Livres
521 233
Membres
537 493

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Bibliothèque de France-31 : Ma PAL(pile à lire)

L'Offrande grecque L'Offrande grecque
Philip B. Kerr   
N'ayant pas eu la patience d'attendre la sortie de la traduction française, ma lecture fut en V.O., et je dois dire que j'ai moins apprécié cet opus que les précédents.
Peut-être parce que c'est d'une certaine façon une histoire de renoncement pour Bernie ?
Peut-être parce que je ne sais pas goûter toutes les subtilités de l'auteur dans sa langue ?
Ou parce que les jeux de miroirs entre présent et passé n'ont plus la même saveur ?
Du coup, ce sont les protagonistes grecs qui sauvent les meubles : merci Achille !

par Paraffine
Metropolis Metropolis
Philip B. Kerr   
Une lecture qui retourne aux sources ; les débuts du héros de Philip Kerr dans la police berlinoise.
J'ai beaucoup apprécié de le lire quasiment en parallèle avec la trilogie de Volker Kutscher, qui se déroule dans le même décor et presque à la même époque (mais que je ne me risquerais pas à lire en VO, Kutscher écrivant en allemand). Kerr est certainement plus sarcastique et montre davantage de mordant, mais le commissaire Rath imaginé par Kutscher a aussi son charme, avec un éclairage historique différent, et complémentaire.

par Paraffine
L'Affaire Pélican L'Affaire Pélican
John Grisham   
Avec ce roman, la théorie du complot devient crédible, suspense et atmosphère oppressante jusqu'à la dernière page. Très bon moment de lecture.
Le voile de l'oubli Le voile de l'oubli
Adrianne Lee   
Deux femmes assassinées. Une photo dans le journal. Un fait divers qui, malgré elle, bouleverse Jane Dolan. Car ces visages ne lui sont pas étrangers : elle a connu ces femmes, elle en a l'intime conviction. Toutes deux les accompagnaient, sa fille Missy et elle, le jour du terrible accident qui, cinq ans plus tôt, l'a laissée amnésique... Mais qui sont-elles, et pourquoi ont-elles été tuées ? Court-elle, elle aussi, un danger ? Animée du fol espoir de lever enfin le voile de l'oubli et de faire la lumière sur son propre passé, elle accepte l'aide de Chad Ryker, un journaliste ami des victimes, qui semble vouloir à tout prix résoudre le mystère de leur disparition...


par Ju_Books
Les Hommes du Bar H, Tome 3 : Une dangereuse ressemblance Les Hommes du Bar H, Tome 3 : Une dangereuse ressemblance
Merline Lovelace   
Qu’a encore fait Becky ? Lorsque l’inspecteur Marsh Anderson vient lui annoncer qu’elle est en danger et doit être placée sous protection policière, Lauren comprend immédiatement qu’il se trompe et la prend pour Becky, sa sœur jumelle. Becky, qui multiplie depuis toujours les mauvaises fréquentations et les situations impossibles, au contraire d’elle-même, aussi timide et responsable que sa sœur est exubérante et rebelle… Pourtant, malgré ses protestations, le séduisant Marsh refuse de croire qu’elle n’est pas celle qu’il cherche. Et la force à le suivre dans un chalet perdu en pleine montagne, sans lui donner plus d’explications…

* * *

Description en VO :

Mistaken Identity (Men of the Bar H #3) (Men in Uniform)

THE INVESTIGATOR: Special Agent Marsh Henderson.

THE SUSPECT: Becky Smith...or was it Lauren?

Marsh Henderson's mission was to find the lone witness to a drive-by shooting. He had a description and a name. The description--long-legged, sensuous, beautiful--fit the woman he found. But the name...

The woman in front of him claimed to be Lauren--not Becky--Smith. But, Marsh decided, he could still use her as bait. Even though he'd located the wrong sister. Or had he?

* * *

Marsh Henderson's mission: find the lone witness to a drive-by shooting. He had a description and a name. The description -- long-legged, sensuous, beautiful -- fit the woman he found. But the name...

The woman in front of him claimed to be Lauren, not Becky, Smith. But, Marsh decided, he could still use her as bait. Even though he'd located the wrong sister. Or had he?


L'Élégance du hérisson L'Élégance du hérisson
Muriel Barbery   
Je l'ai trouvé trèèès long à démarrer, comme certaines personnes l'ont fait remarquer, on a parfois l'impression de ramer entre les moments où il se passe quelque chose. Mais au bout d'un moment, j'ai pris davantage de plaisir à la lecture et je me suis même beaucoup amusée à certains passages (notamment celui où Renée se dit qu'elle aurait pu répondre "Mon chat ne sait pas lire")

J'ai assez apprécié la portée philosophique du livre, même si comme le dit zouck, ça vire parfois légèrement au snobisme. D'ailleurs j'ai eu beaucoup de mal à supporter Paloma, snober les snobs ça reste quand même le comble de la prétention ! Donc je ne pouvais qu'approuver le passage vers la fin où elle reconnait d'être comportée comme une petite fille qui veut faire son intéressante (en plus "je souffrais mais sans douleur", j'ai trouvé ça très pertinent, je crois qu'on ressent souvent ça).

*************************************

En ce qui concerne l'écriture, je ne fais pas du tout confiance à mon jugement, mais j'ai été assez agacée par la manie de l'auteur de terminer les chapitres sur des phrases censées être philosophiques. Attendez j'ouvre des fins de chapitres au hasard :

"La contemplation de l'éternité dans le mouvement de la vie."

"Car l'Art, c'est l'émotion sans le désir."

"L'éternité, cet invisible que nous regardons."

"Parce qu'un camélia peut changer le destin."

C'est peut-être vrai et très intelligent, mais finir ses chapitres sur de telles phrases, je trouve ça résolument snob. :P

************************************

Oh et puis j'en veux TERRIBLEMENT à Muriel Barbery pour cette phrase :

"Mais le gloutof de Manuela est aussi un nectar. Tout ce que l'Alsace comporte de lourd et de desséché se transmute entre ses mains en chef d'œuvre parfumé."

Pardon ? Bon, lourd, je veux bien le lui concéder, mais desséché ??? Blasphème, blasphèèème !!! A supposer que "gloutof" désigne le kouglof, il n'y a rien de moins desséché, c'est même aussi moelleux que la brioche, mais en moins gras ! Cela dit cette réclamation n'engage que moi. ^^
Par contre, Renée fait précéder ladite phrase d'un "Le gloutof est un gâteau alsacien un peu vorace." qui selon moi ne veut pas dire grand-chose. Je n'ai pas souvent croisé de gâteau "vorace". Enfin je dis ça je dis rien... Enfin la même Renée a beau être une farouche défenseuse de la grammaire française, elle n'en emploie pas moins un anglicisme tel que "réaliser" dans le sens de "prendre conscience".

Malgré tout c'était une lecture très agréable, qui incite à réfléchir et donne envie de profiter de la vie en lisant de la littérature.
Les Cendres d'Angela Les Cendres d'Angela
Frank McCourt   
Un livre qui m'a beaucoup touchée. Il raconte le début de la vie de Franck Maccourt de son enfance misérable dans une Irlande pauvre et à l'agonie ; de ses espoirs en l'Amérique, de son apprentissage de l'âge adulte en passant par l'amour et la sexualité, de l'obsession de la religion, de la mort des membres de sa famille, de la mal-nutrition et la maladie, de l'alcoolisme de son père. Que d'épreuves qui nous sont racontés avec simplicité. Il m'a souvent fait rire et tout autant pleuré. Incontestablement un de mes livres préférés.

par saltanis
L'Âme à Vif L'Âme à Vif
Corinne De Vailly   
Je l'ai dévorer en seulement un après-midi!
C'est un excellent livre, les personnages, l'originalité et l’additivité sont juste parfaits. Cependant, c'est un livre plutôt sombre, la personnage principale, Angélique, est une fille avec un sale caractère et plutôt rabattue. Néanmoins, je crois que c'est justement cette personnalité peu commune pour un personnage principal qui fait que j'ai autant accrochée et embarquée dans l'histoire.

par sherphy
Si c'était demain Si c'était demain
Sidney Sheldon   
Adolescente, j'adorais cette mini-série américaine, je l'ai d'ailleurs visionnée plusieurs fois à chacune de ses rediffusions tant les aventures de ces deux gentlemen-cambrioleurs qui aiment se tirer la bourre étaient plaisantes à suivre... L'actrice jouant le rôle de Tracy était bien charmante, et Tom Beranger juste Oh là là... Je ne savais pas du tout que le téléfilm était adapté d'un roman.

J'espérais retrouver le même plaisir que pour le téléfilm mais je dois dire que, même si la lecture a été fort agréable et rapide, j'en ressors un peu mitigée. L'histoire est indéniablement efficace mais l'écriture aurait été plus adaptée pour un scenario. En effet, tout s'enchaîne trop rapidement si bien que l'intrigue semble par moment assez invraisemblable. En outre, l'héroïne fait preuve d'une naïveté confondante, surtout avec son avocat commis d'office, et sa condamnation est vraiment stupéfiante (on ne peut s'empêcher de se demander si cela peut réellement survenir, même aux Etats-Unis !^^)...

Par contre, j'ai adoré la partie se déroulant en prison même si la peinture que fait l'auteur sur les conditions de détention et les codes qui régissent les relations entre les prisonnières est véritablement glaçante. Le personnage d'Ernestine est beaucoup plus ambivalent que dans le téléfilm.

De plus, les astuces employées par nos adorable voleurs pour délester les quidam de leur argent sont vraiment très bien trouvées, bien qu'un peu trop faciles parfois mais, comme je le répète, cela passe mieux sous le format télévisuel que papier.

Pour conclure, une intrigue efficace et haletante, mais qui aurait été mieux adaptée à un scenario qu'à un roman, donnant parfois un sentiment de manque de profondeur. Les deux héros sont très attachants, et on ne peut rester insensible aux drames et profondes déceptions qui jalonnent leur vie, mais on aurait aimé que l'auteur développe davantage les aléas de leur vie.

par Parthenia
Enquête dans le brouillard Enquête dans le brouillard
Elizabeth George   
J'avais décidé de le lire au départ uniquement parce qu'il se trouvait dans la bibliothèque familiale et permettait d'avancer dans le challenge policier. Et ce fut une révélation.
Pour ceux qui ont vu la série Broadchurch, c'est, je trouve, la même ambiance: un tandem composé de deux personnes que tout oppose, aux caractères complètement dissemblables, et aux méthodes différentes, dans un petit village perdu de l'Angleterre qui a connu un crime sordide. Bref, j'ai adoré retrouvé cette ambiance tellement particulière, et je ne m'y attendais pas.
Elisabeth George est un écrivain de talent qui écrit avec intelligence et possède une plume toute en subtilité. Nous sommes happés dans cette enquête sans même nous en rendre compte, et à la fin, on souhaite qu'une chose: découvrir le dénouement de toute cette histoire.
C'est également le premier qu'elle a écrit, elle met donc en place les différents personnages qui apparaîtront dans les prochains romans. Sympathique donc pour ceux qui comme moi ont décidé de partir à la découverte des suivants.

par Amelie116

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode