Août 2018 - Player One d'Ernest Cline

Envie de participer à un club de lecture virtuel ? Retrouvez ici toutes les lectures communes organisées chaque mois sur Booknode !
Kouet
Messages : 255
Inscription : 2016-11-13T13:08:17+02:00

Re: Août 2018 - Player One d'Ernest Cline

Messagepar Kouet » 2018-08-09T14:37:00+02:00

Ocelline a écrit :Vous me faites un peu peur avec tout le fan service decrit .. parce qu'etant née à la fin des années 90 je risque de ne pas saisir grand chose ou d'avoir l'impression de passer à côté du récit :roll:


Je pense que c'est assez bien détaillé et expliqué pour que, même sans connaître, tu imagines assez bien ...
Comme tout univers très référencé, tu ne saisiras pas toutes les références mais ça n'empêche pas la compréhension du livre !

jukebox_fr
Messages : 1233
Inscription : 2014-11-03T20:06:52+02:00

Re: Août 2018 - Player One d'Ernest Cline

Messagepar jukebox_fr » 2018-08-09T14:58:01+02:00

Eurylia a écrit :
Ocelline a écrit :Vous me faites un peu peur avec tout le fan service decrit .. parce qu'etant née à la fin des années 90 je risque de ne pas saisir grand chose ou d'avoir l'impression de passer à côté du récit :roll:

Justement, ça sera très intéressant -pour nous du moins- d'avoir le point de vue de quelqu'un qui n'a pas connu cette époque. J'espère que tu prendras un certain plaisir à le lire justement sans avoir tout ce bagage puisque tu risqueras moins l'overdose.

C'est ce que je pense aussi ;)
Le livre donne vraiment l'impression que l'auteur a voulu avant tout faire découvrir à des non-initiés tout un pan de sa culture, de ce qui a marqué son enfance et sa jeunesse (il est né en 1972) et forgé l'adulte qu'il est devenu. De fait, je pense qu'une personne qui n'y connait rien a plus de chances d'être séduite parce que tout ne sera que découverte pour elle et elle n'y attachera aucun sentiment particulier.
Tandis qu'un connaisseur se posera la question de la pertinence, puis se référera à son propre vécu et son attachement à l'oeuvre pour valider ou non ce que l'auteur en fait (dans l'esprit ou bien dénaturé ?). Pour ce public là c'est à double tranchant.

queenregina
Messages : 1196
Inscription : 2014-03-23T19:31:13+02:00
Localisation : Ile de France

Re: Août 2018 - Player One d'Ernest Cline

Messagepar queenregina » 2018-08-10T09:05:33+02:00

lotus312 a écrit :
Eurylia a écrit :
jukebox_fr a écrit :D'une certaine façon, je n'aime pas que l'on touche à ce qui est sacré pour moi. Tous les remakes, reboots, remix... à chaque fois qu'on m'en annonce un, ça me fait peur. C'est autant d'oeuvres potentiellement géniales qu'on va probablement dénaturer car on perdra ce qui a fait leur succès en pensant que tout peut être reproduit.

Alors ne fait surtout pas une recherche sur Denver, le dernier dinosaure... J'ai encore les yeux qui saignent...


Je confirme j'ai perdue la vue en voyant ce qu'ils ont fait a Denver.

PS: je viens d'acheter le livre


Oui c'est horrible le nouveau Denver, j'ai faillit faire un malaise

Ocelline : tu ne serras pas dépassé, c'est détaillé et fait aussi pour ceux qui n'ont pas connus ces années. Tu pourras découvrir découvrir facilement ces références

HeyGaby
Messages : 6
Inscription : 2014-07-14T23:21:28+02:00

Re: Août 2018 - Player One d'Ernest Cline

Messagepar HeyGaby » 2018-08-10T13:44:11+02:00

Super ! Je l'ai déjà dans ma PAL depuis quelques mois et je l'avais commencé sans beaucoup avancer, je m'y plongerai avec plaisir ce moi-ci pour le finir !

lotus312
Messages : 68
Inscription : 2018-03-16T15:48:13+02:00

Re: Août 2018 - Player One d'Ernest Cline

Messagepar lotus312 » 2018-08-10T14:21:36+02:00

Voilà lecture de juin enfin finie je vais pouvoir lire celle ci dans les temps.

Eurylia
Messages : 985
Inscription : 2015-02-08T03:24:58+02:00

Re: Août 2018 - Player One d'Ernest Cline

Messagepar Eurylia » 2018-08-10T22:29:19+02:00

Bon, après le prologue et le premier chapitre (le 0001), j'ai vraiment du mal à cerner à qui s'adresse le bouquin. Outre les 4.000 notes de bas de pages avec lesquelles je me suis battue avec ma liseuse dans le prologue et qui n'apportent strictement rien en plus, j'ai eu l'impression qu'une fois de plus, on tournait les geeks en dérision comme si effectivement on n'avait pas évolué depuis les années 80...

jukebox_fr
Messages : 1233
Inscription : 2014-11-03T20:06:52+02:00

Re: Août 2018 - Player One d'Ernest Cline

Messagepar jukebox_fr » 2018-08-11T07:08:48+02:00

Eurylia a écrit :'ai eu l'impression qu'une fois de plus, on tournait les geeks en dérision comme si effectivement on n'avait pas évolué depuis les années 80...

Il semblerait que les geeks européens soient des cas à part :mrgreen: Américains et japonais, même combat ! :lol:

jukebox_fr
Messages : 1233
Inscription : 2014-11-03T20:06:52+02:00

Re: Août 2018 - Player One d'Ernest Cline

Messagepar jukebox_fr » 2018-08-11T07:10:34+02:00

Kouet a écrit :
jukebox_fr a écrit :
Spoiler(cliquez pour révéler)


Spoiler(cliquez pour révéler)



Qui n'aura pas attendu un tel retournement ? :lol:

Plume16
Messages : 208
Inscription : 2017-08-10T17:17:35+02:00

Re: Août 2018 - Player One d'Ernest Cline

Messagepar Plume16 » 2018-08-11T10:07:21+02:00

Bon... je n’ai toujours pas eu l’occasion d’aller le chercher à la bibliothèque. Quelqu’un l’a déjà emprunté mais ne la pas rendu malgré sont délai... :? :|
Je commence une nouvelle formation lundi, mon temps de lecture sera donc diminué. J’espère pouvoir aller le chercher avant le 20 ( que j’ai le temps de le lire avant la fin du mois) sinon, je participerai pas à la lecture commune. :?

