Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Fyerise : J'ai lu aussi

retour à l'index de la bibliothèque
Cupcake Club : Les Recettes Cupcake Club : Les Recettes
Donna Kauffman   
E-book gratuit, servant à la promotion de la série "Cupcake club". Je m'attendais à une préquelle, mais ce sont en fait les recettes des cupcakes réalisés dans les romans de la série.

N'étant pas très bonne pâtissière, je ne me suis pas encore lancée dans la réalisation de ces douceurs, mais j'ai quand même parcouru le livre : il est truffé de commentaires plein d'humour de l'auteur.
Cela laisse présager des romans alléchants, que je dévorerais sans doute un jour. (Ça m'a aussi donné bien faim, tout ça...)

par Fyerise
Le Roman de la momie Le Roman de la momie
Théophile Gautier   
J'ai passé la majeure partie du livre à attendre qu'il se passe quelque chose, et quand enfin quelque chose s'est passé, je n'ai rien compris.
Plus précisément, les trois premiers quarts du livre sont une succession de descriptions minutieuses, d'abord de fouilles archéologiques, puis de la vie dans l'Egypte antique. Ces descriptions sont très précises, très complètes, mais malheureusement beaucoup trop nombreuses à mon gout, n'étant pas particulièrement férue d'égyptologie.
J'ai essayé de suivre comme j'ai pu l'intrigue qui semblait naître très lentement sous ces pages et ces pages de descriptions, quand tout à coup, arrivé au dernier quart du roman le livre devient biblique, les descriptions intempestives cessent, et l'histoire entre les personnages se développe enfin pour se terminer à une vitesse folle, voir même un peu trop abruptement.
Sur le coup, je n'ai pas compris ce que ces passages bibliques venaient faire dans ce roman essayant de décrire la vie égyptienne le plus fidèlement possible (j'ai compris ensuite que les écrits de la Bible étaient certainement historiquement fidèles pour l'auteur donc avaient toute leur place ici), puis je suis restée très étonnée devant les choix et les actions des différents personnages. J'ai donc terminé ce livre en ayant l'impression de n'avoir rien compris, ni au but de l'auteur, ni à son histoire. Je suppose que je ne faisais juste pas partie du public visé.

par Fyerise
La duchesse insoumise La duchesse insoumise
Christine Merrill   
http://chroniqueslivresques.eklablog.com/la-duchesse-insoumise-a109207496

Ce livre doit être le troisième de la maison d’édition Harlequin que je lis. Les deux premiers étaient prêtés, ce dernier, vous pouvez le trouver gratuitement en téléchargement sur leur propre site.

Nous sommes au 19eme siècle, Marcus est le Duc de Haughleigh, un homme dont la réputation n’est plus à faire, tout comme son frère. Les deux sont de véritables Don Juan, allant jusqu’à partager la même maitresse. Lorsque leur mère ferme les yeux, les deux hommes se retrouvent à gérer le domaine et surtout l’apparition dans leur salon, en la personne de Miranda. C’est une jeune femme que la vie n’a pas épargné – on tombe encore dans le cliché, finalement l’homme riche et la femme qui n’a plus rien est récurrent – qui, suite aux divers courriers échangés entre sa tutrice légale et la mère des deux hommes, se retrouve à rencontrer le duc de Haughleigh. Un problème de taille se lit rapidement, elle est venue seule, sans chaperon, dans une maison où deux libertins notoires y vivent et de surcroit, lors de sa route, elle fait la rencontre d’un couple très gentil. Sauf que ce couple est composé du révérant de la paroisse et que sa femme est une véritable commère. La virginité, tout comme l’honneur de cette jeune femme va être mise en péril. Le mariage est donc annoncé pour le lendemain avec l’un des deux hommes.

Marcus l’a épousé par devoir, certes, mais en tant qu’homme marié il va réfréner ses désirs pour les autres femmes, à condition de pouvoir avoir la sienne dans son lit. Il est juste et honnête, nous pouvons le lire lorsqu’il parle avec ce qu’il reste de famille de Miranda. D’ailleurs, ces derniers, son père et sa belle-mère sont vraiment au plus bas, mais ils ne rêvent que d’une chose : que leur fille puisse retrouver son rang d’avant. St John, le frère de Marcus m’a donné des frissons, de déplaisir. Il a beau être charmeur, ce n’est pas pour autant qu’il a une aura d’étrangeté autour de lui. Et cela va se confirmer en lisant de plus en plus. Miranda est innocente, mais pas en tout point. Le travail ne lui fait pas peur, surtout lorsque nous pouvons lire par où elle est passée. Les femmes de l’époque n’avaient pas beaucoup de choix.

Pas mal de problèmes vont s’engendrer, beaucoup de malentendu, venant essentiellement de lettres non données, de personnages qui parlent à tort et à travers, juste histoire de détourner les idées d’une jeune femme et de la mettre dans une position délicate. J’ai aimé le fait que Miranda ne se laisse pas faire, enfin surtout lorsque le Duc n’est pas là. Elle prend des décisions et la plupart des résultats sont vraiment cocasses. Marcus est prévenant, un peu trop pour un libertin, mais c’est un choix qui fait étrange entre ce qu’il fait et la 4ème. Les descriptions des robes – oui, je n’en porte jamais, mais j’adore les lire – sont très bien faites, tout comme les détails de la demeure, mais surtout de certaines fresques des murs. J’ai beaucoup aimé la mère de Marcus, froide, intransigeante, tentant de se défaire du mal qu’elle à pu faire. La comédie qu’elle tente de jouer pour qu’au final cela soit la réalité de la fin de sa vie est bien amenée. Elle a beau être six pieds sous terre lorsque l’arrivée de la jeune femme se fait sous des trombes d’eau, elle va tout de même réussir à continuer à diriger la vie de ces fils.

Il y a, par contre des points négatifs qui ne collent pas avec les personnages. Comme Miranda qui tombe en pâmoison devant les deux frères et dès que l’un ou l’autre se permet de l’effleurer, elle est excitée. Attention, lorsque je dis effleurer, c’est la joue, ou remettre une mèche de cheveux derrière l’oreille. Son corps est en manque d’une chose qu’elle ne connait pas encore et cela est bon pour n’importe quel homme l’approchant de trop près. Quant à Marcus, pour un duc qui doit être rude avec elle, j’attends encore de le voir à l’œuvre. Enfin, sauf au lit, là, il est impétueux, vivant et dur, c’est clair, oups rude pardonnez-moi le lapsus involontaire. Le seul qui reste fidèle à lui-même du début à la fin, il s’agit de St John. Cet homme reste imperturbable, même lorsqu’il lui sera proposé de devenir doux comme un agneau, ce qui m’a bien fait rire.

En fin de compte, c’est un livre qui se laisse lire. Il n’est pas le meilleur que j’ai pu lire, mais il n’est pas non plus le pire. Il m’a bien fait rire par moment, sauf lorsqu’ils vont passer des moments intimes qui seront plutôt bien explicite. Faire attention à qui va le lire donc. Dommage que la fin reste dans la lignée des contes de fées : Ils vécurent heureux et eurent beaucoup d’enfants, mais c’est un Harlequin, donc pas moyen d’avoir une autre forme de fin :)
Ubu Roi Ubu Roi
Alfred Jarry   
En lecture obligatoire au collège, j'avais gardé un bon souvenir de cette courte pièce. En voulant la redécouvrir aujourd'hui, je n'ai pas retrouvé l’intérêt que je lui avait porté à l'époque.
Je pense que c'est un très bon texte à étudier en cours de français pour toutes les figures de styles qu'il contient, mais pas à lire par plaisir.

par Fyerise
Le cœur d'or Le cœur d'or
Barbara Dunlop   
Cet e-book en téléchargement gratuit est un recueil de 5 très courtes nouvelles, préludes à la saga "Les secrets de Waverly's".
De 1762 à nos jours, nous faisons connaissances avec les personnages qui s’uniront ou se déchireront au fil du temps, par le pouvoir de la statuette du Cœur d'or.

par Fyerise
Nouveaux jeux intéressants Nouveaux jeux intéressants
Georges Perec   
Logique, calcul, culture générale, ces petits jeux sont loin d'être tous aussi simple que je m'y attendais. Sympathique pour décrasser ses méninges.

par Fyerise
A la folie... passionnément A la folie... passionnément
Julia James   
Pourquoi faut-il que dans la plupart des romans Harlequin, les femmes soient de pauvres créatures frêles, soumises à des hommes toujours plus machos et tyranniques les uns que les autres.
Bon c'est sûr que ces romans sont distrayants et faciles à lire, mais personnellement ça ne me fait pas rêver de voir ces femmes sans aucun caractère s'écraser devant les beaux yeux de leur tyran sous prétexte qu'elles l'aiment.

par Fyerise
Le vent des Dieux tome 3, L'homme oublié Le vent des Dieux tome 3, L'homme oublié
Philippe Adamov    Patrick Cothias   
Troisième épisode de l'aventure de Tchen-Qin. Après être revenu à la vie, il a perdu la mémoire. On souffre avec lui et on voudrait tant qu'il retrouve Pimiko. Ce ne sera pas encore pour cet album.

par oboys
Alice et le pickpocket Alice et le pickpocket
Caroline Quine   
J'ai lu beaucoup d'"Alice" quand j'étais petite, et je les conseille à tous les jeunes lecteurs qui aiment lire des romans d'aventures et de mystères !

par _Ambre_
Remue-Méninges Remue-Méninges
Laurent Dubois   
Jeux mathématiques et logiques, tests, figures, séries, énigmes visuelles ou auditives, anagrammes et points communs, défis et paradoxes, mots croisés, labyrinthes et autres casse-tête : il y en a pour tous les goûts !

Pour s'initier à toutes les sortes de tests, et surtout pour s'amuser... sans oublier que dans la majorité des cas, il faut "penser autrement", c'est-à-dire adopter un point de vue original.

par Fyerise