Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Fuyuki : Mes envies

retour à l'index de la bibliothèque
Anita Blake, Tome 25 : Mort écarlate Anita Blake, Tome 25 : Mort écarlate
Laurell K. Hamilton   
Comme d'habitude, énormément de détails, tellement que je me suis souvent perdue : une question et 15 pages plus loin la réponse (c'était quoi la question ?), une action se passe le matin et 15 pages plus loin on a l'impression d'avoir passé un mois et non on est toujours le même matin de la même journée...

Sinon, il y a Edward, qui dit Edward dit plus d'action, sauf dans ce tome en fait, c'est ballot.

Très contente de trouver un autre Nathaniel, mais pas du tout de Mika.

Toute l'action, l'apogée du livre se trouvent dans les 4 dernières pages. Ce n'est pas rapide, c'est au-delà et du coup invraisemblable, Damian arrive d'un coup, comment ? Idem avec Edward, Nolan et la Cie. Pourquoi faire un livre avec autant de pages, des descriptions à n'en plus finir pour ensuite tout boucler en 4 pages ? Dommage, surtout sachant que le dernier c'était fini de la même façon, doit-on lire que les dernières pages du livre dorénavant ?

Ce n'est pas le meilleur, pas le pire non plus.

(classé en or pour être avec la série)
Anita Blake, Tome 24 : Cœur de glace Anita Blake, Tome 24 : Cœur de glace
Laurell K. Hamilton   
Qu'est ce que je l'ai attendu ce livre !!

La dernière nouvelle, Jason, était plus centrée sur quelques personnages et beaucoup de sexe, là on retrouve enfin les enquêtes, le FBI, Zerbrowski, les histoires qui ne tournent pas (que) autour d'Anita et de ses amants, et ça fait du bien.

Je suis un peu restée sur ma faim, mais à chaque fois qu'un nouveau tome sort, j'attend tellement de voir la suite de certains fils, le mariage de Ted, la prochaine rencontre avec Olaf, la rencontre de la famille d'Anita par exemple, que forcément, ça fait trop de pression pour un seul livre.

Il ne fait "que" 566 pages en anglais, on en apprend plus sur la politique lycanthrope, on voit plus d'interactions entre les différentes espèces de Saint Louis, Sin (Cynric) grandit, Asher.... fait son Asher, les personnages évoluent, même si le livre est trop court pour prendre des nouvelles de tout le monde.
Par contre, [spoiler]on voit certains préparatifs de mariage qui commencent [/spoiler] et je trouve qu'Anita commence à devenir plus pragmatique dans sa manière de voir ceux qui l'entourent.

Ça fait du bien de retrouver Anita, les flingues, les bagarres, mais j'attends avec impatience la rencontre de Dona et des amants d'Anita, j'attends le voyage en Europe (on commence à en apprendre un peu plus sur comment les choses se passent là bas - c'est à dire ici- donc je pense que Laurell K Hamilton commence à poser le ton sur la manière dont se déroulera le voyage), comme à chaque fois la fin n'est pas une fin mais un teaser pour la suite.

par Lup_Ha
La Meute de Mervent, Tome 1 La Meute de Mervent, Tome 1
Laura Black   
Pourquoi faire les choses vite, ça donne tellement peu de crédibilité à l'histoire... Il suffit d'un rien pour en faire un récit travaillé ou non. J'ai tenté l'aventure parce que j'avais déjà apprécié la plume de Laura Black et de ce côté là, la Meute de Mervent ne déçois pas mais niveau histoire. Au secours. On est dans le cliché à 100%.

Il y a une mise en place intéressante au niveau du passé des personnages ce qui amène normalement son lot de bonnes surprises et de suspens, sauf que j'ai tellement roulé des yeux et grogner face à la rapidité de la romance. La meuf débarque avec son camping car de je ne sais combien de km, très rapidement elle visite, tombe sur un mec, ce mec l'invite le soir même (ouaaai, quand t'arrive quelque part c'est direct, pas de temps à perdre), un autre la chope (et vraiment il a pécho), elle se barre et bimbadaboum tout s'enchaine.

