Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Gaelle-Gallou : Ma PAL(pile à lire)

retour à l'index de la bibliothèque
Son carnet rouge Son carnet rouge
Tatiana De Rosnay   
La quatrième de couverture se résumant en une seule phrase plutôt accrocheuse, j'ai décidé te tenter la lecture.
Je pensais qu'il s'agissait d'un roman, c'est en fait une succession de nouvelles ayant pour thème commun l'adultère et dont une donne son titre au livre.
Onze nouvelles en tout, vite lues dans un style assez fluide mais rien d'exceptionnel.
La présentation de ce livre était assez croustillante, je la trouve largement surévaluée.
Sur les onze nouvelles, deux sortent du lot "Son carnet rouge" et "Hôtel Room" dont les chutes sont, selon moi, les mieux réussies.
Dommage pour les autres, le thème paraissait intéressant.
Les titres des onze nouvelles sont les suivants, je résume chaque nouvelle en une phrase :

"Son carnet rouge" : Jeanne se plaint d'un mari trop sage, trop fidèle, trop sérieux.
"SMS" : Emma découvre que son mari la trompe. Elle téléphone à SOS couples en détresse.
"La jeune fille au pair" : Jean trompe sa femme avec la jeune fille au pair.
"Le répondeur" : Charles apprend malheureusement à sa femme Lola à se servir d'un répondeur téléphonique.
"Le cheveu" : une femme apprend que son mari mène une double vie.
"La clé USB" : les étranges révélations de Hubert à Thérèse, via une clé USB.
"Le mot de passe" : l'histoire de Hunter Logan, une Américaine venue étudier à Paris.
"Le Toki-Baby" : Louise achète un genre de talkie Walkie pour être rassurée lors de la venue de son bébé.
"Le bois" : un homme marié fait chaque soir un détour par le bois, en raccompagnant la baby sitter.
"Hôtel Room" : la lettre d'un amant à sa maîtresse pour lui annoncer une rupture.
"La brune de la rue du Ranelagh" : Eugénie apprend que son mari se rend régulièrement chez une inconnue.

par SuperNova
Le Voleur d'ombres Le Voleur d'ombres
Marc Levy   
Tout simplement magnifique, c'est pour moi et de loin l'un des plus beau roman de Marc Levy, il me fait un peu penser à "Ensemble c'est tout " de Anna Gavalda, les personnages sont touchants , solidaires. Tout à fait pas comme les autres, rien à avoir avec les autres romans de Marc Levy, au début je me suis dit "mais c'est quoi ça..." et au final j'ai adoré, je dirais même que l'histoire m'a beaucoup émue... !! Juste un Hic, la transition entre l'enfance et l'age adulte n'a pas été faites subtilement et je me suis demandé si je n'avais pas raté quelques pages... Mais bon le résultat est quand meme magnifique. J'adores !!!!!!!!!!!!!

par Orchydea
Les Enfants de la liberté Les Enfants de la liberté
Marc Levy   
Un livre très émouvant, bouleversant... le plus personnel je pense de Marc Lévy puisque c'est l'histoire de son père et de son oncle... on revit la deuxième guerre mondiale et les faits de la résistance sous un oeil différent.
Vivons pleinement cette magnifique LIBERTE en mémoire de tous ceux (et celles) qui se sont battus pour ELLE
A LIRE ABSOLUMENT c'est un devoir de mémoire !!

par antmatt
L'Étrange Voyage de Monsieur Daldry L'Étrange Voyage de Monsieur Daldry
Marc Levy   
Une histoire de recherche de son passé et d'une amitié qui se transforme en une belle histoire d'amour.
Mémoire piégée Mémoire piégée
Nicci French   
[spoiler]Nathalie a été tuée et violée par son frère Claude,[/spoiler]

par EMma27
Mes amis, mes amours Mes amis, mes amours
Marc Levy   
Une magnifique histoire d'amitié entre deux hommes. Dommage que la fin soit si rapide et que l'on ne connaisse pas l'identité de Pepinot. J'ai beaucoup aimé l'allusion à Et si c'était vrai ...
Quand sort la recluse Quand sort la recluse
Fred Vargas   
Il y a du suspense, de l'angoisse, des personnages toujours riches, complexes et intéressants. Un livre qui résonne avec les problématiques actuelles de droits des femmes et de lutte contre le harcèlement sexuel, et l'écoute des victimes. Des visions assez effrayantes des recluses - dans les deux sens. Mais j'ai trouvé que la fin traînait en longueur, peut-être parce que j'avais deviné l'identité du coupable.

par Laurien
L'Unité Alphabet L'Unité Alphabet
Jussi Adler Olsen   
L’unité Alphabet de Jussi Alder Olsen
Bryan Young et James Teasdale, amis d’enfance sont pilotes britanniques dans la RAF pendant la seconde guerre mondiale. Lors d’une mission de reconnaissance aérienne en territoire Allemand, leur avion est abattu. Les deux hommes blessés tentent de survivre en sautant dans un wagon transportant des officiers SS blessés et en profitent pour changer d’identité en se faisant passer pour des allemands blessés et traumatisés psychologiquement. Leur transfert avec les autres blessés dans un hôpital militaire appelé Unité Alphabet va être le début de terribles traitements. Les deux hommes continuent de feindre la maladie mentale aidés en cela par les électrochocs et les substances chimiques ingérées. Bryan réussi à s’échapper et trente ans plus tard il tente de retrouver la piste de James.
L’unité Alphabet est mon premier livre d’Adler-Olsen certes tout n’est pas parfait , j’ai eu bien du mal avec la crédibilité à certains moments dans le livre ou à certains points qui m’ont semblé illogiques mais cela ne m’a pas empêché de prendre du plaisir à ma lecture surtout dans la première partie prometteuse du livre qui est menée avec rythme et possède une forte intensité j’ai crains à chaque instants qu’ils ne soient démasqués. A ce moment là, les pages se tournaient toutes seules. C’est un superbe et infernal thriller psychologique. Découvrir un autre versant de la grande histoire était passionnant et terrible à la fois. Les hôpitaux psychiatriques vus comme des refuges pour déserteurs étaient un excellent point de départ.
La suite est différente de part la temporalité puisqu’elle commence trente ans plus tard, beaucoup de personnages aussi et un petit côté fouillis avec trop de coïncidences. On perd de l’intensité dans la tension et du coup je ne me sentais plus connectée avec l’histoire et le dénouement m’a semblé plat. Bref j’ai moins accroché alors que l’intrigue reste intéressante et originale. Une chose est certaine, c’est que c’est très bien écrit dès son premier roman Jussi Adler-Olsen possède une belle maîtrise, ses personnages sont recherchés, son style fluide et haletant et une grande connaissance sur le sujet et les nazis. Bonne lecture.
Je suis le genre de fille Je suis le genre de fille
Nathalie Kuperman   
C'est un livre assez difficile à commenter, j'ai trouvé l'écriture assez agréable, mais il me manquait un petit fil conducteur durant la lecture, une pointe de suspense. La narratrice nous explique sa vie, quelques situations, le quotidien. Elle est un peu pathétique à certains moments, avec les hommes, touchante à d'autres, avec sa fille ou dans son ressenti vis à vis de sa mère, globalement elle a du mal à comprendre ses relations avec les autres, ce qu'ils veulent/attendent/pensent d'elle. Difficile d'en dire plus sans tout dévoiler, j'ai passé un bon moment à le lire sans qu'il me laisse une marque indélébile.

par Bouboule
Passager 23 Passager 23
Sebastian Fitzek   
C'est le premier roman de Sebastian Fitzek que je lis et je suis positivement surpris.
Avant de commencer le livre, j'ai pensé qu'il s'agirait d'un crime ordinaire sur un bateau de croisière, avec un détective qui va le résoudre, du genre Agatha Christie, un "petit" thriller "soft" quoi. Mais je me suis complètement trompé.
Fitzek ne nous épargne pas. Dès le premier chapitre il commence fort et ceci jusqu'à la fin. On est dans du lourd, de l’horreur, de l’indicible, du psycho. Chaque chapitre se termine par une phrase forte qui pousse le lecteur à vouloir continuer à lire.
Je reprends une pensée que l'auteur a écrit dans le roman: Qui est le plus grand psychopathe? L'auteur qui s'imagine et écrit ce genre de choses? Ou le lecteur qui lis ce genre de chose?

par NtrLuca