Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de GabrielleViszs : Liste d'Or

retour à l'index de la bibliothèque
Le Prince des Ténèbres, Tome 2 : À l'Article de la Mort Le Prince des Ténèbres, Tome 2 : À l'Article de la Mort
Jeaniene Frost   
J’aurais tendance à écrire niark niark niark en commençant cet avis, franchement pas très français, mais que dire que j’ai beaucoup aimé ce tome ? D’ailleurs, petite précision, je l’ai lu en lecture commune avec Pimhaz et j’ai encore plus adoré ce moment ! (d’ailleurs, nous auront d’autres moments comme celui-ci de prévu ! mais chuuuuuuut, n’en disons pas plus pour le moment ! La couverture représente Vlad, si si je vous assure et je me suis demandé pourquoi nous ne voyons pas Leila… La roue de la fête foraine en arrière plan me fait penser à elle, mais aussi à la roue du destin. La vie continue sans que nous ne puissions pas arrêter le temps, le destin va se montrer implacable pour notre couple. Il va se prendre de sacrés claques virtuels ET physiques.

Entre Vlad qui ne sait pas dire le mot aimer et Leila qui attend plus de leur relation que d’être à ses cotés et d’attendre que ses dons reviennent… Les choses vont changer, surtout lors d’un fameux diner où elle va prendre ses désirs pour des réalités et claquer la porte du château pour reprendre son ancienne vie de saltimbanque. Nous allons perdre un petit peu de vue Vlad, ce qui n’est pas vraiment la réalité, car il se retrouve dans les pensées et les rêves de Leila, mais ce n’est pas plus mal. La petite à besoin de se retrouver et de comprendre certaines choses qui la dépasse. Elle vient de naitre en somme, tandis que lui, n’est pas né de la dernière pluie et il à vécu. Longtemps. Son retour dans le cirque nous permet de revoir Marty, même si ce dernier l’a remplacé par une autre fille pour son spectacle, mais… Et oui, toujours des MAIS dans cette chronique, rien ne va plus ! Tentatives d’assassinats, meurtres en grandes pompes, tout est là pour qu’elle y passe et heureusement, bien que cela ait failli être le cas à plusieurs reprises, elle est encore debout. Maximus sera à ses cotés, même si son cas désespérément amoureux de la jeune femme lui fera faire quelques faux pas.

Vlad est puissant, mais la décomposition de savoir qu’elle aurait pu être morte lui est insoutenable. Dans ce tome, nous prenons conscience de ces réels sentiments. Il n’ose les dires à hautes voix par peur ? Par ce qu’il pense être faible ? Cet homme, ce vampire à fait de nombreuses guerres, à combattu durant toute sa vie pour protéger la sienne, être à ce rang et aurait peur de ses sentiments ? J’ai eut du mal à y croire, et j’ai eut du mal à savoir pourquoi il se renfermait sur lui-même, il évitait Leila et pourquoi il ne l’a pas retenu ? D’accord, le livre aurait été plus petit, infiniment plus mince, mais ce qui se passe en Vlad est quelque chose qui me tracasse.

Leila à été légèrement casse-pieds par moments, mais elle n’en à pas perdu son courage ni sa détermination pour retrouver ses pouvoirs comme il se doit. Et s’en servir pour retrouver un assassin ! Concernant ce monstre, j’ai cherché longtemps et Pimhaz à trouvé avant moi, ouinnnn, bon j’étais plus focalisé par le fait que Maximum s’occupe d’elle et tente des approches sans forcer, sans oublier que les pouvoirs de Leila lui porte de plus en plus la poisse, que par le qui c’est cet meurtrier sans âme ? Serait-ce Vlad qui n’aurait pas supporté l’affront qu’elle aurait osé lui faire subir lors de ce dernier repas ? Serait-ce une personne du passé ? Serait-ce un ennemi de Vlad qui la veut pour lui et accaparer ses pouvoirs dormants ? Quelques suppositions sont disséminés par endroit et j’ai eut un peu de mal à voir qui était l’assassin, je l’avoue, mais pas le commanditaire ! C’est d’une telle logique que cela en fait froid dans le dos !

