Lecture commune - Janvier 2020 : Les Pseudonymes

Envie de participer à un club de lecture virtuel ? Retrouvez ici toutes les lectures communes organisées chaque mois sur Booknode !
Cacoethes-scribendi
Messages : 1937
Inscription : 2013-11-25T23:41:53+01:00

Re: Lecture commune - Janvier 2020 : Les Pseudonymes

Messagepar Cacoethes-scribendi » 2020-01-23T17:13:21+01:00

Ayant déjà lu 1984 et n'étant pas très roman policier, j'ai choisi de lire La ferme des animaux d'Orwell.
Je voulais le lire depuis bien longtemps, mais j'en avais un peu peur (je craignais de ne pas bien comprendre le message) et au final tout s'est bien passé ; je suis ravie d'avoir profité de cette occasion pour me lancer :D

    Encore un classique à ajouter sur la longue liste de ceux que j’aurais aimé étudier en cours, pour mieux les apprécier…
    Car ce roman, fable philosophique, de moins 150 pages, se lit d’une traite. Dans une ferme, les animaux, sous l’impulsion des intelligents cochons, se rebellent et décident de travailler pour eux et non pour l’Homme. Des règles sont mises en place pour vivre en harmonie.
    Mais très vite, un cochon élimine son rival (qui permettait une balance des idées et des pouvoirs), met en place une milice personnelle… et les animaux se retrouvent à travailler non plus pour l’Homme, mais pour une élite qui les dirige et les manipule.

    Tout cela a un petit air familier, à la fois historiquement et actuellement. Notamment, l’idée d’une peur à brandir à la population pour lui faire accepter des restrictions de liberté et d’égalité (ici, le retour du fermier ; en France, la dette nationale ou le terrorisme…).
    Bref, en moins de 150 pages, Orwell décortique les mécanismes de création d’une dictature, mais également ceux de manipulation des masses et, finalement, malheureusement, on y retrouve plein d’éléments qui ne sont pas seulement l’apanage des dictateurs, tel qu’on entend habituellement ce terme.
    Franchement, il manquait plus qu’un risque de destruction de la ferme sur lesquels la majorité ne croirait pas ou minimiserait, pour un petit côté écologique, et on avait tout !

    Clairement, c’est un roman à avoir lu et, même, à relire de temps à autres. C’est assez éclairant, même si encore une fois, je suis sans aucun doute passée à côté de plein d’interprétations.
    Je vous le conseille, surtout qu’il se lit très très vite ;)

Julma
Messages : 1287
Inscription : 2014-02-09T20:17:54+01:00

Re: Lecture commune - Janvier 2020 : Les Pseudonymes

Messagepar Julma » 2020-01-23T20:08:09+01:00

Bonjour à tous !
Je prends enfin le temps de venir poster mes retours de lecture ^^
Ayant déjà lu La Ferme des animaux, je me suis occupée de 1984 et de L'Appel du coucou

1984:
J'ai du mal à me faire un avis sur ce livre...
On le connaît tous plus ou moins, je savais donc à quoi m'attendre et, n'étais pas fan de ce genre de récit, je savais que je n'apprécierais pas.
Partant de là, j'ai eu une assez bonne surprise au niveau de l'écriture, que je m'étais imaginée plus laborieuse que ça. C'est fluide, ça se lit très bien, la lecture n'en est donc que plus agréable.
Au niveau de l'histoire, ce genre d'écrit et la réflexion qu'il porte est toujours intéressant mais j'ai l'impression que ça a été fait, fait et refait depuis et que, finalement, aucun ne se détache vraiment par son constat. Après, je connais mal le genre mais il me semble que 1984 faisait partie des précurseur ; peut-être que si je l'avais lu à sa sortie je n'aurais pas eu cette impression

L'Appel du coucou:
Difficile de se faire un avis objectif sur cette lecture. C'est dommage que le nom de Rowling y ait été associé, elle avait choisi de publier son roman sous pseudonyme et c'était très bien comme ça. Mais depuis que le "secret" à été révélé, impossible de ne pas comparer avec Harry Potter, ou du moins de ne pas avoir d'attentes particulières. Du coup je vais commencer par dire que, bien que le sujet et le genre soient complètement différents, j'ai retrouvé le style très fluide de Rowling, qui est super agréable à lire. Je m'arrêterai là pour toute comparaison.
En ce qui concerne l'intrigue, ça casse pas trois pattes à un canard mais ça reste agréable à lire. On dévore rapidement les pages et la chute, bien que prévisible est satisfaisante, logique.
Le gros point négatif du roman est indéniablement les longueurs. Strike passe son temps à interroger divers témoins dans de loooooongues discussions un peu redondantes et o à pas vraiment l'impression que l'intrigue progresse. Je me suis vraiment sentie spectatrice de l'action, je lai pas été plus embarquée que ça dans l'histoire.
C'est la même chose pour les personnages. Ils sont une accumulation de clichés mais ils marchent bien. Rien d'original mais rien de vraiment mauvais non plus, ils font leur taf sans sortir du lot.
Une lecture agréable en somme, qui repose entièrement sur le style d'écriture et ne restera pas dans les annales comme un chef d'oeuvre du polar. Je lirai sûrement la suite à l'occasion

Et je vous mets aussi mon vieux commentaire sur La Ferme des animaux:
Superbe !
J'ai vraiment beaucoup apprécié. Je trouve que la vulgarisation des problèmes socio-politique par le biais des animaux est excellente et rend le texte très accessible. A mon âge, j'ai rapidement compris les enjeux de la critique mais je pense que pour des enfants ou des jeunes ados qui n'ont jamais vraiment eu l'occasion de se confronter à ces problèmes de société c'est un excellent moyen de les leur communiquer de façon simple et digeste. Je m'attendais à une syntaxe beaucoup difficile à appréhender mais le tout est vraiment fluide.
Et puis, franchement, dans le contexte politique actuel j'ai vraiment trouvé ça brillant. Les animaux d'une ferme, oppressés et exploités par leur fermier, décident de se rebeller, de renverser l'autorité en place et de construire un nouveau système auto-suffisant et égalitaire. Sauf que comme dans TOUTES (absolument toutes) les révolutions sociales y a les bonnes idées de départ et puis y la pratique. L'une des principales loi de cette nouvelle ferme est "Les animaux sont tous égaux". Ça vous rappelle rien ? Et puis, les animaux apprennent à lire. Certains se débrouillent très bien, d'autres ont besoin de faire plus d'effort pour y parvenir et le reste ne parvient pas à maîtriser la moindre lettre. Et petit à petit, les cochons qui maîtrisent le mieux l'alphabet commencent à profiter de leur supériorité intellectuelle pour s'octroyer des privilèges et s'auto-proclamer dirigeants de la ferme. Mais attendez... des élites intellectuelles qui, sous prétexte d'agir pour le bien commun, finisse par agir en vrais dictateurs en trahissant les valeurs fondamentales de leur régime, ça vous rappelle rien ça non plus ? Tout ça pour que, à terme, les cochons finissent par adopter exactement le même comportement que les humains avant eux et la ferme retombe dans son état initial avec de nouveaux tyrans qui continuent à prôner la prise de pouvoir par le peuple et pour le peuple (mais qu'avons nous fait aux principes démocratiques ???)
Bien sûr, les nombreuses adresses commençant par "Camarades", le culte de la personnalité qui s'installe peu à peu et la mise en commun du travail et des récoltes semblent indiquer clairement que le communisme russe est la première cible de la satire (rappelons que le texte a été publié en 1945) mais en réalité on peut l'appliquer à absolument n'importe quelle période de l'histoire, que ce soit la Grèce Antique ou encore la Révolution Française.
Alors, bien sûr ce texte caricature, est fait pour faire réagir et réfléchir sur les "démocraties" modernes mais ce qui m'a marqué c'est que chaque nouveau pas vers la dictature m'a juste fait sourire. Pourquoi ? Mais parce qu'on s'y attend ! L'histoire on la connaît, c'est celle qu'on vit depuis des siècles. Alors non, on ne s'insurge plus, on se contente de ricaner, résigné.
Enfin bref, Orwell présente ici une situation politique qui se répète à l'infini et qui, malgré ses grandes "révolution", finit toujours par répéter les erreurs du passé au nom de la gloire, du pouvoir et de l'argent. Un peu déprimant mais j'ai rarement lu un texte aussi juste dans sa simplicité.

Hanayu
Messages : 1292
Inscription : 2013-02-24T14:55:17+01:00

Re: Lecture commune - Janvier 2020 : Les Pseudonymes

Messagepar Hanayu » 2020-01-23T22:39:44+01:00

Lecture "l'Appel du Coucou"! :mrgreen:

J'ai adoré !
Je quitte ce roman totalement et irrémédiablement euphorique!

Oui ce n'est pas le meilleur policier que j'ai lu. Oui il y a de longues descriptions sur...tout! (Au top d'ailleurs! C'est vraiment très imagé.) Oui je m'attendais à un dénouement différent. (Ce qui n'est pas une mauvaise nouvelle..un polar doit nous surprendre!) Et alors?!

J'ai dévoré "l'Appel du Coucou" (le titre s'explique !).

