAL MEDIUM : 6/6
TOTAL CLASSIQUE : 0/4

book-princess
Messages : 1369
Inscription : 2011-09-18T13:18:50+02:00

Re: [Challenge] Le Challenge multilingue (2018-2019)

Messagepar book-princess » 2019-07-21T16:27:45+02:00

Hello !

Encore une lecture en anglais de validée avec The trials of Apollo, book 3 : The burning maze de Rick Riordan.

Mon avis :
Lu en anglais sous le titre "The trials of Apollo, book 3 : The burning maze".
Un tome 3 que j'ai adoré, peut-être même (encore) plus que les précédents.
Comme toujours, j'adore retrouver la narration d'Apollo, qui reste très drôle et décalée. Mais ce que j'ai vraiment apprécié, c'est qu'on voit une vraie évolution dans le personnage ; oui, il reste un dieu déchu, mais il ne fait plus qu'emprunter une apparence humaine : il ressent ce qu'est être un mortel, avec toutes les conséquences, bonnes (l'amitié, la persévérance) et mauvaises (la fragilité, la perte). J'ai bien aimé ce changement progressif, ça donne de la profondeur au personnage.
Et puis, je trouve aussi que Riordan a un peu changé le ton du scénario (pour le mieux). Dans les deux tomes précédents, j'avais eu l'impression que battre les empereurs avait été un peu facile. Les personnages avaient un peu galéré, certes, mais on restait du côté humoristique ("zut ! c'est pas si simple tout ça !"), alors que là, j'ai vraiment ressenti le désespoir des protagonistes. Évidemment, ceci est renforcé par ce qui arrive à l'un d'entre eux à la fin.
Spoiler(cliquez pour révéler)

Même si, en dehors de ça, il y a quand même des passages à mourir de rire, notamment les interactions Meg/Apollo. Vraiment, je ne le répéterai jamais assez, mais Rick Riordan est un génie avec une plume fantastique, et il mérite une ode de la taille d'une intégrale encyclopédique. Au moins.
Bref, comme tout les livres issus de l'univers des demi-god, j'ai adoré ce tome, et j'ai vraiment très très hâte de découvrir la suite ; direction Bay Area !


Mon recap

TOTAL MEDIUM : 6/6
TOTAL CLASSIQUE : 1/4

Jaylie
Messages : 109
Inscription : 2015-07-04T13:15:13+02:00

Re: [Challenge] Le Challenge multilingue (2018-2019)

Messagepar Jaylie » 2019-08-12T17:42:58+02:00

Oulà, il est grand temps que je mette mon challenge à jour :roll:

:arrow: Der Amokläufer de Stefan Zweig
Bon, j'ai un peu triché puisque j'avais une version bilingue, cependant j'ai pu remarquer que cette lecture n'était pas si facile. Le vocabulaire et la façon de parler datent un peu (début du 20e je crois), et l'histoire n'est pas si évidente à comprendre. C'était tout de même une expérience intéressante.
J'ai aimé : un peu beaucoup à la folie pas du tout
Niveau : Intermédiaire

:arrow: Destination Unknown d'Agatha Christie
C'est la première fois que je lis un Agatha Christie en anglais et j'ai beaucoup aimé, pas de difficulté particulière à signaler. L'histoire en soi n'est pas la meilleure de cette auteure mais aucun problème pour lire en anglais.
J'ai aimé : un peu beaucoup à la folie pas du tout
Niveau : Facile

:arrow: A Column of Fire de Ken Follet
Je ne suis pas du tout déçue pour un premier Ken Follet ! Quelle plume géniale ! J'ai énormément aimé ce livre et la lecture en anglais a été fluide, même s'il faut être un peu familiarisé avec le vocabulaire médiéval de préférence.
J'ai aimé : un peu beaucoup à la folie pas du tout
Niveau : Intermédiaire

:arrow: Harry Potter und der Gefangene von Askaban de J.K. Rowling
Ayant lu avec beaucoup de plaisir le tome 2 de Harry Potter en allemand l'année dernière, j'ai décidé de réitérer l'expérience avec le tome 3 et j'ai bien fait ! C'est vraiment chouette de lire des passages entiers sans buter (avant de tomber sur une phrase où on ne comprend pas trois mots bien entendu :roll:) Evidemment, la lecture est plus lente mais il faudra quand même que je tente le tome 4 (l'année prochaine ?).
J'ai aimé : un peu beaucoup à la folie pas du tout
Niveau : Intermédiaire

Mon récapitulatif

Miney
Messages : 1538
Inscription : 2013-10-25T20:28:01+02:00

Re: [Challenge] Le Challenge multilingue (2018-2019)

Messagepar Miney » 2019-09-15T14:28:22+02:00

The Hate U Give, Angie Thomas

Mon avis :
The Hate U Give Little Infants Fucks Everybody. THUG LIFE.
Le titre, inspiré d'une citation de Tupac, est bien trouvé. Je n'en dirais pas plus pour ne pas trop en raconter, mais le roman m'en a paru une bonne illustration.
J'étais dubitative au début de ma lecture. La mise en place de l'histoire est un peu clichée, surtout pour son côté ado superficiel (les petites histoires de lycée, la fille qui "ghost" son copain... Ranafout', quoi !). J'ai eu le plaisir d'être détrompée au fil des pages alors que le thème du roman était davantage creusé.
La fiction permet de ressentir les sentiments d'autres gens, de personnages, de vivre des expériences qu'on ne vivra peut-être jamais nous-même réellement, de voir leur monde à travers leurs yeux... En d'autres mots, ça crée de l'empathie. Et je trouve que l'auteure a réussi son coup ici.
Elle a une façon sincère et personnelle de parler du racisme ordinaire, du sentiment de révolte, de peur, de résilience, d'injustice, de peine de son héroïne, de toute une communauté face au meurtre absurde d'un jeune, d'un fils, d'un ami, simplement parce qu'il était noir.
Starr est un personnage qui s'est elle-même coupée en deux. La Starr du ghetto, avec ses jordan's et son argot (un peu dépaysant à lire en VO), qui se demande si avoir un copain blanc n'est pas une trahison aux valeurs pour lesquelles se bat son père. La Starr du lycée de bourges, qui se marre avec ses copines et fait attention à ne pas laisser entrevoir la Starr du ghetto. On la voit évoluer, apprendre à ne pas avoir peur de parler, à être entièrement elle-même.
La fin en demi-teinte est à la fois frustrante parce qu'on l'aurait espérée autrement, à la fois satisfaisante parce que plus réaliste qu'un gros happy end ou un final plein de pathos dégoulinant.

Niveau d'anglais : Intermédiaire
L'écriture est fluide et le niveau de langue simple, mais la grande présence d'argot peut être plus difficile pour les lecteurs débutants en anglais.

Récapitulatif : 5/6
  1. A Court of Mist and Fury, Sarah J. Maas (niveau Intermédiaire)
  2. Archer's voice, Mia Sheridan (niveau Facile)
  3. Jenna Fox Chronicles, Book 1 : The Adoration of Jenna Fox, Mary E. Pearson (niveau Facile)
  4. Close Enough to Touch, Colleen Oakley (niveau Facile)
  5. The Hate U Give, Angie Thomas (niveau Intermédiaire)

jukebox_fr
Messages : 1676
Inscription : 2014-11-03T19:06:52+01:00
Localisation : Le Cannet (06)
Contact :

Re: [Challenge] Le Challenge multilingue (2018-2019)

Messagepar jukebox_fr » 2019-09-15T20:53:35+02:00

Bon... Il serait temps que je commence à commenter les lectures de mon challenge, histoire d'en valider quelques unes, même si au final je ne serai peut-être pas en mesure de valider les 12 escomptées.

1- Furiously happy de Jenny Lawson

Furiously happy est un livre vraiment curieux et intéressant. Autobiographique, sous forme d'anecdotes, il permet de voir et d'essayer de comprendre les implications des diverses maladies mentales que cumule son autrice. On rit beaucoup devant toute la folie étalée sans complexes par une Jenny Lawson qui se livre totalement et sans honte, nous relatant avec un humour imparable et très imagé les scènes de son quotidien familial marqué par ses hauts mais aussi, souvent, par ses bas. Elle nous fait part de sa volonté d'être "furieusement heureuse" malgré tout et de toute la difficulté d'être ne serait-ce qu'un peu comprise par son entourage à qui elle en fait voir de toutes les couleurs mais qui tient bon à ses côtés. Même si on passe beaucoup de temps à plaindre son mari, pour qui ce doit être vraiment usant parfois, on ne peut que saluer cet élan de positivité à toute épreuve qui force le respect, tant lutter contre son cerveau au quotidien est un combat qui semble perdu d'avance.
Niveau Intermédiaire: Le langage est à l'image de son autrice, un peu foufou. C'est un livre qui joue sur les expressions typiquement américaines.


2- Outlander Tome 3: Voyager de Diana Galbadon

Après un avis très partagé sur l'intérêt du tome précédent, j'ai longuement hésité à me lancer dans ce troisième qui complète mon édition omnibus numérique VO. Comme je n'aime pas avoir l'impression de jeter l'argent par les fenêtres, je me suis finalement motivée à en parcourir les 1100 pages. Une bonne décision, car elle m'a permis d'être sûre d'une chose: Outlander et moi, ça s'arrête là.

On retrouve dans ce tome tous les ingrédients qui ont fait le succès des précédents mais aussi ceux qui leurs ont progressivement fait perdre de l'intérêt à mes yeux.

Pour commencer les amateurs de belles love stories qui survivent à toutes les épreuves se verront récompensés à la hauteur de leurs attentes. Mais ils devront s'armer d'une patience colossale pour atteindre le moment où les deux tourtereaux, séparés par des siècles, pourront enfin se retrouver.

Pour ma part, j'ai très peu apprécié ce début de livre terriblement long et lourd, où l'autrice nous rattrape en parallèle vingt années d'existence des deux personnages. J'ai trouvé tout le questionnement de Claire pesant et répétitif de même que son insistance à dépeindre un Franck sexiste et exécrable, comme si elle voulait se donner bonne conscience de souhaiter retourner dans le temps dans les bras de Jamie. (moi qui pensais qu'au troisième tome on en était vraiment plus à la juger pour adultère...)

Heureusement, le retour dans le temps finit par se faire et les retrouvailles ne sont pas plus retardées. On se dit que l'aventure et l'action vont pouvoir battre leur plein, surtout que Jamie semble engagé dans une de ces situations dangereuses dont lui seul a le secret. Mais pas vraiment. Une fois encore l'autrice temporise et lance le couple dans de multiples crises basées sur ses non-dits, en sortant de beaux squelettes du placard. Et oui, c'est qu'elle nous avait pas tout dit dans ce début de livre long et chiant ! Comme si elle voulait nous endormir pour mieux nous surprendre ensuite. Mouais... pas vraiment une réussite chez moi.

Bref, les crises surmontées, le couple s'en va vivre la grande aventure tant attendue et part à l'autre bout du monde, dans les caraïbes. Histoires de pirates, d'esclavage, combats navals, exploration de jungles, magie ancestrale... On est servi ! C'est sans conteste la partie du livre la plus passionnante et celle qui se dévore avec avidité. Mais... oui il y a un "mais", et un "mais" de taille en ce qui me concerne, tout est trop gros, jonché de coïncidences bienheureuses qui ferraient passer la chance légendaire du cocu pour un simple coup de pot. L'autrice veut nous faire passer cela pour l'oeuvre d'un destin en marche, elle nous livre même une prophétie, mais après un début de livre qui m'est resté en travers de la gorge, je n'y ai vu que de très mauvais ressorts scénaristiques qui gâchaient la seule partie du livre appréciable.

Et donc me voilà à la fin de ce troisième tome, à faire le bilan de mon expérience Outlander, à me rendre compte que la lecture est de plus en plus laborieuse et l'intérêt exponentiellement émoussé. Un constat que j'attribuerais au nombre de pages croissant de tome en tome, pas forcément justifié par l'histoire, mais résultat de prises de tête constantes de l'héroïne, qui cassent le rythme et diluent l'intérêt. J'ai de plus en plus l'impression que l'autrice écrit des pages pour écrire des pages et, même si je ne rechigne pas à lire un pavé quand il se présente, j'ai du mal à progresser quand j'ai la sensation que le gros format n'est pas justifié.

C'est pour toutes ces raisons que mon expérience Outlander s'arrête ici. Je me contenterai d'un résumé de la suite !
Niveau Intermédiaire: Comme dans tout tome de Outlander qui se respecte il y a toujours des personnages pour parler avec un accent bien marqué dans les dialogues. Il y a tout de même moins de ces passages dans ce tome, mais suffisamment pour désarçonner un lecteur peu aguerri.


3- The Illuminae Files, Book 1 : Illuminae de Jay Kristoff et Amy Kaufman:

Alors que tous les lecteurs de mon entourage ont cédé les uns après les autres à la tentation Illuminae et en reviennent enchantés, je me suis laissée séduire, en brave mouton curieux que je suis, encouragée de surcroît par une promotion numérique VO sur les trois tomes de la série.

Toute heureuse de pouvoir me plonger à mon tour dans ce roman de science-fiction qui semble jouer furieusement avec les émotions de son lecteur, dès les premières pages, j'ai ressenti quelques frayeurs. Pas à cause de l'histoire, mais à cause de la forme du contenu très riche en matériel graphique, pas forcément adapté à une liseuse (je ne compte plus mes mauvaises expériences avec les ebooks illustrés...).

Mais, ouf, tout s'affiche nickel. Tantôt en fond de texte, tantôt en plein écran, les images les plus riches en détails sont ensuite scindées en deux pour mieux lire les données... Bref, il y a quelqu'un qui a vraiment pensé au lecteur numérique et qui a tout fait pour que son expérience soit au top malgré les 6 à 7 pouces d'une liseuse. Un très bon point pour l'éditeur VO !

Donc, passé ce petit coup de sueur que j'aurais pu m'éviter si j'avais lu ne serait-ce qu'un peu les commentaires des lecteurs, je peux enfin me plonger dans le roman. Enfin... si on peut appeler cela un roman. C'est plutôt un dossier qui accumule toutes sortes de matériels pour tenter de reconstituer la chronologie d'un événement dantesque et dramatique. Plans, schémas, comptes rendus, logs de conversations, extraits d'un journal intime, descriptions de passages sonores ou de vidéo surveillance... autant de documents très froids et souvent impersonnels qui à priori ne peuvent pas aider à s'immerger dans l'ambiance ou s'attacher à des personnages.

Et pourtant ça fonctionne très bien. Il n'est pas difficile de projeter ses propres pensées et émotions sur les personnages en s'imaginant dans leur situation, faire les mêmes découvertes atroces et devoir agir dans un milieu de plus en plus hostile où les dangers se multiplient et s'accumulent de façon exponentielle.

Et en même temps, pendant ma lecture, je me disais à chaque fois que cette absence de point de vue interne, qui écarte pensées et états d'âmes, laissait tout de même une grande marge de manoeuvre, aussi bien sur les caractères des personnages que sur leurs intentions (comme le chantait si bien Dalida: paroles, paroles, paroles...). Mais en me disant cela, je n'avais pas osé pousser le truc aussi loin qu'une certaine grosse révélation qui pour le coup te fait faire une chute libre émotionnelle de la mort qui tue version tour de la terreur à Disneyland.

Donc côté émotions, pari gagné pour ce premier tome qui emmène sur des montagnes russes et accélère le rythme pour ne plus être lâché avant le final.

J'avoue cependant que si l'approche originale gomme pas mal l'aspect YA du roman en nous épargnant pas mal des écueils du genre, ce sont précisément les points YA qui subsistent tout de même qui m'empêchent de classer ce premier tome en diamant. Notamment ces derniers retournements de fin qui ont un peu retiré de mon plaisir. Mais ce fût minime comparé au reste.

Je ne peux m'empêcher de finir en parlant de la VO. On pourrait s'attendre à quelque chose de facile à lire, étant donné que c'est du YA, mais ce serait oublier qu'on est dans de la SF où il est question de vaisseaux à réparer, d'intelligence artificielle, de hacking, etc. avec des documents qui tiennent très souvent de l'ordre technique et qui donc emploient du vocabulaire plutôt spécialisé auquel il est préférable d'être un peu familiarisé pour ne pas se sentir trop perdu et découragé.

Et puis il y a aussi cet aspect conversations en abrégé, style SMS, constamment censurées par des surlignages noirs pour cacher les différentes déclinaisons de ass, fuck, shit, bastard et autres mots doux, qui mettent à l'épreuve votre champ lexical de la vulgarité (ça rappelle les vieux exercices d'anglais type "fill the blanks" lol). C'est très déroutant, mais on finit par s'y faire.
Niveau Intermédiaire voire difficile: Langage spécialisé technologie omniprésent, langage sms idem et des trous dans le texte à compléter par du langage vulgaire.


4- The Illuminae Files, Book 2 : Gemina de Jay Kristoff et Amy Kaufman:

Après le presque coup de coeur lecture du premier tome de la trilogie Illuminae, j'avais vraiment hâte d'en lire la suite pour confirmer la très bonne impression de la série. Et bien... Je dois me résoudre à constater que ce second tome est en dessous, bien que pas mauvais pour autant, loin de là même.

Pour moi son défaut majeur est d'être aussi clairement du Young Adult. Autant dans le premier c'était compensé par son aspect ascenseur émotionnel et des effets de surprise très réussis, autant ici les efforts des auteurs sont tombés à plat à cause d'une vigilance accrue de ma part (on ne m'y prend pas deux fois !), des indices pas assez subtiles (c'était mieux amené dans le premier), et surtout une construction qui jouait exactement sur les mêmes twists que l'histoire précédente, syndrome résurrection abusive en tête. Il y avait cet arrière goût de réchauffé qui, contrairement à un plat de lasagne qui sera meilleur le lendemain, passait moins bien.

J'ai globalement ressenti moins d'attachement pour les personnages qui suivent la même dynamique que ceux du premier tome. Moins de danger et d'urgence aussi. Je n'avais pas cette sensation d'oppression à chaque page, à voir l'étau se refermer inexorablement sur des personnages englués dans les toiles de plusieurs araignées. A aucun moment je n'ai douté de leur survie.

Cependant, après une introduction un peu longuette ,qui sert à placer les personnages et leur relation triangulaire, l'action démarre et ne se relâche pas, créant du suspense et de l'addiction. Mais les grandes émotions et les surprises colossales ne sont finalement pas au rendez-vous, diminuant le plaisir.

Bref, même si cette expérience de lecture particulière, qui vous pousse toujours autant à tourner le livre dans tous les sens pour en apprécier chaque détail de texte et de dessin, est encore sacrément stimulante, elle manque de la fraîcheur de la découverte, faute à l'utilisation trop flagrante des mêmes ficelles. Ceci dit, au niveau de la trame de fond le suspense est à son comble et n'importe quel lecteur aura à coeur d'en découvrir le fin mot dans l'ultime tome de la série. A suivre de très près donc !
Niveau Intermédiaire voire difficile: Pour les mêmes raisons que le tome précédent mais avec tout de même moins de difficulté car les acquis du premier tome sont toujours là.



5- Hidden Legacy, Tome 3.5 : Diamond Fire de Ilona Andrews (relecture):

Après quelques déboires avec leur éditeur, qui ont abouti à la fin prématurée de la saga Hidden Legacy au bout de 3 tomes, dont un final tout à fait frustrant et décevant tant il bâclait le travail et ne résolvait rien, les auteurs sont enfin de retour dans l'univers.

Avec cette nouvelle, ils proposent de changer de narrateur en adoptant le point de vue de Catalina, la cadette de Nevada.

Au programme l'organisation d'un mariage sous haute surveillance et haute tension, un bijou de famille qui disparaît et une enquête qui vise à le retrouver, tout cela au coeur de la famille de Rogan côté mère. Autant dire que pour changer, on est cerné par une foule de personnages bien propres sur eux au premier abord, mais aux intentions pas très nettes quand on creuse ne serait-ce qu'un peu.

Si le format (160 pages) est trop court pour se faire une idée précise du caractère de la nouvelle héroïne de Hidden Legacy, il laisse entrevoir un personnage beaucoup plus intéressant que ce que je redoutais à cause de son jeune âge (18 ans). Elle fait preuve de plus de maturité et de pondération que je ne m'y attendais et ses pouvoirs de sirène sont tout à fait captivants. On imagine aisément tout leur potentiel en action ainsi que, revers de la médaille, les désagréments qu'ils imposent à leur détentrice.

En attendant de le découvrir plus en détail, cette aventure, qui fait office de passation de relais, est satisfaisante et distrayante. Elle se paie même le luxe en si peu de pages d'apporter un dénouement à un des nombreux points laissés en suspens dans le premier cycle. Ce qui est finalement un peu dommage pour les lecteurs de la VF, car cette nouvelle ne sera peut être jamais publiée en France.

En conclusion, les premières pierres d'un nouveau cycle sont posées. Il n'y a plus qu'à attendre une aventure grand format pour voir de quel bois se chauffe cette nouvelle héroïne et s'assurer que ses déboires tiennent la comparaison avec ceux de son aînée, tout en s'en démarquant suffisamment, on l'espère.
Niveau Intermédiaire: Pas de grande difficulté, mais un univers particulier avec son vocabulaire propre.



6- Hidden Legacy, Tome 4 : Sapphire Flames de Ilona Andrews:

Quel plaisir de retourner dans l'univers de Hidden Legacy pour une nouvelle aventure. Certes, il ne s'agit plus de celles de Nevada mais de sa soeur cadette Catalina, mais il est agréable de recroiser tous les personnages auxquels on s'était attaché et de se replonger dans ces guerres de pouvoir(s) sournoises et mortelles entre des Maisons plus prestigieuses et dangereuses les unes que les autres.

Dans ce cadre bien connu d'un Houston boosté à la magie, les auteurs continuent de nous dresser le tableau de cette société aliénante pour les magiciens, obligés de courir après pouvoir(s) et argent au détriment d'une vie épanouie.

En situant cette histoire 3 ans après les faits du premier arc narratif, ils nous donnent l'opportunité de constater comment la famille Baylor s'est accommodée de sa nouvelle situation, désormais obligée de se plier à des règles allant à l'encontre de ses valeurs et d'évoluer à découvert dans ce monde de requins à l’affût du moindre signe de faiblesse.

C'est assez logique de ne pas retrouver Nevada en chef de Maison, car elle est désormais entrée dans la Maison Rogan et doit soutenir pleinement son mari dont les ennemis acharnés sont à présent devenus les siens.

Il est donc normal que Catalina, seconde Prime, endosse désormais cette responsabilité. L'agence d'investigation étant la principale source de revenus de la Maison Baylor, c'est aussi à elle qu'échoit le devoir de faire fonctionner le business en devenant investigatrice à temps plein sur des affaires aussi risquées que lucratives pour ramener les finances dans le vert avant la fin imminente de la période d'immunité.

On ne pensait pas que Catalina, l'adolescente rêveuse, délicate et effacée des premiers tomes, puisse avoir les épaules assez solides pour supporter la pression de tout cela. Mais 3 ans de préparation sous la coupe de la mère de Connor Rogan semblent l'avoir endurcie et faite redescendre sur terre. Est-elle pour autant à la hauteur ?

C'est ce que va éprouver l'affaire sur laquelle elle se retrouve propulsée. Une enquête qui va la mener tout droit dans les milieux les plus obscurs et secrets de la communauté magique, où organisations et sociétés secrètes sont prêtes à tout pour atteindre leur but. Son chemin croisera une fois de plus celui d'Alessandro Sagredo, l'irrésistible playboy italien qui fait battre son coeur et stimule ses hormones depuis l'adolescence, mais un jeune homme de plus obligé de cultiver une certaine image pour mieux cacher sa vraie nature.

J'ai beaucoup aimé cette enquête qui nous fait visiter les coulisses peu reluisantes de ce monde magique. Il est dommage que le nouvel arc narratif débute de la même façon que le premier, en jouant sur les mêmes ficelles, jusque dans le retournement final qui introduit la nouvelle trame de fond. Cependant, le plaisir de lecture est bel et bien là et on se laisse entraîner volontiers tant la qualité de l'univers est toujours au rendez-vous.

Restent les personnages que j'ai trouvés un peu fades pour le moment. Catalina est trop timide et introvertie pour inquiéter Alessandro par sa répartie. De fait les dialogues sont bien moins piquants et marrants que ceux entre Nevada et Connor. Et Alessandro est trop vite trop nuancé pour nous faire douter sur son caractère. Il en résulte une relation pas inintéressante mais qui peine à faire monter la tension sexuelle malgré les multiples tentatives des auteurs.

Malgré ces quelques points faibles, je vais attendre la suite avec beaucoup d'impatience, car elle promet de belles révélations, certains des personnages récurrents n'ayant pas encore dévoilé tous leurs secrets... Dont Linus Duncan et Augustine Montgomery qui reviennent sur le devant de la scène !
Niveau Intermédiaire: Pas de grande difficulté, mais un univers particulier avec son vocabulaire propre.

Avancement challenge: 6/12

Shizi
Messages : 273
Inscription : 2018-03-04T10:50:55+01:00

Re: [Challenge] Le Challenge multilingue (2018-2019)

Messagepar Shizi » 2019-10-31T18:32:25+01:00

Bonsoir,
J'aurais une petite question. Est-ce-qu'il serait possible de passer en mode classique ? On est déjà bien avancé dans l'année, vers la fin de l'année et je n'ai plus de livres anglais sous la main, donc j'ai peur de ne pas arriver à atteindre mon objectif.
Merci d'avance :mrgreen:

Jaylie
Messages : 109
Inscription : 2015-07-04T13:15:13+02:00

Re: [Challenge] Le Challenge multilingue (2018-2019)

Messagepar Jaylie » 2019-11-01T12:06:54+01:00

Petite mise à jour, ça va être très très serré pour réussir ce challenge, c'est vrai que je n'ai plus trop fait attention à choisir des livres en VO !

:arrow: Moll Flanders de Daniel Defoe
Je m'attaque cette fois à Daniel Defoe dans ma découverte des classiques (je dois être un peu masochiste quand je vois la difficulté que j'ai eu à lire Emma). Cette fois, c'est surtout la typographie (majuscules à énormément de noms communs, absence de chapitres, très longues phrases entrecoupées de points-virgules et dialogues se confondant quasi totalement avec la narration) qui m'a posé problème, mais une fois habitué on se plonge dans ce roman avec beaucoup de plaisir. L'intrigue change totalement de l'univers très tempéré de Jane Austen; ici on parle de crimes, d'adultères et d'incestes ! C'était globalement une bonne expérience de lecture en VO, même si la langue en soi reste relativement difficile d'accès.
J'ai aimé : un peu beaucoup à la folie pas du tout
Niveau : Difficile

:arrow: The Outliers , Book 2: The Scattering de Kimberly McCreight
C'est une relecture que j'ai faite avant de lire le troisième tome. Bien que le vocabulaire ne soit pas toujours des plus accessibles, la lecture en VO de Outliers est plutôt fluide. Ce deuxième tome m'a toutefois moins plu que le premier.
J'ai aimé : un peu beaucoup à la folie pas du tout
Niveau :Intermédiaire

:arrow: The Outliers , Book 3: The Collide de Kimberly McCreight
Même commentaire que pour le livre précédent, si ce n'est qu'il y a cette fois des pans entiers de l'intrigue que je n'ai pas compris. Je ne pense pas que ce soit dû à la langue - c'est juste que l'histoire est compliquée. Toutefois, je ne recommenderais pas cette lecture à un débutant en anglais !
J'ai aimé : un peu beaucoup à la folie pas du tout
Niveau : Intermédiaire


Mon récapitulatif

jukebox_fr
Messages : 1676
Inscription : 2014-11-03T19:06:52+01:00
Localisation : Le Cannet (06)
Contact :

Re: [Challenge] Le Challenge multilingue (2018-2019)

Messagepar jukebox_fr » 2019-11-07T17:34:27+01:00

Déjà en novembre et je suis encore loin d'avoir bouclé ce challenge... Mais je lâche rien, j'y crois, je vais aligner mes 12 livres en anglais ! :lol:

7- The Postman de David Brin

Je referme The Postman que j'ai lu en VO avec la sensation d'un sujet bien pensé et bien traité mais qui manque terriblement de suspense, car absolument tout est tellement trop prévisible.

L'auteur y développe le début d'une légende qui rappelle un peu le principe de Forrest Gump dans sa façon d'être exposée (l'humour en moins). On y découvre à posteriori le poids des actes d'un homme, aussi infimes soient-ils, qui passe son temps à se dire que ce qu'il fait est insignifiant et qui, finalement, à lui tout seul, aura totalement bouleversé le cours des choses.

C'est plein de bons sentiments, le personnage principal étant un patriote idéaliste dont le cerveau s'accroche au monde, ses connaissances et ses valeurs, tel qu'il l'a connu avant la Troisième Guerre mondiale, et dont le corps et les réflexes se sont plus ou moins adaptés au monde hostile et sauvage qui l'entoure.

Dès le début de l'histoire on perçoit qu'il est déjà lui-même cet homme responsable qu'il recherche depuis longtemps dans sa quête à travers les Etats-Unis, mais seul lui ne se perçoit pas ainsi. Et c'est très lourd de devoir enchaîner 400 pages pour qu'il comprenne enfin...

Je n'ai pas aimé le développement des femmes dans l'histoire. L'auteur semble indiquer que les femmes avant cette Troisième Guerre mondiale étaient passives volontairement... Comme si ce n'étaient pas les hommes qui les avaient maintenues sous leur joug et muselées pendant des siècles et des siècles... Comme si les deux premières guerres mondiales n'avaient pas connu le cours qu'on leur connait avec les conséquences qu'elles ont eu sur le changement de leur statut... Vu que j'ai lu le livre en VO, je me suis peut-être méprise sur le sens, donc si quelqu'un voulait bien confirmer ou infirmer cela, ça m’ôterait d'un doute !

En parlant de VO justement, la progression dans le livre s'est avérée un peu plus compliquée sur certains passages très descriptifs des paysages sauvages. J'ai ressenti toutes les lacunes de mon vocabulaire sur le sujet. Heureusement le reste du livre s'est avéré plus abordable !

Bref, The Postman n'a pas été un livre désagréable ou particulièrement éprouvant à lire, mais à mes yeux il n'a pas été à la hauteur de son Prix Locus du meilleur roman de science-fiction de 1986.

Niveau Intermédiaire: Descriptions de paysages très poussées.


Avancement challenge: 7/12

Lau97
Messages : 1041
Inscription : 2013-05-10T20:19:13+02:00

Re: [Challenge] Le Challenge multilingue (2018-2019)

Messagepar Lau97 » 2019-11-07T22:55:25+01:00

Bonsoir !
Je vois qu'on est tous dans la même galère pour remplir ce challenge dans les délais (d'ailleurs je n'ai même pas posté mon avis sur mes 2 pauvres lectures ^^), alors serrons-nous les coudes pour cette dernière ligne droite ! :D

Shizi a écrit :Bonsoir,
J'aurais une petite question. Est-ce-qu'il serait possible de passer en mode classique ? On est déjà bien avancé dans l'année, vers la fin de l'année et je n'ai plus de livres anglais sous la main, donc j'ai peur de ne pas arriver à atteindre mon objectif.
Merci d'avance :mrgreen:

On autorise les changements de mode seulement s'ils permettent de corser le challenge, alors malheureusement non :roll: J'espère que tu pourras quand même valider ton mode initial ;)

Shizi
Messages : 273
Inscription : 2018-03-04T10:50:55+01:00

Re: [Challenge] Le Challenge multilingue (2018-2019)

Messagepar Shizi » 2019-11-08T18:08:40+01:00

Shizi a écrit :Bonsoir,
J'aurais une petite question. Est-ce-qu'il serait possible de passer en mode classique ? On est déjà bien avancé dans l'année, vers la fin de l'année et je n'ai plus de livres anglais sous la main, donc j'ai peur de ne pas arriver à atteindre mon objectif.
Merci d'avance :mrgreen:

Lau97 a écrit :On autorise les changements de mode seulement s'ils permettent de corser le challenge, alors malheureusement non :roll: J'espère que tu pourras quand même valider ton mode initial ;)

D'accord merci beaucoup pour la réponse :D je vais essayer mais je ne promet vraiment rien...

Miney
Messages : 1538
Inscription : 2013-10-25T20:28:01+02:00

Re: [Challenge] Le Challenge multilingue (2018-2019)

Messagepar Miney » 2019-11-09T09:38:54+01:00

The wicked deep, Shea Ernshaw

Mon avis :
Trois sœurs accusées de sorcellerie noyées, exécutées, qui reviennent se venger chaque année depuis deux cents ans. Une jeune fille qui vit dans un phare a peut-être la clé pour lever la malédiction de cette ville damnée.
La belle couverture et le cadre du roman invitent au mystère, à l’enchantement, peut-être même à un soupçon de frisson. Le charme a-t-il fonctionné ? Ou pas…
La plume est légère, les pages se tournent toutes seules, même en VO. L’intrigue est plaisante et bien construite mais prévisible de bout en bout, j’ai deviné au bout de quelques chapitres seulement la plupart des retournements de situation.
Les personnages ne sont pas désagréables à suivre, mais manquent vraiment de développement et de personnalité. Sans être clichés, ils sont tous très plats, génériques, y compris les protagonistes. Les sœurs Swan n’ont pas l’aura de mystère espéré et l’héroïne m’a paru beaucoup trop passive. Il n’y a que vers la moitié du roman qu’elle semble vouloir se secouer un peu, mais entre l’intention et l’action, l’autre moitié du roman y passe.
La romance prend plus de place que je l’avais escompté et si elle n’est pas mièvre et agaçante, elle est à l’image des personnages : plate et sans intérêt.
Bref, une lecture en demi-teinte, au mystère douillet et sympathique mais finalement trop fade et esquissé pour être mémorable, faire naître des émotions.

Niveau d'anglais : Facile
L'écriture est simple, légère et sans difficulté particulière. Il y a du vocabulaire nautique et lié à la magie, mais très peu, et il n'y a souvent même pas besoin de regarder dans le dictionnaire pour les comprendre, on finit au bout d'une ou deux fois à identifier la signification de tel ou tel mot.

Récapitulatif : 6/6
  1. A Court of Mist and Fury, Sarah J. Maas (niveau Intermédiaire)
  2. Archer's voice, Mia Sheridan (niveau Facile)
  3. Jenna Fox Chronicles, Book 1 : The Adoration of Jenna Fox, Mary E. Pearson (niveau Facile)
  4. Close Enough to Touch, Colleen Oakley (niveau Facile)
  5. The Hate U Give, Angie Thomas (niveau Intermédiaire)
  6. The wicked deep, Shea Ernshaw (niveau Facile)

Challenge terminé ! :D

jukebox_fr
Messages : 1676
Inscription : 2014-11-03T19:06:52+01:00
Localisation : Le Cannet (06)
Contact :

Re: [Challenge] Le Challenge multilingue (2018-2019)

Messagepar jukebox_fr » 2019-11-12T14:18:54+01:00

Allez hop ! Je mets à jour ma progression :D

8- The Beast's heart de Leife Shallcross

Quand j'ai acheté ce livre en promotion numérique VO, ça me paraissait une bonne idée de redécouvrir le conte de la Belle et la Bête en en changeant le point de vue pour adopter celui de la Bête. Après tout, c'est peut-être lui qui a les choses les plus intéressantes à dire quant à sa situation, sa malédiction, son évolution jusqu'à redevenir humain sous l'influence du plus puissant des sortilèges: le véritable amour, l'amour partagé.

Et puis en démarrant enfin cette lecture, je l'ai envisagée autrement que lors de mon achat. Tout enthousiasmante qu'elle pouvait m'avoir paru au début, n'était-elle pas tout simplement casse-gueule ? Comment rendre intéressante et pleine de suspense une histoire éculée par les multiples adaptations et réécritures ? Un simple changement de point de vue serait-il suffisant ? Je commençais à avoir de sérieux doutes...

Qui se sont malheureusement plus que confirmés au long de ma lecture. Déjà j'ai eu beaucoup de mal avec la narration à la première personne, comme si nous étions la Bête, en train de pencher confidences et confessions sur le papier. Ça m'a immédiatement et irrémédiablement sortie de l'ambiance conte de fée qui était pourtant celle que je recherchais en acquérant ce livre (ça m'apprendra à ne pas avoir lu un extrait avant de céder à ma pulsion d'achat !).

Ensuite parce que l'autrice essaie de broder tout un background familial à sa Isabeau et que ce dernier, par l'intermédiaire d'un miroir magique en la possession de la Bête qui s'en sert comme d'une TV pour passer le temps quotidiennement, devient extrêmement envahissant, au point de même surclasser l'évolution amicale/amoureuse du couple principal pendant plus de deux tiers du livre, comme dans une espèce d'émission de télé-réalité qui aurait pour but de rendre tel du Jane Austen, mais en nettement moins intelligent et savoureux.

Autant dire que ce fut long et frustrant. Mais peut-être pas autant que de découvrir le caractère et la personnalité de tous ces personnages. Leife Shallcross dépeint une Isabeau vraiment agaçante de gaminerie et de versatilité, une Bête immédiatement subjuguée aux dangereux relents de guimauve et des soeurs aux tempéraments médiocres un peu trop facilement et rapidement changés pour convenir aux tours de son histoire.

Avec ça, pas étonnant que les 350 pages de ce récit m'aient paru interminables, m'imposant quelques coupes dans les paragraphes pour alléger les multiples descriptions soporifiques des manifestations magiques, uniquement là pour combler du vide et du creux entre les deux protagonistes principaux, et finalement déplacées quand on pense qu'elles sont remarquées avec un peu trop d'enthousiasme par un personnage qui devrait en être totalement blasé, puisque c'est son lot quotidien depuis près d'un siècle...

Bref, il y a un certain nombre d'incohérences, de facilités, de maladresses de construction et de longueurs qui font que le récit a mis infiniment trop de temps à décoller et que je n'ai pas réussi à me projeter ne serait-ce qu'un peu dans cette réécriture. Pourtant, ce n'est pas le niveau d'anglais de la VO qui m'a bloquée, il était très simple, au point de ne pas avoir eu une seule fois à consulter le dictionnaire. Ce qui me porte à penser que ce livre s'adresse à un lectorat bien moins exigeant que moi.
Niveau Facile

9- Lady Susan de Jane Austen

Aaah... que c'est à la fois agréable et triste de lire un nouveau Jane Austen. Plonger dans les écrits de la dame c'est comme piocher dans un paquet de bonbons que vous appréciez tout particulièrement, dont la quantité est très limitée et que vous ne pourrez jamais renouveler. Autant dire que chaque bonbon est longuement savouré pour faire durer le plaisir ! Et plaisir il y a eu avec cette Lady Susan dont les différentes correspondances ont illuminé ma soirée.

Pour qui est coutumier des romans majeurs de Austen, c'est une héroïne tout à fait originale et rafraîchissante de par son manque de morale, son hypocrisie, son égoïsme et son charme manipulateur dont elle use et abuse sans états d'âme.

J'avais eu l'occasion de voir un film intitulé Love and Friendship (titre un peu confondant, car c'est aussi le nom d'une oeuvre de jeunesse de Austen qui n'a rien à voir celle-ci) avec Kate Beckinsale dans le rôle de Lady Susan, que j'avais moyennement apprécié. Certainement parce que le film, en voulant mettre en scène les lettres, a perdu tout le piment des correspondances croisées qui mettent le lecteur dans la confidence de toutes les actions des personnages et en font le témoin privilégié de leurs véritables nature et desseins.

Une fois de plus, c'est une découverte en VO pour mieux apprécier le style de l'autrice dont la finesse d'écriture et le mordant des mots répondent encore présents. Mais je pense le relire en français pour voir quelle traduction a été donnée à certains mots sur lesquels même le dictionnaire de ma liseuse a séché !

Globalement, en dehors de ces quelques mots, ça n'a pas été une lecture très compliquée. Pour ceux qui ont déjà lu d'autres Austen dans la langue de Shakespeare, il est au même niveau que Sense and sensibility, soit un cran au dessus de Pride and prejudice.
Niveau Intermédiaire/Difficile: Des phrases longues et complexes, un vocabulaire soutenu et un peu désuet.

Avancement challenge: 9/12

Plus que 3 livres ! Et 20 jours pour le faire. C'est chaud, chaud, mais j'y crois ! :lol:


Revenir vers « Challenges Littéraires »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : AlexJean, Darwiniste, Eurylia, Nocturis et 8 invités