Beaucoup d’actions, dès le moment où Leila pose le pied en dehors du château jusqu’à la fin du tome. D’ailleurs, c’est quoi cette fin ??? Dire que le suivant sort en VO en janvier 2015… De quoi se poser tout un tas de questions que la fin générale, même si on ne peut que se douter d’un minimum. Revenons sur l’action, ça tire dans tous les coins, flingues, armes blanches, bombes, pouvoirs. Ils bougent tous, voiture, avions, bateau, à pieds. Pas un moment de vrai répit pour nos héros, qui pour ma part sont au nombre de trois : Maximus, Leila et Vlad. Chacun des personnages à une place importante et si l’un n’est pas présent, alors le livre devient un peu plus terne. J’ai trouvé dommage la relation entre les deux hommes : la jalousie est un vilain défaut et lorsque l’on est vampire ce sentiment est si exacerbé qu’il est dur de résister à l’envie de tuer l’autre. J’ai beaucoup aimé le fait de ‘voir’ une partie du passé de Maximus et nous comprenons mieux pourquoi il de vient ainsi avec Leila. Pas le fait qu’il la courtise, mais plutôt le fait qu’il ment à son maitre pour elle. Suivre les voies d’un autre homme n’est jamais une évidence et de nombreux désastres surviennent malgré tout…

Concernant les personnages, j’ai beaucoup aimé la façon dont le père de Leila et Gretchen prend soin de ses filles sans en avoir l’air. Le fait qu’il préférerait que sa fille Leila soit avec un autre, plutôt qu’un vampire, même s’il est très fortuné, montre qu’il se soucie plus du bien-être de ses enfants, plutôt que de se faire avoir par de l’argent. Bien entendu, la jeune femme aime Vlad, sinon elle ne serait pas à ses cotés, et l’argent lui importe peu, tout ce qu’elle veut c’est son amour. Gretchen, malgré ses apparences de pimbêche (oui, parce que franchement, j’ai eut l’impression qu’à part le faste, rien d’autres ne l’intéressait !) Elle se soucie de sa famille lorsqu’il y à danger et n’hésitera pas à tout faire pour les sauver. Et ahah, le passage entre Cat et Leila est trop bon ! D’accord, Vlad est tout sauf un imbécile et il comprendra très vite ce qu’elle compte faire, mais c’est un bon moment de revoir Cat et de sous entendre que Bones prépare déjà ses valises parce qu’elle file un coup de main à Leila :p

J’ai beaucoup aimé un passage où la jeune femme va devoir user de ses dons pour sauver sa vie et franchement, il vaut mieux l’avoir dans ses petits papiers. Elle est féroce lorsqu’elle s’y met, mais surtout, c’est sanglant ! N’empêche, ils l’avaient bien mérité et puis au moins, cela donnera un peu plus de poids au fait qu’elle est unique en son genre. Evitez de venir lui chercher des poux, elle risque de vous donner à manger aux poissons !

J’ai adoré un autre passage où je ne peux rien dire à part : ENFIN !!!!!! Enfin un peu de bonheur et de paix, enfin la paix va être de courte durée, mais les pleurs étaient de rigueur et les désirs devenus réalité. Je n’y croyais pas un seul instant, jusqu’à ce que cela se passe tranquillement. N’empêche, le château peut tout de même avoir beaucoup de monde dès que les portes sont ouvertes. Mais c’est un beau moment et les applaudissements des vampires, juste à un moment donnés et pas à la fin font penser qu’ils n’auraient probablement jamais cru que cela soit possible.

Un autre passage un peu moins sympathique où Leila va prendre conscience de son état et comprendre qu’à force de jouer avec le feu, on fini toujours par se brûler ! J ne m’attendais pas à ce passage là, tout comme celui où elle perd énormément de sang et sans la force et le courage de Vlad, elle ne s’en serait pas sortie. Mais au final, c’était intéressant de voir comment elle va apprendre à éviter les ennuis, ou plutôt à les amener à elle pour les contourner. A partir de ce moment, les rats et goules en tout genre vont s’amuser et l’assassin sera découvert, mais… Oui, je vous l’avais dit qu’il y avait des MAIS dans cette chronique, mais elle va aussi découvrir que le passé n’est pas toujours clair et net, surtout lorsqu’il s’agit de Vlad ! Les conspirations ne sont pas loin et savent user de tout le personnel disponible. Et j'oublie surement pleins de choses, il est assez fourni en rebondissements en tout genre. Dans tous les cas, hâte de lire la suite, d’ici une bonne année…

Mon avis : http://chroniqueslivresques.eklablog.com/le-prince-des-tenebres-tome-2-a-l-article-de-la-mort-jeaniene-frost-a108048840
La Confrérie de la Dague Noire, Tome 3 : L'Amant Furieux La Confrérie de la Dague Noire, Tome 3 : L'Amant Furieux
J.R. Ward   
je ne peux m'empêcher de mettre une magnifique citation de Zadiste:
« Je respirais mais j’étais comme mort jusqu’à ce que tu me trouves. Je voyais mais j’étais aveugle jusqu’à ce que je te voie. Grâce à toi, je suis ressuscité »
Et c'est le guerrier balafré, brisé, méprisé et rejeté de tous qui est capable de sortir de telles merveilles. Pas étonnant que Bella fonde...

par karen
Le lien du sang, Tome 2 : Espoir et désillusion Le lien du sang, Tome 2 : Espoir et désillusion
Lola T   
Le deuxième tome à suivi le premier dans la même façon de lecture, autant dire qu’en un weekend, les deux premiers volets de cette trilogie ont été littéralement dévorés. Dommage que le troisième ne soit pas encore sorti. L’humour est toujours présent, mais il est beaucoup plus sombre et j’aime la façon dont tout cela à pu être amené.

J’ai retrouvé avec grand plaisir Flore et William, juste après ce carnage du tome 1. Ils ont enfin gouté à un peu de paix et de sérénité, tout juste, qu’ils se font attaquer entre les deux livres. Autant mettre déjà un pied dans ce qui sera la lecture, impossible de s’ennuyer tant l’action est encore plus présente, sans oublier el nombre de personnages qui augmentent, mais qui, au fur et à mesures des pages, diminue considérablement. Leur histoire est si prenante, qu’il m’a été difficile de revenir au présent, tant je voulais savoir ce qui allait se produire. Pour ceux qui ont lu le tome 1, vous savez ce qu’ils ont dû surmonter, le fait qu’elle soit humaine, lui vampire, la société de William qui voyait d’un mauvais œil qu’il fréquente Flore, mais surtout le fait qu’il fasse le fameux lien du sang, les unissant aux yeux des siens. Sans oublier la mort des parents de notre héroïne qui étaient voulus, le fait d’avoir transformé son ex en créature de la nuit dangereuse et légèrement psychopathe sur les bords, pour ne pas dire totalement. Mélanie sa sœur qui est devenue comme William… Les pertes qu’ils ont subit ont été affreuses ? Non, vous n’avez encore rien lu, dans celui-ci, c’est bien pire que tout.

La mort va les entourer, les trahisons multiples, les remises en questions, surtout après l’une des innombrables attaques contre William, qui va le transformer totalement. Je ne peux en dire plus sans dévoiler une grosse partie du livre, mais rien qu’avec ce qui va lui arriver, cela met énormément de suspense et de piment dans le jeu des personnages. Les doutes vont être de mises, les envies de meurtres (les miennes également, pas envers l’auteur bien sur, quoique…), le fait d’avoir un peu plus de nouveauté, de voir sortir des ennemis que je n’aurais jamais cru possible et d’autres qui le montrait comme le nez au milieu d’une figure. Les émotions sont vastes et bien amenées, ce n’est pas un fouillis perpétuel, non, cela suis parfaitement l’histoire, même si lors de drame, les vampires semblent moins, beaucoup moins sensibles, il y à toujours une explication. Et c’est ce qui est bien, pas trop de flux d’informations même sur leurs caractéristiques, au contraire, cela se dévoile au fur et à mesure des pages, comme dans le premier tome, ici aussi, il y à encore quelques découvertes. L’auteure mène rondement bien son petit monde, rendant certains attachant et d’autres dont j’aurais aimé voir disparaitre, mais ce n’est pas aussi simple que cela. Seule la tendresse est quasiment présente partout, je dis bien quasiment, mais il y à toujours quelqu’un pour venir soutenir un autre personnage et d’une manière ou d’une autre, c’est touchant de les voir se serrer les coudes.

Beaucoup de ces personnages ont été joués par d’autre, dans le sens où ils se sont bien fait avoir, drogue, hypnose, paroles… Le fin mot de l’histoire sera-t-il enfin découvert ? Terence son géniteur, Paul, l’un de ses frères, mais aussi des nouveaux qui viennent envahir la maison du couple. L’un d’entre eux, Clemence, si je pouvais lui planter un pieu dans le cœur, laissez moi faire ! Non, mais celle-là, elle ne perd rien pour attendre, mais, ce n’est qu’une opinion, je ne la sens pas du tout, elle pourrait retourner sa veste et faire d’elle une ennemie… Une de plus ou de moins, à force, je me demande s’ils vont réussir, Flore et William à pouvoir vivre un peu plus tranquillement. Mais le fait d’échanger leurs sang trop souvent va avoir de graves conséquences sur leur corps, comme sur leur esprit et je peux dévoiler une chose : William est TRES possessif.

Oh, mais ce n’est pas une exclu, il l’était déjà dans le tome précédent ! N’oublions pas Erwan et son père, Elodie aussi qui va avoir un rôle plus important que précédemment. J’ai beaucoup aimé le fait que Paul se dévoile et raconte sa vie d’avant, avant d’être un vampire et avec ses explications, je cerne beaucoup mieux cet homme. Et pour William, lorsqu’enfin j’ai pu lire son journal intime de quelques siècles, pardon lorsque Flore à pu en lire une partie, son passé, ses pensées les plus profondes, je sens qu’il va y avoir de quoi remuer dans la suite, mais tot ces passages m’ont semblé importants de les avoir, afin de s’approprier encore plus leur visions des choses, parce que le livre étant à la première personne, j’ose espérer que peut-être une partie du dernier volet serait du point de vue d’un autre personnage ? Qui sait ?

Les batailles, parce qu’il va y en avoir plusieurs, vont être sanglantes, des pertes des deux cotés, même si du coté des méchants j’aurais aimé en voir plus, sont importantes. Et malheureusement, Flore aura cette impression de perdre tous ceux qu’elle aime et ce n’est pas qu’une impression. Son moral va être au plus bas, remettant tout en cause, sans compter les reproches qu’elle aura de ceux dont je n’aurais jamais pensé. Les rebondissements sont divers et variés, m’emmenant dans une direction, pour qu’un autre arrive et me dise, non, ce n’est pas possible, elle ne veut pas nous emmener là-bas ? Oui, non, indécisions jusqu’à ce que tout se dévoile !

Le fait d’alterner entre les passages violents et les autres scènes, tels que les moments tendres, passionnés, fait que ce livre se laisse lire. Je reprocherais une chose néanmoins et c’est quelque chose qui m’a tout de même gênée et m’as obligé à m’y reprendre à certains passages : le manque de ponctuation. Je m’explique, il manque cruellement des tirets lorsque ce sont les personnages qui parlent et c’est vraiment dommage, beaucoup de tirets tout de même. Par moment, je me demandais où tel personnage avait pu entendre telle ou telle phrase jusqu’à ce que je revienne en arrière et me dise, flute, il manque ce fameux tiret et sur tout le livre. Je ne sais pas qui à fait la relecture, mais je vais lui coller un post-it pour qu’il les mette ! C’était le seul point négatif que j’avais, mais handicapant par moment.

Sans cela, je n’ai que des compliments à faire. Entre surprises, bonnes et mauvaises, actions, réactions, émotions, joies et peines, il y à un passage qui m’a énormément plu et qui à été sous entendu dans le tome un. Je préfère me taire et vous laissez découvrir tout ce que cette auteure française à su offrir à ses lecteurs, de très bons écrits, une imagination débordante, avec une légèreté dans les mots qui m’ont laissé un gout rêveur et une envie d’en avoir toujours plus sur le couple et les personnes restantes à la fin de ce tome très prenant qui les entourent. Il est impossible de ne pas ressentir quelque chose en lisant ces romans, que l’on aime ou déteste je reste persuadée qu’il restera dans les esprits de ceux qui ont eut la chance et le privilège de les avoir en mains. Pour ma part, ces pages sont le reflet d’une bonne histoire, très bien menée par un auteure qui à prit le temps de créer des personnages, de leur donner vie, de les poser un à un pour que nous puissions apprendre à les connaitre, sans oublier l’humour décapant de certains qui détendent l’atmosphère et ça, ça n’a pas de prix ! Cette trilogie devrait faire partie de la bit-lit française, mais comme j’aime écrire régulièrement, ce n’est que mon avis, mais un avis enthousiaste !

Une seule question : Il sort quand le troisième tome ?

Mon avis ici : http://chroniqueslivresques.eklablog.com/le-lien-du-sang-t2-espoir-et-desillusion-a100947047
Les Soeurs de la Lune : Volume Double, Tomes 1 & 2 Les Soeurs de la Lune : Volume Double, Tomes 1 & 2
Yasmine Galenorn   
Un premier tome tout à fait intriguant et pleins d'actions je trouve.
Je dois vous avouez au départ que j'étais tout à fait sceptique à l'idée de lire ce livre, mais au fur et à mesure que j'ai continué ma lecture, j'étais emballé à l'idée de lire la suite.
Pour ma part, le fait que ces créatures soient différentes de celles en version classique et bien cela change et m'a plus.
Cette histoire ne manquait pas d'action et qui a été très agréable tout du long!
Les personnages qui était tous uniques et fantastiques avec leurs qualités et leurs défauts.
Bref, j'ai tout à fait hâte de lire la suite de cette série très prometteuse.
--
Tout d'abord, d'avoir le point de vue de Delilah avec la suite de l'histoire est génial!
J'avais déjà adoré le premier tome des Sœurs de la Lune, mais j'ai tout aussi aimé celui-ci.
J'aime le caractère de Delilah, on en apprend beaucoup plus sur elle. Plus, l'histoire se déroule plus on en apprend sur les personnages et plus on développe une forme de sympathie que l'on n'avait pas pour certains personnages.
Un autre tome des plus prometteurs, car j'ai hâte de voir la suite, mais avec Menolly.
Bref, vous l'aurez compris pour ma part je pense que c'est un bon livre.
--
Pour ma part, j'ai trouvé que les deux livres regroupés en un était très agréables et qui ne manquait pas d'action. Donc j'ai trouvé les deux était tout aussi bien l'un que l'autre!

par Alize-1
Sidhe, Tome 3 : Double-vue Sidhe, Tome 3 : Double-vue
Sandy Williams   
Dernier tome, snif, je dois le dire, dommage que cela se termine, mais cette trilogie termine parfaitement, pour ma part. J’avais beaucoup aimé les deux premiers, vous pouvez les oublier, celui-ci les surpasse largement. De l’action, de l’action et encore de l’action au programme !

Nous avions laissé Mackenzie de retour chez elle, sur terre, avec quelques difficultés concernant sa vie amoureuse, mais surtout sa vie tout court. Retrouver un emploi, un appartement, un semblant de vie privée, voila comment nous la retrouvons après trois semaines passés en dehors des problèmes du royaume des faës. Mais elle s’ennuie, mortellement. Son emploi dans une bibliothèque est vraiment tout sauf passionnant. Mais heureusement pour elle, ou peut-être pas, en fait, dur de savoir si c’est du bon ou du mauvais, le lien qu’elle a avec Kyol va la pousser à bouger ses fesses jusqu’au royaume, le sentant en danger, grâce à une jeune femme intéressante, mais je n’en dirais pas plus. A partir du moment où elle pose un pied sur le sol des Faës, plus rien ne sera pareil. Lena tente de devenir reine, malgré les opposants qui sont toujours plus nombreux que les partisans. Aren a rompu avec McKenzie, sauf que cette dernière voudrait bien le fin mot de l’histoire et Kyol qui voudrait une chance supplémentaire avec la jeune femme.

.....

En bref, pas ou peu de temps mort, de l’action tant et si bien que notre héroïne n’arrive même plus à prendre une douche ou s’approcher de son lit. Les événements s’enchainent de plus en plus jusqu’à ce que la sentence tombe brutalement. Les sentiments de certains sont plus ouverts, plus de passions, de sous-entendus, d’appréhension, de frissons aussi. Des révélations, du suspense, des morts, des affrontements sanglants, de l’amour, de l’amitié… Un livre qui ne fait que jouer avec nos nerfs, alors n’hésitez plus !

Avis complet : http://chroniqueslivresques.eklablog.com/sidhe-tome-3-double-vue-sandy-williams-a112514728
Fairy Sex Tale Fairy Sex Tale
Callie J. Deroy   
je peux vous assurer que « Fairy Sex Tale » est un véritable délice pour les yeux.