Quel dommage, même si je n’avais pas voté pour lui, il m’intéressait quand même.

Ryusuka
Messages : 454
Inscription : 2013-11-19T14:20:50+02:00

Re: Août 2018 - Player One d'Ernest Cline

Messagepar Ryusuka » 2018-08-11T10:32:42+02:00

Je suis au chapitre 4. Moi, ce qui m'intéresse le plus c'est de connaître comment Oasis fonctionne techniquement vu que le film ne l'explique pas vraiment.

Le livre l'explique mais ça n'a pas l'air de tenir debout du tout son truc ! Déjà, il explique que dans l'Oasis, il est possible de créer des milliers d'école juste en faisant un copier coller du même bâtiment, et que c'est géniale car ca n'engage aucun frais. A bon, aucun frais ? Il faudrait m'expliquer qui paye la facture des serveurs titanesques qu'il faudrait mettre en place pour faire marcher tout ça :lol:

Ensuite, faudra m'expliquer aussi comment halliday peut être aussi riche vu qu'il n'a l'air de ne pratiquement pas monétizer l'Oasis et comme je l'ai dis plus haut, le nombre de serveur à gérer pour ce genre de projet est juste inimaginable. Prenez juste en compte le nombre de ferme de serveur que l'on a besoin de nos jours juste pour faire fonctionner les bitcoins. Je veux bien que la technologie soit meilleur en 2040, mais ils ont l'air d'utiliser encore les mêmes genre d'ordinateur que l'on a aujourd'hui. M'ont avis qu'Haliday doit être ruiner depuis longtemps !

Ensuite, il est dit que celui qui trouve tout les oeufs sera le propriétaire d'Oasis. Hors Oasis est en souce libre, donc il est possible pour n'importe qui de copier Oasis et d'en créer un nouveau si les autres décident de le faire payant.

Il est dit aussi qu'il existe une compagnie qui gère l'Oasis. Hors, leur fondateur est mort depuis des années, alors je suis curieuse aussi de savoir comment ils gèrent la boite sans personne à sa tête et en sachant qu'ils vont peut-être être repris par un mec lambda. Peut-être devrait-il envisager de repartir une autre compagnie en utilisant le code libre, tout en sauvegardant tout les donnés de leurs utilisateurs avant de courir a la catastrophe.

Bref, peut-être que la suite me donnera des réponses sur le financement de l'Oasis et de comment est gérer la compagnie qui exploite Oasis au moment de l'histoire.

Chataigna
Messages : 9
Inscription : 2018-01-17T17:21:12+02:00

Re: Août 2018 - Player One d'Ernest Cline

Messagepar Chataigna » 2018-08-11T11:16:43+02:00

Bonjour ! Je l'ai lu le mois dernier, et du coup, je viens donner mon avis. :D
Personnellement, j'aime beaucoup la science-fiction, je lis pas mal de romans de ce genre et ce, dans de nombreuses sous-catégories de celle-ci.
J'ai beaucoup apprécié ce roman, notamment parce que l'univers de jeux vidéos qu'il propose est très rarement exploité dans les romans en règle générale, et qu'il a réussi à éveiller ma curiosité. Seul bémol, c'est que j'ai vu le film avant, et j'ai adoré ce dernier que j'ai trouvé bien réalisé, avec beaucoup d'action, donc quand je suis arrivée dans le livre, bien que j'ai aimé, j'ai trouvé que cette action me manquait -notamment pour ce qui est des quêtes-. Le film et le livre m'ont apportés chacun une vision différente de l'oasis, de son fonctionnement et de tout ce qui touche aux relations humaines via les jeux vidéos -les amitiés, les amours, la volonté de fuir le monde et de se plonger dans un autre où on pense que tout est mieux, l'addiction aussi à ces mondes-. Je me suis reconnue dans certains personnages, et c'est aussi ce qui m'a beaucoup touché. Il y avait aussi les références aux années 80. Je ne suis peut-être pas née dans ces années mais j'ai été curieuse de découvrir également la culture pop, étant moi-même une grande amatrice de jeux vidéos.
N'oublions pas que ce livre a été écrit en 2011 (la date de publication d'un roman est importante pour comprendre le roman) : j'ai vu quelques commentaires de personnes qui parlaient de choses techniques et de la façon dont l'argent était parvenu à Holliday, en disant que c'était quasiment impossible de réaliser un tel projet aussi grand que l'Oasis en 2040. Pour moi, je ne vois pas en quoi ce serait impossible. Parce que la vision du futur via les technologies n'était pas la même en 2011 qu'en 2018 notamment, nous étions moins évolués il y a 7 ans (comme quoi, les évolutions vont si vite mais on a tendance à l'oublier !), et penser que trente ans plus tard un monde virtuel de cette taille serait possible ne me choque pas. De plus, n'oublions pas que nous sommes dans la science-fiction, un monde où tout est possible, où tout change du tout au tout du jour au lendemain, où l'anticipation est propre à chacun. Peut-être est-ce mon manque de lectures plus ou moins réalistes qui me fait dire ça, et que du coup, je ne me tracasse pas pour les détails du fonctionnement d'un tel monde, parce que pour moi, ces détails n'ajouteraient rien d'intéressant au livre -ce n'est que mon avis personnel-.
Cependant, je respecte les avis de chacun, et je ne demande qu'à débattre de tout ça. ;)

jukebox_fr
Messages : 1233
Inscription : 2014-11-03T20:06:52+02:00

Re: Août 2018 - Player One d'Ernest Cline

Messagepar jukebox_fr » 2018-08-11T12:10:55+02:00

Ryusuka a écrit :Je suis au chapitre 4. Moi, ce qui m'intéresse le plus c'est de connaître comment Oasis fonctionne techniquement vu que le film ne l'explique pas vraiment.

