Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de FunkyGeek : Mes envies

retour à l'index de la bibliothèque
Buffy contre les vampires - Saison 8, Tome 2 : Pas d'avenir pour toi Buffy contre les vampires - Saison 8, Tome 2 : Pas d'avenir pour toi
Joss Whedon    Dave Stewart    Brian K. Vaughan    Georges Jeanty    Cliff Richards   
Super connaitre la suite de la série voir l'évolution de nos personnages favoris c'est génial!!! J'ai sauté dessus et l'ai dévoré!!! Surtout que l'on retrouve Faith la vilaine mais attachante tueuse!!
Civil War, Tome 2 : Vendetta Civil War, Tome 2 : Vendetta
Joe Michael Straczynski    Marc Guggenheim    Ron Garney    Humberto Ramos   
Vraiment bon. J'adore le dessin de Spider-Man, Wolverine un peu moins mais cool quand même et puis l'histoire n'en parlons pas j'admire l'inventivité des scénaristes.

par Camyy
Justice League : Crise d'identité Justice League : Crise d'identité
Rags Morales    Dave Gibbons    Geoff Johns    Gerry Conway    Brad Meltzer   
Une tragédie poignante !
Au premier abord, ce comics parait complexe, surtout part sa profusion de personnages qui nous sont présentés au fur et à mesure de l'histoire. Il peut être un bon point d'entrée pour l'univers DC Comics.

Comme je le disais, c'est une tragédie et aussi un polar. Pas de bataille cosmique. Chaque personnage est intéressant et à sa propre psychologie. Ce récit n'est pas manichéen, ce n'est pas tout blanc ou tout noir, bon ou mauvais. Cette histoire repose l'éternelle question de "la fin justifie t-elle les moyens ?" Les héros peuvent mal agir et les vilains agir en héros. Quand on est confronté à des choix moraux, qui sait sur le moment quelle réaction on aura?

C'est dur de commenter sans spoiler mais ce comics est un vrai chef-d’œuvre, du même niveau que Watchmen ou V pour Vendetta (pour moi). Un véritable ovni chez DC Comics.

Le dessinateur, Rags Morales est au sommet de son art et le scénariste, Brad Meltzer nous offre une histoire véritablement touchante !

par MegaZord
Les Cantos d'Hypérion, Tome 1 : Hypérion 1 Les Cantos d'Hypérion, Tome 1 : Hypérion 1
Dan Simmons   
J'ai commencé ce livre en me disant : "tiens, je vais tester un bouquin de SF", et connaissant Dan Simmons de réputation (et Hyperion aussi). C'était pour moi un genre de prélude avant d'aborder un nouveau genre jusqu'alors inconnu.
Dès le début, j'ai été un peu effrayé par ces termes étranges, ce jargon propre à un roman de SF ; les mégatrans, les distrans, les persocoms, les extros, l'Hégémonie, le Retz...
Puis j'ai réussi à m'y faire, peu à peu... J'ai découvert les histoire de chacun des protagonistes, et j'ai compris en quoi consisterait le roman.
Mais là, j'ai été foutrement émerveillé par la qualité de chacune des parties, qui sont en elles-mêmes tout autant d'œuvres relativement indépendantes autour du monde créé par Dan Simmons ; par la différence radicale de genre et de narration, de vie et d'imagination entre chaque histoire.
Chaque récit est prenant d'un bout à l'autre, l'écriture de l'auteur n'est pas du tout lourde et compliquée (ce que je craignais en lisant de la SF), et je suis peu à peu parvenu à me sentir à l'aise dans cet univers assez particulier. L'histoire principale et celles qui s'y entremêlent sont tout sauf superficielles ; chaque point de vue et chaque subjectivité y est développée, analysée, la singularité de chaque personnage est respectée et sa psychologie mise en avant dans chaque récit ; et l'imagination de l'auteur est stupéfiante à chaque page.
A la fois, comme c'est le premier SF que je lis, je suis peut-être émerveillé par quelque chose qui est commun à beaucoup d'auteurs de SF. Je le saurais quand j'aurais poussé plus loin mon exploration du domaine.
Dans tous les cas, avant ça, je vais m'empresser de lire la suite de l'histoire ; car arrivé à la fin d'Hypérion, l'histoire ne fait que commencer...
L'Assassin royal, Tome 1 : L'Apprenti Assassin L'Assassin royal, Tome 1 : L'Apprenti Assassin
Robin Hobb   
Bonjour,
Je vous invite à entrer dans le monde de FitzChevalerie Loinvoyant, de l'explorer par ses yeux et celui de son loup, de trembler devant les épreuves que la vie lui impose et de rêver devant ce monde où les dragons de pierres dorment et ceux de chair attendent.

