Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de frisouille12 : Liste d'argent

retour à l'index de la bibliothèque
Boys Out ! Boys Out !
Rawia Arroum   
Le titre et le résumé m'ont tout de suite intriguée, malheureusement j'ai trouvé le livre franchement décevant, et c'est bien dommage ! L'idée de départ est vraiment sympa et intéressante ... Et les premiers chapitres sont prometteurs ! Sauf que voilà, à partir de là c'est de pire en pire, au point que c'est un des livres qui m'a le plus à la fois ennuyée et énervée.
Le monde créé, où les hommes sont traqués et utilisés, est plein d'incohérences (il va falloir m'expliquer en quoi leur technique de reproduction est moins risquée que l'insémination artificielle ...), tout comme l'intrigue [spoiler]par exemple durant toute la fin du livre Lyra est supposée être enceinte de 7 mois, avoir une balle dans l'épaule et avoir survécu à une explosion, mais à part ça tout va bien, elle n'a pas mal du tout et elle court et se bat comme si de rien n'était[/spoiler]. Et je ne parle même pas des personnages complètement manichéens : il y a les "gentils", comme Loan, l'héroïne et sa mère, et les rebelles, et puis il y a les "méchants" : toutes les femmes qui ne sont pas des rebelles sont des chiennes enragées arrogantes et cruelles (pardon pour les termes, mais c'est l'impression donnée). Comme s'il n'y avait pas de juste milieu.
Autre chose avec laquelle j'ai eu du mal : le caractère de Lyra. J'ai rarement vu un personnage avec aussi peu d'humour. Et puis sérieusement, c'est moi ou cette fille a des pulsions suicidaires ? Durant le livre, il y a 3 fois où elle frôle la mort, et à chaque fois elle accepte son sort sereinement, fièrement, elle n'a pas peur, pas de regrets, rien. Pardon, mais je trouve ça légèrement irréaliste.
Il y a d'autres choses qui m'ont gênée par rapport à la vision de la femme etc. OK, c'est un roman, je ne demande pas une étude sur le genre, mais quand même vu le sujet, on pouvait légitimement s'attendre à un minimum de réflexion sur ça, ou à un peu d'originalité. Déjà, au vu du résumé on s'attend à voir un monde où les femmes sont de vraies amazones, féministes, fortes etc ... Et à la place on se retrouve avec une gamine de tout juste 18 ans, perdue et sans aucune confiance en elle, qui ne trouve pas sa place sans un homme dans sa vie ... Ensuite (et cela relève entièrement de mes opinions personnelles) entre l'avortement associé à un meurtre de bébé, la vision hyper traditionnelle de la femme comme complémentaire de l'homme, et de la procréation comme la plus belle chose du monde pour des ados de même pas 20 ans, autant dire qu'heureusement que le livre est court parce que ça m'a très vite tapé sur le système.
Et pourtant, c'est dommage, l'écriture est simple et fluide, délicate et plutôt agréable à lire, et il y avait matière à faire quelque chose de vraiment intéressant.


par ikare
Pégase, Tome 2 : Au secours de l'Olympe Pégase, Tome 2 : Au secours de l'Olympe
Kate O'Hearn   
Très beau roman. Les descriptions sont magnifiques, le suspense est au rendez-vous. Ce livre-ci est beaucoup mieux que le premier tome. Presque chaque instant nous surprend, l'histoire est vraiment originale. Kate O'Hearn a su créer un ( ou plutôt des ) monde magique, extravagant. Rien est basique, elle manipule la mythologie romaine pour l'adapter à ce qu'elle veut faire et ça donne un résultat magnifique et inattendu. Elle revisite très bien les mythes.
Sinon pour les points négatifs, je n'en ai trouvé qu'un seul.
Je trouve que ça manque de descriptions de sentiments. On ne sait pas assez ce qu'éprouvent les personnages [spoiler]ce qui est assez dérangeant pour la relation entre Cupidon et Emily. Le dieu lui déclare sa flamme et l'embrasse mais on a l'impression qu'ils ne se passent rien dans leur tête. Emily ne réagit pas au baiser, elle n'y pense même pas. Je trouve ça dommage de ne pas avoir approfondit cette relation car cela aurait vraiment apporté un vrai plus à l'histoire. [/spoiler]
En conclusion c'est un livre que je recommande vivement !
La série, qui a déjà conquise de nombreux pays, a cependant du mal à être connu en France, ce que je trouve un peu dommage.

par Hurane
Nightshade, Tome 3 : Le Duel des Alphas Nightshade, Tome 3 : Le Duel des Alphas
Andrea Cremer   
http://wandering-world.skyrock.com/3063085217-Nightshade-Tome-3-Bloodrose.html

Ouaw. Je viens de finir Bloodrose, et je suis en état de choc. J'ai le coeur serré à l'idée d'avoir quitté l'univers de Nightshade, ainsi que Calla qui me manque déjà atrocement. Ce tome m'a tué. J'ai eu les larmes aux yeux, j'ai tremblé, j'ai eu mal au ventre, j'ai ris, j'ai eu chaud en lisant quelques scènes osées... Bref, je suis conquis. Aussi bien par cet opus que par cette magnifique trilogie qui restera longtemps dans ma mémoire.
Le début du troisième roman nous ramène directement à la fin du second livre. Au départ, j'ai eu un peu de mal à replacer les choses, ainsi que certains personnages. En effet, la saga possède des dizaines de protagonistes différents. J'ai peiné à remettre des visages sur certains prénoms, et cela m'a un peu gêné au départ. Mais ce qui était un petit point noir au début de ma lecture est très rapidement devenu un énorme avantage par la suite. Car oui, tous les héros de la trilogie ont su me toucher. Calla et sa meute forment un groupe solide, drôle, fascinant, émouvant, doux et poignant. Ils me manquent tous. J'ai une boule dans la gorge rien qu'à l'idée de ne plus jamais les retrouver. Passer quelques jours avec eux a été un immense plaisir.
De plus, les trois personnages principaux, à savoir Calla et ses deux prétendants au rôle d'alpha, Shay et Ren, deviennent encore plus merveilleux. Si dans les deux premiers tomes le triangle amoureux était déjà très présent, là il occupe vraiment un place centrale... Et j'ai adoré ça ! Les réflexions entre Shay et Ren fusent, ils se battent sans cesse pour Calla. D'ailleurs, celle-ci va très vite mettre les choses au clair avec eux : elle ne choisira pas son prétendant tant que la guerre pour détruire les Gardiens ne sera pas terminée. Sauf que jusque là, Calla va devoir sérieusement réfléchir, et faire le tri dans ses émotions.
Là, je tire mon chapeau à Andrea Cremer ! L'auteure a réussi à me faire craquer pour Calla ! En effet, celle-ci devient une personne mature, qui doit faire ses propres choix. Elle est déchirée, détruite et dévastée par toutes ses expériences passées et son amour pour Shay et Ren. Sauf qu'elle ne doit pas se laisser abattre. Du moins, pas tant qu'elle et sa meute ne seront pas ressortis vainqueurs de l'ultime bataille qu'ils vont mener.
Haaaaa, et cette guerre... Elle va autant faire de mal aux loups qui y seront présents qu'à nous. Mais je préfère ne pas en parler. Je vais vous laisser découvrir ce qu'elle nous inflige. Car là, je vous promets un tsunami d'adrénaline, de douleurs et de rage. Par contre, je vais vous parler de comment Calla, Shay, et Ren, ont réussi à parvenir jusqu'à ce dernier combat.
Dans Bloodrose, l'action et les rebondissements sont omniprésents. Et pourquoi ? Tout simplement parce que pour gagner la guerre, Shay doit retrouver tous les éléments de l'épée du Scion, seule arme capable de tuer le chef des Gardiens et de le détruire. C'est pourquoi Calla, ses deux amants, et sa meute, vont être embarqués dans un voyage où dangers, passions et tristesses s'entremêlent pour nous en faire voir de toutes les couleurs. D'ailleurs, il n'y a pas seulement l'intrigue qui nous submerge de surprises... Le triangle amoureux, lui aussi, parvient à nous prendre aux tripes !
Et accrochez-vous, car pour qu'on ne les oublie pas, Calla, Shay, et Ren, sont prêts à tout ! Dès le départ, nous avons le droit à une scène assez... Hot. Entre qui et qui ? Ha ça, je ne vous le dirai pas ! Les baisers passionnés et les scènes romantiques s'accumulent tout au long de notre lecture, et c'est un vrai plaisir ! Quelle joie de voir autant d'amour dégouliner des pages du roman au beau milieu d'un climat totalement opposé !
Car oui, l'atmosphère de ce tome est complètement différente des autres. C'est la fin, et on le sent bien. Le chapitre final. Rien que d'y repenser, j'ai les mains moites... Ouaw. Il se passe tellement de choses dans ce roman qu'on en ressort complètement chamboulé. J'ai encore un peu de mal à me dire que ça y est, tout est fini. En plus, j'aurais dû me préparer à la fin de ce roman, car il est peuplé de moments surprenants et à couper le souffle. Tout comme les dernières pages.
Haaaalala, les dernières pages... Comment vous dire ? Encore un "ouaw". Durant les cinquante dernières pages du livre, tout s'accélère. L'ambiance n'est plus pesante, mais terriblement angoissante et oppressante. A tout instant, le monde entier risque de s'écrouler, et nous assistons, impuissants, à la violence d'une bataille sanglante. Il y a des morts, beaucoup. J'ai presque pleuré pour certains d'entre eux. Il y a des injustices qui m'ont mis en colère. Et puis il y a l'espoir. Celui qui va permettre à Calla et sa meute de se battre jusqu'au bout, quoi qu'il ne leur en coûte.
Au final, je suis encore complètement dans le brouillard. Je crois même que je suis en train de faire une petit dépression post-Bloodrose. Ce livre ( et cette trilogie ) m'a juste bouleversé. Je connais désormais les destins de Calla, Shay, et Ren, et je dois bien avouer que je suis conquis par la conclusion de l'auteure. Elle est inattendue, c'est le moins qu'on puisse dire, et elle m'a juste captivé. Merci Andrea Cremer pour cette fabuleuse lecture, merci beaucoup. Avant de finir, j'aimerai dire à Calla et à toute sa meute que les quitter me consume de l'intérieur. Vous resterez longtemps dans ma mémoire, c'est promis. Vous avez bien mérités les vies qui vous attendent.
Maintenant, je suis plus qu'impatient de me plonger dans la duologie préquelle à la trilogie Nightshade dont l'auteure a distillé quelques indices dans le roman. Car je veux à nouveau visiter l'univers magnifique des loups d'Andrea Cremer. Je veux encore frissonner grâce aux protagonistes merveilleux qu'elle nous offre. Et je veux encore et encore me noyer dans un torrent de sentiments violents qui nous brûlent et nous subjuguent, tout comme l'a fait l'excellente trilogie Nightshade.

par Jordan
Et si... Et si...
Rebecca Donovan   
Après Ma raison de vivre, j'avais hâte de découvrir un autre roman de Rebecca Donovan. Et si s'est révélé être une lecture à la hauteur de mes attentes et confirme le talent de l'auteure, je remercie Pocket Jeunesse pour cet envoi et je tiens à dire que l'objet livre est superbe ! Tant la couverture que le dos !

Et si est principalement raconté du point de vue de Cal. Bien que nous ayons régulièrement des chapitres du point de vue des autres personnages. Cal, Nicole, Rae et Richelle étaient inséparables quand ils étaient jeunes. Jusqu'au jour où Richelle à déménagé et que Nicole ne leur a plus jamais adressé la parole. Alors quand il tombe sur elle, longtemps après, c'est le choc. Elle, ne semble pas le reconnaitre. Elle se fait appelé Nyelle et est à l'opposé de la Nicole qu'il connaissait. La seule chose dont il est certain c'est qu'il ne peut pas rester loin d'elle.

Rebecca Donovan nous offre là une histoire comme à son habitude, forte, riche en émotions et surtout pleine de retournements. Dès les premières lignes on est absorbée par l'histoire de Cal, Nyelle et les autres. Moi qui est habituellement du mal à voir une histoire d'un point de vue masculin, je n'ai pas été dérangée tant que ça. Il faut dire que Cal est un personnage hyper attachant, tant avec ses amis et que dans son comportement. Ce qui m'a le plus marqué, c'est sa patience. A ne pas brusquer Nyelle. A sa place je pense que je n'aurais pas tenu face à ce suspense.

Tout au long de ma lecture, je me posais des tonnes de questions. Que s'est-il passé ? Pourquoi Nicole se fait appelé Nyelle. Que lui est-il arrivé ? Une chose est certaine, la relation tant attendu tient ses promesses. Vers la fin de ma lecture, j'avais une certaine appréhension quant à l'issue de cette histoire, mais j'en ressors totalement satisfaite et toujours aussi fan des histoires de Rebecca Donovan.

Et si n'est pas seulement une histoire d'amour. C'est aussi une grande histoire d'amitié, de famille et de seconde chance. On est totalement embarqué dans l'histoire jusqu'à la toute dernière ligne qui conclut parfaitement le roman.

Alors si j'ai un conseil à vous donner, c'est de sauter sur ce roman dès sa sortie !

par Carole94P
Nightshade, Tome 1 : Lune de sang Nightshade, Tome 1 : Lune de sang
Andrea Cremer   
Calla Tor est une Protectrice, elle a le pouvoir de se transformer en louve. Cette dernière sert les Gardiens, d'étranges personnages aux pouvoirs mystiques, qui veillent depuis toujours sur les humains et la Terre. Il faut le dire, les Gardiens ne sont pas tous blancs comme neige et l'abus de pouvoir est un aspect de certains. Néanmoins, les Protecteurs n'ont pas leur mot à dire, après tout, leur maître leurs fournissent le nécessaire et même parfois plus, pas besoin de se plaindre. Étant l'alpha femelle de la meute Nightshade, elle est promise à Ren de la meute Bane. La question sur son avenir ne se pose même pas, Calla le sait depuis presque toujours et cela ne l'a jamais vraiment dérangée : c'est son devoir, elle en est certaine et elle l'accepte. Mais, oui, il y a un mais... En sauvant la vie de Shay, elle ne se doutait pas une seule seconde que tout son monde allait être remis en question. Tout cela est sûrement impossible, rien n'est à remettre en cause, elle sert les Gardiens un point c'est tout. Enfin, c'est ce que Calla pensait...

Nightshade est un petit bijou ! Ca commence fort, avec la fameuse scène où Calla sauve la vie de Shay. Dès ce moment, Calla fait sa première erreur, elle en est certaine. Mais, nous, petits lecteurs, aimons les erreurs, surtout quand elles n'en sont pas vraiment, n'est-ce pas ? Rassurez-vous, c'est la première et pas la dernière.

Parlons des personnages. Un grand éventail de personnages, d'ailleurs. Shay, l'humain qui est tout, sauf normal ; Ren, un alpha joueur et très porté sur la sensualité ; sont les deux jeunes hommes que Calla apprécient (plus qu'apprécie, on s'en doute). Malgré une certaine 'complexité' chez Shay, j'ai trouvé que Ren était trop... tout. Les brutes au grand cœur, je dois avouer que je n'aime pas ça. Il est plus muscles que cerveau (contraire de Shay). Bryn, Ansel, Fey, Dax... j'oublie certains noms, mais jamais on ne se mélange les pinceaux entre eux, tellement leurs personnalités sont différentes. Les personnages secondaires que j'ai le plus apprécié sont sûrement Neville et Logan (qui n'est pas si secondaire que ça... mais bon). Le meilleur pour la fin, la narratrice : Calla ! Même si parfois j'ai du mal à comprendre les réactions agressives de celle-ci (une vraie barbare) elle est l'un des fils conducteurs de l'histoire avec Shay. Je l'ai trouvé drôle et attachante.

Après les personnages, on trouve l'ambiance glauque de la ville de Vail, où rien n'est comme il doit être. Dans cette étrange atmosphère légèrement oppressante, Calla et les autres personnages réussissent néanmoins à faire rire. Pas jusque la fin, bien entendu. Vers une vingtaine de pages avant la fin, je lisais presque en diagonale, changeant de page à toute vitesse en pensant : « Mon Dieu, que c'est terrible ». Et puis la fin ne nous laisse pas le choix, j'achèterais très certainement la suite. Je ne peux que dire une chose : le 13 janvier 2011, annulez les rendez-vous et courrez chez votre libraire !

http://name-in-stone.skyrock.com/3045577619-NIGHTSHADE-1-LUNE-DE-SANG.html

par Happy
La Magie de Paris, Tome 3 : Ici et Ailleurs La Magie de Paris, Tome 3 : Ici et Ailleurs
Olivier Gay   
Snif c'est déjà la fin, j'ai dévoré ce dernier tome ou nous suivons nos héros dans le monde des goules qui va se révéler beaucoup plus commun que ce qu'ils pensaient de leur ennemis. Ils vont trouver un nouvel allié quand tout leur semblera perdus celui ci les sortira à plusieurs reprises du bourbier dans lequel ils se seront encore fourrés. Bref, un nouvel ennemis menaçant, un nouvel allié, des révélations, de l'humour, de l'action, des combats, de l'amour bref le parfait cocktail pour faire défiler les pages très vite tellement nous sommes plonger avec Chloé, Thomas et les autres. À dévorer sans plus attendre et merci à l'auteur pour sa plume addictive, son imagination et son écriture ultra fluide

par so_26
Wings, Tome 3 : Illusions Wings, Tome 3 : Illusions
Aprilynne Pike   
UN seule mot SUBLIME comme les deux précédent tomes. Une suite à la hauteur de mais attente comme toujours l'auteur a su nous faire plonger dans un univers exceptionnel. Les personnages sont toujours aussi attachant et il est intéressent d'en apprendre plus sur cette univers merveilleuse des fées. Toutefois Il faut dire que la fin nous laisse un peu perplexe, avouer que cela est toute de même peu commun d'arriver a la fin d'un livre et de réaliser que nous somme à la dernière page sans même avoir un tant soit peu d'explication.... Bien évidement on pourrais dire que cela nous laisse une vague idée sur la suite mais tout de même la fin arrête tellement sec que l'on dirait qui nous manque quelque paragraphes, Mais bon! il n'en reste pas moins un livre superbe, maintenant il nous reste juste à attendre la suite qui selon moi sera de toute évidence beaucoup trop longue pour les plus passionné d'entre nous.

Pour ceux que cela intéresse la sortie du tome 4 est annoncer pour le 28 avril 2012 en anglais donc malheureusement encore plus loin pour l'édition en français. Armez-vous de patience!
La Magie de Paris, Tome 1 : Le Cœur et le Sabre La Magie de Paris, Tome 1 : Le Cœur et le Sabre
Olivier Gay   
https://aliceneverland.com/2017/11/02/la-magie-de-paris-tome-1-le-coeur-et-le-sabre-olivier-gay/

J’ai découvert Olivier Gay avec l’un de ces précédents titres, Faux-frère, Vrai secret, auquel je n’avais pas du tout accroché. J’avais donc envie de retenter l’aventure avec cet auteur, avec un livre qui m’emballait vraiment, tant par son résumé que par sa couverture magnifique.

Contrairement au roman précédent, je suis très vite rentrée dans l’histoire cette fois. Il faut dire que cette histoire est vraiment entrainante. J’ai donc suivi Chloé dans ses découvertes avec un vrai plaisir. Par le plus grand des hasards, cette dernière va découvrir l’existence de la magie dans notre monde, et va se découvrir liée à tout cela. Pourquoi ? Comment ? Elle va partir à la découverte de tous ces mystères en compagnie de Thomas, un camarade de classe.

Ce premier tome pause les base d’une intrigue captivante. Chloé se pose énormément de questions mais ne va obtenir que peu de réponses. Le mystère reste donc entier, et Olivier Gay nous entraine tout au long des chapitres à la recherche de la vérité. J’ai eu un peu de mal avec le personnage de Chloé, je trouve que cette dernière a des réactions parfois incohérentes, qu’elle accepte un peu trop facilement la situation, surtout au départ. J’ai bien plus accroché avec le personnage masculin, Thomas, qu’avec elle.

J’ai également trouvé que le récit restait un peu trop classique dans son genre. Oui, le lecteur a envie de savoir la suite, oui le mystère est entier et les personnages attachants, mais, si le résultat final est plutôt pas mal, j’avais l’impression de retrouver des ingrédients maintes et maintes fois vu et revus dans le genre. De ce côté là, je n’ai pas trop été surprise, et j’aurais aimé que l’auteur sorte un peu plus des sentiers battus pour apporter une touche d’originalité qui aurait rendu son histoire unique.

Pour conclure : j’ai passé un bon moment avec ce premier tome qui reprend tous les éléments classiques du genre. Olivier Gay nous transporte dans son univers sans aucune difficulté et pose, dans ce premier tome, les bases d’une intrigue intéressante et accrocheuse. Je regrette simplement un certain manque d’originalité, mais peut être que les prochains tomes sauront me surprendre sur ce point. Dans tous les cas, les amoureux du genre se régaleront sans souci !

par Kesciana
Le baiser de la déesse – Tome 2 : L'amour de la déesse Le baiser de la déesse – Tome 2 : L'amour de la déesse
Aprilynne Pike   
http://www.my-bo0ks.com/2017/12/le-baiser-de-la-deesse-tome-2-l-amour-de-la-deesse-aprilynne-pike.html

Lorsque j’avais découvert Le baiser de la déesse, à la sortie du premier tome, j’étais vraiment très curieuse. La mythologie m’avait vraiment beaucoup plu et j’avais vraiment envie de passer au-delà de mes appréhensions et mes doutes en poursuivant avec ce second tome.

Tavia, déesse puissante et son âme sœur, Logan, doivent fuir la Rédiciata qui tente de détruire la planète. Seule Tavia à le pouvoir de les en empêcher. Alors qu’au fil des siècles, sa relation avec Logan perdure, son meilleur ami, Benson pourrait bien tout changer…

Lorsque j’ai commencé ma lecture de L’amour de la déesse, j’étais assez étonnée que concernant les sentiments de notre héroïne. Elle semblait de nouveau folle de Logan et prête à tout pour lui. J’ai donc pris la confiance et poursuivi sans craintes tout en profitant pleinement de l’avancée dans l’histoire.

Et puis, au fil des chapitres, j’ai déchanté. Comme pour son autre série, et le premier tome, voila que le très omniprésent triangle amoureux reprend ses aises et occulte totalement le reste. Finalement, mes doutes étaient véritablement fondés et même pire.

Notre héroïne, Tavia en devient l’exemple parfait de ce que je déteste dans les Young Adult. Une héroïne qui ne sait pas ce qu’elle veut, qui, au fil des pages change d’avis comme de chemise et finit par alourdir la lecture.

Car c’est bien là mon problème. Les auteurs aiment particulièrement ce cliché du triangle amoureux, censé donner un peu de suspense à leur histoire alors que finalement, tout ne tourne plus qu’autour de ça. Ajouté à cela le fait que celui-ci met en scène l’éternel meilleur ami qui se dévoile comme par hasard lorsqu’il a de la concurrence… Non vraiment, ce schéma repris maintes fois me pèse.

