Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de francoise187 : Liste de bronze

retour à l'index de la bibliothèque
La Mort du roi Tsongor La Mort du roi Tsongor
Laurent Gaudé   
Superbe histoire contée à la manière des griots Maliens. Elle fait complètement voyager à qui veut bien se laisser aller. Le style est simple (écriture primitive, phrases courtes qui captivent comme un chant mélodieux, une éloge à la sagesse). Dans cette dramatique découverte de 6 chapitres passionnants, on tourne les pages sans temps morts et on y trouve l'aspect sanguinaire de l'homme (tribus étranges).

L'auteur nous mène vers une réflexion profonde sur la nature de l'homme (ses incertitudes, ses infidélités, ses craintes, ses penchants guerriers) grâce aux différents personnages. Mais aussi, nous décrit les différents visages d'un seul homme (et sa part d'ombre), la rédemption de ce roi par son plus jeune fils (transmission de la vie, voire de la sagesse), le repentir d'avoir conduit sa propre vie royale par le désir saignant, le rude pouvoir et la haine cruelle.
Paradoxalement, on en sort émerveillé (recherche de la vérité de Souba) et dégouté de l'instinctive masculinité qui en découle).
La forêt des 29 La forêt des 29
Irène Frain   
J'ai bien aimé ce livre moi aussi.
Il commence par la vie de Djambo dans son village. l est rejeté par tout le monde, même sa famille, quitte le village avec un vieux monsieur qui vit en faisant des spectacles. Il découvre alors un autre monde. Puis il quitte le vieux pour rejoindre une autre troupe de danseurs.
Avec toutes les expériences qu'il a vécu, bonnes ou mauvaises, il se fait une idée de comment devrait fonctionner le monde et avec d'autres personnes ayant le même point de vue créé une communauté.
Là le roman prend un virage écolo, la communauté vit avec la nature, avec les animaux sauvages, les laissent se nourrir dans leurs propres cultures de légumes, ne mangent pas de viande, font attention à l'eau qu'ils utilisent, instaurent des règles d'hygiènes pour éviter les épidémies,...
Un livre qui nous fais réfléchir à la façon dont on devrait vivre en tenant compte des ressources de la planète, de l'eau et des arbres en particulier

par fanchdu29
Les anges meurent de nos blessures Les anges meurent de nos blessures
Yasmina Khadra   
Mon avis :
Yasmina Khadra est considéré comme l’un des plus grands écrivains francophones algériens de sa génération, et sa réputation n’est pas galvaudée. J’ai toujours un grand plaisir à retrouver cette plume lucide et forte qui dessine les mouvements de l’esprit comme un paysage. Les doutes, les contradictions, comme les certitudes et les mensonges qu’on se fait à soi-même sont les décors dans lesquels il aime à nous promener. Il nous parle de gens ordinaires et les rend tellement vivants qu’on a l’impression qu’on va les croiser au coin de la rue.
Dans Les anges meurent de nos blessures, on suit le cheminement qui entraîne irrémédiablement le personnage vers le drame, déchiré entre le respect des valeurs qui lui ont été inculquées et sa volonté de sortir de sa condition, dans une Algérie colonisée où les natifs ne sont guère mieux considérés que des animaux. À travers la vie de Turambo, Yasmina Khadra nous offre un instantané sans concession de la société algérienne de l’entre-deux-guerres, avec des personnages hauts en couleur et riches en nuances. On en croise de tout genre, des gentils et des salauds, mais aucun n’est tout blanc ou tout noir et tous ont leurs fêlures, leurs rêves et leurs regrets. Et on arrive à comprendre chacun d’eux.
C’est toute la force de Yasmina Khadra, de nous connecter directement au cerveau de ses personnages. Rien de leurs motivations, des sentiments qui les poussent à agir de telle ou telle manière ne nous est étranger. Et c’est la façon de nous retranscrire cela qui fait de lui un grand écrivain.

par Poljack
La rêveuse d'Ostende La rêveuse d'Ostende
Éric-Emmanuel Schmitt   
L'amour et la mort, toujours très liés et vus de plein de façons possibles. C'est le sentiment que j'ai après avoir fini ce livre. La guérison et Un crime parfait sont les nouvelles qui m'ont le plus marqué.

par x-Key
La Chambre des morts La Chambre des morts
Franck Thilliez   
Dans le genre, je trouve que Franck Thilliez est un auteur sur lequel il faudra compter, je me suis vraiment laissée prendre au jeu, et après avoir fini ce livre, j'avais très envie de retrouver l'univers de cet auteur. Pour les amateurs du genre et ce qui veulent découvrir F. Thilliez, ce bouquin est un bon thriller, français de surcroît.

par kay75
Le palais des miroirs Le palais des miroirs
Amitav Ghosh   
Un livre à relire quand j'aurai moins de livres dans ma PAL. En effet, si j'ai adoré les deux premiers tomes de la trilogie de l'Ibis, ce livre m'a paru leeeeeeent. J'ai abdiqué au bout de 120 pages.
Kolyma Kolyma
Tom Rob Smith   
Beaucoup aimé ! l'intrigue, les personnages, les conditions propre au régime Stalinien toujours divinement décrites, un plaisir, le rythme soutenu et les descriptions concises me séduises vraiment !

par ZoliDoud
Les simples prétextes du bonheur Les simples prétextes du bonheur
Nahal Tajadod   
" Les simples prétextes du bonheur " de Nahal Tajadod (396p)
Ed. JCLattès

Bonjour les lecteurs ....

Non mais qu'est-ce que c'est cela pour une histoire ?
je n'en suis pas encore revenue !!!
Roman présenté comme " feel good" , il traînait dans le fond de ma PAL et je pensais valider une catégorie du défi lecture 2019....
Quelle galère !

Cécile, star française mondialement connue, va voir sa vie superficielle transformée suite à une rencontre avec un groupe d'iraniens.
Histoire d'amitiés, histoire d'amour...
Cécile finira par partir à Téhéran à la recherche du bonheur. Elle redécouvrira les gens simples et les vraies valeurs

Voilà voilà voilà pour le bref résumé.

Conte à dormir debout, je me suis lassée, ennuyée.
J' ai essayé, en vain , de m'accrocher à cette histoire sans queue ni tête.
Arrivée la moitié du récit, j'ai baissé les bras, mais pas rompu.

Cécile m'a agacée dans son rôle de pauvre petite fille riche .
Le club des iraniens et leurs situations loufoques ne m'a pas convaincue.
A force de se monter trop attachants, ils en deviennent agaçants et les tout devient incohérent, improbable ( et Dieu sait si j'aime la culture orientale).

Bref, je ressort de ce récit agacée, exaspérée...400 pages, dans ce cas, c'est long .. beaucoup trop et j'avoue avoir fini le "récit" en diagonale

par Granny-1
Noces de chêne Noces de chêne
Régine Detambel   
Alarmé par la disparition de Maria, une résidente de la maison de retraite où il vit également, Taine, son vieil amant, croit savoir où elle se trouve : dans sa maison sur les flancs du mont Ventoux. Il décide de partir à sa recherche. Il ne retrouvera pas Maria, morte depuis plusieurs jours déjà dans un recoin de la résidence. Mais il découvrira, au cours de quelques jours d'échappée belle, les secrets et les replis du monde et de lui-même.
Le Murmure du vent Le Murmure du vent
Karen Viggers   
Karen Viggers nous embarque dans la vie de deux femmes de génération différentes, qui vont se confier sur leur amour, leur peur, leur regret, leur espoir... et s'enrichir grâce à cette amitié nouvelle et ainsi se réapproprier leur passé et enfin envisager un avenir plus serein. En parallèle de cette belle amitié, l'auteur nous plonge dans des réflexions sur l'écologie (peut-on trouver un compromis entre la cause animale et la surpopulation des animaux ?) et sur l'histoire de l'Australie notamment avec la spoliation des terres des Aborigènes.
J'ai beaucoup apprécié cette lecture très riche en réflexion et en émotions.

par Emel1ne