Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Framb0ise : Ma PAL(pile à lire)

retour à l'index de la bibliothèque
Frankie Addams Frankie Addams
Carson McCullers   
L'histoire de Frankie Addams c'est l'histoire d'une jeune fille de 13 ans perdu dans sa vie et dans ses pensées.
Elle subit un mal de vivre terrible qui l’empêche de grandir sereinement, elle se cherche constamment et s'identifie aux adultes qui l'entourent.
Son frère va se marié et elle est convaincu qu'il va la garder avec lui, qu'ils vont vivre a trois, elle en subira la réalité assez violemment car elle décidera de s'enfuir a travers la Géorgie en pleine nuit avec pour bagage le pistolet de son père.
Entre isolement et désillusion ce roman est criant de sentiments qui peuvent surgir a l'adolescence, le seul bémol pour moi fut certains passages répétitifs qui ont réduit mon plaisir a cette lecture.

par domenica
Rubiel e(s)t moi Rubiel e(s)t moi
Vincent Lahouze   
Avant tout, merci aux éditions Michel Lafon pour ce partenariat ! Quand j’ai su que Vincent Lahouze sortait son livre, j’ai eu envie de le découvrir immédiatement car j’avais déjà lu de nombreux textes sur son compte instagram, dont une nouvelle.

Je vais rentrer tout de suite dans le vif du sujet : les personnages. J’ai été agréablement surprise de voir des personnages si développés, on entre réellement dans leur tête et on ne s’attarde pas sur des descriptions inutiles. Ce sont des descriptions sur le caractère, les réactions, ce qui m’a semblé bien plus intéressant. On retrouve notamment les personnages de Rubiel et de Vincent.

En effet, Vincent Lahouze a écrit ce roman entre fiction et récit autobiographique. On apprend alors, si vous ne le savez pas déjà, que Vincent a été adopté en Colombie par des parents français et que son véritable prénom était, auparavant, Rubiel. Il nous livre alors des parties de sa vie actuelle, et imagine sa vie s’il était resté Rubiel, et uniquement celui-ci, en Colombie.

J’ai beaucoup aimé cette double énonciation, cette alternance entre fiction et réalité. Je me suis même beaucoup attachée à Rubiel. Mais cet attachement est surtout dû à la plume de notre auteur. En effet, on a énormément de jeux de mots, de jeux littéraires et de sensibilité, ce qui m’a beaucoup plu. C’est une belle façon de s’exprimer, et ça a rapidement touché ma sensibilité en suscitant immédiatement ma compassion pour cet enfant apeuré, débrouillard, poissard même parfois…

En bref : J’espère pouvoir lire de nouveau un roman de Vincent Lahouze car ce premier a été un grand coup de coeur, rempli d’émotion, de vérité. Cher Vincent, j’espère que tu trouveras ce que tu cherches, si ce n’est pas encore le cas.

par Hyaline
Zazie dans le métro Zazie dans le métro
Raymond Queneau   
C'est du grand n'importe quoi du début à la fin , ça m'a fait beaucoup rire , même si c'est un peu vulgaire pour rien en fait. en revanche je ne vois pas du tout l'intêret que peut avoir ce bouquin qu'on étudie en Terminale Litteraire cette année , j'espére que la prof saura nous expliquer...
Journal d'un loser Journal d'un loser
Jesse Andrews   
Tout d'abord, laissez-moi vous dire que le résumé ne fait pas honneur au livre.
Alors pas du tout, même!!!
J'avais commencé à le lire lorsque je me suis dit, "ah, tiens, why not, lisons le résumé". Oui, bon je sais, je ne suis pas toujours très fute-fute, mais là n'est pas la question. Ou peut-être bien que si, mais on s'en... contre-tamponne.
Donc je me suis dit "Euh... on parle bien du même bouquin?!" Parce que l'ambiance du livre fait complètement défaut. Si j'avais lu le résumé avant de commencer, ça m'aurait séchée comme... une pastèque. (ne me demandez pas pourquoi une pastèque, en plus j'suis sûre que ça sèche pas, une pastèque, ou que la coque, oh et puis je raconte n'importe quoi, comme d'hab!)


Je ne savais pas à quoi m'attendre, avec ce Journal d'un Loser. Il s'agissait d'un livre que j'avais gagné par concours sur la page Facebook de la collection Territoires (j'étais contente, hehe), et... bah j'étais intriguée, quand même!
La couverture déjà était totalement différente du style que Territoires prône en temps normal.
Enfin bref, maintenant que vous avez toutes mes réflexions qui ne vous intéressent peut-être même pas sur ce bouquin, je peux passer à l'avis en lui-même.


C'est une surprise.
Une surprise dans beaucoup de sens. Pourquoi? Parce que ce livre est bourré d'humour, ce que j'aime à un point difficilement imaginable, j'ai parfois éclaté de rire face à un situation que l'on se doit de qualifier de cocasse.
Greg a vraiment la lose, parfois, je l'admets. Non, mais vraiment!
Et il le prend avec dérision, et c'est juste extra!
On en rit, même si lui, il n'en rit pas du tout.


Et de l'autre côté, si on regarde l'histoire en elle-même, elle n'a pas de visée moralisante, ni rien, comme Greg le précise d'ailleurs au tout début du livre. On s'y attend, même si j'admets quand même que si on chercher bien (oui, je titille et je veux la tite bêbête!!!), on peut trouver des visées moralisantes ou des penchants vraiment altruistes à Greg (qu'il a plus que légèrement tendance à réfuter). Sans compter que certains points peuvent carrément devenir dérangeants.
Oui, dérangeants! On parle de tout, dans ce livre. Mais VRAIMENT de tout!
Et l'humour qui est toujours présent permet de tout traverser, parfois plus ou moins bien, mais cette spontanéité, je l'avoue, m'a plue. Parfois, c'est craignos. Parfois, c'est... c'est pas cool, quoi.
Néanmoins, permettez-moi le commentaire suivant: la lose est rarement fun. Elle a plutôt tendance à être craignos du début à la fin. Surtout si on la vit!
Enfin.


On pourrait se poser plein de questions sur ce livre. Pourquoi l'avoir écrit? (question pertinente, à mon avis) Quelle visée? Enfin, on a toujours des questions en suspens. Mais même si ce livre peut déclencher controverses et bipidi blabla, comme disent les Etats-Uniens, c'pas grave! C'est original, et malgré quelques passages cassants, on va dire, je l'ai apprécié.

J'aime fumer et je vais arrêter : Devenez non-fumeur en 30 jours J'aime fumer et je vais arrêter : Devenez non-fumeur en 30 jours
Andreas Jopp   
Devenez non-fumeur sans prendre de poids.


Ce n’est qu’en découvrant et en comprenant pourquoi vous aimez fumer que vous pourrez arrêter la cigarette sans avoir l’impression de renoncer à quelque chose d’important.

• Permis de fumer ! 

Si vous lisez ce livre, vous allez pouvoir continuer à fumer… Au fil des pages, Andreas Jopp explique point par point et avec humour les schémas de pensée qui empêchent d’arrêter. Il démontre comment la nicotine déprogramme le cerveau, rend vulnérable au stress et empêche de trouver le calme. Une fois ces mécanismes compris, vous pourrez arrêter sans difficulté. Et durablement.

• Ne pas prendre de poids 

Arrêter de fumer est plus facile quand on n’a pas tout le temps faim et qu’on se sent bien. Avec les conseils alimentaires d’Andreas Jopp, vous pourrez manger davantage sans prendre de poids.


par Framb0ise
La Voleuse de livres La Voleuse de livres
Markus Zusak   
Un livre parfait selon moi ! À la fois bouleversant, triste, cocasse... je manque de mots pour le décrire ! Un vrai chef-d'oeuvre ! Ceux qui sont intéressés par la Deuxième Guerre mondiale et par les livres seront charmés par ce livre ! Je le recommande à tous. Bonne lecture !

par Pamie
L'Attrape-cœurs L'Attrape-cœurs
J. D. Salinger   
Un très bel ouvrage traitant de l'adolescence dans son état « brut », son fonctionnement et les sentiments qu'il en découle. Car, c'est certainement la compréhension de la vie et du monde qui entoure le narrateur et l'amène à être si déçu.
Le spontané Holden est très attachant. Il décrit (avec un langage argotique) l'absurdité de la société de perdition et ses valeurs perverties par le sexe et l'argent.
On passe du sarcasme méprisant du début à la bonne âme tourmentée au fil du texte. Mais, on ne lâche jamais la souffrance et l'humanité de cette adolescence. Le désenchantement de sortir de l'enfance pure.
Alors, ne serait-ce pas l'intelligence de l'adolescence qui refuse simplement cette adaptation à la société trouble ? Et finalement se jette dans le désespoir de cette noirceur, cet avenir d'adulte méprisable, perverti que tout être doit devenir.
Seules les âmes sensibles auraient une adolescence difficile ?
Cela amène de belles réflexions et en tant que parent, je trouve que le contenu de cet ouvrage est philosophiquement intéressant... Je comprends tout à fait qu'il soit qualifié comme tel !
E=mc² mon amour E=mc² mon amour
Patrick Cauvin   
Un livre d'une tendresse infinie...

Une histoire d'amour. Oui, peut-être. Mais empreinte de philosophie, et d'un regard, pardon, de deux regards différents sur le monde.

Les héros sont des enfants. Mais encore? Ils sont précoces. "Qu'importe?" s'exclameront certains. Cependant, là est la beauté de ce livre. Ces deux ados pas comme les autres, qui vont se trouver, apprendre à se connaître, et au final se dénicher des tas de ressemblances!

L'écriture de l'auteur m'a semblée à la fois spéciale et légère, ce qui transformait le roman en "film", de telle manière que j'avais la sensation de suivre l'action en 'direct'.

Un roman brillant, original et fourmillant d'émotions, à partager absolument!

par Ophie
Véronika décide de mourir Véronika décide de mourir
Paulo Coelho   
Offert par ma cousine qui a été conquise, je l'ai été aussi!
C'est le premier livre de Coelho que je lis, et je m'attendais à une écriture complexe, et c'est tout le contraire. On se laisse très facilement emporter par l'histoire, qui est un peu le reflet de nos vies à tous: soyons stoïciens, pourquoi donc continuer à vivre une vie qui ne nous plait pas? Alors sans aller jusqu'au suicide, remettons nous en cause, et soyons plus ouvert, peut être fous pour être en fin de compte plus sains.
Et la fin est absolument inattendue, mais fort heureusement!

par Amelie116
Solange te parle Solange te parle
Solange   
J'ai regardé les vidéos de 'solangeteparle' sur youtube, et deux semaines plus tard, je me suis empressée d'acheter son livre. Je suis touchée par ce qu'elle raconte, et la façon dont on s'immisce dans une partie de ses pensées sans tabou. Son 'roman' est séquencé, et représente les même sujets de ses vidéos, et j'ai eu même l'impression d'entendre sa voix dans ma tête en lisant, telle qu'elle parle dans ses vidéos << elle joue sur la voix en mettant des émotions, c'est captivant ! J'aime beaucoup ce livre mais je suis un peu déçu qu'il soit un peu court... Je le conseille à tous car c'est un super, magnifique moment que l'ont passe avec Solange à travers le papier et l'encre. Maintenant, j'aimerais vraiment voir son film "solange et les vivants"!



par nolwerine