Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Friends : Ma PAL(pile à lire)

retour à l'index de la bibliothèque
Du Sang et Des Dieux, Tome 1 : L'exécution de l'aurore Du Sang et Des Dieux, Tome 1 : L'exécution de l'aurore
Utigru Sòeiu   
10 commentaires à 5 étoiles, un seul comm de deux ou 3 lignes sur chacun des profils, ça devient récurrent sur les livres, agaçant aussi, et pas forcément en faveur de l'auteur, puisque le lecteur finit par comprendre la manière de faire, c'est dommage. En lisant les remerciements, on se rend compte que famille et amis ont voulu encourager leur poulain au final, pas forcément entièrement objectivement mais dans le fond, ils ont raison, car pour un premier roman, il y a du boulot, du bon il est vrai, bien structuré, mais aussi quelques points que je n'ai pas pu m'empêcher de relever.

Ce sont les pyramides de Giseh sur la couverture qui m'ont attirée étant passionnée d'Egypte, ainsi que les titres puisqu'on nous annonce déjà celui du second, deux attaques de deux chevaliers d'Or du Zodiaque dans Saint Seyia, je ne m'attendais donc pas à tomber dans une histoire de vampires, ce qui est juste la cerise sur le gâteau. Ce qui m'a fait tiquer, ce sont quelques clichés que l'on retrouve dans ce genre de romance et qui nous donnent une impression de déjà-vu, déjà lu, alors que franchement en lisant le reste, je me suis dis que cela aurait pu être évité vu la richesse de ce que Utigru Soéu nous propose! Elle aurait pu, aurait du, nous concocter quelque chose de plus original, mais je suppose qu'on lui pardonnera...

Une attirance fulgurante entre une humaine et un vampire, le dégoût que la jeune femme a pour cette race qui disparait bien trop vite dès que les corps se rapprochent, très rapidement autant dire, son acceptation de ce monde dans lequel elle s'implique immédiatement (malgré quelques rebellions vite étouffées pour certaines), puisque son bel étalon a des ennemis, qu'elle devient une cible et qu'il l'embarque chez lui pour mieux la protéger, l'amour fou bien trop rapide malgré la notion d'âme soeur, amour perturbé par l'arrivée d'un second vampire avec lequel il va falloir composer. Et aussi, la description de ce que chacun porte à chaque fois qu'il change de vêtements! Sans compter les nombreuses coquilles qui passent à l'as alors que le style est vraiment agréable, l'auteur en a sous la pédale, son texte devrait être plus sain...

Mais... Mais il y a cette intrigue qui vous alpague, surtout si l'histoire vous passionne! Car l'auteur n'est pas avare de faits historiques dont on parle peu, qu'elle intègre parfaitement à la vie mouvementée de ces créatures qui ont traversé tant de siècles passionnants, vécu dans tant de contrées différentes, dépaysantes, c'est un véritable régal que de voir cette quasi immortalité si bien exploitée. Elle se paie de plus, le luxe de nous sortir une nouvelle mythologie sur l'existence de ces vampires mettant à l'honneur la magie sacrée des anciens égyptiens! La narration navigue sur l'alternance des points de vues de Maxime et de Julian, une humaine de notre siècle et un vampire millénaire, une jeune femme dont je n'ai pas réussi à saisir le caractère versatile, et un puissant guerrier qui assume sa condition de bête féroce civilisée et ne la leurre jamais en ce qui le concerne.

Et il y a tous ceux qui gravitent autour de ce couple, humains qui connaissent l'existence de ces vampires mais ne se doutent pas de ce qui se trame dans l'ombre, cette paix établie entre les races pour une cohabitation sereine, deux univers qui se percutent mais s'associent au fil des pages pour notre plaisir. La fin est assez crispante, je ne m'y attendais pas, en espérant que la suite soit encore meilleure.


par Seregan
Accords corrompus, Tome 3 : Rêves de feu Accords corrompus, Tome 3 : Rêves de feu
Kelly St Clare   
[Lu en VO]
Ça vous est déjà arrivé d'être totalement accro à un livre ? C'est ce que je ressens avec toute la série des Accords Corrompus. C'est fou. Et je me déclare, ici et maintenant, totalement in love de Jovan, de sa patience, de son caractère, de son humour, de ses faiblesses et de son entêtement. Le côté politique, qui avait été un peu ignoré dans les deux autres tomes, revient sur le devant de la scène, et même si l'histoire tourne beaucoup autour de la romance Olina/Jovan, on voit quand même se dessiner les contours d'un dénouement, alors que l'héroïne rassemble autour d'elle ceux qu'elle aime et n'hésite plus à prendre des décisions.

L'histoire, le contexte, les enjeux, les personnages, les préjugés, les révélations, la loyauté, les stratégies, les trahisons et surtout la tendresse... il n'y a rien à reprocher à ce tome 3.
Sorcières & chasseurs, Tome 1 : Convoitise Sorcières & chasseurs, Tome 1 : Convoitise
Charlotte Munich   
https://elodie-liseuse-lifestyle.blogspot.fr/2018/02/sorcieres-chasseurs-tome-1-convoitise.html

La sorcelleries, le fantastique sont des genres que j'adore lire, et j'ai été servi avec ce premier tome de sorcières et chasseurs, et je tiens à remercier Amazon Publishing et NetgalleyFrance pour cette découverte.

Nous sommes plongés dans un Paris contrôlé par une reine sorcières et un chef des chasseurs. Les sorcières reçoivent de leur mère des grimoires, telles que Convoitise pour Leila, grimoire rempli de magie noire, qu'elle doit utiliser ainsi que d'autres pour utiliser son quota de magie. Dans le cas où elle ne l'utilise pas, elle se retrouve remplie de grouille, des sortes de cafards rampent sous sa peau. Ce qui l'oblige à utiliser ses dons sur des innocents, pustules, cancer et autres maladies. La magie est donc noire et va plonger Leila dans des situations difficiles et à la limite du danger de mort.

Du côté des chasseurs nous découvrons des hommes cruels, qui cherchent à tout prix à détruire les sorcières, pour cela ils doivent faire recours à des rites et manger le foie des sorcières. Satie, chef de ce groupe prend en chasse Leila. Commence un jeu du chat et la souris.

En règle générale je suis happée par ce type de lecture, et dans ce cas, la plume de l'autrice était très inégale, ce qui m'a bloqué dans la lecture. Trop d'alternance entre des moments d'action où l'on se retrouve pris dans l'intrigue sans pouvoir le lâcher et des enchaînement de chapitres long et qui manque d'intérêt. Surtout sur les cent premières pages, bien que l'intrigue s’installe et que l'autrice nous explique son univers foisonnant et fortement intrigant, la sauce à eut beaucoup de mal à prendre. J'ai combattu m'on envie de l'abandonner et finalement je me suis retrouvé attaché à Leila vers le milieu du livre et j'ai donc pris "plaisir" à suivre ses aventures très sombres et anxiogènes.

Car la force de ce roman vient de ses personnages, tous ayant de fort caractères et c'est ce qui finalement m'a donné l'envie de continuer, j'ai été attacher dès les premières secondes à Dita jeune sorcières de sept ans qui se retrouve à la rue suite à la disparition de sa mère. Leila jeune femme cherchant à retrouver sa sœur prise en chasse part un chasseur qu'elle à aimé et Satie et Arthur tous les deux différents mais qui se retrouve appliqué dans la vie de l'héroïne principale.

Je laisserai donc avec plaisir une chance au tome 2, lors de sa sortie.
Si je mens, tu vas en enfer Si je mens, tu vas en enfer
Sarah Pinborough   
Tous mes remerciements s’adressent aux Editions Préludes et au site Netgalley pour la lecture de ce roman qui se déroule dans l’Angleterre contemporaine.
J’ai bien aimé
Trois parties composent le roman de 280 pages.
La première pose le cadre avec lenteur. A contrario, la seconde, avec une rapidité déconcertante, englue notre héroïne, voire nos trois héroïnes, dans le marasme de leurs secrets. Le voile tombe et leurs révélations mises au grand jour vont imbriquer leurs vies, les bouleverser et les mettre en situation de danger extrême. La troisième partie dénouera le problème qui provient d’un pacte devenu malsain entre deux fillettes mal aimées. Une course contre la montre avec la police déjà convaincue de sa vérité.
Le scénario un peu classique de la vengeance murie avec une minutie affutée m’a néanmoins distraite car l’écriture est agréable. Le personnage de Marilyn façonnée d’un courage remarquable m’a touchée. Simon, l’ange gardien m’a convaincue également de sa bienveillance gratuite et l’énigme de son passé ouvre presque un autre volume.
J’ai moins aimé
La trop belle résilience de Lisa (sur son passé trouble) manque de crédibilité et déconcertera un lecteur pointilleux.
La lente première partie pose le cadre. Sa longueur sur la vie d’une ado banale m’a ennuyée. La fin de la première partie est arrivée à point dans ma lecture où l’ennui me gagnait. Je n’apprécie que très modérément les histoires d’ados car les problèmes semblent assez récurrents malgré les générations qui me séparent de ceux d’aujourd’hui.
Ici, Ava, rencontre les problèmes liés à ceux de son âge : puberté, relations amoureuses naissantes, éveil de la sexualité, petits secrets à sa bande de copines, les trépidations des réseaux sociaux. Sa mère Lisa, l’élève seule. Elle essaie de trouver le juste milieu dans son éducation entre l’attitude de la mère copine et la mère responsable qui s’inquiète. Situation assez courante, selon moi. L’équilibre est trouvé où pour se distraire de ses responsabilités maternelles, Lisa peut se fier à l’amitié de sa collègue Marilyn. D’ailleurs, elle admire le ménage si parfait de son amie.
La fragilité des mensonges va ébranler les convictions et le destin de chacun. Comment apprendre à vivre avec mensonges ? Les secrets ressortent-ils tous un jour ?
L’Amitié montre ici, aussi ses différentes facettes dans cette esquisse de personnages. Dangereuses, égoïstes, ou libératoires…
Ce qu'ils n'ont pas pu nous prendre Ce qu'ils n'ont pas pu nous prendre
Ruta Sepetys   
Ce livre est tout simplement indescriptible. Dans les musées, les cours d'histoires et dans la vie, on oublie souvant à quel point la vie dans les futures pays de l'Est lors de la seconde guerre mondiale était tout aussi difficile que la vie pour les juifs dans les pays d'Europe de l'Ouest face au Allemands! Déporté comme Lina et sa famille, maltraité, souvent bléssé aussi bien physiquement que moralement... Les goulags sont tout aussi atroce que les camps de concentrations, et le fait que dans cette histoire, l'une des partie se passe en hiver, avec le froid, la faim, la mort, la peur ... donne une dimension horrifique à l'histoire

Pourtant, le personnage principale, lina, grâce à son courage, à sa force, grâce à la manière dont l'auteure nous décrit ses joies, ses peines, ses doutes, son histoire d'amour et ses espoirs, n'est que plus attachante, et arrive à donner une certaines douceur à l'histoire qui fait que ce livre n'est pas "trop" brutal.

Ce livre est un hymne à la vie et rend hommage à toutes les personnes décédées lors de leurs déportations, ou qui en s'en étant sortie, sont resté marquée à vie!

J'ai juste trouvé dommage que le livre ne soit pas plus long, Qu'on ne découvre pas le jour où Lina et son frère peuvent rentrer chez eux, où Lina retrouve Andrius, où il arrive pour la première fois depuis des années en Lituanie... Bref Qu'on ne découvre pas dans ce livre, tous les instant heureux qui lui aurait donné un charme plus doyux encore et un espoir plus poignant!

par Mariioon
Les aventures improbables de Julie Dumont Les aventures improbables de Julie Dumont
Cassandra O'Donnell   
Je suis une vraie fan de Rebecca Kean et je partais donc avec un a priori positif. Il n'aura pas duré longtemps. J'ai trouvé l'histoire fade, l'intrigue légère (très?) et les personnages... comment dire? caricaturaux? J'ai toujours considéré que les comédies étaient les histoires les plus difficiles à écrire et, en ce qui me concerne, rare sont celles qui me font rire. C'est le cas ici. [spoiler]Quand elle se planque et qu'un vieil homme la pousse et la fait tomber par terre, je ne vois pas ce qu'il y a de drôle. Quand on l'attaque et qu'elle ne fait pas de liens avec l'histoire, je la trouve juste stupide.[/spoiler] Je n'ai pas ri, pas une fois. Je me suis énervée, j'ai râlé, j'ai soupiré, puis j'ai renoncé. Il ne me restait presque plus rien à lire, quelques dizaines de pages, mais j'étais arrivée au bout de mes possibilités.

par Kamije
Là où tu te perdras, Tome 1 Là où tu te perdras, Tome 1
Ena L.   
C’est ici avec Sharon que nous allons vivre cette histoire, Sharon est la caricature type de la jeune fille populaire et crainte de tous, son franc parler et sa méchanceté ne donnent pas envie de s’approcher d’elle, pourtant certains s’y essaient, au risque de se faire envoyer bouler. Malgré son fort caractère, elle a su séduire un jeune homme charmant, avec qui elle s’apprête à se marier et qui a su déceler la personne qui se cache derrière son arrogance. Il est doux et vraiment très patient avec elle et sa manière de traiter ses amis, l’amour a réussi à effacer tous ses mauvais côtés bien que parfois il juge qu’elle va trop loin.

Derrière ce comportement de peste, elle a, dès qu’il s’agit de son frère jumeau en qui elle porte un amour profond, une fragilité touchante et qui donne envie de creuser ce qu’il a vraiment au fond d’elle. Son absence et le manque de nouvelles de sa part lui feront craindre le pire, persuadée qu’il lui est arrivé quelque chose elle va tout mettre en œuvre pour le retrouver, quitte à s’engager dans l’armée, là où son frère est formé et a été vu pour la dernière fois.

Elle qui ne supporte pas que l’on lui dicte sa conduire va être servie ! Son instructeur aussi beau que dur, va lui mener la vie dure, elle va devoir se surpasser pour prouver sa force et pouvoir intégrer les rangs de l’armée tout en essayer de mener l’enquête sur son frère. La vie à la base n’aura rien d’une partie de plaisir, son caractère lui donnera quelque atout afin de ne pas se laisser marcher sur les pieds, sa ténacité lui donnera le courage et la force dont elle aura besoin lors des entrainements et des tests, mais tout ceci ne la protègera pas de la violence et de toutes les épreuves qui l’attendent.

C’est dans le monde de l’armée que nous évoluons, j’aime beaucoup ce genre d’environnement, cela promet souvent des lectures intenses. Les difficultés, les doutes qui assaillent généralement les personnages dans ce type de roman leur donnent un aspect psychologique assez passionnant à découvrir et si avec tout ça on mêle de la romance, c’est encore meilleur.

Là où tu te perdras est une lecture que j’ai trouvé très addictive, avec des moments inattendus, parfois déstabilisants voir déroutants. Je ne m’attendais pas à ressentir autant d’émotions aussi contradictoires soient-elles. Je dois dire que j’ai trouvé cette lecture très bonne bien que vraiment déconcertante. J’ai aimé me plonger dans ce premier tome, suivre Sharon et vivre avec elle tous ces moments difficiles. C’est un personnage de caractère, intransigeante, dur avec elle autant qu’avec les autres, elle est peu aimable mais n’en reste pas moins attachante, elle cache une certaine fragilité touchante, surtout lorsque elle évoque son frère. Je l’ai autant détesté que je l’ai aimé, sa personnalité est loin d’être celle que j’apprécie et pourtant, le but qu’elle s’est donné, en plus de ce que l’on découvre sur elle et son passé avec son frère jumeau, ne me l’a rendu que plus agréable et vraiment, malgré tout, appréciable.

C’est une lecture pleine de rebondissements, très bien amenés et assez inattendus. Un triangle amoureux est apporté avec beaucoup de justesse et absolument pas gênant. La fin laisse présager des gros soucis en devenir, avec un suspense troublant et une découverte perturbante. J’ai vraiment hâte de lire la suite

http://www.livresavie.com/la-ou-tu-te-perdras-1-de-ena-l/#more-19306

par Natoche
L'organisation Des Talents L'organisation Des Talents
Suzanne Williams   
Je remercie la maison d'édition Sharon Kena, pour la lecture de ce titre. C'est la sublime couverture qui m'a attiré et je dois avouer que je n'ai pas lu le résumé, une fois de plus.

L'histoire se passe en France. Sophie a besoin de changement, elle veut changer de métier. Un entretien et en quelques minutes elle sait déjà qu'elle a le poste et que par dessus tout elle doit tout quitter dans une semaine. Et tout quitter, signifie lâcher son travail qu'elle a depuis dix ans, partir de Paris et laisser son petit ami et meilleur ami. Rien n'est vraiment un problème, sauf peut-être pour son meilleur ami Edouard et son futur ex patron Charlie. Une semaine et tout recommence. Une nouvelle vie, de nouveaux amis et des pouvoirs à découvrir. Oui, oui, des pouvoirs. Chaque personne qui vient entre ses murs a une particularité et ils le savent. Sauf Sophie qui n'en avait pas la moindre idée. Dans quoi s'est-elle embarquée ?

Le début va très vite, en même temps, nous comprenons très bien que le personnage de Sophie a besoin de changement, qu'elle en a marre de sa vie actuelle. Et surtout que seules deux personnes vont lui manquer. Une fois arrivée entre les murs de l'organisation, tout est chamboulé. Elle apprend qu'elle est visionnaire, autrement dit qu'elle est capable de marcher sur le fil du temps (voir le futur et...). Bien entendu, lorsque l'on entend que nos compagnons dans la voiture sont capable d'entendre vos pensées, de jouer avec nos émotions, ou encore d'être extrêmement fort, il y a de quoi se demande si nous ne sommes pas tombé dans un asile.

L'auteur nous emmène naturellement dans un léger fantastique, avec un petit goût des X-mens. (désolée, je suis une grande fan de cette saga, donc forcément, je ne peux pas ne pas en parler). Les règles édictées, le fait d'être dans une aire où il y a de quoi se loger, se nourrir, travailler, apprendre fait un peu penser à l'institut de Charles Xavier. Cela s'arrête là. Ici, nous avons un livre découpé en trois parties avec une focalisation sur l'héroïne. Le texte est à la première personne, ce qui nous embarque directement dans ses pensées, tels les télépathes. Avec Sophie, nous la suivons sceptique envers ce qu'ils lui disent tous : c'est une grande visionnaire. Le doute, le questionnement et puis enfin l'acceptation font partie du premier tiers du livre. Elle va apprendre à se connaître, à connaitre les autres qui l'entoure. L'amitié est forte, les liens entre les habitants de cette mini-ville sont forts. L'intégration des nouveaux arrivants dont Sophie est impressionnant. Tout est fait pour que tout le monde se sente bien. Avec quelques détails près, car certaines règles semblent compliquer la tâche de certains. Comme le fait de ne plus avoir de contact avec le monde extérieur qui est surprenant, même si nous comprenons qu'il faut vivre caché pour être heureux.

Vint la seconde partie, une fois l'acceptation et la compréhension de ses dons, pour amener des ennuis. Sinon cela ne serait pas drôle. Des grains de sables crissent dans le rouage qui semblaient pourtant bien huilés. L'intrigue continue jusqu'au final. Une romance se dessine à l'horizon, tandis que le futur devient incertain. Les méchants n'ont qu'à bien se tenir. Avec tout cela, les scènes d'actions deviennent plus fréquentes et le mal commence à ronger un peu plus les personnages. Des descriptions sur les lieux, les ressentis (là pour le coup je dois dire qu'il y a un gros travail derrière), les gestes, et bien entendu les protagonistes.

En parlant d'eux, autant dire d'avance qu'il y en a vraiment beaucoup. Déjà Sophie, notre héroïne qui va se découvrir. Puis il y a son meilleur ami Edouard, son ancien patron Charlie, son nouveau patron Renzo, son nouveau meilleur ami Fédérico, Rebecca sa nouvelle meilleure amie, Orlando le play-boy de service, Jaro, Aaron, Cyril, Stefano, et bien d'autres. Les personnages ont une grande importance. J'ai eu peur de me mélanger les pinceaux, mais en fait pas du tout. Ils ont leur personnalité, leur caractère qui va en fonction de leur don ou sans don. Je n'ai pas de réelles préférences, car tous ont ce petit plus qui fait qu'on s'y attache. Malheureusement, les traîtres sont dans les rangs et faire confiance devient un réel problème. La manipulation devient habituelle. De nombreuses questions se posent.