Ce second tome aurait gagné à être plus approfondi et plus développé dans sa mythologie, car honnêtement, il y avait vraiment matière à faire quelque chose de génial. Pour ma part, j’ai décroché assez rapidement et ai été au bout de ma lecture sans grande conviction. C’est dommage car le style de l’auteure, Aprilynne Pike est efficace et ses thèmes originaux. Mais comme avec sa première série (Wings), je m’arrêterais à ce second tome.

En conclusion, une série à découvrir si vous aimez la mythologie, mais si, vous n’êtes pas anti-triangle amoureux et assez conciliant avec les clichés du Young Adult…

par Carole94P
Red Queen, tome 3 : King's Cage Red Queen, tome 3 : King's Cage
Victoria Aveyard   
Put**n. C'est le seul de la série Red Queen que j'ai lu en VO, et c'est celui que j'ai le plus aimé. La traduction VF a-t-elle quelque chose à voir avec ça? Réponse dans 2 mois, je compte bien lire la version française également.
Alooooors. Déjà, sachez que y a trois points de vue différents dans ce bouquin, un gros plus, [spoiler]du moins pour les chapitres d'Evangeline, franchement pour Cameron, que ça soit elle ou un autre, ça n'aurait pas changé grand-chose[/spoiler] cependant Mare est toujours le pdv principal. Et heureusement, parce que les autres c'est pas la joie (enfin encore moins que Mare dépressive). On a donc Mare, prisonnière de Maven.
Et toute cette première partie est géniale. J'ai adoré Maven (oui je sais que je devrais le détester, mais c'est pas possible quoi), en savoir plus sur lui, son obsession sur Mare, ce que sa mère a provoqué etc. Ce "méchant" est l'un des meilleurs au monde, sérieux. Chaque scène où il est présent est super intense.
Mare se reprend vachement par rapport à Glass Sword, où elle était in-su-por-table. Sa psychologie est intéressante et bien développée.
Ensuite, Cal est légèrement moins ennuyeux (mais toujours transparent, franchement, sauf à la fin, mais juste parce que c'est centré totalement sur lui). Ce mec est un bloc de tous les clichés à lui tout seul, ça m'énerve, surtout qu'il n'a vraiment pas de personnalité définie [spoiler]ce qui cause quelques petits problèmes, cf la fin "Cal follows orders, but he can't make choices" biiiim [/spoiler]
Farley est un coup de coeur dans ce tome (et déjà celui d'avant même), tout comme Evangeline [spoiler]et sa relation avec Elane, boooooum[/spoiler]. Oui oui.
Jusqu'aux deux tiers du livre, où y a des scènes absolument géniales, on est bien. Ça retombe un peu façon soufflé au fromage juste après (selon moi), mais après on s'en prend plein la gueule pour un final MAGNIFIQUE. [spoiler]même si tout le monde ne sera pas d'accord, y a des gens qui aiment bien Cal, ce que je ne comprends toujours pas (Maven est tellement plus captivant, sans mauvais jeu de mots) Et oui, c'est vrai que malheureusement, ça ne laisse pas non plus la place à Maven mais l'espoir est toujours là, on sait jamais. Même si ça a l'air parti pour un "c'est tous des connards, j'ai pas besoin de gars pour vivre, laissez moi en paix, libre et vieille fille" [/spoiler]
Et par contre, elle aime bien passé trois heures sur la même scène, Victoria Aveyard, parce que je sais pas si c'est à cause de l'anglais ou quoi, mais ça m'a semblé vachement plus décrit que d'habitude (ce qui est plutôt bien).
Bref, tome trèèèèès cool, qui laisse un suspens de ouf comme d'habitude. J'ai hâte de le relire en français cette fois, et aussi d'avoir la SUITE.

par Y555