Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Galawabooks : Je suis en train de lire

retour à l'index de la bibliothèque
Dear Santa Dear Santa
Marie H-J.   
Un téléfilm de Noël sur M6? Non encore mieux, une super nouvelle de Noël de Marie hj.

Si vous aimez rire. Si vous aimez les hommes. Si vous aimez la magie de Noël, cette nouvelle de marie hj est faite pour vous ?

Quand un elfin (être mi-elfe mi-lutin) est envoyé sur terre, sous une apparence humaine, cela donne lieux à des situations franchement hilarantes. Même si à l'origine sa venue sur terre, n'est pas faite pour faire rire le lecteur, j'avoue que la naïveté d'elros est aussi drôle que touchante.

Faîtes aussi la connaissance de Cole. Un homme triste qui ne croit plus ni en Noël, ni en l'amour. Mais qui malgré tout va se laisser envahir par la magie des fêtes et celle du cœur.

Vous découvrirez aussi une petite fille plus sage et adulte, que les adultes eux-mêmes, ainsi que d'un renne-chien (non y a pas d'erreur ?) à la langue bien pendue.

Bref pour faire court, même si éloignée de mes lectures habituelles, j'ai été embarquée dans ce conte de Noël avec plaisir, ma couette sur le dos et ma tasse de cappuccino dans les mains ?.
À tous les lecteurs de Marie hj (et les autres), faites vous plaisir et entrez dans un monde où la magie existe. Un monde où le Père Noël reçoit vraiment votre lettre et y répond de la plus belle façon qui soit. Marie a même glissé quelques clins d'œil par-ci par-là, mais chut ??.

Marie, tu sais que j'adore tes romans m/m, mais je dois avouer que je suis un peu déçue...... Bah oui, c'était trop court ?.
Je me serais bien consolée avec des guilis, mais je n'ai pas ce qu'il me faut sous la main ?, alors je crois que je vais me faire une orgie de guimauve ??

par Snakebp
Dette de sang, Tome 2 : Toutes les âmes aux alentours Dette de sang, Tome 2 : Toutes les âmes aux alentours
Hailey Turner   
J'aime toujours autant l'ambiance de cette série, très sombre et avec des personnages soudés dans les difficultés.

Dans ce second tome, Patrick, agent du FBI, et son compagnon Jonothon, se retrouvent une fois de plus à devoir payer pour la dette du premier envers les dieux.
Cette fois ci c'est sur un problème de territoire entre les vampires et les garous que le problème réside. Les vampires ont apparemment pris le devant en capturant des garous solitaires pour satisfaire leur réseau de combats clandestins à mort. Mais la situation dégénère quand un monceau de cadavre est découvert dans l'un de leurs club, du à la drogue qu'ils utilisent, le Shine.

Les deux hommes et leurs alliés devront vraiment faire attention ou ils mettent les pieds car la situation est explosive et pourrait dégénérer en guerre totale entre les deux espèces. En effet jusqu'ici il y avait un traité qui régissait les relations inter-espèces, et celui ci est normalement très respecté. Passe outre demande vraiment du pouvoir et une sacré force de frappe en prévision des répercussions futures, ça ne se fait pas à la légère.

Évidemment une fois de plus les dieux sont au centre de l'intrigue. Il y a derrière bien plus qu'une simple dispute territoriale. Patrick et Jonothon vont le découvrir à leurs dépends, et vont devoir faire appel à tout leurs alliés si ils veulent survivre à la vague qui se prépare.

Une chose que j'apprécie beaucoup avec cette série c'est le fait que malgré l’enquête différente sur chaque tome, finalement tout converge de façon très importante vers une intrigue globale. Les liens sont de partout, les questions nombreuses, et tout me donne envie de continuer la série pour découvrir ce qu'il se passe vraiment et qui se dévoile au fur et à mesure. Le tout donne une impression de solidité et qu'il y a pas mal de choses encore en réserve pour les tomes futurs.

Bien que la situation et le type de personnages soient typique de l'urban fantasy, il y a tout de même une ambiance sombre et tragique bien particulière dans cette série. Sans parler de l'apparition de nombreux dieux de différents panthéons qui ont chacun leur spécificités et qui rendent le tout un peu plus original qu'on pourrait le penser au premier abord.

Les points forts de cette série sont bien sur les personnages, leurs relations et comment ils arrivent à faire plus que la somme de leurs capacités en se faisant confiance et en formant un groupe soudé.

Au final j'ai une fois de plus passé un bon moment et j'ai hâte de pouvoir poursuivre les aventures auprès de Patrick et Jonothon.


16/20


https://delivreenlivres.blogspot.com/2019/10/dette-de-sang-tome-2-toutes-les-ames.html

par lianne80
Sleeping Beauties Sleeping Beauties
Owen King    Stephen King   
Dans l'ensemble, j'ai passé un bon moment avec Sleeping beauties : une histoire originale et vite addictive, des personnes vraiment bien développés, qui ont tous un background qui permet de comprendre leurs actions et de sympathiser même quand ce n'est pas gagné au premier abord. Le style de Stephen King est bien présent, je ne sais pas dans quel mesure celui d'Owen King l'est aussi, n'ayant lu aucun de ses écrits.

On se retrouve donc dans une petite ville, avec des tas d'habitants dont on va pouvoir entrer dans l'intimité, et dont les histoires vont entrer en collision les unes avec les autres. Un décor à la Stephen King, quoi. Où les personnages se croisent, s'allient ou s'antagonisent, où les petites histoires de chacun se recoupent.

J'ai eu un souci avec les nombreux personnages, parce qu'ils ne sont quasiment jamais décrits physiquement. Du coup, pas simple de les identifier clairement et de ne pas les mélanger, au début. Je ne me rappelle pas si c'est toujours le cas chez Stephen King, mais ici ça m'a un peu dérangée au début. (par exemple, on apprend seulement à plus de la moitié du roman que Jeanette est noire ou que je ne sais plus qui est rousse. Quand on se les est imaginés autrement, il faut se contorsionner le cerveau pour faire entrer les nouvelles données et c'est assez agaçant).

J'ai aimé la note de mysticisme aux accents bibliques, comme l'auteur nous en réserve souvent dans ses bouquins. J'aime bien ce genre de surnaturel un peu mythologique.

J'ai ressenti quelques longueurs quand même. Stephen King m'a habituée aux gros bouquins et quand l'histoire suit, ça ne pose aucun problème, mais là, j'ai trouvé certains passages un peu fastidieux à lire, notamment ceux avec les femmes de l'autre côté. Il ne s'y passe jamais grand chose et j'avais à chaque fois hâte de revenir à l'action dans le vrai monde.

Le roman est très accès sur les relations femme/hommes, sur les problèmes de société qui y sont liés, et il n'évite pas toujours les messages féministes un peu clichés (les hommes ne savent pas faire la vaisselle ou repasser, ils sont violents alors que les femmes ne sont que paix et amour, ou que sais-je). Même si le roman fait un effort pour conserver une certaine neutralité en donnant une voix à tous les points de vue, c'est justement comme ça que je l'ai parfois ressenti : un effort. Stephen King m'a plus habituée à des situations ambiguës qui renversent les préjugés et les attentes.

Pour ce qui est des personnages : celui d'Evie Black est parfait. Un mélange de Randall Flagg et du du méchant dans La tempête du siècle (me rappelle plus de son nom, désolée).
Le personnage qui m'a le moins convaincue est Don Peters, il est un peu une caricature du connard sexiste et n'a aucune nuance. On a parfois l'impression qu'il est méchant pour être méchant [spoiler](pourquoi il tue sa mère ??)[/spoiler]
J'ai beaucoup aimé Franck Geary, j'ai trouvé qu'il était le plus abouti parce qu'il porte en lui toutes ces contradictions qui le rendent assez fascinant. Il n'est pas un personnage mauvais, il essaie toujours de faire ce qu'il y a de mieux. Son objectif est louable : il veut sauver sa fille. Et s'il se laisse aller à être parfois trop violent, s'il a certaines pensées peu charitables envers son ex-femme ou s'il commet parfois des erreurs, c'est parce qu'il est humain, il n'est pas parfait, loin de là. Le face à face entre lui et Clint est intéressant parce que ce sont sensiblement les mêmes personnes, sauf que Clint a déjà vaincu les démons qui possèdent encore Franck. J'ai trouvé un peu dommage que leur bras de fer se résolve aussi rapidement, j'aurais bien aimé un peu plus d'interaction entre les deux pour vraiment voir une évolution dans les façons de penser.
Oh, et Angel Fitzroy est géniale aussi, cinglée à souhait.

La scène finale où les hommes se créent un champ de bataille était assez bien faite, et renvoie bien l'idée que, confrontés à un problème, les hommes finissent toujours par en venir aux mains ou par se faire la guerre, à plus ou moins grande échelle.
Le dénouement m'a satisfaite aussi : il nous laisse avec un message d'espoir et de réconciliation.

En bref : Sleeping Beauties est un bon Stephen King avec une intrigue originale et prenante et quelques personnages très marquants. Je regrette les thèmes féministes trop poussés qui occultent parfois l'histoire et les accents moralistes de certains passages. Heureusement, l'intrigue parvient à ne pas s'embourber là-dedans et reste à flot jusqu'à la fin.

par Anna19
Feuilles Feuilles
Michael Fenris   
Ce matin, lorsque j'ai mis le nez dehors et que j'ai vu un tapis de feuilles jaunes recouvir le sol, instinctivement j'ai cherché la petite feuille d'érable et j'ai aussitôt replongé dans l'ambiance de ce thriller de Michael Fenris. Pour un premier livre c'est une réussite, je n'ai pas vu le temps passer, ni les feuilles arriver, ce qui n'est pas le cas pour les habitants de Hopes Falls, une petite bourgade perdue au cœur de la forêt canadienne.

Michael Fenris a choisi de donner le premier rôle aux feuilles des arbres, à la nature qui montre sa suprématie sur les hommes qui ne la respectent pas et la profanent. Lorsqu'on s'appelle Krueger, qu'on est maire et patron d'une scierie, qu'on déforeste plus qu'il ne faut sans tenir compte que la zone habitée par les Indiens est une zone protégée, on va au devant de sérieux problèmes. C'est le sujet de ce livre qui traduit bien l'angoisse des habitants de Hope Falls qui devront faire face à de nombreux incidents qui mettent leur vie en danger de mort. Et comme si les problèmes ne suffisaient pas, ils devront affronter non seulement les feuilles mais les crapules aussi, ce qui n'est pas une mince affaire dans cet environnement chaotique et surnaturel.
Plus les feuilles chutent, plus celles du livre diminuent et plus le suspense monte en flèche. Après ça, vous ne regarderez plus les feuilles et l'automne de la même façon.
Moralité de l'histoire : qui s'y frotte s'y pique, la nature a toujours le dernier mot.

par SuperNova
Duelle Duelle
Barbara Abel   
Un livre très cruel sous ses apparences anodines... Bravo à l'auteur qui balade le lecteur comme elle le souhaite, bien que l'histoire prenne du temps à se mettre en place... Mais pour moi la vérité de ce livre est trop cruelle, je ne l'ai pas apprécié pour cette raison...