Elëya est une fée d’un autre monde, dont seul un voile entre le notre et le sien nous séparent. Elle et les autres fées n’ont qu’un unique but : faire en sorte que les humains aient du plaisir lors de leurs relations charnelles. Tout cela aurait pu être si simple, si et seulement si Elëya n’avait pas envie d’un homme, de notre monde.

Imaginez que lorsque vous faites l’amour vous avez une fée au minimum qui se trouve à vos cotés, vous permettant de ressentir une parcelle de ce plaisir tant attendu. Cela fait sourire et en même temps il va falloir éviter de se dire que quelqu’un nous regarde durant l’acte ;)

Nous découvrons une fée qui va tomber amoureuse d’un humain au premier regard, alors que cela ne doit pas être possible. Ses pensées sont tourmentées, elle sait qu’elle ne doit pas et pourtant son cœur lui dicte d’être auprès de lui. Sa manière de procéder pourrait ressembler à un admirateur légèrement psychopathe, suivant chacun de ses pas, allant jusqu’à violer les lois de son propre monde. La proximité sera-t-elle possible ? N’y aura-t-il pas de conséquences ? Des obstacles semblent insurmontables, mais l’amour que ressent cette petite fée est si puissant qu’elle trouvera le moyen d’être à ses cotés d’une manière ou d’une autre. J’ai été surprise par le tout, d’une manière générale, l’idée de départ, la façon dont les liens se créent, la fin surprenante dont je n’avais pas du tout pensé. Je dois vous dire que c’est très drôle de voir les réactions de ces autres fées, de comprendre que le cœur à ses raisons que l’on ne peut ignorer.

La nouvelle est courte, mais pleine de rebondissements et de sentiments différents. Beaucoup d’envies, de désir inavoué, de pulsion, de besoin, d’attentes surtout. Les scènes d’intimité sont douces, mêlant l’amour et la passion. Et la fin m’a fait sourire, me disant qu’au final, le cœur des hommes et celui des fées est très ressemblant. Un dicton pourrait s’appliquer à cette histoire : Une de perdue, dix de retrouvé. Peu de pages, mais beaucoup de mouvements et de questions tout au long des descriptions, de l'histoire. J'ai passé un très bon moment avec Elëya et son coeur qui vacille pour les humains.

Tout cela pour vous dire que vous pouvez vous dépêcher d’aller la lire, car elle vaut le coup !

http://chroniqueslivresques.eklablog.com/fairy-sex-tale-callie-j-deroy-a109160406
Megan Chase, Tome 1 : Démons Personnels Megan Chase, Tome 1 : Démons Personnels
Stacia Kane   
http://chroniqueslivresques.eklablog.com/megan-chase-tome-1-demons-personnels-stacia-kane-a108586442

La couverture et la 4eme de couverture m’ont tapé dans l’œil. Démons, cela faisait bien longtemps que je n’avais pas lu sur ces petites bêtes là, enfin pas si petites lorsque j’ai lu à quoi ils ressemblaient, mdr.

Un démarrage plutôt en douceur avec une psychothérapeute du nom de Megan Chase qui travaille à la radio en plus de son cabinet. D’ailleurs en parlant de son émission de radio, c’est à se demander comment elle fait pour tenir avec un patron pareil, même si c’est grâce à cela qu’elle peut joindre les deux bouts, mais plus tard les personnages. En tentant de résoudre les problèmes par ce biais, elle se fait connaitre, trop bien connaitre par le monde des humains, mais surtout celui des démons. Le vrai HIC ? Les démons croient qu’elle veut réellement leur donner la chasse ! La rencontre entre cette jeune femme et un certain Greyson Dante, puis un autre du nom de Bellingham Art va complètement bouleverser le quotidien de cette jeune femme. Alors qu’elle était plutôt calme et tranquille, houleuse par moment, mais rien de très probant, Megan vivait simplement, avait des rêves comme la plupart des gens et perçoit les pensées des gens au passage. Juste un détail, mais c’est un peu plus qu’entendre les pensées, car Megan voit ce qui se passe dans la tête des gens en plus des mots.

« Megan sentit sa peau la démanger. Quelqu’un d’autre se trouvait dans la pièce.

Tout d’abord, il n’y eut qu’un léger mouvement, un bruissement, comme le murmure du vent dans l’herbe. Megan déglutit. Elle espérait qu’il s’agissait d’un membre de Sans Peur, mais elle n’avait pas entendu leur porte s’ouvrir et leurs voix ne lui parvenaient toujours pas. Elle avait la conviction de ne pas être seule dans cette pièce gigantesque plongée dans une obscurité abyssale.

Encore un bruit, une goutte d’eau tombant dans une flaque. Ploc. Elle avait mal aux yeux à force de s’empêcher de ciller. Les ténèbres se pressaient contre eux, les asséchant.

Un léger bruissement répondit à sa tentative d’approche. Quelque chose décampa : de tous petits pas résonnèrent sur le carrelage…»

Cette jeune femme est peu sûre d’elle-même en dehors de son travail. Elle semble fragile, très solitaire il faut bien le dire. En dehors de ces patients, elle ne voit que très peu de gens. Elle ne prendra pas plus d’assurance que cela tout au long du livre, au contraire, elle reste humaine dans tous les sens du terme, enfin sauf son don bien entendu. La première rencontre avec Greyson Dante est plutôt particulière et elle ne m’a pas semblé plus impressionnante que cela. Mais elle donne déjà un caractère teigneux à Megan et de la ténacité de la part de Dante. Ce dernier est sombre, un caractère assez difficile à cerner au premier abord, pour au final se rendre compte qu’il à une ENORME carapace sur ce qui lui sert de cœur. Il à quelques particularités physiques qui sont, je dois le dire, assez sympa à imaginer. Il ne montre pas ses sentiments, c’est un homme qui sert ses propres intérêts en premier, puis ceux de son clan, ou plutôt de son chef Templeton. Cet homme est important autant dans sa hiérarchie que dans sa propre « famille ». D’ailleurs, un petit point qui me semble important : la hiérarchie n’est pas totalement expliquée, mais elle donne une certain aperçu de qui fait quoi et de quels démons peuvent être au service des autres.

Art est plus changeant, je ne le sentais pas du départ, un peu comme un médecin fou, mais plus j’avançais dans l’histoire et plus je le voyais comme le docteur Jekyll/Mister Hyde. Il fait partie d’un groupe du nom de Sans Peur, chose étrange d’ailleurs ce nom. Un autre point que j’aimerai aborder, il s’agit des trois « frères » que j’ai beaucoup appréciés. Les fameux Monsieur Brown. Ces trois là sont fidèles à leur maitre, mais ils apprécient énormément Megan. La scène dans la salle de bain juste avant sa soirée spéciale, lorsque chacun d’entre eux la transforme pour qu’elle soit magnifique est tout simplement drôle et en même temps montre que la jeune femme les a touchés bien plus qu’il ne l’auraient crus. Sinon je déteste le patron de Megan, il ne pense qu’au fric qu’il peut rapporter grâce à la psychothérapeute mais également à la renommée qu’elle pourrait rapporter à sa station de radio.

« - Excellent. Vous savez, quand Richard est venu me parler de cette idée la première fois, je n’étais pas vraiment emballé, mais il à eut raison. Avec votre jolie frimousse, vous êtes le porte-parole idéal pour nous, un nouveau visage pour rajeunir notre image.
Richard la menaçait du regard, mais elle ne comptait pas rester là une seconde de plus à se faire rabaisser.
Pense au contrat que tu as signé, et sur lequel tu ne peux revenir.
- Contente de pouvoir vous être utile. »

Il y à beaucoup d’autres personnages, comme Brian le journaliste qui à des capacités bien au-delà d’un simple humain et qui connait très bien son travail. Un peu trop gentil par moment, mais s’il n’avait pas été là, tout comme Tera, une « amie » de Dante, l’histoire aurait été bien fade. L’apport d’un certain nombre de ces protagonistes apporte beaucoup à l’intrigue. Un certain mélange d’humanité, avec des démons qui ne sont pas tous d’accord sur la marche à tenir envers nous pauvres petits humains qui donnent un très bon ensemble. De plus, le monde que l’auteure nous fait découvrir est surprenant, bien différent du notre. Le bien, le mal, tout cela n’existe pas dans leur monde. Il n’y à que ce dont ils ont besoin qui est prit en compte, le reste importe peu.

J’ai hâte d’en savoir un peu plus, car ce tome met juste en place les gens, les événements et la fin, soit dit en passant nous avons une multitude d’informations en peu de pages, donne juste une envie de se demander ce qui va bien pouvoir se passer entre tous les personnages qui restent en vie, bien entendu. Megan va apprendre à vivre autrement avec une nouvelle perception du monde qui l’entoure et le pire dans tout cela ? C’est tout ce qu’elle à apprit dans les toutes dernières pages. Pour le savoir, il vous faudra le lire, mais j’ai passé un très bon moment en leur compagnie. Ah oui, encore une dernière chose : il faut absolument que j’essaye la recette de la tourte à la viande, car j’avais l’impression d’en avoir l’odeur dans le nez à chaque fois qu’elle, je parle de Megan, en faisait pour toute sa tribu :p
La Confrérie de la Dague Noire, Tome 4 : L'Amant Révélé La Confrérie de la Dague Noire, Tome 4 : L'Amant Révélé
J.R. Ward   
Je suis devenue tellement accro à cette série que je n'ai pas pu attendre décembre: pour la première fois j'ai lu des livres en anglais (je m'épate toute seule!). Je pensais que je n'allis rien comprendre ou que je ne réussirai absolument pas à rentrer dans l'histoire. Et bien pas du tout, à partir du moment où l'on ne se focalise pas sur les mots mais sur le sens général, on comprend tout, on perçoit l'émotion, on rit, on pleure. Enfin bref j'ai adoré et ça m'ouvre de nouvelles perspectives. J'ai lu les 5 derniers tomes en une semaine, nuits et jours, impossible de faire une pause lol. Et c'est géniallissime. Mes tomes préférés sont le 3 et le 8 (sur John, notre bébé), mais le 6 et le 7 sont aussi excellents parce que, plus que les précédents, ils ne se focalisent pas sur un couple, mais sur pleins de personnages, notamment la nouvelle génération: john et ses amis, Blay et Qhuinn, Xhex, Rhev....
J'ai beaucoup aimé le tome sur Butch, même si ce n'est pas celui que j'ai préféré. Il apporte beaucoup de surprises notamment sur l'évolution de son personnage, Marissa est moins tarte que dans les 3 précédents. Et on ADORE l'humour de Butch et Vishous! ils sont trop drôles tous les deux! On aime aussi l'ambiguité de leur relation (V est bi comme Fhury le dit dans le 3e et craque complètement pour Butch de façon très émouvante).
Enfin bref un pur bonheur!

par karen
Liens de sang, Tome 1 Liens de sang, Tome 1
Callie J. Deroy   
Juste Waouuuu !!! Une nuit, un livre ! Un vrai coup de cœur, j'ai vraiment supra-kiffé ! J'en perd mon vocabulaire. Je me suis très vite attachée à Lizzie, Daniel et Julia. Je suis restée beaucoup plus dubitative sur Andrew. Mais j'ai finalement très vite capitulé face à l'incontournable mauvais garçon. Au fur et à mesure de l'histoire je me suis senti peinée pour Daniel. J'ai trouvé qu'il était tellement fidèle, dévoué, aimant, attentionné, altruiste, compréhensif.., peut-être même un peu trop que j'ai eu le cœur brisé pour lui. J'ai aussi beaucoup ri. J'ai apprécié la présence rafraîchissante d'Audrey et j'ai beaucoup aimé la personnalité de Julia. J'ai adoré la fin, et ça a été une torture d'attendre pour lire le Tome 2. Mais il faut bien dormir dans la vie. Bref j'ai passé un super bon moment avec ce livre totalement addictif !

par Shesska
Les Soeurs de la Lune, Tome 10 : Courting Darkness Les Soeurs de la Lune, Tome 10 : Courting Darkness
Yasmine Galenorn   
Je suis à la fois enchantée car j'aime vraiment cette série, à chaque nouveau livre une nouvelle aventure, de nouveaux personnages, de nouvelles attaches, j'ai vraiment accroché à l'histoire de ces 3 sœurs d' Artigo et je suis vraiment triste de ne pas avoir le tome 11 sous la main et apparemment il va falloir attendre un sacré moment pour l'avoir.... je conseil vivement car ce sont de belles aventures, on rit, on pleure, on prend part à leurs souffrances, je n'ai pas vu le temps passé.

par mickaella