Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Galah : J'ai lu aussi

retour à l'index de la bibliothèque
Les Enchanteurs, Tome 3 : 18 lunes Les Enchanteurs, Tome 3 : 18 lunes
Margaret Stohl    Kami Garcia   
Intense. Dévastateur. Palpitant. Voilà ce que je retiendrais de 18 Lunes. Je viens juste de le finir et j'en suis complètement retourné. Écrire un avis cohérent après une telle lecture risque d'être coton... Ce roman, je ne l'ai pas adoré, j'ai fait plus que ça. J'ai totalement succombé à son histoire, à ses personnages et à son univers.
Ouaw. Quelle lecture, franchement. J'avais vraiment hâte de retrouver Ethan, Lena, Link, Ridley, Liv et tous les autres protagonistes. Maintenant que je les ai quitté, j'ai une boule au ventre... Et ce n'est rien comparé à ce que je ressens quand je me dis que je ne plongerai plus dans l'atmosphère unique et palpitante si propre au roman avant l'année prochaine. Parce que c'est vrai, je dois bien me l'avouer, je suis tombé amoureux du sentiment que me procure cette saga... Vous savez, cette sensation de fondre dans chaque page, dans chaque mot, d'être ancré dans l'histoire à peine le roman effleuré. J'avais l'impression de créer des murs encore plus épais que d'habitude autour de moi quand je lisais pour m'enfermer dans l'intrigue si exceptionnelle de 18 Lunes.
Car oui, ici l'intrigue nous étreint sans peine pour nous rendre accro au livre. Pourquoi ? C'est très simple... J'étais déjà fan de la saga après avoir lu 17 Lunes. Je ne pouvais plus attendre pour en lire la suite. J'avais peur qu'en en attendant trop de 18 Lunes, je risquerais d'être déçu. Hé bien en fait, c'est le contraire qui s'est produit. Quel bonheur de lire ce roman. On retrouve Ethan et Lena après les terribles épreuves qu'ils ont traversé suite à l'Appel de celle-ci pendant sa Dix-Septième Lune, et ils sont toujours aussi fous amoureux l'un de l'autre. Sauf qu'après un temps d'accalmie, les choses à Gatlin - comme dans la vie d'Ethan - ont pris une très mauvaise tournure.
En effet, il semblerait que l'Apocalypse soit en train de frapper de plein fouet la petite bourgade tranquille. Entre vagues de chaleur intense, l'apparition d'une infinité de criquets, sécheresses, et le fait que certains Enchanteurs commencent à perdre leurs pouvoirs, aucun de ces signes ne permet de prévoir un avenir certain pour le couple... Et les innocents qui vivent dans le village. Mais qu'est-ce qui cause ces mystérieux changements ? Qui, ou quoi, est à l'origine de tant de bouleversements ? C'est ce que vont tenter de découvrir nos deux personnages principaux, entourés d'Amma, de Macon et de leurs amis.
Mais ce n'est pas tout ! Quelques changements se sont aussi opérés sur deux personnes : Ridley et Link. Haaa ces deux-là, qu'ils m'ont fait rêver ! Entre Link qui est devenu un Incube et Ridley qui a perdu ses pouvoirs de Sirène, ils forment au début du livre un vrai petit couple. Puis quelle joie de les retrouver ! Surtout Link. Il m'aura fait sourire tout le long de ma lecture. Entre la découverte de ses pouvoirs, sa nouvelle popularité auprès des filles et son amour touchant pour Ridley, Link prend de l'épaisseur et devient un personnage touchant et émouvant.
Il en va de même pour Ethan et Lena... Halala, je venais à peine de les découvrir que j'étais déjà emporté dans l'histoire. Ils forment un couple magnifique, attachant et attendrissant. Leur passion transpire presque du livre. A eux deux, ils m'ont fasciné de par leur amour et par la complicité qui les unit. Je ne sais même plus combien de fois j'ai frissonné en lisant les passages dans lesquels ils étaient seuls. A vivre leur idylle, à s'aimer en paix. Jusqu'à ce que tout se corse. Jusqu'à ce que frappe le chaos.
Je dois préciser que le titre VO, Beautiful Chaos, colle parfaitement à 18 Lunes. Nous sommes submergés par le désordre le plus total. Tout a été chamboulé par l'Appel de Lena et ses pouvoirs. L'Ordre des Choses va devoir être revu totalement. Et tant que cela n'aura pas été fait, c'est le chaos et la destruction que tout le monde devra affronter. Lena et Ethan vont donc devoir se battre pour leur survie. Ils vont devoir affronter les choix qu'ils ont fait. Assumer les conséquences de ces derniers. Et comprendre quels sont leurs rôles au sein de cette catastrophe.
18 Lunes est donc un roman qui va tout remettre en question, mais c'est également un ouvrage qui nous permet de remonter le temps et d'en apprendre plus sur des protagonistes encore peu exploités. C'est ainsi que le passé de Sarafine, la mère de Lena, va nous être révélé. Il s'avère qu'avant de devenir Ténèbres, elle était une femme aimante et pleine de Lumière. Enfin, je vais vous laisser découvrir tout ça par vous même, ça vaut le coup.
C'est donc dans ce monde palpitant et à couper le souffle que nous traversons le coeur d'une intrigue frappante et marquante. J'ai complètement fondu pour 18 Lunes... J'adore son univers, les impressions qui sortent du livre, la foultitude de sentiments que tous les héros nous permettent de recevoir. Mais tout cela ne représente qu'une petite partie des sensations que j'ai ressenti face à ce que j'ai éprouvé pendant ma lecture des dernières pages. Là, j'ai réussi avoir les larmes aux yeux et le coeur serré voire même brisé.
Oui, la fin de 18 Lunes est aussi captivante que son contenu : elle provoque le chaos en nous. Je ne me rappelle même plus de ce que l'on m'a dit pendant que j'arrivais au terme de ma lecture. Et je suis sûr que j'ai répondu, en plus... Mais... Comment vous dire... Comment retranscrire les explosions d'angoisse et de fascination qui ont pris possession de mon estomac et de ma gorge face aux ultimes pages ? Je peux juste vous dire que la fin m'a tué. J'en soupire encore... Comment est-ce possible ? Et surtout, comment vais-je faire pour attendre la suite ? Je pense que c'est officiel, patienter pour 19 Lunes va être de la torture pour ma petite personne.
Je pense ne plus rien avoir à ajouter. 18 Lunes, c'est un livre magique, prenant, passionnant et renversant. Que ce soit ses héros, son atmosphère, son histoire ou son chaos le plus total, tout n'est que pur plaisir à découvrir. Puis la fin... Argh, je n'ai pas de mot pour la décrire. Et cette romance entre Ethan et Lena... J'en ai la chair de poule. Bref, j'arrête d'épiloguer. Achetez-vous ce livre. Un point c'est tout.

http://wandering-world.skyrock.com/3039935877-Le-Livre-Des-Lunes-Tome-3-18-Lunes.html

par Jordan
Les Enchanteurs, Tome 4 : 19 lunes Les Enchanteurs, Tome 4 : 19 lunes
Margaret Stohl    Kami Garcia   
J'étais impatiente d'enfin lire ce dernier tome !
Première impression en boutique : déception. Je m'attendais à un nouveau bon pavé comme les trois premiers. Et là... Il me paraît vraiment minuscule. Bref, la déception ne dure pas longtemps puisque qu'à peine sortie je me plonge dans le résumer et souris, impatiente de démarrer la lecture.
Après lecture, mon avis est mitigé. D'un côté, j'ai adoré car la boucle est bouclée, c'est-à-dire que toutes les questions qui restaient en suspend dont réglées d'une manière ou d'une autre (surtout, mon coup de cœur a été qu'elles pensent à enfin nous révélait ce que fabriquait Link à 9 ans dans la cave d'Ethan !). Ensuite, nous retrouvons tous nos personnages favoris avec plaisir, entre autres, Rid, Link, Macon, John, Liv, Reece et d'autres (en particulier une), dont je ne dirais rien pour vous laisser la surprise.
Ce que j'ai un peu moins aimé c'est tout se passe très vite. On a peine le temps de réaliser que quelque chose s'est passé que tout est déjà terminé. En fait, il se passe énormément de choses dans ce tome, peut-être trop car finalement, on se retrouve presque noyés sous les informations. Il fallait, certes, tous ces éléments pour conclure la saga, mais dans ce cas il aurait peut-être fallu l'allonger un peu.
Cela dit, j'ai beaucoup aimé le dénouement de toute cette histoire. Bien que le style des auteurs - que j'aime toujours autant - a été un peu plus épuré, elles n'ont rien laissé au hasard et on trouvé la façon de lier tout ça et de nous offrir une excellente fin - certes peut-être trop rose mais, après tout, qui n'aime pas ça ?
Bref, la fin de cette sage fiche tout de même un sacré coup et ça laisse une étrange sensation lorsqu'avec la page de fin nous réalisons qu'il n'y aura plus de nouveau voyage à Gatlin...

par Eoria
Manuel du guerrier de la lumière Manuel du guerrier de la lumière
Paulo Coelho   
C'est une lecture spéciale qui m'a vraiment déroutée et déçue. J'aime beaucoup cet auteur, mais cet ouvrage ne m'a pas transporté comme la plupart de ses livres, même si j'ai bien compris ce dont il était question. Je m'attendais à une histoire puisque les premières pages du début laissent penser à une intrigue, mais non elles sont suivies d'une vingtaine de petits textes qui énumèrent tous ce que doit être (ou ne pas être) un guerrier de la lumière, avec un prime la métaphore des armes (épées ou arc) et des combats. Je suis pourtant archer et je ne suis absolument pas rentré dedans.... Ca me paraît trop en décalage avec nos style de vie.

par Allessa
Les Combustibles Les Combustibles
Amélie Nothomb   
Un livre terrible, terriblement beau.
Amélie Nothomb, en même temps que ses personnages en temps de guerre, nous met au pied du mur. Et si nous devions brûler nos livres ? Et si nous devions changer d'attitude et de comportement, pour faire face ? Et si enfin nous montrions notre vraie nature ? Si nous arrêtions de mentir ? Sommes-nous des animaux ? Réfléchissons, par delà la beauté et la simplicité de cette écriture.
Biographie de la faim Biographie de la faim
Amélie Nothomb   
Jusqu'à bout, j'aurais eu du mal à rentrer dans le livre. Disons que moi qui n'ai jamais lu une autobiographie, découvrir quelqu'un qui raconte toute son enfance, avec ses joies ses peines au travers d'anecdotes c'est plutôt … troublant. D'autant plus que c'est fait sans aucune honte.

Amélie Nothomb est vraiment quelqu'un de singulier de part sa manière de penser et de voir la vie. Devenir « elle » le temps du livre est particulier. Elle a vécu tellement de choses, entre les différents pays qu'elle a traversé et les expériences qu'elle a vécu. L'anorexie et le viol dont elle a été victime m'ont certainement le plus marquée.

Le fil conducteur du livre est cette faim qu'elle ressent, dont je n'ai pas vraiment compris la nature. Les chapitres sont cours. A cause de ces coupures répétées, je n'ai pas vraiment réussi à accrocher au livre, que je posais fréquemment. Pour être honnête, jusqu'au moment où j'ai décidé de le le finir en un seul coup pour être débarrassée, je me suis ennuyée.
Ce qui m'a permis de tenir au fond, c'est l'écriture d'Amélie. Je trouve qu'elle écrit merveilleusement bien, c'est simple et en même temps elle arrive à faire passer beaucoup de choses.


par Grenette
Le Sabotage amoureux Le Sabotage amoureux
Amélie Nothomb   
J'ai voulu lire ce roman par moi même et... je n'ait pas aimé.
En dehors du contexte historique, l'histoire est plutôt étrange, et malgré ses petites 124 pages, j'ai vraiment eu beaucoup de mal à aller jusqu'au bout de ce livre.
Sa femme Sa femme
Emmanuèle Bernheim   
Rien. Vide.
Voilà les 2 mots qui me viennent quand je pense à cette lecture.
Ce livre rikiki se lit en 1h30-2h environs et je l'ai trouvé ... sans intérêt.

Les personnages: je les ai trouvé plats, sans consistance, sans caractère, monotone. Je ne me suis pas attachée à eux, ni à leur histoire, ils n'ont pas su me toucher.

Le scénario: heu y a-t-il seulement un scénario ??!! sérieusement c'est une suite d'action de la vie de tous les jours totalement plate et sans intérêt.

L'écriture:Tout comme les autres points, je l'ai trouvée très plate et monotone. Tout le long ce sont des phrases (trop) brèves. C'est vrai, du coup cela se lit très rapidement, sans prise de tête, on ne se perd pas dans des phrases interminables, mais à force d'aligner des phrases aussi courtes, ben ça ne met aucun dynamisme à l'histoire qui est déjà totalement vide...

Conclusion: Je ne recommanderais pas ce livre dont je ne comprend juste pas l'intérêt littéraire. Il ne se passe absolument rien dans ce roman. C'est bien simple, je n'ai au aucune émotion en le lisant, il m'a laissé totalement indifférente. Arrivé à la fin ce fut l'incompréhension totale, je me suis dis "quoi c'est tout c'est déjà fini?!" j'ai attendu en vain qu'il se passe quelque chose! Je suis même revenue en arrière pensant que j'avais sauter des pages tellement ça se termine net, juste comme ça. Il faut quand même le faire pour écrire un livre qui ne suscite aucune émotion, pas même de l'ennuie ou de la frustration, ni de la colère, rien. Que de l'indifférence ! Ce livre à reçu un prix sérieusement !?

Bref je n'ai p-e pas saisi l'intention, le sens de l'histoire et de l'auteur, où je suis p-e pas assez habituée aux livres si courts. En si peu de page on n'a pas le temps de s'attacher aux personnages, car on n'en sait pas grand chose finalement, tout est trop survolé. J'aime trop les livre à rallonge avec des tonnes de descriptions qui permettent de bien planter le décors, d'en apprendre sur le passé des personnages etc.
C'était tout simplement pas une lecture pour moi...



par Galah
Vendredi soir Vendredi soir
Emmanuèle Bernheim   
2ème livre que je lis de cette auteure, et je n'en lirai probablement pas d'autres.
Tout comme "sa femme" j'ai trouvé ce livre assez plat et inintéressant bien qu'il se laisse lire très facilement. J'ai un peu mieux apprécié néanmoins surtout le début que je trouvais pas mal, mais encore une fois elle n'a pas su mette de profondeur dans le caractère des personnages et le manque de dialogue rend la lecture un peu trop monotone.

Non vraiment ce genre de petite histoire courte "tranches de vie" n'est pas pour moi et je n'aime pas le style de l'auteur.

par Galah
Deux graines de cacao Deux graines de cacao
Évelyne Brisou-Pellen   
Un joli livre. Sur l'esclavage certes, mais l'histoire est belle, et on en apprend beaucoup sur cette époque.

par x-Key
J'avais 12 ans, j'ai pris mon vélo et je suis partie à l'école J'avais 12 ans, j'ai pris mon vélo et je suis partie à l'école
Sabine Dardenne   
Livre moins dur que ce qu'on m'en avait dit, je l'ai lu sans trop me sentir mal. Son point intéressant en tant que livre de survivant c'est le détail de l'après : la fin de la captivité, l'enquête, le retour à la maison, le battage médiatique, le procès. Ces points là sont très détaillés et bien racontés. Pour le reste je ne me suis pas forcement identifié à l'auteur ce qui rend moins prenant ce genre de lecture et donne surtout l'impression d'être un peu intrusif. A lire tout de même pour tous ceux qui aiment lire des témoignages de victimes.

par Virgile
  • aller en page :
  • 1
  • 2