Le livre l'explique mais ça n'a pas l'air de tenir debout du tout son truc ! Déjà, il explique que dans l'Oasis, il est possible de créer des milliers d'école juste en faisant un copier coller du même bâtiment, et que c'est géniale car ca n'engage aucun frais. A bon, aucun frais ? Il faudrait m'expliquer qui paye la facture des serveurs titanesques qu'il faudrait mettre en place pour faire marcher tout ça :lol:

Ensuite, faudra m'expliquer aussi comment halliday peut être aussi riche vu qu'il n'a l'air de ne pratiquement pas monétizer l'Oasis et comme je l'ai dis plus haut, le nombre de serveur à gérer pour ce genre de projet est juste inimaginable. Prenez juste en compte le nombre de ferme de serveur que l'on a besoin de nos jours juste pour faire fonctionner les bitcoins. Je veux bien que la technologie soit meilleur en 2040, mais ils ont l'air d'utiliser encore les mêmes genre d'ordinateur que l'on a aujourd'hui. M'ont avis qu'Haliday doit être ruiner depuis longtemps !

Ensuite, il est dit que celui qui trouve tout les oeufs sera le propriétaire d'Oasis. Hors Oasis est en souce libre, donc il est possible pour n'importe qui de copier Oasis et d'en créer un nouveau si les autres décident de le faire payant.

Il est dit aussi qu'il existe une compagnie qui gère l'Oasis. Hors, leur fondateur est mort depuis des années, alors je suis curieuse aussi de savoir comment ils gèrent la boite sans personne à sa tête et en sachant qu'ils vont peut-être être repris par un mec lambda. Peut-être devrait-il envisager de repartir une autre compagnie en utilisant le code libre, tout en sauvegardant tout les donnés de leurs utilisateurs avant de courir a la catastrophe.

Bref, peut-être que la suite me donnera des réponses sur le financement de l'Oasis et de comment est gérer la compagnie qui exploite Oasis au moment de l'histoire.

Tu as raison de noter tout ça, ça m'a aussi interpellée et j'y ai repensé depuis la fin de ma lecture. Tu ne trouveras pas de réponses, je pense que c'est volontairement laissé de côté par l'auteur parce que justement il ne maîtrise pas. On reste dans un grand flou où on nous demande d'accepter et c'est ce que feront grand nombres de lecteurs parce que justement ils sont novices dans ces domaines et peu conscients des besoins technologiques.

J'ai été très étonnée des technologies mises en avant. D'un côté on a des choses pointues comme les casques, les capteurs qui servent aussi à reproduire les sensations, les consoles OASIS et par extension les serveurs OASIS qui doivent avoir de sacrés processeurs, des cartes graphiques et des connexions de folie pour faire tenir et tourner tout ça avec autant d'utilisateurs. Et de l'autre c'est la misère la plus totale. L'auteur en est presque à nous dire que les gens font encore tourner des pc sous XP...
Dans ce monde où les matières premières manquent (je pense au pétrole supposé épuisé), comment font-ils pour créer les composants de ces nouvelles technologies ? Ils recyclent ? Ils ont mis au point de nouveaux procédés avec de nouvelles matières ? C'est le genre de choses dont j'aurais aimé que l'auteur parle un petit peu, une anecdote par ci ou par là, histoire de poser un background un chouia plus poussé que le maigre tour d'horizon qu'il nous sert au début avant de ne se consacrer qu'à la vie dans l'OASIS.

Quant à la partie open source, je ne l'ai pas pris comme un système 100% open source mais plutôt comme l'étant partiellement. La partie fondation de fonctionnement restant privée et la partie personnalisation étant accessible à quiconque sachant programmer. Mais sur ce point je ne m'y connais pas vraiment en programmation, encore moins en programmation de jeu video, alors je ne sais pas si c'est actuellement faisable ou pas.

Économiquement parlant, je pense que c'est une question de commissions et de loyers. Imaginons que le propriétaire de OASIS perçoive des commissions sur toute transaction opérée dans OASIS, y compris sur les déplacements par le biais des téléportations et des portails, ainsi que des loyers pour l'occupation d'emplacements ou de grosses sommes pour la vente d'un espace... Ça peut le faire. Mais à condition que son univers ne connaisse pas de limites dans son expansion (pour qu'il y a ait toujours plus à vendre ou à louer à toujours plus de monde), ce qui nous ramène à l'aspect purement hardware de cette problématique.

Et puis de la même façon, je me suis posée la question de la culture. Le livre est écrit en 2011 et finalement on le sent car l'auteur ne fait allusion à aucune référence allant au-delà de cette date. Pourtant cette histoire se déroule en 2044.
Le monde aurait-il complètement arrêté de produire quoi que ce soit en livre, musique, film etc. pour se complaire dans les 80s, 90s, voire 00's ? Les gens seraient devenus soit de grands nostalgiques pathologiques soit des acheteurs compulsifs en ligne qui ne vivraient plus que et uniquement que pour posséder ?

Je trouve qu'il manque des bouts pour expliquer la situation.
Dernière édition par jukebox_fr le 2018-08-11T19:33:35+02:00, édité 1 fois.

paulette42
Messages : 1502
Inscription : 2016-03-10T12:11:27+02:00

Re: Août 2018 - Player One d'Ernest Cline

Messagepar paulette42 » 2018-08-11T17:17:17+02:00

j'ai lu la moitié mais je n'aime pas trop

Eurylia
Messages : 985
Inscription : 2015-02-08T03:24:58+02:00

Re: Août 2018 - Player One d'Ernest Cline

Messagepar Eurylia » 2018-08-11T17:56:22+02:00

Chataigna a écrit :N'oublions pas que ce livre a été écrit en 2011 (la date de publication d'un roman est importante pour comprendre le roman) : j'ai vu quelques commentaires de personnes qui parlaient de choses techniques et de la façon dont l'argent était parvenu à Holliday, en disant que c'était quasiment impossible de réaliser un tel projet aussi grand que l'Oasis en 2040. Pour moi, je ne vois pas en quoi ce serait impossible. Parce que la vision du futur via les technologies n'était pas la même en 2011 qu'en 2018 notamment, nous étions moins évolués il y a 7 ans (comme quoi, les évolutions vont si vite mais on a tendance à l'oublier !), et penser que trente ans plus tard un monde virtuel de cette taille serait possible ne me choque pas. De plus, n'oublions pas que nous sommes dans la science-fiction, un monde où tout est possible, où tout change du tout au tout du jour au lendemain, où l'anticipation est propre à chacun. Peut-être est-ce mon manque de lectures plus ou moins réalistes qui me fait dire ça, et que du coup, je ne me tracasse pas pour les détails du fonctionnement d'un tel monde, parce que pour moi, ces détails n'ajouteraient rien d'intéressant au livre -ce n'est que mon avis personnel-.
Cependant, je respecte les avis de chacun, et je ne demande qu'à débattre de tout ça. ;)

L'architecture n'a pas tant évolué que ça depuis pour la simple raison que ce qui prenait 1GO il y a 10 ans en prend 10 maintenant du coup les fermes de serveurs n'ont pas tant changé et il en faut toujours plus pour tout contenir. C'est assez rigolo parce qu'on en parlait justement avec mon conjoint hier en se disant qu'un monde comme World of Warcraft avec ses 12 millions de joueurs simultanés à la grande époque, ça devait quand même être un sacré truc à gérer en terme d'infrastructure malgré la division en multiples serveurs, eux-mêmes divisés en plusieurs continents. Dans le cas d'OASIS, on peut effectivement imaginer que chaque zone corresponde à un serveur (encore que ça me fait d'ailleurs pas mal pensé à EVE dans la façon dont c'est décrit avec les zones en hi-sec, low-sec etc. alors qu'il n'est pas mentionné il me semble) mais ça reste un truc énorme à stocker quand même et quand je vois l'évolution du prix des cartes graphiques, m'est pas trop avis que les prix du matos vont baisser à l'avenir...

Après, j'ai pas trop compris non plus comment le mec est multimilliardaire avec un truc open source. Ça m'a fait l'effet de placer un concept pour faire plaisir aux nerds mais sans comprendre le truc... Alors effectivement, peut-être que le type a construit le truc de base et laisse les gens développer des mods mais c'est pas vraiment expliqué. J'ai plus l'impression que c'est plutôt un type qui était déjà archi blindé de thunes genre Bill Gates et qui s'est fait un trip en en laissant profiter tout le monde parce que c'est clairement orienté dans les références : y a quasi que des références à des gros cartons américains, notamment les MMO mais globalement les films et séries aussi.

Enfin tout ça pour dire que j'ai vraiment du mal avec le "ta gueule, c'est magique" pour tout expliquer (en l'occurrence c'est plutôt "ta gueule c'est de la SF" mais l'idée est la même).

Ryusuka
Messages : 454
Inscription : 2013-11-19T14:20:50+02:00

Re: Août 2018 - Player One d'Ernest Cline

Messagepar Ryusuka » 2018-08-11T19:19:28+02:00

J'ai été un peu plus loin dans le livre et l'auteur explique un peu le système de serveur et de monétisation.

Donc en gros niveau serveur, il dit que Oasis utilise une nouvelle technologie qui utilise chaque PC des utilisateurs comme étant un serveur. Et étant donné que cette Oasis a été, selon l'auteur, développer en 2012, ca me semble quand même super tordu. Le PC d'un joueur doit déjà gérer tout niveau client, alors je vois pas comment un PC d'un mec lambda puisse gérer client + serveur à la fois. Ca m'a l'air moins optimal que d'avoir une ferme de serveur. Surtout en 2012 quoi, mais bon certes.

Niveau monétisation, là sur le coup, l'auteur m'a un peu énervé lol. Son système tant novateur n'est d'autre que du free to play... Accès libre, mais vente de currency (ici la monnaie du jeu + carburant) en vrai argent. Et ce système date d'avant 2011. D'ailleurs, l'auteur raconte dans le bouquin que les MMO étaient tous accessible via un abonnement et que seul l'Oasis était gratuit, ce qui est totalement faux, il y a des MMO free to play bien avant 2011.
Et j'ajouterai même que Oasis a déjà existé et il s'appelle Second life, créer en 2003. J'ai trouvé assez malhonnête de la part de l'auteur de donner tant que référence du passé mais omettre Second life (enfin, je n'ai pas fini le livre, alors il en parle peut-être plus tard)

J'ai également noté un petit contresens. Dans un des premiers chapitre, il dit que créer des écoles dans Oasis ne coute rien. Or, dans un chapitre plus loin, il dit que Halliday a du payer des milliards pour créer le système éducatif de l'Oasis.

Une petite phrase du livre qui m'a un peu énervé aussi, lorsqu'il parle de Halliday et des interview qu'il donnait aux journalistes, c'était un truc du genre "Halliday était bizarre, même pour un développeur de jeux vidéo". Merci, je dois le prendre comment ? XD


Pour finir, la science-fiction est avant tout baser sur de la science et une oeuvre de science fiction se doit d'être avant tout logique. Si un livre de "science fiction" n'est pas réalistique, alors s'est de la fantaisie.

