Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de freddycruegger : Liste de bronze

retour à l'index de la bibliothèque
Mon cousin le fasciste Mon cousin le fasciste
Philippe Pujol   
En octobre 2010, le Front National dans une stratégie de "normalisation" idéologique écarte plusieurs militants proches des courants les plus extrémistes qui traversent le parti. Parmi eux, Yvan Benedetti est traduit devant la commission de discipline du mouvement pour cause de double appartenance au Front National et à L'Œuvre française, un groupuscule nationaliste extrême. Cet homme, au trouble passé, représentant d'une frange fasciste affirmée gommée par l'opération de communication du Front National, n'est autre que le cousin germain, à peine plus âgé, du journaliste prix Albert Londres, Philippe Pujol. Grand reporter, spécialiste des quartiers nord et de cette fabrique du monstre à l'œuvre dans ces cités, l'auteur s'interroge sur les destins croisés et pourtant opposés, dans une mise en regard fascinante. Il dresse le portrait de son double en négatif et tente au-delà des caricatures de dépeindre un fascisme plus contemporain qu'il n'y paraît. Dans un studio surchauffé parisien, autour d'une stèle de l'OAS, dans les pas des processions de la phalange en Espagne ou encore lors d'un rassemblement sur la tombe du Maréchal Pétain sur l'île d'Yeu, en reporter, Philippe Pujol, sonde l'âme rance et familière d'une idéologie française.

Prix Albert-Londres en 2014 pour ses articles " Quartiers shit " parus dans La Marseillaise, Philippe Pujol, 42 ans, a signé en 2016 La Fabrique du monstre aux éditions Les Arènes, succès critique et public. Il est également journaliste pour le site d'information en ligne suisse sept.info.

" Dix ans d'écart. Je n'ai aucun souvenir de l'été où il a choppé le virus du fascisme. Cas unique dans la famille, il n'a d'ailleurs depuis contaminé personne. On me l'a vaguement raconté, c'était au retour d'un camp scout, à ses quatorze ans, il chantait des hymnes militaires sous la douche et partait marcher des heures en treillis dans la montagne ; tout le monde se marrait. Il ne s'est depuis jamais arrêté de chanter ni de marcher. Vers son destin, le cœur léger. Son idéologie n'était pas mûre mais il en avait défini les bases : eux contre nous. Restait à bien situer les deux camps et à penser le plan de bataille. "
Marked Men, tome 6 : Asa Marked Men, tome 6 : Asa
Jay Crownover   

Une histoire sympathique pour clôturer la série.

Enfin presque puisqu'il y a trois spin-off à ma connaissance à propos de ZEb et Sayer, Orlando et Dom et Avett et Quaid dans la série Saints of Denver...

On devrait donc avoir des flashs du devenir de nos 12 personnages de Marked Men...

par LJ51
Rock Kiss, Tome 1 : Rock Addiction Rock Kiss, Tome 1 : Rock Addiction
Nalini Singh   
Déçue par ce roman.
Sur le papier, il a pourtant tout pour plaire : une histoire de rock, une auteure confirmée appréciée pour d'autres séries. Mais je n'ai pas apprécié. Alors, pourquoi?
- D'abord, le point de départ. A une soirée, Fox la rock star remarque Molly une fille timide et jolie sans plus. Aussitôt, il décrète qu'il la veut, non seulement pour une nuit, mais de manière définitive. Il ne la connait même pas ! Je veux croire au coup de foudre, mais à ce point, ça me parait ridicule. Ensuite, bien sûr, il a des raisons de l'apprécier : elle est franche, attentionnée, amusante... Mais de là à savoir dès le premier instant que c'est la femme de sa vie ! Je trouve qu'il manque quelques chapitres au début, qui permettraient de savoir ce qui attire son attention et lui plait chez elle.
- Ensuite, les péripéties : Molly a une peur obsessive de la presse (scandale vécu quand elle était petite) et elle se montre jalouse des fans qui approchent Fox. Non seulement ce n'est pas très original dans ce genre de romans, mais en plus l'auteur accumule des problèmes avec les photographes et/ou les groupies tout au long du livre. C'est vraiment répétitif.
- Fox est sexy et doué au lit, OK, mais ce n'était peut-être pas vraiment nécessaire de raconter en détail toutes ces scènes de sexe ! ça doit bien constituer les 2/3 du roman...Forcément, ça aussi, ça devient lassant.
- J'ai attendu un événement majeur dans l'intrigue, un obstacle sérieux à leur relation, une dispute, une séparation, quelque chose de gros et d'inattendu qui viendrait pimenter la lecture...Mais rien. ça se déroule sans problème, leur entente n'est jamais vraiment menacée. C'est trop facile, ça manque de tension.
Voilà. Je dirais que je n'ai rien de grave à reprocher à ce livre, qui se lit facilement, c'est plutôt des choses qui manquent pour retenir mon intérêt.

par IsaR
Snow Crystal, Tome 2 : L'Exquise Clarté d'un rayon de lune Snow Crystal, Tome 2 : L'Exquise Clarté d'un rayon de lune
Sarah Morgan   
Un deuxième tome meilleur que le premier je dirai, quoi que ça ce vaut.

C'est le personnage d'Elise qui m'a touché le plus. Son histoire, son tempérament, ses envies, ses craintes. Je l'ai trouvé merveilleuse ! Puis Sean est tellement... Comment résister à son charme franchement? Il sait totalement ce qu'il veut ! Sauf quand ça touche la famille et les sentiments, là il est perdu. Mais il est tellement passionné par son travail que ça l'aveugle. Heureusement, la grande famille des O'Neil est là pour le ramener dans le droit chemin !
Peur bleue Peur bleue
Stephen King   
Le Livre se compose de deux parties :

La première partie est une courte nouvelle en douze volets (Un par mois) intitulée "la nuit du loup-garou". J'ai bien apprécié cette nouvelle.

La deuxième partie "Peur bleue" est le scénario du film inspiré de la nouvelle.

Le seul intérêt de ce livre, pour moi, est la nouvelle

par Guillaume
Neon Dreams, Tome 1 : Leaving Amarillo Neon Dreams, Tome 1 : Leaving Amarillo
Caisey Quinn   
Lorsque j'ai vu ce roman lors de la masse critique, je n'ai pas hésité du tout à tenter ma chance. Cependant, si je ne l'ai pas sorti direct de ma PAL c'est principalement car il ne sort que fin avril et imaginer devoir attendre encore plus longtemps pour découvrir la suite, m'a rendu totalement folle. Sans compter, que tous les éléments se sont liguées contre moi, pour m'empêcher de poursuivre ma lecture et on peut dire que l'attirance entre nos héros est palpable, le tout sur un fond musical.

Gavin a rencontré Dallas et Dixit au pire moment de leur vie d'enfants, mais leur amitié solide de plusieurs années les a soudé d'une telle manière qu'ils sont totalement inséparables. Alors que du haut de sa petite dizaine d'années, Gavin jurait à son ami, ne jamais poser la main sur sa sœur, Dixit tombait irrémédiablement amoureuse de ce petit garçon solitaire. Les années ont passé, chacun a pris un chemin un peu différent, mais les sentiments de la jeune femme sont restés intacts.

Tous les trois voient une échappatoire dans la musique, pour l'une c'est une manière d'oublier le décès de ses parents et de se raccrocher à la passion de son grand-père et pour l'autre c'est un moyen de s'en sortir et de quitter la vie de misère qu'il mène. Alors lorsqu'une opportunité se présente de jouer dans un festival pour lequel le groupe a été sélectionné, c'est l'occasion rêvée de voir leur carrière décoller. Seulement cela veut aussi dire, passer une semaine entière avec Gavin, dormir dans la même chambre et le tout sans avoir la possibilité de l'approcher et pire craquer au risque de tout foutre en l'air.

Je dois dire que j'ai été surprise de la tournure de l'histoire, je m'attendais à une histoire plus légère qui jouerait avec nos nerfs et en réalité, l'histoire est bien plus complexe qui n'y paraît. Gavin n'a pas eu une enfance facile et ses deux meilleurs sont tout ce qu'il possède, alors il n'envisage pas de changer leur relation, au risque de se retrouver de nouveau seul. Sans compter qu'on voit bien, que la promesse qu'il a faite à Dallas lui tient à cœur, on ne touche pas à la petite sœur de son meilleur ami et ça Dixit l'a bien compris. Seulement, la jeune femme va prendre conscience que c'est le moment où jamais de vivre et surtout le bon moment pour forcer un peu les choses. Armée d'une détermination à toute épreuve, la jeune femme va lui montrer ce qu'il a sous les yeux et elle a bien l'intention d'obtenir ce qu'elle a toujours voulu, au risque de se brûler les ailes, Gavin n'a qu'à bien se tenir.

Bien que la romance occupe la place centrale de l'histoire, l'amitié n'est pas en reste. Elle occupe une place importante dans l'histoire et avant de mêler les sentiments à leur relation, c'est avant tout une très jolie histoire d'amitié. Le tout sur une intrigue musicale, avec l'angoisse liée à leur passion, la magie du moment où ils sont seuls sur scène et leur quête de reconnaissance, afin de pouvoir enfin lancer leur carrière et voir leur rêve se réaliser. Vous allez grincer des dents face aux comportements de Gavin, être attendri face à la complicité du frère et de la sœur, avoir les yeux qui pétillent quand Dixit va prendre les choses en main et surtout vous allez avoir envie de crier lorsque vous tournerez la dernière page. Un 1er NA très prometteur chez Harlequin, il me tarde de découvrir la suite.

http://wp.me/p4u7Dl-1RG

par Luxnbooks
Marked Men, tome 2 : Jet Marked Men, tome 2 : Jet
Jay Crownover   
https://aliceneverland.wordpress.com/2016/04/01/marked-men-tome-2-jet-jay-crownover/

Le premier tome de Marked Men avait été une incroyable surprise, tant et si bien que j’avais eu un joli coup de cœur pour cet opus aussi surprenant qu’addictif. J’avais donc hâte de renouveler l’expérience avec la suite, même si je redoutais un peu le fait que cette dernière ne soit pas à la hauteur.

Alors, effectivement, j’ai préféré Rule à Jet, mais cela ne s’est joué qu’à un cheveu. J’ai vraiment apprécié ce second opus à sa juste valeur, dans la pure continuité de l’histoire précédente, et c’est avec plaisir que je me suis replongée au cœur de notre groupe de tatoués préférés.

Ayden m’a étonnée, mais Jet m’a complètement faite craquer. Vu son étoffe de rock star, je pensais que l’on aurait affaire à un tome où la femme allait courir après le mec. Pour ma plus grande surprise, ce fut l’inverse. Il faut dire qu’Ayden et Jet cachent bien plus de choses qu’ils n’en laissent transparaitre. La fragilité de Jet m’a prise au dépourvue et m’a sincèrement touchée ; ce grand garçon m’a émue et je n’avais qu’une envie : qu’il puisse trouver le réconfort qu’il cherche inconsciemment. Ayden, quant à elle, m’a étonnée, non pas dans sa façon d’agir, mais dans sa dualité ; ce conflit constant entre là Ayden d’aujourd’hui et celle de son passé. Alors quand ce passé ressurgit, ce n’est pas forcément pour le meilleur, et j’ai vraiment été scotchée par ce passif que je n’avais absolument pas entr’aperçu chez elle.

Mais là où Jay Crownover se démarque vraiment dans son genre, c’est qu’elle n’abreuve pas son histoire de scènes de sexe. Souvent, c’est la surenchère dans ce genre d’histoire, où les scènes explicites prennent le pas sur l’histoire principale et ne servent plus à grand chose au bout d’un moment. Ici, c’est l’inverse. Chaque moment intime est judicieusement placé sans que cela ne fasse trop ; chaque scène permet à l’historie d’avancer… et c’est vraiment quelque chose qui m’avait marquée dans le premier tome, cette justesse et cet équilibre, et que j’ai adoré retrouver une nouvelle fois dans la plume de Jay Crownover.

Pour conclure : j’ai encore passé un excellent moment avec nos Marked Men. Jay Crownover a su trouver ce juste milieu dans son écriture pour nous livrer une histoire aussi sensuelle qu’intrigante. Le tout saupoudré de bad boys tendres comme des nounours. Je suis toujours aussi conquise après ce second tome, et j’ai vraiment hâte de découvrir la suite de la bande !

par Kesciana
Cette chanson-là... Cette chanson-là...
Sarah Dessen   
Julie se définit elle-même comme une garce. Parce que son père l’a abandonnée avant sa naissance en ne lui laissant qu’une chanson à succès en héritage, parce que sa mère en est à son cinquième mariage raté et ne se décourage pas, elle refuse de croire à l’amour et programme la rupture de chaque relation qu’elle entame. Après l’été, elle déménagera et intégrera une université réputée. Mais voilà, Damien, musicien insouciant, ne va pas rentrer pas dans ce schéma… La belle Julie saura-t-elle laisser parler son cœur ?
Il est assez original de mettre en scène une héroïne aussi sûre d’elle. La narratrice Julie « maîtrise » : son environnement, ses études, et sa vie sentimentale. Elle a choisi depuis longtemps de laisser ses fêlures derrière elle, et joue maintenant la consoleuse auprès de ses amies. Les garçons qui s’approchent d’elle savent à quoi s’en tenir ; elle n’avait d’ailleurs même pas vu Damien… Honnête, sain, il est l’antithèse de Julie et lui fera découvrir sa part de fragilité, celle qui veut croire à l’amour. Sarah Dessen, dont c’est le premier roman traduit en français mais qui est une habituée des « love stories », sait exprimer avec finesse les sentiments contradictoires de son héroïne, ses réflexions intérieures suscitées souvent par une remarque d’une copine. L’évolution de Julie se fera à son image, sans vraiment de crise de larmes ni mise à nu de ses peines. Mais aux dernières pages du roman, tous les espoirs sont permis avec Damien.
C’est moderne, drôle, plein de « cocas light à la fontaine » et de mèches rebelles lissées derrière les oreilles, mais pas si bête que ça : combien sont-elles, aujourd’hui, ces jeunes filles persuadées d’avoir emprise totale sur leur vie ? Une lecture simple pour filles, mais on a vu – largement - pire

par vally
Fool's Gold, tome 8 : Les nuits d'été Fool's Gold, tome 8 : Les nuits d'été
Susan Mallery   
Une véritable chronique. Encore une fois, j'aime bien retrouver tous les personnages de Fold's Gold que je lis depuis le début. Il ne faut pas les lire dans le désordre et il faut tous les lire pour bien apprécier. Nous avons ici le second de la sous-série de trois tomes d'une saison à Fold's Gold qui met en avant plan Annabelle la petite bibliothécaire passionnée. Ce tome 8 est bon jusqu'à la fin. Mais les dernières pages sont malheureusement un peu décevantes. La finale aurait pu être plus amusante...L'histoire est vraiment liée au tome précédent. Si vous ne l'avez pas lu vous n'aimerez pas. Il y a aussi quelques détails qui agassent comme la sortie au champs de course... qui se passe dans la chambre d'hôtel avec aucune nouvelles des résultats des courses. Ca manque un peu... Un livre de filles... donc.

par lulu2010
Losing It, Tome 3 : Une si troublante attention Losing It, Tome 3 : Une si troublante attention
Cora Carmack   
J'ai une nouvelle fois adoré ce nouvel opus, où nous voyageons de pays en pays au gré des envies et folies de nos héros Kesley et Hunt.

Kesley Summers, c'est la meilleure amie déjantée et exubérante de Bliss (tome 1). Pétillante, insouciante, joyeuse... voilà ce qui définit ou définissait Kesley. Car depuis un temps, Kesley est fatiguée, usée par la vie et les faux-semblants. En tant qu'actrice, elle est douée pour masquer ses émotions. Le problème, c'est qu'à force de revêtir un masque, elle a fini par se perdre elle-même.
Pensant se retrouver, vivre des grands frissons et faire "chier" par la même occasion son paternel (ce qui est peut-être même son but premier), elle part à l'aventure, en Europe.

Pour l'instant, elle séjourne à Budapest dans une auberge de jeunesse (encore un truc pour embêter son père richissime), elle s'y est fait des "amis" qui profitent largement de sa carte de crédit (tant mieux, papa, sera ravi !).
Pleine de rancœur et d'amertume envers ses parents, Kesley brûle la chandelle par les deux bouts, pour les défier ? Oublier son passé ? Sûrement un peu des deux. (Reste à savoir pourquoi.)
Lors d'une soirée où l'alcool coule à flots (comme d'habitude), où elle en abuse largement (comme à son habitude) et où elle est accompagnée d'un "charmant" jeune homme avec qui elle pense finir sa nuit (comme à son habitude... aussi), elle se retrouve dans une situation plus que gênante.
Extrait : "Il m'aspirait si bien la lèvre que j'avais la bouche ouverte comme une carpe suspendue à un hameçon. Et il continuait de sucer, si longtemps que j'ai commencé à compter, rien que pour voir combien de temps ça allait durer.
Au bout de quinze secondes (QUINZE !), mes yeux ont glissé sur un type, assis au bar, qui observait mon supplice, sourire aux lèvres. Est-ce que "sourire de merde" était répertorié dans le dictionnaire ? Sinon, je pouvais faire une photo pour les encyclopédies en ligne."

Suite à cet épisode épique, elle fait la connaissance de ce type au "sourire de merde" qu'elle ne tarde pas à surnommer "Soldat Torride".
Elle est de suite sous le charme et aimerait bien le mettre dans son lit... malheureusement, lui n'est pas de cet avis. Si elle voit bien qu'il est attiré, il ne cède pas pour autant.

Après sa soirée échec total (la loose) et une bonne humiliation, il faut le dire, Kesley n'imaginait pas revoir son beau Soldat Torride, Jackson Hunt. Mais le destin en a décidé autrement. Elle voulait de l'aventure ? du frisson ? vivre de grands moments ? Elle ne sera pas au bout de ses surprises, car avec lui, c'est maintenant que l'aventure commence...

Une troublante attention est le dernier volet de la série Losing it. Et je me suis régalée avec ces trois tomes.
Dès les premières lignes, j'étais ravie de renouer avec la plume et l'humour de Cora Carmack dont je suis particulièrement friande.
C'est le genre de romance, sans prise de tête qui nous fait sourire et même rire aux éclats, mais qui nous donne aussi des papillons dans le ventre et nombre de palpitations.

Franchement, j'ai tout aimé. L'ambiance du récit, le fait de voyager et découvrir des paysages magnifiques, l'histoire très jolie entre Kesley et Jackson, la part de mystère qui plane tout au long du récit sur Jackson et qui nous tient en haleine... non vraiment, c'est un excellent roman, que je recommande fortement !

http://lesreinesdelanuit.blogspot.com/2015/06/une-troublante-attention-tome-3-de.html

par toutoun