La rentrée littéraire 2019

Partagez ici vos infos à propos du monde de la littérature et des livres
dadotiste
Messages : 4635
Inscription : 2011-08-20T02:11:52+02:00
Contact :

Re: La rentrée littéraire 2019

Messagepar dadotiste » 2019-11-04T19:21:31+01:00

Syracuse a écrit :Inattendu pour moi aussi !
J'aurais bien vu le roman de Victoria Mas couronné.


Il lui reste encore le Premier Roman ;)

dadotiste
Messages : 4635
Inscription : 2011-08-20T02:11:52+02:00
Contact :

Le Fémina 2019 est remis à...

Messagepar dadotiste » 2019-11-05T16:28:58+01:00

La Première sélection du Fémina 2019
Les deuxièmes sélections du Fémina 2019
Les troisièmes sélections du Fémina 2019

Le Fémina Français 2019 est remis à...

Par les routes de Sylvain Prudhomme

Image
Résumé :
«J'ai retrouvé l'autostoppeur dans une petite ville du sud-est de la France, après des années sans penser à lui. Je l'ai retrouvé amoureux, installé, devenu père. Je me suis rappelé tout ce qui m'avait décidé, autrefois, à lui demander de sortir de ma vie. J'ai frappé à sa porte. J'ai rencontré Marie.» Avec Par les routes, Sylvain Prudhomme raconte la force de l'amitié et du désir, le vertige devant la multitude des existences possibles.

Lien vers la fiche du livre



Le Fémina Étranger 2019 est remis à...

Ordesa de Manuel Vilas

Image
Résumé :
“Mon coeur ressemble à un arbre noir couvert d’oiseaux jaunes qui piaillent et me perforent la chair.” Tel est l’autoportrait brut et sans tabou d’un écrivain confronté à la disparition de ses parents. Assailli par les fantômes de son passé, il retrouve espoir dans le souvenir baigné de lumière jaune de leur amour et de la beauté d’antan. À travers l’évocation d’une famille modeste, c’est alors la peinture d’une certaine Espagne qui se révèle à nous dans toute sa complexité. L’appartenance à une classe sociale, l’éducation, l’alcoolisme ou encore la paternité sont autant de sujets traités ainsi de façon personnelle et collective à la fois.

Lien vers la fiche du livre



Le Fémina Essai 2019 est remis à...

Giono, Furioso de Emmanuelle Lambert

Image
Résumé :
Icône littéraire, auteur d’une oeuvre abondante, (Le Hussard sur le toit ; Un roi sans divertissement ; Colline...), Giono semble être l’écrivain patrimonial par excellence, voué à être étudié, admiré, célébré. Derrière l’image d’Épinal de l’écrivain provençal se cache pourtant un poète nerveux et tourmenté, un homme défait par la guerre et travaillé par la noirceur, l’amour et le désir tout autant que par la quête de paix et de lumière.
À la frontière de l’essai et de la biographie, Emmanuelle Lambert construit le portrait intime d’un auteur aussi rayonnant qu’obscur, une méditation incarnée sur la puissance du geste créateur.

Lien vers la fiche du livre






LivreHebdo a écrit :Un prix spécial a été remis pour l'ensemble de son œuvre à Edna O'Brien, dont le livre Girl, traduit par Aude de Saint-Loup et Pierre-Emmanuel Dauzat (Sabine Wespieser), était dans la sélection finale.


LivreHebdo a écrit :Une mention spéciale a distingué La fabrique du crétin digital : les dangers des écrans pour nos enfants de Michel Desmurget (Seuil).


Retour au sommaire des prix

Eurylia
Messages : 1959
Inscription : 2015-02-08T02:24:58+01:00

Re: Le Fémina 2019 est remis à...

Messagepar Eurylia » 2019-11-06T09:32:56+01:00

LivreHebdo a écrit :Une mention spéciale a distingué La fabrique du crétin digital : les dangers des écrans pour nos enfants de Michel Desmurget (Seuil).


Le directeur de l'école de mon fils m'en a parlé, ça a l'air très intéressant et bien documenté. Vu ce qu'il m'en a résumé, j'hésite à le mettre en envies tellement ça fait peur.

F-D-L
Messages : 1
Inscription : 2019-04-11T16:08:07+02:00
Contact :

Attribution des Prix Goncourt

Messagepar F-D-L » 2019-11-06T11:33:18+01:00

Le Goncourt je ne les supporte plus. Alors qu'ils avaient écarté l'an dernier Philippe Lançon avec Le Lambeau, (spécialement PIVOT), prétextant qu'il ne s'agissait pas d'un roman de fiction, ce qui est, en l’occurrence littérairement erroné, les Goncourt ont porté en finale Olivier Rolin et son récit de voyages, Extérieur monde, publié chez Gallimard. «Nous l'avons lu comme le roman de sa vie», a réagi le juré Pierre Assouline. «Ce sont des rencontres, des voyages, des lectures... En tout cas, c'est de la littérature», a-t-il poursuivi. «Tout simplement, d'une année sur l'autre, le jury manque de cohérence », a lancé, sourire aux lèvres, le président de l'académie Goncourt, Bernard Pivot. Mais bien entendu... : :lol: :lol: :lol:

Cela dit, Jean-Paul-Dubois n'as pas besoin d'une gloire usurpée, tant son roman primé est excellent, même si j'ai préféré certains de ses précédents, comme "la succession". :) :)

Enfin, je regrette l'élimination trop rapide, mais c'est "le jeu", de Karine TUIL, "Les choses humaines", à mon sens le meilleur roman de la rentrée littéraire 2019... (cf. mon avis via le lien ci-dessous)

Que pensez-vous de tout cela ?

Michel

https://fureur-de-lire.blogspot.com

Miney
Messages : 1551
Inscription : 2013-10-25T20:28:01+02:00

Re: Le Fémina 2019 est remis à...

Messagepar Miney » 2019-11-06T12:41:24+01:00

Eurylia a écrit :
LivreHebdo a écrit :Une mention spéciale a distingué La fabrique du crétin digital : les dangers des écrans pour nos enfants de Michel Desmurget (Seuil).


Le directeur de l'école de mon fils m'en a parlé, ça a l'air très intéressant et bien documenté. Vu ce qu'il m'en a résumé, j'hésite à le mettre en envies tellement ça fait peur.

L'auteur a été invité il y a quelques semaines à une émission de France Inter pour parler de son ouvrage, ça doit déjà donner un aperçu de ce qu'on peut y trouver (et pour l'avoir écoutée, c'est très intéressant mais assez flippant) :arrow: https://www.franceinter.fr/emissions/grand-bien-vous-fasse/grand-bien-vous-fasse-19-septembre-2019

jukebox_fr
Messages : 1761
Inscription : 2014-11-03T19:06:52+01:00
Localisation : Le Cannet (06)
Contact :

Re: La rentrée littéraire 2019

Messagepar jukebox_fr » 2019-11-06T15:12:26+01:00

Je crois qu'on a tous tiqué dessus ! Je l'ai fait commander à ma médiathèque et devrait pouvoir le lire courant décembre, mais j'ai peur de l'ouvrir et de ce que je vais y découvrir...

Il faut dire que le contrôle de notre temps d'écran est au coeur du débat dans mon couple depuis que notre fils est né. J'ai peur que mon mari lui donne de très très mauvaises envies/habitudes en étant toujours devant son téléphone ou la TV. On parle de se maîtriser, de se gérer, mais je sens bien que chez lui c'est de l'ordre de la drogue, il a besoin de se désintoxiquer :?

Eurylia
Messages : 1959
Inscription : 2015-02-08T02:24:58+01:00

Re: La rentrée littéraire 2019

Messagepar Eurylia » 2019-11-06T18:26:53+01:00

Je ne sais pas en fait. J'avoue que j'avais un peu ce genre de craintes aussi étant donné que mon conjoint et moi sommes, à l'origine, de gros gamers mais je pense qu'au contraire ça nous a donné les clés pour ne pas faire n'importe quoi. Personnellement, j'ai décroché dans la première année de mon loulou et, s'il m'arrive encore d'être bien prise dans un jeu, c'est souvent le soir quand il est couché ou quand il est en vacances chez ses grands-parents.
J'ai été effarée quand j'ai lu rien que dans le résumé qu'un enfant de 3 ans passe en moyenne 3h par jour devant un écran. Je pense qu'à cet âge le mien devait être à cette quotité horaire pour une semaine et demie à deux semaines et je culpabilisais déjà... Là il regarde un peu plus la télé du haut de ses 4 ans mais c'est surtout à cause des soucis de santé qu'il a eu récemment et qui nous ont forcé à l'immobiliser le plus possible (sauf qu'allez dire à un gosse de 4 ans qui a l'habitude de courir partout qu'il doit rester tranquille dans son canapé pour son bien, pas facile sans Netflix et ses épisodes de Peppa et T'choupi...)
Il lui arrive aussi de jouer un peu sur mon vieux téléphone mais quand je lui dis d'arrêter, la "tradition" veut qu'il termine son niveau et arrête (même s'il essaie de ruser un peu parfois). Il aime bien aussi s'entraîner à taper des lettres sur le clavier mais on essaie de faire en sorte de limiter (en bon fils de développeur, il était semble-t-il impératif qu'il apprenne tôt à se servir d'un clavier, question de fierté masculine sans doute :lol: ).

Enfin bref, tout ça pour dire que l'important c'est surtout d'être conscient des limites à imposer le plus tôt possible. Et de rendre ses enfants curieux sans interdire formellement sauf ce qui est vraiment dangereux. C'est un peu le même principe quand les gens sont ébahis parce qu'à tout juste 4 ans, il est capable de viser seul ou presque le lave-vaisselle : on l'a accompagné en lui expliquant à quoi faire attention et c'est venu progressivement. J'espère que le suivant sera aussi curieux et raisonnable :mrgreen:

jukebox_fr
Messages : 1761
Inscription : 2014-11-03T19:06:52+01:00
Localisation : Le Cannet (06)
Contact :

Re: La rentrée littéraire 2019

Messagepar jukebox_fr » 2019-11-06T20:01:21+01:00

En fait, il va falloir que j'éduque à la fois le papa et le fils... Tout un programme ! :lol:

dadotiste
Messages : 4635
Inscription : 2011-08-20T02:11:52+02:00
Contact :

Re: La rentrée littéraire 2019

Messagepar dadotiste » 2019-11-06T23:18:57+01:00

J'avais entendu une partie de l'émission sur France Inter et je confirme qu'elle était très intéressante ! Ce sera l'occasion de la réécouter en entier :D

Mais je confirme que c'est flippant...
Aujourd'hui, imaginer semble devenir de plus en plus difficile pour les enfants... Ils sont assaillis d'images, de partout...
On peut blâmer les adultes mais... on a de moins en moins de temps... Les écrans restent la facilité...
Il y a quelques mois, j'en parlais avec une amie qui venait d'avoir un bébé. Les écrans ont énormément changés ces dernières années. Même sans le son, juste avec la lumière, un bébé est capable de se contorsionner pendant qu'on le nourrit pour se tourner vers la télé si elle est allumée ! Comme s'il était aimanté ! Je trouve que ça fait vraiment peur...
Mais même nous... Je ne suis pas très écran au départ mais plus les années passent... Je suis sur Instagram depuis quelques mois et j'y pensais ce matin en allant au boulot... J'ai eu le réflexe de déverrouiller mon téléphone plutôt que d'ouvrir mon livre...

Après, j'en parle souvent avec mes clients et je me pose une question...
Fabrique-t-on des crétins ?
Mais seront-ils plus adaptés que nous au monde de demain que l'on ne connait pas encore ?
Oui, on sait que les écrans modifient le cerveau mais... serait-ce une adaptation qui leur sera favorable plus tard ?
Attention, personnellement, je refuse les écrans net aux enfants dont j'ai la charge mais on voit bien que si nous, nous avons plus de facilité que nos parents, chez eux, c'est carrément instinctif !

Sinon, ça fait plaisir de voir des gens sur le sujet :D

Le prix du Premier roman est tombé, il a été décerné à On ne meurt pas d'amour de Geraldine Dalban-Moreynas mais je vais attendre un peu pour en parler. Et soit dit en passant, pour moi, il a été élu pire roman 2019 pour le moment ^^ #torchon

jukebox_fr
Messages : 1761
Inscription : 2014-11-03T19:06:52+01:00
Localisation : Le Cannet (06)
Contact :

Re: La rentrée littéraire 2019

Messagepar jukebox_fr » 2019-11-07T08:05:18+01:00

dadotiste a écrit :Même sans le son, juste avec la lumière, un bébé est capable de se contorsionner pendant qu'on le nourrit pour se tourner vers la télé si elle est allumée ! Comme s'il était aimanté !


C'est exactement ce qu'il se passe avec mon fils de 4 mois. On a pris l'habitude de lui donner son bibi au même endroit sur le canapé, sauf que lors du biberon du soir le papa est rentré et la première chose qu'il fait c'est allumer la TV pour ne l'éteindre qu'au moment de se coucher. Du coup je dois multiplier les astuces pour que bébé ne la voit pas, mais il passe son temps à se contorsionner pour essayer de la regarder. Le pire, c'est que durant la journée il m'arrive d'écouter des podcasts et, automatiquement, quand il entend les différentes voix, il se tourne vers la TV pour voir si c'est elle qui est allumée. C'est vraiment effrayant.

Cacoethes-scribendi
Messages : 1855
Inscription : 2013-11-25T23:41:53+01:00

Re: La rentrée littéraire 2019

Messagepar Cacoethes-scribendi » 2019-11-07T10:45:48+01:00

Je ne suis pas souvent en contact avec des enfants, mais je pense très souvent à cette problématique des écrans, y compris pour les très jeunes enfants.
Et je me disais la dernière fois qu'on était la bonne génération (années 80/90) : on a grandi avec les écrans, donc même si on est de plus en plus accros, on l'a pas été dès l'enfance (à part la télé selon les situations), donc on a moins les dégâts sur le cerveau sur lesquels les scientifiques nous alarment.
En revanche, grâce à ces alertes, on est globalement un peu plus vigilants que nos aînés pour nos enfants, ou en tout cas on peut l'être ! (Après bien sûr, en pratique, c'est dur à mettre en place... on le voit bien avec le témoignage de Jukebox :? ).

Je suis peut-être un peu trop optimiste :P

Dado a écrit :Oui, on sait que les écrans modifient le cerveau mais... serait-ce une adaptation qui leur sera favorable plus tard ?

C'est aussi une question que je me pose...

T'façon, comme pour le réchauffement climatique, la fin de l'humanité etc, je commence de plus en plus à me dire que c'est l'évolution, c'est comme ça et on (les individus) n'y peut rien. Tant pis si dans 100 cent l'humanité est crétinisée ou anéantie.

Eurylia
Messages : 1959
Inscription : 2015-02-08T02:24:58+01:00

Re: La rentrée littéraire 2019

Messagepar Eurylia » 2019-11-08T07:39:09+01:00

Pour en discuter souvent avec ma moitié, le gros problème des "digital natives" c'est surtout de ne rien comprendre à ce qui les entoure. Ils sont certes doués avec leurs pouces mais n'ont aucune idée de comment fonctionne le tout derrière. Tant que ça marche tout va bien.
Mais quand je vois le nombre de collègues qui se moquent de moi (enseignants *tousse*) parce que je passe mes pauses à lire, je ne suis pas certaine que ce ne soit qu'une question de génération. Parfois ça me démange de répondre quand ils échangent sur la dernière série/émission à la con qui est passée la veille à la télé. En gros, les jeunes passent leur temps sur leurs écrans : ça râle, je passe du temps à lire : ça se fout de moi (gentiment mais à force c'est lourd) et eux passent leur soirées devant la télé mais c'est OK...
En fait, je ne sais pas ce qui est le pire...

Mais clairement pour les gamins, c'est la multiplicité des écrans qui commence à poser problème. Avant on avait que la télé voire un PC mais maintenant ils en ont partout. Vous penserez à moi quand vous irez chez le médecin avec un petit bout, son doudou et un bouquin : cette sensation de passer pour un extraterrestre est intéressante :mrgreen:

Galah
Messages : 1244
Inscription : 2015-04-08T09:21:41+02:00

Re: La rentrée littéraire 2019

Messagepar Galah » 2019-11-08T08:27:53+01:00

Eurylia a écrit :. Vous penserez à moi quand vous irez chez le médecin avec un petit bout, son doudou et un bouquin : cette sensation de passer pour un extraterrestre est intéressante :mrgreen:



Haha ça ne m'étonne pas. Je rigole mais en vrai comme vous je me dis que c'est bien flippant tout ça, à quel point les écrans prennent de la place dans nos foyer (bien plus qu'avant quand j'étais enfant) parce que je effectivement il y en a plus partout, tout le temps. Même dans la rue ou dans les métro les grands panneaux publicitaires sont échangé par des panneaux écrans... J'y croyais pas quand j'ai vu ça.

Je n'ai pas encore d'enfant mais j'ai déjà maintes fois pu observer l'attrait énorme d'un écran, déjà sur des tous petits et chaque fois ça m'a sidéré. Dans mon boulot il m'arrive de m'occuper d'enfants voir de bébés et j'ai déjà eu des expériences.... Troublantes. Le pire fut avec un enfant de 3 ans, à son domicile. Déjà quand je suis arrivée il était dans le divan avec sa tablette, les parents n'ont même pas pris la peine de me présenter à leur enfant ni de lui demander de mettre sa tablette de côté. J'ai du tout faire seule. Vous imaginez le drame quand une étrangère vous demande de ranger le truc le plus addictif au monde. J'ai vraiment essayé de lui parler, me présenter, lui expliquer ce qu'on allait faire, que ça allait lui faire du bien etc. En 30 min de séance je n'ai pas une seule fois réussi à capter son regard ! Quand j'ai finis par lui enlever la tablette moi-même ça a été le déluge de cris et de contorsions... Au final je n'ai même pas su faire ce que je devais.

Les générations de maintenant naissent avec tout ça, c'est inné pour eux, mais ce sont les parents (de la génération 80,90) qui ont un rôle à jouer pour limiter les dégâts. Hors quand j'explique aux parents que leur petit bout va sûrement pleurer un peu mais que ce n'est pas grave au contraire c'est limite mieux, et ça ne va pas durer longtemps (et surtout ce n'est pas parce que l'enfant a mal mais parce que ça l'embête et qu'il n'a pas encore l'âge de comprendre ce qu'on lui fait, même si j'explique quand même toujours pour avoir un contact apaisant), ils se précipitent sur leur smartphone pour les calmer et hop, magie. À la vue de l'écran le bébé se calme direct. C'est une astuce facile et c'est pour ça je pense que pas mal de gens l'utilisent, pourtant j'ai préciser avant que c'était important de ne pas intervenir.

Attention ici je ne blâme personne, je n'ai pas encore d'enfants, je me doute que ce n'est pas toujours facile, je ne jette pas la première pierre. Mais constater tout cela m'a déjà bien fait réfléchir à la question.
J'ai lu qu'en étant trop confronté à des écrans, les enfants développent des troubles de" type autistiques", se renferment sur eux-même et n'ont pas de bonnes notions de leur environnement en 3 dimensions...

Je crains déjà le moment où j'aurai un enfant, car nous utilisons des écrans quotidiennement malgré tout, on aime regarder un film, une série, ou jouer aux jeux vidéos, et j'aurai envie de partager ces loisirs avec lui ou elle fatalement. Mais pas dans les premières années. Il faudra prendre sur nous pour nous-même ne pas faire ces choses en sa présence, c'est faisable, mais ça demande un changement dans nos habitudes à nous.

jukebox_fr
Messages : 1761
Inscription : 2014-11-03T19:06:52+01:00
Localisation : Le Cannet (06)
Contact :

Re: La rentrée littéraire 2019

Messagepar jukebox_fr » 2019-11-08T09:39:12+01:00

Eurylia a écrit :. Vous penserez à moi quand vous irez chez le médecin avec un petit bout, son doudou et un bouquin : cette sensation de passer pour un extraterrestre est intéressante :mrgreen:


Ah ah ! Je me traîne déjà moi-même avec un livre ou ma liseuse, alors je pense qu'il en sera de même pour mon petit bout ;)


Galah a écrit :Je crains déjà le moment où j'aurai un enfant, car nous utilisons des écrans quotidiennement malgré tout, on aime regarder un film, une série, ou jouer aux jeux vidéos, et j'aurai envie de partager ces loisirs avec lui ou elle fatalement. Mais pas dans les premières années. Il faudra prendre sur nous pour nous-même ne pas faire ces choses en sa présence, c'est faisable, mais ça demande un changement dans nos habitudes à nous.

C'est exactement ce qui se passe chez moi maintenant que nous sommes 3. Pour moi ce n'est pas trop difficile, j'ai déjà fait ce travail de me déconnecter et me désintoxiquer quelques années en arrière, parce que je saturais des écrans et de toute la merde qu'on essayait de me faire gober avec. C'est pour le papa que c'est vraiment hard... Il est accro aux écrans et ne peut faire autrement qu'être dessus/devant aux horaires où son fils peut le(s) voir.
Du coup hier on a profité de son jour de repos pour faire quelque chose qui a l'air de fonctionner, on a posé un rideau opaque qui sépare l'espace salle à manger de l'espace salon où se trouve la TV. Comme il y a aussi une banquette du côté salle à manger, c'est dorénavant là que je donnerai le bib à mon fils.
C'est quand même fou ce qu'il faut faire ! Le pire c'est que je me dis que ce n'est qu'une solution provisoire, pour le moment mon fils ne marche pas et est tributaire de nos bras pour se déplacer, mais quand il sera autonome sur ce point, il faudra qu'on ait élaboré tout notre plan d'action. Je sens que ça ne va pas plaire du tout à mon homme ! :lol:

Galah
Messages : 1244
Inscription : 2015-04-08T09:21:41+02:00

Re: La rentrée littéraire 2019

Messagepar Galah » 2019-11-08T11:39:54+01:00

Eurylia a écrit :
Enfin bref, tout ça pour dire que l'important c'est surtout d'être conscient des limites à imposer le plus tôt possible. Et de rendre ses enfants curieux sans interdire formellement sauf ce qui est vraiment dangereux.


C'est aussi ce que je pense, après tout, nous-même avons eu accès à des éccrans (la tv surtout) étant enfant, cela ne nous a pas tué pour autant. Tout est une question de proportions.

jukebox_fr a écrit :En fait, il va falloir que j'éduque à la fois le papa et le fils... Tout un programme ! :lol:


Courage ! :D

dadotiste a écrit :Après, j'en parle souvent avec mes clients et je me pose une question...
Fabrique-t-on des crétins ?
Mais seront-ils plus adaptés que nous au monde de demain que l'on ne connait pas encore ?
Oui, on sait que les écrans modifient le cerveau mais... serait-ce une adaptation qui leur sera favorable plus tard ?


C'est un une réflexion intéressante aussi, je n'avais jamais regardé sous cet aspect là ^^.


Cacoethes-scribendi a écrit :T'façon, comme pour le réchauffement climatique, la fin de l'humanité etc, je commence de plus en plus à me dire que c'est l'évolution, c'est comme ça et on (les individus) n'y peut rien. Tant pis si dans 100 cent l'humanité est crétinisée ou anéantie.


Plutôt négatif comme point de vue, mais j'avoue avoir du mal à continuer de voir l'avenir sous des jours meilleurs et positifs ...

On dévie un peu du sujet initial du post, de mon côté je ne sais pas trop alimenter la discussion, je n'ai absolument rien suivit cette année de la rentrée littéraire.

jukebox_fr
Messages : 1761
Inscription : 2014-11-03T19:06:52+01:00
Localisation : Le Cannet (06)
Contact :

Re: La rentrée littéraire 2019

Messagepar jukebox_fr » 2019-11-08T17:39:07+01:00

Galah a écrit :On dévie un peu du sujet initial du post, de mon côté je ne sais pas trop alimenter la discussion, je n'ai absolument rien suivit cette année de la rentrée littéraire.

Tout ça pour dire que le gars pouvait pas tomber plus dans le mille avec le sujet de son étude et de son livre. Normal qu'il soit mis autant en avant cette rentrée, c'est vraiment un gros problème de société. ;)

dadotiste
Messages : 4635
Inscription : 2011-08-20T02:11:52+02:00
Contact :

Le Premier Roman 2019 est remis à...

Messagepar dadotiste » 2019-11-08T20:58:24+01:00

La Première sélection du Premier Roman 2019
Les deuxièmes sélections du Premier Roman 2019

Le Premier Roman Français 2019 est remis à...

On ne meurt pas d’amour de Géraldine Dalban-Moreynas (Plon)

Image
Résumé :
Juste une histoire d'amour...
Elle a 30 ans. Elle est journaliste à la télé. Elle vient d’emménager avec son amoureux dans un très beau loft, pas très loin du Canal Saint Martin. Elle doit se marier au mois de juin. Le 26 exactement. Les familles ont bloqué la date sur leur calendrier. Les témoins sont très contents.
Il a 30 ans. Il vient d’emménager avec sa femme et sa petite fille qui ne sait pas encore marcher dans le très bel appartement du deuxième étage du bâtiment B. Il est consultant dans un groupe qui sait faire monter les éléments qui ont du talent. Il part tous les étés en Bretagne en vacances.
Ils se croisent pour la première fois un dimanche de novembre sous le porche de l’entrée, côté rue. Il pleut. Elle le verra rentrer à contre-jour ; et elle sentira tout son corps se vider. Il la regardera en avançant ; et il aura du mal à parler.
Plus tard, ils se diront que c’est sans doute à ce moment là que tout a commencé.

Lien vers la fiche du livre

Le Premier Roman Étranger 2019 est remis à...

Les Patriotes de Sana Krasikov

Image
Résumé :
Alors que les États-Unis sont frappés par la Grande Dépression, Florence Fein, à seulement 24 ans, quitte Brooklyn pour une ville industrielle de l’Oural, dans la toute jeune URSS. Elle n’y trouvera pas ce qu’elle espérait : un idéal d’indépendance et de liberté. Comme de nombreux Refuzniks, son fils Julian, une fois adulte, émigre aux États-Unis. Des années plus tard, en apprenant l’ouverture des archives du KGB, il revient en Russie et découvre les zones d’ombre de la vie de sa mère.
Entremêlant époques et lieux, ce premier roman magistral de Sana Krasikov nous plonge au cœur de l’affrontement Est-Ouest en explorant, à travers le destin de trois générations d’une famille juive, l’histoire méconnue de milliers d’Américains abandonnés par leur pays en pleine terreur stalinienne, et les conséquences de nos choix individuels sur la vie de nos enfants.

Lien vers la fiche du livre


Retour au sommaire des prix


Pour moi, Le bal des folles de Victoria Maas méritait amplement plus ce prix.
Mais bon, je ne suis pas objective, j'ai détesté le Dalban-Moreynas...

dadotiste
Messages : 4635
Inscription : 2011-08-20T02:11:52+02:00
Contact :

Le Prix de Décembre 2019 est remis à...

Messagepar dadotiste » 2019-11-08T21:07:53+01:00

La Première sélection du Décembre 2019
Les deuxièmes sélections du Prix de Décembre 2019

Le Prix de Décembre est remis à...

Les Grands cerfs de Claudine Hunzinger (Grasset)

Image
Résumé :
Pamina, habite en montagne avec son compagnon Nils. Elle se sait entourée par un clan de cerfs qui lui sont restés invisibles et mystérieux jusqu’à ce que Léo, un photographe animalier, construise dans les parages une cabane d’affût et qu’il lui propose de guetter avec lui. Tandis qu’elle observe et s’initie à la vie du clan, affrontant la neige, le givre, la grêle, avec pour équipement un filet de camouflage, une paire de jumelles et des carnets, elle raconte sa peur de la nuit, les futaies sous la lune, la magie de l’inconnu, le plaisir infini à guetter, incognito, l’apparition des cerfs, à les observer, à les distinguer et à les nommer : Apollon, Géronimo, Merlin... Mais au cours de ces séances de guet, elle va découvrir un monde plus cruel que celui du règne animal, celui des hommes, car un massacre se fomente…
Un roman qui se lit comme un thriller, plein de poésie, de chagrin et de colère, sur la disparition de la beauté dans la nature et les ravages que l’homme y opère.

Lien vers la fiche du livre



Retour au sommaire des prix

dadotiste
Messages : 4635
Inscription : 2011-08-20T02:11:52+02:00
Contact :

Le Médicis 2019 est remis à...

Messagepar dadotiste » 2019-11-08T21:18:20+01:00

La Première sélection du Médicis 2019
Les deuxièmes sélections du Médicis 2019

Le Médicis Français 2019 est remis à...

La tentation de Luc Lang

Image
Résumé :
C’est l’histoire d’un monde qui bascule. Le vieux monde qui s’embrase, le nouveau qui surgit. Toujours la même histoire… et pourtant. François, chirurgien, la cinquantaine, aime chasser. Il aime la traque, et même s’il ne se l’avoue pas, le pouvoir de tuer. Au moment où il va abattre un cerf magnifique, il hésite et le blesse. À l’instant où il devrait l’achever, il le hisse sur son pick-up, le répare, le sauve. Quel sentiment de toute-puissance venu du fond des âges l’envahit ? Quand la porte du relais de chasse en montagne s’ouvre sur ses enfants, que peut-il leur transmettre ? Une passion, des biens, mais en veulent-ils seulement ? Son fils, banquier, a l’avidité du fauve. Sa fille, amoureuse éperdue, n’est plus qu’une bête traquée. Ce sont désormais des adultes à l’instinct assassin. Qui va trahir qui ? Luc Lang a écrit ici son histoire familiale de la violence. Son héros croit encore à la pureté. Cet ample roman nous raconte superbement sa chute et sa rédemption.

Lien vers la fiche du livre



Le Médicis Étranger 2019 est remis à...

Miss Islande de Auður Ava Ólafsdóttir

Image
Résumé :
Islande, 1963 – cent quatre-vingt mille habitants à peine, un prix Nobel de littérature, une base américaine, deux avions transatlantiques, voilà pour le décor. Hekla, vingt et un ans, emballe quelques affaires, sa machine à écrire, laisse derrière elle la ferme de ses parents et prend le car pour Reykjavík avec quatre manuscrits au fond de sa valise. Il est temps pour elle d’accomplir son destin : elle sera écrivain.
Sauf qu’à la capitale, on lui conseille de tenter sa chance à l’élection de Miss Islande au lieu de perdre son temps à noircir du papier. Entre deux petits boulots, Hekla se réfugie chez Ísey, amie d’enfance convertie en mère de famille par un amour de vacances. Ou auprès de Jón John, fils illégitime d’un soldat américain qui rêve de quitter son île pour vivre de stylisme et de l’amour d’un autre homme…
Avec la sensibilité, l’humour et la délicatesse qui lui sont si personnels, Auður Ava Ólafsdóttir interroge dans son sixième roman la relation de deux pionniers qui ne tiennent pas dans les cases, prisonniers d’un monde lilliputien et conservateur. Miss Islande est un magnifique roman sur la liberté, la création et l’accomplissement.
Explorant avec grâce les troublantes drôleries de l’inconstance humaine, Auður Ava Ólafsdóttir poursuit, d’un roman à l’autre, une œuvre d’une grande finesse. En 2018, elle a reçu, pour son roman Ör, l’Íslensku bókmenntaverðlaunin, le plus prestigieux prix littéraire d’Islande, et le Nordic Council Literature Prize, la plus haute distinction décernée à un écrivain des cinq pays nordiques.
« Révélée au public français grâce à Rosa candida, l’Islandaise Auður Ava Ólafsdóttir possède l’art de dire les choses compliquées avec des mots simples. Celui aussi de suggérer l’émerveillement devant le miracle quotidien de l’existence. » – Elena Balzamo, Le Monde des livres.

Lien vers la fiche du livre



Le Médicis Essai 2019 est remis à...

J'ai oublié de Bulle Ogier

Image
Résumé :
Voici un livre de grâce, porté par la grâce.
Comme un funambule qui avance, yeux grands ouverts, sur une corde au-dessus du vide, Bulle Ogier parcourt les étapes de sa vie d'enfant, de femme, d'actrice, de mère.
Une vie jamais banale, pour le meilleur (l'art, la création, la fréquentation de grandes figures comme Duras, Rivette ou Chéreau), ou pour le pire (la mort de sa fille Pascale, évoquée avec délicatesse et intensité).
On pourrait énumérer les péripéties, les événements, établir des listes, mais un seul mot dit à quelle expérience le lecteur est convié : enchantement.
Sur un ton qui n'appartient qu'à elle, l'actrice de tant de films, de tant de mises en scène théâtrales, la protagoniste de tant d'aventures, exerce une sorte de magie, on est avec elle, on est parfois effaré, et toujours touché, ému, bouleversé.
On rit aussi, ou on sourit.
Bref, les mystères parfois contradictoires de la vie, mis en langue : ce qu'on appelle, simplement, la littérature.

Lien vers la fiche du livre






Retour au sommaire des prix

dadotiste
Messages : 4635
Inscription : 2011-08-20T02:11:52+02:00
Contact :

Re: La rentrée littéraire 2019

Messagepar dadotiste » 2019-11-08T21:23:59+01:00

Eurylia a écrit :C'est aussi ce que je pense, après tout, nous-même avons eu accès à des éccrans (la tv surtout) étant enfant, cela ne nous a pas tué pour autant. Tout est une question de proportions.


De proportions, et de limites aussi... On en parle depuis un moment aussi mais on a de plus en plus de mal à dire non, à risquer de frustrer... La génération de parents d'aujourd'hui a peur de ne plus être aimé de ses enfants. Alors que les limites sont la base de la construction de soi...

Et non, je ne pense pas que l'on soit hors sujet. Le livre a reçu un prix et en parlant, vous allez voir qu'on va tous se retrouver à le lire :lol:

Eurylia
Messages : 1959
Inscription : 2015-02-08T02:24:58+01:00

Re: La rentrée littéraire 2019

Messagepar Eurylia » 2019-11-09T09:55:32+01:00

dadotiste a écrit :De proportions, et de limites aussi... On en parle depuis un moment aussi mais on a de plus en plus de mal à dire non, à risquer de frustrer... La génération de parents d'aujourd'hui a peur de ne plus être aimé de ses enfants. Alors que les limites sont la base de la construction de soi...

C'est actuellement quelque chose qui me me fait extrêmement peur ce recul du non et de la non-gestion de la frustration qui en découle. À l'heure où on parle de plus en plus ouvertement de la notion de consentement, je me demande ce que va donner cette génération de garçons à qui on n'a jamais dit non pour ne pas les frustrer. Parce que c'est aussi une des conséquences de l'apprentissage du refus. Et j'avoue qu'en tant que parents d'un petit garçon, c'est quelque chose sur quoi je ne me vois pas faire l'impasse et mon conjoint non plus.
Et il n'y a qu'à voir comment un enfant va spontanément plus se porter vers quelqu'un qui lui pose des limites (avec respect et en étant toujours juste) plutôt que vers quelqu'un qui le laisse tout faire pour comprendre qu'ils en ont besoin pour se construire sereinement au même titre que la sécurité affective.

Et pour ce qui est du débat initial, ça me rappelle toujours une amie de mes parents qui a beaucoup voyagé avec son mari et ses filles, ils sont passés de la Croatie aux USA quand les filles étaient petites et elle racontait que les gens étaient sur le cul parce que les gamines jouaient en bas de l'immeuble avec de la terre, des cailloux et des bâtons pendant des heures (elles ont une vingtaine d'années maintenant). Et elle résume toujours ça en disant qu'en fait, les gens étaient simplement sidérés parce qu'elles jouaient, au vrai sens du terme, au lieu d'être confinées dans un appartement à regarder un écran (TV ou jeu vidéo à l'époque). Et ils sont peu nombreux aujourd'hui les enfants qui savent encore jouer, on le constate tous les jours avec les maternelles...

dadotiste
Messages : 4635
Inscription : 2011-08-20T02:11:52+02:00
Contact :

Re: Les deuxièmes sélections du l'Interallié 2019

Messagepar dadotiste » 2019-11-09T10:13:50+01:00

La Première sélection de l'Interallié 2019
La seconde sélection de l'Interallié

Les troisièmes sélections de l'Interallié 2019


Les 03 livres en lice

  • L'île du dernier homme de Bruno de Cessole (Albin Michel)
  • Où vont les fils ? de Olivier Frébourg (Mercure de France)
  • Les choses humaines de Karine Tuil (Gallimard)


Retour au sommaire des prix


Les livres éjectés de la sélection
  • Les minets de François Armanet (Stock)
  • Par les routes de Sylvain Prudhomme (Gallimard)
  • Le cœur battant du monde Sébastien Spitzer (Albin Michel)

Cacoethes-scribendi
Messages : 1855
Inscription : 2013-11-25T23:41:53+01:00

Re: La rentrée littéraire 2019

Messagepar Cacoethes-scribendi » 2019-11-12T16:55:06+01:00

Comme d'habitude, je n'ai lu aucun des nominés et ça restera sans doute le cas pendant (très) longtemps, sauf pour Miss Islande qui a reçu le Médicis étranger, car j'aime beaucoup l'autrice :)


Revenir vers « Actualités Littéraires »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 0 invité