Vous utilisez un bloqueur de publicité

Cher Lecteur,

Nous avons détecté que vous utilisez un bloqueur de publicités (AdBlock) pendant votre navigation sur notre site. Bien que nous comprenions les raisons qui peuvent vous pousser à utiliser ces outils, nous tenons à préciser que notre plateforme se finance principalement grâce à des publicités.

Ces publicités, soigneusement sélectionnées, sont principalement axées sur la littérature et l'art. Elles ne sont pas intrusives et peuvent même vous offrir des opportunités intéressantes dans ces domaines. En bloquant ces publicités, vous limitez nos ressources et risquez de manquer des offres pertinentes.

Afin de pouvoir continuer à naviguer et profiter de nos contenus, nous vous demandons de bien vouloir désactiver votre bloqueur de publicités pour notre site. Cela nous permettra de continuer à vous fournir un contenu de qualité et vous de rester connecté aux dernières nouvelles et tendances de la littérature et de l'art.

Pour continuer à accéder à notre contenu, veuillez désactiver votre bloqueur de publicités et cliquer sur le bouton ci-dessous pour recharger la page.

Recharger la page

Nous vous remercions pour votre compréhension et votre soutien.

Cordialement,

L'équipe BookNode

P.S : Si vous souhaitez profiter d'une navigation sans publicité, nous vous proposons notre option Premium. Avec cette offre, vous pourrez parcourir notre contenu de manière illimitée, sans aucune publicité. Pour découvrir plus sur notre offre Premium et prendre un abonnement, cliquez ici.

Livres
728 543
Membres
1 067 226

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Galénor, Tome 1 : Le Livre des Portes



Description ajoutée par AudreyVerreault 2016-07-01T02:37:54+02:00

Résumé

Dans un monde où cohabitent humains, elfes et inferniths – des êtres hybrides mi-humains, mi-démons comme des muses, des vampires, des chimères… la guerre fait rage. Mené par un mage noir nommé Kendrick, un groupe d’inferniths terrorise Galénor depuis des décennies – meurtres, maisons incendiées et disparations s’enchaînent… JudyAnn, une jeune paysanne, voit sa vie changée à jamais lorsque le célèbre Edgar Grimm Mérindol lui apprend qu’elle est une géminie, sorte de magicienne qu’elle croyait pourtant disparue… Elle partira pour la grande cité de Godwynn où elle apprendra à maîtriser ses pouvoirs avec Vincent, un professeur et un vampire pas comme les autres…

Amitié, amour, trahisons, surprises et dangers mortels l’attendent, dans un monde où il est parfois difficile de différencier le vrai du faux et où de vieilles craintes et superstitions se sont installées…

Le livre des Portes est le premier tome des aventures de JudyAnn à travers Galénor.

Afficher en entier

Classement en biblio - 94 lecteurs

extrait

Chapitre 1

ASSASSINAT À GODWYNN

La nuit était tombée depuis peu. La flamme de la lanterne projetait des ombres dansantes sur les murs de l’auberge. Un groupe de voyageurs jouaient aux cartes à une table près de l’âtre de la cheminée où un feu crépitait. Les seuls clients que JudyAnn avait eus de toute la soirée. D’après leur accent, ils venaient de Galara, un village au sud de la mer d’Ankara. JudyAnn et son amie Ingrid observaient un vieux livre d’histoire décrépit que leur avait prêté Caradin, le guérisseur de leur village. Elles s’étaient arrêtées sur une illustration de la légendaire cité d’Anastasia. Le dessin à l’encre noir ne rendait évidemment pas justice à la splendeur de l’ancienne capitale. Ses fins détails et l’immense château digne des histoires de Nymar, le conteur de leur village, faisaient cependant rêver les deux jeunes femmes. JudyAnn s’imaginait ce qu’aurait pu être sa vie si Galénor avait été un endroit plus sûr. Elle aurait pu visiter Anatasia et la vallée des champs Chantants, se baigner dans la mer des Songes, courir sur les plaines de Vigrid… JudyAnn se tourna vers Ingrid.

– T’as jamais eu envie de partir d’ici ?

– Pour aller où ?

– J’en sais rien. (JudyAnn haussa les épaules.)

Depuis la bataille des plaines de Faradonia, quelques originaux exceptés, personne ne sortait d’Aldorham, encore bien moins des terres du Tarzar. Depuis la chute du pont Sans Fin, des hordes de mages noirs patrouillaient dans les territoires du sud. On racontait qu’ils détruisaient tout sur leur passage et que personne ne leur survivait. Le peuple d’Aldorham vivait donc depuis plusieurs années cloîtré derrière ses remparts. N’ayant pratiquement aucun contact avec l’extérieur, ses habitants pratiquaient d’anciennes coutumes perçues comme complètement dépassées ailleurs à travers Galénor. Les non-magiciens étaient ainsi tenus de vouvoyer les magiciens et les femmes ne devaient entre autres pas boire d’alcool ni porter des robes trop courtes ou trop voyantes. Les vieilles peurs et superstitions avaient aussi du mal à disparaître. On racontait entre autres que le fait de ne pas s’incliner devant un magicien comme le voulait la tradition pouvait porter malheur… JudyAnn sortit un bocal de baies de Mistrad et le présenta près de la cage de Drago, un phénix d’un rouge saisissant au long bec protubérant. Il s’envola dans un battement d’ailes sonore et attrapa au vol les petits fruits rouges qu’elle lui lança. Il se posa ensuite sur le comptoir et enfouit sa tête dans sa paume en émettant une sorte de roucoulement. Des coups secs retentirent alors et la porte de l’auberge s’ouvrit dans un grincement. Drago poussa un petit cri strident et se nicha sur l’épaule de JudyAnn, la tête recourbée dans son cou. Un homme entra dans l’établissement. Sa capuche dissimulait son visage dans l’ombre. Il s’approcha du comptoir derrière lequel se tenaient JudyAnn et son amie.

– Vous avez une chambre pour la nuit ? demanda-t-il.

– Bien sûr, ça fera cent costilles. (JudyAnn passa une main sur le fin plumage de Drago pour le calmer.)

L’étranger lui tendit l’argent, releva un peu sa capuche et posa un regard perçant sur l’oiseau.

– Les phénix sont très rares, dit-il. Vous pourriez en tirer une bonne somme… Je vous en offre huit-cents costilles.

– Il n’est pas à vendre, déclara JudyAnn.

...

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Argent

Un premier tome qui est une belle découverte, j'ai apprécié découvrir l'univers, les personnages tout au long du roman. Il y a une belle évolution jusqu'à la fin.

J'ai beaucoup aimé les personnages qui sont charismatique. Mes préférés sont JudyAnn et Vincent. J'ai apprécié que leurs rapprochement soit évolutif et pas facile. Il faut dire que Vincent est très énigmatique et cache pas mal de choses, ce qui n'est pas évident pour JudyAnn a savoir, si ce rapprocher de Vincent est une bonne idée, peut-elle lui faire confiance.....

L'univers est bien construit et très intéressant. J'ai aimé sentir tout du long le fait de découvrir quelques choses d'unique , riche, développer et dense. Je me suis pas ennuyé une seconde.

L'intrigue est bien ficelé avec une belle plume qui nous plonge dedans et nous happe de suite.

Merci beaucoup à l'autrice maintenant j'ai hâte de découvrir le tome 2.

Afficher en entier
Argent

Très chouette !

