Lecture commune - Mars 2020 : Internet

Envie de participer à un club de lecture virtuel ? Retrouvez ici toutes les lectures communes organisées chaque mois sur Booknode !
Theobroma
Messages : 299
Inscription : 2018-08-24T15:37:57+02:00

Re: Lecture commune - Mars 2020 : Internet

Messagepar Theobroma » 2020-03-22T15:40:56+01:00

J'ai commencé aujourd'hui seulement Le Cercle, j'espère réussir à le lire dans la semaine. Pour le moment, ça commence calmement.
J'avais commandé Prophecy avant le confinement, mais du coup je ne sais pas s'ils arriveront de si tôt...

jukebox_fr
Messages : 2054
Inscription : 2014-11-03T19:06:52+01:00
Localisation : Le Cannet (06)
Contact :

Re: Lecture commune - Mars 2020 : Internet

Messagepar jukebox_fr » 2020-03-22T21:20:30+01:00

Theobroma a écrit :J'ai commencé aujourd'hui seulement Le Cercle, j'espère réussir à le lire dans la semaine. Pour le moment, ça commence calmement.

Moi aussi, en VO. J'en ai consommé une trentaine de pages et je pense que je vais progresser lentement à cause du vocabulaire très orienté communication web et web marketing que je ne maîtrise pas à 100%.

J'ai lu les trois tomes du manga Prophecy hier, voici mon avis:
De Tetsuya Tsutsui, je n'avais lu jusqu'à présent que son one-shot oeuvre de jeunesse Reset. Une oeuvre qui m'avait fait forte impression et qui appelait forcément à découvrir des réalisations plus récentes et donc probablement plus abouties du mangaka. Alors que je pensais lire ensuite son très acclamé Poison City, c'est finalement Prophecy qui lui grille la priorité, grâce à la lecture commune de ce mois-ci.

En lisant le résumé, il était évident que j'allais plonger dans une histoire très sombre et violente où l'auteur, une fois de plus, nous montrerait ce que la société fait de plus pourri et de plus abjecte, et ce que ce mauvais terreau engendre en retour. J'ai été plus que servie ! De ce point de vue, Prophecy n'est pas un manga à prendre à la légère, ni à mettre entre toutes les mains, il est vraiment très dur, mais, de façon surprenante, au fur et à mesure des 3 tomes, il s'est finalement avéré très humain.

Je lui ai trouvé un rythme adéquat à son propos, en alternance entre action et réflexion, il fait osciller le lecteur entre horreur et indignation (l'auteur maitrisant le timing pour administrer ses punchlines), pour finir par de la compassion envers les criminels, Tetsuya Tsutsui ayant réussi le tour de force de nous les rendre plus attachants que l'équipe de flics qui les traque.

Même si il est court, ce format en 3 tomes m'a paru être celui qui convenait le mieux à cette histoire. Ainsi l'auteur a du compter et contrôler le nombre de cases dédiées à chaque aspect de son histoire. Que ce soit les scènes de violence, les scènes de scandale ou les scènes de révélation sur les personnages, tout est calibré pour ne pas provoquer de sensation de trop et juste ce qu'il faut développé pour s'ancrer dans le lecteur et créer l'empathie.

Bref, Tetsuya Tsutsui s'est encore distingué avec une série aux thèmes forts et bien illustrés, qui, malgré un contexte très malsain, parvient à rester humaine. C'était déjà un aspect qui m'avait interpellée dans Reset. Une marque de fabrique du mangaka ? A vérifier dans ses autres séries, j'ai encore Poison City et Manhole en attente !

Theobroma
Messages : 299
Inscription : 2018-08-24T15:37:57+02:00

Re: Lecture commune - Mars 2020 : Internet

Messagepar Theobroma » 2020-03-24T00:16:54+01:00

J'en suis à la page 76 du Cercle.

En fait, passé 20 pages, ça devient vite un peu flippant et j'ai du mal à comprendre l'enthousiasme de l'héroïne et de tous ses collègues. Par exemple lors de la présentation de TruYou [edit : erreur, je voulais parler de la présentation de Bailey sur SeeChange ou quelque chose comme ça], même si elle est faite au sein de l'entreprise, c'est étrange que personne n'y trouve rien à redire. On dirait que tout le monde s'est fait laver le cerveau.
Là j'en suis à
Spoiler(cliquez pour révéler)

J'avais lu que certains trouvaient l'héroïne passive ou sans personnalité. Ce n'est pas forcément ce que j'aurai dit, mais je ne comprends pas son adhésion totale au Cercle. Le poste est présenté comme attrayant (salaire, conditions de travail), mais pour moi ça n'explique pas son enthousiasme... On verra bien si elle va prendre du recul par la suite.
Dernière édition par Theobroma le dim. 29 mars, 2020 7:23 pm, édité 1 fois.

leahrchx
Messages : 73
Inscription : 2019-01-04T23:58:21+01:00

Re: Lecture commune - Mars 2020 : Internet

Messagepar leahrchx » 2020-03-24T16:13:43+01:00

Bonjour, :)

Je viens de finir ma lecture de Need. J'ai bien aimé l'idée de ce roman, l'intrigue est très intéressante et l'auteur rentre rapidement dans le vif du sujet. C'est une problématique qui représente bien l'époque dans laquelle on vit, on aborde la subtilité entre envie et besoin et cette présence de notion d'internet et d'anonymat est intéressante.
Cependant d'après moi, l'auteur aurait du aller plus loin dans son idée. Ce roman a du potentiel pour être un super thriller psychologique. Mais l'histoire va trop vite, les personnages ne sont pas assez creusés. C'est dommage. C'est vrai que c'est un roman jeunesse donc je comprends mais je reste frustré, j'aurais adoré lire ce livre avec une intrigue plus adulte. Il aurait mérité une ou deux centaine de pages supplémentaire. J'aurais aussi adoré que l'auteur tourne cette histoire encore plus sur la psychologie, avoir des réponses, des hypothèses etc ...
Spoiler(cliquez pour révéler)

Et pour finir il y a pour moi un manque de réalisme. Nous ressentons que c'est une fiction, bien que tout ceci pourrait être réel. Avec un récit plus mature j'aurais sûrement frissonner pendant ma lecture.

Mais j'ai quand même passé un très bon moment, c'est un bon page-turner, un poil addictif car il se lit vite et on a envie de savoir la suite. Les événements se déroulent rapidement, il n'y a aucune longueur (pour une fois il en aurait peu être fallut) C'est un bon roman dans son genre. Et je n'hésite pas à le recommander pour se "détendre" un peu entre deux lectures plus intenses ou complexes.

Wyndirella
Messages : 25
Inscription : 2019-12-28T00:39:15+01:00

Re: Lecture commune - Mars 2020 : Internet

Messagepar Wyndirella » 2020-03-25T22:23:09+01:00

Coucou,

J'ai lu Need que j'ai beaucoup aimé, et voici mon avis :

Imaginez si un réseau social vous permettait d’obtenir ce dont vous aviez besoin sur simple demande. C’est ce que propose Need. Réservé uniquement aux élèves du lycée de Nottawa, ceux-ci s’y inscrivent et un pseudo rendant leur identité intraçable leur est attribué. Et sous couvert de l’anonymat, des choses horribles vont se passer. En effet, quand on promet à un adolescent ce qu’il désire en échange d’une mission, ce dernier risque de ne pas hésiter à transgresser de nombreuses règles, ou à ne pas réfléchir aux conséquences de ses agissements. Et un acte en entraînant un autre, il se pourrait que Need aille jusqu’à provoquer la mort…

Kaylee est une jeune fille un peu en marge du groupe. Effectivement, son petit frère est malade et a urgemment besoin d’un rein. Sa vie étant en jeu, Kaylee demande à tous ses camarades de classe de se faire tester afin de voir si une personne compatible se situe parmi eux. Or, leur réaction n’est pas celle escomptée et ils la regardent en coin d’oser solliciter cela – quand ils ne la traitent pas ouvertement de cinglée ! Par conséquent, seul Nate, son meilleur ami depuis sa plus tendre enfance, est toujours à ses côtés et présent pour la soutenir dans ses démarches. C’est d’ailleurs lui qui va inviter Kaylee à s’inscrire sur le site Need (Nate ayant lui-même découvert ce réseau social grâce à son grand frère). Et bien évidemment, ce dont Kaylee a besoin, c’est d’un rein… Mais comment la personne à la tête de Need, qui certes semble avoir des ressources financières considérables puisqu’elle satisfait la plupart des futiles caprices de ses utilisateurs, serait-elle capable de trouver un organe ? Et quel sera le prix à payer pour Kaylee ?

Need est un ouvrage pour young adult qui aborde des sujets importants, tels que les réseaux sociaux et leurs dangers. En effet, derrière un écran, on peut tout faire et dire sous couvert de l’anonymat, prendre quelqu’un pour cible, et dans l’absolu fomenter les plus horribles projets. Ici, une partie des adolescents paraît perdre la notion de limite, de bien et de mal, tout ça pour avoir le dernier téléphone à la mode ou la console dernier cri. Et lorsqu’ils ont des demandes plus complexes, ils sont pour certains prêts à tout pour les satisfaire, et une vie humaine a dans ces cas parfois bien peu d’importance. Joelle Charbonneau met aussi en scène un geek qui semble croire que l’existence est comme un jeu vidéo, mis à part qu’il n’y a pas de nouvelle chance après me Game Over… Mais se soucie-t-il vraiment d’être game over ?

Les chapitres alternent la narration en s’intéressant à plusieurs protagonistes avec une fluidité qui offre un réel dynamisme au roman. Bien évidemment, le récit est avant tout centré sur le personnage de Kaylee, qui va voir sa vie exploser à la suite de son inscription sur Need, apprenant que ses proches ne sont pas forcément ceux qu’elle pensait ou que sa famille cache de lourds secrets. Mais nous allons également suivre Nate, Amanda, Bryan, Sydney et bien d’autres. Ces diverses situations nous offrent différents regards sur le chaos créé par Need. Réactions parfois pour le moins effrayantes, et tantôt pleines d’humanité. L’histoire d’Amanda m’a attristée, et j’ai eu froid dans le dos à beaucoup de reprises en tournant les pages de ce roman. Malheureusement, j’ai été un peu moins convaincue par la conclusion de l’ouvrage. L’auteure introduit certaines institutions pour expliquer le pourquoi du comment que je n’ai pas trouvé réellement probant, et j’aurais sans doute été plus séduite par un autre choix.