Bien que Cormoran (quel nom!) nous laisse en dehors de ses réflexions, on se plait à le suivre, cogiter, et à faire nos propres corrélations.

Qu'il s'agisse d'H.P ou d' "Une place à prendre" la plume de J.K.Rowling est bien identifiable. Ce n'est pas le cas ici, j'ai lu celle de Robert Galbraith. (Qu'elle sache modifier sa patte est une confirmation supplémentaire de son talent.) Ce qui ne change pas? L'addictivité qu'elle génère cette merveilleuse "plume"! (qu'elle soit officiellement féminine ou pseudo-masculine).

S'il y a un côté stéréotypé dans les personnages, cela ne m'a pas dérangé.

J'ai eu l'impression de suivre une version remasterisée de la Belle et la Bête (hors ambiguïté) version "enquêteurs".
Ce grand escogriffe (qui allie le physique d'Hagrid, la bienveillance de Dumbledore et la sagacité de Fol-œil) qu'est Cormoran Strike est attachant en diable.

Comme Robin j'étais impressionnée par cet ours plus que savant, et je voulais le suivre pour m'inclure à l'enquête. Plus chanceuse qu'elle d'ailleurs...étant lectrice je l'ai bien suivi lui, tandis que Robin restait en arrière plus souvent qu'à son tour, à sa plus grande déconfiture. Il faut dire qu'elle est souvent reléguée dans la case "jolie poupée". Car le personnage de premier plan, c'est bien Cormoran.

La preuve on a beaucoup de détails parsemés sur "sa vie, ses amours, ses emmerdes". Ce qui ne m'a même pas pollué dans l'avancée de ses investigations. Au contraire...j'ai hâte d'en savoir plus!

Ce qui est risible c'est de constater à la lecture du premier chapitre, qu'on laisse penser (si l'on a pas lu la 4ème de couverture) que Robin va être l'héroïne centrale..alors que l'on ne marche dans ses pas que pour mieux rejoindre "les bras" de Cormoran!XD (J'ai eu un fou rire lors de leur première rencontre. C'est douloureux, mais si burlesque qu'il est difficile de ne pas craquer!)
Une fois le héros charismatiquement laid (redite > très imagée donc la description!) présenté...Robin s'efface.
Sa compétence et sa motivation sont infaillibles, mais cet effacement ne m'a en soi pas surprise. Il suffit de voir la relation qu'elle a avec son fiancé. Elle le priorise, le mets en avant aux dépens d'elle-même. C'est donc son charmant tempérament trop conciliant qui pêche.
Cependant comme elle s'affirme au fil du tome (notamment face à Matthew) et prends des initiatives spontanées et intelligentes...je croise les doigts pour qu'elle gagne en importance dans les prochains opus.

Pour l'affaire en elle-même...le dénouement se fait à la Hercule Poirot ou Sherlock Holmes...eux ont tout compris, nous on a pas d'autres choix que d'acquiescer. Même si tout s'emboite, on a l'impression que des pièces du puzzle surgissent brusquement d'un chapeau magique TADAM! Un poil brutal donc.

Spoiler(cliquez pour révéler)

Spoiler(cliquez pour révéler)

Spoiler(cliquez pour révéler)


Ça ne change rien. J'ai hâte de lire la suite pour connaître les prochaines évolutions des personnages principaux comme secondaires que je m'attends à y retrouver.
D'ailleurs je m'y attèle de suite. Je cours, je vole, je suis plongée dedans!:D

Perfecta
Messages : 432
Inscription : 2013-03-24T09:13:10+01:00

Re: Lecture commune - Janvier 2020 : Les Pseudonymes

Messagepar Perfecta » 2020-01-24T22:27:45+01:00

Bonsoir,

J'ai terminé hier La ferme des animaux et j'ai beaucoup aimé !
Publié en 1945 et faisant référence à la Révolution russe et au stalinisme, cette fable est universelle et reste très actuelle. Orwell dénonce les mécanismes et les dérives du pouvoir avec finesse, réalisme et intelligence.