J'avoue qu'avec Edouard j'avais beaucoup de doute en tout genre sur lui. Tout comme Charlie, Cyril et même Fédérico. autant vous dire que je voyais des trucs bizarre partout. Il y en a bon nombre, mais pas forcément avec ceux que je viens de citer. Il y a de la douceur entre les personnages, ce besoin de protéger qui est important. Pouvoir se cacher aux yeux des autres, est-ce vraiment ce qu'il faut faire ?

Petits bémols, il m'a manqué un petit quelque chose dans l'histoire. Les méchants disent qu'ils le sont et ont des actes en conséquences, mais j'ai trouvé que c'était trop léger. L'acte final est bien amené, par contre le final est assez perturbant dans le sens où cela va très vite.

En conclusion, une histoire qui est bien construite, avec beaucoup de personnages attachants. Les émotions sont importantes et leur description est plus que plaisante. Quelques rebondissements qui relance le récit avec entrain. Un peu plus de noirceur aurait été sympa. Après cela dépend du public qui est concerné.

http://chroniqueslivresques.eklablog.com/l-organisation-des-talents-suzanne-williams-a148992458
La Déesse des loups, Tome 1 : Morsure La Déesse des loups, Tome 1 : Morsure
Mathilde Bonnard   
Une très bonne lecture !
L'écriture est fluide et agréable, les personnages plutôt sympathiques, avec des réactions crédibles, pour la plupart.
C'est amusant parce qu'en commençant ce livre, j'étais persuadée de lire une histoire de métamorphes ... oups.
Je n'ai pas trop compris pourquoi Dyami réagissait de cette manière. Je veux dire, ok, tu peux être contre eux, et encore - parce que c'est du racisme hein, rappelons-le - mais de là à essayer de pousser cette personne au suicide ? Heu ... bah non, en fait.
La tante est hyper désagréable : communique avec ta nièce orpheline, éloignée de tout ce qu'elle a connu ( vous me direz, vu la vie pourrie, c'est peut-être pas plus mal ) ... sympathie, un mot pourtant simple, qu'elle n'a pas l'air de connaître.
Expliquez-moi aussi le comportement de sa sœur. Merci Seigneur, elle se reprend à la fin ! Et Dyami ... mais qu'il est énervant ! Arrête de dire qu'elle est jalouse abruti, elle la connaît sa sister, et crois-moi, ce n'est pas la sainte que tu as l'impression de voir ! J'avais envie de le secouer, de gifler la twin et d'aller pleurer avec Alexandra.
Par contre, j'étais persuadée de l'identité de la méchante araignée hihi j'ai longtemps hésité entre deux mais je me suis finalement rangée sur la bonne réponse ! Youpi, appelez-moi Inspecteur Jade.
Une très bonne lecture que je recommande si vous êtes patient envers les idiots amoureusement indécis et les sœurs jumelles parfaites-mais-pas-tant-que-ça éternellement insatisfaites à cause du comportement plein de favoritisme du papa : t'as légèrement pourri les relations fraternelles de tes filles mec. Congrats !
Félicitations à l'auteur pour ce beau roman !
J'attends la suite avec impatience,
JLR.
Amber Farrell, Tome 1 : La Morsure du serpent Amber Farrell, Tome 1 : La Morsure du serpent
Mark Henwick   
Une impression mitigée ressort de ma lecture de ce tome et du tome 0, je n'arrive pas à savoir si j'ai adoré ou si j'ai juste passé un bon moment de lecture. Pourtant l'histoire de base est géniale....peut être l'écriture de l'auteur qui donne l'impression qu'il manque une touche féminine dans le style de l'écriture, ainsi que le sentiment qu'il manque un petit quelque chose à certains moments de l'histoire.
Hâte toutefois de lire la suite pour l'intrigue mais aussi pour peut être réussir à me faire une idée plus précise sur cette série ^^ .

par Elyas