Il me semble que Need est un livre à mettre avant tout entre les mains d’adolescents, mais aussi entre celles du plus grand nombre. Joelle Charbonneau est l’auteure de plusieurs ouvrages, et je compte bien poursuivre ma découverte des récits nés de sa plume.

jukebox_fr
Messages : 2054
Inscription : 2014-11-03T19:06:52+01:00
Localisation : Le Cannet (06)
Contact :

Re: Lecture commune - Mars 2020 : Internet

Messagepar jukebox_fr » 2020-03-26T21:54:30+01:00

Theobroma a écrit :J'en suis à la page 76 du Cercle.

En fait, passé 20 pages, ça devient vite un peu flippant et j'ai du mal à comprendre l'enthousiasme de l'héroïne et de tous ses collègues. Par exemple lors de la présentation de TruYou, même si elle est faite au sein de l'entreprise, c'est étrange que personne n'y trouve rien à redire. On dirait que tout le monde s'est fait laver le cerveau.
Là j'en suis à
Spoiler(cliquez pour révéler)

J'avais lu que certains trouvaient l'héroïne passive ou sans personnalité. Ce n'est pas forcément ce que j'aurai dit, mais je ne comprends pas son adhésion totale au Cercle. Le poste est présenté comme attrayant (salaire, conditions de travail), mais pour moi ça n'explique pas son enthousiasme... On verra bien si elle va prendre du recul par la suite.

Je ne sais pas exactement où j'en suis pour le moment, j'ai pas encore enregistré ma progression dans l'ebook :lol: , mais au ressenti c'est un poil avant où tu t'es arrêté.

Déjà y a ma conscience qui a fait un bon quand
Spoiler(cliquez pour révéler)


Ensuite y a ce projet de caméra présenté en interne
Spoiler(cliquez pour révéler)


C'est vrai que pour le moment y a plein de trucs qui font tiquer parce qu'ils donnent trop de transparence, de visibilité et d'accessibilité à des choses supposées intimes et protégées. L'héroïne semble tellement dans l'envie de laisser derrière elle sa première expérience désastreuse de travail d'après ses études, tellement à suivre aveuglément son amie, qu'on a l'impression qu'on pourrait lui faire gober tout et n'importe quoi sans qu'elle ne voit rien aveuglée qu'elle est par son idée pailletée de l'entreprise.

RazKiss
Messages : 549
Inscription : 2013-04-22T12:53:30+02:00

Re: Lecture commune - Mars 2020 : Internet

Messagepar RazKiss » 2020-03-26T22:08:00+01:00

J'ai lu Le Cercle en prêt numérique. Ma lecture fut un peu chaotique, car la première version empruntée avait un bug : il manquait une cinquantaine de pages au milieu et une quinzaine vers la fin. Alors, il y a des scènes clés que j'avais manquées évidemment, ce qui fait que je ne comprenais rien à la fin :lol: Heureusement, j'ai ré-emprunté l’e-book et j'ai eu droit à une version normale.

Mae Holland est ravie d'avoir été embauchée par le Cercle, une gigantesque entreprise de réseaux sociaux qui se trouverait sur le podium des GAFA si elle existait réellement. Le Cercle, c'est un campus qui contient tout ce qu'il faut pour être heureux en terme d'infrastructures mais aussi de vie culturelle. Le Cercle, c'est une société où chefs et collègues ne pensent qu'à ton bien. Le Cercle, c'est surtout des outils numériques qui prônent la transparence : le système TruYou qui a signé la fin de l'anonymat sur le net, les caméras SeeChange qui permettent de voir ce qui se passe un peu partout dans le monde, la puce ChildTrack qui permet de localiser tes enfants,...

J'ai souvent eu une sensation de malaise en lisant ce livre, car tout ce que l'auteur décrit me semble finalement assez proche de la situation technologique actuelle. Et je me dis que c'est à la fois terrible (est-ce vraiment bien de TOUT savoir ?) et réalisable (si pas déjà fait)... En plus, les collègues et supérieurs du personnage principal ont l'art de présenter toutes ces trouvailles de manière très positive : les avantages sont indéniables, ne souhaite-t-on pas un monde meilleur pour demain ? Ceux qui parviennent à ouvrir les yeux sont en minorité et traqués par les autres, on sent que le combat est gagné d'avance... Cela me fait autant froid dans le dos que la série Black Mirror ! Mae Holland est un peu naïve et égocentrique, ce n'est pas vraiment un personnage dans lequel je peux me reconnaître, alors j'ai suivi son histoire avec beaucoup de distance. L'écriture n'a rien de particulier non plus, mais l'intrigue vaut vraiment le coup.

Franchement, ça donne envie de lire d'autres livres de l'auteur !

jukebox_fr
Messages : 2054
Inscription : 2014-11-03T19:06:52+01:00
Localisation : Le Cannet (06)
Contact :

Re: Lecture commune - Mars 2020 : Internet

Messagepar jukebox_fr » 2020-03-27T08:58:33+01:00

J'en suis à 27% du livre, soit environ à la page 133 de l'édition VO.

J'attendais avec impatience le moment où tout ce que manipule Mae devienne un peu plus personnel et que les conséquences la mettent dans une situation de réflexion et d'analyse de son ressenti. Il y a d'abord ce premier incident
Spoiler(cliquez pour révéler)


Et puis ce second incident qui la met en première ligne
Spoiler(cliquez pour révéler)


Globalement, la réaction de Mae me déçoit. Elle a pas l'air conne, pourquoi le premier incident ne la perturbe pas plus que ça ? Quant au second, son braquage est agaçant et ses pensées du type "cette entreprise est le centre du monde" ou "Si ils (le cercle) le font, c'est que c'est normal". On dirait une adolescente. On dirait qu'elle cherche à tout prix à s'intégrer à une communauté pour paraître cool, sans même chercher à savoir ce que va lui coûter cette confiance aveugle.

jukebox_fr
Messages : 2054
Inscription : 2014-11-03T19:06:52+01:00
Localisation : Le Cannet (06)
Contact :

Re: Lecture commune - Mars 2020 : Internet

Messagepar jukebox_fr » 2020-03-28T08:14:22+01:00

J'en suis à 43% du livre, environ 212 pages de la VO.

On a vu l'emprise de l'entreprise se faire progressivement inévitable sur Mae qui se jette tête baissée dans tout.
Spoiler(cliquez pour révéler)


Parlons de la santé justement.
Spoiler(cliquez pour révéler)


L'entretien de Mae avec les deux compères qui gèrent le réseau social Zing m'a faite halluciner.
Spoiler(cliquez pour révéler)


Sinon, je suis bien intriguée par le personnage de
Spoiler(cliquez pour révéler)

jukebox_fr
Messages : 2054
Inscription : 2014-11-03T19:06:52+01:00
Localisation : Le Cannet (06)
Contact :

Re: Lecture commune - Mars 2020 : Internet

Messagepar jukebox_fr » 2020-03-29T08:58:17+02:00

J'en suis à 65% du livre, soit environ 320 pages de la VO, juste au début du "Livre 2"

On a définitivement passé un cap important dans l'histoire.
Spoiler(cliquez pour révéler)


Encore une fois je suis sidérée qu'elle ne soit pas en mesure de réaliser
Spoiler(cliquez pour révéler)


Quant au personnage de
Spoiler(cliquez pour révéler)


A ce stade, je trouve qu'il y a beaucoup de similitudes avec Nous/Nous autres de Evgueni Zamiatine que j'ai justement lu le mois dernier. On y retrouve le thème central de la transparence, l'idée d'une évolution de la société humaine vers quelque chose de plus pur, plus productif, libérée de ses bas instincts et ayant levé les tabous. On y retrouve aussi l'homme devenu machine qui s'abruti tous les jours dans les mêmes taches et qui finit par ne plus penser par lui-même, ne plus avoir de vie propre, ni de libre arbitre. Bien évidemment, on retrouve cette idée que ce mode de vie ne peut pas se cantonner à une communauté et qu'il faut absolument qu'il s'étende au reste du monde, qu'il faut donc, d'une manière ou d'une autre le faire basculer. Bien sûr il y a presque 100 ans d'écart entre les deux livres, donc forcément, Le Cercle est plus parlant dans son ton, ses moyens, ses exemples, d'autant plus qu'il montre l'ascension d'un totalitarisme là où Nous/Nous autres, se contente de nous le dépeindre.
Dernière édition par jukebox_fr le dim. 29 mars, 2020 1:59 pm, édité 1 fois.

Kouet
Messages : 747
Inscription : 2016-11-13T12:08:17+01:00

Re: Lecture commune - Mars 2020 : Internet

Messagepar Kouet » 2020-03-29T11:32:01+02:00

Bonjour,
j'ai finalement pu emprunter la version numérique de Le Cercle et commencé ma lecture hier.

Lola5405
Messages : 954
Inscription : 2015-06-30T13:28:21+02:00

Re: Lecture commune - Mars 2020 : Internet

Messagepar Lola5405 » 2020-03-29T11:33:58+02:00

Je viens de voir qu'il restait encore deux places sur le challenge communautaire pour la lecture commune du mois de mars. Je pense qu'au sortir du confinement, j'essaierai de me procurer, Need ou le Cercle, ou les deux, car vous m'avez donné envie !

Kouet
Messages : 747
Inscription : 2016-11-13T12:08:17+01:00

Re: Lecture commune - Mars 2020 : Internet

Messagepar Kouet » 2020-03-29T11:35:55+02:00

Theobroma a écrit :J'en suis à la page 76 du Cercle.

En fait, passé 20 pages, ça devient vite un peu flippant et j'ai du mal à comprendre l'enthousiasme de l'héroïne et de tous ses collègues. Par exemple lors de la présentation de TruYou, même si elle est faite au sein de l'entreprise, c'est étrange que personne n'y trouve rien à redire. On dirait que tout le monde s'est fait laver le cerveau.
Là j'en suis à
Spoiler(cliquez pour révéler)

J'avais lu que certains trouvaient l'héroïne passive ou sans personnalité. Ce n'est pas forcément ce que j'aurai dit, mais je ne comprends pas son adhésion totale au Cercle. Le poste est présenté comme attrayant (salaire, conditions de travail), mais pour moi ça n'explique pas son enthousiasme... On verra bien si elle va prendre du recul par la suite.


J'ai globalement la même impression que toi. Ceci dit, on comprend assez bien la notion de "lavage de cerveau" associée à la notion de communauté. Pour en faire partie, il faut adhérer aux principes de base, et ils sont présentés par les adhérents avec tant d'enthousiasme - d'autant plus que sa meilleure amie, à qui elle voue une estime sans fin, est fortement impliquée dans le système ... notre héroïne n'a donc pour l'instant aucun recul et fonce tête baissée sans se poser de question.

tyka
Messages : 1166
Inscription : 2012-09-01T21:57:08+02:00

Re: Lecture commune - Mars 2020 : Internet

Messagepar tyka » 2020-03-29T16:52:47+02:00

tyka a écrit :Coucou
pour ma part ce sera Need de Joelle Charbonneau, bonne lecture à tous
Image

je valide
Mon avis : Bon je ressors de ma lecture mitigé.
L’histoire avait du potentielle, de grande possibilité et d’opportunité au fil des chapitres de se développer et donner au récit plus d’ouverture.
L’autrice a choisi de se cantonner au plus simple, c’est frustrant.
Je mets cela sur le fait que ce roman est un Young adulte et qu’elle n’a surement pas voulu perdre son lectorat.
En dehors du manque d’approfondissement le sujet est lui des plus intéressant l’influence des réseaux sociaux.
Sans compter sur la question phare du roman jusqu’ou est on prêt à aller pour avoir ce que l’on veut.
L’intrigue va bien trop vite alors que je ne m’étais pas encore familiarisé avec tous les personnages, l’autrice rentre dans le vif du sujet.
J’ai donc mis au second plan les émotions et les descriptifs des personnages.
C’est dommage car je ne me suis attachée à aucun d’eux, ni à l’héroïne.
L’écriture est fluide, sans temps mort, ni longueur (dommage pour le coup, ça aurait peut être développé l’intrigue).
J’ai tout de même passé un bon moment de lecture.

Theobroma
Messages : 299
Inscription : 2018-08-24T15:37:57+02:00

Re: Lecture commune - Mars 2020 : Internet

Messagepar Theobroma » 2020-03-29T19:41:18+02:00

jukebox_fr a écrit :Ensuite y a ce projet de caméra présenté en interne
Spoiler(cliquez pour révéler)

C'est ce dont je voulais parler dans mon message (que j'ai édité), la présentation de Bailey sur SeeChange (et pas TruYou). J'ai d'autant plus halluciné qu'il dit clairement
Spoiler(cliquez pour révéler)


Là j'en suis aux environs de la page 260, peu après le début du livre II qui débute lorsque
Spoiler(cliquez pour révéler)
Au moment de la réunion de présentation des planctons.

Même si les sujets abordés sont intéressants et actuels (le protection de la vie privée, le recoupement des données, le numérique dans la démocratie, dans la lutte contre le crime...), je trouve que le manque de recul de Mae limite la possibilité de les approfondir. Par exemple, lors de la discussion avec Bailey qui fait suite à
Spoiler(cliquez pour révéler)
elle se montre incapable d'apporter une opposition ou des arguments aux sien. C'est la même chose lorsqu'elle échange avec les deux seuls personnages qui ne sont pas acquis à l'idéologie du cercle.
De la même façon, le fait que l'emprise du cercle devient de plus en plus importante
Spoiler(cliquez pour révéler)
n'est pas si apparent (même si présent) car l'idée d'arrêter ne l'effleure jamais.

Sa relation avec Kalden (?) est aussi très étrange.
Spoiler(cliquez pour révéler)


J'ai finalement l'impression que le roman reprend des questions actuelles liées au numérique, présentant des arguments pour ainsi que quelque limites mais ne va pas plus loin que ce à quoi on pourrait s'attendre a priori. Cela dit je me demande quand même comment cette histoire va se compléter ;)

jukebox_fr
Messages : 2054
Inscription : 2014-11-03T19:06:52+01:00
Localisation : Le Cannet (06)
Contact :

Re: Lecture commune - Mars 2020 : Internet

Messagepar jukebox_fr » 2020-03-29T21:19:58+02:00

Theobroma a écrit :J'ai finalement l'impression que le roman reprend des questions actuelles liées au numérique, présentant des arguments pour ainsi que quelque limites mais ne va pas plus loin que ce à quoi on pourrait s'attendre a priori. Cela dit je me demande quand même comment cette histoire va se compléter ;)


Je suis d'accord avec toi. On nous montre diverses choses sans les remettre en question (boulot de l'héroïne normalement, mais elle est pratiquement acquise à la cause et comme tu l'as souligné, elle manque terriblement d'arguments) et finalement c'est le lecteur qui se pose des questions quant à la légalité de tout ça et à terme, les dérives néfastes que cela peut entrainer. Je trouve ça dommage parce que ces questions dépendent beaucoup trop du bagage de chacun. Aussi bien sur l'aspect code du travail, que droits et libertés individuelles. A 20 ans, 30 ans, 40 ans, etc. l'expérience n'est pas la même, ni la maturiré, ni la conscience sociale et politique, et la masse de connaissances accumulées diffère énormément. Finalement Mae n'est que le reflet de sa génération: jeune, ignorante, idéaliste, maléable et manipulable. L'anomalie c'est plutôt son ex qui tient des discours raisonnables pour son âge (il est plus proche de la trentaine que Mae si j'ai bien compris) et qui sert de contrepoids à l'enthousiasme débordant de l'héroïne. Malheureusement il n'est pas assez présent pour avoir du poids et ses arguments se limitent à un certain périmètre de constatation qui est très loin d'englober tout ce à quoi le lecteur est confronté. Ce qui nous laisse Kalden. Mais même constat pour lui, pas assez présent, trop énigmatique et ambigu.

Après, le fait que l'héroïne ne s'en fasse pas plus que ça, n'empêche pas le lecteur conscient d'être horrifié à sa place, de voir l'énorme piège dans lequel elle s'est joyeusement engluée et duquel on ne la voit pas ressortir indemne, et d'attendre ce moment où l'épée de Damoclès, qu'elle a placée elle-même au-dessus de sa tête, s'abattra sur elle. C'est le côté un peu malsain du livre je trouve. L'auteur nous a créé une héroïne qui sera sacrifiée. On en a la quasi certitude, parce que malgré les avertissements qu'il place sur son chemin, elle persiste et continue de plus belle. Et donc on attend ce moment tout prêt à lui balancer un "tu l'as bien cherché, fallait y réfléchir à deux fois".
Personnellement, à ce stade, je m'en moque de son sort :lol: Par contre, je suis curieuse de découvrir le projet final de complétion du Cercle, histoire de me procurer un ultime frisson :P

Ah, et puis, c'est moi ou bien
Spoiler(cliquez pour révéler)

Theobroma
Messages : 299
Inscription : 2018-08-24T15:37:57+02:00

Re: Lecture commune - Mars 2020 : Internet

Messagepar Theobroma » 2020-03-30T00:16:58+02:00

jukebox_fr a écrit : Ah, et puis, c'est moi ou bien
Spoiler(cliquez pour révéler)

Oui, c'est montré puis dit explicitement à la fin du livre II.

J'en suis presque à la fin, là. Le fait que finalement ce soit le lecteur qui s'affole, comme tu dis, est intéressant parce que ça permet à l'auteur de ne pas établir de frontières nettes entre ce qui va trop loin et ce qui est acceptable. Et en même temps je crois que rien de ce qui est montré ne me semble acceptable (à la limite les projets de recherche comme celui de la fosse des Mariannes, et encore).

jukebox_fr
Messages : 2054
Inscription : 2014-11-03T19:06:52+01:00
Localisation : Le Cannet (06)
Contact :

Re: Lecture commune - Mars 2020 : Internet

Messagepar jukebox_fr » 2020-03-30T17:09:31+02:00

J'en suis à 93% soit environ 460 pages sur 494 de la VO et je cale. Je ressens un profond ras le bol. Je ne sais pas trop à quel moment ça a commencé (les évènements provocateurs sont plutôt nombreux à ce stade du livre: l'incident des parents, la jalousie mal placée, Démoxie, etc.), mais je sais quand j'ai réalisé qu'il s'était installé.

Au moment de la conférence "Plancton"
Spoiler(cliquez pour révéler)


Quant à l'héroïne après les incidents d'Annie et de Mercer (qui viennent juste de survenir à mon stade de la lecture) elle me débecte, m'horripile. J'ai envie de lui administrer des claques pour la sortir de son état de transe médiatique. Et je suis là à me demander ce qu'il lui faut pour ouvrir les yeux, à essayer de la comprendre. Elle est devenue une espèce de monstre mégalo qui veut être la plus aimée, qui veut que le plus de monde possible l'aime, en fait, qui veut que TOUT LE MONDE l'aime.

Theobroma a écrit :
jukebox_fr a écrit : Ah, et puis, c'est moi ou bien
Spoiler(cliquez pour révéler)

Oui, c'est montré puis dit explicitement à la fin du livre II.

Le monstre né du vouloir tout savoir :shock:

Theobroma a écrit :J'en suis presque à la fin, là. Le fait que finalement ce soit le lecteur qui s'affole, comme tu dis, est intéressant parce que ça permet à l'auteur de ne pas établir de frontières nettes entre ce qui va trop loin et ce qui est acceptable. Et en même temps je crois que rien de ce qui est montré ne me semble acceptable (à la limite les projets de recherche comme celui de la fosse des Mariannes, et encore).

Oui ainsi, certains projets feront plus ou moins retentir les alarmes de chacun. Personnellement, il n'y a pas un projet pour lequel je ne me sois pas horrifiée. Même celui de la faille des Mariannes. N'est-on pas supposé étudier un spécimen dans son environnement et ne pas le déranger ? Combien de déséquilibres, de catastrophes naturelles, avons-nous déjà créés en perturbant des écosystèmes par notre intervention ? En y introduisant une espèce qui n'en était pas endémique ou en en faisant disparaître une qui y était essentielle ? Bref, même ce projet à l'aspect innocent est lourd de conséquences sur un plus long terme.

Il me reste plus que 34 pages à lire, ce que je ferai ce soir, mais j'ai l'impression qu'elles vont être douloureuses à parcourir.

Kouet
Messages : 747
Inscription : 2016-11-13T12:08:17+01:00

Re: Lecture commune - Mars 2020 : Internet

Messagepar Kouet » 2020-03-31T22:42:27+02:00

Bon, je pense en être à peu près à la moitié du livre Le Cercle et j'ai vraiment du mal à accrocher. L'héroïne m'horripile, je n'arrive pas à suivre ses (absences de) raisonnements, j'ai plutôt envie de lui mettre des claques.
Ensuite, les relations (peut-on vraiment parler de relations ?) sont excessivement caricaturales
Spoiler(cliquez pour révéler)
, le livre enchaîne des scènes sans beaucoup de logique ni de fil conducteur .. il est bourré ces personnages anti-sociaux et bourrés de tics est de tocs, si l'auteur veut mettre en avant le paradoxe entre relations sur réseaux sociaux et perte de communication sociale physique, je pense que c'est tout sauf subtil ...
Bref, je rame pour trouver un intérêt et pour le finir ...

Nausicaa_Npa
Messages : 1525
Inscription : 2015-12-04T21:03:25+01:00

Re: Lecture commune - Mars 2020 : Internet

Messagepar Nausicaa_Npa » 2020-04-02T18:39:49+02:00

Bonjour à tous !

J'avais par chance réussi à me procurer les 3 tomes de Prophecy juste avant le confinement ce qui fait que je les ai lu courant mars.

Je vais essayer de me concentrer uniquement sur le tome 1 puisque c'est celui que nous devions lire pour la lecture commune mais, étant donné que je les ai tous lu, j'en toucherai quand même un mot.

Le premier tome de cette trilogie est plutôt intéressant puisqu'il met en place "le personnage" qui va jouer un rôle crucial dans cette affaire. C'est un tome qui permet une entrée en matière directe puisque les premières pages sont liées à la première "action" de cet homme caché. J'aime beaucoup suivre les deux "parties" (les bons et les méchants pour dresser grosso modo le tableau) et voir leurs avancements dans les recherches et actions. La fin du tome donne envie de continuer la suite, on est autant intrigué par la brigade que le mauvais côté (dont si je ne me trompe pas, on a appris le passé, élément crucial pour comprendre le pourquoi).

Par la suite, j'ai un peu déchanté, je vais être honnête.
Même si la cause est louable, je m'attendais à un truc plus "gros".
Ceci étant dit, j'ai trouvé quand même le choix des victimes et les différentes façons de punir plutôt recherchées et intéressantes. La cheffe de la brigade m'a un peu énervée à certains moments, son côté "je fonce" et son côté tête de mule m'ont un chouilla énervée. Heureusement qu'il y a les deux autres membres de l'équipe...
J'ai donc plutôt bien aimé cette trilogie même si le début est mieux que la fin.

Theobroma
Messages : 299
Inscription : 2018-08-24T15:37:57+02:00

Re: Lecture commune - Mars 2020 : Internet

Messagepar Theobroma » 2020-04-04T13:57:47+02:00

J'ai fini Le Cercle il y a maintenant une semaine, mais je reste assez partagée et sceptique à son sujet.

Je ne m'attendais pas à grand chose en lisant ce livre parce que même si l'idée était intrigante, le début ne m'avait pas spécialement convaincue : le livre n'est pas très bien écrit (pas mal de formulations maladroites au début) et même si on le comprends un peu au fur et à mesure qu'on avance dans la lecture, l'intérêt de Mae pour le Cercle me semble trop superficiel ou inexpliqué. J'ai l'impression que c'est surtout l'image du Cercle (la fierté de travailler dans une entreprise prestigieuse) qui l'anime. Elle ne semble pas spécialement s'intéresser aux nouvelles technologies ni s'y connaître : toutes les innovations la surprennent, elle n'utilise visiblement pas spécialement les outils du Cercle (le réseau social par exemple) avant d'entrer... Du coup son adhésion sans faille à toutes les nouveautés est bizarre, tout l'intéresse immédiatement, elle ne doute jamais des limites des outils, y compris lorsqu'elle est elle-même confrontées à leurs inconvénients.

De manière générale, je trouve quasiment incroyable que le Cercle je rencontre jamais aucune opposition.
Spoiler(cliquez pour révéler)

Malgré les nombreux produits et services qui sont présentés à Mae, en interne ou à un public plus large, aucun doute, aucun avis un peu réfléchi (même venant d'un partisan) sur un produit n'est entendu.
Spoiler(cliquez pour révéler)


La seule chose qui peut expliquer tout ça serait une grande naïveté de la part de Mae (voir un désintérêt relatif pour la question du numérique et de ses implications) et par extension de tous les employés et watchers du Cercle.
Même Kalden semble finalement extrêmement naïf
Spoiler(cliquez pour révéler)


Finalement c'est un peu difficile de savoir quel était le projet de l'auteur : bien qu'on ne soit pas dans une apologie des projets menés par le Cercle, le fait qu'aucune voix ne s'élève jamais contre la société rend la remise en question par le lecteur limitée (comme on l'a déjà dit dans ce sujet) à ses propres connaissances et ses propres sensibilités. L'auteur ne nous apportera donc pas d'arguments, d'idées, d'interrogations que nous n'avons déjà (pour un contre, d'ailleurs). De ce fait, la dimension dystopique me semble très limitée. Pour moi ce roman manque à la fois d'idées plus poussées (pour montrer les limites au lecteur, ou simplement proposer des projets qui sortent un peu de ce qui existe déjà) et d'au moins un personnage plus critique ou à la limité d'événements qui mettent plus en évidence les limites de ce qui est présenté, ici c'est presque toujours le lecteur qui imagine les possibles dérives, et une fois encore, ça dépendra vraiment de ses connaissances, de sa sensibilité aux questions comme la vie privée. Par exemple je me demande ce qu'un jeune lecteur peu informé (un collégien très naïf, par exemple) penserait de ce livre.
Spoiler(cliquez pour révéler)


Du coup j'aimerais bien savoir s'il y a des gens qui lisent ce livre en ne trouvant que finalement seuls certains passages du livre sont un peu inquiétants et en espérant que certains projets se développent réellement.

jukebox_fr
Messages : 2054
Inscription : 2014-11-03T19:06:52+01:00
Localisation : Le Cannet (06)
Contact :

Re: Lecture commune - Mars 2020 : Internet

Messagepar jukebox_fr » 2020-04-04T18:44:02+02:00

Theobroma a écrit :J'ai fini Le Cercle il y a maintenant une semaine, mais je reste assez partagée et sceptique à son sujet.
J'ai l'impression que c'est surtout l'image du Cercle (la fierté de travailler dans une entreprise prestigieuse) qui l'anime. Elle ne semble pas spécialement s'intéresser aux nouvelles technologies ni s'y connaître : toutes les innovations la surprennent, elle n'utilise visiblement pas spécialement les outils du Cercle (le réseau social par exemple) avant d'entrer... Du coup son adhésion sans faille à toutes les nouveautés est bizarre, tout l'intéresse immédiatement, elle ne doute jamais des limites des outils, y compris lorsqu'elle est elle-même confrontées à leurs inconvénients.

Ou elle fait très ado dans ses comportements. Les raisons pour lesquelles elle rentre dans la boite c'est parce qu'elle va retrouver sa copine et que la boîte est super cool. Elle n'agit jamais par conviction, toujours par influence. Et plus tard quand elle pense avoir des convictions, c'est juste qu'elle s'est faite manipuler.

Theobroma a écrit :De manière générale, je trouve quasiment incroyable que le Cercle je rencontre jamais aucune opposition.
Spoiler(cliquez pour révéler)

Malgré les nombreux produits et services qui sont présentés à Mae, en interne ou à un public plus large, aucun doute, aucun avis un peu réfléchi (même venant d'un partisan) sur un produit n'est entendu.
Spoiler(cliquez pour révéler)

Si je me rappelle bien, à un moment dans le livre on nous dit qu'on est dans un après Google. Donc on supposera dans un futur immédiat décalé de quoi... une décennie tout au plus ? Je crois que l'auteur tente de nous faire passer pour acquis que dans 10 ans une grande majorité des gens ne fonctionnera plus qu'à l'influence, résultat de tous les réseaux sociaux qui ont explosé et qui ont vu émerger multitudes d'influenceurs à la portée de centaines de milliers de personnes. Ce postulat de départ impliquant qu'on est sur le sommet d'une vague, tout près de basculer dans quelque chose d'autre dont une entreprise comme le Cercle peut être le déclencheur.
Pour la partie qui enfreint la vie privée, moi non plus je ne comprends pas. Si il y a bien un sujet qui doit tenir à coeur à tout le monde et donc provoquer des réactions offusquées, c'est bien celui-là.

Theobroma a écrit :La seule chose qui peut expliquer tout ça serait une grande naïveté de la part de Mae (voir un désintérêt relatif pour la question du numérique et de ses implications) et par extension de tous les employés et watchers du Cercle.
Même Kalden semble finalement extrêmement naïf
Spoiler(cliquez pour révéler)

Globalement on a surtout l'impression que les gens qui bossent au Cercle travaillent sur des concepts plus que sur des projets technologiques et scientifiques à proprement parler. Sur la multitudes de personnages qui nous ont été présentés, combien avaient réellement des connaissances et compétences liées à tous les aspects de leur projet ?
J'ai surtout eu l'impression en lisant le livre qu'on était à Bisounours land où on peut avoir confiance en les motifs de son prochain, ils sont forcément bons, mais où paradoxalement on passe les trois quarts du livre à te souligner tous les viles dangers et crimes desquels il faut absolument et urgemment se protéger.


Theobroma a écrit :Du coup j'aimerais bien savoir s'il y a des gens qui lisent ce livre en ne trouvant que finalement seuls certains passages du livre sont un peu inquiétants et en espérant que certains projets se développent réellement.

Itou :lol: Je me suis posée la question des générations. Entre la x, la y ou la z, est-ce que tout le monde réagirait de façon identique sur les mêmes passages ?


Revenir vers « Lectures communes »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 5 invités