Chataigna
Messages : 9
Inscription : 2018-01-17T17:21:12+02:00

Re: Août 2018 - Player One d'Ernest Cline

Messagepar Chataigna » 2018-08-11T20:36:19+02:00

Eurylia a écrit :
Chataigna a écrit :N'oublions pas que ce livre a été écrit en 2011 (la date de publication d'un roman est importante pour comprendre le roman) : j'ai vu quelques commentaires de personnes qui parlaient de choses techniques et de la façon dont l'argent était parvenu à Holliday, en disant que c'était quasiment impossible de réaliser un tel projet aussi grand que l'Oasis en 2040. Pour moi, je ne vois pas en quoi ce serait impossible. Parce que la vision du futur via les technologies n'était pas la même en 2011 qu'en 2018 notamment, nous étions moins évolués il y a 7 ans (comme quoi, les évolutions vont si vite mais on a tendance à l'oublier !), et penser que trente ans plus tard un monde virtuel de cette taille serait possible ne me choque pas. De plus, n'oublions pas que nous sommes dans la science-fiction, un monde où tout est possible, où tout change du tout au tout du jour au lendemain, où l'anticipation est propre à chacun. Peut-être est-ce mon manque de lectures plus ou moins réalistes qui me fait dire ça, et que du coup, je ne me tracasse pas pour les détails du fonctionnement d'un tel monde, parce que pour moi, ces détails n'ajouteraient rien d'intéressant au livre -ce n'est que mon avis personnel-.
Cependant, je respecte les avis de chacun, et je ne demande qu'à débattre de tout ça. ;)

L'architecture n'a pas tant évolué que ça depuis pour la simple raison que ce qui prenait 1GO il y a 10 ans en prend 10 maintenant du coup les fermes de serveurs n'ont pas tant changé et il en faut toujours plus pour tout contenir. C'est assez rigolo parce qu'on en parlait justement avec mon conjoint hier en se disant qu'un monde comme World of Warcraft avec ses 12 millions de joueurs simultanés à la grande époque, ça devait quand même être un sacré truc à gérer en terme d'infrastructure malgré la division en multiples serveurs, eux-mêmes divisés en plusieurs continents. Dans le cas d'OASIS, on peut effectivement imaginer que chaque zone corresponde à un serveur (encore que ça me fait d'ailleurs pas mal pensé à EVE dans la façon dont c'est décrit avec les zones en hi-sec, low-sec etc. alors qu'il n'est pas mentionné il me semble) mais ça reste un truc énorme à stocker quand même et quand je vois l'évolution du prix des cartes graphiques, m'est pas trop avis que les prix du matos vont baisser à l'avenir...

Après, j'ai pas trop compris non plus comment le mec est multimilliardaire avec un truc open source. Ça m'a fait l'effet de placer un concept pour faire plaisir aux nerds mais sans comprendre le truc... Alors effectivement, peut-être que le type a construit le truc de base et laisse les gens développer des mods mais c'est pas vraiment expliqué. J'ai plus l'impression que c'est plutôt un type qui était déjà archi blindé de thunes genre Bill Gates et qui s'est fait un trip en en laissant profiter tout le monde parce que c'est clairement orienté dans les références : y a quasi que des références à des gros cartons américains, notamment les MMO mais globalement les films et séries aussi.

Enfin tout ça pour dire que j'ai vraiment du mal avec le "ta gueule, c'est magique" pour tout expliquer (en l'occurrence c'est plutôt "ta gueule c'est de la SF" mais l'idée est la même).


Connaître la taille que fait un jeu et le genre de détails que tu cites, personnellement Ça ne m'intéresse pas plus que ça dans un livre. S'il y avait eu tous ces détails j'aurais tout bonnement zappé les passages parce que je ne m'y connais pas dans ce domaine ultra précis et que si j'avais voulu en savoir plus j'aurais fait une formation basée sur ça ou ouvert n'importe quelle encyclopédie sur le sujet. Oui, il y a des références aux gros cartons mais ils font autant partie de l'histoire que les petits. Et je pense que l'on a pas besoin de ça pour apprécier un roman ou non. ;)

Eurylia
Messages : 985
Inscription : 2015-02-08T03:24:58+02:00

Re: Août 2018 - Player One d'Ernest Cline

Messagepar Eurylia » 2018-08-11T20:42:22+02:00

Ryusuka a écrit :Une petite phrase du livre qui m'a un peu énervé aussi, lorsqu'il parle de Halliday et des interview qu'il donnait aux journalistes, c'était un truc du genre "Halliday était bizarre, même pour un développeur de jeux vidéo". Merci, je dois le prendre comment ? XD

C'est clairement dans ce sens que je disais que je ne sais pas à qui ça s'adresse. Déjà que le "héros" ado, geek, gros et boutonneux ça m'avait un peu filé des boutons...

En tout cas, je ne remercie pas le livre, il y avait longtemps que je ne m'étais pas retrouvée dans cet état de désœuvrement total à coup de "lire ? bof non, pas envie", "regarder un film/série ? bof, non plus", "jouer à un jeu ? j'en ai déjà lancé 3 et j'ai arrêté au bout de 10 minutes maxi"... :(

jukebox_fr
Messages : 1233
Inscription : 2014-11-03T20:06:52+02:00

Re: Août 2018 - Player One d'Ernest Cline

Messagepar jukebox_fr » 2018-08-11T22:08:40+02:00

Chataigna a écrit :Connaître la taille que fait un jeu et le genre de détails que tu cites, personnellement Ça ne m'intéresse pas plus que ça dans un livre. S'il y avait eu tous ces détails j'aurais tout bonnement zappé les passages parce que je ne m'y connais pas dans ce domaine ultra précis et que si j'avais voulu en savoir plus j'aurais fait une formation basée sur ça ou ouvert n'importe quelle encyclopédie sur le sujet. Oui, il y a des références aux gros cartons mais ils font autant partie de l'histoire que les petits. Et je pense que l'on a pas besoin de ça pour apprécier un roman ou non. ;)

Mais tu avoueras qu'un tel livre a de fortes chance d'attirer en premier lieu des personnes qui s'intéressent au domaine du gaming et qui donc ont un minimum de connaissances techniques dans le domaine. Sans rentrer dans une technicité pointue à faire fuir les personnes non initiées, l'auteur aurait pu donner des indices succincts et crédibles.
Quant aux références, j'ai envie de dire chacun les siennes. On a beau traverser les mêmes époques, avoir les mêmes passions, les goûts font qu'on n'expérimente pas les mêmes choses. C'est ce qui fait notre propre culture. Donc sur ce point ça ne me dérange pas. De là à accuser l'auteur de mauvaise fois en suspectant qu'il n'ait pas mentionné certaines choses pour ne pas avouer qu'il s'en est inspiré, y a de la marge...

Kouet
Messages : 255
Inscription : 2016-11-13T13:08:17+02:00

Re: Août 2018 - Player One d'Ernest Cline

Messagepar Kouet » 2018-08-11T22:18:06+02:00

Moi je n'y connais pas grand chose dans les jeux vidéos et tout le monde qui gravite autour, donc le manque, semble-t-il, de cohérence du livre sur le sujet ne m'a pas gênée.
Mais je peux comprendre que cela perturbe la lecture des plus calés en la matière, car cela doit être difficile d'y faire abstraction.

Eurylia
Messages : 985
Inscription : 2015-02-08T03:24:58+02:00

Re: Août 2018 - Player One d'Ernest Cline

Messagepar Eurylia » 2018-08-12T01:47:20+02:00

Chataigna a écrit :Connaître la taille que fait un jeu et le genre de détails que tu cites, personnellement Ça ne m'intéresse pas plus que ça dans un livre. S'il y avait eu tous ces détails j'aurais tout bonnement zappé les passages parce que je ne m'y connais pas dans ce domaine ultra précis et que si j'avais voulu en savoir plus j'aurais fait une formation basée sur ça ou ouvert n'importe quelle encyclopédie sur le sujet. Oui, il y a des références aux gros cartons mais ils font autant partie de l'histoire que les petits. Et je pense que l'on a pas besoin de ça pour apprécier un roman ou non. ;)

C'est pas de connaître la taille qui m'intéresse, c'est que ça garde une certaine cohérence. Évidemment qu'il ne faut pas que ça fasse encyclopédie mais je pense qu'il y avait moyen de tourner ça de telle façon que ça ne barbe pas ceux qui s'en fichent tout en ne poussant pas ceux que ça intéresse à se poser tout un tas de questions. C'est quand même un peu vendu comme un bouquin s'adressant aux "geeks" donc à des gens qui se posent quand même tout un tas de questions dont le commun des mortels n'a rien à faire.
Pour les univers, c'est le côté purement américano-centré qui me gêne un peu en fait, pas que ça ne prenne que les gros cartons, ça c'est plutôt logique. Mais parler des jeux vidéos sans parler de jeux asiatiques ultérieurs aux années 80, c'est quand même un peu fort, sans parler de notre vieux continent qui est en train de bien rattraper son retard donc qui à mon avis aura sorti une paire de trucs qui auront fait date d'ici 2044.
J'ai bien conscience qu'aux yeux d'une majorité je pinaille hein, vous inquiétez pas. J'essaie juste de toucher les deux ou trois perdus que ça intéresse aussi ^^'

jukebox_fr
Messages : 1233
Inscription : 2014-11-03T20:06:52+02:00

Re: Août 2018 - Player One d'Ernest Cline

Messagepar jukebox_fr » 2018-08-12T08:54:00+02:00

Eurylia a écrit :J'ai bien conscience qu'aux yeux d'une majorité je pinaille hein, vous inquiétez pas. J'essaie juste de toucher les deux ou trois perdus que ça intéresse aussi ^^'

Je fais partie de ces perdus :mrgreen:

Eurylia
Messages : 985
Inscription : 2015-02-08T03:24:58+02:00

Re: Août 2018 - Player One d'Ernest Cline

Messagepar Eurylia » 2018-08-12T14:17:34+02:00

jukebox_fr a écrit :
Eurylia a écrit :J'ai bien conscience qu'aux yeux d'une majorité je pinaille hein, vous inquiétez pas. J'essaie juste de toucher les deux ou trois perdus que ça intéresse aussi ^^'

Je fais partie de ces perdus :mrgreen:

Je sais ;)

D'ailleurs, j'ai oublié de répondre, il était tard vu que je m'étais finalement perdue sur la merveilleuse Auriga d'Endless Legend, mais ma référence à EVE n'était pas à prendre au sens plagiat non cité, c'est plus un ressenti global où je me suis dit "tiens, ça me fait carrément penser à ça dans l'idée mais ça doit être un hasard".

Ryusuka
Messages : 454
Inscription : 2013-11-19T14:20:50+02:00

Re: Août 2018 - Player One d'Ernest Cline

Messagepar Ryusuka » 2018-08-12T14:53:48+02:00

Les références, c'est surement pour moi. :D

L'auteur fait référence aux MMO comme WOW, Everquest, disant que ces jeu marchaient avec un système d'abonnement, mais que Halliday à eu l'idée révolutionnaire de génie en faisant un jeu gratuit, open source (donc modifiable à loisie par les utilisateurs) et qui soit monétisé seulement sur de la currency in game. (argent pour se téléporter).

Ce que j'ai vraiment pas apprécié le fait qu'il fasse passé qu'il fasse passé son personnage pour un visionnaire qui a tout inventé, parlant même d'Oasis comme étant une utopie en ligne. Or non, ce genre de jeu existait belle et bien avant 2011 et je trouve ça toujours malhonnête de sa part de ne pas en parler, laissant croire que tout à germer comme par magie dans l'esprit d'Halliday
Et second life, ce n'était pas juste un petit programme inconnu de tous. Ce jeu a fait le buzz pendant des années durant. (et il est d'ailleurs toujours live)

Eurylia
Messages : 985
Inscription : 2015-02-08T03:24:58+02:00

Re: Août 2018 - Player One d'Ernest Cline

Messagepar Eurylia » 2018-08-12T16:41:47+02:00

Ryusuka a écrit :Les références, c'est surement pour moi. :D

L'auteur fait référence aux MMO comme WOW, Everquest, disant que ces jeu marchaient avec un système d'abonnement, mais que Halliday à eu l'idée révolutionnaire de génie en faisant un jeu gratuit, open source (donc modifiable à loisie par les utilisateurs) et qui soit monétisé seulement sur de la currency in game. (argent pour se téléporter).

Ce que j'ai vraiment pas apprécié le fait qu'il fasse passé qu'il fasse passé son personnage pour un visionnaire qui a tout inventé, parlant même d'Oasis comme étant une utopie en ligne. Or non, ce genre de jeu existait belle et bien avant 2011 et je trouve ça toujours malhonnête de sa part de ne pas en parler, laissant croire que tout à germer comme par magie dans l'esprit d'Halliday
Et second life, ce n'était pas juste un petit programme inconnu de tous. Ce jeu a fait le buzz pendant des années durant. (et il est d'ailleurs toujours live)

Ah oui j'avais oublié que tu avais parlé de ça. Ça me fait aussi beaucoup penser à Second Life effectivement même si je n'y ai jamais joué mais j'avais lu pas mal d'articles dessus à l'époque où je jouais à Lineage 2 (enfin à la première époque :roll: ).

queenregina
Messages : 1196
Inscription : 2014-03-23T19:31:13+02:00
Localisation : Ile de France

Re: Août 2018 - Player One d'Ernest Cline

Messagepar queenregina » 2018-08-12T18:57:02+02:00

Je pose mon avis (lu il y a 4 mois)

Un très bon roman qui même habillement jeux vidéo, références aux années 80 (séries, film, culture), aventure et énigmes.
Le style est fluide, accessible à un grand public (il n' y a rien de technique et pas besoin de connaitre forcément toutes les références aux jeux et autres). Bref des non geeks n'ont pas besoin de trop se creuser la tête.
Le tout se lit très vite, il y a beaucoup d'action. Les premiers chapitres sont un peu ennuyeux, ils se décrivent le monde virtuel de l'Oasis, le futur, bref les bases sont posées. L'intrigue décolle toute seule une fois lancée, il faut juste persévérer si le début ne vous emballe pas trop. Pour moi c'est une réussite et une plongée dans la nostalgie.
L'auteur arrive à nous tenir en haleine dans son monde virtuel. J'ai apprécié cet univers riche, dans lequel nous retrouvons tous les travers de la nature humaine : âpre aux gains et au pouvoirs, égoïste, calculateur, qui joue avec la légalité...
Spoiler(cliquez pour révéler)

Par contre, je me suis pas mal posée de questions sur l'identité de Aech tout au long du roman, c'est un personnage très mystérieux. Il y a des références multiples à Donjons et dragons, Blade runner, Monty Python, Pac-man, adventure, aux anciennes consoles de jeux type atari, mangas, films et j'en passe.
Les pages défilent rapidement, je n'ai pas vu le film donc je ne peux absolument pas comparer, en tout cas cette version m'a convaincue. Le virtuel n'a rien d'idyllique et l'homme reste toujours cruel, et prêt à tout pour de l'argent. Un livre captivant et bien réalisé, un titre de science fiction à la hauteur de mes attentes.





Par contre je ne me suis pas posée de questions techniques sur l'Oasis et son fonctionnement

jukebox_fr
Messages : 1233
Inscription : 2014-11-03T20:06:52+02:00

Re: Août 2018 - Player One d'Ernest Cline

Messagepar jukebox_fr » 2018-08-12T19:43:29+02:00

Merci Eurylia et Ryusuka pour le développement sur les références "manquantes". Je suis allée voir plus en détail les spécificités de Second Life, actif depuis 2003. Il n'y a rien de novateur dans le projet de monde en ligne OASIS et vu sous ce jour, il y a quand même de quoi se poser des questions sur les intentions de l'auteur en ne mentionnant pas ce modèle évident.
C'est là tout le problème quand on commence à citer des choses réelles, il faut aller jusqu'au bout de la démarche. Soit il aurait du s'appuyer sur Second life, le citer et imaginer une version qui extrapole un peu plus le concept pour justifier qu'il le surclasse et prenne le dessus (c'est le parti pris de la série Halt and catch fire qui se permet d'insérer du fictif au milieu d'une base et d'une chronologie d'événements, d'inventions et de créations bel et bien réelles).
Soit il ne citait aucune référence réelle, donnait des références bidons derrière lesquelles les connaisseurs auraient reconnu les concepts et gameplays de tel ou tel jeu et à ce moment là il aurait pu exploiter le concept de Second Life sans le nommer, sans que ça pose problème.

Ceci dit, tel que c'est, les novices n'y verront que du feu et ça passera tout seul pour peu qu'ils n'aient pas de problème à s'immerger dans ce genre de monde. Tandis que pour un lecteur un tant soit peu connaisseur, ça tique rapidement parce qu'il y a trop d'improbabilités et d'incohérences pour rendre le package crédible. C'est vrai que Ernest Cline a l'air de pas trop savoir à qui il s'adresse, il donne l'impression de vouloir parler à tout le monde, sauf que l'exigence d'un vrai geek n'est pas la même que celle d'un lecteur lambda. De même que la réceptivité d'un adulte au fan service n'est pas la même que celle d'un ado...

C'est probablement pour ça qu'on va passer pour des chipoteurs, mais même sans connaître le monde du jeu online, la partie purement informatique me fait me poser des questions à moi qui n'ait pourtant que quelques connaissances lointaines.

Eurylia
Messages : 985
Inscription : 2015-02-08T03:24:58+02:00

Re: Août 2018 - Player One d'Ernest Cline

Messagepar Eurylia » 2018-08-12T20:06:10+02:00

jukebox_fr a écrit :Ceci dit, tel que c'est, les novices n'y verront que du feu et ça passera tout seul pour peu qu'ils n'aient pas de problème à s'immerger dans ce genre de monde. Tandis que pour un lecteur un tant soit peu connaisseur, ça tique rapidement parce qu'il y a trop d'improbabilités et d'incohérences pour rendre le package crédible. C'est vrai que Ernest Cline a l'air de pas trop savoir à qui il s'adresse, il donne l'impression de vouloir parler à tout le monde, sauf que l'exigence d'un vrai geek n'est pas la même que celle d'un lecteur lambda. De même que la réceptivité d'un adulte au fan service n'est pas la même que celle d'un ado...

C'est probablement pour ça qu'on va passer pour des chipoteurs, mais même sans connaître le monde du jeu online, la partie purement informatique me fait me poser des questions à moi qui n'ait pourtant que quelques connaissances lointaines.

Bah... Ayant un peu fait de programmation pendant mes études, vivant avec un dév -et aimant bien échanger avec lui sur son boulot- et étant une ancienne hardcore gameuse -ce qui a un énorme lien avec le dév suscité d'ailleurs-, j'ai vraiment du mal à me plonger dans l'histoire justement parce que je me pose trop de questions alors que la lecture est justement le truc qui me permet en général de mettre un peu mon sens critique sur off et de me concentrer sur une seule chose pendant un moment...

Florian-7
Messages : 579
Inscription : 2017-09-13T14:58:53+02:00

Re: Août 2018 - Player One d'Ernest Cline

Messagepar Florian-7 » 2018-08-12T20:13:16+02:00

Bonjour à tous :)

Je vais attaquer le chapitre 15, et pour le moment j'aime beaucoup.

Tout c'est univers numérique étroitement relier avec le monde réel
Spoiler(cliquez pour révéler)
m'inspire et me plait, j'ai vraiment hâte de lire la suite et de savoir ce qui va advenir de toute cette aventure...
Spoiler(cliquez pour révéler)


Sinon j'ai lu tout vos échanges (sauf les quelques spoilers pour ceux qui ont fini le livre) et pour y donner mon avis dans les grandes lignes, les détails manquants sur l'univers de L'OASIS ne m'ont pas déranges (du moins pour le moment), je ne me suis pas posé toutes ces questions... je ne suis pas un novice dans l'univers numérique et les jeux vidéos, ni un geek pour autant, mais tout les détails techniques et la cohérence ne m'ont pas choqués...
Par exemple pour ce qui est de la taille des serveurs qu'il faudrait, j'imagine que d'ici 30 ans, les avancées technologiques permettrons de faire tenir ces serveurs sur des pc ultra puissants pour un encombrement minime... regardez il y a 10 ans, il fallait une disquette pour mettre quelques méga dessus, maintenant sur une carte micro SD on peut mettre jusqu'à 256 Go ou plus encore, donc je vois pas trop où est le problème... mais ce n'est que mon avis ^^
Eh puis c'est un livre de science fiction, du coup c'est une fiction, une imagination du futur, si l'auteur l'imagine ainsi, au peut le contredire à moins de connaître l'avenir ? ... surtout en 30 ans, tout peut changer... en bien ou en mal...

Voilà voilà, je me lance dans la suite maintenant :)

jukebox_fr
Messages : 1233
Inscription : 2014-11-03T20:06:52+02:00

Re: Août 2018 - Player One d'Ernest Cline

Messagepar jukebox_fr » 2018-08-12T20:43:46+02:00

Florian-7 a écrit :Par exemple pour ce qui est de la taille des serveurs qu'il faudrait, j'imagine que d'ici 30 ans, les avancées technologiques permettrons de faire tenir ces serveurs sur des pc ultra puissants pour un encombrement minime... regardez il y a 10 ans, il fallait une disquette pour mettre quelques méga dessus, maintenant sur une carte micro SD on peut mettre jusqu'à 256 Go ou plus encore, donc je vois pas trop où est le problème...

Mais comme le poids des médias, plus particulièrement les images et la vidéo, augmente exponentiellement pour produire une qualité de définition toujours plus haute et un rendu "qu'on n'arriverait pas à distinguer de la réalité, voire même mieux que la réalité", la problématique reste la même. On augmente les capacités pour être toujours plus gourmand en ressources.

Florian-7
Messages : 579
Inscription : 2017-09-13T14:58:53+02:00

Re: Août 2018 - Player One d'Ernest Cline

Messagepar Florian-7 » 2018-08-13T00:13:30+02:00

jukebox_fr a écrit :
Florian-7 a écrit :Par exemple pour ce qui est de la taille des serveurs qu'il faudrait, j'imagine que d'ici 30 ans, les avancées technologiques permettrons de faire tenir ces serveurs sur des pc ultra puissants pour un encombrement minime... regardez il y a 10 ans, il fallait une disquette pour mettre quelques méga dessus, maintenant sur une carte micro SD on peut mettre jusqu'à 256 Go ou plus encore, donc je vois pas trop où est le problème...

Mais comme le poids des médias, plus particulièrement les images et la vidéo, augmente exponentiellement pour produire une qualité de définition toujours plus haute et un rendu "qu'on n'arriverait pas à distinguer de la réalité, voire même mieux que la réalité", la problématique reste la même. On augmente les capacités pour être toujours plus gourmand en ressources.


Argument convainquant en effet ^^ mais personne ne pourra certifier sa véracité car personne ne connais l'avenir ;) qui aurai cru il y a 15 ans que l on pourrais utiliser un téléphone avec écran tactile, internet et tout comme un ordinateur ultra miniaturisé ? L'avancée est de plus en plus rapide d'après ce qu'on dit, voire exponentielle, on peut donc facilement penser que dans 30 ans tout cela sera possible ? La réalité virtuelle est déjà bien imposée dans notre monde, il manquerai plus que le monde virtuel, les serveurs, et hop : nous sommes dans l'OASIS... le pas à franchir n'est pas inimaginable et inconcevable à mon avis...

Et puis c'est aussi pour ce que L'OASIS à été une révolution à sa sortie dans le livre, car il revolutionnait l'ensemble de l'ère du numérique, du jeu, et de la vie entière... Anorak (Halliday) à donc franchis un pas immense, tel un visionnaire... c'est ce que donne à penser le livre, du coup une telle avancée n'est pas inimaginable... d'ici 30 ans... et qui sait, peut être un Halliday est-il déjà en train de concevoir un système OASIS quelque part dans le monde, comme Bill Gates par exemple... qui sait... lol

Mais ce n'est que mon avis, je trouve tout cela assez convaincant... je respecte néanmoins les avis qui pensent le contraire :)


Revenir vers « Lectures communes »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités