Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Gaara82 : Je suis en train de lire

retour à l'index de la bibliothèque
Nikki Heat, Tome 8 : Haute tension Nikki Heat, Tome 8 : Haute tension
Richard Castle   
J’avais été déçue par le tome 7, et j’ai attendu la fin de la série sur France 2 pour attaquer le 8, et même si c’est loin d’être le meilleur de la série, j’ai passé un agréable moment.

Le point fort est le retour de la complicité entre nos héros. Le couple de Nikki et Rook ,désormais mariés, est solide et la confiance est présente tout du long de l’enquête. Ochoa et Raley sont toujours en compétition pour le titre de meilleur co-chef, mais leurs disputes s’apparentent beaucoup plus à des chamailleries, à l’instar de la série, et ça allège bien l’ambiance. J’ai d’ailleurs apprécié les touches ici et là d’allusion aux enquêtes menées lors de cette dernière saison de la série.

Nous avons dans ce tome deux intrigues en parallèle, et si j’ai été amplement convaincue par la première sur l’IE, celle de la mère de Nikki m’a laissée un peu froide. J’avais l’impression qu’on en avait fait le tour, et les « indices » réinterprétés sont peu crédibles. Rook, le journaliste qui ne sait jamais se taire et qui a aidé Nikki pour l’enquête, n’a jamais parlé avant du téléphone alors qu’il l’avait remarqué ? Hum moyen. Cependant, la fin réserve une jolie surprise qui me rend impatiente de lire le 9 (sortie prévue le 2 mai en anglais, et sans doute quelques jours plus tard en français).

par Oxanes
Le Gang des rêves Le Gang des rêves
Luca Di Fulvio   
Ce roman fait le buzz sur les réseaux littéraires depuis plusieurs semaines. Et une fois n’est pas coutume, c’est à la fois amplement mérité et j’ai participé à l’engouement général !

Ce n'est pas une surprise : j'ai adoré cette lecture. Rien que le titre me parlait, j'aime les oxymores de ce genre !
Et donc. Ce livre. C'est une jeune italienne, Cetta, qui émigre à New York avec son bébé. Dès le début, le ton est donné : l'histoire sera loin d'être rose. Et pourtant...
L'auteur fait avancer le récit avec plusieurs époques parallèles sans que l'on se perde, ou si peu (si c'est le cas, cela donne bien l'idée d'un « rêve »...). Le jeune Christmas trace son chemin avec malice et intelligence au milieu des dangers des gangs et de la honte de la pauvreté. Jusqu'au jour où il tombe amoureux d'une jeune fille plus riche et traumatisée...

Il n'y a quasiment que des bons points : les personnages sont hauts en couleur, le scénario est bien rythmé, la plume est légère.
Un seul aspect m'a dérangée et m'empêche de qualifier ce roman de coup de cœur : de terribles violences sexuelles sont décrites et, à mon sens, elles étaient loin d'être toutes nécessaires, notamment vers le milieu du roman.
Je pourrais aussi chipoter et dire que j'ai trouvé la fin un chouïa trop facile.
Mais globalement, j'ai adoré ce livre. L'ambiance est extra, j'ai souvent ri ou souri, j'ai tremblé... J'ai ressenti tout ce que l'on peut souhaiter ressentir dans une lecture, les 700 pages se tournent toutes seules !
Je ne peux que recommander très chaudement ce roman, comme tous ses autres lecteurs !
Une chance de trop Une chance de trop
Harlan Coben   
L'histoire est vraiment, vraiment bien fichue ! On découvre les morceaux au fur et à mesure, pas avec de gros retournements de situations mais plus comme un puzzle qui se complète.

Je me suis amusée à faire la liste de tous les points communs avec "Promets-moi", le seul autre livre de Harlan Coben que j'aie lu, et ça en fait un certain nombre.

1) L'importance du thème de la famille. La vie en couple et tout, c'est assez classique comme thème, mais on dirait qu'il a une obsession pour les enfants et ce que leurs parents sont prêts à faire pour eux.

2) Dans le même style, l'adolescence est un thème qui revient.

3) Le héros est plus ou moins célibataire (ici par la force des choses) et on observe à travers lui la vie de famille de ses amis.

4) Le héros fait du sport. Avec un niveau plus ou moins bon ! D'accord ce n'est pas forcément original, mais dans un polar ?

5) Allusions aux attentats du 11 septembre.

6) Le héros a un meilleur ami qui l'aide à se tirer de ses problèmes, et travaille avec une collègue qui est aussi son amie.

7) L'expression "les mains à 10h10 sur le volant". C'était la première fois que je la trouvais, d'ailleurs.

8) La renommée perdue. Le basketteur et l'actrice qui ne sont plus sous le feu des projecteurs... je ne sais pas pourquoi mais apparemment, c'est un truc qui taraude l'auteur !

J'en viens maintenant au GROS truc qui m'a fait mourir de rire.

9) "La plupart des hommes préfèrent les femmes aux cheveux détachés." Mais pas le héros. A votre avis, je me trompe en supposant que c'est aussi l'avis de Harlan Coben ?
Easy Easy
Tammara Webber   
Si je devais réellement mettre une note à ce roman ce serait un 10/5.
Easy traite un sujet assez lourd : Le viol( humiliation, souffrance, honte de le dévoiler à sa famille, ses amis, du regard des autres sur le sujet) Non EASY n'est pas qu'une simple histoire d'amour, ce sont plusieurs combats qui sont menés par nos personnages, contre leurs démons intérieurs et extérieurs. Comme celui de ne pas se rendre responsable des drames qu'ils ont subis ou subissent.

Easy nous apprend de ne jamais se fier à l'apparence

Easy c'est une lecture agréable, limpide, grave, poignante, lascive, sensuelle..

Un des meilleurs livres que j'ai pu lire..Il m'a bouleversé.(less)

par Lylie34
Max + Becca Max + Becca
Shannon Lee Alexander   
Je faisais déjà partie du grand nombre de personnes à avoir adoré Charlie + Charlotte: adoré pour ses personnages, adoré pour ces émotions puissantes que sa lecture m'a faites ressentir, adoré pour tout! C'est donc bien entendu que dès que j'ai su qu'il y aurait une suite, je l'ai placée directement dans mes envies, en lisant le synopsis seulement en diagonale alors, je l'avoue. D'où un quiproquo: je pensais que "A life after Juliet" puisque tel est le titre VO, était l'histoire de Jo, la sœur de Charlotte, mais la parution du titre VF m'a remise sur la bonne voie!
Mais je n'ai clairement pas été déçue que Becca soit ici notre héroïne! En effet, même si je n'aurais pas pensé à un développement de son personnage dans le tome précédent, elle, la petite sœur au caractère doux mais effacé, que bizarrement, je n'imaginais pas en adolescente normale... j'ai fondu de suite pour elle dans Max + Becca.
Si elle reste adorable, on remarque aussi beaucoup plus d'autres aspects de son caractère, qui nous la font adorer encore plus! On la savait accro des livres, on découvre une jeune fille très proche de nous, qui peut enchaîner les pages pour noyer son chagrin, qui est maladroite en société (la première scène était tordante sur ce point), qui peut fantasmer sur des lèvres... Et ce qui fait son charme également, c'est qu'il s'agit d'une héroïne avec de la consistance, et ce parce qu'elle a un passif douloureux, un passif que l'on a déjà vécu - et pour lequel on a souffert - avec elle!
Si Shannon Lee Alexander a su traiter avec émotion la maladie dans Charlie + Charlotte, elle nous émeut encore ici, aux larmes, en évoquant toutes les phases du deuil par lesquelles passe Becca. Et c'est brillamment réalisé!
Et même si du coup, on se concentre moins sur le scénario pourtant bon, traité comme une revisite de Roméo et Juliette et prenant également la forme d'une pièce de théâtre, on a plaisir à voir évoluer Becca dans le bon sens, grâce à la présence d'autres protagonistes, et surtout de Max, qui est purement et simplement, à croquer!
En bref, Shannon Lee Alexander a encore su ravir notre cœur en narrant dans une plume toujours si juste et émouvante le point de vue de Becca, la petite sœur de Charlie. On est embarqué à la fois dans les tourments de l'adolescence mais surtout dans d'intenses réflexions autour du deuil, que l'on vit et ressent avec notre héroïne. Cette saga m'a encore toute retournée et je ne peux que vous la conseiller.

par Chika
Les Partenaires Les Partenaires
John Grisham   
Encore un excellent John GRISHAM. Du suspens, une bonne intrigue, des personnages sympathiques et une dose d'humour. Je le conseille vivement.

par ALLY
Le Manuscrit inachevé Le Manuscrit inachevé
Franck Thilliez   
Là Mister Thilliez a vraiment fait très très fort. Adepte inconditionnelle de cet auteur je dois dire que sur ce roman je reste sans voix, complètement anéantie, perdue, en détresse. Je n'ai même pas pu lire autre chose de suite derrière… Les poupées russes vous connaissez; les chiffres ça vous parle; les intrigues familiales vous aimez; les crimes odieux, pervers, narcissiques, sanguinaires vous adorez; Une histoire à lire sans être dérangée, une histoire à savourer et à comprendre, s'arrêter, réfléchir, repartir… Terrible, ce récit m'a complètement chamboulée. L'auteur s'amuse, l'auteur torture, l'auteur est un petit malin mais c'est tellement jouissif, excellent. Et la fin, là je suis restée sur le derrière… Maintenant j'attends avec impatience "Vos retours" sur ce livre. Celui-ci va rester en première place dans mes préférés et je pense pendant un moment.

par annick69
L'Héritage, Tome 2 : L'Aîné L'Héritage, Tome 2 : L'Aîné
Christopher Paolini   
J'ai beaucoup aimé celui-ci aussi. Par contre, vous devez savoir que le rythme est différent du premier tome. L'action se déroule plus lentements certain moments. Ce qui n'est pas une mauvaise chose non plus :P

J'ai vraiment aimé que Roran soit plus impliqué dans ce tome-ci. [spoiler]J'ai trouvé l'entrainement d'Eragon chez les elfes un peu lent, j'en avais hate de finir le chapitre pour retrouver un peu d'action avec l'histoire de Roran!^^[/spoiler] Encore une fois, Christopher Paolini, tu ne m'a pas déçu! ;)

par mymi
W3, tome 2 : Le mal par le mal W3, tome 2 : Le mal par le mal
Nathalie Hug    Jérôme Camut   
Le mal par le mal est le 2ème et avant dernier de la trilogie W3.
Un pavé de plus de 1000 pages, mais avec de cours chapitres, il se lit assez vite ;)
Et quelle fin !! !! Vite vite le 3 ;)

par HELENE45
Nos plus belles étincelles Nos plus belles étincelles
Jamie McGuire   
https://lacoccilectrice.wordpress.com/2019/03/09/nos-plus-belles-etincelles-de-jamie-mc-guire/

Je viens de me prendre une claque littéraire en pleine face. Je ne sais pas comment j’ai fait ou comment mon cœur a fait pour tenir tout le roman sans cassure…mais oua. WHAOU ! Je suis traumatisée par ma lecture, mes larmes refusent de couler réellement, pourtant il faudrait qu’elles coulent j’en aurai fini une bonne fois pour toute ! J’avoue que depuis que j’ai commencé à écrire des chroniques, je n’ai pas vraiment eu de coup de cœur, ni de claque ou quelque chose du genre. Peut-être parce que ce n’était pas vraiment des livres choisis…Mais du coup, je suis devenue assez difficile je crois en termes de romans…Je peux donc vous dire qu’il faut y aller pour me retourner le cœur, me faire voyager et me donner envie de pleurer à n’en plus finir tout ça pour rester dans l’histoire.

Dans « Nos plus belles étincelles », c’est le cas. Même si l’histoire n’est pas celle à laquelle on s’attend en entrant dans le roman, je n’ai pas envie de quitter Catherine et Eliott. J’ai envie de rester encore avec eux pour toucher leur amour du doigt, pour m’en envelopper et pleurer jusqu’à plus d’eau. J’ai envie de leur piquer même si c’est pour vivre une histoire avec mon lit, je m’en fous. J’avais envie de plus mais plus c’est bon plus on en veut non ?
Cette histoire semble pure, belle, magnifique et tout ce qu’on veut comme adjectif du genre. La plume de l’auteur me fait dire ces mots alors que l’histoire, le passé et le futur de nos deux personnages principaux sont bien loin de ces adjectifs. Pur…oui comme leur amour…Il fait rêver. Mon cœur se meurt de lire un tel engouement amoureux, un tel tourbillon de sentiments qui vont dans tous les sens. Mon cœur a bondi, a couru, s’est retenu, j’ai cru que j’allais le perdre !

Dès le prologue je pouvais déjà dire que la sensualité, et les émotions se dégageaient particulièrement du style de l’auteur, à croire qu’elle joue avec ça tout le long. Rien que ce début m’a vraiment émue ! Un roman ne m’a jamais mis les larmes aux yeux aussi rapidement que celui-là ! J’ai été tout de suite emportée par l’histoire ! Cela s’annonçait très bien malgré un sujet (maman d’Elliott) très dur et difficile autant à lire qu’à vivre et sur lequel écrire !
Le début du roman est rempli de tendresse et de beaux messages, l’histoire entre Elliott et Catherine m’intriguait beaucoup si bien que je n’ai plus su détacher mon regard des pages, que j’ai enfilé comme des perles sur un fil. Si dans une première partie du roman on se demande vraiment ce qu’il va se passer, si tout cette guimauve va rester eh bien de plus en plus on nous rappelle un point du résumé qui nous parle d’un secret qui risque de tout changer. Et quel secret ! Pas des moindres lorsqu’on apprend toute la vérité et que le voile se lève à la fin du roman. Je vous avoue avoir été bluffé par la qualité de la trame de l’histoire qui ne m’a rien laissé présager correctement. J’avais évidemment quelques idées sur ce qu’était ce secret, et je n’ai pas été loin du compte. Seulement on m’a laissé sur le cul (pardonnez-moi l’expression), oui carrément parce que je n’y ai vu que du feu (mdr jeux de mots qui lira comprendra) ! Sincèrement on ne pouvait rien voir venir, la narration était écrite de manière que rien ne puisse être soupçonné ! Du génie !

Nous suivons la vie mêlée d’Elliott et Catherine, bon ça… vous le savez déjà seulement on les voit vivre une vie presque trop adulte pour eux. On se demande si les tantes, les adultes censés être des adultes le sont vraiment…Ce sont des adolescents qui vivent une histoire adulte avant l’âge ! Leurs interrogations ne sont pas celles d’enfants de dix-sept presque dix-huit ans. Enfin pour Catherine surtout…Leur histoire est torturée, loin d’être simple. Pourtant ils y font face, Elliott en protégeant Catherine à tout prix, en lui faisant comprendre que son amour et sa proposition ne sont pas à prendre à la légère, c’est réel et il peut l’aider. Tandis que Catherine tant juste de survivre dans son secret qu’elle ne saurait révéler au risque de tout perdre.

à suivre sur le lien...