Vous connaitrez Fitz enfant, puis adulte.
La série peut se lire en deux fois, les six premiers tomes forment la première partie de son existence , les sept suivants nous déroulent son existence 15 ans après.

Venez faire connaissance avec Œil-de-Nuit, le Fou, le roi servant Vérité, l'infâme Royal, Burrich le juste et tous les autres, si nombreux et si vivants, qui forment la cour royale de Castelcerf et le peuple des Six-Duchés.

La saga des aventuriers de la mer n'est pas à dédaigner non plus car elle forme un pendant à cette histoire et donne des indications sur ce qu'il se passe plus au sud de ce monde.

Entrez dans le monde de Robin Hobb, vous serez conquis!
Bonne lecture!

Prochain Volume de la Saga:
http://booknode.com/l_assassin_royal,_tome_2___l_assassin_du_roi_015111

par Gambit
Le Cycle de Dune, tome 1 : Dune 1 Le Cycle de Dune, tome 1 : Dune 1
Frank Herbert   
Dans ce tome il faut planter la toile de fond de cet univers, et quelle toile !
Dans un système malgré tout féodal, les nobles Maisons s'affrontent au jeu du profit et du pouvoir.
Des organisations repoussent les limites des capacités humaines; la Guilde sonde le temps et l'espace, l'ordre féminin des Bene Gesserit sonde les limites du corps et de l'esprit, les Ixiens exploitent la technologie.
Les religions sont maniées comme de subtiles armes de pouvoir.
Les dialogues sont à double fond.
Une planète concentre les enjeux; Dune, source de la matière la plus précieuse et irremplaçable de l'Univers. Planète sculptée par le manque d'Eau.
La famille des Atréides sera le catalyseur de toutes les légendes.
Style. Récit. Un vocabulaire du désert et de sa mystique, envoûtant, évocateur, parfois emprunté à l'arabe.
Éblouissant.

par Paraffine
Les chroniques d'Alvin le Faiseur, tome 1 : Le Septième Fils Les chroniques d'Alvin le Faiseur, tome 1 : Le Septième Fils
Orson Scott Card   
Ce "Septième fils" a vraiment trouvé grâce mes yeux, et ce, pour différentes raisons.
Tout d’abord le décor, quoi de mieux que la colonisation d’un nouveau continent comme l’Amérique des pionniers pour mettre en scène toutes les différentes cultures et traditions, les croyances religieuses et les superstitions héritées des différents peuples (Indiens, européens…), permettant de créer dès les premières pages cette atmosphère très particulières d’une Amérique uchronique superbement crédible grâce notamment à l’ajout de véritables personnages célèbres (hommes politiques, écrivains…), venant en quelque sorte donner foi au récit en lui donnant une force supplémentaire.
Ensuite cette part d’humanité présente à tous les chapitres, avec les personnages et au travers de leurs épreuves traversées, à commencer par cette petite torche Peggy, première pièce du puzzle, déjà investie d’un fort pouvoir laissant présager un lourd fardeau. Mais aussi avec Mot-pour-mot, auquel je me suis immédiatement attachée, cet insolite voyageur-conteur inspiré apparemment par le peintre et poète pré-romantique britannique William Blake et apportant cette pointe de poésie qui affleure de temps à autre.
Tout sonne vrai, la réécriture de l’histoire de cette Amérique du XIXe siècle, les dialogues exprimés avec ce langage argotique des villageois, l’utilisation des charmes et la faculté innée d’utiliser la magie ancestrale …
J’ai d’ailleurs trouvé passionnante cette approche du bien et du mal, apparemment chère à Orson Scott Card, alliant débats théologiques, découvertes et apprentissages de dons extraordinaires de l’enfant élu, pouvoir de la nature et des éléments (eau, terre, etc…).
Evidemment la tâche de ce septième fils d'un septième fils reste nébuleuse, quelle est la nature réelle de ses pouvoirs, jusqu’où peuvent-ils aller, et dans quel but final ?
Et c’est justement tout le sel de ce premier tome, nous mettre en condition optimale avec de solides bases pour passer à la suite avec le "Prophète rouge". Toutes ces pistes ouvertes et restées en suspens m’ont grandement ouvert l’appétit !