Pourquoi faire les choses aussi vite ? Les pages coutent chers ? Il fallait que ça rentre dans un format spécifique ? Parce que clairement, ce n'est pas une nouvelle, un petit roman certes mais avec juste 2-3 chapitres et on aurait eu moins l'impression de tout va trop vite. Il suffit d'un rien, et la réalité même dans un univers fantastique est hyper essentielle. En tout cas, à mes yeux ça fait parti de l'atout majeur d'un texte. L'autre, ce sera les personnages.

Ici, ils sont plutôt pas mal fait, ils sont stéréotypés comme ils doivent l'être dans la romance paranormale, ça ne m'a pas dérangée plus que ça et finalement, on s'attache même à eux. On aime les détester pour certains et surtout, il y en a un qui débarque de nul part avec des surprises pour la suite. Alors même que je grogne, que je me dis que, merde, un peu de re-travail dans la cohérence des actions aurait donner une autre qualité au texte, je suis bien capable d'enchainer avec l'épisode 2 même si je risque de râler encore aux mêmes endroits. J'aime la plume de Laura Black, c'est une plume à suivre et c'est toujours agréable de découvrir de nouveaux talents.

par LLyza
Les Chroniques lunaires, Tome 1 : Cinder Les Chroniques lunaires, Tome 1 : Cinder
Marissa Meyer   
J'en entendais vaguement parler depuis quelques semaines (et merci la couv' du catalogue PKJ !), sans vraiment m'y intéresser de plus près. Et puis finalement, je me suis laissée tenter. Avec vampires, loup-garous, sorciers, démons ou je ne sais quoi d'autre à la pelle, pourquoi pas un cyborg ? Histoire d'avoir un brin d'originalité...

Eh beh franchement, pour quelqu'un qui n'avait pas d'attente particulière, j'ai été comblée. Sérieux mais... WOUAH ! Je n'ai pas pu me coucher avant de l'avoir fini, malgré mes paupières qui n'avaient qu'une envie : se fermer.

Et pourtant, quand j'ai eu le livre entre les mains et que j'ai aperçu la mention "entre Cendrillon et Star Wars" au dos, j'étais très sceptique. C'est quand même vachement large comme fossé, quoi XD imaginez, une Cendrillon avec un sabre laser. Ou même un Jedi qui fait les poussières. Flippant, non ? Enfin bon, rien de tout ça, mais une fois fini, je peux dire que ce livre peut mériter ces deux "thèmes".
* Star Wars à cause de tous ces androïdes-cyborgs, et par les jeux de complots et alliances, voire menace de guerre inter-planétaire.
* Et Cendrillon parce que... l'ambiance, quoi ! Il y a pas mal d'éléments qui rapellent ce fameux conte de Perrault (en trèèèès remasterisé, certes, mais c'est qui est bon). Belle-mère, soeurs, bal, prince... et comme quand on voit (ou lit) le Cendrillon original, cette irrésistible envie de lui hurler "mais bouge-toi, bon sang, cogne-les !!!" (... bon, ok, il n'y a peut-être que moi qui ait ce besoin de la voir se rebeller ^^)
Donc, s'il y a des gens qui apprécient Cendrillon ET Star Wars, franchement, ne pas hésiter (même s'il n'y a pas de sabre laser ou de souris qui parlent !)

Et puis même Cinder vaut le coup. Sarcastique, attachante, on la prend facilement en pitié... [avec une [spoiler]mère adoptive et tante[/spoiler] pareilles, ce n'est pas dur. Sans oublier ses problèmes de pied (a)].

Bref, on entre très vite dans le contexte, dans l'histoire, on s'attache vite aux personnages, il n'y a pas vraiment d'action pure et dure, mais c'est tellement addictif qu'on n'y prête même pas attention, tout s'enchaîne à la perfection pour maintenir l'intérêt. Surtout que, eh ! pour une série Young Adult, tout n'est pas rose et mignon, tout ne se passe pas à merveille (bien au contraire, j'ai envie de dire), et c'est justement ça, qui fait qu'on a toujours envie d'en savoir plus, savoir comment va finir Cinder et son entourage.

Conclusion : Un très bon début de série Young Adult, et mon premier gros coup de coeur pour cette année 2013 !
(Faites que le tome 2 ne tarde pas. Please.)

par Zinthia
Skip Beat ! Tome 41 Skip Beat ! Tome 41
Yoshiki Nakamura   
Kyôko Mogami est une jeune fille travailleuse, gentille et serviable. Elle vit à Tokyo avec son ami d'enfance Shô Fuwa, qu'elle a suivi dès la fin du collège pour l'aider à réaliser son rêve : devenir une star du show business.
À présent, Shô commence à avoir du succès et il le doit en grande partie à Kyôko, qui cumule deux jobs pour subvenir à leurs besoins. Mais en fait, il s'est bien servi d'elle ! Et lorsque celle-ci le surprend en plein aveu, son côté obscur surgit soudain. Elle devient alors obsédée par son besoin de vengeance. Pour faire mordre la poussière à Shô, elle doit entrer à son tour dans le show business et grimper les échelons qui mènent à la gloire. D'emblée, elle cible la plus grosse agence d'artistes, celle où est le rival de Shô, et réussi à être autorisée à passer une audition…

par Laure17
Skip Beat ! Tome 40 Skip Beat ! Tome 40
Yoshiki Nakamura   
Je dévore chacun des tomes depuis que je connais ce manga et pourtant là, je l'ai trainé en longueur... je ne sais pas pourquoi. Peut-être parce qu'il ne s'y passe pas grand chose ou parce que c'était pas le bon moment pour le lire, en tout cas j'ai vraiment eu du mal à m'y intéressé, j'espère que c'est passager et que le prochain me donnera cette envie d'en savoir plus.

par dididoune
Noces écossaises, Tome 3 : L'innocente des Highlands Noces écossaises, Tome 3 : L'innocente des Highlands
Gayle Callen   
Par le biais de netgalley, j'ai eu l'opportunité de découvrir ce tome. Je remercie la maison d'édition Harlequin pour me l'avoir fait parvenir. J'aime bien la couverture, elle reste soft et dans le thème. Seul hic, c'est le tome 3 d'une trilogie. Je ne l'ai su qu'une fois terminé (c'est inscrit à la fin du livre) Mais en ayant lu ce livre, je n'ai ressenti aucun manque, c'est donc que les tomes peuvent se lire indépendamment, même si maintenant je sais comment se termine les histoires d'avant. (Ce dont je n'avais aucun doute)

Une jeune femme se réveille dans la boue. Un mal de tête impossible à supprimer. Apparemment elle aurait chuté. Le pire ? Deux hommes à ses côtés sont morts. Pas la moindre traces de ses affaires, rien et pas de souvenirs. Impossible pour elle de se souvenir de qui elle est. Alors qu'elle marche avec beaucoup de difficultés pour tenter de retrouver un chemin, Duncan tombe sur elle. Il met un certain temps à la reconnaître, mais il sait qui elle est. Malgré tout, il va lui venir en aide, pour se venger du père de la jeune femme : il saura ce que cela signifie de perdre un enfant durant des jours. La jeune femme sera soigné par lui, ses hommes et les femmes qui vivent dans une grotte, obligé de fuir comme des rats. Prenant le prénom de Catherine, ses souvenirs restant toujours enfermés à clé, elle est reconnaissante de ce qu'ils ont tous fait. Et le charme de leur chef, Duncan ne la laisse pas indifférente. Loin d'être "précieuse" elle n'hésite pas à se proposer pour les aider dans les tâches journalières, même si elle est invitée de force sans le savoir. Bien entendu, il n'y a pas que ce problème de mémoire, mais également ce qui s'approche de près ou de loin à la contrebande, d'alcool, d'enfants...

