Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de GabrielleViszs : Liste de bronze

retour à l'index de la bibliothèque
Exercice de survie Exercice de survie
Sara Bertrand   
J'ai eut la chance de recevoir ce livre, suite à une masse critique et je remercie Babelio ainsi que les éditions Zinnia pour l'envoi. Je l'ai fini il y a déjà un petit moment, juste que je ne savais pas comment écrire mon avis...

Laura est une jeune femme de 17 ans qui a eut un très grave accident de voiture alors qu'elle allait chez des amis. Un camion l'a malheureusement percuté sans possibilité de lui échapper. Une vie qui va être bouleversée ? Non, bien plus qu'une vie, celle de Laura, de ses parents et sa grand-mère, mais tous ceux qui l'entourent tel petit ami et copines d'école.

Laura est jeune, étant prête à entrer à l'université, mais cela devra attendre que l'un de ses genoux soit réparé. Le livre est l'histoire raconté par Laura à ses amies, bien après les faits, bien après tout ce qu'elle a subit : opérations entre autres, mais bien d'autres peines vont s'accumuler. Des pas à suivre difficile, le quotidien qui devient pesant suite aux inconvénients qui s'accumulent. Elle va faire de belles rencontres et de moins bonnes, mais toutes lui apportent quelque chose : l'envie d'avoir un grand frère, un petit-ami, de modifier sa vision des choses en étant poussée. Le seul hic, ce sont les personnages secondaires qui ne font que passer un peu dans sa vie, même ses parents je n'ai pas réussi à m'attacher à eux. J'aime bien le mental de Ricardo, en fait, je pense que c'est lui qui apporte beaucoup au récit. Comme je l'ai écris juste au-dessus, j'ai peu de choses à raconter sur les personnages.

Ce que je regrette c'est le manque d'approfondissement, j'ai eu par moment l'idée que c'était un texte lu qu'elle racontait, sans vraiment avoir beaucoup d'émotions. Je ne dis pas qu'il n'y en a pas, juste qu'il en manque cruellement. Comme si tout ce qui lui est arrivé était arrivé à une autre. En même temps, c'est un livre jeunesse, mais cela n'explique pas tout à mes yeux. Et aussi un point au niveau de l'écriture : entre ce que Laura raconte et les souvenirs, il n'y a pas de différence, par moment j'étais en train de me poser la question de savoir dans quelle époque nous étions.

Une découverte du pays – le Chili – par des codes qu'il faut utiliser avec un téléphone, si on a ce qu'il faut, sinon par ordinateur. Dans un sens c'est original pour faire découvrir les lieux – je suppose – mais pour des personnes qui ne l'ont pas – comme moi – aller sur un ordinateur pour voir en même temps que la lecture, je dois dire que je suis passée à côté.

Pour un livre jeunesse, c'est assez dur comme lecture, la souffrance est évoquée souvent, les drames de la vie sont abrupts. La vie n'est pas rose, certes, mais cela m'a dérangé de lire autant de cumuls et du peu d'espoir. A peine a-t-elle réussi à voir plus loin, qu'on lui met des barrières. Sinon les chapitres sont très courts et j'avoue qu'en étant plus âgée, il m'a manqué des informations, des émotions. Je n'ai pas ressenti réellement les épreuves, juste la relation avec sa grand-mère qui est très importante. Ce qui est peu en comparaison de ce que le livre aurait dû, à mon sens, apporter. Deux mots sur la fin : non achevée. Ce sentiment ne m'a pas quitté en refermant le livre, je l'ai trouvé inachevé. C'est ce qui ressort de ma lecture.

http://chroniqueslivresques.eklablog.com/exercice-de-survie-sara-bertrand-a115061646
Cinquante nuances de Grey Cinquante nuances de Grey
E.L. James   
Que dire... A part que je ne comprends pas l'engouement pour ce roman: c'est mal écrit, l'histoire est d'une banalité affligeante et les personnages manquent d'intérêt. Ana a une certaine tendance à la schizophrénie, elle hésite entre sa conscience et sa déesse intérieure et à part rougir toute les 2 pages et se mordre la lèvre toutes les pages elle ne fait pas grand chose! Quant à Mister Grey lui il est atteint de névrose et cherche à tout contrôler. Il est limite borderline!
Les scènes soit disant BDSM sont sans intérêt, l'auteure aurait du lire Sade, cela lui aurait donné des idées.
Bref, 50 nuances de Grey est un produit purement marketing dont l'histoire aurait pu être éditée par Harlequin!!!

par Evaelle
Sous un ciel d'Orage – Bonus Sous un ciel d'Orage – Bonus
Sarah-K   
Je remercie Sarah K., l'auteur de ce bonus pour l'envoi de ce service presse.

Luc et Romane sont de retour, après juste six mois d'absence entre le premier tome et celui-ci. Quelques événements vont se produire durant ces pages, dont je tairais même si l'un d'entre eux était plus que prévisible. Nous retrouvons également Ethan, Théo, Sarah entre autres...

Ce bonus se laisse lire vite – d'accord, il y a un peu plus de 80 pages – et reste dans la continuité du roman "Sous un ciel d'orage", ce qui est logique comme La Palisse aurait pu le dire. Disons qu'il est sans surprise, les quelques accrochages entre Luc et Romane sont de l'ordre du couple traditionnel telle la jalousie, par exemple. Le fait de voir l'un des deux avec une personne du sexe opposé peu causer des soucis supplémentaires, surtout lorsque les personnages se situent entre les essayages et les vies d'enterrements des futurs mariés. Luc montre une facette plus douce, moins tranché que dans le roman. Il arrive à accepter certains points qu'il n'aurait pas pu auparavant. Quant à Romane, impulsive, elle arrive à rester sur ses positions, surtout concernant une certaine danseuse – il faut dire que la vidéo tournée n'aide pas ! Une vie de couple que tout le monde peut avoir d'une manière générale.

Pas de complexité dans l'histoire, un retour de Théo en douceur – pour ceux qui ont lus le roman, ils comprendront plus facilement, c'est certain – mais rien de très nouveau par rapport au livre. Disons que j'aurais plus vu ce bonus sous forme d'épilogue, plutôt que tout seul, car pour ma part il n'apporte pas énormément de "suite" à l'histoire de Romane et Luc puisque tout ce qui se trouve entre ces pages est la suite logique de leur histoire. Je pense que si le bonus avait été plus loin dans le temps, je l'aurais peut-être un peu plus apprécié, comme faire juste un retour sur leur mariage et montrer leur vie quelques années après, ce n'est qu'une idée, bien entendu. Pour ceux qui aiment les histoires romantiques, ils seront servis car entre les deux personnages principaux, avec leurs hauts et leurs bas, la tendresse qui les unit est bien présente. Pour les autres, il s'agit d'une petite suite qui se laisse lire sans prise de tête.

http://chroniqueslivresques.eklablog.com/sous-un-ciel-d-orage-bonus-sarah-k-a117360608

Minuit, Tome 4 : Le Tombeau de Minuit Minuit, Tome 4 : Le Tombeau de Minuit
Lara Adrian   
Ma déception dû au manque d'épaisseur du livre fût vite compensé par la teneur de ce récit.
Rio, guerrier de la Lignée récemment sacrifié par son ex compagne de sang, erre depuis plusieurs mois dans la grotte abritant la tombe d'un ancien.
Sa mission consistait à sceller la grotte de C4 afin de protéger ce qu'elle enferme des regards indiscrets, mais tout ne se passât pas comme prévu...

C'est dans cet antre du mal absolu qu'il va rencontrer Dylan, une journaliste New-Yorkaise qui va briser sa solitude et sans le savoir le sauver de la fin inéluctable qu'il s'était lui-même choisie.
Persuadé que tous sentiments et envies charnelles étaient désormais derrière lui, quelle ne fût pas sa stupeur lorsqu'il constatât qu'il n'en était rien et que Dylan éveillait en lui ses instincts de mâle les plus primaires.
Ce tome est à la fois touchant et poignant, Rio est un être blessé et torturé depuis sa plus tendre enfance et la trahison d'Eva n'a fait qu'affirmer à ses yeux le monstre qu'il est.
Toutefois dans les bras de Dylan, notre guerrier est submergé par des émotions multiples et exacerbées jamais ressenties, et cette compagne indépendante et fière, lui ouvrira un monde empreint de désirs, passion et volupté jusqu'alors inégalée.
La splendeur du plus grand l'abandon dans une totale confiance.
UN PUR PLAISIR !

par ccmars
Minuit, Tome 2 : Minuit Écarlate Minuit, Tome 2 : Minuit Écarlate
Lara Adrian   
Une bien agréable surprise pour ce deuxième volet ! Autant le premier m'avait laissé une impression de "déjà vu", autant celui-ci a été à la hauteur de mes attentes.
Nous avons ici Dante, un guerrier charismatique au charme Latin, frappé par une malédiction qui lui fait entrevoir sa propre mort à travers des visions récurrentes. Et Tess, une vétérinaire humaine, fuyant un passé en s'abrutissant dans le travail.
Au cours d'une soirée où Dante traquait d'éventuels "Renégats", il découvre que la drogue actuellement sur le marché sous le nom "d'Ecarlate", annihile les vampires de la "Lignée" en "Renégats", en accroissant leur "Soif de Sanguinaire". Cette première constatation suivie d'une rencontre musclée, amènera Dante sur le seuil de la clinique vétérinaire de Tess, plus mort que vif...
Aux inconditionnels de "La Confrérie de la Dague Noire": ne soyez pas frileux et ne boudez pas cette série (à cause de similitudes), qui après tout nous est recommandée par J.R. Ward en personne, nous encourageant à découvrir le monde de Lara Adrian.
Ce n'est bien entendu que mon opinion ;-).

par ccmars
Immortel, Tome 2 : Secrets Immortel, Tome 2 : Secrets
Claire Wallaert   
Avant de parler de ce qu’il y a dans le livre, je voudrais parler de la couverture faite par Fleurine Rétoré, je dois dire qu’elle est magnifique. Gardée dans le même ton que celle du premier tome, la femme représentée dans cette robe est splendide. De plus c’est simple, sans fioritures laissant ainsi le titre et l’image en premier plan.

A peine mariée et déjà veuve et morte. Elle ne supporte plus sa vie et s’enfuit au Canada avec sa meilleure amie Kika et sa fille, Arwenn. Nell va faire la rencontre de quatre jeunes hommes, différents de part leur nature, mais qui vont l’aider dans le développement de ses pouvoirs, mais également dans sa double nature. Son passé va lui revenir en force, l’obligeant à revenir en Belgique plus vite que prévu. Blanche s’amuse à ses dépends, mais un autre danger rôde en la personne de Guelden. La mort, la jalousie, les envies, le désir… nombre sentiments vont tourner autour d’elle et de sa famille ainsi réunit. Un affrontement sera de taille et des décisions difficiles à prendre. Les choix de Nell ne seront pas toujours appréciable, ni apprécié et Robby dans tout cela ? Avec elle, il n’a pas son mot à dire, reste juste à savoir s’il se laissera faire une fois de plus.

La suite : http://chroniqueslivresques.eklablog.com/immortel-tome-2-secrets-claire-wallaert-a109207290
Les Soeurs de la Lune, Tome 7 : Bone Magic Les Soeurs de la Lune, Tome 7 : Bone Magic
Yasmine Galenorn   
Un chouia déçu par ce tome;
Certes, le plaisir est immense de retrouver cet univers et les personnages, mais le côté cul m'a dérangé dans ce tome.
Je ne me souvenais pas que camille était aussi branchée à ce niveau-là. certes, je me souvenais que elle était plu slibérée que ses deux soeurs, mais pas qu'elle couchait aussi souvent.
Je ne suis pas prude, loin de là, mais j'avoue que le vocabulaire employé était particulièrement refroidissant. Le "j'aime ta bite", quand elle couche avec Trillian, hem... On est loin de l'érotisme sofistique de JR Ward !
Bon, à part ce léger point, j'ai aimé : l'intrigue, et toute la magie de l'univers.
Vivement la suite !

Les mémoires Fantastiques Les mémoires Fantastiques
Astrid Causse   
Je remercie les éditions Erato pour l’envoi de cet ebook. Un petit mot sur la couverture, elle est très belle et m’a fait penser, à tort, qu’il y aurait des anges :p

Il s’agit d’un vieil homme, Théophile, qui sent que sa vie approche de la fin. Il nous raconte son histoire et plus particulièrement un voyage qu’il a fait avec sa tante, du prénom de Christel, vers Avoriaz. Sa tante à eut la chance de gagner un voyage pour deux, mais avant de le proposer à Théophile, va le faire mariner un peu. Après cette brève période d’incertitude, ils vont donc se retrouver dans cette ville, en plein festival du cinéma et du fantastique, ce dont Théophile adore. Lors de son exploration, le jeune homme va rencontrer une personne particulière dans une petite boutique qui ne paye pas de mine de l’extérieur. Mais à l’intérieur, le décor est bien différent, tout ce qu’aime le jeune homme est présent et même au-delà. Des questions viennent le tourmenter. Comment l’homme de la boutique peut savoir autant de choses ? Pourquoi est-il entré ? La magie existe-t-elle vraiment ?

Théophile est un personnage intéressant, pas assez approfondi à mon gout, il manque des détails que nous pourrions facilement retrouver dans une nouvelle plus imposante, voire un roman. Si l'auteure lit mon avis, peut-être que cela lui donnerait des idées ? Mais ses sentiments sont très bien présentés, que se soit lors de sa frustration de ne pas être celui choisit par sa tante, que sa joie qui explose lorsqu’il arrive dans la ville et découvre ses merveilles. Christel est une petite coquine, en tout bien tout honneur, mais elle est malicieuse, s’amusant avec les émotions de son neveu, tout en douceur. Quant à l’homme de la boutique, Desmont, c’est un petit malin, peut-être utilise-t-il une boule de cristal, qui sait ?

L’histoire est très courte, trop courte à mon gout car pour ma part il manque des éléments, de quoi étoffer un peu plus le fantastique en lui-même, à peine entré dans ce monde que nous en ressortons déjà sans avoir eut le temps de savourer. L’auteure écrit très bien, elle nous emporte très facilement dans l’histoire de ce vieil homme, mais il m’en faudrait plus, plus de pages. Je suis sûr que l’histoire complète de sa vie serait une très bonne lecture. Dans tous les cas, j’ai beaucoup aimé la fin de cette nouvelle, un cercle perpétuel de la vie et ce Kevin va avoir les yeux qui brillent de mille feux.

http://chroniqueslivresques.eklablog.com/les-memoires-fantastiques-astrid-causse-a109206936
Engrenage Fatal, Tome 1 Engrenage Fatal, Tome 1
Astrid Causse   
Cela faisait un moment que j’en avais entendu parler, déjà du fait du partenariat entre l’auteure et le blog, mais aussi sur la toile, et lorsque, Astrid me la fait parvenir suite à une demande de service presse de sa part, j’en étais ravi.

Emeraude Langevin, surnommée Amy quitte la France suite à un problème (non-dit au début, sinon se ne serait pas drôle) pour New York. Entre ses études et son boulot de serveuse les années passent très vite et en un prologue nous arrivons à 5 ans plus tard. Ce qui soit-dit en passant est parfait comme l’histoire ne débute réellement qu’à ce moment précis. Je trouve que l’auteure à très bien fait de nous éviter toute sa vie jusque là. Sa rencontre avec Jensen Sheridan, un milliardaire très connu dans ce pays, va faire de sa vie un enfer ! Oui, oui, vous avez bien lu, un véritable engrenage qui s’infiltre autour de la personne d’Amy et qui ne la laissera plus dans sa petite vie tranquille.

J’ai eut très peur, je l’avoue de me retrouver avec une copie de tout ce qui se fait en ce moment – vous m’aurez comprise, entre la jeune et fraiche femme qui travaille dur pour pouvoir se payer son appartement et le beau gosse milliardaire qui à un passé des plus sombres et qui la veut dans ses filets. Et bien pas du tout ! Sauvé ! Emeraude est une jeune femme qui à du caractère et qui veut oublier son propre passé, non elle n’a pas de cadavres dans un vieux placard, quoique… mais elle va de l’avant. Par contre elle à un don – je ne dirais pas en quoi il consiste – mais elle ne s’en sert presque pas, alors que dans une situation pareille, je ferais tout pour savoir et surtout je ne resterais pas dans le néant. Elle m’a juste légèrement énervé à partir du moment où elle se pose un milliard de questions tout en se la fermant. Au bout d’un moment, il faudrait qu’elle crache le morceau, car à force de tergiverser, j’en venais à me dire qu’elle n’avait pas envie de vivre. A un moment donné, au tout début, la scène qui se passe dans les toilettes et suite à cette scène, ses réactions m’ont laissé perplexe. Comment une femme peut préférer laisser couler plutôt que de se défendre ? Surtout qu’elle avait un témoin… Mais bon, c’est le choix de l’auteure.

Jensen est un homme – oui, je vous l’assure :p – qui trompe énormément son monde. Il joue un rôle qui lui va presque comme un gant et personne ne s’en est rendu compte jusqu’à maintenant, pas même notre héroïne. Il a la classe et la prestance d’un homme riche et célèbre, et son comportement semble exemplaire. Mais tout est en surface, Jensen cache son jeu et il n’est pas celui qu’il prétend être. J’ai été agréablement surprise de ce qu’il est réellement, même si cela a été fait très rapidement. Il est par contre loyal et très amoureux. Ce qui m’a étonné ce fut le fait qu’il soit si vite amoureux de la jeune femme, mais l’explication est donnée à un moment précis du pourquoi cela semble si prompt, à Emeraude et au lecteur.

Nous faisons ensuite la connaissance de Georges, le chauffeur de Jensen qui, au premier abord, est un homme sage, respectueux et fidèle à ses engagements. Les amis d’Emeraude sont importants pour elle, ce qui est bien dommage suite aux événements qui vont se produire. Certains protagonistes sont très bien travaillés, je pourrais presque dire quelle serait leur couleur préférée, tandis que d’autres un peu moins, surtout au niveau des méchants, ce que je regrette fortement. J’aurais aimé en savoir plus sur Michelle et son compagnon d’infortune principalement, ces deux-là semblent s'être bien trouvés, même si apparemment Michelle porte le pantalon dans leur "couple". Je vais avouer que j’ai adoré Georges, car lui aussi cache très bien son jeu et que je ne le voyais pas du tout ainsi. Oh un gros coup de cœur pour Jared, lui, il m’a fait mourir de rire par moment. Il retourne sa veste si souvent que je pense que lui-même ne sait plus où donner de la tête ! Il y a beaucoup de personnages secondaires qui mettent encore plus de mouvements au livre et dont je ne vais pas parler, il vaut mieux découvrir par soi-même.

Entre meurtres, tentative de corruption et/ou d’homicides, agressions au passage, courses poursuites avec tous les moyens du bords, et bien d’autres encore, le livre ne manque absolument pas d’actions et de rebondissements, c’est certain. Par contre il y a tout de même un problème de taille, c’est que les actions sont très rapides, à tel point qu’à un moment je me suis posé la question de savoir si j’avais bien compris tel ou tel passage et donc je suis revenu en arrière pour être sur. Je pense, mais ce n’est que mon avis, c’est qu’il aurait fallu étoffer un peu plus au niveau des scènes d’actions, mettre un peu plus de temps entre chaque, car nous n’avons pas le temps de souffler qu’il faut déjà repartir ailleurs. Quelques coquilles trainent, rien de méchant, quelques lettres qui manquent à des mots, comme des "e" à envie – qui deviennent envi – ou des concordances de temps qui m'ont paru étrange, mais comme je dis, cela ne m’a pas empêché de le lire d’une traite.