par Lupa
La Guerre de la Faille, Tome 1a : Magicien - Pug l'apprenti La Guerre de la Faille, Tome 1a : Magicien - Pug l'apprenti
Raymond E. Feist   
Voici celui par lequel tout à commencé, le début de beaucoup d'autres...choc de deux mondes, choc de culture et au fur et à mesure des autres sagas un univers de plus en plus approfondis mais toujours Pug, personnage central entre tous!

par dididoune
Player One Player One
Ernest Cline   
2044. Dans un monde touché de plein fouet par des crises énergétiques et environnementales, Wade, un garçon de 17 ans, échappe à un quotidien sordide en passant la majorité de son temps connecté à l'OASIS, un monde virtuel créé par le fantasque et richissime James Halliday. Comme les autres chassœufs, il essaye de décoder les énigmes, laissées en guise de testament par le milliardaire, pour trouver l'Easter Egg caché dans l'OASIS et remporter ainsi la totalité du pactole, 250 milliards de dollars. Halliday ayant conçu cette quête comme un grand jeu de piste à travers les années 80, seuls ceux qui maîtriseront les arcanes de la culture geek ont une chance de l'emporter... Mais les chassœufs feront-ils le poids face à la compagnie IOI, fournisseur d'accès et géant d'Internet, prête à tout pour mettre la main sur l'OASIS et en finir avec la protection des données personnelles que ce monde garantissait jusqu'alors?
Comme annoncé dès la couverture Pac-Man, le livre est blindé de références aux jeux vidéos, chansons, films, séries etc. des années 80. Étant moi-même dans la tranche d'âge visée (un tout petit peu plus jeune en réalité, mais mes cousins se chargeaient de mon éducation) j'ai vraiment apprécié cet espèce de retour en enfance et n'ai pas eu de mal à me prendre au jeu (aaah, D&D! aaaaah les Atari! aaaah Sacré Graal!...bon bref, je vous épargne la suite). Toutefois, je ne suis pas tellement persuadée que ce livre soit intéressant pour quiconque en dehors de cette tranche d'âge car en dehors de l'argument "rétro/vintage", l'intrigue est somme toute très simple et manichéenne. Ni les personnages, ni la Terre version "2044" n'ont vraiment la possibilité d'être développés entre tous ces gros morceaux d'année 80, malgré quelques bonnes idées entr'aperçues ici ou là. Une recharge de mana, pour geek only?

par Mereiane
Malevil Malevil
Robert Merle   
Une amie m'a prêté ce livre et donc je l'ai lu ...
Les 80 premières pages ne m'ont pas déplu mais ne m'ont pas passionnée par contre, dès le "jour de l'évènement", impossible de lâcher ce livre !! Mon esprit un peu sadique y a peut-être participé mais surtout j'avais réellement envie et besoin de savoir ce qu'il allait arriver à ces Hommes, épuisés par le choc, d'abord privés de contact avec le reste du monde, contraints de puiser dans leurs faibles ressources ... Et la vie recommence peu à peu. L'organisation qui s'est ensuite installée est fascinante, chacun y trouvant sa place, chacun provoquant à sa façon l'attachement du lecteur ... Quand les habitants de Malevil rencontre enfin d'autres hommes, il y a un mélange de peur et d'espoir, de soulagement car l'espèce doit pouvoir continuer à se développer ... Le nombre de bêtes, de grain mais aussi d'armes deviennent les seules richesses importantes et les animaux deviennent des personnages à part entière.

Un histoire passionnante, une écriture merveilleuse, des personnages extraordinairement humain ... Ce livre est à lire et à relire !!

[spoiler]Les morts inévitables m'ont vraiment touchée et plus fortement celle de Momo :'( (car celle d'Emmanuel est malheureusement anticipée chaque fois qu'il rappelle le report de son opération).
Par contre, je pensais qu'Evelyne avait 10 ans grand maximum, de par les descriptions d'Emmanuel, elle lui saute dans les bras et y reste accrochée par exemple et je n'imagine pas une jeune fille de 14 ans faire ça :s
J'avais aussi beaucoup d'affection pour Colin et je ne l'imaginais pas capable de devenir un tyran mais cela reste compréhensible.
J'ai vraiment apprécié le personnage de la Menou également ...[/spoiler]