Et puis j'apprécie particulièrement le trait d'humour tout britannique d'avoir nommé le "chef-cochon" Napoléon ;)

Angel89
Messages : 841
Inscription : 2013-08-08T15:05:28+02:00

Re: Lecture commune - Janvier 2020 : Les Pseudonymes

Messagepar Angel89 » 2020-01-25T08:10:28+01:00

Perfecta a écrit :Et puis j'apprécie particulièrement le trait d'humour tout britannique d'avoir nommé le "chef-cochon" Napoléon ;)

Ce qui est drôle, c'est qu'apparemment en France il existe une loi qui interdit à toute personne ayant un cochon de l'appeler Napoléon ^^

paulette42
Messages : 2360
Inscription : 2016-03-10T11:11:27+01:00

Re: Lecture commune - Janvier 2020 : Les Pseudonymes

Messagepar paulette42 » 2020-01-26T11:10:47+01:00

j'ai fini l'appel du coucou
je trouve le détective sympathique, attachant , et avec ses recherches et ses déductions , il trouve le tueur belle descriptions des personnages, des lieux il se lit avec plaisir, je vais lire la suite

je pense lire un peu plus tard 1984

Emrys98
Messages : 572
Inscription : 2016-01-08T13:02:52+01:00

Re: Lecture commune - Janvier 2020 : Les Pseudonymes

Messagepar Emrys98 » 2020-01-27T23:43:35+01:00

A mon tour de vous faire un petit retour sur 1984 ! :)

J’ai toujours considéré ce livre comme un incontournable, un classique à lire au moins une fois dans sa vie, au côté de Fahrenheit 451 du Meilleur des Mondes… eh ben, case cochée, c’est fait (enfin) !

Je ne dirai pas que je n’ai pas aimé, ce n’est pas vraiment ça, mais plutôt que j’ai ressenti au cours de ma lecture une globale indifférence. J’en avais finalement trop entendu parler, je savais exactement ce que j’allais y trouver (qui ne connaît pas le célèbre « Big Brother is watching you » ?), et même la fin pour l’avoir étudiée en cours. Cela aurait pu ne pas me poser de problème si l’histoire avait été plus rythmée et moins intellectuelle, mais, dommage, ces éléments constituent justement l’essence même de cette œuvre.
Le début de ma lecture s’est cependant fait sans trop de difficulté, l’écriture étant assez fluide, la plongée dans l’univers fonctionne bien. Mais sur quatre cent pages, cela devient long, très long. Et j’ai été proprement achevée par le petit traité que lit Winston aux deux-tiers du livre. Je ne doute pas qu’il était empli de considération sociale, psychique et psychologique très intéressantes, mais je n’avais tout simplement pas la tête à ça, et donc de grandes difficultés pour ne pas complètement décrocher.
Je ne me lancerai donc pas dans une grande étude littéraire de cette œuvre, laissant cela aux spécialistes. Pour ma part, je soulignerai seulement l’époque de narration choisi par l’auteur : nous ne sommes pas dans le lointain futur, mais au début des grandes réformes de pensée et de société. Les populations peuvent avoir encore des souvenirs de leur vie d’avant, nombre d’entre eux ont conscience d’avoir le cerveau lavé et ont même accès aux rouages de cette machine infernale… et pourtant, ils sont piégés. C’est la génération carrefour, celle dont on espère qu’elle fera marche arrière même s’il apparaît qu’il est trop tard, que trop de choses ont été falsifiées. Les personnages ne sont pas seulement la conséquence d’une manipulation ancestrale (ça, ce sont les enfants qui écoutent aux portes pour dénoncer leurs parents), mais bien l’origine. Par conséquent, cela pourrait être nous.

Perfecta
Messages : 432
Inscription : 2013-03-24T09:13:10+01:00

Re: Lecture commune - Janvier 2020 : Les Pseudonymes

Messagepar Perfecta » 2020-01-28T07:33:59+01:00

Angel89 a écrit :
Perfecta a écrit :Et puis j'apprécie particulièrement le trait d'humour tout britannique d'avoir nommé le "chef-cochon" Napoléon ;)

Ce qui est drôle, c'est qu'apparemment en France il existe une loi qui interdit à toute personne ayant un cochon de l'appeler Napoléon ^^


Du coup j'ai recherché et si c'est mentionné dans de nombreux articles, il ne semble pas qu'il existe réellement de texte de loi à ce sujet ;) L'amalgame viendrait justement des premiers éditeurs français de La ferme des animaux qui ont refusé que le cochon s'appelle Napoléon et l'on nommé César :D Bref, une anecdote amusante !

https://www.napoleon.org/histoire-des-2-empires/articles/une-chronique-de-sophie-muffat-la-vie-extraordinaire-du-cochon-napoleon/

Wyndirella
Messages : 25
Inscription : 2019-12-28T00:39:15+01:00

Re: Lecture commune - Janvier 2020 : Les Pseudonymes

Messagepar Wyndirella » 2020-01-28T15:02:59+01:00

J'ai terminé ma lecture L'Appel du Coucou, et voici mon avis :

Lula Landry, célèbre mannequin londonien, est décédée. Son corps a été retrouvé sur un trottoir londonien, devant l’immeuble où elle habite, et il semblerait qu’elle se soit suicidée. Tout du moins, c’est ce que conclut la police. Mais John Bristow, son frère adoptif, pense que sa sœur a été assassinée et que le meurtrier court toujours. Il fait donc appel à Cormoran Strike, un détective privé, qui accepte car il y voit là un intérêt pécuniaire non négligeable, alors que ses finances sont au plus bas.

Cormoran Strike est loin d’être un enquêteur comme les autres. Blessé de guerre (il a perdu une jambe lorsqu’il officiait en Afghanistan), cette vraie armoire est bien à mille lieues du monde des paillettes dans lequel évoluait Lula. Célibataire depuis peu, il dort dans un lit de camp dans son bureau, et se retrouve avec une secrétaire – Robin –, qu’il ne sait même pas comment payer. La demande du frère de Lula est donc une véritable aubaine pour Strike, qui va faire la connaissance de divers protagonistes autour de son investigation, éprouvant un réel souhait de les aider pour certains, et ayant parfois envie de coller des baffes à d’autres. Robin est quant à elle une jeune femme très attachante, qui ressent le désir de participer elle aussi aux recherches – bien que cela dépasse de loin ses fonctions, et déplaît grandement à son petit ami. Là où Strike symbolise une certaine force, Robin est la touche féminine qui permet de débloquer certaines situations.

L’Appel du Coucou, publié par J. K. Rowling sous le pseudo de Robert Galbraith, est un roman policier dans lequel l’auteure nous emmène dans les rues de Londres, des quartiers huppés à d’autres, moins reluisants. Elle prend son temps pour présenter l’avancée de l’enquête pas après pas. Je dois néanmoins reconnaître que cela rend l’action un brin trop lente, et a parfois créé une certaine forme d’ennui. À mon sens, il y a trop de longueurs, ce qui fait que l’on décroche un peu par moments, et que je ne ressentais pas de réelle impatience à poursuivre ma lecture pour en connaître le fin mot.

Robert Galbraith nous propose ici toute une galerie de personnages, allant de la jeune femme adoptée au frère envieux, de l’artiste dévasté par le chagrin d’avoir perdu celle qu’il chérit à la voisine presque hystérique qui argue des faits que personne ne croit, de la mère adoptive malade éprouvant un amour inconditionnel pour sa fille à la mère biologique qui semble très intéressée par la fortune de son enfant, etc. Tous les protagonistes sont traités avec beaucoup de justesse et de détails. Chacun a une personnalité qui lui est propre et des traits de caractère finement travaillés. On ne peut qu’être émus par la fragilité de Lula, que l’on découvre au fur et à mesure de l’enquête, ou encore de la souffrance de sa mère adoptive ayant dû faire face à la mort d’un fils en bas âge.

J’ai donc passé un moment de lecture plutôt agréable avec L’Appel du Coucou, même si certaines longueurs ont quelque peu entaché mon plaisir. Pour autant, j’ai trouvé le dénouement vraiment brillant, et j’étais bien loin de me douter du fin mot de l’histoire. D’ailleurs, j’ai eu du mal à lâcher le livre sur les cinquante dernières pages tant j’étais étonnée de la tournure que prenaient les événements. Je dois reconnaître que j’ai été menée par le bout du nez… et j’ai adoré cela ! Au demeurant, je pense que je lirai à l’occasion Le Ver à soie, car je retrouverai avec plaisir le duo formé par Strike et Robin.

Cerise42
Messages : 44
Inscription : 2014-09-27T20:49:18+02:00

Re: Lecture commune - Janvier 2020 : Les Pseudonymes

Messagepar Cerise42 » 2020-01-29T17:07:16+01:00

Je viens de finir L’Appel du coucou, enfin...

L’écriture de J.K. Rolling est toujours aussi fluide mais ce polar contient des longueurs, trop,... Et nous avons l’impression que l’intrigue n’avance pas, il n’y a pas beaucoup d’action hors les interrogatoires. Par contre les personnages sont intéressants, le duo Strike et Robin fonctionne bien.
Pour conclure c’est une lecture plutôt mitigée.

jukebox_fr
Messages : 2053
Inscription : 2014-11-03T19:06:52+01:00
Localisation : Le Cannet (06)
Contact :

Re: Lecture commune - Janvier 2020 : Les Pseudonymes

Messagepar jukebox_fr » 2020-01-31T13:33:05+01:00

Je viens de commencer la lecture en VO de La ferme des animaux. Y aurait-il des personnes encore en train de le lire ?

cleooo
Messages : 755
Inscription : 2014-01-03T17:53:22+01:00

Re: Lecture commune - Janvier 2020 : Les Pseudonymes

Messagepar cleooo » 2020-01-31T15:13:03+01:00

cleooo a écrit :Bonsoir,

Hop hop hop, après 6 ans sur booknode, je participe pour la première fois aux lectures communes et je commence avec l'appel du coucou qu'une amie m'a gentiment prêté.


Bonjour,
est-il possible de changer de lecture ? je n'adhère pas à ce livre, je souhaite changer pour 1984 de George Orwell si c'est possible.

Cacoethes-scribendi
Messages : 1937
Inscription : 2013-11-25T23:41:53+01:00

Re: Lecture commune - Janvier 2020 : Les Pseudonymes

Messagepar Cacoethes-scribendi » 2020-01-31T16:32:32+01:00

cleooo a écrit :
cleooo a écrit :Bonsoir,

Hop hop hop, après 6 ans sur booknode, je participe pour la première fois aux lectures communes et je commence avec l'appel du coucou qu'une amie m'a gentiment prêté.


Bonjour,
est-il possible de changer de lecture ? je n'adhère pas à ce livre, je souhaite changer pour 1984 de George Orwell si c'est possible.

Bien sûr que tu peux, aucun problème ;)

cleooo
Messages : 755
Inscription : 2014-01-03T17:53:22+01:00

Re: Lecture commune - Janvier 2020 : Les Pseudonymes

Messagepar cleooo » 2020-01-31T22:11:33+01:00

Cacoethes-scribendi a écrit :
cleooo a écrit :
cleooo a écrit :Bonsoir,

Hop hop hop, après 6 ans sur booknode, je participe pour la première fois aux lectures communes et je commence avec l'appel du coucou qu'une amie m'a gentiment prêté.


Bonjour,
est-il possible de changer de lecture ? je n'adhère pas à ce livre, je souhaite changer pour 1984 de George Orwell si c'est possible.

Bien sûr que tu peux, aucun problème ;)


Merci beaucoup ! :D

Nanoue
Messages : 464
Inscription : 2013-05-23T17:58:27+02:00

Re: Lecture commune - Janvier 2020 : Les Pseudonymes

Messagepar Nanoue » 2020-02-01T08:00:22+01:00

J'ai finis l'appel du Coucou hier soir. En résumé de ma lecture, je dirais que j'ai mis deux semaines à lire le quart du bouquin et 3 jours pour lire le reste.
J'ai mis beaucoup de temps à être prise dans l'histoire. Même si l'écriture est fluide et que le livre est bien écrit, il ne se passe pas grand chose au début. C'est un peu trop long, un peu trop de descriptions.
Par contre, une fois qu'on a passé la moitié du livre, le récit s'accélère et devient beaucoup plus intéressant / prenant.
Le livre est bien construit et on apprend à découvrir les personnages au fur et a mesure, j'ai juste un regret à ce niveau là: Robin. J'aurais souhaité en savoir un peu plus sur elle.
Le personnage de Cormoran Strike m'a beaucoup plu, pas vraiment l'archétype du héro ordinaire, plutôt ours bourru ... ça change des jeunes premiers un peu trop parfait. J'ai beaucoup apprécié qu'on puisse voir le cheminement des réflexions de Strike mais qu'il en garde suffisamment pour lui-même pour nous surprendre à la fin.
Je pense que je lirais la suite, mais peut-être pas dans l'immédiat. Je n'ai pas le bon état d'esprit pour lire de longues descriptions :lol: .

Lola5405
Messages : 954
Inscription : 2015-06-30T13:28:21+02:00

Re: Lecture commune - Janvier 2020 : Les Pseudonymes

Messagepar Lola5405 » 2020-02-02T00:40:47+01:00

jukebox_fr a écrit :Je viens de commencer la lecture en VO de La ferme des animaux. Y aurait-il des personnes encore en train de le lire ?


Oui je suis en pleine lecture en VF actuellement.

Lola5405
Messages : 954
Inscription : 2015-06-30T13:28:21+02:00

Re: Lecture commune - Janvier 2020 : Les Pseudonymes

Messagepar Lola5405 » 2020-02-02T20:07:31+01:00

J'ai fini ma lecture de La Ferme des animaux :

Je ne sais pas si j'aurais ouvert ce livre de mon plein gré si je ne l'avais pas lu dans le cadre de la lecture commune (et surtout que c'est un livre que mes frères et soeurs ont du lire pour le lycée et qu'ils n'avaient pas forcément apprécié).
Il dénonce vraiment bien le totalitarisme et l'endoctrinement mais sans être prenant ni poignant (dans ce domaine je préfère La Vague). La ressemblance volontaire (sur plein de points) à la réalité communiste fait à la fois sourire et glace le sang. Les animaux caricaturés ressemblent ainsi étrangement aux humains et à leurs vices.

Midine
Messages : 1234
Inscription : 2015-12-31T11:07:05+01:00

Re: Lecture commune - Janvier 2020 : Les Pseudonymes

Messagepar Midine » 2020-02-02T23:22:15+01:00

Ouuups, pour une fois que je lisais dans les temps, j'ai oublié de venir valider ma lecture :D

J'ai donc lu "La ferme des animaux" de George Orwell que je n'ai jamais lu lors de mes études et qui dormait dans ma PAL, donc encore une fois merci pour la motivation qu'apporte les LC à sortir de ma zone de confort :D

Je découvre enfin la plume de George Orwell avec ce classique malheureusement intemporel.

En effet, bien qu'écrit en 1945 pour y parodier l'histoire de l'Union Soviétique, ce récit reprend toutes les dérives des régimes totalitaires et dictatoriaux et c'est saisissant de voir que bien des années après l'histoire continue de se répéter...

La ferme des animaux est un court récit qui se dévore facilement mais qui fait réfléchir... Un classique à découvrir absolument.

jukebox_fr
Messages : 2053
Inscription : 2014-11-03T19:06:52+01:00
Localisation : Le Cannet (06)
Contact :

Re: Lecture commune - Janvier 2020 : Les Pseudonymes

Messagepar jukebox_fr » 2020-02-06T10:50:53+01:00

J'ai fini ma lecture de La ferme des animaux hier soir, voici mon commentaire:
Nouvelle année, nouvelles résolutions. Parmi elles, l'envie de poursuivre ma découverte des grandes dystopies du siècle dernier. Il n'a pas été facile de me décider par quel Orwell commencer mon initiation à cet auteur. Dans l'idéal, j'aurais préféré 1984, c'est même le livre que j'avais acheté de plus longue date, mais en pratique, mon mois de janvier était trop chargé, mieux valait les 112 pages en VO de cette fable dystopique.

Le synopsis est très simple: dans une ferme les animaux se rebellent et chassent le fermier qui profite d'eux et les exploite sans redistribuer les richesses. Autour des seuls animaux se réorganise une société dans laquelle tout ce qui rappelle l'humain est banni et où chacun contribue à hauteur de ses possibilités. L'idée est belle, tout le monde met du coeur à la voir s'accomplir. Mais progressivement l'idéal est détourné par quelques uns au détriment du plus grand nombre et les nouveaux dirrigeants ne s'avèrent pas mieux que les humains, voire même pire.

C'est une analyse pertinente des mécanismes et manipulations qui permettent à un régime totalitaire (le communisme de Staline ici) de se mettre en place au nez de la population même qu'il asservi, que nous décortique minutieusement Orwell. Pour vous dire, durant les 3 sessions de lecture que m'a demandé le livre, j'ai eu l'impression de retourner en cours d'histoire au collège, du temps où on analysait ces régimes, tant j'y ai tout retrouvé: l'idéal de base, la propagande jouant sur la peur, l'évincement des rivaux, la mise en place d'une élite privilégiée, le culte de la personnalité, la formation d'une milice, la ré-écriture du passé, l'épuisement par le travail, le maintien dans l'illétrisme et l'ignorance, le dévoiement des idéaux, la répression systématique et aveugle... Tout est passé en revue et intelligemment présenté pour le rendre accessible. Difficile de ne pas en saisir la teneur principale.

Ceci dit, le plus intéressant est de constater que ces mécanismes et manipulations sont encore à l'oeuvre aujourd'hui et pas seulement dans les dictatures. Il semblerait que ce soit le propre de l'humanité: une partie se laisse aveugler par ses peurs tandis que l'autre en abuse afin de prendre et maintenir le pouvoir, exprimer son besoin de supériorité. Voilà qui fait bien réfléchir sur la nature humaine et qui donne à La ferme des animaux son caractère universel et intemporel, faisant de lui un livre à lire et relire regulièrement afin d'ouvrir les consciences de générations entières trop prêtes à jouer les moutons quand on leur brandit des idéaux.


Petite requête aux lecteurs de la VF, pouvez-vous me donner la traduction des noms des animaux ? Par exemple, je sais que la jument qui se sauve s'appelle Mollie en VO et que ça été traduit par Lubie en VF. Je suppose qu'il y a d'autres exemples de ce genre.

Cacoethes-scribendi
Messages : 1937
Inscription : 2013-11-25T23:41:53+01:00

Re: Lecture commune - Janvier 2020 : Les Pseudonymes

Messagepar Cacoethes-scribendi » 2020-02-06T12:00:00+01:00

jukebox_fr a écrit :Petite requête aux lecteurs de la VF, pouvez-vous me donner la traduction des noms des animaux ? Par exemple, je sais que la jument qui se sauve s'appelle Mollie en VO et que ça été traduit par Lubie en VF. Je suppose qu'il y a d'autres exemples de ce genre.

J'ai rendu mon exemplaire à la bibli, mais il y la liste des animaux sur la page Wikipédia du livre, donc je pense que tu sauras tout ;)

En parlant du nom des animaux, j'ai trouvé étrange et étonnant de nommer le "chef cochon" Napoléon. Par rapport à "Boule de neige" par exemple, c'est un nom beaucoup moins innocent... et j'ai trouvé que ça affaiblissait le côté "fable" du roman, en pointant directement une personne historique, un type de personnalité, et en l'ancrant dans une réalité.

jukebox_fr
Messages : 2053
Inscription : 2014-11-03T19:06:52+01:00
Localisation : Le Cannet (06)
Contact :

Re: Lecture commune - Janvier 2020 : Les Pseudonymes

Messagepar jukebox_fr » 2020-02-06T13:45:09+01:00

Cacoethes-scribendi a écrit :
jukebox_fr a écrit :Petite requête aux lecteurs de la VF, pouvez-vous me donner la traduction des noms des animaux ? Par exemple, je sais que la jument qui se sauve s'appelle Mollie en VO et que ça été traduit par Lubie en VF. Je suppose qu'il y a d'autres exemples de ce genre.

J'ai rendu mon exemplaire à la bibli, mais il y la liste des animaux sur la page Wikipédia du livre, donc je pense que tu sauras tout ;)

En parlant du nom des animaux, j'ai trouvé étrange et étonnant de nommer le "chef cochon" Napoléon. Par rapport à "Boule de neige" par exemple, c'est un nom beaucoup moins innocent... et j'ai trouvé que ça affaiblissait le côté "fable" du roman, en pointant directement une personne historique, un type de personnalité, et en l'ancrant dans une réalité.

Merci ! Je me suis faite la même remarque concernant le nom des animaux. Napoléon est le seul à avoir une connotation politique, ce qui le désigne immédiatement comme antagoniste pour le lecteur.
Par contre, si je demandais la traduction des noms des autres animaux, c'est parce que j'ai l'impression qu'en VF on a encore voulu faire passer d'autres messages par ce biais, notamment sur leurs caractères.

EDIT: pourtant de ce que je vois certains choix ne sont pas super pertinents: Squealer (mouchard/balance) devient Brille-Babil ou je ne les comprends pas Clover (trèfle) devient Douce, Muriel devient Edmée, Pincher (Pinceur) devient Filou, Jessie devient Constance...

Cacoethes-scribendi
Messages : 1937
Inscription : 2013-11-25T23:41:53+01:00

Re: Lecture commune - Janvier 2020 : Les Pseudonymes

Messagepar Cacoethes-scribendi » 2020-02-06T19:02:00+01:00

jukebox_fr a écrit :EDIT: pourtant de ce que je vois certains choix ne sont pas super pertinents: Squealer (mouchard/balance) devient Brille-Babil ou je ne les comprends pas Clover (trèfle) devient Douce, Muriel devient Edmée, Pincher (Pinceur) devient Filou, Jessie devient Constance...


Pour Brille-Babil, ça fait a priori plutôt référence à son rôle de porte-parole : c'est lui qui transmet les décisions/la politique des élites cochons et qui les présente et argumente de manière à persuader les autres animaux. Bref, son babil est brillant :P Donc c'est pas la même idée que celle de "mouchard", mais elle correspond plutôt bien au personnage je trouve.

Pour les autres, je pense que ça correspond à des noms tout simplement plus donnés en français (genre Douce pour la jument, ça peut être assez courant).

cleooo
Messages : 755
Inscription : 2014-01-03T17:53:22+01:00

Re: Lecture commune - Janvier 2020 : Les Pseudonymes

Messagepar cleooo » 2020-02-22T20:31:07+01:00

Bonsoir,

J'ai fini 1984 le 20/02 et même s'il est un peu tard pour valider cette lecture commune de janvier, je mets mon commentaire

mon avis : Je n'ai pas du tout apprécié cette lecture. J'y ai trouvé beaucoup trop de longueur (j'avoue honteusement avoir même sauté des passages), le thème ne m'a pas plu, et concernant les personnages, à part Winston, je les ai trouvé déplaisants. J'avais été emballée par les commentaires mais déçue de ce que j'ai trouvé dans le contenu du livre, je n'ai pas su l'apprécié à sa juste valeur je pense.


Revenir vers « Lectures communes »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 6 invités