Il s’agit d’une histoire qui au départ parait simple, mais où tout se complique. La question est surtout : A qui Amy peut faire confiance ? Car c’est là tout le problème, la confiance n’est pas facile à donner et dans ce cas de figure, tout le monde devrait raser les murs et surveiller ses arrières. A part le comportement de l’héroïne qui m’a laissé perplexe et la rapidité à laquelle les actions se passent, j’ai passé un bon moment de lecture. Sachez également qu’il peut très bien être lu comme un livre sans suite, car la fin s’arrête de manière à ce que l’intrigue soit également terminée comme il se doit.

mon avis complet ici : http://chroniqueslivresques.eklablog.com/engrenage-fatal-tome-1-astrid-causse-a108990542
La liste La liste
Siobhan Vivian   
Bon, pourquoi je me suis lancée dans ce livre ? Bonne question, cela parle de lycée, dont je n’ai pas gardé de bons souvenirs, tout comme le fait que la 4eme de couverture était étrange, me ramenant des années en arrière.

8 filles, 4 qui sont nommées les plus belles du lycée et donc les 4 autres qui ont eut l’honneur d’avoir la palme de la plus moche de leur classe. Une liste qui ne va pas que s’afficher partout, jusque dans les moindres recoins du lycée, mais vous aurez également cette fichue liste dans la tête de tous et plus particulièrement les 8 jeunes filles dont leur vie va radicalement changer à la suite de l’affichage. La tradition, il n’y à que cela de vrai… Sympathique comme tout (Ironie quand tu nous tiens) Que se soit au lycée ou ailleurs, les apparences sont ce qu’il y à de plus importants pour un bon nombre de personne. Cette histoire nous montre simplement du doigt que celui qui est différent n’a pas sa place. Mais une question toute simple : Ne serions-nous pas tous distincts les uns des autres ? Qu’est-ce que la beauté ? L’aspect physique ? L’enveloppe corporelle n’est rien sans un cœur qui bat en dessous.

Danièle, Abby, Candace, Lauren, Sarah, Bridget, Margot et Jennifer vont l’apprendre à leurs dépends. Ne rien montrer ou au contraire ne pas cacher ce que la liste peu inspirer comme envie de… meurtres ? Etre montré du doigt, que l’on fasse partie des belles ou des moins belles n’est pas agréable au bout du compte. Celui qui ose dire que c’est le top, je ne le comprendrais pas. Comment pouvoir se dire qu’être vu pour une raison ou une autre est…bien ? Cela signifie être sous les feux des projecteurs tout le temps, ne plus avoir de vie ‘privée’, entre autre.

J’ai eut un peu de mal au début avec tous les prénoms et les classes, obligé de chercher avec la 4eme de couverture, qui était qui et au bout d’un moment, ouf, tout était rentré dans ma petite tête de moineau :p.

Danielle adore la natation et par conséquent elle n’est pas une petite chose, mais à des muscles qui lui permettent de faire le sport qu’elle à comme passion. La réaction de son petit ami montre bien à quel point le regard des autres et surtout de ces copains est important. Dommage pour lui, il ne sait pas ce qu’il perd. Abby est une petite nouvelle, qui se trouve jolie et qui d’après la liste est la plus belle. Sa vie va devenir très vite infernale, mais pas uniquement à cause de la liste. Elle ne sait pas où elle met les pieds et voudrait être plus grande, déjà. J’ai beaucoup aimé sa sœur, Fern. Elle est plus âgée, se trouve au même lycée et connait cette tradition de m…e. Elle gère à sa façon les études, sa propre vie et malgré que les deux sœurs ne semblent pas plus que cela s’apprécier, nous pouvons ressentir que malgré tout ce qui va leur arriver, Fern aimerait que sa petite sœur ne soit pas aussi nombrilisme et la tire vers le haut.

Candace était la plus populaire, celle dont tout le monde rêve de devenir SA meilleure fausse amie (oui, oui, je me comprends parfaitement). Elle était le canon de beauté que tous les mecs rêvent d’avoir, mais alors pourquoi serait-elle la pus moche cette année ? Lauren est la petite nouvelle, vivant seule avec sa maman depuis des années, elle va apprendre ce que c’est que d’être le point de mire des lieux. Son charme naturel et sa timidité va changer au cours de cette semaine. Oui, je savais bien que j’avais oublié de dire une chose : La liste est sorti le lundi et nous pouvons connaitre tout ce qui se passe jusqu’au samedi soir suivant. Une petite semaine, juste avant le bal de début d’année.

Sarah et Bridget. Ce sont les deux jeunes filles qui me sont le plus proche. Entre la première qui est rebelle – non je ne le suis pas, juste que sa réaction aurait pu largement être la mienne – et la seconde qui se dénigre tout le temps – comme j’entends souvent à mes oreilles – j’ai eut mal au cœur. Sarah m’a fait penser à un animal sauvage, qui veut faire croire qu’elle se fiche éperdument de cette foutue liste, mais elle va tout faire pour montrer encore plus sa différence. Quand à Bridget, elle à une maladie, dont je tairais le nom, mais qui me désole réellement. A quoi tous ses sacrifices si c’est pour que sa santé lâche ? Juste pour que le regard des autres changent? (Ok, à cet âge-là, on ferait n'importe quoi, mais au final, en grandissant, on se rend compte que cela nous à bouffé la vie)

Et enfin les deux dernières : Margot et Jennifer. Entre les deux, je ne m’attendais pas à ce type de passé, mais encore une fois, le regard des autres à tranché sur leur lien. Concernant Jennifer qui est pour la 4eme fois consécutive la plus moche du lycée – promis, je ne dévoile rien car ceci est dit en résumé – je n’ai pas réussi à être triste ou horrifiée. Je me suis juste dit que cela devait les amuser de continuer à persécuter la même personne et la pitié était pour ceux qui ont mit son nom sur sa liste, tous les ans. A force, la cruauté des actes sont encore plus importants que celui des paroles.

Savoir qui à affiché et donc écrit ce bout de papier, pour ne pas dire torchon), cela va relever des fonctions de la nouvelle directrice qui, elle, n’apprécie pas du tout ce système. Va-t-elle réussir à le savoir ? Hum, il faut lire pour le savoir. Je ne dirais pas que ce livre est passionnant, je dirais juste qu’il est bien écrit, que plus j’ai avancé dans la lecture et plus mes soupçons allaient vers l’un ou l’autre des personnages, mais je me suis trompée, lourdement. Et au final, je comprends la réaction de cette personne, même si je n’adhère absolument pas à ce geste. Pour ma part, il y à beaucoup de protagonistes qui rentre en ligne de mire, entre les 8 filles et leur famille, les amis, les autres lycéens, il faut bien suivre et ne pas se précipiter pour le lire, autrement, vous pouvez revenir en arrière pour combler les trous. La fin est brutale, nous arrivons au fameux bal de début d’années, avec tout ce que cela implique, comme l’élection de la reine du bal et du roi, bien entendu.

Dans l’ensemble j’ai bien aimé la façon d’appréhender les choses pour chacune d’entre elles. Les divers points de vue sont intéressants, les choix de chacune sont vraiment disparates. L’auteur a travaillé sur la psychologie des personnages, montrant les forces et les faiblesses de tous, mais je pense que s’attarder sur une ou deux et plus approfondir certains cas aurait été mieux. Je pense à Bridget et son problème, qui aurait pu montrer un peu plus jusqu’où tout cela va amener. L’histoire nous montre que d’une manière ou d’une autre, nous jugeons systématiquement, au premier regard ceux qui nous entourent. Savoir se taire est une capacité que malheureusement beaucoup de gens n’ont pas, ce qui est blessant, vexant pour celui qui s’en prend plein la tête. En un mot : Réaliste, c’est ce qui en ressort en premier dans ce livre.

http://chroniqueslivresques.eklablog.com/la-liste-siobhan-vivian-a108813432