L'époque, le genre et la gêne

Une section dédiée à la poésie, postez-y tous vos poèmes !
legolas
Messages : 583
Inscription : 2011-08-05T21:22:59+02:00

Re: L'époque, le genre et la gêne

Messagepar legolas » 2018-01-10T16:35:25+02:00

Salut !

A vrai dire je suis un peu comme toi j'imagine, pas dans ta pensée mais plus dans le fait que je m'intéresse surtout a ce qui a été fait AVANT. Donc mes connaissances sur l'art d'aujourd'hui restent assez limitées... Néanmoins ce que tu dis m'interpelle.
En fait j'ai surtout l'impression qu'il faut un temps à l'art, tu n'as pas remarqué qu'il se découvrait souvent à titre posthume ? Des poètes comme Rimbaud ou Baudelaire que tu cites et que l'on admire aujourd'hui étaient des vagabonds de leur vivant, considérés comme des poètes médiocres. Et je suis persuadé que ce ne sont pas les seuls.
Il y a dans l'art quelque chose de révolutionnaire, d'avant-gardiste, qui vient choquer les codes et briser les cadres préétablis. C'est pourquoi ceux que l'on considère aujourd'hui comme des génies étaient de leur temps au mieux objets de la risée, au pire inconnus (figure du poète maudit). Et c'est le cas en poésie comme en littérature, en peinture, au cinéma... Qui sait, il y a donc probablement en ce moment même des artistes qui créent inlassablement mais que personne ne connaît, ou que tout le monde ignore !

Surtout, notre époque est particulière et j'avoue qu'il est délicat de la comparer avec les autres. Comme tu dis, la période d'Internet a sans aucun doute tout bouleversé. Mais je pense qu'elle a aussi enflammé en quelques sortes nos ardeurs créatives. Tu vois, il existe tout un tas de sites comme Booknode sur Internet où tout le monde peut écrire de la poésie ou se lancer dans un roman. Et ce n'est que l'aspect littéraire ! La même chose existe très probablement pour tous les autres arts. Le "problème" (je ne sais pas si l'on peut parler de problème tout de même) à ce stade c'est que l'on est noyé par un flot de créations, dont l'énorme majorité est variablement médiocre. Le tri est donc difficile au milieu de ce florilège.
Mais je fais confiance au temps et aux archéologues de l'art. Bien sûr, de nombreux artistes de génie seront noyés au milieu de cette multitude mais d'autres vont émerger, j'en suis certain.

Il faut donc relativiser à mon avis, les gens créent toujours ne t'en fais pas, si ce n'est encore plus qu'avant. Je ne vois donc pas pourquoi au milieu de tout cela il n'en ressortirait rien d'absolument génial, capable de marquer les générations futures.

Et en littérature tout de même, il n'y a aucun écrivain actuel qui te semble capable de passer la postérité ? Que fais-tu de Patrick Modiano ou de Michel Houellebecq par exemple ?

legolas
Messages : 583
Inscription : 2011-08-05T21:22:59+02:00

Re: L'époque, le genre et la gêne

Messagepar legolas » 2018-01-13T20:51:11+02:00

Ahah, c'est marrant tu dis que je suis sûrement plus vieux que toi mais je n'ai que 18 ans. Et des fois quand tu parles j'ai l'impression que je suis le plus jeune !
Pourtant je m'y connais très peu en littérature actuelle, mais Michel Houellebecq quand même, tu as dû en entendre parler, il fait régulièrement des polémiques et tout le monde en profite pour écrire des éditos (son dernier roman Soumission). Mais en tout cas je te conseille de le lire tu verras que notre époque produit encore des choses de qualité.
En tout cas le fait d'être talentueux n'amène pas nécessairement la reconnaissance et la popularité. C'est comme ça, ça a souvent été comme ça par le passé.
En tout cas il y a cette phrase que je ne comprends pas trop : "je voyais une époque où l'exceptionnel se distinguerai bien mieux qu'avant où l'art n'était qu'un loisir". Comment caractérises-tu l'art si ce n'est en tant que loisir?
Il y a sans doute trop d'artistes pour une génération pour que tous soient révélés. Parfois il faut laisser faire le temps, parfois cela tombe dans l'oubli. Et c'est sans compter que l'espace culturel est saturé de hits ou de formes d'art bon marché qui ne sont que des coups de business. Même si on est peut être plus sur un pied d'équité, tu penses vraiment qu'il est possible pour tous les artistes qui ont du talent d'être révélés ?

Après je sens qu'on glisse sur le terrain glissant de la définition de l'art et ça risque de se compliquer pour nous...

Mais rassure-toi, on n'est pas que dans une période de célébration du passé. Comment peux-tu dire ça alors que tu reconnais ne pas t'intéresser à la culture littéraire? Je t'assure qu'aujourd'hui elle génère de l'enthousiasme, des événements, des débats... Certes, l'école ne se concentre que sur l'art du passé. Mais plus on s'intéresse aux nouveautés, à ce qui se dit, plus on découvre qu'il y a bien une dynamique.

Et puis le fait que certains artistes te touchent mais ne sont pas reconnus ne doit pas être une source de rancœur. Ils ne peuvent pas tous êtres connus, ce n'est pas si grave. Le but de l'art n'est pas de devenir célèbre ou d'être connu par tous. Si des artistes t'ont fait chialer c'est que ce sont des artistes réussis et puis c'est tout. Le reste n'a que finalement peu d'importance, surtout quand tu vois à quel point sont mauvais les "artistes" qui sont connus aujourd'hui (on parle pas vraiment d'art, mais bons les musiciens les plus connus c'est Jul et Keen'v, les films les plus connus sont ceux de Kad Merad et de Christian Clavier...). La célébrité n'est pas gage de qualité.

Et puis pour tes dernières phrases, je vais te faire chier avec un peu de philo (oups c'est plus fort que moi). Quand tu dis qu'on est déconnecté de la réalité sur nos portables, ça me fait penser à un paysan d'il y a quelques siècles qui dirait à quelqu'un observant les villes naissantes de revenir à la réalité dans les campagnes. Il n'y a pas de réalité, elle n'est que là où la met. Elle a beaucoup évolué au fil du temps. Réalité religieuse, scientifique... Je ne vois pas pourquoi elle serait plus dans ce qu'on observe quand on lève les yeux que sur nos écrans. Considère ça comme des réalités différentes. L'art peut se trouver partout. Baudelaire était très critiqué à l'époque lorsqu'il écrivait ses poèmes sur les laideurs de la ville. Un poème devait traiter de la nature ou des sentiments. Pourquoi la nouvelle technologie ne serait-elle pas source d'inspiration artistique elle aussi?
Bon après je te dis tout ça en mettant de côté le fait que quand on est sur nos portables c'est souvent pour de la merde. Mais voilà c'est juste que tu as dit "réalité". Désolé.

MaelleHunter
Messages : 391
Inscription : 2013-10-09T15:34:16+02:00

Re: L'époque, le genre et la gêne

Messagepar MaelleHunter » 2018-01-18T19:11:23+02:00

Je ne vois absolument pas où tu veux en venir avec ce sujet. Qu'est-ce que tu entends par "je ne trouve pas de couleur à notre siècle" ?
Il est normal que l'on ne sache pas ce qui va "rester" de la littérature et des arts de notre époque. Nous n'avons pas le recul nécessaire, nous ne pouvons pas savoir ce qui sera retenu par les générations futures (lorsque Melville était vivant, qui eût cru que son oeuvre serait aujourd'hui enseignée à l'école et même à l'université ?).

Mais tout de même, on peut trouver des noms qui se détachent clairement. Par exemple, Haruki Murakami est un écrivain contemporain très réputé, d'ailleurs depuis plusieurs années il fait partie des favoris pour le prix Nobel de littérature. Quant à la philosophie, pareil, des personnes se détachent : Martha Nussbaum (qui a théorisé la notion de capabilité), Peter Singer (qui a théorisé le concept de spécisme), Jürgen Habermas (à l'origine de l'éthique de la discussion avec Apel)... La philosophie contemporaine est d'ailleurs enseignée à l'université, c'est bien la preuve que de nouvelles théories et concepts continuent d'être développés. Il y a même des masters uniquement axés sur la philosophie contemporaine. Du coup, non, je ne suis pas d'accord, que ce soit en littérature ou en philosophie, on ne bâtit pas rien. Loin de là.
Je ne lis pas de poésie contemporaine, mais de la même manière, je pense qu'on peut trouver des poètes très intéressants.

Et les nouvelles technologies permettent justement d'avoir accès à de nombreuses ressources et informations très facilement. Internet permet de se documenter, d'apprendre des choses, de partager ses créations, etc. La technologie n'est pas à blâmer, tout dépend de l'usage que l'on en fait.


Revenir vers « Poésie »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Asoline, Google Adsense [Bot] et 1 invité