Livres
627 031
Membres
734 603

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Fraternidad



Description ajoutée par anonyme 2019-07-18T11:24:27+02:00

Résumé

Devon du Sud, Angleterre, 2019. Ed Perry est un tocard. C'est l'avis de sa sœur, de sa mère, de Cliff, de Chloé, du lycée. Mais Ed Perry a un secret. Tous les vendredis soirs, il loue un cheval, déterre son épée et chevauche dans les bruyères. Puis il attend le prochain vendredi soir. Et puis un jour, il décide d'abandonner une fois pour toutes le désastreux réel. Et c'est donc ce qu'il s'emploie à faire : monter son propre gang de rêveurs venus des quatre coins d'Europe, dans un envol de chapeaux à plumes, de masques et de rapières !

Afficher en entier

Classement en biblio - 24 lecteurs

extrait

Extrait ajouté par elea_b 2020-03-31T11:24:57+02:00

"Selene nous voici,

Adossé à la nuit,

Attendant que se lève,

L'aube d'un nouveau monde"

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par Florilege 2022-02-25T15:21:44+01:00
Argent

J'ai détesté ce final.

Au début de ma lecture, j'étais plus qu'enchantée : structure narrative entre vers et prose, nombreuses références (Dumas, Molière, Corneille, Labé, Bernardin... Et d'autres plus récentes, j'en passe). L'intrigue me plaît, le personnage est intéressant.

Et puis, patatra.

Roman de capes et d'épées moderne, il est évident qu'on ne vise pas la vraisemblance dans l'enchaînement des péripéties, mais cela ne donne pas non plus le droit aux Incohérences (le bateau n'a pas de moteur... en fait si deux pages plus loin ; le soleil se lève à 6h du matin au mois de janvier...).

Le noeud des intrigues me plaisait, même si on voyait le côté de artificiel de la chose, qui rendait les relations humaines peu "réelles" : Ed est finalement un personnage très froid et détaché, difficile d'être empathique envers lui.

Mais, par la structure du livre, avec ses brefs chapitres, j'étais captivée par le récit.

Puis, le final, Spoiler(cliquez pour révéler) cette sorte de course poursuite effrénée qui tient davantage du thriller voire de l'horreur que du roman de capes et d'épées. Écœurant de manière, pour moi, gratuite, puisque le récit cesse brusquement après cette dernière péripétie. Je comprends l'envie de gravir l'échelle de l'action, du suspens, au fil des aventures. Je comprends l'idée de partir d'un monde presque enfantin et innocent pour échapper à la réalité, puis de se prendre la réalité dans toute son horreur et son angoisse en pleine face. Mais j'ai l'impression que, ensuite, l'auteur n'en fait rien. Bref, mon horizon d'attente a été largement déçu. Vouloir écrire un roman de capes et d'épées en 2019, c'est une très bonne idée qui m'avait séduite. Par contre, on ne donne pas au lecteur 550 pages de capes et d'épées pour finir en queue de poisson dans un autre genre.

Je pense que d'autres apprécieront ce tournant, mais ce ne fut pas mon cas.

Public averti seulement.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par louise_citron 2020-10-27T16:34:50+01:00
Argent

Ce livre m’a énormément plu car il râle de sujet actuel et semble fantastique. J’ai beaucoup apprécié les personnages qui nous font réfléchir sur “qu’est-ce que le courage, l’héroïsme dans un monde où malgré la police et tout ce qu’on a pu créer, des gens sont prêt à tuer ou a pousser des gens au suicide pour de l’argent, pour avoir le pouvoir...”. Les personnages évoluent au fil des pages. J’aime beaucoup Selene (j’adore les vrais, bons personnages féminins

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Laurette4939 2020-08-10T18:21:28+02:00
Or

Je crois que j'ai rarement lu un livre d'une telle originalité ! un roman de cape et d'épées de nos jours ? mais c'est génial !

Les héros s'ennuie dans leurs vie et on envie de vivre des vraies choses, des aventures, pour ça ils vont à la fois aider les autres et transgresser les règles, du coup, Ed est ce qu'on pourrais appeler un délinquant, ce qui fait que j'ai eu un peu de mal à m'attacher à lui tellement je trouvais ses actions limites par moment ^^'Spoiler(cliquez pour révéler)les nombreux voles qu'il commet : le tricorne, la peinture, les épées.... il vole presque TOUT ce qu'il peux ^^' En revanche j'ai adoré Sélène !

C'est vraiment un roman remplis d'actions et d'aventures mené par une superbe écriture !

Bref, ce livre est une merveille, très original et pleins de rebondissements, j'ai adoré !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Mademoiselle-A 2020-04-16T16:20:14+02:00

Pour la plupart des livres, surtout si comme moi vous lisez beaucoup de littérature de genre, il est facile de les définir et donc de les ranger dans une case, un genre, un style. Et parfois il arrive que vous tombiez sur une « anomalie », un ovni, un ouvrage dont l’originalité fait qu’il est tout bonnement inclassable et inqualifiable en quelques mots. C’est ce qui s’est passé avec Fraternidad de Thibault Vermot.

Sud du Devon, Angleterre, 2019. Ed Perry est un tocard. C'est l'avis de sa sœur, de sa mère, de Cliff, de Chloé, du lycée. Mais Ed Perry a un secret. Tous les vendredi soirs, il loue un cheval, déterre son épée et chevauche dans les bruyères. Puis il attend le prochain vendredi soir. Et puis un jour, il décide d'abandonner une fois pour toutes le désastreux réel. Et c'est donc ce qu'il s'emploie à faire : monter son propre gang de rêveurs venus des quatre coins d'Europe, dans un envol de chapeaux à plumes, de masques et de rapières !

Comment vous raconter ce livre et ce que j’en ai pensé sans trop vous en dévoiler ? Comment vous parler d’un livre à côté duquel j’ai l’impression d’être totalement passée tout en ayant été emportée complètement par l’histoire ? Je commencerais, puisqu’il faut bien commencer quelque part, par vous dire qu’il s’agit d’un livre dense aussi bien sur le plan narratif qu’au sens littéral du terme, quelques six cent pages et des poussières pour pas moins de cent quinze chapitres. Un livre compact donc qui m’a donné l’impression parfois de lire une sorte d’histoire gigogne, comme une version narrative des poupées russes.

Pourquoi ce ressenti ? Parce qu’il y a plusieurs histoires là dedans alors que nous flirtons perpétuellement avec la limite du vraisemblable. Et je crois finalement que la première et peut-être la plus grande force de ce roman c’est celle de parvenir à nous faire croire que mêmes les événements les plus improbables qui arrivent à Ed et à sa fine pourrait bien arriver. Pour un peu que l’on cède la part belle à l’imagination et à un regard un peu différent sur le monde qui nous entoure, on est totalement embarqué dans l’histoire d’Ed.

Ou plutôt les histoires car en plus de la trame principale dont on est pas toujours sûr de l’endroit où elle veut nous mener, on en suit bien d’autres parallèles dans le même temps : celle de Citizen Kane, de Selene, de la sœur d’Ed, de l’aïeul mousquetaire de Selene, de Cliff et de bien d’autres encore, aussi anecdotiques qu’essentielles. Le tout raconté à grand renfort de chapitres en points de vue alternés entre-coupés de chapitres écrits tels des poèmes d’un autre temps. Et pourtant à aucun moment on n'est perdu ni confus quant à ce qui se passe ou qui intervient.

Concernant les personnages j’admets avoir eu un peu de mal à m’attacher à Ed que j’ai trouvé assez pitoyable bien que touchant. Selene m’a beaucoup plus convaincue par son caractère et ses convictions. Même Cliff dont l’évolution est à mon sens la plus importante et la plus intéressante de l’histoire m’a plus convaincu que Ed. Malgré tout j’ai aimé l’énergie et l’ambiance très particulière qui se dégage de ce roman ainsi que les thématiques abordées par l’auteur.

L’ambiance et l’énergie sont celles que les romans de mousquetaires transportent à notre époque, on y retrouve donc l’exaltation des combats et des embûches évitées de justesse et de constants petits rebondissements qui maintiennent un agréable rythme de lecture. Le tout agrémenté bien sûr d’un fond de romance car que seraient les mousquetaires d’hier et d’aujourd’hui sans quelques histoires de cœur ? Concernant les thématiques abordées Thibault Vermot nous interroge sur le sort d’une génération sacrifiée par manque de travail, d’argent et par la recrudescence des violences de toutes sortes ainsi que sur la manière que nous avons d’améliorer le monde en le façonnant à notre image et sur la limite entre le bien et le mal, la morale et la nécessité.

J’ai été embarquée par ce roman dont bien souvent je me suis demandé jusqu’où il allait m’emmenée et dont je suis ressortie un peu saoule d’aventures et de mots. Et même si par moment j’ai eu l’impression de manquer un sens caché, un message subliminal, je ne peux que trop vous conseiller de lire ce roman si vous aimez les histoires de capes et d’épées !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par elea_b 2020-03-31T11:26:36+02:00
Or

Un roman de cape et d'épée, qui m'a transporté dans les combats, dans la vie de nos héros. Je le conseille vivement.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par elea_b 2020-01-04T16:27:26+01:00
Or

Très bon livre :)

Afficher en entier
Commentaire ajouté par SkeletonGirl 2019-12-30T19:26:11+01:00
Or

Ce livre est arrivé dans ma vie comme un cheveux sur la soupe. Je l'ai trouvé par hasard et c'est vrai qu'au premier abord il ne me tentait pas plus que ça. Une fois que j'ai commencé le livre je me demandais où est-ce qu'il allait mener et 600 pages plus tard je suis sur les fesses. C'était pleins de rebondissements, d'aventure, d'amitié, d'amour et tellement plus.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Maxime1086 2019-12-17T11:02:28+01:00
Or

Un roman de cape et d'épées qui m'a transporté et m'a fait revivre les beaux combats que j'ai pu lire dans d'autres romans de chevalerie. Pour moi, le gros point fort est le style d'écriture. L'auteur a choisi les bons moments pour écrire ses vers et ainsi transporté l'action dans un autre temps et dans une forme poétique. Par moments, sa plume est vraiment proche de celle de Victor Hugo. Le choix du vocabulaire rend la lecture parfois drôle quand surgit un mot qu'on ne connait pas mais on dont pense deviner le sens. L'auteur est très habile avec les mots et m'a fait goûter son affection pour la langue française.

Les péripéties s'enchaînent et les relations entre les personnages prennent le temps d'évoluer. Spoiler(cliquez pour révéler)Cela ne m'a pas choqué que Cliff change de camp en intégrant la Fraternidad.

Vers la fin, on sent que les combats sont des prétextes et qu'il y a quand même d'autres manières d'agir que de dégainer l'épée. Spoiler(cliquez pour révéler)Ce qui se passe avec le prédateur sexuel va plus dans le thriller et le glauque mais pourquoi pas.

Spoiler(cliquez pour révéler)Pour moi, les deux meilleurs moments sont le vol des rapières dans le théâtre et la course-poursuite dans le château avec Cliff et sa bande.

C'est un beau roman d'aventures à l'époque contemporaine, mais dont le message est très peu esquissé à la fin.

Afficher en entier

Date de sortie

Fraternidad

  • France : 2019-08-21 (Français)

Activité récente

Évaluations

Editeurs

Les chiffres

lecteurs 24
Commentaires 8
extraits 11
Evaluations 7
Note globale 8.57 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode