Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Gabriest : Mes envies

retour à l'index de la bibliothèque
Des yeux de soie Des yeux de soie
Françoise Sagan   
19 nouvelles qui nous content l'histoire de personnes qui semblent être heureuse, avoir de quoi l'être en tout cas mais qui sont à la fois triste et seuls. Et sous la plume de Sagan, avec ce style qui lui est propre, c'est un bon moment de lecture que ce petit livre.

par Noone
La laisse La laisse
Françoise Sagan   
C'est le seul livre que j'ai lu de Sagan mais j'ai adoré. L'histoire de cet homme qui ne sait comment se libérer de cet amour étouffant est très bien écrite. Je ne me suis pas ennuyée.

par zoya
Haute fidélité Haute fidélité
Nick Hornby   
En prenant HAUTE FIDÉLITÉ je m'attendais à plonger dans le monde de la musique, à rire, à passer un bon moment et à avoir un message sur la vie. C'est ce que j'ai eu, c'est vrai, mais qu'en partie...

Rob vient de se faire plaquer. Encore une fois. Alors il revient sur les cinq ruptures les plus marquantes de son existence et ce qu'elles lui ont apporté. Puis l'histoire commence, on se retrouve à le suivre dans son quotidien avec sa boutique de disques et son mal-être. Parce que Rob c'est le genre de personnage à se centrer sur lui-même, à se plaindre (beaucoup trop), à ne pas se remettre en question (ou seulement aux vingt dernières pages) et à porter des jugements sur tout et n'importe quoi. Sans oublier ses fantasmes...[spoiler]Le moment où il se plaint qu'avec Laura ce ne soit pas le défilé de lingerie sexy tous les jours m'est resté en travers de la gorge. [/spoiler]

Mon plus gros problème a donc été sa mentalité, comment on cherchait à justifier chacune de ses actions [spoiler]Tromper sa copine pendant qu'elle est enceinte et conduire à son avortement ? Nooon il n'y a rien de mal, par contre le lecteur lui a dû faire bien pire. Demandons-lui de faire une liste des dites choses atroces...[/spoiler] Parce que oui apparemment être célibataire à trente-cinq ans c'est la fin du monde, tout s'arrêter et c'est l'impasse. Alors on devient grincheux, aigri et plus qu'égoïste.

Alors non HAUTE FIDÉLITÉ n'était pas du tout pour moi et j'ai seulement apprécié les références musicales et ça s'arrête là.
La vingt-cinquième heure La vingt-cinquième heure
Virgil Gheorghiu   
Ce livre m’a troublé par l’image qu'il renvoie sur une société déroutée par les engrenages de la guerre. L’histoire est captivante mais terriblement tragique… révoltante même !
Difficile aussi de croire qu'il soit inspiré d’une histoire vraie. Mais en toute vraisemblance, quand on se penche sur l’histoire de la seconde guerre mondiale et sur la société de l’époque, je comprend mieux comment des hommes et des femmes se sont vus briser, broyer, tuer pour leurs croyances, leurs apparences ou leurs supposées origines ethniques.
Il n’y a pas de quoi sourire à l’instar du personnage principal de ce livre quand on voie avec quelle facilité un système étatique (tour à tour fasciste, communiste et démocratique) peu nier et effacer l’homme en tant qu’être et individu en le classant arbitrairement dans des catégories où il se trouve stigmatisé.
Et même dans le contexte abominable de la guerre, la lecture de cette violence excessive est souvent dérangeante. Comment l’homme peut-il être aussi « docile », naïf, sans révolte et accepter autant de souffrances et de mensonges.
Ce roman dénonce l’arbitraire des dénonciations, la légèreté des emprisonnements, la déshumanisation des individus. Et je me pose la question de savoir si un parallèle peut être fait aujourd’hui avec notre société emplie de robots, de machines bureaucratiques, qui nous tracent, connaissent tout de nous. Ses machines nous remplacent de plus en plus, nous infantilisent, nous rendent inutile, comme les théories de l’époque qui vidaient l’homme de son être, où l’homme était avalés par « la machine » et condamnés à vivre cette vingt cinquième heure où il n'est plus.
Un livre dérangeant qui parle d'une page de notre histoire qu'il ne faudrait pas oublier... au risque de la revivre.

par RMarMat
La Force du désir La Force du désir
Willy Pasini   
Un livre intéressant , pas de verbiage parfois propre aux psychanalystes qui semblent être les seuls à se comprendre, des idées clairement exposées

par omireo
Wagon-lit Wagon-lit
Joseph Kessel   
Ce voyage frénétique et fantasmé vers la Russie m'a enthousiasmée.
J'ai été très surprise par l'écriture de Kessel, dans laquelle on peut se plonger avec une facilité déconcertante. C'est vraiment très bien écrit, sans lourdeur. La narration joue également beaucoup sur cette facilité à se plonger dans l'histoire puisque Kessel est le narrateur de sa propre histoire, il nous raconte un fragment de vécu, se positionne en protagoniste et nous interpelle par le « tu » qui nous implique dans son récit. On aurait presque l'impression que l'auteur nous raconte son périple à voix haute.
L'histoire de son voyage en devient alors très immersive et on suit avec attention toutes les petites péripéties (souvent cocasses il faut l'avouer) qui lui arrivent.

par x-Key
Du dandysme et de George Brummell Du dandysme et de George Brummell
Jules Barbey d'Aurevilly   
Présentation de l'éditeur
Romancier flamboyant des passions et des ombres, critique féroce et polémiste hors pair, Jules Barbey d'Aurevilly (1808-1889), dit le "Connétable des Lettres", fut aussi un dandy singulier qui cultiva une mise exemplaire et cet "art aristocratique de déplaire" cher à Baudelaire. Dans son essai historique et humain sur la vie et "l'œuvre" de George Bryan Brummell (1778-1840), il trace le portrait du "Beau" anglais qui éleva la toilette au stade suprême, et fut l'insolent souverain des élégances de son temps, avant d'être déchu de la faveur du prince de Galles, et de finir sa vie en France dans la misère et la folie. A travers ce destin, et cette figure qui apparaît comme le Dandysme incarné, Barbey d'Aurevilly défend au-delà l'éclat de la grâce et d'une certaine philosophie de l'être et du style où l'on trouve beaucoup de lui-même.

par Moocky
Boni de Castellane Boni de Castellane
Eric Mension-Rigau   
Un personnage fascinant à découvrir ce Boni de Castellane! Dommage que cette biographie soit si fastidieuse à lire...

par Armide
Nocturne indien Nocturne indien
Antonio Tabucchi   
un bouquin court mais tellement envoutant j'ai adoré le livre et également le film c'est rare que les deux soient bons mais c'est une vision des possibles de ce livre a lire !

par cathardy7
La Rose de Java La Rose de Java
Joseph Kessel   
919, Extrême-Orient.
Après avoir parcouru la moitié du monde pour servir en Sibérie, deux lieutenants aviateurs français regagnent leur patrie. Ils sont très jeunes, ardents à vivre vite et fort : alcool, jeu, rixes et femmes.
Ils embarquent à Kobé (Japon) sur un vieux cargo hollandais, la Rose de Java, qui doit les mener à Shanghaï. Ils croyaient y trouver quelques jours de repos, mais ils découvrent à bord une jeune femme surnaturellement belle, séquestrée dans une cabine par un vieil Anglais. Qui est cette femme ? Et lequel des deux jeunes gens en fera sauvagement la conquête au péril de sa vie ? Telle est l'histoire que nous conte sans laisser un instant de répit au lecteur, l'un de nos plus grands romanciers de l'aventure.


par erouchko