Afficher en entier

Dans ce roman, nous suivons une jeune femme nommée JudyAnn. C'est une magicienne est également l'une des 4 dernières géminies. Le titre " le livre des portes" porte bien son nom car il s'agit des personnages Kyle, Daphnée, Tom qui eux doivent traduire les fameux livres des portes. Et oui, car ils doivent sauver le monde du terrible magicien noir nommé Kendrick. Heureusement, qu'elle peut compter sur l'aide d'un vampire assez atypique voir particulier car il est vêtu d'un costume de clown

Afficher en entier
Pas apprécié

J'ai eu du mal avec l'écriture. Le nom du personnage principal qui est redis en entier à chaque page... Franchement je ne l'ai pas fini

Afficher en entier
Or

Quel plaisir de découvrir des romans comme celui-ci !

Au-delà de la très jolie couverture, on entre ici dans un univers de fantasy qui m’a énormément plu.

J’y ai découvert des personnages intéressants , un monde de magie passionnant, des créatures diverses et variées (vampire, infernith, muse...) et des dimensions qui m’ont tenue en haleine tout au long du récit.

Certains éléments m’ont fait penser à Harry Potter donc les fans devrait être séduit par le genre

Afficher en entier
Pas apprécié

Dans cette histoire nous faisons la connaissance de JudyAnn Emmanuel, une jeune femme qui tient une auberge à Aldorham, un village reclus et coupé des autres. Elle mène un quotidien tranquille avec sa mère adoptive Mila, sa petite sœur Amélia, son phénix Drago et ses amis.. jusqu’à l’approche de ses dix-neuf ans, où sa vie va prendre un tournant radical. En effet, un homme va lui faire passer un test bien spécial (que tout le monde fait un jour) et à cette occasion, elle découvrira une chose incroyable : elle est une géminie. Autrement dit, une sorcière légendaire dotée de capacités extraordinaires dont la race était pourtant éteinte depuis des décennies ! Une prophétie a annoncé la venue de plusieurs d’entre eux afin qu’ils ramènent la paix dans le royaume et sauvent le monde, menacé par des mages noirs (rien que ça). Son destin est donc tout tracé. À partir de cet instant, elle va devoir quitter ce qu’elle a toujours connu et prendre la direction de Godwynn pour rejoindre la Cité et commencer sa formation de magicienne. Mais le danger n’est pas loin et Kendrick, un être malfaisant, est bien décidé à supprimer ceux qu’il considère comme une menace pour ses plans..

Honnêtement, je ne sais pas par où commencer pour vous parler de ce bouquin. Il y a du bon, fort heureusement, mais à mon grand regret j’ai aussi trouvé du moins bon. Le jour où cet ouvrage est arrivé dans ma boîte aux lettres, j’ai eu quelques attentes. Et je pense que, sans elles, j’aurais pu passer un meilleur moment. Tout d’abord, j’ai eu beaucoup de mal à m’immerger dans l’histoire imaginée par Audrey Verreault. On découvre un univers riche, dense et travaillé. Trop, peut-être. Entre les diverses dimensions, les univers parallèles, la mythologie, les créatures en tout genre (vampires, loups-garou, muses, sphynx, elfes, fées, sirènes, inferniths — pour ne citer qu’eux) et les classes de magie, le lecteur est gâté. Au bout d’un moment, je ne savais plus où donner de la tête. Comment faire pour retenir toutes ces informations ? Comment faire pour ne pas se mélanger les pinceaux et s’y retrouver ? Dans l’ensemble c’était intéressant, je ne dis pas le contraire, seulement, avec du recul, je pense que l’autrice s’est éparpillée en essayant de nous en mettre plein les yeux. Deuxième point qui m’a gênée : les personnages. Certains avaient un vrai potentiel (je pense à Daphné et Calchas) mais ils sont sous-exploités. L’héroïne, quant à elle, m’a frustrée. J’en attendais beaucoup et son comportement m’a parfois agacée. Elle n’écoute rien, n’en fait qu’à sa tête, change d’avis comme de chaussettes, dit une chose et son contraire trois paragraphes plus loin, tombe amoureuse au premier regard.. Aussi, je regrette qu’elle soit ce que j’appelle « un petit prodige bourré de talent qui s’en sort à chaque fois sans trop d’égratignures ». Vincent, finalement, devrait être mature mais n’est clairement pas mieux. J’ai envie de dire qu’ils forment la paire et sont complémentaires, tiens. L’un comme l’autre, ils ne savent pas ce qu’ils veulent. Et nous, lecteurs, on assiste à ça dans chaque chapitre ou presque. Ce schéma est lassant. De même, leur relation n’était pas crédible. Troisième point et pas des moindres, j’ai eu un gros souci avec le texte en lui-même. Il y a des répétitions (parmi lesquelles « une larme roula sur sa joue » qui est LA phrase du livre), des coquilles (fautes de frappe/d’orthographe), des phrases coupées en deux avec les derniers mots à la ligne, des points de suspension à chaque dialogue ou presque, des signes de ponctuation qui ont disparu ou qui se sont multipliés (beaucoup de « ??? »).. Je ne sais pas si ce que je décris est dans tous les ouvrages ou juste le mien, par contre, mais j’ai souvent levé les yeux au ciel. Il y a également un problème de rythme puisque des passages sont incroyablement longs/lents (le début, les entraînements de cirque, les problèmes de cœur) alors que d’autres ne le sont pas assez (la bataille finale).

Comme vous pouvez le constater, pas mal de choses n’ont pas marché avec moi. Pourtant, ce premier tome est loin d’être mauvais, au contraire ! Je suis mitigée mais Audrey Verreault nous présente là une histoire intéressante avec un univers incroyable. Le potentiel est là, c’est une évidence. Maintenant, il faut retravailler certaines choses.. Notez que Le Livre des Portes est facile à lire, que les chapitres défilent et que j’ai envie de découvrir la suite des aventures de JudyAnn. Alors, vraiment, n’ayez pas peur de plonger dedans. Enfin, je tiens à remercier l’autrice pour l’envoi de cette œuvre et pour la confiance qui m’a été accordée. ♥

Afficher en entier
Diamant

Je remercie Audrey Verreault pour m'avoir envoyé son livre par le biais du site simplement. La couverture est vraiment magnifique, j'adore le format grand du livre et par dessus-tout le résumé m'a happé de suite. C'est donc avec un grand enthousiasme que j'ai débuté et dévoré ce premier tome.

Un monde crée de toutes pièces avec divers univers, différentes races et créatures qui les peuplent. JudyAnn vit avec sa mère et sa soeur dans un recoin de sa dimension. Elle va bientôt avoir 19 ans et c'est le moment de savoir si elle est une magicienne ou non. Bien entendu elle ne le saura pas seule, un puissant illustre se présentera et vérifiera. C'est ce qui arrive lorsque Mérindol lui apprend qu'elle doit venir avec lui à Godwynn pour apprendre à maîtriser la magie qui l'entoure. Le voyage qui l'emmènera dans cette contrée se fera sous la tutelle de Vincent, un vampire magicien qui sera son professeur de magie. Elle va rencontrer d'autres personnes comme elle, pas forcément humaine, pas forcément jeunes non plus. Daphnée, Tom, Kyle... à eux trois ils forment une double paire de magiciens particuliers, de ceux dont on ne doit pas prononcer le nom sous peine d'être recherché par les plus méchants de l'histoire.

Car dans tout récit, il y a toujours un suprême méchant qui veut tout : le pouvoir, la gloire, l'argent, la magie, tout en somme. Un nom qui n'est pas imprononçable : Kendrick, nous le savons très vite car il n'y a pas de doute, il est là pour être le meilleur, caché aux yeux des gentils depuis très longtemps. Il cherche à récupérer de la lecture afin d'engager une guerre. Je vais parler de lui tout de suite : il est vil, fourbe, prêt à tout pour récupérer ce dont il a besoin, quitte à mettre en danger ceux qui sont sous ses ordres. Il est doué en magie noire, cette même magie qui est interdite, comme beaucoup de dons qu'il vaut mieux cacher sinon c'est la prison assurée. Kendrick sait comment s'entourer de personnes malsaines, attirer ceux qui sont contre lui non pas en leur promettant monts et merveilles, mais plutôt en chantage affectif, ou tout simplement menaces. Je me suis demandée jusqu'où il est capable d'aller et je suis certaine qu'il peut aller encore plus loin.

