Livres
594 587
Membres
672 161

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode


Ajouter un commentaire


Liste des commentaires

Pas apprécié

Une série mignonne, avec des morales intéressantes mais très simples ; voir naïves.

Je n’arrive pas à rentrer vraiment dans cette série. Je ne suis pas le bon public.

Afficher en entier
Or

J'ai beaucoup aimé ce 3ème tome, au même titre que les deux 1ers d'ailleurs.

C'est une série de manga doudou dans laquelle je me fais un plaisir de plonger à chaque tome. J'aime beaucoup le fait qu'on ait des personnalités différentes pour chaque personnage et qu'on en découvre de nouveaux à chaque tome.

On se plonge dans une petite bulle de douceur à chaque fois que l'on ouvre un des tomes.

Afficher en entier
Diamant

Et c’est sans surprise que ce troisième tome est également un gros coup de coeur. C’est le genre d’histoire dont j’ai typiquement besoin en ce moment. C’est terriblement mignon et ça fait du bien. C’est clairement le genre de manga qui fait chaud au coeur quand on le lit. Pour moi c’est un manga doudou, j’ai des séries comme celle ci que j’aime énormément et qui sont réconfortant. Très souvent ce sont des titres de chez Nobi-Nobi. Je pense notamment à Iruma à l’école des démons ou encore Mochi et compagnie. Je suis clairement la cible parfaite pour les titres de chez Nobi-Nobi. C’est fou mais à chaque fois que je découvre un nouveau titre de chez eux, je trouve ça toujours hyper mignon, hyper réconfortant, de vrais mangas doudou comme je les appelle.

Dans ce troisième et avant dernier tome, on ne cesse de découvrir encore plus le monde des fukunekos. Les fukunekos s’attachent aux humains à qui il leur manque quelque chose. Si Ako a Fuku c’est surement dû à l’absence de ses parents. Mais dans ce cas là, son petit frère devrait lui aussi avoir son propre fukuneko puisqu’il lui manque ses parents également. Ako va en apprendre bien plus sur sa mère grâce à son oncle Ichi. Quant à notre petite bande de fukuneko, elle continue de s’agrandit avec l’arrivée de Charlotte, une petite fukuneko assez capricieuse et très sensible qui redoute le départ de sa maîtresse à l’étranger puisque ces adorables créatures ne peuvent s’éloigner de la ville de Fukuneko…

On continue de découvrir le monde des fukunekos petit à petit. La « bande » est de plus en plus grande avec l’arrivée de Charlotte. Je la trouve vraiment très différente des autres fukunekos. Elle a un petit côté capricieuse mais au fond elle est très peiné par le départ de sa maîtresse. Derrière ses airs de petites princesses, c’est une fukuneko terriblement attachante que l’on découvre. On en découvre plus sur Ichi également, l’oncle de Ako. Et c’est, je trouve, agréable d’en apprendre plus sur lui. On découvre son passé et j’avoue qu’il n’est pas forcément celui qu’on croyait. Dans le bon sens évidemment. La fin était assez forte en émotions et je ne vais pas vous cacher que oui, j’ai versé ma petite larmichette. Mais en même temps que voulez vous, c’est tellement mignon et adorable qu’on ne peut qu’être touché par ça. Et puis cette petite touche de folklore japonais est hyper intéressante.

Même si c’est un manga que l’on pourrait qualifier d’enfantin au premier abord, je le trouve tout de même bien plus profond que ça. Alors oui, il est parfaitement adapté pour les enfants mais ce que je veux dire c’est qu’il y a des choses plus profondes dans le fond que les enfants ne comprendront peut être pas forcément. C’est mignon, terriblement mignon et on ne peut être insensible face à ces petits chats absolument adorable. C’est un véritable coup de coeur et c’est bien dommage qu’il n’est seulement que quatre tomes. Un manga mignon, réconfortant, qui fait chaud au coeur et qui nous fait littéralement fondre

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode