Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de FreeJules : J'ai lu aussi

retour à l'index de la bibliothèque
Sanctuaire, tome 2 : Le Puits des abîmes Sanctuaire, tome 2 : Le Puits des abîmes
Xavier Dorison    Christophe Bec   
Dans la lignée du premier tome, avec les mêmes qualités une ambiance lourde et inquiétante, des décors fantastiques et un découpage quasi-cinématographique. la situation de l'équipage est de plus en plus critique, et l'angoisse de plus en plus palpable, à noter le lieutenant Dunn à les traits de Johnny Deep.
D'autres vies que la mienne D'autres vies que la mienne
Emmanuel Carrère   
Depuis longtemps dans ma PAL,longtemps relégué au second plan, et j'ai commencé la lecture hier matin.Fini hier soir.
Je considérais, à tort, Emmanuel Carrère comme un des auteurs classiques d'aujourd'hui,du type Musso,mais avec plus d'intelligence car certains de ses livres ont été primés. Impression archi fausse,évidemment.
Je n'ai jamais ressenti de telles émotions en lisant un livre,et,pourtant,parfois j'aurais aimé ne pas les ressentir. Nous sommes au Sri Lanka,à Lyon,à Béthune. Même ma région (le NpdeC) qui est toujours dénigrée,est décrite ici avec justesse.
Si je devais choisir un mot,un seul,pour décrire ce livre,je choisirai d'ailleurs ce mot. Justesse. Pas de pathos,pas de mélodrame. De la justesse.
On sort de ce livre avec l'impression d'avoir cent ans,d'avoir vieilli d'un coup,les petites préoccupations du quotidien paraissent bien futiles,on a envie de grand,de beau. On a envie de justesse,de justice,d'amour,et de voir ses proches,de vivre une vie à la Juliette "une petite vie tranquille".
A lire de toute urgence!

par Amelie116
Le Petit Prince Le Petit Prince
Antoine De Saint-Exupéry   
Une merveilleuse histoire. On s'y accroche à ce petit bout d'enfant. L'innocence de l'enfant et la nostalgie qu'on en a nous reviennent en pleine face quand on parcourt les pages de ce livre. Si on le lit en étant jeune (ce fut le cas pour moi), on l'apprécie sous un certain angle mais on ne perçoit pas vraiment tout ce qu'il implique... Mais en le relisant ayant grandi et mûri, on se rend compte que ce livre cache des trésors de pensées et on ne peut que se laisser transporter... Assurément un livre que je lirai plus tard à mes enfants :)

par Chouc's
Au-delà des pyramides Au-delà des pyramides
Douglas Kennedy   
J'aime beaucoup le style de Douglas Kennedy, j'adore ses romans.
Mais ici ce n'en ai pas vraiment un , il s'agit d'un récit de voyage et ce fut également son premier livre.

On y suit le périple en Égypte d'un jeune auteur non conformiste, qui plutôt que de faire le tour des lieux touristiques habituels préfère découvrir des endroits que les touristes délaissent.

C'est plutôt sympa de lire un livre sur l'Égypte qui soit loin des clichés habituels. Dans la plupart des livres parlant de ce pays, les auteurs nous parlent que des pyramides, du sphinx, des souks, des temples et autres lieux oh combien appréciés des touristes lambda et souvent on a l'impression de ne rien apprendre de nouveau.
Ici on découvre l'envers du décor, des lieux atypiques et méconnus, on y découvre aussi la vrai vie de certains égyptiens contraint de vivre dans des bidonvilles ou dans des habitations surpeuplées car la démographie égyptienne ne cesse de grimper.

Bien que ce livre date des années 80, on sent déjà dans ce que nous raconte l'auteur ,les prémices de ce qu'est devenue plus tard l'Égypte, que ce soit humainement, politiquement ou religieusement (avec notamment l'essor du fondamentalisme et du sectarisme).

Mais je n'ai pas totalement apprécié ce livre . Ce que j'aime chez Douglas Kennedy c'est les histoires qu'il nous raconte , les personnages qu'il crée et qui savent si bien nous embarquent dans leur monde.
Mais ici, il n'y a rien de tout ça ,vu que ce n'est pas un roman.
Je n'ai pas retrouvé ce qui me plaît tant chez cet auteur malgré le fait que son style et sa manière de raconter me plaise toujours autant.

Au final, ce livre me laisse une impression plutôt mitigée, je n'ai pas détesté mais je n'ai pas non plus été vraiment emballée.
Entre les murs Entre les murs
François Bégaudeau   
ça fait très longtemps que je n'avais pas eu de réaction aussi épidermique envers un livre, mais trop, c'est trop : si François Bégaudeau se comporte effectivement comme ça en tant que professeur, je ne m'étonne plus de la baisse de niveau scolaire en France.

D'accord, ça doit être usant d'avoir une classe indisciplinée et bruyante en permanence en face de soi, mais est-ce une raison pour chercher en permanence le conflit de la part d'un adulte ? De menacer des élèves, que "ça va être la guerre" dès la rentrée (et dès les premières pages, accessoirement), et que l'élève va perdre parce que le prof dit clairement qu'il va le pourrir ?
Sans compter le respect qu'il a d'eux, vu qu'il ne les désigne que part leur prénom et leurs vêtements, les filles sont le plus souvent réduite à des boucles d'oreille et les garçons aux imprimés sur leur haut. Il a une manière plus que condescendante de s'adresser à eux et se permet de ne pas répondre à leurs questions ou de s'acharner sur eux sans ré-expliquer quand ils se trompent. Si ça, c'est le collège aujourd'hui, les profs sont plus à blâmer que les élèves.

De plus, si on parle strictement de la plume, pour un prof de français il prend pas mal de liberté avec la langue de Molière. Il veut peut-être faire comprendre comment parle ces jeunes, à grands coups d'apostrophes pour manger les syllabes au milieu des mots, mais même dans ses répliques de dialogue à lui il le fait aussi, et souvent de façon peu correcte pour s'adresser une fois de plus aux élèves. C'est moche, tout simplement.

On peut également relever le fait qu'il ne décrit pas un quotidien mais se contente de balancer sans transition aucune des passages de ses journées de façon descriptive qui n'ont rien à voir entre eux. On passe de la salle des profs avec ses dialogues de sourd insipides (littéralement) à un exercice de français entre deux paragraphes sans crier gare, sans véritable histoire ou lien entre les pages.

Bref, j'ai détesté ce livre, que ça soit dans le fond ou la forme, et s'il reflète réellement la réalité, je prierai pour que tous ces soit-disant professeurs se remettent également en question, au lieu d'accuser en permanence les gamins. J'ai été dans des écoles autrement plus difficiles que ce qui est raconté là à gérer, et pourtant je n'ai jamais vu un tel irrespect vis à vis des étudiants de la part du corps professoral.

par Spika
Canicule Canicule
Jean Vautrin   
Publié en 1982 et adapté au cinéma par Yves Boisset - avec Miou-Miou et Lee Marvin -, ce roman n'a pas pris une ride.

par Nadia974
La voyageuse de la petite ceinture La voyageuse de la petite ceinture
Pierre Christin   
Une jeune femme passe sa vie à faire le tour de Paris sur les rails abandonnés de la petite ceinture.

Naïma est solitaire. Elle marche. Pas n'importe où, sur l'ancienne voie ferrée de Ceinture parisienne: celle qu'on appelait "la Petite Ceinture". Elle y a ses repères et ses repaires, ses habitudes et ses astuces pour le petit déjeuner. Elle préfère cette vie de déambulations à une triste existence posée et elle remonte ponctuellement de la voie pour travailler ou faire des rencontres, amis ou famille. Les tentations sont fortes et parfois la solitude pèse. Il faut alors trouver des soutiens ou des sorties. Y en a t-il tant que cela ? "Avancer, toujours avancer, c'est ça la solution" dit-elle à un moment, c'est une fuite en avant permanente, pour sa cacher des autres, pour se cacher de soi ?


par x-Key
Filii (tome 1) Filii (tome 1)
Thibaud De Rochebrune   
Je me suis vite perdue dans cette histoire. Pas à cause des mutations, qui sont au final presque trop peu abordées, mais dans ces agents et agences et ces courses poursuites.
Très vite, j'ai décroché dans le qui est qui, qui fait quoi, qui veut arrêter qui et pourquoi.
Je ne suis allée au bout des trois tomes que pour connaitre le sort des mutants.
Le dessin est sympa, mais je trouve le scénario trop brouillon.

par Gomette
Sanctuaire, tome 1 : USS Nebraska Sanctuaire, tome 1 : USS Nebraska
Xavier Dorison    Christophe Bec   
Ce 1er album, met en situation le récit, un sous-marin nucléaire est envoyé en méditerranée, pour protéger les intérêts américains, mais voilà l'opération de routine ne se passe pas comme prévue...
Une sensation d'oppression, une tension tout au long de l'album, soutenu par les dessins fantastiques de C.Bec Excellent thriller, a noter le héros, le commandant Hamish à les traits de l'acteur Scott Glenn
Le chien qui louche Le chien qui louche
Etienne Davodeau   
Une BD plutôt pas mal. Même s'il n'y a pas de couleurs, on rentre très bien dans l'histoire, qui est très originale.

On reconnait bien le musé du Louvre dans les dessins, qui sont vraiment bien faits.

Je ne m'attendais pas du tout à une fin comme celle ci, plutôt originale. Assez surprenant, même.

A lire !!! =)

par bichou274
  • aller en page :
  • 1
  • 2