J'en reviens aux autres personnages : JudyAnn découvre ce monde de magie, même si elle sait qu'il existe autre chose que des humains. Elle vit dans un petit "village" où se côtoient des créatures fabuleuses, en plus de son propre phénix qui ne la quitte pas d'une semelle. Les inferniths, c'est le nom qui regroupe une certaine catégorie de créatures, comme des muses, des loups-garous, les mages noirs, vampires, sphinx... Des hommes et des femmes qui n'ont pas forcément de mauvais fond, mais qui sont perçus par les hauts dirigeants comme des menaces, car par moment ils ne peuvent pas se contrôler, mais c'est leur nature. JudyAnn a bon fond, elle ne voit pas le mal et ses sentiments sont sincères. Elle est timide, mais la complicité qui va exister entre les quatre nouveaux magiciens et Vincent et Mérindol va lui permettre de se découvrir et surtout de connaître sa véritable nature.

Il y a des moments où je me suis posée la question du pourquoi le cirque ? Et puis au final, cela passe très bien, cela nous permets de nous montrer l'agilité, de renforcer des compétences qu'ils ont déjà, de leur faire prendre conscience à tous de quoi ils sont capables. C'est un passage obligé qui montre les liens d'amitié et plus aussi entre les personnages. Le besoin de protéger les autres, de se battre pour qu'ils vivent tous en paix et puis ces moments sont aussi des moments où ils peuvent oublier un temps leur mission. Vincent est un personnage plus mystérieux, jusqu'à ce que nous comprenions ses agissements. Je l'imagine avec sa tête de mime et je me dis qu'il fait partie des fameux inferniths si terrible, cela fait vraiment rire. Il est secret et plus nous avançons dans le récit, plus nous comprenons que des choix ont dû être faits. C'était inéluctable.

C'est un univers qui est riche et les informations qui en découlent nous embarque entre ses pages. Les personnages sont assez nombreux, les lieux décrits avec précision, la façon dont tout est régenté est expliqué. Nous découvrons la manière dont les habitants de Godwynn vivent en même temps que JudyAnn, avec ses yeux qui s'émerveillent régulièrement. C'est un mélange de nombreuses créatures également, de mythologie, de magie, d'univers parallèles dont nous ne mettons pas les pieds, mais qui sait, dans un prochain tome peut-être ? Le récit suit JudyAnn dans son apprentissage de la magie, dans sa nouvelle vie. Nous comprenons que tout ne se sait pas, il y a souvent des informations qui n'arrivent jamais dans ces contrées plus ou moins lointaines, alors que dans d'autres les informations sont toujours sut presque avant que les événements arrivent. Un peu comme lorsque je suis chez moi. J'habite un village paumé et si je ne regardais pas les informations une fois de temps en temps, je ne saurais pas ce qui se passe. JudyAnn est telle une enfant qui découvre les technologies qui proviennent de son monde et des autres. C'est amusant de voir ce mélange, comme quoi certaines technologies sont assez bien pour des magiciens !

De l'action il y en a, tout comme des rebondissements et des revirements de situations. Les quatre amis vont devoir apprendre à jouer les règles des souverains, à faire attention à ce qu'ils disent et font. Seul petit bémol, les relations amoureuse de Daphnée et la façon dont JudyAnn lui dit qu'elle trouvera quelqu'un d'autre plus tard. c'est un peu rapide pour le coup. Vincent est un élément majeur, aussi bien dans le coeur de JudyAnn, mais surtout dans les revirements du récit. Son côté sombre n'échappe à personne, tout comme son air torturé et têtu par moment. Tout comme Mérindol qui m'a fait penser à un grand-père bienveillant dans ses actions de protection. Bien entendu ce personnage n'est pas crédule et il a de bons yeux.

Le début du livre met les éléments en place, montre comment les personnages vivent avec des scènes simples, intimes parfois, mais nécessaire pour aller plus vite par la suite. Il est certain qu'à une bonne moitié du livre, la tranquillité a fait place à des combats inéluctables. Fini les cours pour apprendre, rien ne vaut le terrain pour se défendre ; la vie n'est qu'à ce prix. Le fait que des duos soient présents et soient liés si psychiquement est impressionnants lorsque l'on voit ce qui peut arriver. La vie de ces personnages (qui sont différents même avec un nom particulier) est chamboulée. Et le final donne déjà un aperçu de ceux que nos héros vont vivre. Il est question de magie et avec toutes les créatures que j'ai déjà cité, il y a déjà plus qu'une vision. La magie blanche ou noire, elle vient du même endroit, il suffit uniquement de savoir comment l'utiliser et ne pas en faire un mauvais choix : celui de devenir aigri, mauvais, méchant.

Quelques personnages secondaires méritent leur place dans le récit, je pense à Vivanne qui a vraiment une place particulière dans cette histoire. Ensuite Calchas et Obinar qui sont vraiment intéressant, mais je ne peux en dire plus. Enfin Anédonie, cette femme-enfant qui n'a pas vraiment eu le choix et qui pourtant est toujours là avec ses crises d'enfant et ses paroles d'adulte. Elle est intéressante comme personnage, tout comme les autres et apporte un peu plus de mystères, car comment peuvent-ils tous être présents, surtout si tout est surveillé ? Qui peut bien cacher tous ces phénomènes ? C'est une histoire qui pointe du doigt les différences, les préjugés de l'apparence, du qu'en dira t'on. Cette apparence, le passé, les rumeurs, c'est ce qui fait le plus de mal et ici nous en voyons les dégâts, comme cet état de fait qui demande à ce qu'une certaine catégorie de race, même si elle n'a jamais rien fait, doit être contrôlée, enfermée, oubliée... Le monde n'est fait que de faux-semblants et ne montre qu'un semblant de paix. L'écriture est à la fois simple et même s'il y a quelques maladresses, franchement cela passe très bien et pourtant je suis une casse-pieds pour rester polie. L'histoire est tellement passionnante que cela passe bien au-delà du reste.

En conclusion, un premier tome d'un monde qui nous ouvre ses portes sur la magie, (un brin d'un célèbre sorcier qui traine) des créatures fantastiques qui vivent ensemble. Des personnages qui découvrent leur vraie nature et sont capables de s'adapter, de suivre leurs sentiments. J'aurai encore des choses à dire, mais il vaut mieux les vivre plutôt que de les raconter. Chapeau pour l'imagination qui découle de cette histoire !

http://chroniqueslivresques.eklablog.com/galenor-tome-1-le-livre-des-portes-audrey-verreault-a204062998

Afficher en entier
Argent

j’ai passé un moment sympa avec tous les personnages de Galénor.

JudyAnn est une héroïne comme je les aime. Elle est courageuse, veut rester sur le droit chemin même si pour ça il faut prendre quelques sentiers assez étroits. Elle ne se laisse pas non plus complètement avoir. Elle a des soupçons, elle s’interroge, elle observe, elle réfléchit avant de donner des informations.

L’univers est vraiment bien développé. On apprend énormément de choses sur les différentes espèces et les préjugés qui existent beaucoup aussi. J’ai trouvé original de faire travailler des magiciens dans un cirque, où bien sûr, ils ne peuvent pas utiliser leur dons.

Le lien entre geminis est aussi super intéressant. Même si j’ai trouvé que la relation entre JudyAnn et Daphné n’était pas assez développée. J’aurais aimé plus de passages sur leur complicité naissante.

Vincent me laisse légèrement perplexe. Pour un vampire de plus de 200 ans, il n’est pas très sûr de lui. Il change souvent d’avis. N’essaie pas vraiment de trouver d’alternative à sa situation. Et au final la solution s’avère être plutôt simple.

Le gros thème abordé ici est l’ouverture d’esprit. Ne pas avoir de préjugés. Je trouve que c’est vraiment bien traité. J’ai adoré le personnage de Mérindol qui incarne parfaitement cette tolérance.

Pour conclure, je dirais que je suis assez partagée. Je vous invite à le lire pour vous faire votre idée, il ne s’agit que de mon ressenti.

Afficher en entier
Bronze

Coucou, j’espère que vous allez bien et que vous êtes plongé dans une belle lecture en ce moment.

Aujourd’hui je reviens pour vous parler du 1er tome de Galénor : Le livre des Portes écrit par Audrey Verreault que je remercie pour sa confiance et cette opportunité.

Dans ce premier tome l’auteure nous plonge dans l’univers de Galénor, un monde très riche qui possède de nombreux royaumes tel que Godwynn, Aléwynn ou encore des cités impressionnantes comme Arcadia et plus sombre encore, un lieu qui inspire crainte à chaque habitant de Galénor : la prison d’Astheroth. Ce roman comporte beaucoup de lieux dont j’ai apprécié les noms et les descriptions à mesure que les personnages les découvraient et les visitaient.

La galerie de personnage que nous offre l’auteure est également très variée puisque dans ce livre nous retrouvons de nombreux peuples comme les humains, les inferniths plus précisément des êtres hybrides mi-homme mi-démon (dont des vampires, des chimères, des sirènes, des gorgones, des muses…) et des elfes. Apparait aussi la catégorie des géminis, des magiciens aux grands pouvoirs mais qui ont presque tous disparus, pourtant notre héroïne JudyAnn en est une et elle devra apprendre à utiliser ses pouvoirs en compagnie des autres géminis, de Mérindol illustre magicien et Vincent un vampire. J’ai trouvé que les géminis étaient très intéressants, leurs pouvoirs géniaux, surtout ceux de JudyAnn (dommage que je ne puisse pas vous dire de quoi il s’agit mais ça gâcherait le suspens). Malgré le nombre de personnages originaux, toutes les créatures de Galénor et leurs caractères uniques j’ai eu du mal à m’attacher à JudyAnn et Vincent. Leur relation m’a plus d’une fois ennuyée, je l’ai trouvé très répétitive entre leurs disputes et leurs réconciliations qui prenaient de la place dans l’histoire et j’avais l’impression que ça empêchait l’histoire et les personnages d’aller de l’avant pour poursuivre l’enjeu du roman qui est de vaincre le mage noir Kendrick et ses plans diaboliques. Par contre j’ai passé de bons moments en compagnie des autres personnages, Kyle, Tom et Daphnée, j’aurais bien aimé qu’ils soient davantage mis en avant avec leurs capacités et surtout l’auteure m’a fait faire un arrêt cardiaque dans les derniers chapitres j’ai eu des sueurs froides pour l’avenir de deux géminis mais le personnage de Vivianne m’a beaucoup plu, c’est une femme courageuse qui fait un choix qui change le cours de la vie des géminis et qui est une magnifique preuve pour son rêve de voir les habitants vivre en paix et en harmonie tous ensembles peu importe leur races. Le chef de la brigade, Calchas est sans hésitation mon personnage favoris dans ce 1er volet, mystérieux et qui possède un fort caractère j’ai beaucoup aimé le rôle qu’il joue dans l’histoire. Et pour parler des créatures majestueuses de Galénor, Drago le phénix et Bob le caladre étaient des compagnons beaucoup trop mignons je les accueillerais volontiers chez moi.

Cette œuvre nous fait aussi prendre conscience en même que JudyAnn qu’il existe des discriminations, des préjugés et des peurs ressenties à l’égard des étrangers et de ce qu’on ne connait pas comme l’illustre le cas des inferniths et des mages noirs qui sont davantage contrôlés, recherchés et mis à l’écart en raison des pouvoirs qu’ils possèdent. Ça représente très bien notre société actuelle dans laquelle on cherche à mettre les individus dans des cases et l’on n’apprécie pas toujours ce qui nous est étranger. Or la richesse est donnée justement par la diversité des peuples, des coutumes et des cultures comme le propose Galénor et j’imagine que cette quête de l’égalité sera poursuivie par JudyAnn et ses amis dans la suite de la saga pour faire régner un monde où ils cohabiteront en paix.

En ce qui concerne l’action du roman, il se passe une multitude d’évènements mais parfois je trouvais que c’était trop rapide, les combats par exemple vers la fin du roman se déroulaient de manière précise et vite comme si l’héroïne avait fait ça toute sa vie elle arrive à égaler des mages expérimentés depuis des siècles. Evidemment une héroïne doit triompher et possède des qualités et des dons impressionnants mais j’ai trouvé le cas de JudyAnn très précipité dans son apprentissage elle réussit rapidement et trop facilement selon mon avis. (Attention je ne dis pas que c’est mal, je donne mon avis personnel sur l’évolution et respecte le choix de l’auteure pour son héroïne et la trame de son histoire après tout c’est l’écrivain qui amène l’histoire et les personnages jusqu’à l’aboutissement pour créer son œuvre). Dans l’ensemble il manque selon moi un approfondissement des personnages et des informations que l’on connait sur l’univers, comme c’est un roman très riche dans son ensemble les différents peuples ne sont pas tous décrit et mis en avant de la même façon, Désenchantée par exemple j’aimerais en savoir davantage, mettre en avant Kyle et Tom et leur lien. À force d’avoir beaucoup de peuples, royaumes, certains sont laissés de côtés et c’est dommage, mais peut-être que dans la suite des aventures de nos géminis on découvrira un peu plus les lieux et secrets des personnages qu’on ne connait pas encore, je l’espère en tout cas.

La plume d’Audrey Verreault est agréable à lire et nous emporte dans le roman on visualise très bien le décors malgré quelques répétitions mais qui ne dérangent pas excessivement. Par ailleurs je l’ai lu en version numérique j’ai relevé quelques erreurs en ce qui concerne l’orthographe de certains prénoms dans lesquels une lettre ou deux lettres étaient inversés de place. Ainsi que des ponctuations : « ??? » parfois inutile parce que je pense qu’un seul point d’interrogation est suffisant pour mener au même résultat voulu. Mais peut-être que ça a été corrigé depuis.

Un livre avec beaucoup de richesse et de potentiel en ce qui concerne l’univers et les peuples qui le composent mais qui manque d’approfondissement sur certains points. Malgré tout il s’agissait d’une lecture sympathique que j’ai bien apprécié, le tout sur un fond très coloré avec les belles descriptions qu’on retrouve dans le roman et les pouvoirs magiques qui nous font rêver et forgent un peu plus notre imaginaire. J’ai passé un bon moment et je lirai sans doute la suite même si mon avis était parfois mitigé.

Bisous et bonne lecture ;)

Afficher en entier
Or

J'ai beaucoup aimé l'histoire. Les personnages sont attachants, leur monde est plaisant. Il y a de l'action, des rebondissements. J'ai hâte de lire la suite.

Afficher en entier

Date de sortie

Galénor, Tome 1 : Le Livre des Portes

  • France : 2016-05-01 (Français)

Activité récente

Évaluations

Editeurs

Les chiffres

lecteurs 94
Commentaires 51
extraits 5
Evaluations 49
Note globale 7.49 / 10