L'époque, le genre et la gêne

Une section dédiée à la poésie, postez-y tous vos poèmes !
KwoinKwoin
Messages : 3
Inscription : 2018-01-02T12:25:54+02:00

L'époque, le genre et la gêne

Messagepar KwoinKwoin » 2018-01-02T12:35:43+02:00

Bonjour à vous,

Je cherchais un endroit où discuter de quelque chose qui m'intrigue et ce site a une très jolie tête donc tentons de demander vos avis ici :

En lisant la biographie de Baudelaire et de manière générale, en me renseignant sur la poésie depuis quelque années, quelque chose me fait toujours tiquer.
J'ai l'impression que tout est passé, tout n'est plus et on ne fait qu'admirer et prendre plaisir à étudier ce qu'ont été les grands noms en art dans les siècles passés.
Baudelaire,Rimbaud,Poe
Carroll, Orwell, Asimov
Sartre, Camus

Tant de noms restent et des écrits passionnants nous animent certainement tous d'une manière ou d'une autre, dans un art ou un autre.
Cependant je ne trouve pas de couleur à notre siècle. A la période d'Internet, du partage, de l'explosion des interconnexions, de l'information massive, je ne peux pas imaginer le futur de certains de nos arts.
D'après moi, on est actuellement en train d'avancer grandement dans le 7 ème art, de poursuivre un énorme siècle de musique et d'approfondir encore notre technologie qui a fait des bonds monumentaux mais où est le reste ?
Qu'en est-il de la poésie, de la littérature, de la philosophie, de l'art de la parole, de la transmission, de l'échange et du savoir communiqué ?
Je ne sens pas d'époque à cela, j'ai l'impression qu'on se souvient de ce qui a été mais qu'on ne bâtis rien de bien intéressant qui méritera d'être gardé en mémoire par nos générations futures dans les arts que je cite 2 lignes au-dessus.
Est-ce moi qui ne voit pas ou l'avis est partagé ?

Merci pour vos avis.

legolas
Messages : 582
Inscription : 2011-08-05T21:22:59+02:00

Re: L'époque, le genre et la gêne

Messagepar legolas » 2018-01-10T16:35:25+02:00

Salut !

A vrai dire je suis un peu comme toi j'imagine, pas dans ta pensée mais plus dans le fait que je m'intéresse surtout a ce qui a été fait AVANT. Donc mes connaissances sur l'art d'aujourd'hui restent assez limitées... Néanmoins ce que tu dis m'interpelle.
En fait j'ai surtout l'impression qu'il faut un temps à l'art, tu n'as pas remarqué qu'il se découvrait souvent à titre posthume ? Des poètes comme Rimbaud ou Baudelaire que tu cites et que l'on admire aujourd'hui étaient des vagabonds de leur vivant, considérés comme des poètes médiocres. Et je suis persuadé que ce ne sont pas les seuls.
Il y a dans l'art quelque chose de révolutionnaire, d'avant-gardiste, qui vient choquer les codes et briser les cadres préétablis. C'est pourquoi ceux que l'on considère aujourd'hui comme des génies étaient de leur temps au mieux objets de la risée, au pire inconnus (figure du poète maudit). Et c'est le cas en poésie comme en littérature, en peinture, au cinéma... Qui sait, il y a donc probablement en ce moment même des artistes qui créent inlassablement mais que personne ne connaît, ou que tout le monde ignore !

Surtout, notre époque est particulière et j'avoue qu'il est délicat de la comparer avec les autres. Comme tu dis, la période d'Internet a sans aucun doute tout bouleversé. Mais je pense qu'elle a aussi enflammé en quelques sortes nos ardeurs créatives. Tu vois, il existe tout un tas de sites comme Booknode sur Internet où tout le monde peut écrire de la poésie ou se lancer dans un roman. Et ce n'est que l'aspect littéraire ! La même chose existe très probablement pour tous les autres arts. Le "problème" (je ne sais pas si l'on peut parler de problème tout de même) à ce stade c'est que l'on est noyé par un flot de créations, dont l'énorme majorité est variablement médiocre. Le tri est donc difficile au milieu de ce florilège.
Mais je fais confiance au temps et aux archéologues de l'art. Bien sûr, de nombreux artistes de génie seront noyés au milieu de cette multitude mais d'autres vont émerger, j'en suis certain.

Il faut donc relativiser à mon avis, les gens créent toujours ne t'en fais pas, si ce n'est encore plus qu'avant. Je ne vois donc pas pourquoi au milieu de tout cela il n'en ressortirait rien d'absolument génial, capable de marquer les générations futures.

Et en littérature tout de même, il n'y a aucun écrivain actuel qui te semble capable de passer la postérité ? Que fais-tu de Patrick Modiano ou de Michel Houellebecq par exemple ?

KwoinKwoin
Messages : 3
Inscription : 2018-01-02T12:25:54+02:00

Re: L'époque, le genre et la gêne

Messagepar KwoinKwoin » 2018-01-13T12:28:18+02:00

Salut Legolas,

Merci pour ta réponse.

De mon côté je pense que ma culture est surement encore plus limitée que la tienne du fait que je m'intéresse pas beaucoup à la culture littéraire simplement dans le but de m'y intéresser mais surtout comme un outil quand j'essai de comprendre des styles ou des manières d'écrire ce qui implique que je n'ai jamais entendu les noms que tu cite à la fin de ton article.
Cependant, je connais tout de même certains artistes plutôt marginaux qui donnent des pépites comme tu le dis, méconnues et je ne comprends pas cela.
Je suis certainement plus jeune que toi ce qui fait que je ne dois pas avoir le même recul sur notre époque mais avec les majeures différences qu'il y a entre maintenant et avant notamment comme tu le disais par la possibilité à tout le monde de créer ou de s'exprimer, je voyais une époque où l'exceptionnel se distinguerai bien mieux qu'avant où l'art n'était qu'un loisir, un petit côté d'une société de bourgeoisie un peu merdique où le petit Mozart ou Beethoven étaient là pour amuser la galerie et faire plaisir à ceux que ça intéresse.
Je veux dire qu'on est quand même plus à l'heure d'aujourd'hui (même si c'est loin d'être complet) tous sur un pied d'équité qu'avant ce qui fait que je m'attendais justement à voir ces artistes sortir de l'ombre et avoir plutôt une luminescence du vivant plutôt que posthume.
Après je suis aussi le mec qui ne comprend pas le génie que tout le monde trouve à Pink Floyd donc voir le talent ne m'est peut-être pas aisé non plus.

Je trouve qu'on vit déjà tous dans le futur hypothétique ou le passé espéré et ça me saoule de voir tout le monde parler de ceux qui ont été plutôt que de ceux qui sont.
Il y a des artistes qui m'ont fait pleurer et j'ai la chance de pouvoir les voir en interviews simplement en tapant leurs noms sur Youtube et pourtant personne ne les connait et on préfère s'arrêter sur des " anciens " qui ont fait leurs preuves et qui pour moi (et uniquement certains), ne méritent pas tant d'admiration tant d'années après.
C'est peut-être le fait de s'efforcer à être des hommes créateurs et prolifique dans l'ignorance qui a amené tant d'artistes à devenir complétement barge ..

Après il restera toujours le fait qu'on est passé dans une époque où (on me l'a dit et ça m'est resté il y a bien longtemps) on a jamais été autant connecté en étant si déconnecté de la réalité.
Le jour où on levera la tête dans la rue pour voir un visage plutôt qu'un rectangle peut-être qu'on pourra espérer distinguer l'oeuvre de la création.

legolas
Messages : 582
Inscription : 2011-08-05T21:22:59+02:00

Re: L'époque, le genre et la gêne

Messagepar legolas » 2018-01-13T20:51:11+02:00

Ahah, c'est marrant tu dis que je suis sûrement plus vieux que toi mais je n'ai que 18 ans. Et des fois quand tu parles j'ai l'impression que je suis le plus jeune !
Pourtant je m'y connais très peu en littérature actuelle, mais Michel Houellebecq quand même, tu as dû en entendre parler, il fait régulièrement des polémiques et tout le monde en profite pour écrire des éditos (son dernier roman Soumission). Mais en tout cas je te conseille de le lire tu verras que notre époque produit encore des choses de qualité.
En tout cas le fait d'être talentueux n'amène pas nécessairement la reconnaissance et la popularité. C'est comme ça, ça a souvent été comme ça par le passé.
En tout cas il y a cette phrase que je ne comprends pas trop : "je voyais une époque où l'exceptionnel se distinguerai bien mieux qu'avant où l'art n'était qu'un loisir". Comment caractérises-tu l'art si ce n'est en tant que loisir?
Il y a sans doute trop d'artistes pour une génération pour que tous soient révélés. Parfois il faut laisser faire le temps, parfois cela tombe dans l'oubli. Et c'est sans compter que l'espace culturel est saturé de hits ou de formes d'art bon marché qui ne sont que des coups de business. Même si on est peut être plus sur un pied d'équité, tu penses vraiment qu'il est possible pour tous les artistes qui ont du talent d'être révélés ?

Après je sens qu'on glisse sur le terrain glissant de la définition de l'art et ça risque de se compliquer pour nous...

Mais rassure-toi, on n'est pas que dans une période de célébration du passé. Comment peux-tu dire ça alors que tu reconnais ne pas t'intéresser à la culture littéraire? Je t'assure qu'aujourd'hui elle génère de l'enthousiasme, des événements, des débats... Certes, l'école ne se concentre que sur l'art du passé. Mais plus on s'intéresse aux nouveautés, à ce qui se dit, plus on découvre qu'il y a bien une dynamique.

Et puis le fait que certains artistes te touchent mais ne sont pas reconnus ne doit pas être une source de rancœur. Ils ne peuvent pas tous êtres connus, ce n'est pas si grave. Le but de l'art n'est pas de devenir célèbre ou d'être connu par tous. Si des artistes t'ont fait chialer c'est que ce sont des artistes réussis et puis c'est tout. Le reste n'a que finalement peu d'importance, surtout quand tu vois à quel point sont mauvais les "artistes" qui sont connus aujourd'hui (on parle pas vraiment d'art, mais bons les musiciens les plus connus c'est Jul et Keen'v, les films les plus connus sont ceux de Kad Merad et de Christian Clavier...). La célébrité n'est pas gage de qualité.

Et puis pour tes dernières phrases, je vais te faire chier avec un peu de philo (oups c'est plus fort que moi). Quand tu dis qu'on est déconnecté de la réalité sur nos portables, ça me fait penser à un paysan d'il y a quelques siècles qui dirait à quelqu'un observant les villes naissantes de revenir à la réalité dans les campagnes. Il n'y a pas de réalité, elle n'est que là où la met. Elle a beaucoup évolué au fil du temps. Réalité religieuse, scientifique... Je ne vois pas pourquoi elle serait plus dans ce qu'on observe quand on lève les yeux que sur nos écrans. Considère ça comme des réalités différentes. L'art peut se trouver partout. Baudelaire était très critiqué à l'époque lorsqu'il écrivait ses poèmes sur les laideurs de la ville. Un poème devait traiter de la nature ou des sentiments. Pourquoi la nouvelle technologie ne serait-elle pas source d'inspiration artistique elle aussi?
Bon après je te dis tout ça en mettant de côté le fait que quand on est sur nos portables c'est souvent pour de la merde. Mais voilà c'est juste que tu as dit "réalité". Désolé.

KwoinKwoin
Messages : 3
Inscription : 2018-01-02T12:25:54+02:00

Re: L'époque, le genre et la gêne

Messagepar KwoinKwoin » 2018-01-13T22:27:15+02:00

(Je n'ai jamais vraiment le courage de me relire, tu m'excuseras si il y a des non-sens)

Effectivement nous avons bien le même âge au final :)

Que ce soit pour n'importe quelle polémique ou n'importe quelle actualité, je ne suis que rarement au courant car je ne suis pas l'actualité d'aucune sorte et à moins que quelqu'un ne m'en parle, je n'entendrais parler de ce genre de choses que par le hasard ce qui explique que je ne connaisse pas ton bonhomme.
Sans parler de connaissance, j'aimerais parler de reconnaissance, je ne sais pas si la distinction est telle dans le dictionnaire mais j'aimerais simplement qu'on reconnaisse ce que fait l'artiste et qu'on lui accorde ce qu'il a mit dans son oeuvre, ce pourquoi il s'est battu et ce qu'il a créé. La popularité en est une preuve certes, mais j'ai mal au coeur de voir les gens ne pas s'intéresser, rester curieux de leurs nombrils ou de ce qu'on leurs donne à manger mais de ne pas creuser.
Il est bien évident que ce que je trouve évident viens de ma personnalité et me sachant curieux il m'est normal de ne pas vraiment comprendre pourquoi d'autre peuvent ne pas l'être (dumoins je crois ?).
J'aimerais simplement voir du respect par rapport aux artistes bon ou mauvais mais particulièrement aux bons.
Je ne sais pas si tu le connais mais vu ton âge il y a des chances mais je te renvois à ce qu'à fait comme vidéo LinksTheSun dans son NMT sur Jul.
Après avoir vu cette vidéo de notre jeune âge, je me suis sentis con d'avoir un jour suivi le fait de dire que Jul n'était rien et de m'être permis de critiquer quelqu'un qui bosse autant.

C'est simplement la valeur du respect qui m'hallucine de voir égorger chaque nouveau jour qui se lève.

Je compare simplement ma perception de deux époques (je fais souvent la simple distinction maintenant/avant et le avant englobe tout le passé ce qui est peut-être une erreur) où les arts n'étaient justement que divertissement et manière de se rafraichir l'esprit et ce qui explique pour moi les artistes non reconnus, mais à notre époque où tout le monde peut s'exprimer et où des gens vivent des arts sans avoir à peindre des toiles sur une nappe de table pour payer une addition, je ne comprends pas qu'on puisse avoir toujours si peu d'ouverture d'esprit face aux oeuvres quelconques.

" Comment peux-tu dire ça alors .. "
Je me permets de le dire car je ne fais qu'observer la culture littéraire. Je m'intéresse plus profondément à d'autres arts, notamment la catégorie où nous discutons et essai de reformuler la comparaison que tu fais avec la culture littéraire à la culture poétique pour savoir si ton avis est toujours semblable.

(J'adore Christian Clavier muaha 8) )

C'est parce que l'avant avait plus de sérieux que maintenant que je me permets de dire réalité un peu arbitrairement.
Tu résumes tout sur le fait qu'on est connecté pour de la merde. Des jeux bidons, des loisirs futiles et un temps immense gâché alors qu'il y a tellement plus constructif à faire.
Je ne dis pas que tout le monde devrait s'intéresser à l'art, mais que si on avait la force (je n'accuse personne car je ne pense pas qu'on soit coupable de gâcher notre temps sur les technologies) de s'empêcher de s'accrocher à tout ce basard, on pourrait un peu regarder ce qui est plus intéressant.
Ce n'est pas tant la réalité mais surtout le manque d'ouverture d'esprit qui me fait mal dans mon époque.

Les Anges de la Télérélalité putain ..
Le 7ème art, on adore <3

MaelleHunter
Messages : 387
Inscription : 2013-10-09T15:34:16+02:00

Re: L'époque, le genre et la gêne

Messagepar MaelleHunter » 2018-01-18T19:11:23+02:00

Je ne vois absolument pas où tu veux en venir avec ce sujet. Qu'est-ce que tu entends par "je ne trouve pas de couleur à notre siècle" ?
Il est normal que l'on ne sache pas ce qui va "rester" de la littérature et des arts de notre époque. Nous n'avons pas le recul nécessaire, nous ne pouvons pas savoir ce qui sera retenu par les générations futures (lorsque Melville était vivant, qui eût cru que son oeuvre serait aujourd'hui enseignée à l'école et même à l'université ?).

Mais tout de même, on peut trouver des noms qui se détachent clairement. Par exemple, Haruki Murakami est un écrivain contemporain très réputé, d'ailleurs depuis plusieurs années il fait partie des favoris pour le prix Nobel de littérature. Quant à la philosophie, pareil, des personnes se détachent : Martha Nussbaum (qui a théorisé la notion de capabilité), Peter Singer (qui a théorisé le concept de spécisme), Jürgen Habermas (à l'origine de l'éthique de la discussion avec Apel)... La philosophie contemporaine est d'ailleurs enseignée à l'université, c'est bien la preuve que de nouvelles théories et concepts continuent d'être développés. Il y a même des masters uniquement axés sur la philosophie contemporaine. Du coup, non, je ne suis pas d'accord, que ce soit en littérature ou en philosophie, on ne bâtit pas rien. Loin de là.
Je ne lis pas de poésie contemporaine, mais de la même manière, je pense qu'on peut trouver des poètes très intéressants.

Et les nouvelles technologies permettent justement d'avoir accès à de nombreuses ressources et informations très facilement. Internet permet de se documenter, d'apprendre des choses, de partager ses créations, etc. La technologie n'est pas à blâmer, tout dépend de l'usage que l'on en fait.


Revenir vers « Poésie »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Gipi et 1 invité