Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Galeag : Liste de diamant

retour à l'index de la bibliothèque
Détective Conan, tome 83 Détective Conan, tome 83
Gōshō Aoyama   
Un excellent tome, rempli de questionnements et d'intrigues toutes plus intéressantes les unes des autres. Même si j'ai trouvé la troisième enquête un peu trop compliquée avec le code à résoudre (sans doute parce que comme je ne vis pas au Japon, je ne comprenais pas vraiment l'utilisation de celui-ci) mais le résultat final... ah ah ah :D et la fin qui laisse penser qu'on va revoir Shinichi par les souvenirs de Ran et de Conan... ça fait plaisir! C'est un très bon tome, tout aussi excellent que ses prédécesseurs.
Détective Conan, tome 15 Détective Conan, tome 15
Gōshō Aoyama   
Un manga vraiment sympa, comme toujours, attendons toujours la suite ^^
Détective Conan, Tome 82 Détective Conan, Tome 82
Gōshō Aoyama   
Bon tome; on revoit Kid, qui se confronte à Makoto (et la raison de celui-ci est très bonne) et bonne enquête pour le Club des Jeunes Détectives (qui n'ont pas chômés durant ce tome) avec le Capitaine, moi-même je me serais fait dupé.... Quiproquo de fin de tome entre nos inspecteurs préférés qui met un peu de rire parmi tous ces crimes et enfin, un premier chapitre d'un crime qui nous laisse supposer que Conan va encore faire des miracles dans le prochain tome.

C'était vraiment un bon tome, je ne me lasse pas de Conan, de ses amis et proches et de leurs aventures... Manga débuté il y a des années, alors que j'étais adolescente, et toujours aussi fan maintenant, à l'âge adulte.
Détective Conan, tome 21 Détective Conan, tome 21
Gōshō Aoyama   
Voilà un tome qui change quelque peu, puisqu'il n'hésite pas à jouer sur le thème de la jalousie sous toutes ses formes, mais aussi parce qu'il aborde les intrigues sous un angle différent.

Gosho met ainsi en avant les Shonen Boys, en opposant leur candeur à une affaire sombre et très dangereuse qui les fait presque basculer dans l'horreur d'un mauvais conte. Certaines scènes sont vraiment belles, avec une atmosphère lourde et oppressante, qui nous fait nous demander si tout va bien se finir.

S'ensuit un magnifique flashback qui nous fait découvrir la toute première affaire résolue par Shinichi. Le passage entre présent et passé est bien mené: on remarque le coup de crayon de Gosho qui revient à un trait plus enfantin sur les visages de Ran et Shinichi, comme au début du manga.

Le must de ce tome, c'est bien sûr l'apparition de nouveaux personnages qui, au vu du thème de l'amour qui gravite autour d'eux, risquent de bien nous faire rire par la suite.

On termine par le retour de Heiji, qui commence à prendre sa place dans l'entourage de Conan. Les petites piques de Kazuha sont tordantes, et allègent l'histoire.
Encore un très bon tome.
Détective Conan, tome 22 Détective Conan, tome 22
Gōshō Aoyama   
L'enquête avec Heiji est intéressante, avec un dénouement assez surprenant, puisque Gosho n'hésite pas à se jouer du lecteur.
L'affaire du train est géniale, menée d'une main de maître. Ce n'est pas tant le meurtre qui est captivant mais bien le mystère alentour, teinté d'une voix off attrayante qui nous emmènerait presque à la limite du fantastique.

Sonoko a vraiment du mal avec les hommes, à croire qu'elle serait maudite. Ici, on a droit un épisode qui rappelle vraiment le scénario d'une série TV policière, avec poursuite du criminel. Entre humour et réelle frayeur, on passe un agréable moment.
Détective Conan, tome 23 Détective Conan, tome 23
Gōshō Aoyama   
et un de plus !! un manga toujours aussi super j'adore ! =)
Détective Conan, tome 31 Détective Conan, tome 31
Gōshō Aoyama   
On entame le tome avec Sonoko qui résout l'affaire de la poterie: le stratagème utilisé pour cacher le corps est bien trouvé, ça reste une affaire basique.

On suit ensuite les pas de Kogoro, Ran et Conan, pour une intrigue où une usurpation d'identité conduit nos héros à résoudre deux affaires en une. Il y a à nouveau beaucoup d'humour, puisqu'on retrouve le benêt inspecteur Yamamura et ses déductions aussi ridicules que Mouri, ainsi que ce dernier qui joue sur sa réputation en prenant la grosse tête et en voulant draguer. L'intrigue est sympathique, elle joue sur une légende qui terrifie Ran au plus haut point; la résolution est au final assez simple.

Les Shonen Boys sont de la partie pour l'affaire suivante: on a une ambiance légère, festive sur la plage avec les enfants qui s'amusent. L'atmosphère se noircit un peu avec le meurtre d'un homme sur la plage. Il est marrant de voir ici Sonoko non endormie qui clame avoir résolu l'affaire, un peu comme le fait Mouri, mais en se trompant bien sûr. Ce qui est important ici, c'est de voir Ai faire un pas vers Ran, ouvrant la porte pour une nouvelle amitié.

On s'envole pour la fin du tome vers Osaka, retrouver Heiji, de plus en plus présent dans les enquêtes. Mais ici, le sentiment de compétition reprend le dessus sur le jeune homme qui fait tout pour arrêter un tueur avant que Conan n'arrive. Le suspense n'est guère présent, mais la ténacité d'Heiji est excellente et nous entraîne avec plaisir à sa suite.

La dernière affaire nous conduit sur les traces d'un personnage historique (on apprend quelques notions intéressantes) avec un mystère qui promet d'être des plus passionnants. L'ambiance est noire, oppressante, accentuée par le trait foncé de Gosho.
Détective Conan, tome 30 Détective Conan, tome 30
Gōshō Aoyama   
Ce tome 30 offre de bonnes histoires, dont une en particulier qui nous fait réellement retenir notre souffle.

Avec la première, nous retrouvons les inspecteurs Satô et Takagi dans une situation délicate, qui pourrait bien finir avec Takagi assistant de Mouri. Petite frayeur (gentille et drôle) que nous fait Gosho. Du côté de l'histoire, c'est du déjà-vu hélas (affaire de Shinichi dans l'avion pour les States), ce qui est dommage. Ce n'est pas vraiment innovant, ça se lit très bien mais sans plus.

La seconde affaire par contre nous réserve une intrigue passionnante, plaisante avec une bonne dose de suspense qui nous laisse perplexe, effrayés et finalement soulagés. L'histoire est bien écrite et menée d'une main de maître, laissant la place aux scènes surprenantes. Que dire de la résolution, qui dépasse le cadre du code et qui nous offre une fin exceptionnelle de justesse et de stupeur. Une affaire géniale, qui se dévore.

On enchaîne avec une petite affaire plus tranquille, avec pour héros Genta, à la mémoire défaillante pour le coup. Conan résout rapidement cette affaire. Avec quelques touches d'humour (l'appétit de Genta) on lit avec plaisir deux chapitres courts et sympas.

Le début d'une nouvelle intrigue termine ce tome avec l'effet Columbo. Une nouvelle fois, on sait qui est le tueur, avec par contre ici un autre mystère qui trouble Conan. Pas pour longtemps, le temps de lire le prochain tome.
Détective Conan, tome 29 Détective Conan, tome 29
Gōshō Aoyama   
L'affaire du bus est génial, avec cette atmosphère opressante, [spoiler]que l'organisation est là, sans vraiment qu'on sache où. Pareil pour le FBI d'ailleurs.[/spoiler]

par Zinthia
Détective Conan, tome 33 Détective Conan, tome 33
Gōshō Aoyama   
Ici, Conan s'immisce quelque peu dans la pseudo relation Satô-Takagi: il est plaisant de le voir aider le pauvre inspecteur perdu dans son affaire de vol, mais surtout de voir ce dernier tout faire pour arriver à temps au restaurant. Le ton est ici très léger, l'accent est mis sur l'émotion et les sentiments des inspecteurs qui évoluent. Gosho parvient très bien à détendre l'atmosphère, ce qui est plaisant.

Pour la suite, on retrouve Conan pour une aventure qui reprend un thème important chez les japonais: la Saint Valentin. L'histoire est intéressante et très triste, combinée d'ailleurs à une seconde affaire qui aurait pu virer au drame. C'est ici qu'un personnage fait un retour inattendu mais plutôt assez drôle. La fin est mignonne, triste avec une petite touche d'humour. Une scène qui reste très belle.

Pour l'affaire qui suit, Conan est accompagné des Shonen Boys. D'abord à la recherche d'une montre perdue, ils se retrouvent encore une fois mêlés à un meurtre assez ingénieux, où l'on ressent plus de pitié pour l'assassin que la victime.

Pour terminer le tome, on a une affaire au message de mort intéressant mais qui est incompréhensible. Le plus étonnant est bien sûr de voir le professeur d'anglais Jodie qui, comme le fait d'habitude Conan, aide les policiers en jouant aux écervelées. La question de qui est elle revient hanter le lecteur: l'impression de danger qui entoure Conan est plus que présente.
Gosho s'amuse aussi avec le fameux XXX tant prisé par les filles et qui laisse Conan sur le carreau. On se laisse happer avec plaisir dans cette intrigue prenante.