Même si du départ je savais déjà comment cela allait se terminer (je ne suis pas devin, juste que c'est ce qui se passe dans ce type d'histoire) j'ai apprécié la façon d'amener de l'auteur. Une histoire "banale" de perte de mémoire qui aurait pu tourner court si Duncan n'avait pas gardé son identité secrète : Catrione, fille du comte d'Aberfoyle. Pensant faire du mal à son père, il la traite avec bien plus d'égards qu'il ne le voudrait. Le fait de vivre tous ensemble, le fait qu'elle le voit comme un sauveur, qu'elle ne paraisse pas comme hautaine où tout lui est dû, les deux personnages vont ressentir des émotions, des sentiments qui vont les troubler. En ces temps dur, où Duncan est considéré comme un pestiféré par Aberfoyle et le shérif, sans oublier d'autres gens, il se démène pour aider ceux de son clan en faisant de la contrebande. Mais il est présent aussi pour contrer ceux qui enlèvent des enfants et qui les vendent sans scrupule ! Des sujets délicats lorsqu'il s'agit d'enfants.

L'auteur va plus loin en montrant les conditions de vie dans ce pays, la manière dont les écarts entre les "pauvres" et les "nobles" sont impressionnantes. Certains font attention pour être présents et aider ceux qui sont dans le besoin et d'autre s'en fiche royalement. Les clans sont rivaux et le montrent bien. Les alliances sont quasiment obligatoire afin de préserver un minimum de paix.

Les personnages sont torturés psychologiquement. Duncan s'en veut de lui cacher son identité, mais il veut sa revanche sans pour autant lui faire du mal. Il n'aurait pas de sentiments cela serait bien plus simple. Mais il est touché par cette femme de caractère qui par moment se laisse un peu trop aller. Duncan est devenu chef de clan parce que son père est mort. Il lui en veut, non pas de ne plus être vivant, mais de n'avoir rien fait du temps de son vivant pour sauver son peuple. Une rancœur tenace qui l'a rongé petit à petit. Quant à Catriona, elle est naïve par moment, forte à d'autre. Sans sa mémoire, elle découvre la misère dans laquelle vivent la plupart des gens du clan Carlyle. Pourquoi ils en sont ainsi, pourquoi ils n'arrivent pas à se rebeller comme il le faudrait. J'ai beaucoup aimé Finn, ainsi que Maeve. Ce sont des personnages attachants qui ont une histoire, un passé qu'ils gardent en eux.

En conclusion, une histoire un peu compliquée en Écosse où nous trouvons de nouveaux des clans rivaux. Le fait que l'héroïne soit amnésique change de ceux que j'ai déjà lu. La fin est prévisible, mais le chemin parcouru est fort sympathique ! Je lirais les deux premiers tomes avec plaisir, même en sachant comment ils ont tous terminés.

http://chroniqueslivresques.eklablog.com/noces-ecossaises-tome-3-l-innocente-des-highlands-gayle-callen-a145084686
Les Gardiens des Éléments, Tome 1 : La Maîtresse du Vent Les Gardiens des Éléments, Tome 1 : La Maîtresse du Vent
Rachel Caine   
Ce roman a un univers bien différent de ce que l'on a l'habitude de voir, où la nature est maîtresse de la vie, et qui se déchainent grâce aux éléments contre les humains. Face à cela, l'héroïne Joanne est une gardienne de la météo, une fille plutôt bien travaillée, avec un passé qui la pourchasse, et un futur plutôt houleux. Nous assistons à sa fuite contre les éléments et contre ses chefs, et l'arrivée d'un Djinn libre, David apporte son lot de péripéties aussi bien amoureuse qu'aventureuse. Bref j'ai adoré ce roman et j'ai hâte de voir comment cela va évoluer.
Intuitions, Tome 1 Intuitions, Tome 1
Rachel Ward   
Ce livre a été pour moi un moment intense de lecture et en même temps, pour mon conjoint, un moment d'absence de ma part. Ce livre m'a complètement captivé, je ne voyais que les lettres et les chiffres de ce livre. Autour de mois, rien d'autre n'existait, tout était flou... Sauf ce livre. Je sais que j'ai l'air excessive dans mes propos, mais ce livre est vraiment bon.

par Melimel
Melena Sanders, Tome 1 : Hantée par les ténèbres Melena Sanders, Tome 1 : Hantée par les ténèbres
Susan Illene   
MxM Bookmark est surtout connue pour ses homoromances, cette tendance qui a même depuis quelque temps séduit Milady avec sa collection Slash ou encore quelques nouvelles chez HQN. Il s'agit d'une niche, attirant avant tout les lecteurs de manga Yaoi ou les curieux. Ne faisant partie ni de l'un ni de l'autre, je me suis intéressée à MxM Bookmark seulement lorsqu'ils ont signé les versions papier de Temps de Lune de Céline Mancellon. Dois-je préciser qu'il s'agit d'une auteure ouch-ouch ?

Melena Sanders est ainsi la deuxième saga d'urban fantasy de cette petite maison d'édition. J'adore la couv. Oui, elle est dans la lignée de ce qu'il se fait dans le genre. Oui, il y a une mise en avant des boobs et une attitude très Lara Croft mais ce personnage féminin est badass sans être dans le surfait justement. Melena est une ancienne de l'armée, elle a ce qu'il faut de savoir pour se défendre mais ceci l'a marquée profondément. Chaque acte qu'elle encaisse ou qu'elle donne est réfléchi. On sent que Susan Illene transmet de sa propre expérience, on ne tue pas sans émotions, on ne perd pas quelqu'un sans larmes... J'ai beaucoup aimé ce personnage, très réel et attachant. Une héroïne parfaitement bien dosée pour un univers surnaturel.

Elle rencontre beaucoup de personnages, peut-être un peu trop. Si vous avez un bagage conséquent en urban fantasy et que néphilims, vampires, loups-garous, pixies, fées, sorcières, chamans... sont des termes que vous avez l'habitude de voir dans vos histoires, alors aucun problème. Sinon, il vaudrait mieux commencer par d'autres livres du genre. En effet, Susan Illene nous donne peu d'informations, ce sera au fur et à mesure que certains détails apparaîtront, mais vraiment en surface. Le livre est très prenant, le rythme est quasi parfait mis à part quelques dialogues improbables... Genre les fameux WTF, t'es en pleine baston et tu prends le temps d'expliquer la genèse de bidule machin ?! Je n’ai noté que 2 passages, donc je n'en ferais pas un drame, mais elle n'a pas intérêt à recommencer !

Je vous vois venir. Il y a un bon background, une bonne intrigue, des personnages sympas... mais est-ce qu'il y a de l'amour dans tout ça ? L'amitié et la famille ne vous suffisent pas, les drames et les bastons non plus ? Pour ce premier tome, il y a du potentiel amoureux, on sait que la suite répondra à vos exigences. J'en suis sûr. Les personnages mâles sont en place, elle n'a que l'embarras du choix même si pour moi, c'est du tout vu. J'ai eu l'impression de revoir Kate et Curran, c'est dire mon enthousiasme pour continuer avec le tome 2. Même si, le parallèle est dangereux avec moi pour l'auteur à long terme ;)

Une bonne trad, c'était fluide et agréable à suivre. Un tome qui finit sans cliffhanger pourtant, on veut savoir un peu plus sur ces Sensibles car c'est bien ça, en fin de compte, le petit truc en plus. C'est donc avec regret que j'ai lâché ce joli premier tome, tant je m'étais attachée à Melena et ses "nouveaux amis".

par LLyza