Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de futagozanosejin : J'ai lu aussi

retour à l'index de la bibliothèque
Villon - Poésies Villon - Poésies
Jean Dufournet   
J'ai lu ses textes "traduits" par Marot.
Il faut accepter de perdre du sens en cours de lecture, mais en intégrer le rythme.
Mais après tout, c'est ce que l'on fait pour une grande partie de la musique anglo-saxonne non?
Alors on en retire -j'en ai retiré du moins- une présentation de l'Homme dans toute sa petitesse, sa fragilité de fugueur sur la croûte terrestre.....
A mon sens, un des trois "écrivains", avec Homère et Cervantès, pilier de la littérature, et au dela, de la perception de l'homme (occidental) par lui-même et de son aart de se raconter, héroïque, ridicule, misérant tout à la fois.

par Nikita63
Le Paradis Le Paradis
Dante Alighieri   
Je suis bien contente d'être venue à bout de cet ouvrage, car ce fut une lecture longue, laborieuse, ennuyeuse à certains moments, mais surtout très très compliquée.
Il faut s'accrocher pour venir à bout de ce roman mais cela vaut le coup, car c'est une oeuvre titanesque mondialement connue.

par Avalon
Le Ventre de Paris Le Ventre de Paris
Émile Zola   
Avec Germinal, La Bête Humaine,Nana, l'Assommoir et Au bonheur des dames, je pensais avoir lu les meilleurs oeuvres des Rougon-Macquart.Mais je me suis complétement trompée!J'ai été encore une fois transportée par une écriture bluffante, des descriptions magnifiques et des personnages plus authentiques les uns des autres. Je me suis balladée dans les rues de Paris, j'ai humé les mets divers et variés des Halles, j'ai été ébranlée par l'intrigue et la juxtaposition sociale entre les "Maigres" et les "Gras". C'est sublime, réaliste et exquis!

par Birginie
La Tempête La Tempête
William Shakespeare   
L'une de mes oeuvres favorite avec "Hamlet" de Shakespeare. Un senario fot intéressant et des personnages surprenant- le fait d'insérer de la magie dans l'histoire, donne une ambiance féerique plaisante.
Délie, objet de plus haute vertu Délie, objet de plus haute vertu
Maurice Scève   
Délie, objet de plus haute vertu est un recueil de poème de Maurice Scève. Délie, objet de plus haute vertu est paru en 1544.
Délie, objet de plus haute vertu constitue en fait une anagramme de l'Idée platonicienne.

La poésie de Scève est une poésie profondément amoureuse : Délie, Objet de plus Haute Vertu qui est l'unique recueil de Scève est consacré à une femme. Dans « Délie, objet de plus haute vertu », Quatre cents quarante neuf poèmes sont dédiés à l'amour et expriment tantôt les joies, les espérances puis les regrets, l'amertume et les douleurs du poète.

Néanmoins, si Délie, objet de plus haute vertu est considéré comme une véritable déclaration amoureuse, ce receuil n'en est pas moins une œuvre poétique, un travail de poète et donc un exploit sur le plan de l'écriture.

Joris-Karl Huysmans et le Satanisme Joris-Karl Huysmans et le Satanisme
Jean BRICAUD   
Quand il écrit ce texte en 1913, Jean BRICAUD affirme que la pratique satanique n’est pas reléguée aux temps obscurs du Moyen Âge. Pour nous en convaincre, il reprend les écrits et les expériences de l’auteur Joris-Karl Huysmans, arguant qu’il était « un des mieux renseignés sur ces effroyables rites, aussi bien pour le passé que pour le présent ».

Qui mieux que l’auteur de Là-Bas pouvait renseigner les générations présentes et à venir sur le satanisme du XXe siècle ? On découvre les personnes que Huysmans a fréquentées et desquelles il s’est inspiré pour créer ses personnages. Ainsi, l’abbé Boullan, « cerveau inquiet et assoiffé d’absolu », procède à des exorcismes « par la profanation de l’hostie et par l’ordure » ; le mystique d’Eugène Vintras offre son aide aux possédés, tandis que les occultistes et les satanistes sévissent sur les faibles esprits des religieuses et des femmes du grand monde.

par anonyme
La mort est mon métier La mort est mon métier
Robert Merle   
Il n'y a pas de " par simplicité d'esprit", au contraire ce livre nous montre l'endoctrinement qu'ont pu subir les allemands et cela depuis tout petit . La mort est mon métier est un livre assez incroyable sur ce point , nous pouvons constater que les allemands ont toujours du subir une discipline de fer que ce soit dans la famille que sous le régime totalitaire. Et cette attitude de Lang n'est que le reflet de cette éducation , de cette culture si portée sur l'honneur, le respect et l'obéissance. Il n'est que le produit de la discipline.
Et puis la chose assez tordue, c'est qu'on en vient quand même à espérer pour Lang, on en vient à se dire "pourvu qu'il s'en tire"... les joies de la manipulation littéraire :)

par Sadess
Jan Karski Jan Karski
Yannick Haenel   
Nouvelle plongée au coeur du drame de la Seconde Guerre Mondiale.
Mais cette fois en découvrant le témoignage d'un Polonais qui a tenté de secouer le monde entier pour dénoncer l'horreur vécue par tout un peuple, dans son pays.
J'avais été marquée par ma visite au Musée de l'Insurrection à Varsovie et en achetant ce livre, j'avais pensé que j'allais peut-être mieux comprendre "de l'intérieur" ce qui a poussé ces femmes et ces hommes à prendre les armes, à oser affronter le monstre nazi alors que la situation était désespérée.
Ce roman m'a emmenée ailleurs...
...vers les tentatives de ces messagers qui ont pris tous les risques pour tenter d'alerter les gouvernements et l'opinion publique sur ce qui se passait réellement.
...vers le reste du monde qui continue de manger à sa faim, insensible, indifférent, alors qu'un drame immense se passe.
...vers la colère et la révolte qui met en route, qui motive, qui engage.
...vers le silence qui suit l'échec de la parole, qui enferme dans un premier temps mais qui rend libre ensuite.
...vers "Le Cavalier polonais" de Rembrandt qui a su redonner vie, paix et souffle à Jan Karski.
...vers des émotions contrastées, douloureuses parfois, pleines d'espérance et de respect d'autres fois.
J'étais au courant de la polémique autour de ce livre avant d'en découvrir les pages. Et cela a passablement perturbé ma lecture. Qu'est-ce qui est vrai ? Qu'est-ce qui est volontairement distordu, exagéré par l'auteur pour nous faire réagir ? Les trois parties distinctes, voulues par Yannick Haenel m'ont toutefois un peu aidée en ce sens et j'ai finalement lu cette oeuvre comme un roman.

Impossible, forcément de rester insensible à la lecture de ce témoignage poignant et face à tant de souffrances endurées en vain.
Et puis, toujours ces lancinantes questions qui m'habitent à chaque fois que je lis quelque chose sur cette guerre : Et si j'avais été en vie à cette époque, qu'aurais-je fait ? Qui aurais-je cru ? Aurais-je été dans le camp des faibles qui préfèrent détourner la tête ? Aurais-je pris les armes pour me battre aux côtés des persécutés ? Aurais-je pris des risques pour sauver des vies ou au contraire aurais-je dénoncé avec un sourire le juif, le résistant qui tentait de survivre ?
Jan Karki a ajouté un autre regard à ma compréhension de l'horreur du génocide nazi. C'est bien, mais qu'est-ce que j'en fais maintenant ? Comment appréhender ce Mal. Comment le transformer ? Comment éviter de le reproduire ? Comment en parler à mes élèves ?
Je referme les pages de ce livre mais pas de l'Histoire.
Elle m'habite. Elle fait partie de moi.
Voyage de noces Voyage de noces
Patrick Modiano   
Une écriture assez particulière avec "du vide", mais bouleversante. Ce livre est une enquête, une recherche de la jeunesse perdue...Des souvenirs...

par MiLn